Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2009
    Messages
    1 604
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2009
    Messages : 1 604
    Points : 796
    Points
    796

    Par défaut Traffic policing vs shaping : dans quels cas les utiliser ?

    Bonjour,

    En lisant cette documentation, je me posais des questions :
    https://www.cisco.com/c/en/us/suppor...cevsshape.html

    Dans quel cas faut-il utiliser le policing et dans quel cas le shaping ? Il existe des règles de bon usage ?

    Merci d'avance

  2. #2
    Membre éclairé

    Homme Profil pro
    Architecte réseau
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    389
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte réseau
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 389
    Points : 877
    Points
    877
    Billets dans le blog
    1

    Par défaut

    Salut,

    tout d'abord, que ce soit le policing ou le shaping, l'objectif de ces techniques c'est de faire en sorte que les données échangées dans un tuyau ne dépassent pas une certaine largeur de bande passante (le CIR ou Committed Information Rate).

    J'utilise souvent cette image pour comparer ces 2 techniques...

    1) Quand on implémente le policing, on y va à coups de mâchette
    2) Tandis que le shaping, ça ressemble plus à une lime à ongles

    En d'autres termes, le policing c'est généralement sans pitié : si le nombre de paquets atteint un certain seuil, le point de routage va dropper sans autre forme de procès (ça n'est pas du "silently drop" puisque tout ce qui est droppé est compté). Le policing est très souvent implémenté "côté opérateur" au sens fonctionnel du terme : si j'administre un backbone et que je donne un accès utilisateur 1 Gb/s sur un port 10G, je donne des coups de mâchettes à tout ce qui dépasse.

    L'utilisateur par contre risque de ne pas être content du tout
    Alors généralement, il va implémenter du shaping : son point de routage va surveiller la largeur du tuyau utilisée et lorsqu'elle atteint le CIR, les paquets vont être mis dans des buffers, quitte à allonger un peu les Window Size TCP par exemple. Très souvent, quand on fait du shaping, on doit classifier les flux. Et côté shaping, on va commencer à dropper tout ce qui n'est pas important quand on atteint le CIR (traffic http vs voix par exemple).

    -VX

  3. #3
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2009
    Messages
    1 604
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2009
    Messages : 1 604
    Points : 796
    Points
    796

    Par défaut

    ok merci pour ces informations.

    Le shaping ne risque pas de poser des problèmes latence pour certains protocoles (ex: VoiP, Streaming, ...) ?

  4. #4
    Membre éclairé

    Homme Profil pro
    Architecte réseau
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    389
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte réseau
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 389
    Points : 877
    Points
    877
    Billets dans le blog
    1

    Par défaut

    Citation Envoyé par boboss123 Voir le message
    ok merci pour ces informations.

    Le shaping ne risque pas de poser des problèmes latence pour certains protocoles (ex: VoiP, Streaming, ...) ?
    Comme je le suggérais, quand tu configures du shaping, tu classifies tes flux. Sur un Cisco, tu fais ça avec des class & policy maps.

    Ensuite, tout dépend de ta plateforme hardware. Tu disposes généralement de plusieurs files de priorité diverses et ce sont dans les files LLQ (Low Latency Queue) que tu enverras le trafic marqué real time. Toujours en fonction de ta plateforme, tu pourras également réserver la largeur requise. Là, c'est du dimensionnement, et tu dois partir d'hypothèses... Par exemple, tu peux décider de garantir la QoS pour 10 appels video Skype. Tu réserveras alors 5 Mb/s du tuyau pour ces flux.

    Evidemment, ça nécessite que tes flux aient été marqués correctement au préalable avant d'arriver sur le point de shaping. C'est généralement fait nativement par les applis mais tu peux tomber sur un équipement situé sur le transit physique des paquets qui effectue un rewrite des champs DSCP...

    Perso, l'astuce que j'utilise est la suivante :

    - depuis le point de routage qui shape, j'émets des pings étendus en forçant le champ DSCP des ICMP,
    - je mets en destination mon PC avec un wireshark.

    Ça permet donc de vérifier que le champ DSCP est intègre de bout en bout.
    Si ça n'est pas le cas, tu déplace le PC d'équipement en équipement pour localiser celui qui fait le rewrite DSCP et le tour est joué

    Par exemple, mais je ne sais pas si c'est toujours le cas, à une époque les Cisco 3750 faisaient un un reset systématique des champs DSCP. Il fallait entrer la commande globale 'no mls qos rewrite ip dscp'.

    -VX

  5. #5
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2009
    Messages
    1 604
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2009
    Messages : 1 604
    Points : 796
    Points
    796

    Par défaut

    Merci pour les infos, c'est instructif

Discussions similaires

  1. dans quels cas on utilise les Lookup en Informatica?
    Par lyna02 dans le forum Informatica
    Réponses: 5
    Dernier message: 30/06/2011, 17h25
  2. Chainages avant et arrière : dans quels contextes les utiliser ?
    Par fred.longueuil dans le forum Méthodes prédictives et apprentissage automatique
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/03/2011, 10h29
  3. Quand et dans quels cas utiliser les méthodes repaint() et validate()?
    Par kayzra dans le forum Interfaces Graphiques en Java
    Réponses: 14
    Dernier message: 02/08/2007, 15h46
  4. dans quels cas les pointeur sont plus rapides ?
    Par 180degrés dans le forum C++
    Réponses: 12
    Dernier message: 20/08/2005, 23h12
  5. [corba] débutant : dans quels cas l'utiliser
    Par jmturc dans le forum CORBA
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/10/2002, 08h58

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo