Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #121
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 241
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 241
    Points : 7 711
    Points
    7 711

    Par défaut

    Citation Envoyé par Kapeutini Voir le message
    en taxant à 200% nos avions ...
    Les USA ont également fait des lois pour bloquer le concorde à l'époque.
    USA : comment l’État a tué le vol supersonique
    Les engins commerciaux ne se sont jamais déplacés aussi vite. Mais les vols supersoniques civils furent autrefois une réalité. De 1976 à 2003, les passagers pressés pouvaient sauter dans un majestueux avion de ligne supersonique Concorde à l’aéroport Heathrow de Londres et arriver à New York au bout de trois pauvres heures. Essayez de faire la même chose avec un vieux et ennuyant Boeing 747, vous en aurez pour au moins 7 ou 8 heures.
    (...)
    Vous pouvez remercier la FAA pour la médiocrité persistante du transport aérien. En 1973, en plein milieu d’amples développements du transport aérien, la FAA a bizarrement décidé d’interdire les vols supersoniques au-dessus des États-Unis. Pourquoi ? Lorsqu’un avion se déplace plus vite que la vitesse du son, il génère des ondes de choc toutes compressées en un seul « bang supersonique » extrêmement fort. La FAA et d’autres activistes civils se sont inquiétés des potentiels dommages que ces vols supersoniques pourraient causer sur l’environnement ou les infrastructures civiles.
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    «J'assume pleinement la responsabilité de cet échec et j'en tire les conséquences en me retirant de la vie politique.»

  2. #122
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    5 682
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 5 682
    Points : 25 712
    Points
    25 712

    Par défaut

    Citation Envoyé par Kapeutini Voir le message
    Finalement il y a comme une justice, après avoir jouer aux gangsters en taxant à 200% nos avions ... Ce qui est malheureux ce sont les morts.
    Oui, Trump a bien plombé le programme série C (déjà bien affaibli par des prix trop élevés et la guerre des prix menée, il fut un temps, par Airbus). Mais même sans compter cette histoire de MAX à problème, ça restait une erreur stratégique : ça a poussé Bombardier dans les bras d'Airbus(pour profiter de l'usine d'assemblage de Mobile, Alabama), et contraint Boeing à chercher des partenariats plus risqués(Embraer est en pleine forme et le partenariat est bien léger, quand à Antonov, c'est devenu un constructeur très secondaire).

    Pour rappel, Air France a plein de Boeing 777 dans sa flotte. Ce n'est pas un hasard. https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_...d%27Air_France
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  3. #123
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    novembre 2013
    Messages
    225
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2013
    Messages : 225
    Points : 7 077
    Points
    7 077

    Par défaut Boeing prévoyait d'attendre trois ans avant de résoudre son problème d'alerte de sécurité sur le 737 Max

    Boeing prévoyait d'attendre trois ans avant de résoudre son problème d'alerte de sécurité sur le 737 Max
    selon des législateurs américains

    Deux législateurs américains à savoir Peter DeFazio (Oregon) et Rick Larsen (Washington), ont déclaré vendredi dernier que Boeing Co. avait prévu de retarder de trois ans la résolution d'une alerte de non-fonctionnement de son appareil 737 Max et que la société avait finalement décidé d'accélérer le processus uniquement après le premier des deux accidents mortels impliquant des avions Max. Il faut peut-être préciser que les 2 législateurs dirigent un comité de la Chambre qui enquête sur les collisions et sur la réglementation de Boeing par la Federal Aviation Administration (FAA).

    En 2017, Boeing a découvert de manière inattendue que l'un des indicateurs d'avertissement de son plus récent avion à réaction 737 Max ne fonctionnait pas. La société avait réalisé que cet indicateur était lié aux écrans AOA, qui affichent des lectures de capteurs individuels. Après avoir découvert ce problème de sécurité, l’entreprise aurait dû accorder la priorité à la résolution du dysfonctionnement de l’alerte le plus rapidement possible, mais ce n’était pas le cas. Au lieu de cela, Boeing a procédé à un examen interne et a jugé l’alerte de désaccord AOA non-cruciale. Ce n'est qu'après les déclarations des législateurs, qu'un porte-parole de la société a avoué que la compagnie avait initialement prévu de corriger ce dysfonctionnement lorsqu'elle commencerait à proposer un nouveau modèle plus grand du Max aux compagnies aériennes en 2020.

    Nom : 737-916x516 (1).jpg
Affichages : 5850
Taille : 14,5 Ko

    Il faut préciser qu'il s'agit d'une fonction appelée angle d’attaque ou alerte AoA, conçue pour avertir les pilotes lorsque des capteurs fournissent des informations incorrectes sur la hauteur du nez de l'avion. Il semblerait donc que cette fonctionnalité ait mal fonctionné lors des vols Lion Air et Ethiopian Airlines. Les 2 avions se sont écrasés, faisant 346 morts. Pour l'heure, on ne sait pas si les crashs auraient pu être évité si l'alerte AoA avait bien fonctionné, mais toujours est-il que ce n'est qu'après le premier de ces crashs survenu en octobre dernier, que la société Boeing s'est rendu compte de l'importance de régler au plus vite ce dysfonctionnement dont elle connaissait l'existence depuis un an déjà.

    Boeing n'a informé la FAA au sujet de ce dysfonctionnement qu'un mois après le premier crash c'est-à-dire en novembre 2018 et l'affaire avait ensuite été transmise à un comité d'examen de la FAA, qui l'avait alors considérée comme étant un faible risque. DeFazio et Larsen ont écrit à Boeing et à la FAA, pour demander pourquoi il avait fallu plus d'un an à la compagnie pour dire à l'agence de sécurité et aux compagnies aériennes que la fonctionnalité présentait un dysfonctionnement Max.

    Gordon Johndroe, le porte-parole de la société a déclaré : « Nous avons échoué dans la mise en œuvre de l'alerte AoA Disagree et prenons des mesures pour remédier à ces problèmes afin qu'ils ne se reproduisent plus. Tous les jets Max actuels seront dotés de l’alerte comme équipement standard et les avions nouvellement construits l’auront aussi. »

    Boeing est entrain d'optimiser son logiciel appelé MCAS, de manière à ce qu'il se fie aux lectures de deux capteurs au lieu d'un, et qu'il soit plus facile pour les pilotes de gérer la situation en cas de dysfonctionnement. On ne sait pas encore combien de temps mettra la FAA pour approuver ces modifications, mais jusqu'à ce que cela soit fait, les avions Max de Boeing sont cloués au sol depuis déjà le mois de mars de cette année.

    Source : Los Angeles Times

    Et vous ?

    Quel commentaire faites-vous de ces nouvelles révélations ?
    Pensez-vous que Boeing sera poursuivi en justice pour ces crashs ?

    Voir aussi :

    Boeing 737 MAX, pourquoi une mise à jour logicielle ne peut pas compenser son défaut de conception, Gregory Travis suggère une révision du design
    Boeing croyait que le voyant d'alerte de désaccord AOA était une caractéristique standard sur le 737 Max alors qu'il était facturé en option
    Un bogue informatique avait contraint le Boeing 787 à être redémarré tous les 248 jours pour éviter une interruption totale du système électrique

  4. #124
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    433
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 433
    Points : 1 010
    Points
    1 010

    Par défaut

    Boeing c'est tiré une sacrée balle dans le pieds avec cette affaire.

  5. #125
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    5 682
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 5 682
    Points : 25 712
    Points
    25 712

    Par défaut

    Boeing n'en mourra pas, ils se font trop de maille sur les 787. Mais les dividendes versés aux actionnaires vont prendre un sacré coup, et ça risque de secouer.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  6. #126
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    novembre 2013
    Messages
    225
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2013
    Messages : 225
    Points : 7 077
    Points
    7 077

    Par défaut Le chef de la division commerciale de Boeing présente ses excuses à l'endroit de sa clientèle

    Le chef de la division commerciale de Boeing présente ses excuses à l'endroit de sa clientèle
    pour les décès survenus lors des crashs des 737 Max

    Depuis quelque temps déjà, Boeing traverse une période assez difficile surtout depuis que ses avions 737 Max sont cloués au sol à cause d'un dysfonctionnement qui aurait été à l'origine de 2 crashs entraînant la mort de 346 personnes. Pour la petite histoire, lorsque Boeing sort ses avions 737 MAX, il s'agissait d'une riposte à son concurrent Airbus, qui venait de sortir une version améliorée de l’A320 baptisée A320neo. C'est à la sortie des 737 MAX qu'est apparu le MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System), un système automatisé conçu pour empêcher l’avion de décrocher.

