Microsoft annonce le support officiel pour Windows 10 du développement ARM,
après avoir proposé aux développeurs des outils pour créer des applications ARM64 avec VS 2017

Microsoft a annoncé que le Microsoft Store va désormais accepter les soumissions d'applications conçues pour l'architecture ARM 64 bits. De plus, avec la sortie de Visual Studio 2017 version 15.9 cette semaine, les développeurs peuvent désormais créer des applications ARM64 à l'aide du SDK et des outils officiellement pris en charge.

Microsoft a annoncé Windows 10 sur ARM en décembre 2017 avec trois grandes promesses : un écran qui s’allume « instantanément », contrairement aux PC existants ; l’intégration de la LTE et la batterie peut durer des jours. Toutefois, cette annonce est venue avec une mise en garde : ces ordinateurs Always Connected, comme les appellent Microsoft et Qualcomm, ne vont pas être disponibles de si tôt.

En 2018, les premiers appareils avaient des performances discutables. En juin, Qualcomm avait annoncé le Snapdragon 850 pour les PC Always Connected, mais cela ne devrait pas aider beaucoup, car la puce n’a pas été conçue pour les PC. Microsoft a néanmoins rappelé à tout le monde pourquoi il avait bon espoir :

« Cette nouvelle arrive à point nommé: en cette période de vacances, nos partenaires Lenovo et Samsung proposent de nouveaux périphériques Windows 10 sur ARM dotés du processeur Qualcomm Snapdragon 850. Ces dispositifs ARM64 de deuxième génération fournissent encore plus de puissance de calcul aux développeurs tout en continuant à offrir une grande durée de vie de batterie aux clients de Windows 10 sur ARM. Tout comme les périphériques ARM64 de première génération, ils sont également minces, légers, rapides et conçus pour une connectivité 4G LTE instantanée, tout en pouvant exécuter le vaste écosystème d'applications Windows grâce à une couche d'émulation x86.

« Les développeurs peuvent aujourd'hui utiliser Visual Studio 15.9 pour recompiler des applications - UWP et C ++ Win32 - afin qu'elles s'exécutent de manière native sur Windows 10 sur des périphériques ARM. L'exécution en mode natif permet aux applications de tirer pleinement parti de la puissance de traitement et des capacités de Windows 10 sur les périphériques ARM, offrant ainsi la meilleure expérience possible aux utilisateurs ».

Microsoft souhaite donc aider à résoudre les problèmes de performances en amenant les développeurs à recompiler les applications pour la plateforme. Les développeurs peuvent désormais utiliser Visual Studio 15.9 pour recompiler des applications UWP et C ++ Win32 afin qu'elles s'exécutent de manière native sur Windows 10 sur des périphériques ARM.

Le timing en lui-même n’est pas une coïncidence: les développeurs d’applications mettent souvent le paquet à l’approche des vacances. Tous ces nouveaux achats d'appareils génèrent de nombreux téléchargements d'applications. Si vous êtes un développeur Windows 10, toutes les ressources nécessaires pour utiliser ARM sont disponibles sur Microsoft Docs.

Instructions

En mai dernier, Microsoft a documenté un certain nombre d’étapes nécessaires à la création d’ARM64 à l’aide des premiers outils disponibles en préversion. Avec le support officiel dans Visual Studio, tout ceci est simplifié.

Pour commencer, mettez vous à jour vers Visual Studio 15.9. Si vous envisagez de créer des applications ARM64 C ++ Win32, assurez-vous d'avoir installé le composant individuel "Compilateurs Visual C ++ et bibliothèques pour ARM64", comme indiqué ci-dessous:

Nom : c8078364c78e2c450d01cb34bfc03de6.png
Affichages : 5808
Taille : 42,5 Ko

Après la mise à jour, pour les nouveaux projets UWP, vous verrez ARM64 comme une configuration de build disponible.

Nom : d380b6f467c5d34609fc3654f8b641e6.png
Affichages : 5228
Taille : 28,8 Ko

Pour les projets existants ou pour les projets C ++ Win32, ajoutez une configuration ARM64 à votre projet:

Cliquez avec le bouton droit sur votre solution et sélectionnez Propriétés, puis accédez aux Propriétés de configuration et sélectionnez « Gestionnaire de configuration ».

Sous « Plateforme de solution active:», sélectionnez «<Nouveau…>» et nommez-le ARM64. Copiez les paramètres de «ARM» ou «x64» et cochez pour créer de nouvelles plateformes de projet.

Nom : 1ea491436039a89aaf557b4e686fb5fa.png
Affichages : 5337
Taille : 49,6 Ko

Cliquez sur build, et vous devriez avoir les binaires ARM64 prêts à fonctionner.

Pour déboguer votre application, vous pouvez utiliser le débogage à distance, qui est entièrement pris en charge sur ARM64. Le téléchargement et les instructions sont disponibles sur Débogage distant sur docs.microsoft.com. Vous pouvez également créer un package pour le chargement latéral ou copier directement les fichiers binaires sur un périphérique Windows 10 sur ARM pour exécuter votre application.

Pour livrer votre application aux clients, le Store accepte désormais les applications ARM64 UWP, à la fois en C ++ et en .NET Native. Vous pouvez également utiliser Desktop Bridge pour intégrer les fichiers binaires ARM64 dans un package pouvant être soumis au magasin. Et comme toujours, vous pouvez également héberger des versions ARM64 dédiées de vos applications Win32 sur votre site Web ou intégrer ARM64 à des programmes d’installation multiarchitecture existants.

Source : Microsoft

Voir aussi :

Xilinx annonce sa plateforme d'accélérateurs Versal, à base de FPGA, de cœurs ARM et d'autres coprocesseurs spécialisés
ARM annonce son architecture Neoverse ciblant de nouveaux domaines, des centres informatiques aux serveurs présents en bordure de réseau
Intel et ARM s'associent, en dépit de leur rivalité, pour sécuriser l'IoT autour d'une plateforme unique et de l'initiative Any Device to Any Cloud
Un SoC ARM qui se soude à la main sur la carte mère d'un NanoPC Linux et est vendu à 1 USD : pour quel scénario d'usage le recommanderiez-vous ?
ARM présente ses cœurs spécifiquement prévus pour l'apprentissage profond, ils atteindront une efficacité énergétique de 3 TOP/W