Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Membre régulier
    Témoignage CNAM BAC +2 technicien développeur
    Bonjour à tous,

    J'ai fini ma formation bac +2 au CNAM en tant que développeur et je souhaitais vous faire part de mon expérience, pour les personnes désirant intégrer la formation.

    Le CNAM est une formation continue qui propose différentes formations (assurance, informatique...). Passionné par l'informatique en dev,
    je me suis orienté en BAC +2 technicien développeur au CNAM de Lille en cours du jour.

    Mon expérience concernera uniquement le régime en cours du jour (35h semaine pendant 1 an) car je ne connais pas le fonctionnement en cours du soir ou à distance.

    Pour obtenir le diplôme, il faut valider l'ensemble des modules (c'est par nombre de crédits) par exemple si on valide l'ensemble des modules sauf réseau ou C, on est obligé de
    redoubler le cours pour obtenir le fameux sésame.

    On a des cours de programmation (C, Java, SQL) ainsi que des langages de structurations (HTML, CSS). Le reste de la formation consiste à savoir comment on gère un projet; du réseau; anglais; math...

    Au niveau programmation, la difficulté est croissante, on commence par voir les bases (boucles, itérations, récursives) pour ensuite travailler sur de l'objet et connaitre quelques design pattern (singleton etc)...

    Même chose en base de donnée, on débute par écrire en ligne de commande des instructions SQL, modéliser une BDD. Ensuite on l’intègre en Java en faisant du JSP.

    Coté ambiance: Il y a des différences d'ages (de 19 ans à 45 ans), venant d'horizon différent, généralement il s'agit de reconversion. Mais ceci n'a pas été un frein dans l'intégration de groupe.


    Une fois l'année clôturée, on doit faire un stage de 3 mois en tant que développeur.


    Points positifs:

    - Les cours étaient intéressant et même si on apprends sur des technologies un peu désuètes (JSP), comme on a bien été formé en algorithme de base et connaissance du langage en stage, il m'a fallu que de peu
    de temps pour m'adapter à Spring-boot, modèle MVC, microservice.

    - Le CNAM est assez connu surtout pour son école d'ingénieur.

    - Les enseignants sont des personnes qui exercent également en entreprise.

    - Beaucoup de pratique, après les rendus on avait un feedback du professeur (les points à améliorer)


    Points négatifs:

    - Avant de faire cette formation j'étais à la fac donc j'avais des bases en programmation, ça m'a donc aidé à progresser plus vite mais pour des personnes qui n'ont jamais codé de leur vie, l'adaptation a été difficile (les cours sont intensifs, en 2 mois on commence à faire de l'objet. Difficile donc pour quelqu'un qui n'avait pas encore bien compris les fondamentaux (boucles, itérations).

    - Pas de PC mise à disposition et une connexion WIFI difficile (prévoir un PC et une connexion 4G).

    - Beaucoup de travail personnel, je n'ai pas eu de problème particulier étant sans enfant mais c'était difficile pour les personnes qui ont des enfants à s'occuper après la formation.

    Conseils:

    - Avant le démarrage, faites des tutos de programmation.
    - Équipez vous d'un PC (évitez les ordis à 300 euros, car on fait des serveurs local et on utilise éclipse. Si la performance est mauvaise vous allez galérer ).
    - Négligez aucunes matières, vous devez valider l'ensemble des modules.
    - Commencez vos TP rapidement, on va vous donner, parfois, 2 semaines pour le faire mais c'est difficile de le finir si vous commencez la veille du rendu.


    Déroulement admission:

    1) Vous envoyez par la poste un dossier d'inscription
    2) Vous passez un test (Culture G, Un peu de math je crois)
    3) Entretien avec deux profs (on va vous demander de vous présenter et pourquoi vouloir faire de l'informatique).
    4) Réponse d'admission (généralement rapidement).

  2. #2
    Membre éprouvé
    Bonjour et merci pour ce retour complet! Voilà qui devrait inspirer d'autres personnes ou simplement répondre aux questions des curieux...
    J'aimerais te suggérer d'ajouter 2-3 infos supplémentaires qui permettront de mieux cerner d'où tu partais et où tu es maintenant, et qui risquent d'intéresser les futurs lecteurs
    - Dans quelle tranche d'âge es-tu? Tu mentionnes avoir fait l'université avant, tu as enchaîné directement avec le CNAM? Ou alors tu as eu une expérience professionnelle entre les deux? Et l'université, tu l'as quittée après combien de temps?
    - Si tu es en formation initiale, pourquoi avoir choisi le CNAM et pas la fac / BTS / DUT / prépa / école d'ingé...? Si tu es en formation continue, je pense que la réponse s'impose
    - Est-ce que peut-être tu pourrais mettre un lien vers la page du diplôme que tu viens d'obtenir?
    - Est-ce qu'à la fin de ta formation tu as trouvé un emploi? Ça te convient? Tu as galéré ou c'était plutôt naturel?
    - Quels sont tes projets pour la suite? Continuer à te former? Avec le CNAM, avec un autre organisme? Ou bosser et te former en parallèle? Ou bosser tout court?
    Merci encore d'avoir partagé ton expérience. Avant de me lancer, c'est ce genre de témoignage que je cherchais pour me décider à franchir le pas, et je suis sûr que d'autres personnes se lanceront grâce au tien.

  3. #3
    Membre régulier
    Salut,

    Merci pour ton message, pour répondre aux questions j'ai 25 ans (j'ai passé le CNAM à mes 24 ans).
    J'ai eu un parcours assez atypique, à mes 16 ans j'ai passé un CAP d'électricité en alternance pendant 2 ans.

    Néanmoins je souhaitais aller plus loin dans mes études, j'ai donc passé un DAEU B (un équivalent du BAC à l'université). Je l'ai obtenu en 1 an et j'ai intégré par la suite la fac de Lille 1.
    En première année, comme c'était général (mécanique, informatique, math) j'ai découvert la programmation (python) et j'ai vite été pris de passion. Avant la fac je ne connaissais pas trop ce métier,
    je pensais qu'il s'agissait de coder sans réfléchir et sans communication avec le monde extérieur Mais les cours m'ont montré que ce métier était beaucoup plus que d'être une personne solitaire derrière un écran,
    qu'il y avait toute une réflexion et une communication avec l'équipe à avoir.

    J'ai réussi ma première année, en L2 j'avais besoin de plus de pratique, je trouvais les cours trop axés théorie.
    Je me suis donc inscrit en DUT informatique dont j'ai pu faire la connaissance du Langage JAVA, HTML, CSS. Après un semestre de validé, j'ai eu un problème de santé qui m'a empêché d'assister au 2ème semestre.
    J'avais donc le choix, soit redoubler pour passer mon semestre manquant ou de chercher une autre formation.

    Je me suis mis donc à chercher et j'ai vu qu'au CNAM, on peut valider un BAC +2 en 1 an. Je me suis donc décidé d'intégrer cette formation qui me faisait gagner 1 an (sinon j'aurais fait 2 ans de DUT), le mélange théorie et pratique
    dans une petite classe (20 personnes) m'a séduit également.

    Pour le stage, j'avais au début des difficultés à trouver mais après révision de mon CV j'ai décroché un stage de développeur fullstack dans une petite société de service. Le stage s'est bien passé, mais je détaillerai dans un autre
    topic dédié aux stages

    Aujourd'hui, je recherche mon 1er emploi mais j'ai pas mal d'appel pour des entretiens.
    Je trouve que le combo cours et stage m'a bien préparé surtout aux tests techniques.

    A l'avenir, je veux rentrer dans la vie active et pourquoi pas faire des formations voir une VAE pour une L3 avec l’expérience.


    Bien sur, dans notre promotion on avait des profils très différents des gens avaient déjà codé avant, d'autres découvraient la programmation.
    Pour les personnes qui n'ont jamais codé, il y a des personnes qui ont validé leur année, avec du travail c'est possible en partant de zéro.

    Pour continuer en formation il y a possibilité de soit continuer au CNAM (licence en alternance ou école d'ingénieur) ou sinon de reprendre une licence à l'université (selon un enseignant du CNAM).

    J'avais aussi oublié de dire, que pour faire les cours de jour il faut avoir travaillé avant au moins 24 mois (hors informatique possible)

    voici le lien de la formation:

    http://www.cnam-npdc.org/formations/informatique/technicien-developpeur/formations_0_1567.html#

  4. #4
    Membre éprouvé
    Bonjour,

    Citation Envoyé par adrien59000 Voir le message

    - Équipez vous d'un PC (évitez les ordis à 300 euros, car on fait des serveurs local et on utilise éclipse. Si la performance est mauvaise vous allez galérer )
    Je rebondis juste sur ce point (qui je pense est valable pour toutes les formations en informatique). Une machine à 300€ peut tout à fait convenir s'il s'agit d'une machine d'occasion. J'utilise moi même un thinkpad x230 (core i5 ; 8 Go de Ram ; SSD 240 Go) qui m'a coûté à peu près ça. Mais effectivement, ce n'est peut être pas très pertinent de partir sur une machine neuve d'entrée de gamme à ce prix là...

    Merci de ton retour.

  5. #5
    Membre régulier
    Oui tu as raisons diabolo, je pensais plutôt aux ordis neufs pas cher qu'on emmène souvent en voyage juste pour aller sur internet et faire du traitement de texte.
    Après c'est vrai qu'on peut avoir des PC très bon prix d'occasion ou reconditionné.

    Quoi qu'il en soit, au CNAM ils ne donnent pas d'impératif sur le model qu'on doit utiliser.

  6. #6
    Expert éminent sénior
    La différence de performances entre un ordi à 300 et un ordi à 500(tarifs neufs) est souvent, en effet, dramatique. Au delà de 600 on gagne nettement moins par euro investi(on gagne quand même, mais ce n'est pas pertinent pour tous les usages). Et oui, un gros projet sur Eclipse, ça peut mettre un machine un peu faiblarde sur les genoux.

    J'ai connu un gars qui, en entreprise, ne rebootait jamais son PC. raison invoquée? Il lui fallait 4 heures - montre en main - pour charger le projet complet de sa boite, tellement les ordis était des brouettes(je faisais du COBOL sur terminal, ça allait pour moi, mais il ne fallait pas que je demande beaucoup plus à ma brouette, du même modèle que la sienne).

    Après, les occasions, on a de la chance sur la fiabilité ou on en a pas. Mais si le budget est limité, ça peut être un risque à prendre. La capacité à bosser sans s'endormir devant un ordi qui broute me parait vraiment un point important.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  7. #7
    Invité
    Invité(e)
    Bonjour à tous et félicitation Adrien !

    Je me permets d'intervenir ayant également fait le CNAM (en cours du soir), histoire d'apporter un peu d'eau au moulin pour ceux qui voudraient passer le cap

    Avant de continuer : je suis de tout coeur avec toi et suis persuadé que tu vas t'épanouir, ne lâche rien, courage !

    De mon côté j'ai obtenu un DUT en 2001 (oui c'est pas tout jeune !) en télécommunication et réseaux (GTR à l'époque). J'ai travaillé comme technicien systèmes et réseaux pendant 2 ans et j'ai repris mes études en cours du soir au CNAM, à Annecy.

    Donc reprise des études à 23 ans avec une particularité : toutes les UV n'était pas disponibles pour l'année en cours (car petite structure comparée au CNAM de Paris par exemple). Donc si je voulais valider mon DEST (Bac + 4) il fallait soit que je le fasse en 4 ans (car les UV étaient présentent une année sur deux), soit en 2 ans mais en prenant un max d'UV (UV = Unité de Valeur, pas de risque de coups de soleil

    J'ai choisi l'option en 2 ans, mais ça a été très dur, car cours quasiment tous les soirs et travail tous les week end...pendant 2 ans (en plus des journées de boulot) ! Mais je ne regrette pas ! J'étais en couple mais n'avais pas d'enfants...beaucoup de compromis à faire...certains appelaient le CNAM la boîte à divorce...

    La chance que j'ai eu est d'avoir mon job à 5 minutes de l'université, ma SSII était à Annecy le vieux, à côté du campus. Mon employeur m'a autorisé de partir 1h plus tôt (je suis passé de 19h à 18h). J'y ai rencontré des profils de tout bords, mais également des gens formidables avec qui je suis encore en contact.

    D'autres faisaient beaucoup de trajets, après leur journée de travail : 30 minutes, parfois 1h...plusieurs soirs par semaines. La valeur du diplôme, dans la version cours du soir est pour moi dans l'investissement humain et la persévérance, une vraie épreuve à la motivation au regard du contexte.

    J'ai continué par la suite sur un bac + 5 toujours au CNAM mais il n'y avait sur Annecy que la possibilité en journée, ce qui devenait incompatible avec mon activité pro

    J'ai quand même passé le module d'anglais (le BULATS) et une matière ou j'ai assisté à 2h de cours, puis demandé à la prof de m'envoyer le reste des cours par mail...(avec le boulot ça devenait vraiment pas gérable).

    Pour la petite histoire j'ai quand même eu 14/20 (c'était du MDA : Model Driven Architecture), vraiment fier mais j'ai du stopper mon Bac + 5 ici...

    Pour être franc, j'ai été frustré de ne pas mener mon bac+5 au bout pour un problème de "logistique" mais j'ai mais la chose suivante dans la balance :

    2 ans passées (complet : soirs et week end) avec un Bac + 4 en poche, 4 ans d'expérience en entreprise (dont 1 an de dev car j'ai pu switcher dans ma boîte)... le dernière année avait moins d'importance pour être légitime dans mon parcours pro et les grilles salariales des grosses boites qui à l'époque regardaient les Bac+4/5 à peu près dans le même panier.

    Donc mon conseil perso : mesurer bien l'impact sur votre vie perso pour les cours du soir, c'est bien de le faire avant d'avoir des enfants mais ce n'est pas impossible. Si géographiquement vous n'êtes pas proche d'un centre CNAM, c'est plus compliqué, les sessions à distance ont du évoluer maintenant, je ne suis pas à jour la dessus.

    j'espère lire d'autres témoignages du CNAM

    Belle journée,

    Nicolas.

  8. #8
    Membre éclairé
    En ce qui me concerne, j'avais un DUT Informatique (obtenu en 2007) et une licence pro en génie logiciel (obtenue en 2008). Je me suis lancé dans l'aventure du Cnam fin 2015 pour passer le diplôme d'ingénieur en cours du soir, quasi exclusivement à distance.
    J'étais (et suis toujours) en couple avec un enfant à ce moment là qui avait 4 mois (j'ai deux enfants maintenant)

    Voilà mon parcours :

    - Octobre 2014 : Tiens, ça me tenterait bien de passer un diplôme d'ingénieur... ah les portes ouvertes du Cnam... on va aller voir
    - Octobre 2014 toujours : Bon, ça m'a l'air pas mal tout ça, on va faire une demande de VES pour m'épargner quelques UE du fait de ma LP et on va voir comment je fais financer tout ça
    - Novembre 2014 : Envoi de ma demande de VES et création du dossier FONGECIF pour le financement
    - Décembre 2014 : Accord de financement du FONGECIF
    - 2ème semestre 2014-2015 : Passage de NFP108, NFE102 et de l'examen d'entrée à l'EiCnam. Réception VES (5UE / 7 du cycle préparatoire)
    - 1er semestre 2015-2016 : NSY115 et NFP107 (les deux UEs du cycle préparatoire qu'il me manquait)
    - 2ème semestre 2015-2016 : NFE107 et CFA109

    - 1er semestre 2016-2017 : NFE209 et TET102
    - 2ème semestre 2016-2017 : NFE210 et ENG221

    - 2017-2018 (annuel) : ENG210, proposition de sujet de mémoire et travail dessus (mai 2018 - décembre 2018)
    (juillet 2018 : naissance de ma fille)

    - 31/01/2019 : Soutenance de mémoire d'ingénieur
    - Mars 2019 : Réception du diplôme
    - Mars 2019 : Démission de mon poste
    - Mai 2019 : Nouveau boulot :-)

    Au final, en s'organisant bien, j'ai relativement peu souffert et j'ai essayé de minimiser l'impact avec ma famille en travaillant durant ma pause déjeuner au boulot (j'avais 2h de pause obligatoire à ce moment là)

  9. #9
    Nouveau Candidat au Club
    Qualité des cours
    Bonjour Adrien et merci pour se retour plutôt récent,

    Je suis actuellement en phase de reconversion et donc à la recherche d'une formation dans le même domaine que le tiens. Et vue la quantité de formations proposées, il s'agit de ne pas se planter.

    Je me permets d'intervenir sur trois points.

    La première étant sur le lien que tu as partagé qui renvoi une page qui n’existe plus... ça arrive souvent dans le monde du web. S'agit-il de cette formation? Y ressemble-t-elle?

    http://formation.cnam.fr/rechercher-...r-1046507.kjsp

    Second chose, qu'en est-il de la qualité des supports et de la mise à jour de son contenu. J'ai entendu dire de mauvaises choses sur ces exigences ce qui m'étonne étant donné que par mon cursus d'ingénieur, j'ai fait ma formation au Cnam où les supports étaient plus que correct.

    Troisième et dernière chose, dans la formation que tu as effectué, il y a-t-il un module de webdesign? Si oui, peux-tu nous présenter un peu ce module? Est-il bien construit? Combien de temps est alloué pour lui? Peut-on prétendre faire le travaille correctement de webdesigner avec ce module? Serait-il possible de nous montrer tes travaux?

    Désolé je te bombarde de questions. Tu n'est pas obligé d'y répondre à toute.

    A bientôt et au plaisir de te lire

###raw>template_hook.ano_emploi###