    En 2017, Boeing a découvert de manière inattendue que l'un des indicateurs d'avertissement du 737 Max ne fonctionnait pas. La société avait réalisé que cet indicateur était lié aux écrans AOA, qui affichent des lectures de capteurs individuels. A ce moment, l'entreprise n'avait pas jugé urgent de rapidement résoudre ce dysfonctionnement et ne prévoyait de le faire qu'en 2020, lorsqu'elle proposera un nouveau modèle plus grand du Max aux compagnies aériennes. Cette négligence, si on peut l'appeler ainsi, aurait donc été à l'origine de 2 crashs pour un total de 346 morts : le premier était celui du Lion Air 737 Max en octobre 2018 et le second celui d'Ethiopian Air 737 Max, en mars 2019.

    Nom : image (1).jpg
Affichages : 2393
Taille : 15,1 Ko

    Les critiques accusent Boeing de ne pas avoir testé suffisamment un système utilisant un seul capteur pour déterminer si le 737 risquait de décrocher et d'avoir omis d'informer et de former de manière adéquate les pilotes. Ce n'est qu'après le premier crash que la société Boeing s'est rendue compte de l'importance de régler au plus vite ce dysfonctionnement dont elle connaissait l'existence depuis un an déjà. Depuis le mois de mars de cette année, les autorités responsables des transports aériens aux États-Unis, dans l'Union européenne et en Chine, ont décidé d'interdire de vol les 737 MAX de Boeing jusqu'à ce que la société résolve le problème. Et ce n'est que lundi dernier qu'un dirigeant de Boeing présente enfin ses excuses.

    C'est lors d'une conférence de presse donnée lundi dernier que Kevin McAllister, chef de la division commerciale de Boeing, a présenté ses excuses pour les crashs des avions 737 MAX ayant coûté la vie à 346 personnes. Il a fait savoir que la société déplore les pertes en vies humaines et qu'elle ferait tout afin que les avions 737 MAX soient remis en service en toute sécurité. Une sortie qui ressemblait plus à une manœuvre pour regagner la confiance des passagers, des pilotes et des régulateurs. McAllister a déclaré qu'un correctif prévu pour le logiciel anti-décrochage utiliserait deux capteurs, mais il n'a pas encore soumis sa proposition aux régulateurs, qui ont cloué l'avion à la terre indéfiniment.

    Voici la déclaration de McAllister : « Nous sommes vraiment désolés des pertes en vies humaines résultant de ces accidents tragiques. Nos pensées et nos prières vont à leurs familles. Notre priorité est de tout faire pour que cet avion soit remis en service en toute sécurité. C'est un moment crucial pour nous tous. Nous sommes très confiants que les trois couches de protection que nous prévoyons avec la mise à jour logicielle empêcheront qu'une telle situation ne se reproduise ».

    Source : Le chef de la division commerciale de Boeing

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Ces excuses vous semblent elles sincères ?
    Qu'est-ce qui explique qu'il ait fallu attendre si longtemps pour s'excuser ?

    Voir aussi :

    Boeing 737 MAX, pourquoi une mise à jour logicielle ne peut pas compenser son défaut de conception, Gregory Travis suggère une révision du design
    Boeing croyait que le voyant d'alerte de désaccord AOA était une caractéristique standard sur le 737 Max alors qu'il était facturé en option
    Boeing prévoyait d'attendre trois ans avant de résoudre son problème d'alerte de sécurité sur le 737 Max selon des législateurs américains

  7. #127
    Membre expert Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    DevOp, Tech leader
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    1 009
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : DevOp, Tech leader

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 1 009
    Points : 3 553
    Points
    3 553

    Par défaut

    Concevoir un avion demande des compétences que je n'ai pas. Mais concevoir un avion sûr devrait faire partie du cahier des charges. Les excuses font un peu court pour 346 vies perdues. Je pense qu'il s'agit de la raison pour laquelle des familles de l' Ethiopian airlines ont porté plainte : pour connaître la vérité.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  8. #128
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur backend junior - Symfony
    Inscrit en
    janvier 2018
    Messages
    225
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur backend junior - Symfony
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2018
    Messages : 225
    Points : 526
    Points
    526

    Par défaut

    Ce que j'en pense ? C'est pas trop tôt !

    Pour des excuses sincères, il faudrait que ce soit le PDG de Boeing qui les prononce et non un employé de la société. Il a quand même traîné dans la boue les pilotes en les accusant d'avoir été à l'origine des accidents alors que c'est son produit qui est défectueux par appât du gain. Le PDG a pour rôle d'endosser la responsabilité de l'entreprise quand cela est nécessaire, et non se la couler douce et prononcer de fausses accusations sans preuve.

    Boeing, comme tout constructeur de produit a forte valeur ajoutée et soumis à un marché hautement concurrentiel a mis du temps parce qu'ils ne voulaient pas subir des conséquences assez importantes : perte en cotation, début de mise en place d'indemnité pour les politiques (les négociations), mauvaise image de l'entreprise (cf. les téléphones Samsung qui prenaient feu et / ou explosaient même si, en réalité, c'est le dreamliner qui était responsable dans le cas des avions à cause d'une différence de pressurisation de l'appareil par rapport aux standards et oui, c'est un avion Boeing).

    Bref, tout ça, c'est qu'une histoire d'argent et cela ne m'étonne pas.

  9. #129
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    433
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 433
    Points : 1 010
    Points
    1 010

    Par défaut

    Je trouve ça complétement déplacé alors que visiblement boeing connaissait les problème et n'a rien fait. Et franchement ça fait une belle jambe a ceux qui se sont craché ces excuses à la noix.

  10. #130
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    481
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 481
    Points : 15 471
    Points
    15 471

    Par défaut Un employé de Boeing : je ne mettrais pas ma famille dans un avion Max

    Un employé de Boeing : je ne mettrais pas ma famille dans un avion Max
    A un moment où le 737 Max a une mauvaise presse

    Pendant que les avions 737 Max de l’avionneur américain Boeing restent cloués au sol après leur interdiction de vol suite aux deux accidents mortels qui ont entrainé la mort de 346 personnes, un employé de la compagnie dépeint l’ambiance qui prévaut en ce moment dans l’entreprise. En s’adressant sous couvert d’anonymat à The Candy, Mike & Todd Show, l’employé que le groupe d’opinion a surnommé Stuart et qui travaille plus avec le modèle 777X, qu’avec le 737 Max qui fait l’objet de controverse depuis plusieurs mois, a déclaré qu’il ne laisserait pas sa famille monter dans un avion Max en ce moment. Voici ce qu’il a déclaré :

    « Je pense à mes enfants, à ma femme et à ce qu'ils représentent pour moi, mais ma carrière compte aussi beaucoup pour moi ». « Si je devais aller à ces vols d'essai, je le ferais. Est-ce que j'enverrais ma famille sur un vol maintenant ? Non. Pas dans un million d'années », a-t-il ajouté.

    Pour rappel, Boeing continue de chercher une solution aux problèmes logiciels qui sont à l'origine de deux accidents mortels en l’espace de moins d’un an. Les critiques accusent Boeing de ne pas avoir testé suffisamment son système utilisant un seul capteur pour déterminer si le 737 risquait de décrocher et d'avoir omis d'informer et de former de manière adéquate les pilotes. L’avionneur avait même cru que les pilotes de ses clients n’avaient pas besoin de formation supplémentaire à celle qu’ils avaient eue sur le 737 initial puisque le Boeing 737 Max est une mise à jour du 737 de départ. Par ailleurs, les responsables de Boeing ne croyaient pas également que les pilotes avaient besoin de connaître l’existence de leur nouveau logiciel incorporé au 737 Max. Ce n'est qu'après le premier crash que la société Boeing s'est rendue compte de l'importance de régler au plus vite ce dysfonctionnement dont elle connaissait l'existence depuis un an déjà.

    Nom : Boeing01.jpg
Affichages : 17645
Taille : 26,3 Ko

    A l’origine du problème actuel de Boeing, il y a un indicateur d'avertissement qui a été depuis défaillant. En effet, en 2017, Boeing a découvert que l'un des indicateurs d'avertissement du 737 Max ne fonctionnait pas. La société avait réalisé que cet indicateur était lié aux écrans AOA, qui affichent des lectures de capteurs individuels. A ce moment, l'entreprise n'avait pas jugé urgent de rapidement résoudre ce dysfonctionnement et ne prévoyait de le faire qu'en 2020, lorsqu'elle proposera un nouveau modèle de son Max à ces clients. Cette négligence, si on peut l'appeler ainsi, aurait donc été à l'origine de 2 crashs pour un total de 346 morts : le premier était celui du Lion Air 737 Max en octobre 2018 et le second celui d'Ethiopian Air 737 Max, en mars 2019.

    Pendant que l'entreprise s'efforce de trouver une solution aux problèmes logiciels qui sont à l'origine de deux accidents mortels, Kevin McAllister, chef de la division commerciale de Boeing, a présenté ses excuses pour les crashs des avions 737 MAX, lors d’une conférence de presse donnée lundi dernier. Il a également promis qu'un correctif prévu pour le logiciel anti-décrochage utiliserait deux capteurs, même s’il n'avait pas encore soumis cette proposition aux régulateurs.

    Selon Stuart, l’actuel PDG de Boeing, Dennis Muilenburg, aurait hérité d'une série de problèmes de la direction précédente, y compris des mauvaises relations avec les fournisseurs. L’employé de Boeing a dit également que les anciens dirigeants « méprisaient les ingénieurs ». Stuart n’est pas très enthousiaste de son environnement de travail actuel, mais pas au point d’approuver un éventuel départ de l’actuel PDG.

    Il a déclaré au groupe d’opinion : « La façon dont la direction fonctionne, c'est que nous ne savons jamais vraiment qui sont nos responsables parfois ». « Nous sommes tellement mêlés que nos codes de travail, nos titres de poste, tout change. Parce qu'ils essaient de faire des progrès. Avec le Max au sol, ils font renvoyer d'autres personnes, en essayant de corriger les problèmes afin d'en faire un endroit meilleur », a-t-il ajouté. Stuart décrit un moral à la baisse de façon générale dans toute l’unité de production. « ....et le moral dans toute l'usine est à la baisse », dit-il. « On dirait que la plupart des gens avec qui je travaille ne se soucient plus de leur travail, ils sont juste là pour toucher leur salaire ».

    Selon The Candy, Mike & Todd Show, pendant que Boeing s’efforce à trouver des solutions pour faire redécoller son 737 Max, l’employé a entendu également des rumeurs de changements ou de mises à pied dans l'entreprise. Stuart dit que les employés reçoivent des courriels tous les jours ou toutes les semaines sur les problèmes auxquels Boeing fait face, certains avec des vidéos de Muilenburg leur disant de garder la tête haute en parlant des accidents et d'autres problèmes.

    « J'essaie de voir la lumière au bout du tunnel, mais je ne pense pas que nous y parviendrons », a dit l’employé, inquiet de l’issue de la tempête que traverse l’entreprise actuellement. « .... punir ces avions fait du mal à tout le monde ». « Quand vous allez à un programme, tout le monde court comme un poulet sans savoir quoi faire, où aller et comment réparer toute sorte d’erreurs avant qu'elle n'arrive », a-t-il ajouté.

    Nom : Boeing02.jpg
Affichages : 17459
Taille : 54,1 Ko

    Depuis le mois de mars de cette année, les autorités responsables des transports aériens aux États-Unis, dans l'Union européenne et en Chine, ont décidé d'interdire de vol les 737 MAX de Boeing jusqu'à ce que la société résolve le problème. Une réunion organisée en mai dernier à Fort Worth au Texas à l’initiative de la Federal Aviation Administration (FAA) et de plusieurs autres régulateurs mondiaux de l’aviation civile n’avait pas changé la situation. En effet, aucun calendrier fixant la date effective de retour en service des 737 MAX du groupe n’avait été arrêté. Les régulateurs qui ont participé à ce sommet ne se sont accordés que sur un point : la nécessité de prolonger l’interdiction de vol. La FAA a même renouvelé sa promesse lors de la réunion de procéder à un examen rigoureux de toutes les solutions proposées par Boeing pour attester du respect draconien des critères de sécurité et de fiabilité exigés.

    Stuart a également évoqué un problème de leadership à Boeing. En ce qui concerne les nouveaux systèmes ajoutés au 737 Max comme le MCAS, l’employé a déclaré au groupe d’opinion que les dirigeants de Boeing leur ont déjà dit qu'il incombait aux compagnies qui avaient acheté l'avion d’informer leurs pilotes de leur existence. Alors que les responsables de Boeing leur avaient tenu auparavant un premier discours différent de ce dernier.

    Voici ce que Stuart a dit à ce propos : « Tout ce que je sais, c'est que la façon dont les choses se passent en ce moment, d'après ce que j'ai dit à mes collègues, à beaucoup de mes responsables, c'est qu'on nous a menti ». « Nous avons reçu des courriels, nous avons vu les vidéos, on nous a dit certaines choses comme les compagnies qui ont acheté ces avions, beaucoup d'entre elles, leurs pays n'exigeaient pas qu'elles passent par le processus de vol d'essai qui devait avoir lieu », a-t-il ajouté.

    Toutefois, Stuart veut continuer à faire confiance au PDG de Boeing et à d'autres dirigeants. Il a dit : « J'en ai envie ». « Je veux penser que je travaille pour l'une des meilleures entreprises au monde. Je veux penser que lorsque je rentre d'un quart de travail de 10 à 12 heures, j'ai fait quelque chose de bien. Mais je ne sais pas parce que je vois les mensonges. Ils reviennent sur tout ce qu'ils nous ont dit. C'est donc très difficile pour moi de me sentir bien dans tout ça ».

    Stuart garde également confiance en ses collègues avec qui il travaille tous les jours. Mais il reste nerveux à propos des 737 Max de Boeing. « Je vais être honnête, je fais confiance à mon entreprise, je fais confiance à mes collègues, je n'aurais aucun problème à monter dans cet avion moi-même », a-t-il dit à The Candy, Mike & Todd Show. Il a ajouté : « Je ne sais pas si j'y mettrais ma famille. Mais je n'aurais jamais de problème à le faire parce que j'ai confiance en ceux avec qui je travaille ».

    Quant à la société Boeing, elle est en train de mettre à jour son logiciel pour faire voler à nouveau son 737 Max, après que la FAA aura fini de passer au peigne fin toutes les solutions que proposera Boeing pour résoudre la crise actuelle.

    Source : The Candy, Mike et Todd Show

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Et vous, monteriez-vous volontiers dans un 737 Max dès son redécollage ? Pourquoi ?

    Lire aussi

    Le calvaire de Boeing continue malgré le sommet mondial organisé par la FAA, pour discuter du cas des 737 Max toujours interdits de vol
    Boeing prévoyait d'attendre trois ans avant de résoudre son problème d'alerte de sécurité sur le 737 Max, selon des législateurs américains
    Boeing croyait que le voyant d'alerte de désaccord AOA était une caractéristique standard sur le 737 Max, alors qu'il était facturé en option
    Boeing 737 MAX, pourquoi une mise à jour logicielle ne peut pas compenser son défaut de conception, Gregory Travis suggère une révision du design
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #131
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de andry.aime
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2007
    Messages
    8 242
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Ile Maurice

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2007
    Messages : 8 242
    Points : 14 318
    Points
    14 318

    Par défaut

    Aujourd'hui même, j'ai lu que IAG (British Airways et Iberia) a signé une lettre d'intention en vu de l'acquisition de 200 Boeing 737 Max dont la première livraison serait en 2023.

  12. #132
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur backend junior - Symfony
    Inscrit en
    janvier 2018
    Messages
    225
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur backend junior - Symfony
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2018
    Messages : 225
    Points : 526
    Points
    526

    Par défaut

    Ce que j'en pense ? C'est alarmant pour les employés de la société qui vont probablement trinquer, comme d'habitude, pour que les pontes aient leur parachute dorée & cie.

    Le pire étant que le PDG actuel se justifie en disant "c'est pas moi mais mes prédécesseurs" sauf que quand tu dis durant les conférences de presse, avant la mise en évidence de la défaillance de l'entreprise, que c'est la faute des pilotes et non de Boeing, faut peut être pas pousser grand-mère dans les orties.

    Il doit engager sa responsabilité au nom de la société car comme le dit le PDG de la banque dans Margin Call : "Je suis payé gracieusement parce que c'est moi qui représente la société quand un problème survient et c'est à moi de trouver des solutions". Au final, je me dis que ce PDG est plus sérieux et honnête que bon nombre des dirigeants actuels des firmes actuellement.

    Citation Envoyé par andry.aime Voir le message
    Aujourd'hui même, j'ai lu que IAG (British Airways et Iberia) a signé une lettre d'intention en vu de l'acquisition de 200 Boeing 737 Max dont la première livraison serait en 2023.
    Je suis pas rassuré ... Bon bah, je bannie ces compagnies de ma liste (il y avait déjà Ryan Air).

  13. #133
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Développeur multiplateformes
    Inscrit en
    mars 2003
    Messages
    188
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur multiplateformes
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2003
    Messages : 188
    Points : 410
    Points
    410

    Par défaut

    L’excès dans les mesures d'assistance et de sécurité devient vite contre productif.
    Si le dispositif anti décrochage n'avais pas été installé sur les deux vols Max qui se sont crashés, passagers et équipages seraient encore en vie.
    Le crash du Rio/Paris est également typique : les équipages en viennent à réagir davantage en informaticiens qu'en pilotes et en oublient des réflexes parfois élémentaires...
    C'est vrai dans d'autres domaines et cela donne à réfléchir.

  14. #134
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 241
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 241
    Points : 7 711
    Points
    7 711

    Par défaut

    Citation Envoyé par andry.aime Voir le message
    IAG (British Airways et Iberia) a signé une lettre d'intention en vu de l'acquisition de 200 Boeing 737 Max
    Le logiciel va être mis à jour, l'avion sera beaucoup plus sûr.
    Cette commande peut redonner confiance dans ce modèle.

    Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message
    Je suis pas rassuré ...
    Les vrais références aéronautiques

    Citation Envoyé par yvslms Voir le message
    Si le dispositif anti décrochage n'avais pas été installé sur les deux vols Max qui se sont crashés, passagers et équipages seraient encore en vie.
    Si les pilotes avaient été mieux formé sur le modèle, les avions ne se seraient pas crashé.
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    «J'assume pleinement la responsabilité de cet échec et j'en tire les conséquences en me retirant de la vie politique.»

  15. #135
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur backend junior - Symfony
    Inscrit en
    janvier 2018
    Messages
    225
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur backend junior - Symfony
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2018
    Messages : 225
    Points : 526
    Points
    526

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Le logiciel va être mis à jour, l'avion sera beaucoup plus sûr.
    Cette commande peut redonner confiance dans ce modèle.

    Les vrais références aéronautiques

    Si les pilotes avaient été mieux formé sur le modèle, les avions ne se seraient pas crashé.
    Le problème étant que les consommateurs ont retenu que ce modèle d'avion a un problème, comme les Airbus avec la sonde pour Rio / Paris. C'est bête mais ce genre de tragédie reste très longtemps dans les mémoires et les compagnies risquent de rechigner à acheter des Boeing de ce modèle avant quelques temps, pour que cette histoire se tasse.

    Cela dépasse le cadre des formations : une sécurité intégrée en option d'un appareil comme un avion, c'est un réel et sérieux problème. Sans compter les maladresses par les équipes dirigeantes, les managers et certains ingénieurs.

  16. #136
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 241
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 241
    Points : 7 711
    Points
    7 711

    Par défaut

    Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message
    Le problème étant que les consommateurs ont retenu que ce modèle d'avion a un problème
    Je pense que ça intéresse beaucoup moins les gens que vous le pensez.
    Là on est dans un topic qui est mis à jour très souvent, donc c'est super présent pour nous.

    Mais la plupart des gens s'en foutent...
    Et de toute façon l'important c'est de rassurer les compagnies aériennes vu que ce sont elles qui achètent les avions.
    Je ne crois pas que quand on achète un billet d'avion on connait le modèle de l'avion qui sera utilisé, donc les passagers ne peuvent pas éviter ce modèle, à moins qu'ils évitent toutes les compagnies qui en ont 1. (mais ce serait un peu overkill)

    Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message
    Cela dépasse le cadre des formations : une sécurité intégrée en option d'un appareil comme un avion, c'est un réel et sérieux problème.
    Il faudrait retrouver la source, mais au tout début, les articles disaient que ce problème étaient déjà arrivé sur des vols et que les pilotes avaient réussi à éviter le crash, parce qu'ils connaissaient le truc.
    Les pilotes des 737 Max qui se sont crashé ne comprenaient pas très bien ce qu'il ce passait, ils ne savaient pas exactement quoi faire, si ils avaient été mieux formé sur ce scénario ils auraient pu éviter le crash.

    C'est Boeing qui a mal fait son job d'information.
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    «J'assume pleinement la responsabilité de cet échec et j'en tire les conséquences en me retirant de la vie politique.»

  17. #137
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de andry.aime
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2007
    Messages
    8 242
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Ile Maurice

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2007
    Messages : 8 242
    Points : 14 318
    Points
    14 318

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Le logiciel va être mis à jour, l'avion sera beaucoup plus sûr.
    Cette commande peut redonner confiance dans ce modèle.
    Pas moi en tout cas, tant que possible, je ne mettrai pas mes pieds dans ces modèles.
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Si les pilotes avaient été mieux formé sur le modèle, les avions ne se seraient pas crashé.
    Si je ne me trompe pas, je pense avoir lu que même informés, les pilotes n'auraient pas eu le temps de suivre les procédures avant que l'avion se crashait (il y a 3 ou 4 manœuvres à faire). Ce n'est pas simplement un problème de formation, mais de l'avion lui même.

  18. #138
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    septembre 2011
    Messages
    450
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2011
    Messages : 450
    Points : 1 687
    Points
    1 687

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    C'est Boeing qui a mal fait son job d'information. tout court
    C'est dès la conception de l'avion que Boeing s'est merdé. S'ils n'avaient pas collé des réacteurs trop gros pour cet avion, s'ils avaient mis assez de circuits d'alarme, s'ils avaient évité de mettre des équipements en option alors qu'ils auraient dû être obligatoires, s'ils avaient correctement formé les pilotes et informé les compagnies, ...

  19. #139
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 241
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 241
    Points : 7 711
    Points
    7 711

    Par défaut

    Citation Envoyé par andry.aime Voir le message
    es pilotes n'auraient pas eu le temps de suivre les procédures avant que l'avion crachait (il y a 3 ou 4 manœuvres à faire).
    Ouais ben si ils avaient plus travaillé ce scénario, ils auraient largement eu le temps de sauver la situation.
    Mais ils se sont perdus dans le manuel, ils n'ont pas compris ce qu'il se passait (une boite noire indique ça, il me semble).
    Les voyants devaient mal informer sur la situation.

    Comment vous faites pour éviter de prendre un 737 Max ?
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    «J'assume pleinement la responsabilité de cet échec et j'en tire les conséquences en me retirant de la vie politique.»

  20. #140
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur backend junior - Symfony
    Inscrit en
    janvier 2018
    Messages
    225
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur backend junior - Symfony
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2018
    Messages : 225
    Points : 526
    Points
    526

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ouais ben si ils avaient plus travaillé ce scénario, ils auraient largement eu le temps de sauver la situation.
    Mais ils se sont perdus dans le manuel, ils n'ont pas compris ce qu'il se passait (une boite noire indique ça, il me semble).
    Les voyants devaient mal informer sur la situation.

    Comment vous faites pour éviter de prendre un 737 Max ?
    On ne peut pas non plus tout savoir du bout des doigts et l'automatisation des avions (techniquement, maintenant, un avion peut décoller et atterrir sans l'intervention de l'humain). A un moment, certes l'erreur humaine est présente mais il faudrait avant tout parler de l'origine qui a causé ça et on sait qu'un nombre important de pilotes ont demandé une explication de tout ça sauf que le constructeur a préféré ne rien faire. Boeing aurai du prévoir la chose après la découverte du problème et non juste dire "on corrige ça sur le prochain modèle". Ça donnera une leçon à l'entreprise et aux acteurs du secteurs pour éviter que cela ne se reproduise.

    Pour le moment, il est simple d'éviter de prendre un 737 Max. Après, il suffit juste d'y aller par élimination de toute évidence. Air France tourne principalement à coup d'Airbus de mémoire donc on a pas trop de risque, par contre je ne sais pas pour les autres compagnies importantes. Hélas, si on veut faire un long courrier, il est inévitable de devoir prendre un Boeing (le 747 est plus fréquent que l'A380, c'est indéniable mais là, on part dans une problématique qui dépasse le cas du 737).

Discussions similaires

  1. [VS2008] Déploiement / Continuer malgré tout
    Par jacklafrip dans le forum Visual Studio
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/09/2012, 08h11
  2. [XL-2007] procédure qui continue malgré instruction contraire
    Par casefayere dans le forum Macros et VBA Excel
    Réponses: 7
    Dernier message: 05/04/2010, 16h50
  3. Réponses: 3
    Dernier message: 30/01/2010, 16h34
  4. requetes multiple continuer malgré erreur
    Par Saoua83 dans le forum Requêtes
    Réponses: 8
    Dernier message: 17/06/2009, 10h57
  5. Réponses: 5
    Dernier message: 16/09/2006, 17h51

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo