Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Communiqués de presse

    Amazon annonce un fonds de 2 milliards de dollars afin de décarboniser l'économie et de protéger la planète
    Amazon annonce un fonds de 2 milliards de dollars pour investir dans des entreprises de produits, services et technologies de construction afin de décarboniser l'économie et de protéger la planète

    Amazon (NASDAQ:AMZN) a annoncé la création du Fonds d'engagement pour le climat (The Climate Pledge Fund), destiné à soutenir le développement de technologies et de services durables qui permettront à Amazon et à d'autres entreprises de respecter l'engagement sur le climat - un engagement à atteindre un niveau net de zéro carbone d'ici 2040. Ce programme d'investissement en capital-risque spécialisé, doté d'un financement initial de 2 milliards de dollars, soutiendra des entreprises visionnaires dont les produits et services faciliteront la transition vers une économie sans carbone.

    L'année dernière, Amazon et Global Optimism ont cofondé The Climate Pledge, un engagement à parvenir à l'accord de Paris dix ans plus tôt et à être net zéro carbone d'ici 2040. Verizon, Reckitt Benckiser (RB) et Infosys se sont récemment joints à cet engagement, envoyant ainsi un signal important au marché, à savoir que la demande de produits et de services contribuant à la réduction des émissions de carbone augmentera rapidement. Le nouveau Fonds d'engagement pour le climat d'Amazon accélérera les investissements dans les innovations pour l'économie sans carbone de l'avenir.


    "Le Climate Pledge Fund cherchera à investir dans les entrepreneurs et les innovateurs visionnaires qui créent des produits et des services pour aider les entreprises à réduire leur impact carbone et à fonctionner de manière plus durable", a déclaré Jeff Bezos, fondateur et PDG d'Amazon. "Des entreprises du monde entier, de toutes tailles et à tous les stades, seront prises en considération, depuis le démarrage de préproduits jusqu'aux entreprises bien établies. Chaque investissement éventuel sera jugé sur son potentiel à accélérer le chemin vers le zéro carbone et à aider à protéger la planète pour les générations futures".

    Le Climate Pledge Fund investira dans des entreprises de plusieurs secteurs, notamment le transport et la logistique, la production, le stockage et l'utilisation de l'énergie, la fabrication et les matériaux, l'économie circulaire, et l'alimentation et l'agriculture. Au fil du temps, Amazon cherchera également à impliquer d'autres signataires du Climate Pledge dans ce programme d'investissement à risque.

    "Amazon a démontré son leadership en adoptant des technologies à faible émission de carbone à l'échelle", a déclaré le PDG de Rivian, R.J. Scaringe. "Leur investissement dans Rivian et la commande ultérieure de 100 000 fourgons de livraison électriques réduiront considérablement l'empreinte carbone du réseau de livraison de colis d'Amazon. Nous sommes enthousiastes à l'idée d'un avenir de services de livraison décarbonisés".


    Amazon a également publié son rapport de durabilité 2019 et une mise à jour des objectifs et programmes de durabilité de l'entreprise, notamment :
    • Amazon a annoncé qu'elle est sur la voie d'une exploitation à 100 % des énergies renouvelables d'ici 2025, soit cinq ans plus tôt que prévu. Dans le cadre de The Climate Pledge, Amazon s'était précédemment engagée à atteindre 80 % d'énergie renouvelable d'ici 2024 et 100 % d'énergie renouvelable d'ici 2030.
    • À ce jour, Amazon a annoncé 91 projets d'énergie renouvelable dans le monde entier. Ensemble, ces projets totalisant une capacité de plus de 2 900 MW fourniront plus de 7,6 millions de MWh d'énergie renouvelable par an, soit suffisamment pour alimenter 680 000 foyers américains.
    • Amazon a effectué deux investissements de son Right Now Climate Fund de 100 millions de dollars dans des solutions basées sur la nature et des projets de reforestation dans le monde entier, notamment un projet de reforestation dans les Appalaches aux États-Unis et une initiative d'écologisation urbaine à Berlin, en Allemagne.
    • Depuis 2015, Amazon a réduit le poids des emballages sortants de 33 % et a éliminé plus de 880 000 tonnes de matériel d'emballage, soit l'équivalent de 1,5 milliard de boîtes d'expédition


    En savoir plus sur les objectifs et les programmes de durabilité d'Amazon

    À propos d'Amazon

    Amazon est guidée par quatre principes : l'obsession du client plutôt que l'orientation vers la concurrence, la passion de l'invention, l'engagement à l'excellence opérationnelle et la réflexion à long terme. Les commentaires des clients, les achats en 1-Click, les recommandations personnalisées, Prime, Fulfillment by Amazon, AWS, Kindle Direct Publishing, Kindle, Fire tablets, Fire TV, Amazon Echo et Alexa sont quelques-uns des produits et services dont Amazon est le pionnier.

    Source : Amazon

    Et vous ?
    Que pensez-vous de ce programme d'engagement pour le climat d'Amazon ?
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
    ue pensez-vous de ce programme d'engagement pour le climat d'Amazon ?
    Malheureusement c'est certainement une opération de communication visant à donner une bonne image d'Amazon. D'ailleurs aucun chiffre n'est donné donc on ne peut vraiment pas se faire une idée, on est vraiment dans la communication.

    Quel est l'impact carbone d'Amazon aujourd'hui ? Amazon ne le dit pas. Est-ce cet impact carbone inclut oui ou non la fabrication des produits vendus ? La fabrication d'un ordinateur portable produit presque une tonne de CO2. Vouloir se prétendre zéro carbone et vendre des produits et des services produisant du CO2 serait un peu contradictoire. Le premier geste écologique pour Amazon serait déjà d'arrêter de détruire plusieurs millions de produits neufs tous les ans. De plus on arrive pas à séparer la croissance des émissions de CO2, plus on fait de croissance, plus on émettra du CO2. Si Amazon cherche à tout prix la croissance, cela augmentera proportionnellement ses émissions de CO2. Et la croissance n'est pas durable.

    Ensuite les énergies renouvelables c'est bien, mais les collecteurs (éoliennes et panneaux solaires) ne sont pas renouvelables et nécessitent nombre de métaux et de énergies fossiles pour être fabriqués. Ces énergies renouvelables ne sont pas pilotables, et s'il faut en plus des batteries ça devient assez problématique et augmente l'impact carbone.

    Vouloir tout passer à l'électricité en pensant que cela va décarboner l'énergie est également un leurre. À voir la vidéo « La transition électrique : les doigts dans l'emprise » :


  3. #3
    Membre extrêmement actif
    Pour neutraliser les émissions de carbone des camions de livraison et des avions de son énorme flotte de transport il va falloir en planter des milliards d'arbres. D'autant que généralement ceux qui font ça comptabilisent les arbres plantés et pas ceux qui survivent, genre moins de 1% seulement, et donc le résultat de l'opération est généralement bien moindre que ce qui est annoncé.

    Je serais ébahis quand ils aurons des camions de livraisons et des avions électriques ou à hydrogène, et des panneaux solaires sur leurs entrepôts, mais je pense qu'on est loin d'en arriver la.

    Une start-up écolo à la noix va se goinfrer avec le budget pour planter des arbres dont plus de 99% vont décéder, c'est le scénario le plus probable.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  4. #4
    Membre extrêmement actif
    C'est sympa d'investir 2 milliards pour faire du greenwashing, mais si vous voulez diminuer la pollution consommez local :
    Un cargo pollue-t-il autant que toutes les voitures françaises ?
    Les cargos et porte-conteneurs utilisent l’un des carburants les plus sales au monde, un résidu visqueux du pétrole, lourd et difficile à brûler. Ce pétrole « bunker » est ce qui reste une fois que les autres produits pétroliers – essence, naphta ou encore diesel – plus légers, ont été raffinés. Seul l’asphalte utilisé pour les routes est plus épais.

    On y trouve des résidus de métal, de la cendre, et surtout beaucoup de soufre. Le carburant rejettera ainsi beaucoup de NOx et SOx (oxydes d’azote et oxydes de soufre). « Importants polluants de l’air, ils accélèrent la formation de particules fines et ultra-fines », explique l’association écologiste France Nature Environnement. Longtemps utilisé par l’industrie, notamment pour faire tourner des centrales électriques, le pétrole bunker a été progressivement cantonné au transport maritime en raison des pluies acides qu’il provoquait.
    (...)
    A ce niveau de 0,1 %, un porte-conteneurs produirait autant d’oxydes de soufre qu’un million de voitures environ. Ces calculs, partagés entre autres par France Nature Environnement, ne sont que des estimations, mais ils donnent un ordre d’idée qui permet d’assurer que, s’il génère une pollution considérable, un cargo de fret ne représente pas l’équivalent de l’intégralité du parc automobile français, ce dernier étant évalué à 32 millions de véhicules particuliers.

    En revanche, la pollution d’un seul cargo équivaut à environ 50 millions de voitures dans les cas où la teneur en soufre est encore de 3,5 %, une pollution tolérée dans des zones de plus en plus limitées et amenées à disparaître d’ici deux ans. En effet, en 2016, l’Organisation maritime internationale (OMI), une entité des Nations unies, a adopté une résolution pour réduire la teneur maximale en soufre à 0,5 % à partir de 2020 au niveau mondial.
    Malheureusement l'UE signe des traités de libre échange avec la terre entière (sauf la Corée du Nord, l'Iran et le Venezuela) donc le nombre de cargo pourrait augmenter. Le pouvoir d'achat des français va diminuer, donc ils vont peut-être acheter plus de produits qui viennent de l'étranger car ils sont moins cher (viande américaine).

    Il y a plein d'arnaque dans l'écologie, par exemple :
    • Fermer des centrales nucléaires, puis être obligé d'ouvrir des centrales à charbon ou à pétrole pour compenser
    • Installer des éoliennes, alors que ça pollue beaucoup et ça produit que dalle (ça coûte super cher à installer, à maintenir, à démonter)
    • Installer des panneaux solaires qui nécessitent des terres rares dont l’extraction est extrêmement polluante (l’espérance de vie des panneaux solaire n'est pas très grande)
    • Les voitures électriques qui sont très polluante à produire (vous croyez que ça respecte l’environnement une batterie ?)

    Peut-être qu'un jour il y aura des solutions viable pour générer de l’électricité à partir du soleil ou du vent, et il y aura peut-être aussi moyen de stocker efficacement de grande quantité d'énergie, mais pour le moment ce n'est pas le cas.
    On est encore très loin de faire mieux que l'énergie nucléaire. Mais peut-être qu'à force d'investir des milliards et des milliards des solutions verront le jour. (il y en a plein qui pensent qu'il y a moyen de faire quelque chose avec l'hydrogène)

    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
    Chaque investissement éventuel sera jugé sur son potentiel à accélérer le chemin vers le zéro carbone et à aider à protéger la planète pour les générations futures".
    Si vous voulez du zéro carbone construisez des centrales nucléaires

    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
    "Le Climate Pledge Fund cherchera à investir dans les entrepreneurs et les innovateurs visionnaires qui créent des produits et des services pour aider les entreprises à réduire leur impact carbone et à fonctionner de manière plus durable"
    Si vous voulez réduire votre impact carbone passez moins de commandes sur Amazon
    Keith Flint 1969 - 2019

  5. #5
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Si vous voulez du zéro carbone construisez des centrales nucléaires
    Attention, 80 % de la production mondiale d'énergie est carbone. Limiter le réchauffement climatique à deux degrés, c'est diviser par trois les émissions à effet serre d'ici 2050. Ni le nucléaire, ni l'éolien, ni le solaire ne permettront de compenser la perte des énergies fossiles. Il faut effectivement garder le nucléaire, mais surtout se mettre au régime, c'est à dire aller vers la décroissance. Les réserves d'uranium ne sont pas non plus inépuisables, on doit avoir environ pour un siècle de réserve d'uranium pour un parc de centrale qui aujourd'hui représente 11  % de la production électrique mondiale. La fission de l’uranium 235 ne représente pas une marge de manœuvre massive en ce qui concerne sa contribution à la décarbonatation.

  6. #6
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Les réserves d'uranium ne sont pas non plus inépuisables, on doit avoir environ pour un siècle de réserve d'uranium
    Ce n'est peut-être pas une solution à très long terme, mais aujourd'hui c'est la solution la plus propre pour produire de l’électricité.
    Peut-être qu'à l'avenir la fusion sera au point.
    Beaucoup d'argent est investit dans la recherche, que ce soit dans le solaire, l'éolien, le stockage d'énergie ou le nucléaire. À force d'injecter des milliards il y a probablement quelque chose qui va en sortir. Par exemple il existe des projets d'éoliennes sans pales, apparemment ça coûterait moins cher en maintenance. Un jour il y a aura peut-être des panneaux solaires qui ne nécessitent pas de terre rare (on ne sait jamais...).

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    aller vers la décroissance
    Compte là-dessus et bois de l'eau
    Le système capitaliste c'est une fuite en avant, il faut de la croissance pour ça ne s'effondre pas, la croissance vient de la consommation, consommer c'est polluer (à moins de consommer des produits locaux respectueux de l'environnement, mais généralement tout est fabriqué en Chine).

    On n'ira pas vers la décroissance par choix, ça va être une conséquence de la crise économique et ça va être extrêmement difficile.
    Ça va peut-être être pire que les années 1930.
    Même le FMI a compris :
    « Une crise comme aucune autre », les prévisions alarmantes du FMI
    « La pandémie de Covid-19 a eu un impact plus négatif que prévu sur l’activité économique au premier semestre, et le retour de la croissance sera plus graduel qu’anticipé », résume l’institution. L’Europe est de loin la région la plus touchée, puisque c’est là que le confinement a été le plus sévère. En zone euro, la chute du PIB devrait être de 10,2 % en 2020. L’Italie et l’Espagne (− 12,8 %), mais aussi la France (− 12,5 %) sont les pays les plus touchés, avec le Royaume-Uni (– 10,2 %). En Allemagne, le PIB devrait reculer de 7,8 %. Tous ces chiffres sont, là encore, sans précédent.
    Ça fait des années que les USA sont en récession, mais aujourd'hui c'est enfin officiel :
    Les Etats-Unis sont entrés en récession en février 2020 après 128 mois d'expansion continue
    Plusieurs dizaines de millions d'Américains se sont inscrits au chômage depuis le mois de mars, et le PIB a chuté de presque 5% au premier trimestre. Les économistes prédisent qu'il va dévisser de quelque 20% au second trimestre quand les mesures de confinement touchaient la plus grande partie de la population.
    Je pense qu'un jour on va tous perdre notre épargne, si vous avez une assurance vie, un livret A, ou n'importe quel compte à la banque, il vont se retrouver à 0.

    ===
    En parlant de crise économique, vous avez vu le bordel au Liban un peu ?
    Alors que le Liban c'était un peu la Suisse du Moyen-Orient c'était très riche comme pays. Puis il y a une pénurie de dollar et ça s'est effondré :
    https://twitter.com/AnonymeCitoyen/s...06128468152321
    EN COURS - Les manifestations continuent au #Liban alors que la monnaie libanaise continue de s'effondrer et a perdu 75% de sa valeur depuis octobre provoquant une explosion de la pauvreté et du chômage. #LebanonProtests
    #protests2020 #لبنان_ينتفض
    Keith Flint 1969 - 2019

  7. #7
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ce n'est peut-être pas une solution à très long terme, mais aujourd'hui c'est la solution la plus propre pour produire de l’électricité.
    L'énergie propre ça n'existe pas, toute énergie pollue. Bien préciser quand on parle de « plus propre », si on parle de ce qui nous intéresse, c'est à dire émissions de CO2, l’hydraulique est moins émetteur de carbone.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Peut-être qu'à l'avenir la fusion sera au point.
    La fusion nucléaire, si un jour elle existe et c'est très très loin d'être gagné, n'arrivera pas avant 2100 donc bien trop tard. Il faudrait mieux miser sur des réacteurs nucléaires de 4e génération qui exploitent l’uranium 238 disponible en plus grande quantité sur Terre. Mais le temps de les mettre au point ces réacteurs nucléaires de 4e génération, ils ne seront pas prêt avant 2050, donc on devra se débrouiller sans eux.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Beaucoup d'argent est investit dans la recherche, que ce soit dans le solaire, l'éolien, le stockage d'énergie ou le nucléaire. À force d'injecter des milliards il y a probablement quelque chose qui va en sortir. Par exemple il existe des projets d'éoliennes sans pales, apparemment ça coûterait moins cher en maintenance. Un jour il y a aura peut-être des panneaux solaires qui ne nécessitent pas de terre rare (on ne sait jamais...).
    Malheureusement on ne peut compter sur ce qui existe et ne pas parier sur des innovations qui n'existent pas encore et qui n’existeront peut-être jamais. Pour se limiter aux deux degrés de réchauffement, il faut diviser par trois les émissions à effet serre d'ici 2050. Donc sur 30 ans, diminuer nos émission de -4,5 % par an et il faut commencer toute de suite, pas dans six mois, ni l'année prochaine. Donc attendre des miracles de la science qui pourraient arriver ou ne jamais arriver n'est pas une solution réaliste. L'argent ne fait pas tout, il existe des limitations physiques, le vent et le soleil sont des énergies très diffuses difficiles à collecter, et la quantité d'énergie collectée ne pourra jamais atteindre la quantité d'énergie produite par le pétrole, le charbon et le gaz. Sans même parler terres rares, nous avons besoin de dizaines de métaux différents et de pétrole pour fabriquer des éoliennes et des panneaux solaires. Le jour où il faudra fabriquer des éoliennes sans pétrole et sur le sol français avec tous les métaux que nous n'avons pas dans nos mines, ça sera une autre histoire.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Compte là-dessus et bois de l'eau
    La décroissance est la seule solution pour limiter nos émissions de gaz à effet de serre, tout le reste comme cette annonce d'Amazon est de la poudre aux yeux pour entretenir le modèle existant. Dans le cas où effectivement nous refuserions la décroissance et que nous nous dépassions les 3 °C de réchauffement, les scénarios donnés par le GIEC sont assez catastrophiques, comme par exemple une insécurité alimentaire généralisée sur la planète, donc la violence généralisée donc la famine partout et la guerre partout. Ou à partir de 4 °C de réchauffement, des régions dans le monde autour de l'équateur seront devenues invivables, il fera tellement chaud et humide, qu'environ trois milliards d'humains concentrés dans ces régions ne pourront plus transpirer pour évacuer leur chaleur et mourront d'hyperthermie, plus tout pleins d'autres prévisions et toutes les surprises que les scientifiques n'auront pas prévues.

  8. #8
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    l’hydraulique est moins émetteur de carbone.
    Je ne sais pas, mais en tout cas ce qu'il y a de certains c'est qu'on ne peut pas produire autant avec l'hydraulique qu'avec le nucléaire et ce n'est pas une solution si bien que ça :
    Les impacts de l'hydraulique sur l'environnement
    • la mise en eau des barrages induit très souvent des déplacements de population et la disparition de zones agricoles ;
    • la création de retenues d’eau artificielles peut entraîner la sous-oxygénation de l’eau. A contrario, la libération subite de l’eau a pour conséquence une sur-oxygénation. Dans un cas comme dans l’autre, l’équilibre des éco-systèmes est mis à mal ;
    • les barrages arrêtent les sédiments créant des cuvettes artificielles. Les cours d’eau ont alors tendance à s’envaser (la Camargue est aujourd’hui dans cette configuration) ;
    • les centrales ont des impacts sur la biodiversité (mortalité de certaines espèces comme l’anguille).

    Au niveau mondial, certaines recherches émettent des doutes sur le bilan en gaz à effet de serre des systèmes hydroélectriques.

    L’activité bactériologique dans l’eau des barrages, surtout en régions tropicales, relâcherait d’importantes quantités de méthane (gaz ayant un effet de serre 20 fois plus puissant que le CO2).
    Avec le nucléaire t'as le contrôle de la production, tu peux l'augmenter et la diminuer, alors qu'avec les énergies renouvelable il n'y a aucun contrôle et comme on ne peut pas stocker l'énergie c'est problématique.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Malheureusement on ne peut compter sur ce qui existe et ne pas parier sur des innovations qui n'existent pas encore et qui n’existeront peut-être jamais.
    En attendant les pays et les grosses entreprises investissent à fond en espérant que des technologies efficace voient le jour.
    L'argent de la taxe carbone sert à développer les énergies renouvelable. (il parait qu'Al Gore est devenu milliardaire grâce à ça, car il possède des parts d'entreprises d’énergie renouvelable et elles sont sponsorisé à fond).

    La France a prit un risque énorme, comme le pétrole va se raréfier et coûter plus cher, il y a une loi qui va interdire les véhicules à moteur thermique d'ici 2040. Aujourd'hui il n'existe pas d'alternative, c'est un gros pari.
    Ce serait une catastrophe écologique de remplacer les voitures thermique par les voitures électrique d'aujourd'hui.
    Selon comment on regarde construire une voiture électrique pollue plus que le cycle de vie entier d'un véhicule diesel, on verra si les voitures électrique vont tenir 250 000 km ou si il faudra remplacer la batterie.
    Cela dit on aura pas le choix, pour l'instant le diesel ne vaut rien, c'est quasiment que des taxes, mais sinon c'est quasiment une énergie gratuite, par contre plus le temps passera plus le pétrole sera rare et cher à extraire.

    En ce moment aux USA les entreprises de pétrole de schiste doivent être en train de faire faillite, parce que ça coûte cher à extraire et la demande est faible. C'est cool que ça fasse faillite car le processus d'extraction du pétrole de schiste est très polluant, le problème c'est que les entreprises qui vont faire faillite vont se faire racheter et ça va repartir.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Pour se limiter aux deux degrés de réchauffement, il faut diviser par trois les émissions à effet serre d'ici 2050.
    Personnellement je n'y crois pas du tout aux prévisions du GIEC, je pense que l'impact réel des gaz à effet de serre produit par l'homme est beaucoup plus faible que ce que le GIEC prévoit.
    Par contre aucun scientifique n'ose dire qu'il ne partage pas les conclusions du GIEC, sinon sa carrière est foutue.
    D'après moi le facteur principal du changement climatique c'est le soleil.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Dans le cas où effectivement nous refuserions la décroissance et que nous nous dépassions les 3 °C de réchauffement, les scénarios donnés par le GIEC sont assez catastrophiques, comme par exemple une insécurité alimentaire généralisée sur la planète, donc la violence généralisée donc la famine partout et la guerre partout.
    Du coup le problème se réglerait tout seul, non ?
    Si il y a 3, 4 milliards de morts à cause des famines et des guerres, les émissions de gaz à effet d'origine humaine devrait diminuer.
    Les émissions de gaz à effet de serre vont baisser drastiquement donc la concentration de ces gaz dans l’atmosphère devrait diminuer petit à petit.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Ou à partir de 4 °C de réchauffement, des régions dans le monde autour de l'équateur seront devenues invivables
    Ouais mais d'un autre côté il y a des régions qui vont devenir vivable comme la Sibérie par exemple, là il y aura moyen de cultiver des trucs

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    il fera tellement chaud et humide, qu'environ trois milliards d'humains concentrés dans ces régions ne pourront plus transpirer pour évacuer leur chaleur et mourront d'hyperthermie
    Il faudra que toutes les nations protègent bien leur frontières pour empêcher les migrants climatique d'entrer clandestinement.

    Ça réglerait un peu le problème de surpopulation. Bon après ceux qui vont mourir ne sont pas forcément ceux qui polluent le plus...

    Moi ce qui m'inquiète le plus c'est la crise économique, généralement c'est ça la cause des famines et des guerres.
    On va se retrouver comme l'Allemagne dans les années 1920, ça ne va pas être chouette.
    Keith Flint 1969 - 2019

  9. #9
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Je ne sais pas, mais en tout cas ce qu'il y a de certains c'est qu'on ne peut pas produire autant avec l'hydraulique qu'avec le nucléaire
    Pour ce qui est de la production toute énergie confondue d'après la page Production annuelle énergétique mondiale on a produit dans le monde 4,4 % avec du nucléaire et 6,8 % avec l’hydraulique en 2018.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    et ce n'est pas une solution si bien que ça :
    Les impacts de l'hydraulique sur l'environnement
    Comme dit plus haut toute énergie pollue, toute énergie a ses avantages et ses inconvénients et d'après l'article Existe-t-il des énergies sans CO2 ? l'hydraulique émettrait à peine moins de CO2 que le nucléaire.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Avec le nucléaire t'as le contrôle de la production, tu peux l'augmenter et la diminuer, alors qu'avec les énergies renouvelable il n'y a aucun contrôle et comme on ne peut pas stocker l'énergie c'est problématique.
    Attention l'énergie hydraulique est aussi une énergie renouvelable, qui contrairement aux éoliennes et aux panneaux solaires n'est pas une énergie intermittente.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    En attendant les pays et les grosses entreprises investissent à fond en espérant que des technologies efficace voient le jour.
    Comme dit plus haut on ne peut pas tenir compte des technologies qui n'existent pas ou n'existeront peut-être jamais, nous devons faire avec l'existant, il faut arrêter de croire que la science nous sauvera. À écouter Écologie : pourquoi la technologie ne nous sauvera pas ?

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Personnellement je n'y crois pas du tout aux prévisions du GIEC, je pense que l'impact réel des gaz à effet de serre produit par l'homme est beaucoup plus faible que ce que le GIEC prévoit.
    Malheureusement ni toi ni moi n'avons le niveau de connaissance pour contredire les prévisions du GIEC qui sont juste un résumé des connaissances scientifiques mondiales sur le sujet. Le GIEC ne fait aucune recherche, il synthétise et fait un rapport. Comme le dit l'article Qu’est-ce que le GIEC ? « Il (le GIEC) ne s’agit donc pas d’un laboratoire de recherche, mais d’un organisme qui effectue une évaluation et une synthèse des travaux de recherche menés dans les laboratoires du monde entier. » et « le GIEC effectue une revue de presse d’un genre très particulier : il examine et synthétise ce qui s’est publié dans la littérature scientifique sur la question de l’influence de l’homme sur le climat ». Donc ne pas croire les prévisions du GIEC c'est refuser de croire aux résultats des travaux scientifiques des laboratoires du monde entier.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Par contre aucun scientifique n'ose dire qu'il ne partage pas les conclusions du GIEC, sinon sa carrière est foutue.
    C'est faux « car tout chercheur travaillant dans un des domaine concernés – même quelqu’un qui tenterait de remettre en cause l’influence de l’homme sur le climat – verra ses travaux pris en compte dans le cadre des procédures d’expertise organisées par le GIEC dès lors que cela a donné lieu à publication dans une revue scientifique »

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    D'après moi le facteur principal du changement climatique c'est le soleil.
    D'après toi, mais qui ne découle d'aucun travaux publié dans une revue scientifique à comité de lecture. Tu peux aussi croire que la Terre est plate, mais cela n'engage que toi.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Du coup le problème se réglerait tout seul, non ?
    Si il y a 3, 4 milliards de morts à cause des famines et des guerres, les émissions de gaz à effet d'origine humaine devrait diminuer.
    Les émissions de gaz à effet de serre vont baisser drastiquement donc la concentration de ces gaz dans l’atmosphère devrait diminuer petit à petit.
    Cela ne réglera pas le problèmes des émissions de gaz à effet de serre déjà stockés dans l’atmosphère, qui une fois émis restent dans l’atmosphère pendant 10 000 ans.

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Pour ce qui est de la production toute énergie confondue d'après la page Production annuelle énergétique mondiale on a produit dans le monde 4,4 % avec du nucléaire et 6,8 % avec l’hydraulique en 2018.
    On peut construire de nouvelles centrales nucléaire par contre au niveau de l'hydraulique c'est un peu saturé.
    Le potentiel hydroélectrique français est-il saturé ?
    Plusieurs barrages peuvent être rénovés ou remaniés en profondeur comme à Romanche-Gavet, mais peu d'emplacements restent disponibles pour la construction de nouvelles usines hydroélectriques majeures. Si l'on ajoute l'exigence de respect de l'environnement, le territoire métropolitain n'offre plus d'emplacements pour la construction de grands barrages.
    Bon après peut-être que des pays au moins développer l'hydraulique que la France.

    Un peu partout dans le monde des centrales nucléaires sont en construction :
    Liste de réacteurs nucléaires en construction

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Comme dit plus haut on ne peut pas tenir compte des technologies qui n'existent pas ou n'existeront peut-être jamais, nous devons faire avec l'existant, il faut arrêter de croire que la science nous sauvera.
    Il ne faut pas non plus croire que les gouvernements vont viser la décroissance.
    On est en décroissance, mais ce n'est pas par choix. En principe il devrait y avoir un krach économique mondiale et ça ne va pas être marrant.

    Les gouvernements font un peu de greenwashing, en gaspillant des milliards dans des éoliennes inutiles, mais ils ne feront jamais rien de sérieux pour l'écologie.
    L'UE fait même clairement l'inverse, puisqu'il y a des traités de libre échange avec presque tout le monde.
    Accord de libre-échange de l'Union européenne

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Malheureusement ni toi ni moi n'avons le niveau de connaissance pour contredire les prévisions du GIEC
    Une chose est sûre c'est que les médias aiment diffuser les articles les plus dramatiques, ce serait intéressant de comparer les prévisions faites en 1980 avec les données d'aujourd'hui. (on verra en 2050 si les prévisions faites aujourd'hui étaient vraies)
    Il y en a un paquet d'article qui dise "la terre se réchauffe super vite, on va tous mourir" :
    Changement climatique : c’est encore pire que ce qu’on pensait
    Pour les climatologues, c’est un véritable cataclysme. « Les gens se sont tout de suite demandé s’il n’y avait pas un bug dans le code, » raconte le professeur en physique climatique à l’université d’Oxford, Timothy Palmer, au Guardian. Il faut dire que depuis 40 ans, la mesure de la sensibilité climatique n’a quasiment pas évolué et tournait autour de 3°C. Avec un quart des études qui placent désormais la fourchette haute à 5°C, ça change la donne.
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Donc ne pas croire les prévisions du GIEC c'est refuser de croire aux résultats des travaux scientifiques des laboratoires du monde entier.
    Dans l'histoire de l'humanité il y a eu un tas de consensus scientifiques totalement faux, c'est peut-être un de plus.
    Le réchauffement climatique c'est un prétexte pour créer des taxes, et pousser la consommation de produit supposé être moins polluant (comme la voiture électrique).

    Je pense qu'il y a des pollutions beaucoup plus grave que le CO2, pour moi le CO2 c'est l’arbre qui cache la forêt, on ne parle que de ça et on oublie plein d'autres types de pollutions, on ne parle pas des océans, des abeilles, des requins, des sols, etc.
    Bref de toute façon tous les scientifiques, les politiciens, les médias, les gens du show-biz n'arrêtent pas de dire que le réchauffement climatique vient des gaz à effet de serre produit par l'activité humaine, donc qu'est-ce que ça peut faire ce que je pense ? Je n'ai aucun pouvoir et je ne convaincrai personne. L'écrasante majorité des gens sont convaincu que le CO2 est un grave problème, donc ce n'est vraiment pas grave si quelque personnes ne sont pas d'accord, de toute façon ça ne change rien.
    Alors que les gouvernements sont contents d'organiser des grosses COP (COP25 Madrid, COP26 Glasgow, etc) et des traités comme celui de Kyoto.
    Là il y a un projet pour baisser la vitesse maximale à 110 km/h sur l'autoroute, soit disant pour moins polluer (mais probablement pour plus flasher).

    Il y a ça aussi :
    Bientôt des péages à l'entrée de nos villes ?
    Ou ça :
    A Paris, les diesels d’avant 2006 interdits dès lundi
    Alors que si t'as une voiture qui a plus de 15 ans c'est probablement parce que tu n'as pas les moyens d'en changer.

    Taxe malus sur les véhicules les plus polluants
    Les taxes sur les carburants, au cœur du conflit avec les gilets jaunes

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    C'est faux « car tout chercheur travaillant dans un des domaine concernés – même quelqu’un qui tenterait de remettre en cause l’influence de l’homme sur le climat – verra ses travaux pris en compte dans le cadre des procédures d’expertise organisées par le GIEC dès lors que cela a donné lieu à publication dans une revue scientifique »
    Ça c'est dans les discours, mais dans la pratique c'est autre chose.
    Quand une équipe de scientifiques produit une étude qui montre qu'il n'y a aucune corrélation entre la production humaine de CO2 et le réchauffement climatique, l'équipe se fait blacklister, les scientifiques ne seront plus jamais publié et ils n'arriveront plus jamais à se faire financer une étude. C'est un suicide professionnel.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Cela ne réglera pas le problèmes des émissions de gaz à effet de serre déjà stockés dans l’atmosphère, qui une fois émis restent dans l’atmosphère pendant 10 000 ans.
    Bon ben de toute façon c'est trop tard, il y a déjà trop de CO2 présent dans l'atmosphère.

    =====
    Bref, les gouvernements n’adopteront pas une politique économique qui vise la décroissance, car il y a des dettes, pour les rembourser il faut de la croissance, la croissance vient de la consommation.
    Donc on va inciter les gens à acheter des gadgets inutiles comme des objets connectés par exemple, d'ailleurs dans les grandes villes on est en train d'installer des antennes 5G partout.
    Le nombre de cargo de marchandise en circulation va augmenter, à moins que l'économie s'effondre rapidement.

    Les gens qui veulent changer les choses devraient créer un parti politique, parce que EELV c'est de la merde, Yannick Jadot c'est le même que Macron...
    Quoi que d'un autre côté, l'écologie c'est dans l'ensemble des partis politique, il n'y a peut-être pas besoin d'un parti spécial pour ça.
    Keith Flint 1969 - 2019

  11. #11
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    On peut construire de nouvelles centrales nucléaire par contre au niveau de l'hydraulique c'est un peu saturé
    Oui tout à fait, pour les centrales hydrauliques, on a déjà fait le maximum. Pour les nouvelles centrales nucléaires, il existe deux facteurs limitant. Le premier facteur limitant sont les réserves d'uranium, les réserves permettent environ de tenir un siècle avec le parc de centrales existant. Le deuxième facteur limitant est le temps de construction de nouvelles centrales nucléaires, la construction d'une centrale dure plusieurs années, alors que nous avons trente ans pour diviser nos émissions de gaz à effet serre par trois. Pour rappel la production d'énergie dans le monde vient de 80 % des énergies fossiles. Donc ni l'hydraulique, ni le nucléaire et encore moins l'éolien et le solaire pourront remplacer les énergies fossiles. La seule solution réaliste est d'amorcer une décroissance tout en gardant et développant le nucléaire pour amortir les effets de la décroissance.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Il ne faut pas non plus croire que les gouvernements vont viser la décroissance.
    On est en décroissance, mais ce n'est pas par choix. En principe il devrait y avoir un krach économique mondiale et ça ne va pas être marrant.
    Si nous sommes tous convaincus que la décroissance est la solution pour résoudre la crise climatique, les gouvernements suivront. La décroissance n'est pas marrant, dans un monde où nous avons toujours été habitué à avoir plus. Le véritable défit c'est d'arriver à être heureux dans un monde en décroissance.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Une chose est sûre c'est que les médias aiment diffuser les articles les plus dramatiques, ce serait intéressant de comparer les prévisions faites en 1980 avec les données d'aujourd'hui. (on verra en 2050 si les prévisions faites aujourd'hui étaient vraies)
    Attention ne pas confondre les articles de presse, de journalistes qui bien souvent n'ont aucune compréhension scientifique et les revues scientifiques à comité de lecture.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Dans l'histoire de l'humanité il y a eu un tas de consensus scientifiques totalement faux, c'est peut-être un de plus.
    Quels sont ces consensus scientifiques totalement faux ? Le fait qu'il est existé des faux consensus scientifiques ne veut pas dire que le consensus scientifique sur le climat est faux. Le consensus scientifique n'est pas une opinion, mais signifie que 97 % des scientifiques qui ont publié une étude sur le réchauffement climatique s'accordent sur le fait que l'homme est responsable du changement climatique.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Le réchauffement climatique c'est un prétexte pour créer des taxes, et pousser la consommation de produit supposé être moins polluant (comme la voiture électrique).
    C'est bien sûr totalement faux. Des scientifiques qui publient des études sur le climat ne donnent pas de solutions, ils donnent des faits. Ensuite que des personnes récupèrent les conclusions de ces études pour créer des taxes ou vendre des gadgets inutiles c'est une autre histoire. Si tu avais vu la vidéo de Data Gueule « La transition électrique : les doigts dans l'emprise ». les gens sérieux sur le sujet comme Mathilde Szuba sont contre la taxe carbone qui défavorise les plus pauvres et préfèrent le quota carbone, Mathilde Szuba ne pense pas non plus que l'électricité est une énergie verte et qu'on devrait se questionner sur la quantité d'énergie qu'on consomme. Donc nous devrions nous limiter, donc aller vers la décroissance.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Quand une équipe de scientifiques produit une étude qui montre qu'il n'y a aucune corrélation entre la production humaine de CO2 et le réchauffement climatique, l'équipe se fait blacklister, les scientifiques ne seront plus jamais publié et ils n'arriveront plus jamais à se faire financer une étude. C'est un suicide professionnel.
    Quelle équipe de scientifique aurait publiée cette étude ? Cela ressemble à une théorie de la conspiration. Si 97 % des scientifiques qui ont publié une étude sur le réchauffement climatique s'accordent sur le fait que l'homme est responsable du changement climatique cela signifie que 3 % de scientifiques ont publiées une étude n'allant pas dans ce ce sens. Les géants du pétrole ont énormément d'argent et seraient certainement enchantés de financer de telles études. Des ONG prétendent que les géants du pétrole ont dépensé 250 millions d’euros en lobbying auprès de l’Union européenne depuis 2010.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Bon ben de toute façon c'est trop tard, il y a déjà trop de CO2 présent dans l'atmosphère.
    Totalement faux, c'est effectivement trop tard pour être en dessous des 1,5 % de réchauffement. La bataille actuelle est de rester sous les 2 %. Un réchauffement de 4 % serait bien plus grave qu'un réchauffement de 2 %, ce ne serait pas deux fois plus grave, mais cent fois, mille fois, un million de fois plus grave, on ne sait pas exactement.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Bref, les gouvernements n’adopteront pas une politique économique qui vise la décroissance
    La récession arrivera de toute façon après le pic pétrolier (attendu pour les années 2020), mais ne sera pas assez rapide pour rester en dessous 2 % de réchauffement. Les gouvernements devraient anticiper ce pic pétrolier, est aller vers la sobriété. Sinon nous aurons la pauvreté à la place. La différence entre la sobriété et la pauvreté, c'est qu'on dans le premier cas elle est choisie et dans le deuxième cas elle s'impose.

  12. #12
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Si nous sommes tous convaincus que la décroissance est la solution pour résoudre la crise climatique, les gouvernements suivront.
    Non mais vous rêvez...
    La politique ça ne fonctionne pas comme ça.

    Et bonne chance au candidat qui va proposer dans son programme "on va diminuer notre niveau de vie, on gagnera moins d'argent, on consommera moins, on voyagera moins, on mangera moins, on importera moins". Et si les salaires baissent je ne sais pas comment les familles vont rembourser le prêt de la maison.
    Alors qu'en fait à cause de l'UE on va se retrouver avec de la viande qui viendra du continent américain et qui coûtera moins cher, parce que là-bas il y a les hormones de croissances et tout le bordel (les vaches à hublot (les vaches ne sont pas fait pour manger du maïs)).

    Comme les gens seront aux RSA, ils regarderont le prix et pas l'origine de la bouffe, surtout qu'il y a des combines pour masquer l'origine de la viande. Par exemple si tu vends en plats préparé au lieu de vendre la viande directement.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    La décroissance n'est pas marrant, dans un monde où nous avons toujours été habitué à avoir plus.
    Non mais là ça ne va pas être la décroissance, ça va être la récession, ambiance 1920, 1930.
    La finance a encore fait n'importe quoi, et les peuples vont encore payer...
    Généralement après une grosse crise économique, il y a une grosse guerre.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Même dans les revues scientifique il y en a que pour "le CO2 issu de l'activité humaine réchauffe la planète et on va tous mourir".

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Quels sont ces consensus scientifiques totalement faux ?
    J'ai oublié le nom, ça fait longtemps que je ne suis plus le truc...
    Mais il apparemment il y en a plein :
    Liste de scientifiques sceptiques sur le réchauffement climatique
    Freeman Dyson
    Il critique l'alarmisme actuel sur le climat, remettant en cause la validité des modèles informatiques utilisés et qui sont le seul fondement de cet alarmisme aux prévisions non vérifiées. Il souligne en particulier que notre compréhension des phénomènes atmosphériques est extrêmement limitée et que les modèles utilisés n'arrivent, à grand peine, à reproduire le passé, qu'en introduisant des variables arbitraires dont rien ne permet de supposer qu'elles seront toujours valables. Pour Dyson, la menace du réchauffement climatique est « largement exagérée ». Il qualifie Al Gore de « propagandiste en chef » de cette nouvelle idéologie.
    Serge Galam
    Il met en cause la théorie de l'origine humaine des changements climatiques et invite à la réflexion scientifique avant de prendre des mesures de grande ampleur qui risquent, en étant une mauvaise réponse à un problème mal posé, d'amplifier les choses. En particulier, dans Les scientifiques ont perdu le Nord (Plon, 2008), il attaque avec force les scientifiques qui ont abandonné la méthodologie de la science pour des objectifs politiques en matière de réchauffement climatique. En refusant d'envisager d'autres raisons que l'activité humaine aux changements climatiques, les "experts" du GIEC se ferment à toute autre piste de recherche possible et mettent possiblement en danger l'homme. Il souligne que rien de scientifique ne lie réchauffement climatique et évolution de la concentration en CO2 : « l'homme a été déclaré coupable simplement parce que pour l'heure on n'a pas trouvé d'autre coupable et aussi parce que les apparences sont contre lui. »
    Marcel Leroux
    Marcel Leroux était connu pour ses concepts scientifiques originaux comme celui des AMP, et ses remises en cause de concepts climatiques comme le réchauffement climatique. Marcel Leroux (2003) résumait ainsi son point de vue sur la théorie du réchauffement climatique : « Le réchauffement global est une hypothèse issue de modèles théoriques et fondée sur des relations simplistes, qui annonce une élévation de la température, proclamée mais non démontrée. Les contradictions sont nombreuses entre les prédictions et les faits climatiques directement observés, l’ignorance délibérée de ces distorsions flagrantes constituant une imposture scientifique ».
    Jean-Louis Le Mouël
    Il appelle donc de ses voeux un débat scientifique dépassionné. Pour lui, c'est essentiellement l'activité solaire qui impacte le climat, ainsi que le magnétisme terrestre.

    Pour avoir pris ces positions, il a été violemment attaqué. En particulier, le directeur du Hadley Centre, partisan du réchauffement climatique, a prétendu que les données qui avaient été utilisés par Courtillot et Le Mouël dans une étude de 2007 avaient été manipulées. En l'occurrence, les auteurs établissaient une corrélation entre magnétisme terrestre et températures. Même après que ces accusations aient été levées par la publication des données utilisées par les chercheurs, ce dernier n'a pas souhaité se rétracter et certains ont montré la même mauvaise foi.
    La légende de l'effet de serre
    Manuel de démystification des problèmes et faux problèmes climatiques


    Que ce soit dans le monde scientifiques ou dans le monde médiatique dès que tu critiques l'hypothèse "la production humaine de CO2 est le facteur principal du réchauffement climatique" t'es grillé, c'est pour ça qu'il y a une histoire de 97% de scientifiques d'accord avec le GIEC, les types ne veulent juste pas de problème, ils veulent continuer de toucher des financements pour faire leur études.
    France Télévisions prive d'antenne le turbulent Philippe Verdier
    Le chef du service météo de France Télévisions paie ses sorties médiatiques et son livre relativisant les conséquences du réchauffement climatique.
    Si ça continue comme ça, un jour il y aura l'équivalent de la loi Fabius-Gayssot mais pour le CO2 d'origine humaine...
    On n'a pas le droit de penser que la production humaine de CO2 n'est pas la cause principal du changement climatique.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Les géants du pétrole ont énormément d'argent et seraient certainement enchantés de financer de telles études.
    En réalité l'industrie pétrolière est du côté des énergies renouvelable, les types anticipent le truc, le pétrole sera de plus en plus cher à extraire donc il faudra le remplacer.
    L'industrie pétrolière veut faire du solaire et de l'éolien, parfois elle fait pire, elle fait du pétrole de schiste...
    Energies vertes : les pétroliers gardent le cap
    Les compagnies pétrolières sont devenues de grands acteurs des énergies renouvelables. Total, Shell et BP assurent qu'ils maintiendront leurs investissements dans l'éolien et le solaire, malgré la chute des cours du brut qui les oblige à tailler dans leurs dépenses.
    Bref, la guerre c'est entre d'un côté Pétrole + Solaire + Éolien et de l'autre le Nucléaire.
    Ils se foutent bien de notre gueule car le solaire et l'éolien produisent beaucoup plus de CO2 que le nucléaire.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    La bataille actuelle est de rester sous les 2 %.
    Et peut-être que la prochaine bataille ce sera de rester sous les 3%...

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    La récession arrivera de toute façon après le pic pétrolier (attendu pour les années 2020)
    On parle du pic pétrolier depuis les années 1970, si ça se trouve il va encore mettre des décennies à arriver.
    On est dans une profonde crise économique depuis 2007/2008, rien n'a été réglé, tout s'aggrave.
    Ça va péter et ça sera à cause de la dette des états qui vient du fait que les intérêts de la dette étaient trop élevés pendant trop longtemps.
    Ok aujourd'hui les états empruntent à taux bas, mais c'est très récent comme phénomène.

    A-t-on payé 1.400 milliards d’intérêts sur la dette depuis 1979 ?
    C’est plutôt vrai. Nous avons refait le calcul avec les comptes nationaux de l’INSEE, 1.350 milliards d’intérêts versés depuis 1979. La dette, elle-même, atteignait 2.147 milliards au début de l’année. Et cette explosion est due en partie, c’est exact, au poids des intérêts. Car chaque année depuis que l’État est en déficit, donc depuis 1975, il emprunte sur les marchés pour payer ses dépenses courantes. Ces emprunts génèrent des intérêts qui viennent s’accumuler aux sommes dues. Depuis plus de 20 ans, le remboursement de ces intérêts avale chaque année plus de 40 milliards.
    Avant 1970 la France empruntait à la Banque de France et les taux étaient bas, c'était pas un taux 0 non plus.

    Bref, plein de scientifiques s'en foutent du réchauffement climatique, donc ils disent être d'accord avec le GIEC, parce qu'ils n'ont pas creusé le sujet et ils ne veulent pas de problème.
    Plein de scientifiques ne sont pas d'accord avec le GIEC mais ils ferment leur gueule pour continuer d'avoir du boulot.
    Les climatologues subissent-ils des pressions pour se conformer ?
    Le météorologiste Lennart Bengtsson se plaint d’avoir été banni par des collègues, l’amenant à démissionner. Certains scientifiques se plaignent de pressions à se conformer.
    Il n'y a jamais de débat entre des scientifiques qui croient à la thèse du GIEC et des scientifiques qui n'y croient pas.
    Comme on ne donne jamais la parole à ceux qui critiquent l'UE.
    Keith Flint 1969 - 2019

  13. #13
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Non mais vous rêvez...La politique ça ne fonctionne pas comme ça.
    Et bonne chance au candidat qui va proposer dans son programme "on va diminuer notre niveau de vie, on gagnera moins d'argent, on consommera moins, on voyagera moins, on mangera moins, on importera moins". Et si les salaires baissent je ne sais pas comment les familles vont rembourser le prêt de la maison.
    Peut-être que la démocratie, qui est un système court-termiste, est mal armée pour un combat contre la crise climatique. De toute façon la croissance infinie dans un monde fini est impossible. La quantité d’énergie disponible par personne va diminuer, ce qui va entraîner une récession mondiale, quelque soit les promesses de nos politiques. Ce qui est déjà le cas en Europe où nous sommes en décru subie d'énergie depuis des années et ce nos sont pas les promesses de Nicolas Sarkozy, François Hollande ou Emmanuel Macron qui pourront changer quelque chose, ils n'y peuvent rien, moins d'énergie signifie pas de croissance.
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Même dans les revues scientifique il y en a que pour "le CO2 issu de l'activité humaine réchauffe la planète et on va tous mourir".
    Je ne pense pas que des articles publiées par des scientifiques revues scientifiques à comité de lecture énonce « on va tous mourir ». Sinon trouve moi lesquels. D'ailleurs dans le rapport du GIEC, qui est une synthèse des travaux sur le sujet, rien ne ressemble de près ou de loin au terme de « on va tous mourir ».
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    J'ai oublié le nom, ça fait longtemps que je ne suis plus le truc...
    Mais il apparemment il y en a plein :
    Liste de scientifiques sceptiques sur le réchauffement climatique
    Je ne pense pas que Wikiberal.org qui s'affiche clairement comme climato-sceptique soit une référence. Il existe certainement des scientifiques qui ont une opinion climato-sceptique, mais une opinion reste une opinion. Pour que cette opinion soit valide, il faut qu'elle soit appuyée par des travaux publiés dans une revue scientifique à comité de lecture et non pas des opinions reliées par la presse. Un fait scientifique est considéré comme acquis quand il a fait l’objet d’une publication dans une revue scientifique à comité de lecture et qu’il n’a pas fait l’objet d’une contestation argumentée par d’autres spécialistes du domaine par le même canal.

    Les scientifiques que tu as cités semblent juste émettre une opinion personnelle qui ne s’appuie sur aucun travaux publiés dans une revue scientifique à comité de lecture. Pour rappel un consensus scientifique n'est pas les opinions des différents scientifiques, mais signifie que 97 % des scientifiques qui ont publié une étude sur le réchauffement climatique s'accordent sur le fait que l'homme est responsable du changement climatique. Les simples opinions ne sont pas prisent en compte.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Que ce soit dans le monde scientifiques ou dans le monde médiatique dès que tu critiques l'hypothèse "la production humaine de CO2 est le facteur principal du réchauffement climatique" t'es grillé, c'est pour ça qu'il y a une histoire de 97% de scientifiques
    La preuve que non, puisque tu as toi même trouvé une liste de scientifique qui s'affichent climato-sceptique. De plus le chiffre de 97 % ne signifie par que 97 % de tous les scientifiques de la planète soutiennent le consensus scientifique sur le réchauffement climatique, cela signifie que 97 % des chercheurs dont le sujet principal de publication est la science du climat soutiennent la thèse du réchauffement anthropique telle que décrite par le GIEC.
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    d'accord avec le GIEC, les types ne veulent juste pas de problème, ils veulent continuer de toucher des financements pour faire leur études.
    France Télévisions prive d'antenne le turbulent Philippe Verdier
    Philippe Verdier n'est pas un scientifique mais un animateur télévision ! Pour information le climato-sceptique François Gervais, dont le discours a été analysé et contredite point par point par Le Réveilleur, a souvent été vu à la télévision, comme quoi les émissions de télévision invitent n'importe qui.
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Si ça continue comme ça, un jour il y aura l'équivalent de la loi Fabius-Gayssot mais pour le CO2 d'origine humaine...
    On n'a pas le droit de penser que la production humaine de CO2 n'est pas la cause principal du changement climatique.
    Tu peux penser ce que tu veux, tu peux aussi penser que la Terre est plate cela n'en fait pas un fait.
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    En réalité l'industrie pétrolière est du côté des énergies renouvelable, les types anticipent le truc, le pétrole sera de plus en plus cher à extraire donc il faudra le remplacer.
    L'industrie pétrolière veut faire du solaire et de l'éolien, parfois elle fait pire, elle fait du pétrole de schiste...
    Energies vertes : les pétroliers gardent le cap
    Comme dit plus haut ni le solaire, ni l'éolien ne pourront remplacer les énergies fossiles en volume d'énergie produite qui représentent 80 % de l'énergie produite dans le monde. Comme dit aussi plus haut, quand nous n'auront plus de pétrole, ça sera beaucoup plus compliqué de fabriquer des éoliennes et des panneaux solaires, qui nécessitent d'extraire des métaux et de l'industrie lourde pour être fabriqués.
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Bref, la guerre c'est entre d'un côté Pétrole + Solaire + Éolien et de l'autre le Nucléaire.
    Ils se foutent bien de notre gueule car le solaire et l'éolien produisent beaucoup plus de CO2 que le nucléaire.
    Il n'existe aune guerre entre les différentes énergies, dans l'histoire des hommes les différentes sources d'énergie s'empilent par dessus les autres. La transition énergétique n'existe pas, on devrait plutôt parler d'empilement énergétique.

    Le solaire et l'éolien (sans stockage) émettent un peu plus que le nucléaire, mais beaucoup moins que le charbon. Remplacer le nucléaire par de l'éolien ou du solaire comme on le fait en France et en Allemagne ne fait rien pour le climat et coûte des milliards d'euros. Par contre remplacer des centrales à charbon par du solaire et de l'éolien peut avoir du sens.
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    On parle du pic pétrolier depuis les années 1970, si ça se trouve il va encore mettre des décennies à arriver.
    L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a signalé en 2010 que la production de pétrole conventionnel a atteint son pic en 2006. Le pic pétrolier tout pétrole probable d’ici 2025, toujours selon l’Agence internationale de l’énergie.
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    On est dans une profonde crise économique depuis 2007/2008, rien n'a été réglé, tout s'aggrave.
    Tu remarqueras que tu fais commencer la crise économique juste après le pic du pétrole conventionnel.
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Bref, plein de scientifiques s'en foutent du réchauffement climatique, donc ils disent être d'accord avec le GIEC, parce qu'ils n'ont pas creusé le sujet et ils ne veulent pas de problème.
    Comme dit plus haut, ce ne sont pas les opinions des scientifiques qui sont prises en compte, mais les scientifiques qui ont publiés une étude sur le réchauffement climatique. Donc pour publier des travaux dans une revue scientifique à comité de lecture, il faut avoir une très bonne connaissance et avoir bien creusé le le sujet au contraire ! Si le scientifique n'a pas assez creusé le sujet, il risque de perdre toute sa crédibilité vis à vis des ses paires.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Il n'y a jamais de débat entre des scientifiques qui croient à la thèse du GIEC et des scientifiques qui n'y croient pas.
    Comme on ne donne jamais la parole à ceux qui critiquent l'UE.
    C'est bien sûr totalement faux ! Tous les travaux publiés dans les revues scientifiques sont relues et critiquées par d'autres scientifiques ce qui fait la valeur des articles des ces revues, contrairement aux scientifiques climato-sceptiques qui se contentent de publier des articles dans la presse ou des livres à l'attention du grand public, public qui est désarmé pour distinguer le vrai du faux.

  14. #14
    Membre émérite
    Bonjour,

    Amazon annonce un fonds de 2 milliards de dollars afin de décarboniser l'économie et de protéger la planète

    Que pensez-vous de ce programme d'engagement pour le climat d'Amazon ?
    C'est de la communication dans le vent ... En somme ce n'est pas Amazon seul qui pollue mais un ensemble dans une chaine logistique. Amazon pollue vraiment avec :

    > la destruction d'objetw non vendus
    > les data center qui tournent H24 (email, stockage de données ... )
    > les quantités industrielles d'emballages utilisés

    Dans le reste de la chaine logistique qui gravite autour d'Amazon :

    > les usines chinoises et asiatiques qui produisent à outrance des produits de mauvaises manufactures et qui sont utilisables assez peut longtemp
    > l'énergie fossile utilisée en Asie pour faire tourner les usines (charbon, pétrole, gaz ... )
    > les cargos , tankers, avions cargos qu'ils faut pour faire transiter la marchandise
    > la noria de camions qui transportent les marchandises
    > la noria de livreurs en ville avec des utilitaires

    Ce qui pollue le plus c'est la chaine logistique en amont et en aval.

    FatAgnus

    Malheureusement c'est certainement une opération de communication visant à donner une bonne image d'Amazon. D'ailleurs aucun chiffre n'est donné donc on ne peut vraiment pas se faire une idée, on est vraiment dans la communication.

    Quel est l'impact carbone d'Amazon aujourd'hui ? Amazon ne le dit pas. Est-ce cet impact carbone inclut oui ou non la fabrication des produits vendus ? La fabrication d'un ordinateur portable produit presque une tonne de CO2. Vouloir se prétendre zéro carbone et vendre des produits et des services produisant du CO2 serait un peu contradictoire. Le premier geste écologique pour Amazon serait déjà d'arrêter de détruire plusieurs millions de produits neufs tous les ans. De plus on arrive pas à séparer la croissance des émissions de CO2, plus on fait de croissance, plus on émettra du CO2. Si Amazon cherche à tout prix la croissance, cela augmentera proportionnellement ses émissions de CO2. Et la croissance n'est pas durable.

    Ensuite les énergies renouvelables c'est bien, mais les collecteurs (éoliennes et panneaux solaires) ne sont pas renouvelables et nécessitent nombre de métaux et de énergies fossiles pour être fabriqués. Ces énergies renouvelables ne sont pas pilotables, et s'il faut en plus des batteries ça devient assez problématique et augmente l'impact carbone.

    Vouloir tout passer à l'électricité en pensant que cela va décarboner l'énergie est également un leurre. À voir la vidéo « La transition électrique : les doigts dans l'emprise » :
    Tout a fait on est dans la communication

    Attention, 80 % de la production mondiale d'énergie est carbone. Limiter le réchauffement climatique à deux degrés, c'est diviser par trois les émissions à effet serre d'ici 2050. Ni le nucléaire, ni l'éolien, ni le solaire ne permettront de compenser la perte des énergies fossiles. Il faut effectivement garder le nucléaire, mais surtout se mettre au régime, c'est à dire aller vers la décroissance. Les réserves d'uranium ne sont pas non plus inépuisables, on doit avoir environ pour un siècle de réserve d'uranium pour un parc de centrale qui aujourd'hui représente 11 % de la production électrique mondiale. La fission de l’uranium 235 ne représente pas une marge de manœuvre massive en ce qui concerne sa contribution à la décarbonatation.
    Le nucléaire c'est ce qui produit le plus ... pourtant le rendement ne dépasse pas 35 à 45% dans le meilleur des cas ... Comme tu le soulignes l'uranium et autre produit radioactif ne sont pas inépuisable.

    Reste plus qu'a se servir des énergies de la Terre (volcan, ...)

    La fusion nucléaire, si un jour elle existe et c'est très très loin d'être gagné, n'arrivera pas avant 2100 donc bien trop tard. Il faudrait mieux miser sur des réacteurs nucléaires de 4e génération qui exploitent l’uranium 238 disponible en plus grande quantité sur Terre. Mais le temps de les mettre au point ces réacteurs nucléaires de 4e génération, ils ne seront pas prêt avant 2050, donc on devra se débrouiller sans eux.

    Malheureusement on ne peut compter sur ce qui existe et ne pas parier sur des innovations qui n'existent pas encore et qui n’existeront peut-être jamais. Pour se limiter aux deux degrés de réchauffement, il faut diviser par trois les émissions à effet serre d'ici 2050. Donc sur 30 ans, diminuer nos émission de -4,5 % par an et il faut commencer toute de suite, pas dans six mois, ni l'année prochaine. Donc attendre des miracles de la science qui pourraient arriver ou ne jamais arriver n'est pas une solution réaliste. L'argent ne fait pas tout, il existe des limitations physiques, le vent et le soleil sont des énergies très diffuses difficiles à collecter, et la quantité d'énergie collectée ne pourra jamais atteindre la quantité d'énergie produite par le pétrole, le charbon et le gaz. Sans même parler terres rares, nous avons besoin de dizaines de métaux différents et de pétrole pour fabriquer des éoliennes et des panneaux solaires. Le jour où il faudra fabriquer des éoliennes sans pétrole et sur le sol français avec tous les métaux que nous n'avons pas dans nos mines, ça sera une autre histoire.
    On a le temps de voir arriver pour la fusion et fission nucléaire ^^

    Je ne sais pas, mais en tout cas ce qu'il y a de certains c'est qu'on ne peut pas produire autant avec l'hydraulique qu'avec le nucléaire et ce n'est pas une solution si bien que ça .
    L'hydraulique en montagne peut être vecteur de bacterie car l'eau est "stagnante" dans certains cas , si le barrage est à l'arrêt.

    En attendant les pays et les grosses entreprises investissent à fond en espérant que des technologies efficace voient le jour.
    La technologie miracle est un doux rêve , comme en 2012 un français parti au Portugal developpé un procédé de "synthétisation du pétrole" a base d'algues et d'eau de mer. Le process coute tellement cher, que 1 L de ce pétrole plafone entre 3 et 6 € ...

    L'argent de la taxe carbone sert à développer les énergies renouvelable. (il parait qu'Al Gore est devenu milliardaire grâce à ça, car il possède des parts d'entreprises d’énergie renouvelable et elles sont sponsorisé à fond).
    Moins j'appelle cela du greenwashing. Faire croire qu'on fait un truc "vert" pour se donner bonne conscience ... Genre Max Avelar et ces cafés équitables ...

    La France a prit un risque énorme, comme le pétrole va se raréfier et coûter plus cher, il y a une loi qui va interdire les véhicules à moteur thermique d'ici 2040. Aujourd'hui il n'existe pas d'alternative, c'est un gros pari.
    Personnelement j'y crois pas du tout ... La France est un pays de transit à l'échelle européenne en Benelux / Ibérique / Italie / GB / Europe Continentale. Je vois mal la France se priver de recevoir ces voisins qui roulent au thermique, et inversement les français ne plus pouvoir aller dans les pays limitrophes faute d'infras electrique suffisante ...

    Ce serait une catastrophe écologique de remplacer les voitures thermique par les voitures électrique d'aujourd'hui.
    Dans le futur aussi ... Puis une voiture electrique pollue encore plus qu'une voiture thermique au niveau de son système de frein.

    Selon comment on regarde construire une voiture électrique pollue plus que le cycle de vie entier d'un véhicule diesel, on verra si les voitures électrique vont tenir 250 000 km ou si il faudra remplacer la batterie.
    C'est comme avec les smartphones et PC portables. La batterie lache ... puis un autre composant . Jusqu'au jour ou changer un composant coutera plus cher en temps+prix du composant que le prix de la voiture elle même ... La se sera encore pire car la voiture sera invendable et le proprio ne pourra plus rien en faire ... On rigolera dans le futur quand une titine electrique tombera en panne et que le chauffeur n'aura aucune autre solution pour se déplacer ... Pas de TC , pas de train, distance trop longue , météo ...

    Cela dit on aura pas le choix, pour l'instant le diesel ne vaut rien, c'est quasiment que des taxes, mais sinon c'est quasiment une énergie gratuite, par contre plus le temps passera plus le pétrole sera rare et cher à extraire.
    Tout ce qui est gras et sort des égouts, station d'épurations ... En somme tout ce qui est déchets à base pétrole/plastique , que l'on peut faire fondre pour "bruler" , tout en filtrant ou en arrivant à capturer ces particules sous forme de "pate" ou "liquide" sera déjà top.

    En ce moment aux USA les entreprises de pétrole de schiste doivent être en train de faire faillite, parce que ça coûte cher à extraire et la demande est faible. C'est cool que ça fasse faillite car le processus d'extraction du pétrole de schiste est très polluant, le problème c'est que les entreprises qui vont faire faillite vont se faire racheter et ça va repartir.
    Tout comme certains process de géothermie, ou capturation de pompes à chaleur ... La fragmentation est dangereuse si on injecte de l'eau n'importe comment, mais aussi pour la géologie et la sismologie. En Island on s'aperçoit depuis maintenant 4/5 ans que les puits de géothermies sont dangereux en cas de tremblement de terre ... bah wé , cela peut s'effondrer . En cas de séisme , si il y a des habitations il peut y avoir des morts et des dolines ...

    Ouais mais d'un autre côté il y a des régions qui vont devenir vivable comme la Sibérie par exemple, là il y aura moyen de cultiver des trucs
    On colonisera l'antartique aussi pendant qu'on y est ?

    Il faudra que toutes les nations protègent bien leur frontières pour empêcher les migrants climatique d'entrer clandestinement.
    L'UE n'en sera pas capable ... Mais le Japon, USA, Canada, Corée du Sud, Australie, NZ eux en seront capable.

    Attention l'énergie hydraulique est aussi une énergie renouvelable, qui contrairement aux éoliennes et aux panneaux solaires n'est pas une énergie intermittente.
    Et quand ton barrage est a sec ??? C'est pas intermittent ?

    Je pense qu'il y a des pollutions beaucoup plus grave que le CO2, pour moi le CO2 c'est l’arbre qui cache la forêt, on ne parle que de ça et on oublie plein d'autres types de pollutions, on ne parle pas des océans, des abeilles, des requins, des sols, etc.
    Bref de toute façon tous les scientifiques, les politiciens, les médias, les gens du show-biz n'arrêtent pas de dire que le réchauffement climatique vient des gaz à effet de serre produit par l'activité humaine, donc qu'est-ce que ça peut faire ce que je pense ? Je n'ai aucun pouvoir et je ne convaincrai personne. L'écrasante majorité des gens sont convaincu que le CO2 est un grave problème, donc ce n'est vraiment pas grave si quelque personnes ne sont pas d'accord, de toute façon ça ne change rien.
    Alors que les gouvernements sont contents d'organiser des grosses COP (COP25 Madrid, COP26 Glasgow, etc) et des traités comme celui de Kyoto.
    Là il y a un projet pour baisser la vitesse maximale à 110 km/h sur l'autoroute, soit disant pour moins polluer (mais probablement pour plus flasher).

    Il y a ça aussi :
    Bientôt des péages à l'entrée de nos villes ?
    Ou ça :
    A Paris, les diesels d’avant 2006 interdits dès lundi
    Alors que si t'as une voiture qui a plus de 15 ans c'est probablement parce que tu n'as pas les moyens d'en changer.

    Taxe malus sur les véhicules les plus polluants
    Les taxes sur les carburants, au cœur du conflit avec les gilets jaunes
    Le 110 km/h est l'arbre qui cache la foret. En touchant à la vmax sur la RN/RD 90>80 , maintenant la Vmax sur autoroute 130>110 . On va toucher à la vmax sur les voies express ? Les plus impactés seront les petites villes qui n'ont pas d'autoroute mais des VE ... Les français la bas sont des français de seconde zone ... Rodez, Albi, Moulin, Bourges, Cherbourg, Saint Lo ... C'est moins de rotation des camions des pme/pte/pmi du coin donc un CA et une économie qui flanche . Puis faire rouler des camions à 70 c'est les faires encore plus polluer ... bah oui à toucher à la vmax des vitesses, faut bien à un moment toucher au barème des vmax des +3,5 t .

    Un lien qui dit que faire rouler les PL trop lentement pollue beaucoup plus : https://www.airparif.asso.fr/_pdf/pu...ions/fanny.pdf , c'est de Airparif .
    Un condencé des idées de taxes pour "l'écologie" , 17 dans les cartons : http://myreader.toile-libre.org/fhhfghfghf.pdf , alors qu'on en a déjà 24 actuellement.

    Les gens qui veulent changer les choses devraient créer un parti politique, parce que EELV c'est de la merde, Yannick Jadot c'est le même que Macron...
    Quoi que d'un autre côté, l'écologie c'est dans l'ensemble des partis politique, il n'y a peut-être pas besoin d'un parti spécial pour ça.
    EELV c'est de la politique de pacotille et emmerder le monde. Pour EELV si tu n'habites pas en centre ville et que tu ne te déplaces pas en vélo ou à pied et en TC t'es un dangereux criminel a qui on doit faire les poches. On doit aussi t'empecher de te déplacer en te mettant des batons dans les roues, en te vidant les poches car tu es un ingrat et un indésirable de banlieusard.

    Inversement "l'écologie de droite" n'est pas mieux ... Regarder aux USA . Preserver des espaces riches en ressources naturel , vouer un culte au 4x4 et piller le pétrole dans d'autres pays.

    L'écologie est l'affaire de tous pas d'un parti. J'appelle cela un secte.

    En réalité l'industrie pétrolière est du côté des énergies renouvelable, les types anticipent le truc, le pétrole sera de plus en plus cher à extraire donc il faudra le remplacer.
    L'industrie pétrolière veut faire du solaire et de l'éolien, parfois elle fait pire, elle fait du pétrole de schiste...
    Le fameux pétrole vert portugais à 3 à 6 € le litre :

    Bref, la guerre c'est entre d'un côté Pétrole + Solaire + Éolien et de l'autre le Nucléaire.
    Ils se foutent bien de notre gueule car le solaire et l'éolien produisent beaucoup plus de CO2 que le nucléaire.
    Les pays du golfe persique ont fait capoté en 2009-2012 des projets européens de 400 milliards d'€ en four solaire, centrale solaire et j'en passe ... Quand on a le pétrole et le soleil pourquoi s'en priver et laisser le gateau aux autres !

  15. #15
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    De toute façon la croissance infinie dans un monde fini est impossible.
    Certes mais l'économie mondiale ne peut pas changer de système sans krach. Il faut d'abord que tout le monde perde son patrimoine pour pouvoir repartir sur autre chose. Il faut une grande remise à zéro, avant de changer d'OS tu dois formater, là c'est un peu pareil.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Je ne pense pas que des articles publiées par des scientifiques revues scientifiques à comité de lecture énonce « on va tous mourir ».
    Ça se retranscris mal à l'oral mais c'est une figure de style pour dire que les prévisions sont catastrophistes.
    Réchauffement climatique : 7 °C de plus en 2100, ça changerait quoi en France ?

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Je ne pense pas que Wikiberal.org qui s'affiche clairement comme climato-sceptique soit une référence.
    Une citation, c'est une citation, peu importe qui la réalise...
    J'aimerais bien pouvoir citer d'autres médias, le problème c'est que les scientifiques qui ne croient pas à la thèse officielle sont blacklisté. Ce qui est bête parce que le principe de la science c'est d'être révisionniste. La science avance parce qu'il y a des scientifiques qui en viennent à la conclusion "en faite ça ne fonctionne pas comme on pense que ça fonctionne officiellement".
    Quelque part l'histoire du réchauffement climatique qui serait du à l'activité humaine c'est un dogme religieux, donc ceux qui le remettent en question sont très mal vus.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Pour que cette opinion soit valide, il faut qu'elle soit appuyée par des travaux publiés dans une revue scientifique à comité de lecture
    Non mais il y en a des études qui montrent qu'il n'y a pas de lien entre la production humaine de CO2 est le réchauffement climatique, c'est juste qu'elles ne sont pas visible.
    C'est une question de religion si les revues scientifiques n'en publient pas.
    À l'époque j'avais vu des conférences à ce sujet, mais je n'arrive plus à retrouver les liens. Il faut dire que Google, YouTube, etc, cachent les idées qu'ils n'aiment pas. Il y a un gros formatage idéologique sur internet, les thèses officielles sont toujours mise en avant et les alternatives sont de plus en plus difficile à trouver.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Tu peux penser ce que tu veux
    Exactement, j'ai le droit de croire que le réchauffement climatique ne vient pas du CO2 produit par l'homme.
    De toute façon ça ne change rien ce que je pense, ce n'est pas comme si j'avais le moindre pouvoir ou la moindre influence. De toute façon ce n'est pas moi qui pollue le plus, je n'ai jamais pris l'avion et je ne pars pas en vacances...

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Comme dit aussi plus haut, quand nous n'auront plus de pétrole, ça sera beaucoup plus compliqué de fabriquer des éoliennes et des panneaux solaires, qui nécessitent d'extraire des métaux et de l'industrie lourde pour être fabriqués.
    Il y aura toujours du pétrole, c'est juste que les prix vont augmenter, parce qu'il faudra dépenser plus d'énergie pour l'extraire.
    Pour l'instant le pétrole est une énergie quasiment "gratuite" (le prix c'est à plus de 80% des taxes).
    Peut-être qu'un jour 1L de diesel coûtera 20€, mais il y en aura toujours

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Il n'existe aune guerre entre les différentes énergies
    Si, d'un côté il y a le lobby du pétrole qui promeut les énergies renouvelable et de l'autre côté il y a le nucléaire.
    Les pétroliers européens prennent le virage de l'électricité
    Shell, Total ou Equinor investissent de plus en plus dans l'électricité verte. Un marché qui promet une croissance plus forte que le pétrole et le gaz et leur permet de répondre aux critiques des défenseurs de l'environnement.
    Il y a un truc qui colle clairement pas, dans la version officielle le nucléaire est la source d'énergie qui produit le moins de CO2 pourtant il y a une gigantesque campagne anti nucléaire, alors que tant qu'il reste de l'uranium c'est la meilleure solution pour produire de l’électricité.
    « Plan de sortie de crise » : la guerre stérile contre le nucléaire se poursuit
    La place du nucléaire dans la production de gaz à effet de serre est quasiment nulle. Globalement, le nucléaire émet 6 grammes de CO2 par KhW, soit des niveaux peu ou prou équivalents à l’hydraulique (6 grammes) et l’éolien (7 grammes). En revanche, en rapport au charbon (1060 grammes), au fioul (730 grammes) et au gaz (418 grammes), la différence est sans commune mesure. Alors certes, les chiffres peuvent varier. Le GIEC donne une valeur médiane de 12 grammes de CO2 par KhW, en prenant en compte la grande diversité des centrales. L’AIEA fournit une valeur médiane de 14,9 pour le nucléaire. Des niveaux là encore comparables aux énergies renouvelables, dont les émissions estimées varient aussi quelque peu en fonction des études. Le nucléaire ne peut donc pas être tenu responsable du réchauffement climatique, car il n’émet pas les gaz à effet de serre qui y contribuent très largement !
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    dans l'histoire des hommes les différentes sources d'énergie s'empilent par dessus les autres.
    L'industrie pétrolière fait du lobbying anti nucléaire, parce que moins il y aura de nucléaire, plus il y aura de centrales à charbon, centrales à pétrole, éoliennes, panneaux solaire.
    Les états investissent des milliards et des milliards dans l'éolien, alors que c'est nul comme solution, ça produit que dalle, c'est extrêmement cher, ça pollue beaucoup, etc.
    Pour produire autant qu'une centrale nucléaire il faut un paquet d'éoliennes. (et comment ça se passe quand il n'y a pas de vent ?)

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Tu remarqueras que tu fais commencer la crise économique juste après le pic du pétrole conventionnel.
    Ce n'est pas le seul facteur qui a joué...

    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    EELV c'est de la politique de pacotille et emmerder le monde. Pour EELV si tu n'habites pas en centre ville et que tu ne te déplaces pas en vélo ou à pied et en TC t'es un dangereux criminel a qui on doit faire les poches.
    EELV c'est pire qu'LREM.
    Ils sont à fond pro UE, alors que l'UE fait tout pour augmenter le nombre de cargos de marchandise...
    Keith Flint 1969 - 2019