Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    4 952
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 4 952
    Points : 127 961
    Points
    127 961
    Par défaut Le prix d'un nom de domaine en .com pourrait augmenter de plus de 30 % sur quatre ans
    Le prix d'un nom de domaine en .com pourrait augmenter de plus de 30 % sur quatre ans,
    d'après un accord entre l'ICANN et VeriSign en passe d'être implémenté

    VeriSign est une société américaine établie à Reston, dans l’État de Virginie. La société exploite une vaste infrastructure réseau comprenant notamment deux des treize serveurs racines du DNS. Elle gère également le registre officiel pour les domaines de premier niveau génériques .com, .net et .name, les domaines de premier niveau géographiques .cc et .tv, et les systèmes back-end pour les domaines de premier niveau .jobs et .edu.

    En 2016, VeriSign s'est illustrée dans l'acquisition de la licence d'exploitation du domaine .web qui lui a coûté la somme record de 135 millions de dollars. Il faut dire qu'à cette période, l’ancien record était détenu par GMO Registry, un spécialiste des noms de domaine, qui a offert 41 millions de dollars pour gérer l’extension .shop. L'année dernière, VeriSign faisait partie des six sociétés qui ont voté pour la suppression des dispositions de plafonnement de prix pour les domaines en .org. Certains observateurs avaient noté que ce vote pouvait être indicateur du fait que l'entreprise voulait probablement augmenter ses propres prix à l'avenir et il n'a pas fallu attendre longtemps pour en voir l'illustration sur les domaines en .com.

    En effet, au début de l'année, l'ICANN (Société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet) et VeriSign ont annoncé qu'ils sont parvenus à une entente sur un amendement au contrat de registre .COM. L'ICANN et Verisign ont également annoncé un nouveau cadre pour travailler ensemble à des initiatives liées à la sécurité, à la stabilité et à la résilience du système des noms de domaine (DNS), sous la forme d'une Lettre d'intention (Letter of Intent) contraignante entre les deux organisations. Dans le cadre de cet accord, il est noté que l'opérateur de noms de domaine va payer à l'ICANN 4 millions de dollars sur les 5 prochaines années à compter du 1er janvier 2021 jusqu'au 1er janvier 2025 : « Verisign devra, pour une période de cinq ans, commençant le 1er janvier 2021 et se poursuivant à chaque anniversaire par la suite jusqu'en 2025, effectuer un paiement d'un montant de quatre millions USD à l'ICANN pour les coûts à engager par l'ICANN au cours de la prochaine période de 12 mois pour mener, faciliter ou soutenir des activités qui préservent et améliorent la sécurité, la stabilité et la résilience du DNS, ce qui peut inclure, sans limitation, des mesures actives pour promouvoir et/ou faciliter le déploiement de DNSSEC, l'atténuation des menaces de sécurité, l'atténuation des collisions de noms, la gouvernance du système de serveur racine et la recherche sur le fonctionnement du DNS ».

    Nom : verisign.jpg
Affichages : 1328
Taille : 5,3 Ko

    Cette annonce s'accompagne en parallèle d'une hausse du prix du .com pour les années à venir. Selon les termes de l'accord, Verisign a désormais la main pour augmenter jusqu'à 7 % par an le prix du domaine .com, bloqué depuis 2012 à 7,85 dollars. Cela devrait porter le prix du domaine .com à 10,26 dollars en octobre 2024. Le prix du .com avait été gelé sous l'ère de l'ancien président américain Barack Obama avant sa remise en cause en 2018 sous l'administration de Donald Trump.

    Et l'ICANN d'expliquer dans un communiqué :

    « Dans l'accord de coopération amendé, le Département du commerce constate que le marché des noms de domaine est devenu plus dynamique et en conclut qu'il va de l'intérêt général que Verisign et l'ICANN conviennent, entre autres, d'amender le contrat de registre .COM afin de permettre une hausse du prix des services du registre .COM pouvant aller jusqu'à 7 % durant chacune des quatre dernières années de chaque période de six ans (sachant que la première période de six ans a commencé le 26 octobre 2018). L'accord proposé qui est annoncé aujourd'hui met à jour le contrat de registre .COM afin de refléter ces changements. L'ICANN n'est pas un régulateur des prix et s'en remet au Département du commerce et au Département de justice des États-Unis pour toute décision concernant la régulation de la tarification des services de registre de .COM.

    « Bien que Verisign n'ait pas le droit de fixer le prix de détail des extensions .COM, l'amendement proposé au contrat de registre .COM offre davantage de certitude en termes de tarification en fixant un plafond pour le prix de gros potentiel des noms de domaine .COM. Par exemple, si les quatre augmentations de prix possibles ont lieu pendant cette période de six ans, le prix de gros maximal pour les noms de domaine .COM serait de USD 8,39 au plus tôt le 26 octobre 2020 (versus USD 7,85 aujourd'hui) et ne pourrait pas dépasser USD 10,26 jusqu'en octobre 2026 ».

    En plus d'aligner la tarification des services de registre de .COM sur l'accord de coopération, le contrat de registre .COM mis à jour et la LOI visent quatre autres objectifs importants :
    • l'adéquation des TLD .COM avec certaines obligations techniques et déclaratives existant dans les contrats de registre de base des gTLD ;
    • l'incorporation d'engagements portant sur la mise en œuvre du protocole d'accès aux données d'enregistrement des noms de domaine (RDAP) ;
    • la formalisation d'un cadre en vertu duquel l'ICANN et Verisign travailleront ensemble au renforcement de la sécurité et de la stabilité du DNS, y compris en contribuant à la lutte contre les menaces à la sécurité du DNS ;
    • un financement supplémentaire pour l'ICANN, afin qu'elle continue de mener, de faciliter et de soutenir des activités visant à préserver et à renforcer la sécurité et la stabilité du DNS, en vue de soutenir l'engagement de longue date de Verisign et de l'ICANN dans ce domaine, ainsi que la mission de l'ICANN consistant à assurer le fonctionnement stable et sûr des identificateurs uniques de l'Internet.

    Étant donné l'importance de l'extension .COM, ce renforcement de la sécurité, de la stabilité et de la résilience bénéficiera les internautes du monde entier, estime l'ICANN. « L'extension .COM constitue une partie importante du système d'adressage global de l'Internet, dans la mesure où sur elle s'appuient des millions de sites Web, d'applications, de comptes de messagerie et d'éléments de base de l'infrastructure Internet à travers le monde. L'extension .COM représente une partie importante du commerce mondial, son exploitation sûre, stable et résiliente étant une priorité fondamentale aussi bien pour l'ICANN que pour Verisign ».

    Au troisième trimestre 2019, Verisign a totalisé 144 millions d'enregistrements de noms de domaine .com et 13,4 millions de .net, en croissance globale cumulée de 3,8% sur un an et de 0,8% par rapport au second trimestre. L'opérateur bénéficie d'une exclusivité avec l'ICANN pour être le seul registry des noms de domaines .com et .net respectivement jusqu'au 30 novembre 2024 et 30 juin 2023. La hausse de prix des .com pourrait d'ailleurs permettre à l'opérateur d'engranger de très substantiels bénéfices, de l'ordre de plusieurs centaines de millions de dollars. L'amendement proposé à l'accord de registre .COM entre l'ICANN et VeriSign est en consultation publique jusqu'au 14 février.

    Source : annonce de l'ICANN, lettre d'intention, amendement en consultation publique

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cet accord ?

    Voir aussi :

    L'ICANN a retardé l'approbation de vente du registre .org à Ethos Capital, pour effectuer une évaluation approfondie de cet accord suite aux plaintes soulevées par différents organismes
    L'ICANN a décidé de supprimer les dispositions de plafonnement de prix dans les domaines en .org, malgré une forte opposition de la communauté
    Mounir Mahjoubi confirme que des pirates ont effectivement attaqué l'ICANN, l'annuaire central de l'internet
    Pour protéger Internet, l'ICANN appelle la communauté à un déploiement complet de DNSSEC pour prévenir les attaques du système de noms de domaine
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre chevronné Avatar de nirgal76
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    septembre 2007
    Messages
    860
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2007
    Messages : 860
    Points : 1 886
    Points
    1 886
    Par défaut
    Qu'en pensez-vous ?
    Qu'il va être temps d'abandonner tout domaine gérer par les USA. Après, .com, c'est pour du commercial, le principe d'augmentation me gêne moins que sur du .org.

  3. #3
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    202
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 202
    Points : 499
    Points
    499
    Par défaut
    Citation Envoyé par nirgal76 Voir le message
    Qu'en pensez-vous ?
    Qu'il va être temps d'abandonner tout domaine gérer par les USA. Après, .com, c'est pour du commercial, le principe d'augmentation me gêne moins que sur du .org.
    Ouais enfin le .com est surtout devenu une extension de domaine générique, pour ne pas dire par défaut, au même titre que les .tv ne sont pas uniquement utilisés par les habitants de Tuvalu, ou les .io au territoire britannique de l'océan Indien

  4. #4
    Membre chevronné Avatar de nirgal76
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    septembre 2007
    Messages
    860
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2007
    Messages : 860
    Points : 1 886
    Points
    1 886
    Par défaut
    Citation Envoyé par Volgaan Voir le message
    Ouais enfin le .com est surtout devenu une extension de domaine générique, pour ne pas dire par défaut, au même titre que les .tv ne sont pas uniquement utilisés par les habitants de Tuvalu, ou les .io au territoire britannique de l'océan Indien
    ben justement, faudrait augmenter le .com et baisser le .org pour remettre les choses à leur place. tout et surtout n'importe quoi a été fait avec les noms de domaines. Pour avoir un .com, faudrait justifier d'une activité commerciale. Bon, là dans l'état que c'est, c'est trop tard de toutes façons.

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 05/08/2016, 14h43
  2. [Débutant] Comment avoir un nom de domaine en .com ?
    Par Max Payne dans le forum Domaines
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/01/2007, 00h38
  3. Nom de domaine, prix trop bas, bizarre!
    Par kameleoon dans le forum Domaines
    Réponses: 11
    Dernier message: 16/05/2005, 14h44
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 12/05/2005, 01h14

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo