Un logiciel développé par des universitaires permet d'identifier les sites de fake news

Version imprimable