IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 469
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 469
    Points : 47 551
    Points
    47 551
    Par défaut Un mémo interne d'Amazon qui a fait l'objet d'une fuite révèle que la société manque de personnes à embaucher
    Un mémo interne d'Amazon qui a fait l'objet d'une fuite révèle que l'entreprise manque de personnes à embaucher
    les syndicats ne sont peut-être pas la plus grande menace pour le géant de la Tech

    La fuite d'un mémo interne d'Amazon révèle que l'entreprise pourrait manquer de personnes à embaucher dans ses entrepôts américains d'ici 2024. Si cela se produit, la qualité du service et les plans de croissance du détaillant en ligne pourraient être menacés, ainsi que sa domination du commerce électronique. Le mémo, qui serait le résultat d'une étude de juin 2021, aurait révélé un taux de rotation des travailleurs horaires d'Amazon d'environ 150 % chaque année. En raison de cet état de choses, les dirigeants d'Amazon seraient inquiets de manquer de personnes à embaucher d'ici à trois ans.

    « Si nous poursuivons nos activités comme d'habitude, Amazon épuisera l'offre de main-d'œuvre disponible dans le réseau américain d'ici 2024 », indique le mémo. Le document a été qualifié par les experts l'ayant obtenu d'"une tentative de réveil de la part des dirigeants d'Amazon". Le mémo contiendrait des recherches internes datant de 2021 qui prédisent une crise de la main-d'œuvre imminente pour le détaillant, qui toucherait certaines régions plus rapidement que d'autres. Par exemple, il estime qu'Amazon épuiserait sa réserve de main-d'œuvre à Phoenix, en Arizona, d'ici la fin de 2021 et dans l'Inland Empire de Californie d'ici la fin de 2022.

    Le mémo aurait calculé le réservoir de travailleurs disponibles en utilisant des facteurs tels que les niveaux de revenus et la proximité des installations actuelles ou prévues d'Amazon. Le rapport exhorte l'entreprise à prendre des mesures pour combler le futur déficit de main-d'œuvre, notamment en augmentant les salaires pour conserver sa main-d'œuvre actuelle et attirer davantage de nouvelles recrues. Il suggèrerait également d'accroître l'automatisation dans les entrepôts. L'automatisation est en effet un domaine dans lequel Amazon a déjà beaucoup investi en rachetant Kiva Systems (connu aujourd'hui sous le nom d'Amazon Robotics) en 2012.

    Nom : téléchargement.jpg
Affichages : 939
Taille : 75,1 Ko

    Mais selon une enquête datant de l'année dernière, les robots d'entrepôt d'Amazon ne seraient pas capables de gérer les tâches de traitement avancées qui ne peuvent être effectuées que par un travailleur humain. Selon le mémo qui a fuité, les modèles utilisés pour les prévisions de main-d'œuvre étaient exacts à 94 % lorsqu'il s'agissait de déterminer où, aux États-Unis, l'entreprise n'aurait pas assez de travailleurs pour répondre à la demande liée à l'Amazon Prime Day de juin 2021. Toutefois, un porte-parole d'Amazon a contesté la pertinence du document, déclarant que le mémo n'est pas une évaluation précise de la situation en matière d'embauche.

    « Il existe de nombreux documents provisoires rédigés sur de nombreux sujets à travers l'entreprise qui sont utilisés pour tester des hypothèses et examiner différents scénarios possibles, mais qui ne sont pas ensuite transmis ou utilisés pour prendre des décisions. Ce document était l'un d'entre eux. Il ne représente pas la situation réelle, et nous continuons à bien embaucher à Phoenix, dans l'Inland Empire et dans tout le pays », a expliqué Rena Lunak, directrice des opérations mondiales et des communications sur le terrain chez Amazon. En revanche, les experts estiment que le taux de rotation d'Amazon est pire à Phoenix et dans l'Inland Empire.

    Les travailleurs humains étaient autrefois une ressource abondante pour l'entreprise. Le géant de la technologie est le deuxième employeur privé des États-Unis et le plus grand employeur privé dans un certain nombre d'États et de villes américains. L'entreprise a annoncé son intention d'embaucher 125 000 travailleurs l'automne dernier, ce qui correspond à peu près à la population de Savannah, en Géorgie. Mais les nouvelles embauches semblent surtout remplacer des travailleurs qui ont été licenciés ou qui ont démissionné. Le taux de rotation d'Amazon serait d'environ 150 % par an, soit deux fois plus que dans les secteurs du commerce de détail.

    En outre, le document indique que, si Amazon augmentait les salaires d'un dollar, il verrait une augmentation correspondante du nombre de personnes dans son bassin d'embauche de 7 %. Il suggère aussi que son personnel actuel pourrait travailler davantage ou qu'Amazon pourrait utiliser un outil pour transférer les travailleurs d'un entrepôt à l'autre en fonction de la demande. Et l'entreprise pourrait prendre en compte les bassins d'emploi disponibles pour les entrepôts dont l'emplacement est plus flexible. Toujours sur le marché de main-d'œuvre, Amazon doit également faire face à la concurrence des magasins à grande surface comme Walmart et Target.

    Ces derniers offriraient désormais des salaires compétitifs à ceux qui ont de l'expérience dans les entrepôts. « Nous entendons beaucoup de travailleurs [d'Amazon] dire : "je n'ai qu'à traverser la rue pour aller chez Target ou Walmart" », a déclaré Sheheryar Kaoosji, codirecteur exécutif du Warehouse Worker Resource Center de l'Inland Empire. Cependant, les conclusions du rapport contrastent avec les déclarations de Brian Olsavsky, directeur financier d'Amazon, cette année. Olsavsky a déclaré en mai que l'entreprise était "rapidement passée d'une situation de sous-effectif à une situation de sureffectif". Il a ajouté que le problème allait "se dissiper".

    Dave Clark, ancien cadre d'Amazon, aurait également proposé que l'entreprise réduise ses effectifs par licenciement. Les travailleurs d'Amazon ont longtemps fait état de conditions difficiles, et selon certains rapports, l'entreprise vise même à se débarrasser d'un certain nombre de travailleurs par an. Le premier entrepôt d'Amazon à Staten Island, à New York, s'est syndiqué en avril. Bien sûr, Amazon, qui a toujours lutté contre la syndicalisation de ces travailleurs, voit cela comme un affront et multiplie ses tentatives de dissuader les travailleurs des autres entrepôts de voter pour se syndiquer.

    Dans une lettre envoyée aux actionnaires mi-avril, le PDG d'Amazon, Andy Jassy, a déclaré que les travailleurs sont "mieux lotis" sans syndicat et que le taux d'accidents du travail de l'entreprise est "mal interprété". Il a affirmé qu'un syndicat pourrait avoir un impact négatif sur la relation d'un travailleur avec son manager, ajoutant que le taux de blessures parmi les employés des entrepôts d'Amazon est "parfois mal compris". « C'est aux employés de choisir s'ils veulent ou non adhérer à un syndicat. Il se trouve que nous pensons qu'il est préférable qu'ils ne le fassent pas pour quelques raisons au moins », a déclaré Jassy lors d'une interview en avril.

    « S'ils voient une chose qu'ils peuvent faire mieux pour les clients ou pour eux-mêmes, ils peuvent se réunir dans une pièce, décider comment le changer et le changer. Ce type d'autonomisation ne se produit pas lorsque vous avez des syndicats. C'est beaucoup plus bureaucratique, c'est beaucoup plus lent », a-t-il ajouté. Pour Amazon, se syndiquer est l'une des plus grandes erreurs que les employés pourraient commettre. Cependant, s'il s'avère que le mémo ayant fait l'objet de fuite reflète la réalité dans les entrepôts du leader mondial du commerce électronique, les syndicats ne seront peut-être pas son plus grand problème dans les années à venir.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des prévisions du mémo ayant fait l'objet de fuite ?
    Que pensez-vous de la déclaration d'Amazon selon laquelle cette étude est sans importance ?
    Selon vous, Amazon pourrait-il être confronté à une pénurie de main-d'œuvre dans les prochaines années ?

    Voir aussi

    Le PDG d'Amazon affirme que les travailleurs sont "mieux lotis" sans syndicat et que le taux d'accidents du travail de l'entreprise est "mal interprété", dans une lettre aux actionnaires

    La fuite d'un mémo interne d'Amazon révèle un nouveau logiciel pour suivre les syndicats, l'outil permettrait aussi de suivre d'autres menaces non syndicales pour l'entreprise comme la criminalité

    Les syndicalistes d'Amazon ont remporté une victoire historique, devenant le tout premier syndicat à réussir à organiser les employés

    Une nouvelle application de chat chez Amazon pourrait interdire l'usage de mots et expressions comme syndicat, esclavage, augmentation de salaire, toilettes, plantation

    Les travailleurs d'Amazon veulent se syndiquer dans 100 établissements supplémentaires, après la victoire syndicale historique remportée dans un entrepôt de Staten Island
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    décembre 2002
    Messages
    871
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2002
    Messages : 871
    Points : 1 250
    Points
    1 250
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Ce n'est pas bien de se réjouir du malheur des uns mais cela me fait plaisir. L'arroseur arrosé qui veut écraser toute concurrence.
    Je n'ai pas de site marchand mais j'aime bien qu'il y ait une concurrence et loyal sur un marché. Ce n'est pas le cas actuellement avec Amazon.
    Cela donnera peut-être un bol d'air à la concurrence.

    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Que pensez-vous des prévisions du mémo ayant fait l'objet de fuite ?
    Les consommateurs veulent toujours plus vite, ... plus .. mais malheureusement c'est le personnel du coup qui trinke qui subit la pression de la direction qui veut toujours faire mieux.


    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Que pensez-vous de la déclaration d'Amazon selon laquelle cette étude est sans importance ?
    Amazon ne veut pas se donner une mise image qui pourrait peut être rebuter certains clients à acheter chez Amazon (quoi que, j'ai plus l'impression que le client s'en fiche un peu de cet aspect)

    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Selon vous, Amazon pourrait-il être confronté à une pénurie de main-d'œuvre dans les prochaines années ?
    A mon avis, ils ont prévu le coup. Amazon dépense des sommes folles en R&D (ils ont les moyens par rapport aux autres) pour être toujours le plus efficace possible dans les entrepôts, dans les livraisons et je pense qu'ils sont déjà en train de développer des robots, des drones…,

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 15/05/2021, 18h57
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 07/10/2020, 11h39
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 26/04/2020, 03h16
  4. Réponses: 30
    Dernier message: 26/09/2016, 12h00
  5. Chine : Microsoft fait l'objet d'une enquête antitrust
    Par Stéphane le calme dans le forum Actualités
    Réponses: 501
    Dernier message: 28/11/2014, 14h16

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo