IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 026
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 026
    Points : 148 181
    Points
    148 181
    Par défaut Il rachète google.com.ar, la version argentine de Google, pour moins de 5 €
    Il rachète google.com.ar, la version argentine de Google, pour moins de 5 €,
    ce qui a entraîné l'indisponibilité temporaire du moteur de recherche

    Mercredi, un Argentin a acheté la propriété du nom de domaine Google du pays pour seulement 540 pesos argentins, ce qui, selon le taux de change actuel, équivaut à 4,79 €. Le domaine est devenu disponible à la vente et l'achat a provoqué une fermeture temporaire du moteur de recherche google.com.ar.

    Nicolas Kuroña, le présumé coupable, a tweeté : « Je tiens à préciser qu'en me rendant sur http://nic.ar J'ai vu le nom de http://google.com.ar disponible et l'ai acheté légalement le cas échéant ! »

    Nom : google.png
Affichages : 30206
Taille : 179,9 Ko

    Dans un autre, il indique : « C'est ce que j'ai vu le jour où j'ai acheté le domaine sur http://google.com.ar, merci pour votre soutien !! »

    Nom : google1.png
Affichages : 6325
Taille : 77,4 Ko

    Lorsque Kuroña a acheté le nom de domaine du moteur de recherche, l'Argentine n'a pas pu accéder au moteur de recherche et il a été déclaré indisponible pendant trois heures. Cependant, Google a réussi à rétablir les choses à la normale après que le pays a eu des difficultés techniques à accéder au site. Google et NIC Argentina, le bureau d'enregistrement de noms de domaine auprès duquel il a fait cette acquisition, n'ont pas fait de commentaires sur la façon dont Kuroña a réussi à acheter le moteur de recherche et la raison pour laquelle ce nom de domaine était enregistré sur le site du NIC en tant que produit.

    Les utilisateurs de Google en Argentine se sont plaints de la panne du site Web pendant près de trois heures et ont supposé qu'il était la résultante d'un crash du serveur. Mais le tweet de Kuroña a aidé à éclaircir les choses plus tard.

    Quoi qu'il en soit, ce type d'activité s'apparente à du « Cybersquatting », une pratique consistant à enregistrer un nom de domaine correspondant à une marque, avec l'intention de le revendre ensuite à l'ayant droit, d'altérer sa visibilité ou de profiter de sa notoriété. Dans ce cas de figure, l'explication la plus logique à la situation est que Kuroña a probablement pu acheter Google.com.ar parce que Google Argentine a oublié de renouveler son domaine et n'a pas activé la fonction de renouvellement automatique.

    Pourtant, si plusieurs médias ont rapporté que le domaine de Google pour Google.com.ar avait expiré, cela ne semble pas être le cas : alors que Kuroña a apparemment pu acheter le nom de domaine auprès d'un bureau standard, OpenDataCordoba rapporte que le domaine google.com.ar expirera en juillet de cette année. Cela dit, le nom de domaine n'aurait pas dû apparaître sur NIC Argentina en tant que nom de domaine disponible. Compte tenu de cette situation, les questions sur la façon dont Google.com.ar a été proposé sur le site de NIC Argentina n'ont toujours pas de réponse.

    Nom : dominio.png
Affichages : 6283
Taille : 8,2 Ko

    Pour ce que ça vaut, la page principale mondiale Google.com était disponible et accessible dans le pays pendant l'arrêt de Google Argentine et n'a pas été affectée.

    Cette situation n'est pas la première qu'a vécue Google. L'année dernière, le domaine Google Inde a subi le même sort que Google Argentine lorsque Blogspot.in a été déconnecté, fermant des milliers de petits articles de blog. Google a depuis retrouvé l'accès à ce domaine, mais apparemment, la société n'est pas intéressée par le maintien du service réel. À partir d'aujourd'hui, il redirige vers la page d'accueil de Google, en Inde et ailleurs.

