Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Rédacteur

    Citation Envoyé par Hellwing Voir le message
    faire croire que ce n'est pas sa faute ou qu'il va revenir avec le même mais en mieux.
    Tiens, tu me fais penser au produit d'une autre boite !

    Tout le monde savait que c'était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l'a fait. Marcel PAGNOL
    On ne savait pas que c'était impossible, alors on l'a fait. John Fitzgerald KENNEDY.
    L'inexpérience est ce qui permet à la jeunesse d'accomplir ce que la vieillesse sait impossible. Paul (Tristant) BERNARD
    La meilleure façon de prédire l'avenir, c'est de l'inventer.

  2. #22
    Membre à l'essai
    Ratisser trop large
    Très dommage, si j'étais consultant je recommanderais toutefois à Google de monnayer l'installation de serveurs Wave en intranet pour les grosses entreprises. C'est très utile pour des projets et des événements. Mais c'est surprenant car Google était le seul à offrir ce service techniquement très avancé.

    Je remarque plus globalement que les géants veulent étendre leurs domaines. Wikipédia est imbattable, pourtant Larousse et Google ont sorti leur concept à la place d'aider Wikipédia a devenir meilleure et de concentrer les efforts des internautes. Google essaie de copier Facebook, alors qu'on connait le monopole de Facebook dans les médias sociaux. Il aurait ici été plus profitable aux usagers de créer une extension Facebook intégrée aux services de Google.

    C'est un peu comme si Nikon venait ouvrir un magasin de chaussures.

  3. #23
    Expert éminent sénior
    Google Wave : les sauvegardes des contenus seront possibles
    Le code du service va devenir open-source après son arrêt



    Lars Rasmussen, un des responsables de Google Wave, vient de publier un billet dans lequel il tient à rassurer les utilisateurs du service. Il sera bien possible « d'exporter vos waves (NDR : fils de discussion) avant la fin de l'année ».

    Sous quel format, l'histoire de ne le dit pas. Mais il s'agit tout de même d'une bonne nouvelle pour ceux (et celles) qui ont utilisé le service pour des projets collaboratifs professionnels.

    Par ailleurs, Rasmussen réitère l'engagement de Moutain View à rendre open-source la plus grande partie du code et des applications de Google Wave. Mais là encore, sans plus de précisions sur les parties concernées.

    Enfin, le billet confirme que Wave n'aura pas été qu'un coup dans l'eau. Plusieurs de ces technologies seront bien réintégrées dans d'autres services de Google (Apps, Gmail... voire prochain « Facebook Killer » maison ?).

    Pas un coup dans l'eau, donc. Mais tout de même un échec. Wave, présenté en substance comme une révolution du mail, fermera définitivement en 2011.

    Le soutien, très fort d'après Google, de ses utilisateurs ne devraient pas infléchir la décision d'arrêter un service peut-être trop novateur. Ou trop complexe.


    Source : Billet de Lars Rasmussen


    Et vous ?

    Allez-vous regretter Wave, comme beaucoup de ses « early-adopters » ? Ou n'avez-vous jamais accroché à ce service de Google ?
    Et pourquoi ?

  4. #24
    Membre actif
    moi, j'utilise google wave depuis sa sortie surtout pour communiquer de tout et n'importe quoi avec des potes, j'aime son système non linéaire, mais quand ils sont fait l'annonce comme quoi ils vont arrêter, il y a eu pas mal de waves (publiques ou privées) afin de demander qu'ils n'arrêtent pas et les gens mettaient l'utilité qu'ils font de google wave et c'est incroyable comment les gens s'en servent (artistes, physiciens, musiciens, mathématiciens, etc..) c'est bien dommage qu'ils arrêtent

  5. #25
    Expert éminent sénior
    Google Wave va devenir « Wave in a Box »
    Une trousse à outils pour déployer des fonctionnalités de Wave sur des serveurs privés


    Mise à jour du 06/09/10


    Wave devient « Wave in a Box », un ensemble d'applications (un « bundle ») qui permettra de déployer certaines fonctionnalités de travail collaboratif de Wave sur un serveur privé.

    « Ce projet n'aura pas toutes les fonctionnalités de Google Wave tel que vous le connaissez aujourd'hui » explique Alex North, Software Engineer de la Google Wave Team. « Néanmoins, nous avons l'intention de donner aux développeurs et aux utilisateurs d'entreprises l'opportunité de faire tourner des serveurs avec Wave et d'héberger des Waves sur leur propre hardwarew».

    Cette boite à outil proposera également une API pour gérer les données, le support des « robots » (assimilables à des extensions) et de nombreux « gadgets ».

    Le projet Wave se scinde donc en deux : « Alors que Wave in a Box sera une application fonctionnelle, le futur de Wave sera défini par vos contributions », souligne North (lire également ci-avant sur le passage de Wave en open-source).

    Aucune date officielle pour la sortie de cette « Wave in a Box » n'est encore avancée. Mais une telle annonce laisse à penser que sa mise à disposition du public ne devrait pas se compter en mois mais en semaines.

    Voire en jours ?

    Source : Billet sur le blog officiel de Google Wave

    Et vous ?

    Etes-vous contents de voir que Wave va donner naissance à des outils utilisables sur des serveurs privés « derrière un firewall » ?

  6. #26
    Expert éminent sénior
    La Fondation Apache pense à reprendre Google Wave
    Novell, SAP et la Navy soutiennent le projet

    Mise à jour du 24/11/10


    Google Wave, le service qu'il est toujours aussi difficile de décrire, fermera ses portes à la fin de l'année.

    Mais le projet est loin d'être abandonné par tout le monde.

    Après Novell, qui en a repris plusieurs fonctionnalité dans sa nouvelle offre Novell Vibe, la Fondation Apache réfléchit très fortement à reprendre « Wave in a Box », un ensemble d'applications (un « bundle ») qui permet de déployer certaines fonctionnalités de travail collaboratif de Wave sur un serveur privé (lire ci-avant).

    Après le passage en open-source, le service pourrait donc perdurer sur les serveurs de la Fondation.

    C'est en tout cas ce à quoi travaille la Fondation Apache qui étudie pour le moment les implications juridiques éventuelles de la réutilisation du code de Google.

    Ce nouveau projet est activement soutenu par Novell, SAP et la marine américaine. Trois des plus gros utilisateurs de Wave jusqu'ici.

    Pour mémoire, Google Wave a également permis d'intégrer de nouvelles fonctionnalités à plusieurs services de Google, notamment les Google Docs.

    Source : La proposition de la Fondation Apache

    Et vous ?

    Pensez-vous que la passage sous l'égide de la Fondation Apache pourrait aider Wave à s'imposer ?

  7. #27
    Expert éminent sénior
    « Google Wave » devient « Apache Wave »
    « Google Wave » devient « Apache Wave »
    La Apache Software Foundation accepte officiellement de reprendre le projet

    Mise à jour du 09/12/10



    La fondation Apache et Google viennent de le confirmer, Wave intègre officiellement le programme d'incubation de la fondation après que celle-ci a finalement donné son feu vert pour la migration (lire ci-avant).

    Le comité de pilotage du projet est modifié en conséquence, avec notamment l'arrivée de deux membre de Novell (également très impliqué dans le projet). Ce comité aura pour mission d'accompagner techniquement la migration et de superviser les développements futurs de la plate-forme.

    Autre changement d'importance, l’appellation du service change.

    Ne dîtes donc plus Google Wave.

    Mais « Apache Wave ».



    Source : Billet du Google Wave Developer Blog

###raw>template_hook.ano_emploi###