+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Coriolan
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    mai 2016
    Messages
    453
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Maroc

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2016
    Messages : 453
    Points : 11 201
    Points
    11 201

    Par défaut Morgan Stanley : les énergies renouvelables seront l'option la plus bon marché dans trois ans

    Morgan Stanley : les énergies renouvelables seront l'option la plus bon marché dans trois ans
    Une aubaine pour les datacenters des géants de la tech ?

    Green-IT, informatique verte ou encore éco-tic, autant de termes qui désignent la tendance actuelle des géants de la tech qui vise à réduire l’empreinte écologique, économique et sociale des technologies de l’information et de la communication (TIC). Car une chose est sûre, la pollution informatique existe bel et bien. Les émissions annuelles de CO2 liées à l’industrie informatique seraient deux fois supérieures à celles de l’industrie aéronautique commerciale. Un enjeu de taille pour les firmes informatiques qui tentent tant bien que mal de réduire l’empreinte énergétique de leurs datacenters en recourant aux énergies renouvelables.

    Nom : energies-renouvelables-550x366.jpg
Affichages : 1598
Taille : 34,5 Ko

    Si les géants de la tech se sont tournés vers le Green-IT en tant que concept responsable visant à réduire leurs impacts sur la planète, notamment via des gestes permettant de polluer moins, ce choix est en contraste avec la décision de l’administration du président Donald Trump qui a décidé de retirer les États-Unis de l'Accord de Paris sur le climat. Cette décision a suscité le mécontentement et la déception de plusieurs entreprises de technologie américaines, ces firmes ont décidé d’adhérer quand même à l’accord à travers un mouvement baptisé « We Are Still In ». Ce mouvement vise à convaincre chaque État individuellement à soutenir l’accord sur le climat.

    Seulement, malgré le retrait des États-Unis de l’accord, des données qui viennent de surgir montrent que les énergies renouvelables seront de plus en plus bon marché dans le futur, de telle façon que les États-Unis devront quand même tenir à leurs engagements de l’Accord de Paris. En effet, un analyste de Morgan Stanley croit que les énergies renouvelables sont en train de s’imposer d’une façon agressive sans que personne ne puisse les entraver, même au niveau politique.

    Les énergies renouvelables sont en train de devenir l’option la moins chère et la plus rapide aussi. Selon l’analyste, les notions économiques de base suggèrent que les États-Unis vont amplement répondre à leurs engagements dans l’Accord de Paris en dépit de la décision du président Donald Trump.

    « Nous prévoyons que d’ici 2020, les énergies renouvelables seront la forme la meilleur marché d’une nouvelle génération d’énergie pour toute la planète, » à l’exception de quelques pays de l’Asie du Sud-Est, a dit l’analyste de Morgan Stanley dans un rapport publié jeudi. Selon l’analyste, le principal facteur de ce changement sera des choix économiques favorables aux énergies renouvelables.

    Des choix économiques vont venir privilégier les énergies renouvelables pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, et ce malgré la politique que compte suivre le gouvernement américain. « En dépit de la décision du président Trump de retirer les États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat, nous pensons que les États-Unis vont dépasser leur engagement de réduire de 26 % leur niveau d’émission de carbone de 2005 avant 2020. »

    Globalement, le prix des panneaux solaires a baissé de 50 % entre 2016 et 2017. Et dans les pays ayant des conditions favorables aux éoliennes, le prix associé à l’exploitation de cette énergie « peut être l’équivalent de la moitié ou le tiers du cout des centrales à charbon ou de gaz naturel ». Les innovations dans les turbines des éoliennes sont en train de rendre possible l’exploitation de pales d’éoliennes plus durables ; cette amélioration de l’efficience va aussi augmenter le rendement de l’énergie éolienne, selon le rapport de Morgan Stanley.

    Même en Australie où le climat politique est hostile aux énergies renouvelables, Morgan Stanley s’attend à du changement dans le futur : « En Australie, nous nous attendons à ce que les énergies renouvelables fournissent 28 % de l’énergie du réseau électrique, avec plus de 60 % dans le sud de l’Australie. »

    Le solaire est-il une solution pour les datacenters ?

    Les géants de la technologie sont aux premiers rangs de cette transition vers les énergies dites vertes. Apple qui est déjà un habitué de l’utilisation de panneaux solaires, a annoncé au début de cette année son projet de construire une ferme solaire dans l'État du Nevada pour alimenter l’un de ses centres de données situés dans la localité. Sur son nouveau campus Apple Park, ce sont également des panneaux solaires qui couvrent les toits des bâtiments. Google pour sa part ambitionne de ne recourir qu’à des énergies renouvelables à 100 % pour l’ensemble de ses datacenters et bureaux, un objectif qu’il va atteindre cette année. En ce qui concerne Microsoft, le géant du logiciel a annoncé un objectif de 50 % d’énergies renouvelables provenant des éoliennes, des centrales solaires et hydroélectriques.

    Si les géants de l’IT ont un intérêt croissant pour les énergies renouvelables, notamment le solaire et les panneaux solaires, une nouvelle étude remet en cause la solution du solaire en montrant qu’elle crée 300 fois plus de déchets que les centrales nucléaires. Ces déchets toxiques des panneaux solaires représentent désormais une menace environnementale globale.

    Source : Quartz

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Étude : les panneaux solaires créent 300 fois plus de déchets que les centrales nucléaires, le solaire est-il une solution pour les datacenters ?
    Danemark : Apple va utiliser la chaleur produite par un nouveau datacenter pour aider à réchauffer les maisons des populations environnantes
    Le forum Green IT et écologie
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Etudiant Communiste
    Inscrit en
    juin 2017
    Messages
    27
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : France, Creuse (Limousin)

    Informations professionnelles :
    Activité : Etudiant Communiste

    Informations forums :
    Inscription : juin 2017
    Messages : 27
    Points : 101
    Points
    101

    Par défaut

    Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
    Morgan Stanley : les énergies renouvelables seront l'option la plus bon marché dans trois ans

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Je pense que Morgan Stanley devrait lire les actualités de developpez.com

  3. #3
    Expert éminent
    Avatar de Jipété
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    5 888
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 5 888
    Points : 8 102
    Points
    8 102

    Par défaut

    Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
    [...] une nouvelle étude remet en cause la solution du solaire en montrant qu’elle crée 300 fois plus de déchets que les centrales nucléaires.
    voulant remettre en cause [...] s'est fait démonter car il a été prouvé qu'elle était financée par le lobby du nucléaire.
    Merci d'être précis !

    Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
    Un enjeu de taille pour les firmes informatiques qui tentent tant bien que mal de réduire l’empreinte énergétique de leurs datacenters en recourant aux énergies renouvelables.
    Et tout ça pour stocker des posts totalement vides d'intérêt mais bourrés de fautes d'orthographe, de syntaxe, etc., à tel point que des fois on ne comprend rien à ce qui est écrit, ce qui ne les empêche pas d'être précieusement archivés jusqu'à la nuit des temps .

    Z'ont pas fini de s'interroger, les archéologues du futur...
    Il a à vivre sa vie comme ça et il est mûr sur ce mur se creusant la tête : peutêtre qu'il peut être sûr, etc.
    Oui, je milite pour l'orthographe et le respect du trait d'union à l'impératif.
    Après avoir posté, relisez-vous ! Et en cas d'erreur ou d'oubli, il existe un bouton « Modifier », à utiliser sans modération
    On a des lois pour protéger les remboursements aux faiseurs d’argent. On n’en a pas pour empêcher un être humain de mourir de misère.
    Mes 2 cts,
    --
    jp

  4. #4
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    55
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 55
    Points : 94
    Points
    94

    Par défaut

    Certains diront "Aucune énergie n'est renouvelable, une fois utilisée, l'énergie sera irrémédiablement inutilisable (cf. second principe de la thermodynamique)."

    La notion d'irréversibilité dont il est fait référence n'est en faite qu'une question de contexte et/ou de point de vue... le seul principe qui semble vrai dans l'absolu à toutes les échelles est : "rien ne se perd, tout ce transforme".
    exemple sur les cycles de l'énergie sur la Terre : le soleil bombarde la Terre de rayonnements
    > cela interagie avec le noyau magnétique (et sa rotation /répartition)
    > cela interagie avec l’atmosphère, ionisant et réchauffant nombre de composés chimiques... et induit une transformation chimique
    > cela interagie avec le sol, la faune et la flore... réchauffe les mers et les terres par rayonnement, qui respectivement réchauffent les terres et l'atmosphère, par convection, permet également la photosynthèse et le brassage des différents milieux.
    > cela interagie avec ...

    On voit là bien le principe de conservation/transformation : l'énergie sous forme électromagnétique (rayonnement) réagit avec la matière, se transformant en énergie calorifique (causant des réarrangements atomiques au passage > ionisation, photosynthèse, etc.), énergie calorifique entrainant (se transformant) des courants... une énergie mécanique (courant marin, alizée, ouragan, etc.).
    Elle est où la conservation dans tout ça ?
    >> la Terre émet à son tour un rayonnement (moins puissant certes), les courants de convection charrient de la matière, qui induit des changements atomiques (friction, électricité statique, réactions chimiques...) ainsi qu'une modification de température, vient l'orage, de la pluie, des éclairs, des tonnerres, et des vents violent (chimie, ionisation, onde mécanique).

    En faite à chaque transformation, l'énergie se manifestant sous toutes ses formes (mais bien des formes sont négligeables)... pour l'Homme la notion de perte est en rapport à l'usage qu'il souhaite en faire, en physique pure le cycle est perpétuel, avec ou sans l'homme. Comme la Terre rayonne de l'énergie dans l'espace il y a (du point de vue de l'Homme) une perte continue dans l'espace, mais le Soleil représente un apport continue... c'est cette dualité qui donne l'équilibre "global" (planétaire) que l'on connais > 18°C... et le facteur suivant qui maintient la répartition localisé (tempéré, tropical, mousson...) c'est la présence d'un satellite de taille similaire à la Terre (similaire en proportion comparativement aux autres planètes), l'idéal serait un satellite de taille égale.

    pour un exemple plus terre-à-terre :
    Un radiateur électrique transforme 100% (presque) de l'électricité en chaleur, qui chauffe l'atmosphère, accentue les courants déjà présent, vents récolté par éolien, puis l'électricité injecté dans le radiateur.
    Même chose avec un panneau photovoltaïque... l'énergie qui devait chauffer et nourrir le sol, chauffe et nourri le radiateur.
    NB : cette chaleur peut être transformé en électricité pour un rendement similaire (CEA/CNRS ont atteint un rendement supérieur à 99%... faut voir l'usine à gaz xD )

    En faite, quand on a comprit ça, et que l'on garde en tête que l'augmentation de °C à cause du CO² est une rétro action avec un décalage de 800 ans (jurassique >> CO² fois 10 >> 6°C de plus), la seule préoccupation n'est pas l'énergie fourni pour la construction ou l'élimination/recyclage, mais plutôt la pollution (environnementale) immédiate, à la fabrication, l'acheminement, et l'élimination... je pense à l'Afrique qui est la poubelle des pays riches, une vrai décharge mondiale... mais aussi aux autre gaz qui impacte la santé (le CO² est neutre de ce coté) comme les protoxyde d'azote, aérosol, gaz mercuré, etc. qui proviennent tous soit du transport thermique soit des produits de consommation industriel, et je vous parle même pas de la géothermie qui vous vente que c'est naturel sans vous énoncer la quantité ni le type de gaz libéré des sous-sol, qui inévitablement en plus, charient eux aussi des éléments sur leur chemin.

    Le problème en Amérique, c'est l'absence de l'obligation d'un circuit de recyclage ou traitement des appareils en fin de vie. (pour le photovoltaïque je parle), si ça ne change pas rapidement >> dans 15-20ans pollution de grande Ampleur en US et en Afrique.
    L'étude de comparaison de déchet nucléaire et photovoltaïque, parle de "déchets toxiques des panneaux solaires usés" ... 300x plus "pour une même quantité d’énergie produite."
    1) "Dans l’étude, sont définis comme déchets toxiques les assemblages combustibles usés (pour les centrales nucléaires) et les panneaux solaires eux-mêmes (pour le solaire)" (les panneaux entiers !? WTF) xD
    premier biais cognitif : effectivement 1 stère de bois prend nettement plus de place que sont équivalent incinéré... ses cendres. Si l'on voudrait faire une comparaison honnête, il faudrait soit comparer "les assemblages combustibles" AVANT combustion... soit comparer les RSIDUs de panneaux solaire APRÈS recyclage/traitement de fin de vie.
    2) "à même quantité d’énergie produite" ... c'est encore un biais cognitif : la comparaison n'a de sens que sur la durée de vie totale >> l'énergie totale produite.
    ça reviens à dire qu'un sprinteur peux parcourir plus de kilomètre qu'un marathonien sur une même unité de temps, par minutes (petite si possible, pour accentuer le biais cognitif).
    > le sprinteur ne cour pas 1km, le marathonien, lui, en fait bien plus (5 à 42 km).
    l'intérêt du photovoltaïque c'est que tu le fabrique une fois pour 20ans, en nucléaire, tu fabrique le même poids/volume d'uranium pour durer combien de temps ? >> bien moins longtemps
    moins il y a d'uranium facile à prendre ou de bonne qualité, plu on pollue pour le produire >> plus de terres pollué pour le même "assemblage combustible AVANT combustion".
    3) 3e biais cognitif : le rendement
    Le photovoltaïque est très fortement impacté par la température, le rendement diminue quand les °C montent, à 60°C ça perd 30% il me semble. En tout cas c'est bien la valeur empirique.
    Si le panneau est d'un grand rendement, il y aura bien moins de panneaux empilés. Ont-ils comparé avec une vielle techno de solaire pour appuyer leur chiffres ? hmmm... (suspicieux)

    bref.
    100% renouvelable : oui
    100% écolo : on s'en rapproche
    100% sain pour la nature : certainement pas >> c'est une épée de Damoclès !

    Les 3 grandes questions à poser c'est :
    - quel type de rejet et en quelle quantité ?
    - à quel endroit, et comment sont-il géré ?
    - on estime le stock (disponibilité d'extraction) des terres rares de Chine à combien d'années ?

    NB : "Globalement, le prix des panneaux solaires a baissé de 50 % entre 2016 et 2017"
    hmmm... sûrement pour les fabricants alors (le coût à baissé de 50%), parce que à la vente c'est comme le pétrole à la pompe : le prix du baril monte et descend mais le prix à la pompe lui ne descend que lentement, et avec du retard. =p
    *à moins que ce ne soit valable que pour les grand contrat de fermes solaires.

  5. #5
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Etudiant Communiste
    Inscrit en
    juin 2017
    Messages
    27
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : France, Creuse (Limousin)

    Informations professionnelles :
    Activité : Etudiant Communiste

    Informations forums :
    Inscription : juin 2017
    Messages : 27
    Points : 101
    Points
    101

    Par défaut

    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    En faite, quand on a comprit ça, et que l'on garde en tête que l'augmentation de °C à cause du CO² est une rétro action avec un décalage de 800 ans (jurassique >> CO² fois 10 >> 6°C de plus)
    Tu as eu ces données où ? Ca m'intéresse.

    Globalement, je suis d'accord avec toi. Même si le but d'une entreprise restera toujours financier, il faut voir a préserver l'environnement immédiat ce qui n'implique pas d'abandonner le futur non plus.

  6. #6
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Ingénieur R&D
    Inscrit en
    mai 2016
    Messages
    66
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur R&D
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2016
    Messages : 66
    Points : 187
    Points
    187

    Par défaut

    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    Certains diront "Aucune énergie n'est renouvelable, une fois utilisée, l'énergie sera irrémédiablement inutilisable (cf. second principe de la thermodynamique)."

    La notion d'irréversibilité dont il est fait référence n'est en faite qu'une question de contexte et/ou de point de vue... le seul principe qui semble vrai dans l'absolu à toutes les échelles est : "rien ne se perd, tout ce transforme".
    ...
    L'irréversibilité et le second principe, ce n'est pas une question de point de vue et d'opinion, mais un principe physique assez fondamental, qui limite l'efficacité de nos technologies d'extraction d'énergie.


    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    ...
    pour un exemple plus terre-à-terre :
    Un radiateur électrique transforme 100% (presque) de l'électricité en chaleur, qui chauffe l'atmosphère, accentue les courants déjà présent, vents récolté par éolien, puis l'électricité injecté dans le radiateur.
    Même chose avec un panneau photovoltaïque... l'énergie qui devait chauffer et nourrir le sol, chauffe et nourri le radiateur.
    NB : cette chaleur peut être transformé en électricité pour un rendement similaire (CEA/CNRS ont atteint un rendement supérieur à 99%... faut voir l'usine à gaz xD )
    Je suis très curieux d'avoir une référence vers un article sérieux.
    Le rendement de transformation de la chaleur en électricité est limité par le principe de Carnot, et aux températures usuelles dans notre environnement, ça ne monte pas bien haut en général.


    A l'initiateur de cette file de discussion :
    Le titre pique vraiment les yeux. En français, on ne dit pas "plus bon" mais "meilleur".
    S'il était possible de corriger...

  7. #7
    Expert éminent
    Avatar de Jipété
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    5 888
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 5 888
    Points : 8 102
    Points
    8 102

    Par défaut

    Citation Envoyé par wolinn Voir le message
    A l'initiateur de cette file de discussion :
    Le titre pique vraiment les yeux. En français, on ne dit pas "plus bon" mais "meilleur".
    S'il était possible de corriger...
    Hopopop !
    Il n'est pas question de "plus bon" dans le sens de "meilleur" mais bien plutôt de "encore" "bon marché".
    Dit autrement, les énergies renouvelables seront l'option la plus bon marché économique [dans le sens pas chère] dans trois ans.
    Il a à vivre sa vie comme ça et il est mûr sur ce mur se creusant la tête : peutêtre qu'il peut être sûr, etc.
    Oui, je milite pour l'orthographe et le respect du trait d'union à l'impératif.
    Après avoir posté, relisez-vous ! Et en cas d'erreur ou d'oubli, il existe un bouton « Modifier », à utiliser sans modération
    On a des lois pour protéger les remboursements aux faiseurs d’argent. On n’en a pas pour empêcher un être humain de mourir de misère.
    Mes 2 cts,
    --
    jp

  8. #8
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Ingénieur R&D
    Inscrit en
    mai 2016
    Messages
    66
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur R&D
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2016
    Messages : 66
    Points : 187
    Points
    187

    Par défaut

    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    Hopopop !
    Il n'est pas question de "plus bon" dans le sens de "meilleur" mais bien plutôt de "encore" "bon marché".
    Dit autrement, les énergies renouvelables seront l'option la plus bon marché économique [dans le sens pas chère] dans trois ans.
    l'option meilleur marché = l'option la plus économique, si je ne m'abuse...
    Mais je préfère aussi "économique"

  9. #9
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    55
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 55
    Points : 94
    Points
    94

    Par défaut

    UndeadDangerousK >> je serais incapable de me remémorer la source primaire de cette estimation de 800 ans pour la rétro-action calorifique du CO², mais sur la chaine "science étonnante" il y revient sur sa (ses?) vidéo sur le climat.

    Wolinn : "L'irréversibilité et le second principe, ce n'est pas une question de point de vue et d'opinion ..."

    >> En thermodynamique, ce qui se passe au niveau microscopique (invisible à l’œil nu), n’apparaît plus suivre les mêmes lois au niveau macroscopique (visible à l’œil nu). Ce principe introduit une "règle" pour définir le fait que la chaleur se déverse à sens unique, et que certains phénomènes ne sont pas réversible lorsqu'ils passent d'un état d'équilibre à un autre.
    Le fait qu'un état ne réapparaisse pas spontanément (de lui-même, sans aide extérieur) est considéré comme irréversible. C'est le sens qu'a ce mot en thermodynamique.

    Or ici il n'est pas question d'une turbine à vapeur, mais de changement de formes d'énergie (diverses et variés) vers la forme électrique.
    c'est pour ça que je précisait : "La notion d'irréversibilité dont il est fait référence n'est en faite qu'une question de contexte" (la thermodynamique) ... et quand bien même on serait dans la thermo dynamique, cela ne signifie pas qu'il est impossible de faire le chemin inverse... juste que cela ne se produira pas spontanément, comme la fission et la fusion nucléaire >> une énergie est apporté à un atome lui permettant de passer à une forme de plus basse énergie, ça n’empêchera pas de le bombarder de particules pour le reconstituer.

    "Le rendement de transformation de la chaleur en électricité est limité par le principe de Carnot"
    j'ai dit : "100% (presque)", et également un peu plus loin "à chaque transformation, l'énergie se manifestant sous toutes ses formes (mais bien des formes sont négligeables)"
    Alors oui, effectivement 100% est faux, mais le concepts et le raisonnement reste valide, je n’avais nullement l'intention de pondre une thèse, le billet en sois était déjà assez long ! ^^'
    Pour en revenir à Carnot, c'est une fois de plus uniquement appliqué à la transformation de la chaleur, et pas de quelque chose qui se manifeste ensuite en chaleur.
    La chaleur est un transfert d'énergie désordonnée, et le travail est un transfert d'énergie ordonné… "chaleur" et "travail" sont tout deux des puissances (thermique et mécanique), mais la première est désordonné (notion d'entropie) et non la 2nd > un travail peux donc avoir un rendement bien supérieur que la même énergie transformé à partir de chaleur (qu'il s'agisse système ouvert ou fermé d’ailleurs).
    Dit autrement : La grandeur transférée, appelée chaleur, n'est ni mesurable, ni observable (à l'heure actuelle ou dans l'absolu*?), mais ses effets, oui. Les principes de la thermodynamique, sont basés sur ces observations, et sont réunis dans des lois sensées régir tout les phénomènes présents dans la nature.
    La chaleur (un flux) peut être défini comme étant la transmission de l'énergie cinétique de l'agitation (chaotique) des particules d'une région à une autre, sous l'influence d'une différence de température. Elle se propage au gré des chocs dans toutes les directions, de façon désordonnée, des régions à température élevée, vers les régions à plus faible température (qui ont une énergie cinétique plus faible). C’est pour cette raison (la propagation désordonnée) que l’on ne peut jamais transformer intégralement de l’énergie thermique en travail (puissance mécanique) alors que l’inverse est possible. Par exemple, le travail électrique transformé en chaleur par effet Joule dans un radiateur électrique.

    Bien-sûr après il y a moult facteurs pour nuancer ce 100%, ex:
    - le facteur de puissance (cos phi >puissance apparente)
    - la fréquence (> l'effet de peau)
    - l'impédance de la ligne de transport (sa résistivité pour faire simple)
    - les pertes magnétiques, et de flux
    - l'impédance interne du générateur électrique
    - etc. (il y en a vraiment bien plus à étudier quand il ne s'agit pas d'un simple montage de loisir pour particulier) ^^'

  10. #10
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Ingénieur R&D
    Inscrit en
    mai 2016
    Messages
    66
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur R&D
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2016
    Messages : 66
    Points : 187
    Points
    187

    Par défaut

    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    ...
    "Le rendement de transformation de la chaleur en électricité est limité par le principe de Carnot"
    j'ai dit : "100% (presque)", et également un peu plus loin "à chaque transformation, l'énergie se manifestant sous toutes ses formes (mais bien des formes sont négligeables)"
    Alors oui, effectivement 100% est faux, mais le concepts et le raisonnement reste valide, je n’avais nullement l'intention de pondre une thèse, le billet en sois était déjà assez long ! ^^'
    ...
    En effet, inutile de pondre une thèse, ni même de recopier wiki.
    Tu as écrit que la chaleur peut être transformée en électricité avec un rendement de 99%, en faisant allusion au CEA et CNRS.
    Comme cela me parait impossible dans les conditions habituelles, je demandais seulement la référence vers l'article correspondant.
    Soit c'est vrai, et ce serait très intéressant de voir comment, je vais apprendre quelque chose, soit c'est faux et tu as mal compris, mais l'article peut quand même être aussi intéressant.

  11. #11
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    55
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 55
    Points : 94
    Points
    94

    Par défaut

    Tu fais une fixation sur la thermoyinamique =,=

    Je confirme se que j'ai expliqué plus bas, et insiste :
    - TOUT est réversible (sur le plan physique)
    - une transformation d'énergie intervient avec la manifestation de toute les formes d'énergie, mais la majeur partie sont négligeable
    - l’électromagnétisme est une forme ordonné, la chaleur une forme désordonné, ce qui induit :
    la transformation d'une forme ordonné vers une autre (quelle qu'elle soit) possède un rendement POTENTIEL supérieur au cas d'une transformation à partir d'une forme désordonné
    "potentiellement", parce que si tu compares un matos pourri face à une super conception cela ne sera pas évident à voir (comme l'étude photovoltaïque-nucléaire décrié ci-dessus).
    En pratique concevoir un système transformant une forme désordonnée à haut rendement est possible (100% non) mais coûte extrêmement cher et est très compliqué.

    je me cite : "NB : cette chaleur peut être transformé en électricité pour un rendement similaire (CEA/CNRS ont atteint un rendement supérieur à 99%... faut voir l'usine à gaz xD )"
    effectivement, à force de raccourci j'ai présenté un amalgame.
    Le CEA/CNRS à pondu une machine qui était conçu autour d'un système qui, par ses pertes, produisait de la chaleur. Cette chaleur est alors récupéré à son maximum possible ce qui amenait le rendement total de l’usine à gaz proche de 99%, contrairement aux 60-80% du système d'origine. Tu comprendras que retrouver une simple news qui ne présente que peu d’innovation ne se fera pas aisément, je ne te fournirait donc pas de lien après mes 5min de recherches non concluante.

  12. #12
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Ingénieur R&D
    Inscrit en
    mai 2016
    Messages
    66
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur R&D
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2016
    Messages : 66
    Points : 187
    Points
    187

    Par défaut

    On utilise aussi parfois la chaleur à basse température rejetée par les centrales thermiques, inutilisable pour produire de l'électricité, mais qui va bien pour chauffer les tomates, ou les crocodiles.
    Si c'est quelque chose comme ça, rien de bien révolutionnaire.
    Il vaut mieux préciser ce qu'on appelle "rendement" dans ce cas, pour éviter les ambiguités.

  13. #13
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    55
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 55
    Points : 94
    Points
    94

    Par défaut

    Pour le coup le rendement est assez transparent sur sa signification et cela, peu importe le contexte : c'est le taux de conversion

    L’ambiguïté c'est plutôt sur la définition du système étudié... c'est toujours dans les non-dit et les choses qui t'en laisse penser d'autres, que la réalité en devient biaisé / détourné.

  14. #14
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Ingénieur R&D
    Inscrit en
    mai 2016
    Messages
    66
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur R&D
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2016
    Messages : 66
    Points : 187
    Points
    187

    Par défaut

    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    Pour le coup le rendement est assez transparent sur sa signification et cela, peu importe le contexte : c'est le taux de conversion

    L’ambiguïté c'est plutôt sur la définition du système étudié... c'est toujours dans les non-dit et les choses qui t'en laisse penser d'autres, que la réalité en devient biaisé / détourné.
    Taux de conversion de quoi en quoi ?
    Le rendement total de 99% de l'usine à laquelle vous faisiez allusion n'est de toute évidence pas un taux de conversion de chaleur en énergie électrique, contrairement à ce que pouvait laisser penser votre phrase.

  15. #15
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2012
    Messages
    23
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2012
    Messages : 23
    Points : 92
    Points
    92

    Par défaut

    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    - TOUT est réversible (sur le plan physique)
    - une transformation d'énergie intervient avec la manifestation de toute les formes d'énergie, mais la majeur partie sont négligeable'
    - Tout est réversible ?! Le cas de la fission nucléaire est réversible en thermodynamiquement parlant ? Je ne pense pas, tu augmentes l'entropie de ton système est le processus inverse n'est pas possible car il signifierait que tu diminuerais l'entropie de l'Univers, ce qui n'est pas possible

    - Donc une transformation chimique produit une énergie nucléaire (combustion d'essence dans une chambre à combustion) ? Tu m'expliques stp, je suis curieux.

Discussions similaires

  1. Réponses: 96
    Dernier message: 13/03/2017, 09h47
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 25/05/2016, 07h17
  3. Les machines seront-elles un jour plus intelligentes que les hommes ?
    Par Cedric Chevalier dans le forum Actualités
    Réponses: 62
    Dernier message: 17/03/2014, 19h29
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 28/02/2014, 15h31

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo