Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    895
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 895
    Points : 22 381
    Points
    22 381

    Par défaut Avec des lits pour se reposer, les véhicules autonomes vont perturber l’industrie du transport aérien

    Les véhicules autonomes vont perturber l’industrie du transport aérien, selon une étude
    Imaginez une voiture autonome dotée d'un siège inclinable avec un espace pour les jambes ou même un lit. C'est plus qu'un peu tentant.

    Alors que les chauffeurs professionnels luttent tant bien que mal pour conserver leurs professions, les entreprises affinent année après année les technologies soutenant les véhicules autonomes. Aujourd’hui, ces véhicules autonomes sont capables de beaucoup de choses comme se maintenir sur la voie, détecter et éviter les autres véhicules, réguler la vitesse de manière adaptative, freiner automatiquement, détecter les angles morts, se garer dans un espace de stationnement sans l’intervention d’un conducteur, etc. En dépit de ses prouesses, ces véhicules autonomes ou plutôt semi-autonomes ont actuellement besoin d’un conducteur à l’intérieur de l’habitacle ou pour certains modèles, les mains doivent être posées sur le volant. Mais dans un avenir proche, ces véhicules pourraient rouler sans assistance humaine. À ce sujet, Elon Musk, le PDG de Tesla, déclarait que les voitures autonomes pourront rouler en toute sécurité sans assistance humaine d’ici fin 2019. Waymo de son côté a commencé à tester ses véhicules autonomes sans la présence de conducteurs de secours. General Motors pour sa part avait annoncé depuis 2018 qu’elle disposerait de voitures totalement autonomes d’ici un an.

    Que ce soit donc dans quelques mois, dans un an, ou dans quelques années, ces véhicules sans chauffeur rouleront assurément sur les routes. Une fois que cette étape sera franchie, l’on s’attend à un bouleversement aussi bien au niveau des habitudes des consommateurs que dans plusieurs domaines de la société. Le domaine aéronautique n’étant pas épargné, deux chercheurs d’Embry-Riddle Aeronautical University, aux États-Unis, ont souhaité montrer avec plus de pertinence les conséquences que l’adoption des véhicules autonomes pourrait avoir sur ce domaine et ont mené un sondage avec plus de 2000 personnes âgées de 18 à 76 ans.

    Avantages et inconvénients du voyage en avion

    Actuellement, de nombreuses compagnies aériennes réalisent des bénéfices avec les vols aussi bien régionaux qu’intercontinentaux. Cela se fait par le biais des consommateurs qui préfèrent voyager en avion pour gagner du temps plutôt que de prendre la route en voiture avec toute la fatigue et le stress que cela comporte. Les risques d’accident sont également plus faibles en voyageant en avion. Mais le voyage en avion a également ses contraintes. Le coût du voyage est plus élevé. De même, les passagers sont obligés de se rendre assez tôt en voiture à l’aéroport tout en traversant parfois des bouchons interminables. Arrivés à l’aéroport, ils doivent faire le rang pour se faire enregistrer et enregistrer leurs bagages. Une fois cela effectué, ils doivent se soumettre aux contrôles de sécurité en retirant leurs chaussures, leurs appareils électroniques et leurs liquides avant de passer les portiques de sécurité. Après cette étape, il faut attendre l’embarquement qui peut survenir après des heures atteintes si un retard est signalé. Le vol en lui-même peut être une mauvaise expérience pour certaines personnes qui peuvent manifester le mal de l’avion. Enfin, à l’arrivée, il faut attendre pour récupérer les bagages et une fois cela effectué, il faut parfois louer un véhicule pour se rendre à destination en traversant également des embouteillages. Pour les trajets de moins de 6 heures, il peut être aussi rapide de conduire que de voyager en avion.

    Avantages des véhicules sans conducteurs par rapport aux avions

    Contrairement au voyage en avion, le voyage en voiture personnelle n’impose pas aux passagers des restrictions quant à l’emballage des objets tels que des liquides. Il n’y a pas de lignes de sécurité, ou de retards en attendant le changement d’appareils ou d’équipages. Pour les personnes âgées, cela facilite les choses, car elles ne sont pas obligées de traverser l’aéroport, de prendre plusieurs vols et de gérer des problèmes de sécurité. Les voyageurs peuvent également trouver un avantage à pouvoir aller et venir à leur guise, ce qui est devenu un défi pour les voyages en avion en raison du fait que la plupart des compagnies aériennes facturent des frais de modification assez élevés pour toute modification d’itinéraire non planifiée.

    Voyager en avion ou dans un véhicule autonome, lequel choisir ?

    Imaginez quelqu’un qui vit en Virginie, dans la banlieue de Washington DC et qui souhaite se rendre à New York pour des raisons d’affaires. S’il décide de voyager par avion avec un vol prévu décoller à 13 h, il doit arriver 2 heures avant le décollage, c’est-à-dire à 11 h. Il devra quitter la maison 30 à 60 minutes, c’est-à-dire à 10 h, pour arriver assez tôt afin de faire l’enregistrement et les autres formalités de contrôle. Étant entendu que le vol en lui-même dure 2 h pour arriver à New York à 15 h, cela revient à voyager de 10 h à 15 h, ce qui donne un temps de voyage total de 5 h. Google Maps indique que vous pouvez effectuer le trajet en 4 heures et 46 minutes de trafic moyen. En d’autres termes, vous pouvez choisir entre deux options avec des temps de trajet presque identiques. En pareil cas, quel moyen de transport allez-vous choisir ?

    Certaines personnes préféreront peut-être conduire, mais d’autres préféreront prendre l’avion, car la conduite est stressante et les conducteurs pourraient craindre d’être fatigués à leur arrivée. En outre, ils peuvent ne pas vouloir garer leur voiture à New York. Dans l’enquête menée par les chercheurs, 33,67 % des personnes interrogées ont indiqué qu’elles préféreraient les vols commerciaux au lieu de conduire leur véhicule pendant environ 5 heures.

    Imaginez maintenant que vous avez une voiture sans conducteur qui peut vous conduire à votre destination sans aucune intervention de la part du conducteur avec un siège inclinable pour vous allonger et regarder un film ou même un lit pour dormir pendant que votre voiture sans conducteur vous transporte à New York. C’est plus qu’un peu tentant. Dans pareille situation, quelle serait votre préférence pour voyager ?

    33,27 % des personnes interrogées ont indiqué qu’elles préféreraient voyager en avion. Mais lorsqu’on a dit aux participants qu’ils avaient besoin d’une voiture pendant leur séjour à New York et que les compagnies aériennes exigeaient qu’ils louent un véhicule à destination, le pourcentage de ceux qui préféraient le vol commercial est tombé à 26,10 %, soit une baisse de 7,57 % par rapport à leur condition initiale.

    Dans un second scénario, imaginez une personne qui doit se rendre de Kansas City à Chicago. Encore une fois, la durée totale du trajet en vol commercial sera d’environ 5 heures, selon votre lieu de résidence à Kansas City et votre destination à Chicago. Google Maps indique qu’il s’agit d’un trajet de 7 heures en voiture dans des conditions normales.

    Interrogés sur le choix de leur moyen de transport, 61,95 % des répondants ont déclaré préférer voyager en avion s’ils devaient conduire manuellement, tandis que seulement 45,22 % des personnes interrogées souhaitaient utiliser un véhicule sans conducteur, soit une baisse de 16,73 %. Et lorsque les participants ont été informés qu’ils avaient besoin d’une voiture pendant leur séjour à Chicago, et les compagnies aériennes les obligeraient à louer une voiture, le pourcentage de ceux qui préféraient les vols commerciaux est tombé à 32,67 %, représentant une baisse de 30 % par rapport à ceux qui préféraient l’avion dès le départ.

    Nom : Statistiques-préférences-voyages-en-avion-et-en-voitures-autonomes.gif
Affichages : 1315
Taille : 19,3 Ko

    Dans un autre scénario, nous avons un trajet de Detroit à Atlanta qui dure environ 6 heures en avion, mais plus de 11 heures en voiture. Dans ce scénario, 84,26 % du total des répondants ont indiqué qu’ils préféreraient voyager en avion s’ils devaient conduire manuellement, tandis que seulement 67,53 % souhaitent le faire dans le cas d’une voiture sans conducteur, soit une baisse de 16,73 %. Lorsque les participants ont été informés qu’ils avaient besoin d’une voiture pendant leur séjour à Atlanta et que les compagnies leur demandaient de louer une voiture, le pourcentage de ceux qui préféraient les avions a encore baissé pour atteindre 56,18 % ce qui représente une baisse de 28,09 % par rapport à la situation initiale.

    Pour un autre voyage de Tucson, en Arizona, à La Nouvelle-Orléans, où le trajet dure 21 heures en voiture, contre environ 6,5 heures de temps de vol, 87,85 % du total des répondants ont indiqué qu’ils préféreraient voyager en avion s’ils devaient conduire eux-mêmes, tandis que 80,68 % souhaitent voyager en avion s’ils avaient le choix en l’avion et les véhicules sans conducteur. Cela représente une baisse de 7,17 % des personnes qui préfèrent voyager en avions selon qu’ils ont à conduire eux-mêmes ou qu’ils disposent de véhicules autonomes. Lorsque les participants ont été informés qu’ils avaient besoin d’une voiture pendant leur séjour à La Nouvelle-Orléans et que les compagnies aériennes exigeaient qu’ils louent une voiture, le pourcentage de ceux qui préféraient l’avion est passé à 73,51 %, soit une baisse de 14,34 %.

