Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Java Discussion :

La POO et les Base de données


Sujet :

Java

  1. #1
    Futur Membre du Club
    La POO et les Base de données
    bonjour, actuellement en DUT info sur Reims (bonjour aux anciens) un enseignant (qui a aussi fait ce DUT) nous a dit que la POO peut s'expliquer grâce aux bases de données. c'est vrai qu'on apprends à concevoir des BD et de l'autre côté à coder en JAVA mais en aucun cas on fait de lien entre les deux. Cela fait quelques jours maintenant que j'y réfléchis et c'est vrai que je trouve pas de lien direct, même sur les forum aucunes réponses me satisfait.
    Je pense sincèrement que c'est ce genre d'interrogation qui fait la différence entre un bon développeurs et un gars qui pisse du code et pourtant je trouve aucune réponse...

  2. #2
    Membre éprouvé
    Bonjour,

    Même si on peut établir des correspondances en les MPD et la POO, (cf http://isi.developpez.com/DeUMLaSQL/, https://merise.developpez.com/faq/?p...-de-classe-UML ) il s'agit de représentations différentes avec des objectifs différents.
    D'un côté, persistance de données normalisées, dde l'autre, représentation de données et des actions supportées par ces données (le tout encapsulé dans les objets de la POO).


    Il faudrait poster cette question sur un autre forum, par exemple :
    https://www.developpez.net/forums/f9.../modelisation/

  3. #3
    Futur Membre du Club
    d'accord merci de la réponse, au final il doit s'agir d'un point de vue un peu "farfelu" de sa part.

  4. #4
    Membre éprouvé
    Pas forcément farfelu, ça peut aussi ouvrir une réflexion intéressante, notamment sur le fait de mixer différents outils (au sens large) de modélisation : diagramme de flux Merise, MCD diagrammes UML, autres... L'important étant d'avoir la boîte à outils la plus complète possible pour ce que l'on doit faire. En info de gestion on n'utilisera pas les chronogrammes UML qui seraient utiles en temps réel.

    Et il est souvent nécessaire de savoir traduire un diagramme de classes en MPD et réciproquement.

    Bonne continuation pour ton DUT

  5. #5
    Futur Membre du Club
    merci des réponses je verrai avec lui pour en parler

  6. #6
    Expert éminent
    un peut d'histoire aide aussi à comprendre.

    si on remonte l'histoire on arrive à une époque ou les langage les plus évolués étaient procéduraux.
    en remontant vraiment les type de données manipulés était quelque peut simple en gros ce qu'on appelle aujourd'hui les type primitif
    in float char bool plus des tableaux et grande innovation à l'époque ce qui correspond à struct (en réalité le concept existait depuis longtemps mais les langages ont mis du temps à l'adopter. souvent on le manipulait de façon informelle sans avoir d'élément de langage clair)

    avec ça pas simple de faire des conception très complexe. mais à la même époque on avait déjà beaucoup réfléchi à la structuration des données dans les dépôts (fichiers, base de donnes, etc.). et on était arrivé à une conclusion. la bonne façon de faire était ce qui est devenu le modèle relationnel.
    les données sont regroupé en structures appelées tables ou entités.

    l'idée est donc venue d'intégrer dans les langages de programmation des notion similaire pour manipuler les données. c'est là que sont nés la plus part des langage "modernes" ils intègrent tous la notion de structure sous diverses formes. ainsi que les avancé de l'époque en terme de structure de programmation. c'est sur cette base que sont née les langages à objets à base de classe.

    il sont issue de réflexions mené dans des langage fonctionnel dans lesquels la distinction programme/data n'existe pas. (LISP) dans ces études le programme n'est qu'une donnée parmi tant d'autres. les unités fonctionnelles regroupe tant des data que du code. et le code peut être calculé comme une donnée. de cette mixité est sortie la notion d'objet (pas nécessairement de classe) au fil du temps cette voie c'est formalisé jusqu'à l'obtention des théories sur les langages à Objet. la notion de classe est arrivée après.

    la rencontre entre les langages procéduraux, qui intégraient les structures reprise du monde des BDD et de la notion d'objet à donnée naissance à tous les langages à base de classes compilés que nous connaissons. mais aussi à d'autre langages à Objet à base de prototypes (dans la ligne droite des théorie issues du monde fonctionnel)

    dans le même laps de temps les langages fonctionnels on eux aussi intégré les notions de structures issues des BDD et du monde procédural.

    on peut voir les langages comme C++ ou Java comme la fusion de plusieurs choses.
    l'héritage de capacités des langages compilé procéduraux antérieur en terme de structure algorithmique. (bloc de compilation porté de variable boucle condition etc)
    l'intégration de la structuration des données issues des réflexions sur les dépôts de donnes (entité, lien => struc pointeur => (partie data des) classe référence)
    l'intégration sur les unités fonctionnelles issue du monde fonctionnel (classe).

    c'est un très très très résumé. les liens les parcours et les méandres de l'histoire de l'informatique sont vaste. Il existe quelques thèses sur le sujet. pus exactement sur certaine partie du sujet.

    A+JYT