Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior
    Le hardware open-source enfin défini, le marché devrait se développer
    Le hardware open-source enfin défini
    Le marché totalise déjà 13 milliards de dollars de revenus et devrait se développer



    13 milliards de dollars, c'est le chiffre d'affaires des compagnies qui font du hardware open-source, mais aucun standard ne régissait jusqu'alors ce domaine émergeant.

    C'est à présent chose faite.

    L'absence de définitions formelle de cette industrie l'a pour l'instant laissé dans l'ombre. Mais ses acteurs et ses produits commencent à être nombreux (citons Chumby - un dispositif Wifi populaire, ou Adafruit, un kit d'assemblage pour réaliser divers périphériques comme un lecteur mp3).

    Mardi dernier, un groupe de signataires a publié une définition formelle de ce qu'est le hardware open-source.

    Les fondements de ce standard seront familiers aux habitués des licences du logiciel libre.

    Ils concernent en vrac: la documentation, les logiciels nécessaires, les travaux dérivés, la libre redistribution et attribution, la non discrimination contre les personnes ou les groupes, les licences ne doivent pas être spécifiques à un produit donné, ni être restreinte à un type de logiciel ou matériel, la licence doit être technologiquement neutre.

    Mais l'apparence altruiste de ce mouvement ne veut pas dire que les sociétés qui y adhèrent ne font pas des profits.

    Comme précisé en début d'article, 13 sociétés réalisent chacune plus d'un milliard de dollars de revenus. Un chiffre appelé à croitre rapidement, surtout avec l'arrivée de ce nouveau standards.

    Un standard qui donnera plus de crédibilité aux entreprises et plus d'assurance aux investisseurs en dépit du principequi autorise les autres à fabriquer et vendre ou à offrir gratuitement des produits à base de conceptions matérielle open-source.

    Intel, AMD et les autres vont-ils devoir regarder de près ce mouvement pour ne pas le sous-sestimer ?

    L'avenir le dira

    Source : Les termes complets du nouveau standard (site officiel), les sites de Chymby et Adafruit


    Lire aussi

    « Dans 5 ans, logiciels et hardwares seront gratuits », prédit la Fondation Linux

    Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez :

    Hardware
    Linux

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l'avenir de cette industrie ?
    Aura-elle le même succès que le logiciel libre ?

  2. #2
    Membre régulier
    [Edité] Lien corrigé. Merci de la réactivité

    J'ai encore du mal à comprendre ce principe de hardware open-source.
    N'importe qui peut contribuer à améliorer le matériel ? oO
    Ou alors ca se limite au code au niveau du matériel ?

    Y'a t'il que dans l'IT où cette mentalité de partage de connaissance et d'entre-aide se développe ?

  3. #3
    Expert éminent sénior
    Salut,

    Le lien est corrigé.

    C'est celui-ci :
    http://www.developpez.net/forums/d91...ndation-linux/

    Bonne lecture !

    Cordialement,

    Gordon

  4. #4
    Expert éminent
    Citation Envoyé par Sarawyn Voir le message
    [Edité] Lien corrigé. Merci de la réactivité

    J'ai encore du mal à comprendre ce principe de hardware open-source.
    N'importe qui peut contribuer à améliorer le matériel ? oO
    Ou alors ca se limite au code au niveau du matériel ?

    Y'a t'il que dans l'IT où cette mentalité de partage de connaissance et d'entre-aide se développe ?
    Je vois ca comme un partage de connaissance, par exemmple, tu trouves comment fabriquer un moteur a fusion, et au lieu d'en recolter les royalties ou d'en garder la propriété, tu le donnes a la communauté pour qu'elle l'améliore.
    Mon profil linked in

    Chez Adaptive, nous cherchons un dev senior python / Cloud sur Toulouse sud.
    Nous diffusons de la presse digitale à bord des avions avec les plus beaux partenaires !

    Envoyez moi un mp

  5. #5
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par Sarawyn Voir le message
    [Edité] Lien corrigé. Merci de la réactivité

    J'ai encore du mal à comprendre ce principe de hardware open-source.
    N'importe qui peut contribuer à améliorer le matériel ? oO
    Ou alors ca se limite au code au niveau du matériel ?

    Y'a t'il que dans l'IT où cette mentalité de partage de connaissance et d'entre-aide se développe ?
    Pour le matériel "libre", l'aspect documenté et standardisé est mis en avant.

  6. #6
    Membre habitué
    On devrait plutôt dire "Matériel informatique libre" (source wikipedia), car ça peut porter à confusion: il n'est pas question de code source.
    Ou alors "matériel électronique libre", car ça peut n'avoir aucune connection avec l'informatique ou encore "schéma de matériel libre"...

    En tout cas, comme pour le soft, je trouve ça bien: Inutile de réinventer la roue pour chaque projet...

  7. #7
    Modérateur

    Mais concrètement ça veut dire quoi ? J'imagine mal un site type celui d'ubuntu qui distribue des lives cd, où on peut commander gratos un processeur "libre" ... Donc ce n'est pas matériel au sens propre...
    "Historiquement, techniquement, économiquement et moralement, Internet ne peut pas être contrôlé. Autant s’y faire." Laurent Chemla

    Je soutiens Diaspora*, le réseau social libre.

    Veillez à porter une attention toute particulière à l'orthographe...

    Blog collaboratif avec des amis : http://geexxx.fr

    Mon avatar a été fait par chiqitos, merci à lui !

  8. #8
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par Flaburgan Voir le message
    Mais concrétement ça veut dire quoi ? J'imagine mal un site type celui d'ubuntu qui distribue des lives cd, où on peut commander gratos un processeur "libre" ... Donc ce n'est pas matériel au sens propre...
    Bah le premier pré-requis c'est que les specs soient assez fournies. Un matos libre = de grandes chances que les drivers soient intégrés en natif à l'OS = gros gain de temps.

  9. #9
    Expert éminent
    pourquoi reduire ça au matériel informatique... ou à la gratuité.

    Si vous créez quelque chose, la propriété intellectuelle vous appartient. Vous pouvez même le breveté.

    Mais vous pouvez aussi décider que vous n'êtes pas compétents pour tous les aspects de la création.

    Exemple d'une centrale a fusion.
    Vous êtes spécialiste dans ce domaine, vous publiez les specifications techniques pour réaliser votre centrale.
    Il vous reste un "bug" elle chauffe beaucoup.

    Un autre spécialiste va réfléchir au problèmee et ajouter à votre plan (ou modifier celui-ci) pour qu'il intègre un système de refroidissement.
    Puis un autre va ajouter un système pour optimiser la transformation d'electricité à la sortie, et un autre va changer le panneau de commande.

    Tandis que les derniers vont fournir des traductions des plans et des commandes dans toutes les langues.

    Ces spécialistes peuvent être des particuliers qui veulent juste faire avancer la science, ou des entreprises qui partagent un savoir faire en échange d'un autre. Ces mêmes entreprises peuvent bien sûr revendre le produit fini.
    Mon profil linked in

    Chez Adaptive, nous cherchons un dev senior python / Cloud sur Toulouse sud.
    Nous diffusons de la presse digitale à bord des avions avec les plus beaux partenaires !

    Envoyez moi un mp

  10. #10
    Membre du Club
    le financement du matériel open source est bien plus évident que celui du logiciel open source si j'ai bien compris. Un matériel n'est pas copiable sans coût comme un logiciel, donc on devra forcément acheter un matériel open source (à moins que quelqu'un reprenne la doc et le produise gratuitement mais c'est inimaginable).

  11. #11
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par o.deb Voir le message
    le financement du matériel open source est bien plus évident que celui du logiciel open source si j'ai bien compris. Un matériel n'est pas copiable sans coût comme un logiciel, donc on devra forcément acheter un matériel open source (à moins que quelqu'un reprenne la doc et le produise gratuitement mais c'est inimaginable).
    A grande échelle c'est dur à imaginer mais à très petite échelle je pense qu'on doit pouvoir trouver des personnes prêtes à payer le matériel de leur poche, pour l'offrir. Par simple plaisir d'exercer et de voir leurs créations utilisées.
    Je ne pense pas qu'il soit si rare, de plus si des communautés se créer sur cette idée, on pourrait imaginer des grosses équipes comme pour certains logiciels.
    On pourrait ainsi imaginer des associations locales qui récupéreraient du vieux matériel, pour le rassembler et l'offrir sans aucune contre-partie, à d'autre association caritatives.
    Flash player ActionScript Virtual Machine 2 http://www.mozilla.org/projects/tamarin/
    fonctionnement de la machine virtuel : (ActionScript Virtual Machine 2 (AVM2)) :
    http://www.adobe.com/content/dam/Ado...m2overview.pdf

  12. #12
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par ferber Voir le message
    ...
    On pourrait ainsi imaginer des associations locales qui récupéreraient du vieux matériel, pour le rassembler et l'offrir sans aucune contre-partie, à d'autre association caritatives.
    J'ai du mal à suivre, du vieux materiel.... libre ? Dans ce cas c'est toujours le même problème, qui l'a payé ce vieux matériel au début ?
    Du vieux matériel commercial ? Impossible puisque le libre ne peut s'appuyer sur du propriétaire, par définition.
    If it's free, you are not the customer, you are the product.

  13. #13
    Membre averti
    Vous êtes focalisés sur la gratuité, mais je vous rappelle que open-source ne veut pas forcement dire gratuit !
    Dans le cas du matériel, c'est plutôt opposé à la propriété intellectuelle comme cela à été mentionné plus haut.

    Plutôt que de plancher chacun dans son coin et de faire emerger différents standards (opposés) qui risquent de poser des problèmes aux intégrateurs, une communauté open-source peut permettre de favoriser des standards plus ouverts (base commune, mais divergence de fonctionnalité haut-niveaux) , plus serieux, à la portée de tous.

    Si je prends un exemple qui se compose de hardware et de software ... prenons le cas douloureux des DRM.
    Si une solution logicielle de DRM open-source arrive enfin à percer, et si elle est couplée à un consortium sur le hardware open-source d'une telle solution, on obtient :
    * Une plateforme documentée ouverte à tous
    * Un standard de base éprouvé (puisque crititable dans son intégralité) et fiable
    * Une plateforme à la portée de tous les interressés (pas besoin de re-créer une plateforme pour interpréter les DRM).
    * Les efforts d'amélioration sont en partie centralisés. Améliorer quelque chose qui est pleinement visible est plus simple !
    * Pour l'utilisateur final, une qualité accrue (moins d'incompatibilité) et un plus large eventail de solution (même base, mais fonctionnalités riches différentes)!

    A voir dans l'avenir !
    Delphi + JavaDoc = DelphiCodeToDoc
    http://dephicodetodoc.sourceforge.net/

    TridenT Dev blog
    http://tridentjob.blogspot.fr/

  14. #14
    Membre du Club
    si je suis de ceux à qui ça s'adresse:
    je sais que l'open source n'entraine pas la gratuité, mais c'est difficile de faire payer une copie de code source, contrairement à une copie de matériel. les développeurs de logiciels libres et open source se basent surtout sur les services et le support aux entreprises et les dons pour financer leurs travaux, ce qui est beaucoup moins rentable que de vendre des licences. évidemment c'est toujours moins rentable de vendre du matériel plutot que des licences de logiciel puisque ça inclut la production de la copie, mais ça garantit quand même une rentabilité normale par rapport au reste du secteur industriel. Ce que je veux dire c'est que pour moi, le matériel "open source" allie le principal avantage du libre pour l'utilisateur (l'ouverture et la liberté, et pas la gratuité) et celui du propriétaire pour le producteur (la rentabilité).

  15. #15
    Membre émérite
    Je me trompe peut-être dans la compréhension, mais pour moi matériel open-source =
    Je me paye une ps3, on me fourni les schémas de la réalisation etc, je crée un module qui par exemple projette le jeu sur le mur au lieu de la télé,et je revends.
    Bah j'ai le droit de le faire, alors qu'actuellement je ne peux pas.

    C'est ça grosso modo nan ?
    Règles du club -> Cliquez-ici
    FAQ Hardware -> Cliquez-ici
    Vous avez résolu votre souci ->
    F1 et Google sont vos amis.

  16. #16
    Membre du Club
    c'est en gros ce que j'ai compris aussi

  17. #17
    Inactif  
    Citation Envoyé par trident_job Voir le message
    Vous êtes focalisés sur la gratuité, mais je vous rappelle que open-source ne veut pas forcement dire gratuit !
    Dans le cas du matériel, c'est plutôt opposé à la propriété intellectuelle comme cela à été mentionné plus haut.

    Plutôt que de plancher chacun dans son coin et de faire emerger différents standards (opposés) qui risquent de poser des problèmes aux intégrateurs, une communauté open-source peut permettre de favoriser des standards plus ouverts (base commune, mais divergence de fonctionnalité haut-niveaux) , plus serieux, à la portée de tous.

    Si je prends un exemple qui se compose de hardware et de software ... prenons le cas douloureux des DRM.
    Si une solution logicielle de DRM open-source arrive enfin à percer, et si elle est couplée à un consortium sur le hardware open-source d'une telle solution, on obtient :
    * Une plateforme documentée ouverte à tous
    * Un standard de base éprouvé (puisque crititable dans son intégralité) et fiable
    * Une plateforme à la portée de tous les interressés (pas besoin de re-créer une plateforme pour interpréter les DRM).
    * Les efforts d'amélioration sont en partie centralisés. Améliorer quelque chose qui est pleinement visible est plus simple !
    * Pour l'utilisateur final, une qualité accrue (moins d'incompatibilité) et un plus large eventail de solution (même base, mais fonctionnalités riches différentes)!

    A voir dans l'avenir !
    Et ainsi, les pirates peuvent facilement contourner !
    Je suis comme la majeure partie des gens, je ne conçois pas le principe de matériel open-source !

  18. #18
    Rédacteur

    Citation Envoyé par Idelways Voir le message
    Adafruit, un kit d'assemblage pour réaliser divers périphériques comme un lecteur mp3
    Adafruit est le site commercial, la plateforme de développement (un kit assemblage fait penser au kit pour débutant avec un circuit imprimé et trois LED) s'appelle Arduino.

    Citation Envoyé par SirDarken Voir le message
    Je me trompe peut-être dans la compréhension, mais pour moi matériel open-source =
    Je me paye une ps3, on me fourni les schémas de la réalisation ect, je crée un module qui par exemple projette le jeu sur le mur au lieu de la télé,et je revend.
    Bah j'ai le droit de le faire, alors qu'actuellement je ne peux pas.

    C'est ca grosso modo nan ?
    Avec le matériel privateur c'est parfois pire, tu ne peux pas le modifier où y installer ce que tu veux. Si on prends l'exemple de l'arduino, les schémas sont sous licence Creative Commons by-sa, l'IDE sous GPL et les bibliothèques du micro-controlleur sous LGPL, pour simplifier tu en fais ce que tu veux du moment que tu garde les mêmes licences, tu peux même créer une version améliorer et la vendre. Il existe de nombreuses variantes de l'Arduino qui, grâce à son ouverture, sont toutes compatible entre elles.

    Citation Envoyé par Louis Griffont Voir le message
    Et ainsi, les pirates peuvent facilement contourner !
    Je suis comme la majeure partie des gens, je ne conçois pas le principe de matériel open-source !
    C'est bien connu, la sécurité réside dans le secret... T'as déjà entendu parler de GPG ?

  19. #19
    Inactif  
    Citation Envoyé par gege2061 Voir le message

    C'est bien connu, la sécurité réside dans le secret... T'as déjà entendu parler de GPG ?
    Non, je ne connais pas GPG (et je n'aime pas les acronymes en général).

    Je n'ai jamais dit que la sécurité résidais dans le secret, mais je pense que, si j'avais un coffre fort, je ne me sentirais pas forcément plus en sécurité parce que son code d'ouverture est publié dans tous les journaux du monde.

  20. #20
    Rédacteur

    Citation Envoyé par Louis Griffont Voir le message
    Je n'ai jamais dit que la sécurité résidais dans le secret, mais je pense que, si j'avais un coffre fort, je ne me sentirais pas forcément plus en sécurité parce que son code d'ouverture est publié dans tous les journaux du monde.
    Pour reprendre ton parallèle, ce ne serait pas le code d'ouverture qui serait publié, mais plutôt le mécanisme de la serrure

###raw>template_hook.ano_emploi###