    Sources : OpenDataCordoba, Nicholas

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous de cette situation ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre expert

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    2 765
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 2 765
    Points : 3 927
    Points
    3 927
    Par défaut
    Bonjour,

    Quelle lecture faites-vous de cette situation ?
    A la lecture de l'article Google argentine et Inde on constate un point commun : .com.ar et .co.in . Un nom de domaine avec une extension composée . Un enregistrement qui à foiré ?

    google.com. au lieu de google. + le ar en code pays . Même chose avec google inde google.co. au lieu de google.

    A un moment dans le process " google.com. " et " google.co. " ne pointent pas vers "Google" ... et pointent vers autre chose. D'ou une "remise" dans le circuit.

    C'est ce qui me paraitrait "logique" . Une décomposition qui ne s'est pas bien faite. D’où cette aberration de mise à dispos du nom de domaine.

  3. #3
    Rédacteur/Modérateur

    Avatar de bouye
    Homme Profil pro
    Information Technologies Specialist (Scientific Computing)
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    6 614
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 44
    Localisation : Nouvelle-Calédonie

    Informations professionnelles :
    Activité : Information Technologies Specialist (Scientific Computing)
    Secteur : Agroalimentaire - Agriculture

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 6 614
    Points : 22 947
    Points
    22 947
    Billets dans le blog
    50
    Par défaut
    L'utilisation de .com.<pays> ou .co.<pays> est assez courante depuis la mise en place des noms de domaine pour les autres pays hors US dans les années 80-90 ex: amazon.co.uk (Royaume Uni) ou amazon.com.au (Australie)
    Merci de penser au tag quand une réponse a été apportée à votre question. Aucune réponse ne sera donnée à des messages privés portant sur des questions d'ordre technique. Les forums sont là pour que vous y postiez publiquement vos problèmes.

    suivez mon blog sur Développez.

    Programming today is a race between software engineers striving to build bigger and better idiot-proof programs, and the universe trying to produce bigger and better idiots. So far, the universe is winning. ~ Rich Cook

  4. #4
    Membre expert

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    2 765
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 2 765
    Points : 3 927
    Points
    3 927
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par bouye Voir le message
    L'utilisation de .com.<pays> ou .co.<pays> est assez courante depuis la mise en place des noms de domaine pour les autres pays hors US dans les années 80-90 ex: amazon.co.uk (Royaume Uni) ou amazon.com.au (Australie)
    C'est déjà le cas en France avec le gouv.fr ou asso.fr .

    Ce qui laisse perplexe , c'est comment les noms de domaines ont pu se retrouver " à la location " ... Il y a eu un quoique dans le traitement.

  5. #5
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    14 208
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 14 208
    Points : 32 631
    Points
    32 631
    Par défaut
    C'est le gestionnaire TLD qui défini les règles pour les sous-domaines le. le TLD .uk propose des adresses en .co.uk, le TLD .au autorise les adresses en .com.au. Le TLD fr propose aussi le .com.fr mais je n'ai jamais vu d'adresse de ce type. Pour le TLD .fr, .asso.fr est réservé aux associations, le .gouv.fr au gouvrnement, les .tm.fr à fourniture d'un dépôt de marque.

    Ce qui laisse perplexe , c'est comment les noms de domaines ont pu se retrouver " à la location " ... Il y a eu un quoique dans le traitement.
    Il semble que ce soit un bug, le domaine étant en cours de validité, on ne peut pas l'acheter normalement.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

Discussions similaires

  1. Réponses: 25
    Dernier message: 16/02/2017, 10h39
  2. Larry Ellison rachète Developpez.com (Poisson d'avril)
    Par Hinault Romaric dans le forum Actualités
    Réponses: 41
    Dernier message: 06/04/2014, 14h21
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 13/05/2013, 08h07
  4. Quelle version de delphi 7 pour mon appli ?
    Par /* jerome */ dans le forum EDI
    Réponses: 4
    Dernier message: 13/10/2005, 16h16
  5. Version Francaise de MSDE pour le format de date
    Par Drahu dans le forum MS SQL Server
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/11/2004, 18h06

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo