Le coût moyen d'une violation de données aux États-Unis a augmenté de 16 % pour atteindre 9,5 millions de dollars, ce qui fait des États-Unis l'endroit le plus coûteux au monde pour se remettre de ce type d'attaque

Le rapport révèle également une augmentation massive de 297 % des violations causées principalement par des problèmes de sécurité associés à la chaîne d'approvisionnement et aux fournisseurs tiers, ce qui représente près de 25 % de toutes les violations.

Le rapport révèle également une augmentation massive de 297 % des violations causées principalement par des problèmes de sécurité associés à la chaîne d'approvisionnement et aux fournisseurs tiers, ce qui représente près de 25 % de toutes les violations.

Le rapport révèle que l'accès non autorisé a été la principale cause des violations pour la quatrième année consécutive, augmentant régulièrement pour représenter 50 % de tous les dossiers compromis en 2021.

"Ce n'est pas le moment pour les équipes de sécurité de baisser la garde, car les cybercriminels deviennent encore plus audacieux dans la façon dont ils marquent leur prochain jour de paie", déclare Fran Rosch, PDG de ForgeRock. "Les exploits qui ciblent les noms d'utilisateur et les mots de passe des personnes pour s'introduire dans les organisations sont de plus en plus sophistiqués. Plus que jamais, les entreprises doivent adopter des solutions de gestion des identités et des accès numériques qui renforcent leur posture de sécurité sans compromettre l'expérience utilisateur."

Nom : forge.png
Affichages : 163
Taille : 15,6 Ko

Les attaques impliquant des noms d'utilisateur et des mots de passe ont augmenté de 35 % en 2021 pour atteindre plus de deux milliards, près de la moitié des dossiers violés comprenant une forme d'identifiants de connexion. ForgeRock a également découvert que 60 % de tous les enregistrements violés en 2021 comprenaient soit des numéros de sécurité sociale, soit des dates de naissance, soit les deux, ce qui représente presque un doublement par rapport à l'année dernière. Il souligne qu'en recherchant une expérience utilisateur sans effort pour se différencier de la concurrence, les applications et les sites de commerce électronique omettent souvent les fonctions de sécurité.

Au Royaume-Uni, les entreprises acceptant les paiements en ligne sont passées de 23 % en 2020 à 30 % en 2021. Ce changement numérique dans le secteur du commerce de détail a augmenté l'exposition aux attaques, le commerce de détail représentant désormais 20 pour cent de toutes les cyberattaques l'année dernière.

Source : ForgeRock

Et vous ?

Trouvez-vous ce rapport pertinent ?
Qu'en est-il de la situation en France ?

Voir aussi :

Les violations de données coûtent plus cher que jamais aux entreprises, ce n'est que le début, selon IBM

Plus de 200 milliards de dollars sont à risque si les 100 plus grandes marques subissent une violation de données, les marques de communication vidéo risquant de perdre 3200 % de leur revenu net

Violations de données touchant les entreprises : quel est l'impact sur les salariés ? Kaspersky s'est penché sur la question