Nvidia lance un système sur puce boosté à l’intelligence artificielle et un kit de développement
Pour les robots autonomes

Nvidia lance un système sur puce armé à l’intelligence artificielle et une boîte à outils logicielle. Le fournisseur mondial de processeurs et puces graphiques l’a expliqué lors de la conférence Computex 2018 : la manœuvre est destinée à accélérer le développement des robots autonomes.

La boîte à outils logicielle (Isaac SDK et Isaac IMX) est constituée d’un ensemble de bibliothèques, de pilotes et d’API qui permettent de raccourcir les cycles de développement des robots autonomes. Elle intègre un environnement de simulation (Isaac Sim) qui permet d’entraîner et tester ses modèles avant le transfert sur un robot réel.

Nom : Isaac SDK.png
Affichages : 1555
Taille : 140,1 Ko

La boîte à outils logicielle n’est pas universelle, mais répond aux besoins de développement sur du matériel dédié. Le produit des simulations réalisées sous Isaac Sim – l’environnement de simulation – est destiné à tourner sur un système sur puce fourni par Nvidia et baptisé Jetson Xavier. Ce dernier intègre plusieurs types de processeurs différents : un huit cœurs (64 bits) de chez ARM, un GPU Volta Tensor Core, deux puces NVDLA dédiées à l’apprentissage profond, ainsi que des unités matérielles de gestion d’images fixes, mobiles et d’accélération de vidéos. Jetson Xavier intègre plus de 9 milliards de transistors et est capable de réaliser 30 trillions d’opérations par seconde ; d’après Nvidia, la consommation de la puce n’excède pas les 30 watts.

Le SoC est gravé en 12 nm sur un die de 250 mm². Dans la flotte Nvidia, Jetson Xavier fait suite à Jetson TX2 et exhibe des performances vingt fois meilleures. D’après Nvidia, la consommation Jetson TX2 consomme dix fois plus que son successeur.

Nom : Xavier_Cropped.jpg
Affichages : 1199
Taille : 116,7 Ko

Pour se procurer une puce Jetson Xavier (ainsi que l’accès au kit de développement Isaac), il faudra consentir à débourser 1299 dollars américains. Pour casser les coûts, on peut opter pou le kit de développement Jetson TX2 qui tourne autour de 570 $ sur Amazon et dont Nvidia dit qu’il est compatible avec le kit de développement pour Jetson Xavier. Certaines entreprises ont franchi le cap avec les puces Nvidia pour robots autonomes. Chez Fellow Robots par exemple, certaines des solutions proposées s’appuient sur l’offre du fournisseur mondial de processeurs et puces graphiques.

Source : Nvidia

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Votre entreprise est-elle lancée sur un projet de développement de robot autonome ? Si oui, sur quelles solutions s’appuie-t-elle ? Quels avantages offrent ces dernières en comparaison à l’offre Nvidia ?

Voir aussi :

Des universitaires suggèrent de doter les robots autonomes d'une « boîte noire éthique » pour retracer et expliquer leurs actions en cas d'accident

UE : le CESE s'oppose à la mise en place d'une personnalité juridique pour les robots ou IA craignant un risque moral des fabricants et utilisateurs

Un robot renverse un enfant dans un centre commercial en Californie, son champ de vision limité l'ayant empêché de voir le bébé de 16 mois

Des experts en IA boycottent un projet de robots tueurs d'une université en Corée du Sud en partenariat avec le fabricant d'armes Hanwha Systems