    De Seattle (Washington) à Orlando (Floride), le trajet dure 45 heures en voiture, contre environ 7,5 heures en avion. Pour un tel scénario, 88,65 % des personnes interrogées ont indiqué qu’elles préféreraient voyager en avion au lieu de conduire elles-mêmes, tandis que 83,86 % souhaitaient des vols commerciaux si elles avaient une voiture sans conducteur. Cela donne une baisse de 4,78 %. Lorsque les participants ont été informés qu’ils avaient besoin d’une voiture pendant leur séjour à Orlando et que les avions commerciaux leur demandaient de louer une voiture, le pourcentage de personnes qui préféraient l’avion a encore chuté à 80,28 %, soit une baisse de 8,37 % par rapport à ceux qui préféraient l’avion au départ.

    Comment cela affectera-t-il l’industrie du transport aérien ?

    Les personnes disposant de véhicules autonomes peuvent décider de voyager dans ces voitures pour rallier le hub d’une compagnie aérienne et ensuite retourner seul le véhicule sans conducteur à la maison afin de ne pas avoir à payer les frais de stationnement pendant un long voyage. Ainsi selon l’étude menée par les chercheurs, si pour une raison ou une autre, 10 % des passagers de vols commerciaux décident de passer aux voitures autonomes, de nombreuses petites compagnies aériennes (principalement les vols court-courriers) seront mises en faillite et cela aura également un impact négatif significatif sur les vols internationaux.

    Dans ce cas, de nombreuses compagnies aériennes devront réduire le nombre de vols par jour, ce qui pourrait créer un effet de boule de neige en poussant encore plus de passagers vers des véhicules sans conducteur pour pouvoir se déplacer aisément. Et si un pourcentage beaucoup plus important des passagers aériens optent pour des véhicules sans conducteur, l’industrie tout entière risque de se contracter, comme ce qui est arrivé au système ferroviaire quand les autoroutes sont devenues omniprésentes. Les compagnies aériennes peuvent être obligées de réduire la taille du parc ou modifier les plans de croissance si le secteur subit des perturbations du fait de véhicules sans conducteur. Seuls les vols d’outre-mer ou les vols très long-courriers seraient immunisés. Alternativement, les passagers pourraient décider de dormir leurs véhicules autonomes durant leur trajet et abandonner les hôtels.

    Source : IJAAA

    Et vous ?

    Selon vous, les véhicules autonomes vont-ils réellement perturber l’industrie du transport aérien ?

    Que pensez-vous de ces chiffres de l’étude ? Sont-ils conformes à la réalité ?

    Pensez-vous qu’on aura un jour des voitures autonomes avec des lits et des sièges inclinables dans lesquelles les passagers pourront dormir ou regarder un film durant leurs voyages ?

    Voir aussi

    Des centaines de personnes utilisent déjà les taxis autonomes de Waymo en Arizona sur plus de 1000 inscrites au service Waymo One
    Étude : les consommateurs sont de plus en plus favorables aux voitures autonomes qui seront le mode de transport préféré de la majorité d'ici 2029
    Véhicules autonomes en France : que prévoit le plan d'expérimentation du gouvernement ? Réponse de la ministre des Transports
    Elon Musk a declaré que les voitures autonomes de Tesla rouleront probablement sans assistance humaine d'ici la fin de 2019
    Les voitures autonomes ont du mal à gérer les intempéries comme la neige mais une solution semble avoir été trouvée
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Electronicien
    Inscrit en
    novembre 2012
    Messages
    24
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loiret (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Electronicien
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2012
    Messages : 24
    Points : 88
    Points
    88

    Par défaut Exemple d'un trajet Orléans Montauban

    J'ai prochainement besoin d'aller à Montauban et j'habite près d'Orléans.
    Il me faut 2h10 pour aller à Roissy CDG puis 1h10 de vol vers Toulouse et enfin 50 minute de trajet vers Montauban. je doit prendre une bonne heure et demi de marge pour les bouchons et l'enregistrement et prendre un véhicule de location à Toulouse.
    Le trajet en voiture ne faisant que 5h30, le choix et vite fait, surtout si mon véhicule est autonome.

  3. #3
    Membre émérite
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    910
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 910
    Points : 2 717
    Points
    2 717

    Par défaut

    Citation Envoyé par xapon Voir le message
    J'ai prochainement besoin d'aller à Montauban et j'habite près d'Orléans.
    Il me faut 2h10 pour aller à Roissy CDG puis 1h10 de vol vers Toulouse et enfin 50 minute de trajet vers Montauban. je doit prendre une bonne heure et demi de marge pour les bouchons et l'enregistrement et prendre un véhicule de location à Toulouse.
    Le trajet en voiture ne faisant que 5h30, le choix et vite fait, surtout si mon véhicule est autonome.
    La SNCF me propose un trajet de 5h15 en partant lundi à 8h.

    La ligne Paris/Toulouse via Limoges (et donc montauban) N'est pas TGV, mais elle reste directe pour un Orléans Montauban du coup...

    En fonction de où t'habite, tu peux même viser Tours et choper un TGV Tours--> Toulouse. Les TER pour faire Toulouse Montauban sont très fréquents, ça fait un trajet estimé à 4h50.

    Je comprend que cet article mette en relation avec le transport Aérien, mais j'ai l'impression que chauffeur ou pas, le concurrent du transport en voiture devrait être le train, et pas l'avion pour des sauts de puces de ce genre.

    Avec une desserte correcte Paris/Marseille par exemple, on ne pense même plus à prendre l'avion pour ça, et ça équivaut déjà à 8h de trajet, autonome ou pas... Bon, pour un Bordeaux Lyon c'est pas gagné en Train, mais que voulez-vous, on ne peut pas tout avoir

  4. #4
    Expert éminent sénior
    Avatar de Paul TOTH
    Homme Profil pro
    Freelance
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    7 346
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 7 346
    Points : 24 045
    Points
    24 045

    Par défaut

    en Argentine tu as des BUS qui permettent de traverser le pays pour pas trop cher...mais que je dis bus, c'est du bus

    Nom : 56478102_p.jpg
Affichages : 539
Taille : 15,8 Ko
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Le Store Excute Store

  5. #5
    Membre expert
    Inscrit en
    avril 2008
    Messages
    2 187
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 59

    Informations forums :
    Inscription : avril 2008
    Messages : 2 187
    Points : 3 734
    Points
    3 734

    Par défaut

    xapon
    Il me faut 2h10 pour aller à Roissy CDG puis 1h10 de vol vers Toulouse et enfin 50 minute de trajet vers Montauban.
    C'est totalement débile ce que tu décris....
    D'abord allez à Roissy en 2 h 10 (il faut savoir d'ou tu pars et et tu devrais rechercher un autre aéroport plus proche)...

    Ensuite 1 h 10 de Paris à Toulouse c'est pas un avion mais la diligence ...
    Chez moi ( Algerie est un continent) ,le trajet d’Alger à Tamanrasset (2100 km) ne depasse pas 1 heure 50 minutes...
    Constantine(ou j'habite)- Alger soit 300 km à vol d'oiseau (ou Oran-Alger) prends 25 min et je n'ai même pas le temps de me mettre à l'aise dans mon fauteuil...

    De chez moi à l' aéroport il me faut 25 minutes...
    De l’aéroport au centre ville ,quel que soit l’aéroport la durée du trajet n'excede pas chez moi 15 minutes...

    Manifestement il y a peu d'aeroport pour les agglomeration de moins d'un millions d'habitants en france et aussi des aeronefs teuf-teuf pas rapides...
    Car chez moi les villes dotées de petits aeroports sont systematiques !48 (48 départements) au nom de l'equilivre regional...
    Et la distance kilométrique entre chefs lieux au nord du moins n’excède pas 120 kilométrés...
    Sauf au Sud ou les distances sont supérieures à 350 km...

  6. #6
    Membre expert
    Inscrit en
    avril 2008
    Messages
    2 187
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 59

    Informations forums :
    Inscription : avril 2008
    Messages : 2 187
    Points : 3 734
    Points
    3 734

    Par défaut

    xapon
    il manque apparement un petit aéroport à Montauban,car par route le trajet est galere (wiki parle de 997 km meme en empruntant l'autoroute)...
    Par avion direct Orly ou Roissy Montauban cela prendrait 1 heure simplement..

Discussions similaires

  1. Acm avec des poids pour les individus
    Par noura.sas dans le forum SAS STAT
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/04/2014, 13h42
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 27/10/2011, 12h15
  3. Problème avec des beugs pour les mex-files
    Par fatenov dans le forum MATLAB
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/11/2007, 01h26
  4. Réponses: 6
    Dernier message: 23/05/2005, 15h38

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo