IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Expert éminent Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    Mars 2014
    Messages
    1 757
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2014
    Messages : 1 757
    Points : 7 169
    Points
    7 169
    Par défaut
    Même le 11 septembre ne peut justifier une telle décision de mettre sur écoute la planète entière.
    Un tel espionnage de la population ne trouvera pas de raison assez forte pour se justifier quelle qu'elle soit.
    De plus, la constitution des États-Unis est bafouée pour permettre la collecte de données sur ses propres citoyens tournant cette démocratie en état policier. Snowden nous l'a révélé, et, malgré cela, nous restons impuissant face à cette situation.
    Au moins, avons nous préservé le chiffrement. Maigre consolation de cette année 2023, mais ne vont ils pas remettre le couvert en 2024.

    Bonne année à tous et meilleurs vœux !
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  2. #22
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    742
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 742
    Points : 52 648
    Points
    52 648
    Par défaut La NSA achète illégalement sans mandat les informations de navigation Internet des Américains
    Aux USA, la NSA (National Security Agency) achète illégalement sans mandat les informations de navigation Internet des Américains auprès de courtiers commerciaux, d'après une lettre.

    L'Agence nationale de sécurité des États-Unis (NSA) achète les données de navigation Internet des Américains à des courtiers commerciaux sans mandat, a déclaré le directeur de l'agence au sénateur démocrate Ron Wyden dans une lettre rendue publique.

    M. Wyden, qui a rendu publique la lettre du 11 décembre, a demandé aux responsables du renseignement américain de cesser d'utiliser les données personnelles des Américains à leur insu et sans leur consentement exprès, estimant que cette pratique était illégale. "De tels enregistrements peuvent permettre d'identifier des Américains qui cherchent de l'aide auprès d'un service d'assistance téléphonique pour les suicidaires ou les victimes d'agressions sexuelles ou d'abus domestiques", a déclaré M. Wyden dans un communiqué.

    La NSA a répondu que ces informations avaient une valeur significative pour les missions de sécurité nationale et de cybersécurité et qu'elles étaient utilisées avec parcimonie. "À tous les stades, la NSA prend des mesures pour minimiser la collecte d'informations sur les citoyens américains, notamment en appliquant des filtres techniques", a déclaré un porte-parole de l'agence dans un courriel.

    Nom : 2.PNG
Affichages : 6038
Taille : 82,9 Ko

    M. Wyden, défenseur de la vie privée et de la liberté sur Internet, avait bloqué la nomination du nouveau directeur de la NSA, Timothy Haugh, jusqu'à ce que l'agence réponde à ses questions sur la collecte des données Internet et des données de localisation des Américains.

    Le directeur de la NSA, Paul Nakasone, a confirmé ces achats dans sa lettre à M. Wyden, précisant que les données collectées "peuvent inclure des informations associées à des appareils électroniques utilisés en dehors - et, dans certains cas, à l'intérieur - des États-Unis".

    Selon M. Wyden, ces données peuvent révéler quels sites web les Américains visitent et quelles applications ils utilisent, ce qui constitue une violation des normes de la Commission fédérale du commerce (FTC) des États-Unis. Au début du mois, une ordonnance de la FTC a interdit au courtier en données Outlogic, anciennement X-Mode Social, basé en Virginie, de vendre des données de localisation sensibles qui permettent de savoir où se trouvent les gens.

    M. Wyden a indiqué qu'il avait écrit à la directrice du renseignement national, Avril Haines, pour demander à la communauté du renseignement américain de dresser un inventaire de toutes les données personnelles des Américains que la NSA possède à ce jour, et de supprimer toutes celles qui ne sont pas conformes aux normes de la FTC.

    Source : Paul Nakasone, directeur de la NSA

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Les services de renseignement confirment qu'ils achètent les données personnelles disponibles, parmi lesquelles les données de smartphones, de véhicules connectés ou de navigation web

    Des agences du Département de la sécurité intérieure ont illégalement utilisé les données de localisation des smartphones, sans le consentement ni la connaissance des propriétaires

    La NSA courtise des milliers de travailleurs licenciés par les Big Tech dans le cadre d'un programme d'embauche de l'agence d'espionnage, elle affirme qu'environ 2 000 personnes ont déjà postulé
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #23
    Expert éminent Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    Mars 2014
    Messages
    1 757
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2014
    Messages : 1 757
    Points : 7 169
    Points
    7 169
    Par défaut
    Ron Wyden est bien bel et bon mais n'agit que pour ses propres électeurs, les citoyens américains. Ne lui en demandons pas plus, c'est déjà beaucoup.

    En tant que citoyen du monde et citoyen français, j'ai 2 petites questions auxquelles j'ai déjà la réponse.
    Qu'en est-il de l'historique de navigation des étrangers ?
    Qu'en est-il de l'historique de navigation des citoyens français pour la DGSI-DGSE ?

    A mon avis, la collecte de données ne doit pas se limiter à l'historique de navigation.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  4. #24
    Membre chevronné Avatar de denisys
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Mai 2002
    Messages
    1 117
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2002
    Messages : 1 117
    Points : 1 871
    Points
    1 871
    Par défaut
    Hier, j’ai regardé cette diffusion sur ma télévision :

    Jeudi 25 janvier 2024
    France 5
    21:07 | 91 min
    L'odyssée d'Hubble, un oeil dans les étoiles.
    Dans ce reportage, un intervenant explique, que sans la diffusion des images de Hubble sur Internet.
    L’aventure de Hubble n’aurait pas suscité ,
    un autre regard de ce qui nous entour dans notre univers ,
    de la part du grand publique ,
    a travers le monde .

    Je suis désolé, pour ce sénateur démocrate Ron Wyden.
    Mais, ni le monde, ni l’univers appartient a son partit politique !!!

    La cybersécurité , doit passer avant tous ,
    plus que des exigences politiques d’un partie !!!
    Surtout aujourd’hui.
    ---
    Nota .
    Je vous invite a voire ou revoir cette émission.
    Et bien plus !!
    Les images fournies par Hubble.
    Ne pas savoir n’est pas une faute si l’on cherche à combler ses lacunes.

    "Il n'y a pas d'obstacles infranchissables , il y a des volontés plus ou moins énergiques voilà tous" Jules Vernes

  5. #25
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 298
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 298
    Points : 194 772
    Points
    194 772
    Par défaut La société israélienne Nuvaid a collecté les données mobiles de milliards de personnes via des adware
    La société israélienne Nuvaid a collecté les données mobiles de milliards de personnes via des logiciels espions injectés à l'aide des publicités Google
    et a vendu ces données aux agences de sécurité

    Deux entreprises, Patternz et Nuviad, sont accusées de traquer des individus ciblés par des services de sécurité, en utilisant abusivement le système d’enchères en temps réel de l’industrie de la publicité en ligne. Ces entreprises auraient conclu des accords avec des réseaux publicitaires de moindre envergure, prêts à se livrer à des pratiques douteuses, pour collecter les empreintes numériques des appareils, et les utiliser pour déclencher une surveillance. Des dizaines de milliers d'applications téléphoniques jouent un rôle à leur insu. Les agences de sécurité nationale du monde entier, leurs clients, pouvant cibler avec précision une personne d'intérêt, suivre ses déplacements, surveiller sa proximité avec d'autres personnes et même envoyer des logiciels malveillants sur ses appareils.

    Le PDG des deux entreprises est Rafi Ton, qui se présente comme un expert en intelligence artificielle et en analyse de données. Il affirme que son entreprise Patternz peut aider les clients à identifier les menaces potentielles, à prévenir les attaques terroristes et à protéger les infrastructures critiques. Il prétend également que son autre entreprise, Nuviad, est une plateforme publicitaire innovante qui permet aux annonceurs d’atteindre des audiences ciblées.

    Mais selon une enquête menée par le journaliste Joseph Cox, ces entreprises sont en réalité impliquées dans une activité d’espionnage à grande échelle, qui commence par des publicités [sur des dizaines de milliers d'applications ordinaires, y compris des applications populaires telles que 9gag, Kik et une série d'applications d'identification de l'appelant] et se termine par l'aspiration des utilisateurs des applications dans un puissant outil de surveillance de masse, qui profite entre autres aux agences de sécurité nationale. Ces dernières peuvent alors suivre l'emplacement physique, les loisirs et les membres de la famille des personnes pour établir des milliards de profils. Cox a obtenu des documents de marketing de Patternz, qui décrivent comment l’entreprise peut suivre la localisation physique, les hobbies, et les membres de la famille des personnes. L’entreprise dit également qu’elle peut aider à infecter les cibles par des logiciels malveillants.

    L'enquête, qui s'appuie sur des documents marketing et des vidéos désormais supprimés, sur une analyse technique légale et sur des recherches menées par des défenseurs de la vie privée, fournit l'un des examens les plus clairs à ce jour de la manière dont les publicités diffusées dans des applications mobiles ordinaires peuvent en fin de compte conduire à la surveillance par des sociétés d'espionnage et leurs clients gouvernementaux par l'intermédiaire de la chaîne d'approvisionnement en données d'enchères en temps réel. Cette chaîne implique de petites sociétés de publicité obscures et des géants de l'industrie de la publicité tels que Google.

    Suite à la publication de l'enquête, Google et PubMatic, une autre société de publicité, ont décidé de couper les ponts avec une entreprise liée à la société de surveillance.

    « La machine de surveillance omniprésente qui a été développée pour la publicité numérique permet désormais directement la surveillance de masse par les gouvernements. De nombreuses entreprises, des éditeurs d'applications aux annonceurs en passant par les grandes entreprises technologiques, agissent de manière totalement irresponsable. Cela doit cesser », a déclaré Wolfie Christl, directeur de Cracked Labs, un institut de recherche autrichien et coauteur d'un article publié l'année dernière sur cet outil de surveillance.

    Nom : patternz.png
Affichages : 25784
Taille : 495,9 Ko

    Patternz, un outil de surveillance de masse

    L'outil de surveillance de masse en question s'appelle Patternz. Dans une vidéo téléchargée sur YouTube en janvier 2023, qui a été retirée lorsque des enquêtes ont commencé à être menées, Rafi Ton, PDG de Patternz, déclare que « nous analysons le comportement de plus de 600 000 applications ». Une diapositive qu'il présente dans la vidéo indique que « le téléphone portable devient le bracelet de suivi de facto » et suggère que le suivi peut être réalisé par « pratiquement n'importe quelle application qui a des publicités ». La vidéo semble être une démonstration que Ton fait à des clients potentiels pour le système Patternz. Le contexte de la présentation est que Patternz doit contrer le COVID-19, mais Ton reconnaît que la plateforme a été conçue comme une « plateforme de sécurité intérieure ». Dans d'autres documents de marketing en ligne, Patternz s'adresse spécifiquement aux « agences de sécurité nationale ».

    Patternz utilise le système d’enchères en temps réel, qui est un outil publicitaire qui permet aux entreprises de l’industrie de la publicité en ligne de se faire concurrence pour placer leur publicité devant un certain type d’utilisateur. Mais un effet secondaire est que les entreprises, y compris les sociétés de surveillance, peuvent obtenir des données sur les appareils individuels, tels que la latitude et la longitude de l’appareil.

    Patternz dit qu’elle a un “bras commercial et opérationnel d’AdTech”. Il s’agit de Nuviad, qui est également dirigée par Rafi Ton. Nuviad interagit avec le réseau publicitaire de Google, ce qui lui permet d’accéder à des données sur des millions d’utilisateurs. Cette semaine, Google a déclaré qu’il avait décidé de mettre fin au compte d’Acheteur Autorisé de Nuviad, qui est ce qui permet à Nuviad d’interagir avec le réseau publicitaire de Google.

    Un produit du NSO Group

    Patternz est un produit de la société israélienne de renseignement NSO Group, connue pour ses logiciels espions Pegasus qui peuvent infecter les téléphones des cibles et accéder à leurs données, appels, messages et caméras. Selon les documents de marketing de NSO Group, Patternz est capable de collecter des données de localisation, des identifiants d’appareils, des adresses IP, des informations démographiques, des intérêts, des comportements, des contacts, des réseaux sociaux et des historiques de navigation à partir de millions d’applications partenaires. Ces données sont ensuite analysées et enrichies par des algorithmes d’intelligence artificielle pour créer des profils détaillés des utilisateurs, qui peuvent être recherchés, filtrés et visualisés par les clients de NSO Group.

    NSO Group affirme que Patternz est destiné à aider les gouvernements à lutter contre le terrorisme, le crime organisé et la traite des êtres humains, mais des experts en sécurité et en droits de l’homme s’inquiètent du potentiel d’abus et de violations de la vie privée des utilisateurs innocents. Ils soulignent également le manque de transparence et de contrôle sur la façon dont les données sont collectées, partagées et utilisées par les acteurs de l’industrie publicitaire et les entreprises d’espionnage. Certains pays ont déjà pris des mesures pour réglementer ou interdire l’utilisation de Patternz et d’autres outils similaires, mais la plupart des utilisateurs ne sont pas conscients de l’existence de cette surveillance cachée et de ses implications pour leur sécurité et leur liberté.

    Le problème de l'empreinte numérique des appareils

    Lorsqu'Apple a modifié les règles pour obliger les applications à vous demander la permission avant de vous suivre, il n'a pas fallu longtemps pour que les entreprises commencent à travailler sur une méthode détournée pour parvenir au même résultat : l'empreinte numérique de l'appareil.

    Patternz conclut des accords avec des réseaux publicitaires plus petits, prêts à s'engager dans des pratiques douteuses, afin de recueillir les empreintes numériques des appareils et de les utiliser pour déclencher la surveillance. Si l'un des exemples cités concernait un utilisateur d'Android, la même tactique fonctionne avec des dizaines de milliers d'applications iPhone :

    Ton reconnaît que la plateforme a été conçue comme une « plateforme de sécurité nationale ». Dans d'autres documents de marketing en ligne, Patternz se présente spécifiquement aux « agences de sécurité nationale ».

    À un moment donné de la vidéo, Ton clique sur un profil particulier. L'écran suivant affiche une multitude d'informations sur l'appareil en question et, par extension, sur la personne. Il s'agit notamment d'une longue liste de coordonnées GPS, dont Ton précise que la précision de localisation peut aller jusqu'à un mètre ; de l'adresse à laquelle correspondent ces coordonnées ; des lieux fréquemment visités par la personne, y compris l'adresse de son domicile et de son lieu de travail (qui, pour cette cible, se trouve dans un hôpital situé à proximité, précise Ton) ; les applications spécifiques utilisées par la personne (dans ce cas, "Caller ID & Block by CallApp" et "Truecall - Caller ID & Block") ; la marque du téléphone et son système d'exploitation (un Samsung fonctionnant sous Android 9) ; et une liste d'autres utilisateurs qui se trouvaient à côté de la cible lorsqu'ils étaient à la maison et au travail.
    Pour ce faire, ils utilisent abusivement un outil publicitaire en ligne et dans l'application, connu sous le nom d'enchères en temps réel. Si vous êtes un fabricant de gadgets et que vous souhaitez vendre vos produits aux utilisateurs de l'iPhone 15 aux États-Unis qui s'intéressent aux voitures, vous pouvez entrer en concurrence avec d'autres annonceurs qui recherchent le même public. Le processus d'enchères révèle le nombre d'utilisateurs disponibles correspondant à votre public cible.

    Le problème, c'est que les services de sécurité peuvent se faire passer pour un soumissionnaire, définir un ensemble de critères extrêmement précis - au point d'identifier des individus particuliers - et obtenir ensuite une grande quantité de données sensibles sur ces personnes.

    L'étude a identifié 61 894 applications iOS utilisées de cette manière, à l'insu des utilisateurs.

    Conclusion

    Cette affaire soulève des questions sur la protection de la vie privée des utilisateurs d’applications, qui sont souvent inconscients des pratiques de collecte de données des entreprises d’AdTech. Elle montre également comment le système d’enchères en temps réel peut être détourné à des fins d’espionnage par des gouvernements potentiellement hostiles. Il est donc nécessaire de renforcer la réglementation et la transparence de l’industrie de la publicité en ligne, afin de prévenir les abus et de respecter les droits des utilisateurs.

    Source : rapport

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l’utilisation du système d’enchères en temps réel par des entreprises d’AdTech malveillantes pour espionner les gens ?
    Quelles sont les conséquences potentielles de cette activité d’espionnage sur la vie privée, la sécurité et les droits des utilisateurs d’applications ?
    Quelles mesures devraient être prises pour réguler et contrôler l’industrie de la publicité en ligne, afin de prévenir les abus et de protéger les utilisateurs ?
    Avez-vous déjà été victime ou témoin d’une tentative d’espionnage ou de piratage via des publicités en ligne ?
    Faites-vous confiance aux entreprises d’AdTech qui collectent et traitent vos données personnelles ? Si oui, pourquoi ? Si non, comment vous protégez-vous ?
    Quels sont les risques et les conséquences de la surveillance téléphonique pour la vie privée et les libertés individuelles des citoyens ?
    Quels sont les droits et les devoirs des utilisateurs de téléphones face à la surveillance téléphonique et comment peuvent-ils se protéger ou se défendre ?
    Quelles sont les alternatives ou les solutions possibles pour concilier la surveillance téléphonique et le respect des droits humains ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #26
    Expert éminent Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    Mars 2014
    Messages
    1 757
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2014
    Messages : 1 757
    Points : 7 169
    Points
    7 169
    Par défaut
    Et qu'en pense la CNIL et le RGPD ?
    S'il était besoin de démontrer leur nécessité, cette news le ferait et je trouve que l'on ne va pas assez loin dans la législation et la répression de ces abus.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  7. #27
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    243
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 243
    Points : 854
    Points
    854

Discussions similaires

  1. Requete sur des champs qui ne sont pas dans une autre table
    Par jean christophe dans le forum Débuter
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/05/2010, 19h05
  2. Supprimer des fichier qui sont vieux d'une semaine
    Par islyoung2 dans le forum Shell et commandes GNU
    Réponses: 12
    Dernier message: 20/09/2009, 20h32
  3. [RegEx] Lister des patterns qui ne sont pas dans une liste
    Par guidav dans le forum Langage
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/12/2007, 19h14
  4. obtenir des entrees qui ne sont pas dans une table
    Par firejocker dans le forum SQL Procédural
    Réponses: 7
    Dernier message: 27/12/2007, 00h07
  5. Réponses: 4
    Dernier message: 22/03/2007, 19h28

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo