Alibaba va investir 28 milliards de dollars dans les services de Cloud Computing,
Après que le coronavirus a stimulé la demande

Alibaba, le géant chinois de la distribution en ligne, a annoncé ce lundi qu'il investira 200 milliards de yuans supplémentaires (soit environ 28 milliards de dollars) dans son infrastructure cloud au cours des trois prochaines années, en partie en raison de la demande accrue de services tels que les logiciels d’entreprises, la vidéoconférence et le streaming en direct, a rapporté Reuters. Ce besoin croissance de ressources cloud est intervenu alors que les gens sont obligés de rester à la maison pour respecter les mesures de confinement et que les entreprises s'adaptent à la pandémie du Covid-19 en faisant travailler leurs employés depuis chez eux.

Cet investissement sera axé sur l'extension de la technologie d'Alibaba Cloud, notamment son système d'exploitation, ses serveurs et ses puces, dans ses centres de données, d’après un communiqué de presse de la société. Le fournisseur dispose actuellement de 63 zones de disponibilité, situées en Asie, en Australie, au Moyen-Orient, en Europe et aux États-Unis.


Dans son communiqué de presse, Jeff Zhang, président d'Alibaba Cloud Intelligence et directeur de la technologie du groupe Alibaba, a déclaré : « En augmentant nos investissements dans l'infrastructure du cloud et les technologies fondamentales, nous espérons continuer à fournir des ressources informatiques fiables et de classe mondiale pour aider les entreprises à accélérer le processus de reprise, et offrir des solutions intelligentes basées sur le cloud pour soutenir leur transformation numérique dans le monde post-pandémique ».

Le nouveau coronavirus a été découvert en Chine en décembre dernier et a commencé à faire des morts dans le pays. Des mesures strictes de quarantaine et de confinement ont suivi de la part des autorités pour tenter de réduire la vitesse de propagation du virus à travers le pays. Alors que la plupart des employés chinois travaillaient à domicile tout au long du mois de février, Alibaba, le principal acteur de l'informatique dématérialisée du pays a vu l'utilisation de ses logiciels augmenter, notamment DingTalk, une application de chat sur le lieu de travail utilisée par les entreprises et les écoles.

Selon Reuters, les utilisateurs se sont plaints, à un moment donné, des retards dans l'utilisation de l'application en raison du volume d'activité élevé. L'entreprise a reconnu les problèmes sur Weibo, le site de réseau social chinois. Jeff Zhang, a déclaré dans le communiqué que « La pandémie de Covid-19 a imposé une pression supplémentaire sur l'ensemble de l'économie dans tous les secteurs, mais elle nous incite également à nous concentrer davantage sur l'économie numérique ».

Au cours du premier trimestre, l'unité cloud d'Alibaba a aidé le gouvernement de Hangzhou à créer et à déployer un système numérique de surveillance de la santé qui évalue l'exposition au virus à l'aide de codes de couleur rouge, jaune et verte. Le système a ensuite été déployé à l'échelle nationale.

Alibaba est le plus grand fournisseur de cloud computing en Chine par sa part de marché, mais il est à la traîne par rapport aux géants américains Amazon et Microsoft au niveau mondial, malgré sa progression internationale, selon Synergy Research. Mais Alibaba a fait un effort concerté sur le cloud computing et les analystes ainsi que les dirigeants de la société estiment qu’il deviendra un domaine critique à l'avenir, bien qu'il ne représente actuellement que 7 % du chiffre d'affaires total de l'entreprise.

« Je pense que le cloud computing sera ... l'activité principale d'Alibaba à l'avenir », a déclaré Daniel Zhang, PDG et président d'Alibaba, lors d'une interview à CNBC en 2018.

Dans son dernier rapport trimestriel sur les bénéfices, publié en février, Alibaba a indiqué que les recettes du cloud avaient augmenté de 62 % pour atteindre 1,5 milliard de dollars. Selon Gartner, Alibaba Cloud est le premier fournisseur de cloud computing sur le marché de l'Asie Pacifique. Ce dernier investissement pourrait aider l'entreprise à élargir sa base de produits et de clients, en particulier sur les marchés internationaux, alors qu'elle cherche à concurrencer Amazon et Microsoft.

La crise sanitaire pousse les entreprises à miser encore davantage sur le Cloud

Dans un rapport publié en mars dernier, Canalys a estimé que le marché chinois des services d’infrastructure cloud a progressé de 66,9 % au quatrième trimestre 2019, les dépenses totales ayant atteint 3,3 milliards de dollars. Selon Canalys , les champions chinois du cloud (Alibaba Cloud, Tencent Cloud et Baidu AI Cloud) ont réagi rapidement à l’épidémie Covid-19 en Chine au début d’année, donnant accès à des services de calcul à la demande, d’intelligence artificielle et d’autres services pour soutenir les ministères, les entreprises, les instituts de recherche et les étudiants.

Le géant américain Microsoft a confirmé également en mars qu'il avait enregistré un pic (775 %) dans l'utilisation d'Azure alors que les employés travaillent à domicile dans le contexte de la crise sanitaire actuelle. Cette augmentation de la demande a été observée dans les régions qui ont imposé des distanciations sociales ou des abris sur place. La société a également révélé avoir fait d'importants changements dans Azure afin de faire face à la demande et de garantir que le service fonctionne sans interruption.

Un rapport d’enquête de Technology Business Research (TBR) mis à jour la semaine dernière a conclu que la dépendance du cloud augmente, les entreprises utilisant de plus en plus le cloud pour compenser les pénuries de main-d'œuvre liées à la distanciation sociale imposée par le Covid-19. Selon le rapport, bien que toutes les organisations interrogées utilisent déjà les technologies du cloud, 48 % des personnes interrogées pensent que la pandémie Covid-19 entraînera une augmentation de leur utilisation des technologies du cloud dans le cadre de stratégies informatiques à long terme.

Les données de TBR suggèrent également que les entreprises s'attendent à ce que cette vague d'adoption des ressources cloud se maintienne à l'avenir, plutôt que de servir de solution temporaire pour les employés qui ont besoin de faire des affaires à distance.

La division cloud d'Alibaba est l'une de ses entreprises à la croissance la plus rapide. Au quatrième trimestre 2019, son chiffre d'affaires a augmenté de 62 % pour atteindre 10,7 milliards de yuans, selon Reuters. C’est la première fois que son chiffre d'affaires dépasse 10 milliards de yuans en un seul trimestre, selon l'agence de presse.

Selon le cabinet d'études Canalys, Alibaba Cloud détenait 46,4 % du marché du cloud en Chine au cours du quatrième trimestre. Tencent Cloud et Baidu Cloud, qui ont également vu la demande pour leurs produits augmenter, détenaient respectivement 18 % et 8,8 % du marché. La Chine représentait 10,8 % du total mondial au dernier trimestre 2019, ce qui en fait le deuxième marché du cloud en importance. Il est toutefois loin derrière le marché américain, qui représente 47 % du marché mondial. Cependant, avec cet investissement, l’unité cloud d’Alibaba pourrait-elle mettre la pression sur les géants américains du domaine ?

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de l’investissement d’Alibaba ?
Cet investissement va-t-il mettre la pression sur les géants américains Microsoft et Amazon ?

Lire aussi

La dépendance du cloud augmente, selon une enquête, les entreprises utilisant de plus en plus le cloud pour compenser les pénuries de main-d'œuvre liées à la distanciation sociale
Le marché du cloud chinois a connu une croissance de 67% au dernier trimestre 2019, un essor qui ne sera pas freiné par la pandémie COVID-19 selon Canalys
Microsoft Azure note une augmentation de 775% de la demande dans les régions qui ont imposé le confinement, Teams compte désormais plus de 44 millions d'utilisateurs quotidiens