Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    813
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 813
    Points : 23 625
    Points
    23 625

    Par défaut La fragmentation des données est la principale raison pour laquelle le cloud public ne comble pas les attentes

    La fragmentation des données est la principale raison pour laquelle le cloud public ne comble pas les attentes,
    selon une étude

    L’adoption du cloud computing, principalement du cloud public, par les entreprises s’est popularisée ces dernières années en raison des avantages qu’il offre. Les services de cloud public offrent de nombreux avantages précieux et font désormais partie intégrante du paysage informatique, mais selon les résultats d'une étude menée par Cohesity, la fragmentation des données dans le cloud public est un problème majeur à l’efficacité des entreprises. L'étude a révélé qu'il existe aujourd'hui un écart entre les attentes et la capacité des équipes informatiques à fournir les avantages escomptés. Cohesity est une société privée basée à San Jose, en Californie, qui aide les entreprises à résoudre les problèmes liés à la fragmentation massive des données dans le cloud.

    Un cloud public est un pool de ressources virtuelles, créées à partir de matériel détenu et géré par une entreprise tierce, qui sont automatiquement approvisionnées et allouées à différents clients via une interface en libre-service. Cette méthode simple permet de faire évoluer les charges de travail soumises à des fluctuations imprévues de la demande. Les clouds publics s'inscrivent dans une combinaison hétérogène d'environnements qui offre une sécurité renforcée, de meilleures performances, des coûts réduits, ainsi qu'une disponibilité accrue de l'infrastructure, des services et des applications.

    Défini comme tel, il est compréhensible que les entreprises s'intéressent à ce type d’infrastructure. Cependant, dans leur processus de migration vers les clouds publics, les entreprises ont été confrontées à divers problèmes et principalement à celui de la fragmentation des données, selon les résultats de l'étude de Cohesity. Les données constituent la ressource numérique la plus précieuse d'une entreprise. Cela devrait être un atout concurrentiel, mais les données sont devenues un casse-tête coûteux et risqué pour la gestion informatique. La fragmentation en masse des données est la prolifération sans cesse croissante de données, réparties sur différents sites, silos, clouds ​​et systèmes de gestion, qui empêche les entreprises d’en tirer pleinement parti.

    Selon le Cohesity, la grande majorité des données d'une entreprise, environ 80 %, ne sont pas utilisées de manière optimale dans les principaux systèmes. Il s'agit des données de sauvegardes, des archives, des partages de fichiers, des magasins d'objets, des systèmes de test et de développement et des jeux de données d'analyse à la fois sur site et sur des clouds privés et privés.

    Nom : z1.png
Affichages : 1866
Taille : 39,3 Ko

    Les résultats de l’étude ont montré qu'il existe un véritable écart entre les avantages attendus du cloud public et ce qu'il offre réellement aux entreprises aujourd'hui. Parmi les entreprises qui estiment que la promesse du cloud public n'a pas été pleinement tenue, 91 % ont indiqué que la fragmentation massive des données en était la cause. Les auteurs du rapport d’étude ont souligné que les tendances obligent les entreprises à passer au cloud public, mais il faut tout d’abord résoudre le problème de la fragmentation afin de profiter pleinement de ses avantages. Les résultats du sondage proviennent des avis d’environ 900 décideurs informatiques partout dans le monde.

    Selon les résultats annoncés par Cohesity, plus de 9 personnes interrogées sur 10 en Australie, en France, en Allemagne, au Japon, au Royaume-Uni et aux États-Unis pensaient que le fait de commencer leur voyage vers le cloud simplifierait les opérations, augmenterait la flexibilité, réduirait les coûts et donnerait un meilleur aperçu de leurs données. Cependant, parmi ceux qui estimaient que la promesse du cloud public n’avait pas été tenue, 91 % pensent que c’est parce que leurs données sont très fragmentées à travers les clouds publics et pourraient devenir presque impossibles à gérer à long terme.

    « Tout en apportant de nombreux avantages nécessaires, le cloud public prolifère également considérablement, entraînant une fragmentation massive des données. Nous pensons que c'est l'une des principales raisons pour lesquelles 45 % des personnes interrogées affirment que leurs équipes informatiques consacrent actuellement entre 30 et 70 % de leur temps à la gestion de données et d'applications dans des environnements de cloud public », a déclaré Raj Rajamani, vice-président des produits chez Cohesity. Plusieurs facteurs contribuent à la fragmentation massive des données dans le cloud public, explique Cohesity dans son rapport d’étude. Dans un premier temps, de nombreuses entreprises ont déployé plusieurs produits ponctuels pour gérer des silos de données fragmentés, mais cela peut ajouter des complexités de gestion importantes.

    Nom : z2.png
Affichages : 1887
Taille : 42,7 Ko

    Parmi les répondants qui sont déjà passés au cloud public, 96 % ont déclaré que leurs équipes informatiques étaient préoccupées par le problème de la fragmentation des données. Près de la moitié (49 %) sont préoccupés par les risques de conformité. Les coûts sont également une source d'inquiétude. Sur ce fait, environ 44 % d’entre eux ont déclaré que le coût du cloud public est sous-estimé et 42 % s'inquiètent des coûts élevés associés au transfert de données sur site depuis des environnements de cloud public. De plus, les copies de données peuvent augmenter les problèmes de fragmentation.

    Un tiers des répondants (33 %) disposent de quatre copies ou plus des mêmes données dans des environnements de cloud public, ce qui peut non seulement augmenter les coûts de stockage, mais également créer des problèmes de conformité des données. « Le cloud public peut donner aux entreprises les moyens d'accélérer leur transformation numérique, mais elles doivent d'abord résoudre les problèmes de fragmentation massive des données pour en tirer les avantages. Les entreprises qui souffrent d'une fragmentation massive des données considèrent que les données sont un fardeau et non un moteur », a poursuivi Rajamani.

    Les responsables informatiques ont également du mal à se conformer aux mandats des principaux dirigeants de leur entreprise. Près de neuf répondants sur dix, environ 88 %, ont déclaré que la direction a confié à leurs équipes informatiques le mandat de passer au cloud public. Cependant, près de la moitié de ces personnes interrogées (41 %) ont déclaré qu’ils ont du mal à mettre au point une stratégie qui utilise efficacement le cloud public au profit de l’organisation. Malgré ces défis, plus de 91 % pensent que les fournisseurs de services de cloud public utilisés par leur organisation offrent un service précieux.

    La grande majorité de ces derniers (98 %) s’attendent à ce que le stockage en cloud public des données de leur entreprise augmente de 93 % en moyenne entre 2018 et fin 2019. Près de 88 % des répondants pensent que les solutions du cloud public peuvent être mieux concrétisées si des solutions sont en place pour les aider à résoudre les problèmes de fragmentation massive des données dans leurs environnements multicloud. Certains des répondants estiment que la fragmentation des données dans les environnements de cloud public peut générer de nombreux avantages. Parmi eux, 50 % pensent qu'on peut tirer de bonnes informations de cette fragmentation en faisant une l'analyse à l'aide sur l'intelligence artificielle. Environ 47 % estiment que cela va contribuer à améliorer l'expérience client, préserver ou accroître la réputation et la confiance de la marque de l'entreprise.

    Nom : z1.png
Affichages : 1884
Taille : 42,8 Ko

    « Il est temps de combler le fossé entre les attentes du cloud public et ce qu'il peut réellement offrir aux organisations du monde entier. Les environnements de cloud public offrent une agilité et une évolutivité exceptionnelle, ainsi que des possibilités d'accélération des tests et du développement, mais il est absolument essentiel que les entreprises trouvent une solution à la fragmentation massive des données si elles souhaitent que les avantages escomptés du cloud prennent vie », a déclaré Rajamani. Compte tenu de la quantité de données accumulées quotidiennement par les organisations, il est presque inévitable que, sans une gestion adéquate, les organisations perdent le contrôle de leurs données, a expliqué Katie Noyce, directrice de la recherche chez Vanson Bourne.

    Selon elle, ce problème a maintenant un impact sur la capacité des organisations à tirer le meilleur parti du cloud public. Plus de neuf personnes sur dix, environ 91 %, de ceux qui estiment que la promesse de ce service n’a pas été réalisée attribuent cet échec au fait que leurs données sont très fragmentées. L’auteur de l’étude a rappelé en conclusion que les conséquences pour les entreprises qui ne prennent pas des mesures plus proactives pour gérer leurs données dans le cloud pourraient être lourdes, non seulement pour les responsables informatiques, mais pour l’ensemble de l’entreprise.

    Source : Rapport de l'étude

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi

    AWS, Microsoft ou Google : quel géant du Cloud computing connaît la croissance la plus rapide ? Canalys donne un aperçu de la tendance au 1T2019

    Les revenus de l'infrastructure du cloud computing continuent d'augmenter malgré le ralentissement des dépenses en 2019, selon IDC

    Cloud computing : Microsoft réduit sérieusement l'écart avec Amazon en ce qui concerne l'adoption en entreprise, selon les résultats d'une enquête

    Microsoft avec Azure est le premier grand fournisseur de cloud computing à ouvrir des centres de données africains
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2006
    Messages
    176
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2006
    Messages : 176
    Points : 379
    Points
    379

    Par défaut

    Un coup d’œil rapide au site (https://info.cohesity.com) semble montrer qu'il s'agit d'un vendeur de solutions cloud de réduction de la fragmentation des données... ("Eliminate mass data fragmentation by reimagining data management")

    Il semble y avoir un peu de conflit d’intérêt non ?

  3. #3
    Membre éclairé Avatar de viper1094
    Homme Profil pro
    Lycéen
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    562
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Lycéen

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 562
    Points : 875
    Points
    875

    Par défaut

    Citation Envoyé par Washmid Voir le message
    Un coup d’œil rapide au site (https://info.cohesity.com) semble montrer qu'il s'agit d'un vendeur de solutions cloud de réduction de la fragmentation des données... ("Eliminate mass data fragmentation by reimagining data management")

    Il semble y avoir un peu de conflit d’intérêt non ?
    A peeeine haha. Plus sérieusement, de toutes manières, le cloud est selon moi une très mauvaise idée. Un lieu qui réunit des données sensible de plein d'entreprises. Mouais. Niveau sécurité, une faille et c'est la fin hein.
    "C'est d'un ennui…"

    Shikamaru Nara

  4. #4
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    388
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 388
    Points : 1 624
    Points
    1 624

    Par défaut

    Citation Envoyé par Washmid Voir le message
    Un coup d’œil rapide au site (https://info.cohesity.com) semble montrer qu'il s'agit d'un vendeur de solutions cloud de réduction de la fragmentation des données... ("Eliminate mass data fragmentation by reimagining data management")

    Il semble y avoir un peu de conflit d’intérêt non ?
    Bienvenue dans le monde réel!

    Pour info, le 99,99% des "études" rendues publiques ont une seule raison d'être: Promouvoir les produits ou les services de la société qui dit avoir effectuée l'étude

    Il n'y a donc rien de nouveau et c'est justement pour cela qu'il y a lieu de ne pas prendre trop au sérieux le résultat de ces pseudo-études.

    On peut dès lors méditer la citation de Sir Winston Churchill, 1er ministre anglais durant la 2ème guerre mondiale: "Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées."

  5. #5
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    11
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 11
    Points : 68
    Points
    68

    Par défaut

    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Pour info, le 99,99% des "études" rendues publiques ont une seule raison d'être: Promouvoir les produits ou les services de la société qui dit avoir effectuée l'étude
    Quelle est donc l'étude sur laquelle vous vous basez pour prétendre que 99,99% des études ne sont pas objectives ?

  6. #6
    Membre éclairé Avatar de viper1094
    Homme Profil pro
    Lycéen
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    562
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Lycéen

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 562
    Points : 875
    Points
    875

    Par défaut

    Citation Envoyé par Fabrice.D Voir le message
    Quelle est donc l'étude sur laquelle vous vous basez pour prétendre que 99,99% des études ne sont pas objectives ?
    Ptdr je sens que ça va mal tourné.
    "C'est d'un ennui…"

    Shikamaru Nara

  7. #7
    Membre éclairé Avatar de viper1094
    Homme Profil pro
    Lycéen
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    562
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Lycéen

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 562
    Points : 875
    Points
    875

    Par défaut

    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    On peut dès lors méditer la citation de Sir Winston Churchill, 1er ministre anglais durant la 2ème guerre mondiale: "Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées."
    J'apprécie franchement pas Churchill, mais j'aime cette citation.
    "C'est d'un ennui…"

    Shikamaru Nara

  8. #8
    Membre éprouvé
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    334
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 334
    Points : 908
    Points
    908

    Par défaut

    Décidément, mettre fragmentation et cause dans la même phrase, ça commence à devenir une habitude ici sur developpez (cf discussions sur linux)
    La concurrence libre et non faussée ça vous dit quelque chose?
    A quand la fragmentation des partis écolos comme cause du réchauffement climatique?

  9. #9
    Membre éclairé Avatar de viper1094
    Homme Profil pro
    Lycéen
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    562
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Lycéen

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 562
    Points : 875
    Points
    875

    Par défaut

    Citation Envoyé par esperanto Voir le message
    A quand la fragmentation des partis écolos comme cause du réchauffement climatique?
    Ptdrrrr, le pire c'est que je connais des écolos capable de sortir quelque chose d'analogue dans leur laïus sur pourquoi faut manifester xD
    "C'est d'un ennui…"

    Shikamaru Nara

  10. #10
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    388
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 388
    Points : 1 624
    Points
    1 624

    Par défaut

    Citation Envoyé par Fabrice.D Voir le message
    Quelle est donc l'étude sur laquelle vous vous basez pour prétendre que 99,99% des études ne sont pas objectives ?
    Il suffit de ne pas se contenter de croire tout ce qui se raconte sur le web ou les média et de se renseigner sur les auteurs des études en question...

    Internet, cela sert aussi à cela...

  11. #11
    Membre expérimenté
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    1 680
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 1 680
    Points : 1 642
    Points
    1 642

    Par défaut

    L'émiettement de certains cloud (open data en particulier) et vrai pour les administrations publiques françaises ! 60 000 guichet uniques. Quasiment autant de sites pour avoir de la données . Autant renforcer les gros mammouths.

    Un cloud restreint peut être plus efficace à petite échelle.

Discussions similaires

  1. La science des données est-elle morte ?
    Par dourouc05 dans le forum Statistiques et Data Mining
    Réponses: 12
    Dernier message: 17/01/2018, 23h21
  2. Réponses: 15
    Dernier message: 08/06/2016, 10h08
  3. [XL-2007] Ne pas effectuer une conversion lorsque l'une des données est nulle.
    Par Tomz57 dans le forum Macros et VBA Excel
    Réponses: 10
    Dernier message: 21/04/2015, 09h35
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 22/05/2014, 15h13
  5. UniqueIdentifier et fragmentation des données
    Par fflores dans le forum Développement
    Réponses: 8
    Dernier message: 08/03/2012, 09h21

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo