81 % des attaques au mobile financier seraient des ransomwares, selon un nouveau rapport d'Atlas VPN


Selon un nouveau rapport d'Atlas VPN, les logiciels de rançon représentaient 81 % de toutes les cyberattaques à motivation financière en 2020.


Le reste des attaques comprend une variété d'approches, y compris les intrusions dans les points de vente, les attaques de commerce électronique, la compromission des courriels d'affaires et l'extraction de devises cryptographiques.

Nom : atlas.png
Affichages : 1566
Taille : 2,3 Ko


Des attaques à plusieurs millions de dollars

L'attaque la plus lucrative a été menée contre Garmin, une société technologique multinationale qui aurait versé 10 millions de dollars à ses pirates informatiques. Garmin a été ciblée par WastedLocker, un logiciel de rançon crédité à un groupe cybercriminel basé en Russie et appelé Evil Corp.

La deuxième rançon la plus importante versée à des cybercriminels en 2020 appartient à une société de gestion de voyages d'affaires, CWT Global. Les cybercriminels à l'origine de l'attaque ont utilisé Ragnar Locker et ont perçu un paiement de 4,5 millions de dollars.

En troisième position se trouve Travelex, une société de change britannique. Le gang Sodinokibi, également connu sous le nom de REvil, serait responsable de cet attentat. Travelex a versé au groupe criminel 2,3 millions de dollars.


Parmi les autres organisations qui ont payé une rançon importante aux cybercriminels l'année dernière, citons l'université de Californie à San Francisco (1,14 million de dollars), ainsi que les industries des communications et de l'électricité (0,5 million de dollars).

Rachel Welch, COO d'Atlas VPN, déclare : "Il est difficile de prédire si les niveaux d'attaques de rançon de cette année dépasseront ceux de 2020. Cependant, alors que les entreprises mondiales continuent de tomber dans les pièges des attaques par rançon, on peut affirmer sans doute qu'elles seront toujours présentes".

Source : Atlas VPN

Et vous?

Qu'en pensez-vous ?
À votre avis, pour quelles raisons les organisations continuent-elles de se faire avoir par les logiciels de rançons ?

2021 sera l'année du "ransomware 2.0", avec des attaques de plus en plus agressives, une ingénierie sociale plus professionnelle et des malwares plus innovants, selon G DATA CyberDefense

Microsoft, McAfee, et d'autres entreprises unissent leurs forces pour lutter contre les ransomwares, les entités ne pouvant pas se défendre individuellement contre cette menace

Les opérateurs derrière les ransomwares ne suppriment pas toujours les données volées aux entreprises qui ont payé des rançons, selon un rapport de Coveware

5 idées reçues sur le ransomware en entreprise, par Veritas Technologies