Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Tesla fait face à une enquête criminelle américaine sur des déclarations Musk
    Tesla fait face à une enquête criminelle américaine sur les déclarations de Musk
    Il a reconnu la demande de documents de la DOJ

    La zone de turbulence dans laquelle Elon Musk a jeté son entreprise risque de s’étendre. En effet, le PDG de Tesla ne devrait pas faire ce tweet selon lequel un accord visant à privatiser Tesla était quasi certain. Certes, cette annonce sur Twitter avait initialement envoyé les actions de la société plus haut, selon Bloomberg, mais elle a également servi à attirer davantage l’attention de la SEC (Securities and Exchange Commission) qui avait, précédemment au tweet sur la privatisation de la société, ouvert une enquête civile sur Tesla.

    Cependant, le vendredi 7 août dernier, le cours de l’action de Tesla enregistrait une baisse de plus de 6 % à la suite de deux événements : la démission plus qu’inattendue de deux membres dirigeants de l’entreprise et une vidéo de diffusion du podcast de « The Joe Rogan Experience » présenté par l’humoriste américain Joe Rogan où on peut voir Elon Musk fumer un joint et déclarer que fumer du cannabis n’allait pas nécessairement contre les règles de son entreprise.

    Bloomberg a rapporté dans un article hier qu’actuellement, Tesla fait l’objet d’une seconde enquête, mais cette fois de la part du ministère de la Justice à propos des déclarations publiques faites par le PDG Elon Musk et sa société, selon deux personnes qui connaissent le dossier. Pendant ce temps, la première enquête continue son cours.


    Selon les informateurs de Bloomberg qui ont une bonne connaissance du dossier, l’enquête de la SEC cherche actuellement à savoir si le fabricant de voiture électrique avait fait des déclarations trompeuses sur ses objectifs de fabrication et ses objectifs de vente et les procureurs pourraient passer à autre chose maintenant que parallèlement à l’enquête civile, une enquête criminelle est ouverte à l’encontre de Tesla. Les procureurs dans les enquêtes sur la fraude de valeurs mobilières pourraient demander des preuves sur certaines questions, y compris si les dirigeants de l'entreprise avaient intentionnellement menti aux investisseurs au sujet de la santé de l'entreprise, selon Bloomberg.

    Cela ne serait pas étonnant, car par son tweet du 7 août, le PDG de Tesla a exposé son entreprise sous les projecteurs de la justice américaine même si, environ une semaine après sa déclaration, il ait tenté de justifié sa déclaration de rendre privée Tesla. En effet, Musk a déclaré que le Fonds d’investissement public de l’Arabie saoudite avait exprimé son intérêt à aider la société à devenir privée au début de 2017, a rapporté Bloomberg.

    Revenons à l’enquête criminelle ouverte par le ministère de la justice. Selon les informateurs anonymes de Bloomberg, l’enquête ouverte porte sur la fraude après que le PDG de Tesla ait déclaré dans un tweet qu'il envisageait de privatiser Tesla et qu’il avait obtenu des « fonds garantis » à cet effet. Le bureau du procureur des Etats-Unis dans le district nord de la Californie a ouvert cette enquête suite à une assignation délivrée par la Securities and Exchange Commission pour obtenir des informations de la société concernant la déclaration de son PDG Elon Musk de privatiser Tesla.

    Tesla a confirmé avoir été contacté par le ministère de la Justice. « Le mois dernier, suite à l’annonce d’Elon selon laquelle il envisageait de prendre la société en privé, Tesla a reçu une demande volontaire de documents du DOJ et a coopéré pour y répondre. », a déclaré Tesla dans un communiqué publié mardi après le rapport de l’enquête de Bloomberg. « Nous n'avons reçu aucune assignation, demande de témoignage ou autre procédure formelle. Nous respectons le désir du DOJ d’obtenir des informations à ce sujet et nous pensons que la question devrait être résolue rapidement lorsqu’ils examinent les informations qu’ils ont reçues. » a-t-il continué.

    Bloomberg a rapporté que le conseil de Tesla, dans ses efforts de défense, a ensuite déclaré que le PDG ne lui avait pas fait de proposition formelle concernant la déclaration sur Twitter, et lui, non plus, n’a pas conclu si le projet de privatisation serait souhaitable ou réalisable. Musk a, par ailleurs, abandonnée l’idée moins de trois semaines après ses premiers tweets, selon Bloomberg.

    Néanmoins, les enquêtes se poursuivent sur les déclarations par tweets du PDG de Tesla et pourraient s’étendre à d’autres déclarations publiques faites concernant la santé de l’entreprise, selon l’une des personnes familières à l’affaire. Mieux encore, la démission inattendue des deux membres dirigeants de la société en l’occurrence celle de Dave Morton, le chef comptable de Tesla, pourraient être passée au peigne fin par les autorités, selon l’un des informateurs de Bloomberg. En effet, Dave Morton, arrivé à Tesla à la veille du tweet à problème de Musk qui envisageait de racheter les parts des investisseurs à 420 dollars par action avant de privatiser la société, a démissionné moins d’un mois après.


    Les enquêtes du ministère de la Justice, comme les enquêtes civiles menées par la SEC, ne sont qu’à leur début et peuvent prendre des mois et déjà le titre de Tesla a chuté de 2,5 % à 287,60 dollars et est en baisse d'environ 7,7 % cette année.

    Source : Bloomberg

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Pensez-vous que M. Musk avait vraiment l’intention de privatiser Tesla ?
    Quelle seront les conséquences de ces enquêtes sur l’activité de Tesla ?

    Voir aussi

    Tesla : le nouveau directeur financier démissionne, l'action chute et Elon Musk fume un joint, un résumé des dernières nouvelles de l'entreprise
    Le dénonciateur de Tesla tweete des photos pour illustrer la culpabilité du groupe d'Elon Musk, et tenter de corroborer ses affirmations
    Tesla réfute les accusations portées contre lui par son ex-employé, poursuivi pour piratage présumé de secrets commerciaux et techniques
    Le propriétaire d'une Tesla affirme que son véhicule autonome lui a sauvé la vie, et publie une vidéo de l'incident pour étayer ses propos
    Londres envisage de construire le premier simulateur mondial basé sur l'IA pour tester les véhicules autonomes, et prouver qu'ils sont plus sûrs
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Chroniqueur Actualités

    La SEC poursuit Musk et veut lui interdire tout poste administratif dans une entreprise cotée en bourse
    USA : la SEC poursuit Musk et veut lui interdire tout poste de direction dans une entreprise cotée en bourse
    pour son annonce de privatiser Tesla

    En août dernier, Elon Musk tweetait qu’un accord visant à privatiser Tesla était quasi certain. Depuis, l’entreprise de conception d’automobiles va de zones de turbulences en zones de turbulences. La rétraction du fondateur de Tesla 17 jours plus tard n’a pas suffi à endiguer la confusion générée par son tweet. Le Département de la Justice a donc lancé une enquête criminelle contre lui. Une seconde enquête parallèle menée par la Securities and Exchanges Commission sur l’entreprise et son fondateur vient d’aboutir sur une plainte de la SEC contre Elon Musk.

    La SEC réclame à l’encontre du fondateur de Tesla des sanctions pécuniaires qui n’ont pas encore été spécifiées. Elle réclame également qu’Elon Musk soit interdit de tout poste administratif ou de direction dans n’importe quelle entreprise cotée en bourse. La SEC accuse Elon Musk d’avoir induit les investisseurs en erreur en insinuant qu’il avait rassemblé le financement nécessaire à la transaction, alors que ce n’était pas le cas.


    « Les déclarations de Musk étaient fausses et trompeuses. Elles n’avaient aucune base, en fait », a déclaré Stephanie Avakian, codirectrice de la division exécutive de la SEC, lors d’une conférence de presse à Washington.

    En réponse aux accusations, le conseil d’administration de Tesla a déclaré avoir « pleinement confiance en Elon, en son intégrité et en son leadership dans la société ». Elon Musk lui-même déclare qu’il trouve la plainte « injustifiée » et qu’il en était « profondément attristé et déçu ». « J'ai toujours agi dans le meilleur intérêt de la vérité, de la transparence et des investisseurs. L'intégrité est la valeur la plus importante dans ma vie et les faits montreront que je ne m’en suis jamais écarté de quelque manière que ce soit », déclare-t-il dans un communiqué.

    Précisons que la SEC et les avocats d’Elon Musk étaient arrivés à un accord, selon des informateurs anonymes du Wall Street Journal. Mais toujours selon ces informateurs, le camp du fondateur de Tesla aurait décidé de se retirer des négociations.

    Un bref rappel des faits s’impose. Le 31 juillet, la SEC a déclaré dans sa plainte que Musk avait rencontré trois membres d’un fonds souverain dans les locaux de l’usine de Tesla à Fremont. Lors de cette réunion qui aurait duré environ 30 à 45 minutes, un membre du fonds aurait exprimé son vif intérêt pour aider Tesla à revenir au privé. Elon Musk s’est donc empressé, sur cette seule base, d’annoncer une imminente privatisation de Tesla, d’abord au conseil d’administration et aux avocats de l’entreprise et ensuite, au public.

    « Musk a fait ses déclarations publiques mensongères et trompeuses à propos de la privatisation de Tesla en utilisant son téléphone portable au milieu de la journée de négociation active. Il n'a discuté du contenu des déclarations avec personne avant de les publier à ses 22 millions de followers sur Twitter. Il n’a pas non plus informé le Nasdaq de son intention de faire cette annonce publique, comme l’exige le Nasdaq. Les déclarations trompeuses et les omissions de Musk ont ​​provoqué une confusion et une perturbation considérables sur le marché des actions de Tesla et des préjudices en ont résulté pour les investisseurs », déclare la SEC. Rappelons que le Nasdaq est un marché boursier américain, le deuxième plus grand au monde.


    Suite à tout cela, le cours de l’action de Tesla a chuté de 10 %. Les internautes sont assez unanimes sur la question. Bien que compatissant légèrement avec Elon Musk, ils estiment qu’il n’aurait jamais dû envoyer ce tweet. Pour eux, un CEO d’une entreprise aussi importante que Tesla devrait pouvoir anticiper les conséquences évidentes de ses actions et ajuster ces dernières en conséquence.

    ci-joint la plainte de la SEC

    Source : Bloomberg

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Quel est votre sentiment sur la plainte de la SEC ?

    Voir aussi

    Tesla fait face à une enquête criminelle américaine sur l'annonce de Musk de privatiser la société, Il a reconnu la demande de documents de la DOJ

    Tesla : le nouveau directeur financier démissionne, l'action chute et Elon Musk fume un joint, un résumé des dernières nouvelles de l'entreprise

    Le dénonciateur de Tesla tweete des photos pour illustrer la culpabilité du groupe d'Elon Musk, et tenter de corroborer ses affirmations

    Tesla réfute les accusations portées contre lui par son ex-employé, poursuivi pour piratage présumé de secrets commerciaux et techniques

    Le propriétaire d'une Tesla affirme que son véhicule autonome lui a sauvé la vie, et publie une vidéo de l'incident pour étayer ses propos
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #3
    Membre expérimenté
    Si ça se confirme, cela va t'il avoir des répercutions sur les visé de l'entreprise surtout pour le domaine spatial?

  4. #4
    Membre extrêmement actif
    Les déclarations de Musk étaient fausses et trompeuses. Elles n’avaient aucune base, en fait
    Si on prend son tweet à la lettre:

    Am considering taking Tesla private at $420. Funding secured.
    Shareholders could either to sell at 420 or hold shares & go private
    Il indique qu'il envisage de le faire, pas que tout est prêt pour le faire.

    Les déclarations trompeuses et les omissions de Musk ont ​​provoqué une confusion et une perturbation considérables sur le marché des actions de Tesla et des préjudices en ont résulté pour les investisseurs
    Donc ce qu'on lui reproche c'est que les investisseurs soient assez bêtes pour acheter/vendre en panique sur la base d'un simple tweet? D'autant que c'est à causes des nombreux spéculateurs misant sur une faillite de Tesla que Musk a étudier la solution de retirer Tesla du nasdaq.

    Je trouve la sanction demandée vraiment excessive.


    Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
    Si ça se confirme, cela va t'il avoir des répercutions sur les visé de l'entreprise surtout pour le domaine spatial?
    Premièrement Tesla n'est pas SpaceX, ce sont deux entreprises différentes. Concernant SpaceX, l'entreprise est mature, des contrats plein les poches, c'est un prestataire indispensable pour la Nasa (ravitaillement de l'ISS, bientôt l'envoie d'astronautes via leur capsule Dragon qui est bientôt prête), bref son avenir n'en serait que peu altéré. Seule les projets futurs nées des idées folles ou géniales (suivant l'appréciation de chacun) de Musk pourraient être remis en cause par une nouvelle direction (développement de la fusée BFR et voyage vers Mars, la constellation Starlink).

    Concernant Tesla, l'avenir serait plus incertains, Tesla lutte depuis longtemps pour devenir rentable et mettre en place une cadence de production sérieuse (aujourd'hui il y a un ou deux ans d'attente pour obtenir son véhicule). Tesla semblent être sur la bonne voie mais ces caps important n'ont pas encore été atteints. Un gros incident pourrait signifier la fin de Tesla. Une autre hypothèse si la sanction est effectivement appliquée (Musk ne pouvant plus diriger une entreprise coté), serait qu'il achève finalement son plan de passer sur du financement privé.

    Il reste tout de même le fait que Musk personnalise un peu trop ces entreprises en sa personne, oubliant trop souvent, je trouve, de remercier tous les employés qui font la réussite de ces entreprises. De fait, on a du mal à imaginer ces entreprises sans Musk. Maintenant, Microsoft a continué sans Bill Gates, Apple sans Steve Jobs, donc bon.

    Il restera encore ses autres projets encore à l'état de développement/concept : Hyperloop, The Boring Company, ...

  5. #5
    Chroniqueur Actualités

    La SEC demande à Musk de renoncer à son poste de président de Tesla et exige une amende de 40 millions $ US
    La SEC demande à Musk de renoncer à son poste de président de Tesla et exige une amende de 40 millions $ US
    pour un règlement à l'amiable

    Dans sa plainte accusant Elon Musk d’avoir induit les investisseurs en erreur en insinuant avoir rassemblé le financement nécessaire à la privatisation de Tesla, la SEC réclamait à l’encontre du CEO de Tesla des sanctions pécuniaires et une interdiction formelle d’accéder à tout poste administratif ou de direction dans une entreprise cotée en bourse. Apparemment, la Commission semble avoir trouvé un terrain d’entente avec Tesla et son CEO.

    En effet, la SEC a annoncé le 29 septembre dernier qu’Elon Musk avait consenti à un règlement à l’amiable de l’affaire. La Commission en a profité pour reprocher à l’entreprise de ne pas avoir mis en place de mesures de contrôle de divulgation suite au tweet d’Elon Musk à propos de l’imminence d’une privatisation de Tesla. En effet, bien que l’entreprise ait annoncé en 2013 qu’elle comptait utiliser le compte Twitter de Musk pour partager avec le public des informations matérielles sur Tesla, aucune mesure n’a été prise pour contrôler ce que le CEO tweetait.


    La conséquence immédiate de ce tweet ayant été une croissance de 6 % du cours de l’action de Tesla, la « fraude » d’Elon Musk a induit une perturbation significative du marché. Ce qui ne saurait être admis, selon la SEC. Tout en évitant soigneusement de reconnaître une quelconque culpabilité, Elon Musk et Tesla ont accepté de régler cette affaire à l’amiable. La proposition de règlement à l’amiable doit encore être approuvée par un tribunal. Elle exige que :

    • Tesla et son CEO paient chacun 20 millions de dollars US qui seront redistribués aux investisseurs lésés par les déclarations de Musk ;
    • Tesla établisse un tout nouveau comité d’administrateurs indépendants et prenne des mesures visant à superviser les communications d’Elon Musk ;
    • Tesla invite deux nouveaux administrateurs à rejoindre son conseil d’administration ;
    • Musk soit relevé de ses fonctions de président, soit remplacé par un président autonome et ne puisse pas être réélu président pour une durée d’au moins trois ans.

    « L’ensemble des mesures correctives annoncées aujourd’hui est spécifiquement conçu pour remédier à la mauvaise conduite en renforçant la gouvernance et la surveillance de Tesla afin de protéger les investisseurs », a déclaré Stephanie Avakian, codirectrice de la Division de sécurité de la SEC.

    « En conséquence du règlement, Elon Musk ne sera plus président de Tesla, le conseil d'administration de Tesla adoptera d'importantes réformes, y compris l'obligation de superviser les communications de Musk, et les deux paieront des pénalités financières. Le règlement vise à empêcher toute nouvelle perturbation du marché et tout préjudice aux actionnaires de Tesla », a ajouté Steven Coikin codirecteur de la Division de sécurité de la SEC.

    Se prononçant sur la question, les internautes sont assez unanimes. Même si Elon Musk perdait son poste de président, il serait toujours actionnaire majoritaire, il resterait la personne avec le plus de pouvoir sur Tesla. Il n’aurait juste plus de titre ou de responsabilité officielle.

    Source : SEC

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Quel est votre avis sur les exigences de la SEC ?

    Voir aussi

    USA : la SEC poursuit Elon Musk et veut lui interdire tout poste de direction dans une société cotée en bourse pour son annonce de privatiser Tesla

    Tesla fait face à une enquête criminelle américaine sur l'annonce de Musk de privatiser la société, Il a reconnu la demande de documents de la DOJ

    Tesla : le nouveau directeur financier démissionne, l'action chute et Elon Musk fume un joint, un résumé des dernières nouvelles de l'entreprise

    Le dénonciateur de Tesla tweete des photos pour illustrer la culpabilité du groupe d'Elon Musk, et tenter de corroborer ses affirmations

    Tesla réfute les accusations portées contre lui par son ex-employé, poursuivi pour piratage présumé de secrets commerciaux et techniques
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #6
    Membre régulier
    40 millions ?

  7. #7
    Membre confirmé
    Musk et Tesla paieront chacune une pénalité de 20 millions de dollars. Les pénalités de 40 millions de dollars seront distribuées aux investisseurs lésés dans le cadre d'un processus approuvé par les tribunaux.

  8. #8
    Membre émérite
    Cela fait cher le tweet.

  9. #9
    Membre extrêmement actif
    Le pire de l'affaire est l'explication donnée par M. Musk à la bourse américaine et communiquée par cette même instance:

    M. Musk a dit vouloir sortir Tesla de la bourse en rachetant l'ensemble des actions au prix de 420$/action

    Pourquoi 420$? Parce que ce chiffre signifie quelque chose de particulier pour les fumeurs de mariruana (4h20 serait le meilleur moment pour fumer) et que cela allez faire rire sa petite copine...
    C'est juste affolant! Et c'est le mec qui sort ce genre de théorie débile qui a la responsabilité de Tesla, de SpaceX et des milliards de dettes qui vont avec?

    Une chose est sûre, si j'étais actionnaire de Tesla, je me dépêcherai de vendre!


    Source:

    Conférence de de Steven Peikin, co-director of enforcement at the SEC:

    "We allege that Musk had arrived at the price of $420 by assuming a 20 percent premium of what Tesla's then existing share price (was), and then rounding up to $420 because of the significance of that number in marijuana culture, and his belief that his girlfriend would be amused by it"

  10. #10
    Membre éprouvé
    Bonjour,

    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Le pire de l'affaire est l'explication donnée par M. Musk à la bourse américaine et communiquée par cette même instance:
    Il manque le lien vers la source.

  11. #11
    Membre averti
    Comme cela a été dit plus haut on condamne surtout le cas pour... pas grand chose en fait. Le problème c'est encore les marché qui réagisse excessivement au quart de seconde sur la moindre info. Puis c'est un peu la base de la finance que de risquer de perdre de l'argent. En quoi il devrais remboursé des "investisseurs" lésé? S'ils ont suréagis c'est quand même de leur faute même si Musk n'est peut être pas le plus apte a diriger ces entreprises vraisemblablement il n'est pas le seul coupable.

  12. #12
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Guntha Voir le message
    Bonjour,

    Il manque le lien vers la source.
    Cf. N'importe quel journal télévisé qui se respecte: Il s'agit de l'intervention officiel du responsable de la SEC qui le dit dans son interview expliquant le pourquoi des 40 millions de dollars d'amende!!!

    Pour ceux qui ne lèvent jamais le regard de leur clavier, il suffit de taper sur google "Musk 420" et on trouve des sources, comme par exemple:

    https://www.cnbc.com/2018/09/28/sec-...reference.html

  13. #13
    Membre extrêmement actif
    Anselme45>

    Et donc ton lien dit bien qu'il n'a pas juste sorti le chiffre 420 de son chapeau mais qu'il a calculé une prime de 20% sur les actions rachetés, et a arrondi à 420. Je ne comprend pas du tout pourquoi cette histoire de "420" symbolique est évoqué dans la plainte de la SEC, en quoi est-ce préjudiciable? Il aurait fixé le prix à 419, cela aurait été moins symbolique mais tout autant arbitraire. Le reste est discutable mais ça franchement...

  14. #14
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Cf. N'importe quel journal télévisé qui se respecte: Il s'agit de l'intervention officiel du responsable de la SEC qui le dit dans son interview expliquant le pourquoi des 40 millions de dollars d'amende!!!
    Perso, ce que je trouve délirant, c'est que l'intervention officielle du responsable de la SEC relaie les dires d'un type qui a dit que Musk lui aurait dit qu'il avait arrondi à 420 pour la blague... Vu le personnage, ça ne m'étonnerait pas plus que ça, mais franchement, pour le sérieux, y'a du niveau

  15. #15
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
    Perso, ce que je trouve délirant, c'est que l'intervention officielle du responsable de la SEC relaie les dires d'un type qui a dit que Musk lui aurait dit qu'il avait arrondi à 420 pour la blague... Vu le personnage, ça ne m'étonnerait pas plus que ça, mais franchement, pour le sérieux, y'a du niveau
    Pour information, le travail de la SEC est de s'assurer qu'il n'y a pas manipulations des cours de la bourse permettant d'escroquer les actionnaires!

    Si la SEC a pris la responsabilité de parler des "méthodes" de sieur Musk, ce n'est pas pour le folklore, c'est justement pour mettre en garde les actionnaires et pour prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter que les agissements du Monsieur en question ne finissent dans une retentissante faillite pour les actionnaires.

    Pour ceux qui ont la mémoire courte, faites une petite recherche sur le web en tapant le mot "Enron", 7ème plus grosse capitalisation boursière mondiale qui a fini en une immense faillite

    La décision la plus importante n'a d'ailleurs été relevée par personne: Sieur Musk n'est plus président du conseil d'administration de Tesla mais reste simplement "directeur général". Les médias ont alors titré" 40 millions d'amende mais Musk garde le contrôle de Tesla". Ce qui est faux! Dans une entreprise, le "directeur général" n'a qu'un rôle exécutif, il exécute les ordres du conseil d'administration!

    La SEC s'est donc assuré que sieur Musk ne puisse plus gérer Tesla selon son envie ou selon ce que lui disent les effluves odorantes de 4h20 PM!

    Les différents actionnaires et l'argent de votre futur retraite également placé en bourse (même si vous ne le savez pas) disent merci à la SEC!

  16. #16
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Itachiaurion Voir le message
    Comme cela a été dit plus haut on condamne surtout le cas pour... pas grand chose en fait. Le problème c'est encore les marché qui réagisse excessivement au quart de seconde sur la moindre info. Puis c'est un peu la base de la finance que de risquer de perdre de l'argent. En quoi il devrais remboursé des "investisseurs" lésé? S'ils ont suréagis c'est quand même de leur faute même si Musk n'est peut être pas le plus apte a diriger ces entreprises vraisemblablement il n'est pas le seul coupable.
    Quand le directeur et président du conseil du conseil d'administration (qui a donc tout les pouvoirs dans la société) annonce qu'il va retirer son entreprise de la bourse, cela n'est pas "la moindre info".

    Quand l'action de Tesla est valorisé à environ 310 dollar/action en moyenne et que la société annonce le rachat de ses actions au prix de 420 dollars/action, cela n'est pas "pas grand chose en fait"... C'est juste déclencher un raz-de-marée sur l'achat du titre.

    Quand la société annonce le rachat de ses actions pour 420 dollars/action alors que c'est faux...C'est juste une tentative d'escroquerie!

    Le plus étonnant c'est que Sieur Musk lui-même pas plus que ses fans (présents en nombre) ne s'en rendent compte!

  17. #17
    Membre extrêmement actif
    Anselme45> Premièrement, il n'a pas dit "Je vais racheter les actions", il a dit "J'envisage de racheter les actions". Il y a une nuance assez forte tout de même, tu la vois? La chose était probablement maladroite vu la sur-réactivité des marchés au moindre micro évènement, mais soyons exact. Au delà de l'affaire, que la sanction soit justifié ou non je n'en sais rien, si les spéculateurs sont prêt à risquer des achats de masses sur un simple "j'envisage", tant pis pour eux!

    Deuxièmement, ne sois pas ridicule en comparant cela avec Enron. Enron c'est des années de montages financier, de falsifications de bilans et d'autres arnaques en tout genre...

  18. #18
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par benjani13 Voir le message

    Deuxièmement, ne sois pas ridicule en comparant cela avec Enron. Enron c'est des années de montages financier, de falsifications de bilans et d'autres arnaques en tout genre...
    Parce que sieur benjani13 est dans la confidence?

    Sieur benjani13 connaît dans le détail la situation financière de Tesla et de son fondateur Musk?

    Sieur benjani13 et sieur Musk sont intimes?

    Sieur benjani13 ferait bien de réfléchir à 2 fois avant de traiter les autres de "ridicule"

  19. #19
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par benjani13 Voir le message
    Anselme45> Premièrement, il n'a pas dit "Je vais racheter les actions", il a dit "J'envisage de racheter les actions". Il y a une nuance assez forte tout de même, tu la vois?
    Les fans épleurés de Musk peuvent faire dans l'analyse de texte pour défendre leur idole, cela ne change rien. L'annonce exact sur Twitter de Sieur Musk est:

    I'm excited to work with Silver Lake and Goldman Sachs as financial advisors, plus Wachtell, Lipton, Rosen & Katz and Munger, Tolles & Olson as legal advisors, on the proposal to take Tesla private
    — Elon Musk (@elonmusk) 14 août 2018

    « Je suis ravi de travailler avec Silver Lake et Goldman Sachs comme conseillers financiers, avec Wachtell, Lipton, Rosen & Katz and Munger, Tolles & Olson comme conseillers juridiques sur la proposition de retirer Tesla de la cote », a-t-il écrit sur Twitter.
    Pas de bol, Silver Lake Partners a démenti!

    Ce qui veut dire que Musk a menti et c'est justement pour cela qu'il est condamné par la SEC!

  20. #20
    Membre extrêmement actif
    Pourquoi être aussi agressif?

    Loin de moi d'être un fanboy de Musk, maintenant si ne pas partager ton opinion fait de moi un fanboy, tant pis. Je me référait à son tweet initial qui était au condontionnel :
    Am considering taking Tesla private at $420. Funding secured.
    Et c'est sieur Anselme45 qui semble être aussi dans la tête de Musk quand il écrit "C'est juste une tentative d'escroquerie!". Personnellement je ne connais nullement ses motivations.

    Et oui, jusqu'à preuve de malversations poussées, la comparaison avec Enron est ridicule.

    Bref, tes réactions hystériques sont tout aussi ridicules, on va en rester là.

###raw>template_hook.ano_emploi###