DataGrip 2020.3 est disponible avec un traducteur JS-SQL pour interroger les bases de données MongoDB
et la prise en charge de Couchbase

DataGrip est l'EDI de base de données conçu par JetBrains pour répondre aux besoins spécifiques des développeurs SQL professionnels. JetBrains vient de publier DataGrip 2020.3, la troisième mise à jour majeure de l'EDI de cette année. Voici un aperçu des nouvelles fonctionnalités de l'EDI.

SQL pour MongoDB

À partir de cette version, DataGrip vous permet désormais d'interroger les données MongoDB. Pour permettre cela, JetBrains a créé son propre traducteur JS-SQL. L'équipe de l'EDI a annoncé que, pour le moment, seules les requêtes SELECT fonctionnent et les сlauses fonctionnelles sont JOIN, WHERE, GROUP BY, HAVING, ORDER BY, LIMITED, OFFSET. Il existe deux options dans le menu contextuel pour chaque requête SQL dans Mongo : "Copy JS script to clipboard" et "Show JS Script". Vous pouvez modifier la requête et l'exécuter dans la fenêtre "JS Script Preview".

Nom : dg1.png
Affichages : 850
Taille : 94,6 Ko

Connectivité

Prise en charge de Couchbase

JetBrains annonce l'arrivée d'une base de données dans la famille des bases de données déjà prises en charge par DataGrip. Il s'agit de Couchbase, une base de données NoSQL distribuée pour les applications du cloud. Pour le moment, DataGrip ne prend en charge seulement le service Couchbase Query et non le service Couchbase Analytics.

Nom : dg2.png
Affichages : 649
Taille : 160,3 Ko

Authentification Azure AD

JetBrains a déclaré qu'il y a un certain temps que la communauté DataGrip a fait la demande de cette fonctionnalité. Ainsi, à partir de DataGrip 2020.3, vous pouvez maintenant utiliser Azure AD pour vous connecter à votre base de données.

Nom : dg3.png
Affichages : 642
Taille : 75,3 Ko

Éditeur de données

Éditeur séparé pour les valeurs de cellule

JetBrains a amélioré l'éditeur de valeurs de cellules initialement fourni dans la version 2020.2 de l'EDI. Il peut désormais afficher la valeur formatée même si celle-ci n'est pas correctement formatée. En outre, vous pouvez modifier la valeur dans la vue formatée et la mettre à jour avec le formatage d'origine. Cela fonctionne avec les XML et les JSON d'une ligne. Si la largeur de l'écran est cruciale pour votre flux, vous pouvez déplacer l'éditeur de valeurs de cellules vers le bas de l'éditeur de données. Il est désormais également possible d'afficher des images.

Nom : dg4.png
Affichages : 638
Taille : 35,9 Ko

Ouverture des tableaux transposés

Avec la sortie de DataGrip 2020.3, JetBrains a ajouté la possibilité d'ouvrir des tableaux et des vues dans la vue transposée par défaut. Cela peut être utile si la table standard de votre base de données comporte un très grand nombre de colonnes.

Nom : dg5.png
Affichages : 632
Taille : 25,9 Ko

Réduire la sélection

D'après l'équipe de développement de DataGrip, depuis longtemps déjà, l'action d'élargissement de la sélection pouvait être utilisée dans les tableaux. Elle doit être invoquée par Ctrl+W sous Windows et Linux et Opt+Haut sous macOS. Elle a maintenant ajouté l'action inverse : "réduire la sélection". Le raccourci est Ctrl+Shift+W sous Windows et Linux et Opt+Bas sous macOS.

Nom : dg6.png
Affichages : 634
Taille : 234,4 Ko

Importation/Exportation

Nouveaux extracteurs

Cette version de DataGrip introduit deux nouveaux extracteurs : "One-row" et "SQL-Insert-Multirow". One-Row vous aidera à copier une colonne dans une chaîne séparée par des virgules. Cela peut être très utile pour coller un ensemble de valeurs dans une clause IN. SQL-Insert-Multirow quant à lui générera une déclaration INSERT unique avec les multiples nouvelles lignes qui seront insérées.

Introspection

Collecte d'informations sur le diagnostic d'introspection

L'introspection est le processus par lequel DataGrip récupère des informations sur une base de données. Ces informations sont notamment utilisées pour afficher les objets dans l'explorateur de base de données, afficher leurs DDL ou fournir des suggestions de saisie automatique. Selon JetBrains, il arrive que l'introspection rencontre des problèmes. Désormais, en cas de problème, vous pouvez collecter les données pertinentes et les transmettre à l'équipe support de l'EDI ou les inclure dans un ticket dans le système de suivi afin d'obtenir de l'aide.

L'option "Diagnostic refresh" actualisera la base de données et collectera toutes les requêtes dans un seul fichier, qui sera ensuite affiché dans l'Explorer/Finder. Vous pouvez examiner ce dossier par vous-même ou l'envoyer à JetBrains lorsque l'introspection est trop lente. En outre, l'option "Prepare introspector diagnostic" créera trois fichiers et affichera le dossier que vous devez envoyer à JetBrains si l'introspection ne fonctionne pas correctement, c'est-à-dire si elle indique un élément obsolète ou ne montre pas de nouveaux objets.

Nom : dg8.png
Affichages : 631
Taille : 79,5 Ko

Changements dans l'arborescence de la base de données

L'équipe de l'EDI informe que désormais, si vous modifiez le DDL de certains objets, mais que vous n'avez pas encore enregistré les modifications, les objets en attente sont mis en évidence dans l'arborescence de la base de données. Auparavant, vous ne pouviez les voir que dans la fenêtre d'outils "Database Changes".

PostgreSQL : plus de propriétés pour les tables

Désormais, DataGrip génère des DDL avec TABLESPACE et INDEX ACCESS METHOD.

Nom : dg10.png
Affichages : 621
Taille : 19,7 Ko

Greenplum : nouveaux objets

DataGrip affiche maintenant plus d'objets dans l'arborescence de la base de données. Ces nouveaux objets sont collation, materialized view, foreign table, foreign data wrapper, foreign server et user mapping.

Oracle : affichage correct des procédures surchargées

Les procédures surchargées dans un paquet étaient auparavant affichées comme un seul élément. Ce n'est plus le cas. Le nombre entre crochets est l'index natif de la procédure dans la base de données.

Assistance au codage

Options de renommage

Le renommage en ligne permet désormais de travailler avec des commentaires, des chaînes ou des occurrences de texte.

Nom : dg12.png
Affichages : 626
Taille : 62,3 Ko

Correction des fautes de frappe

Avec la sortie de DataGrip 2020.3, JetBrains a facilité la correction des fautes de frappe. Pour accéder à des options de correction des fautes de frappe sans devoir ouvrir un menu imbriqué, utilisez simplement Alt+Entrée sur Windows et Linux ou Opt+Entrée sur Mac.

Exécuter des requêtes

Configuration de l'exécution

JetBrains annonce que cette version de l'EDI introduit de nouvelles fonctionnalités pour vous aider à exécuter des scripts. DataGrip vous avertira désormais si un script contient un changement de schéma. En outre, si vous choisissez une seule source de données comme cible, DataGrip affichera le schéma particulier dans lequel le script sera exécuté. De plus, il est maintenant possible de choisir une cible dans l'historique : il suffit de cliquer sur le petit bouton horloge.

Nom : dg13.png
Affichages : 624
Taille : 35,2 Ko

Sortie de console dans un onglet séparé

Pour ceux qui regrettent le bon vieux temps, avant le panneau Services, et pour ceux qui veulent utiliser toute la largeur de leur écran, JetBrains a introduit l'option "Open new services tab for sessions" dans "Settings | Preferences | Database | General". Lorsqu'elle est activée, un onglet distinct est créé pour chaque nouvelle session de base de données, de sorte que vous ne verrez pas l'arborescence des Services, mais seulement la grille ou la sortie.

SQL Server : noms des onglets

À propos de cette fonctionnalité, JetBrains a déclaré que la possibilité de nommer les onglets de résultats est très appréciée par de nombreux utilisateurs, mais auparavant, elle ne fonctionnait pas dans SQL Server si vous exécutiez plusieurs instructions à la fois. L'équipe de l'EDI a désormais corrigé cela et vous pouvez donc nommer vos onglets de résultats à votre convenance.

Édition du DDL

Avertissement pour les structures de tables obsolètes

Si vous ouvrez une vue, une routine ou une fonction d'édition, mais que cet objet a été modifié dans la base de données et que vous en modifiez la version précédente, DataGrip vous en avertira. À compter de la version 2020.3, cela s'applique également aux tables.

Avertissement si l'objet a été supprimé

DataGrip 2020.3 apporte également une autre amélioration pour vous aider à garder le contrôle. Désormais, si un objet a été complètement supprimé, vous en serez averti. Voici un exemple de l'utilité de cette fonctionnalité. Imaginez que vous ayez ouvert le DDL de la routine "inventory_in_stock", effectué quelques modifications, mais qu'à ce moment précis quelqu'un le supprime. À partir de cet instant, DataGrip vous propose trois options :

Nom : dg16.png
Affichages : 629
Taille : 36,4 Ko

  • revert local changes : à utiliser lorsque vous ne voulez plus modifier la procédure et que vous acceptez le fait qu'elle ait été supprimée. L'éditeur DDL sera alors fermé ;
  • keep local changes : utilisez cette option lorsque vous voulez continuer à modifier la procédure, tout en sachant que vous pouvez la recréer en appuyant sur Submit. Les modifications ne sont plus mises en évidence, car la version serveur n'est plus disponible ;
  • restore in the database : à utiliser lorsque vous souhaitez que DataGrip restaure la procédure basée sur la version en cache depuis la dernière actualisation. Vos modifications continueront à être mises en évidence, car la version serveur est à nouveau disponible.

Les actions de migration sont disponibles partout

Les actions Submit, Rollback et Show Changes sont désormais disponibles partout dans le contexte de l'objet. Elles se trouvent également dans le menu contextuel de l'objet. Par exemple, si vous souhaitez revenir en arrière pour plusieurs routines et annuler vos modifications locales, il vous suffit de les sélectionner dans l'explorateur de base de données et d'utiliser l'action Rollback depuis la section Database Tools du menu.

Général

Glisser-déposer des onglets

Vous pouvez désormais effectuer des glisser-déposer d'onglets pour diviser l'éditeur horizontalement ou verticalement. Si vous souhaitez épingler vos résultats dans l'onglet en mode fractionné, utilisez "In-Editor Results" pour chacun d'entre eux.

Écran d'accueil

Contrairement aux autres IDE de JetBrains, DataGrip n'a jamais eu d'écran de bienvenue. Ce problème est maintenant corrigé. Lorsque vous ouvrez DataGrip 2020.3, vous accédez au dernier projet ouvert ou au projet par défaut si vous en avez un. Mais lorsque vous fermez tous vos projets, un écran d'accueil s'affichera. Vous pouvez accéder à tous vos projets, gérer les plug-ins et personnaliser l'IDE depuis cet écran.

Nom : dg19.png
Affichages : 613
Taille : 46,8 Ko

Utilisation de mots pour représenter les raccourcis macOS

Si vous avez du mal à lire les raccourcis macOS, activez la clé "ide.macos.disable.native.shortcut.symbols" dans le registre. Le registre peut être appelé depuis "Find Action" (Cmd+Shift+A), en y saisissant « Registry ».

Correctifs importants

  • lorsque la recherche rapide est appelée, l'action "Copy" copie le texte de l'élément trouvé et non le texte de la recherche rapide ;
  • correction du problème "Test Connection" pour MongoDB. Auparavant, cela fonctionnait toujours, même si la connexion n'était pas établie ;
  • les champs MySQL BLOB sont de nouveau modifiables ;
  • la taille de la page personnalisée est réinitialisée dans les éditeurs de données après la modification du paramètre "Limit page size setting".

Source : JetBrains

Téléchargez DataGrip 2020.3

Voir aussi

DataGrip 2020.2, l'EDI destiné aux administrateurs de base de données, apporte de nombreuses améliorations au niveau de l'interface, de l'éditeur SQL mais aussi des vues

DataGrip 2020.1, l'EDI destiné aux administrateurs de base de données et aux développeurs travaillant avec des bases de données SQL, apporte de nombreuses améliorations

JetBrains publie la version 2019.2 de DataGrip, son EDI destiné aux administrateurs de bases de données et développeurs travaillant avec des SGBD SQL