Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior
    La France à la traîne dans l'utilisation des logiciels de Business Intelligence : avez-vous une explication ?
    La France à la traîne dans l'utilisation des logiciels de BI
    Selon Forrester : avez-vous une explication à cette réticence ?


    Selon un rapport de Forrester, qui s'appuie sur un panel de 900 décideurs nord-américains et européens, le marché des logiciels de Business Intelligence (BI) aurait connu une croissance à deux chiffres en 2009.

    Le chiffre d'affaires de ce secteur atteindrait à présent les 8 milliards de dollars. Une envolée à comparer avec l'évolution globale du marché des logiciels qui a lui baissé de 8% sur la même période.

    Le fort intérêt pour les applications de Business Intelligence de la part des DSI et des responsables IT se confirmerait également, toujours d'après Forrester, sur le début de l'année 2010.

    Malheureusement, France semble rester à la traîne de ce mouvement.

    L'étude révèle en effet que 54% des entreprises interrogées ont déjà mis en place des logiciels de BI et que 25% envisagent de mettre en place un projet BI dans les années à venir. En France seules 27% d'entre elles auraient franchi le pas et 18 % envisageraient de le faire.

    Dans le même ordre d'idée, au niveau mondial, 24% des implémentations BI seront étendues ou mises à jour cette année. Un chiffre qui tombe à 10% pour la France.

    Lorsque Forrester a demandé aux DSI et aux décideurs quels étaient les premiers fournisseurs de logiciels de BI de leurs entreprises, leurs réponses a permis de dresser le tableau d’un marché dominé par l'éditeur allemand SAP (20%), et par les deux géants américains que sont IBM (17%) et Oracle (14%).

    En France, c’est IBM qui domine le secteur (22%), suivi de SAP (15%) et d’Oracle (7%). Par ailleurs, les logiciels développés spécifiquement pour une entreprise sont ceux qui sont les plus couramment cités par les décideurs français (30% des réponses).

    Avec la reprise économique en 2010, le BI devrait continuer de stimuler la croissance du marché global des logiciels.

    Cependant, note le rapport « le marché du BI change rapidement, et les éditeurs doivent appréhender les tendances émergentes : l’innovation technologique et l’évolution business. C’est la combinaison de ces deux tendances qui fera la différence entre les éditeurs de logiciels de BI qui connaîtront le succès et les autres ».

    En attendant, la France semble bel et bien rester à l'écart d'une tendance de fond qui impacte à la fois l'activité des entreprises et les technologies IT.

    Dommage, diront certains. Tout comme il est dommage de ne pas avoir une analyse des causes ou un début d'explication de cet état de fait de la part de Forrester.

    Mais peut-être en avez-vous une ?

    Source : The State Of Business Intelligence Software And Emerging Trends: 2010, de Forrester


    Lire aussi :

    Google multiplie les APIs pour les développeurs : du GPS pour Android à la Business Intelligence pour tous
    Business Intelligence : l'Open Source commence à percer d'après le Cabinet Gartner, qui explique pourquoi

    Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez :

    BI
    Solutions d'entreprise

    Et vous ?

    La France est-elle réfractaire aux solutions BI ? Et pourquoi ?

  2. #2
    Membre régulier
    Peut-être qu'en France on a très peu de PME, le marché ciblé par les éditeurs/intégrateurs depuis plusieurs années déjà. Environ 90% des entreprises françaises ayant moins de 9 salariées, et les deux tiers n'ayant pas de salariés (sources) je ne vois pas quels intérêts elles ont à s'équiper de logiciel de "Business Intelligence".

    De plus, ça coûte cher, non seulement en licence mais en formation surtout ! Vous avez déjà essayé BO ? N'espérez pas former en une journée un décideur. C'est quasi-impossible. On a vraiment l'impression d'être devant un logiciel qui a passé ces 10 dernières années à se faire racheter sans évoluer...

  3. #3
    Modérateur

    Tout à fait d'accord.

    J'ai renoncé à mettre en place une BI systématique chez mes clients (petites entreprises).
    Pourtant, au début le projet était séduisant et facile (j'utilisais OLAP de SQL Server connecté à Excel ... il y a presque dix ans de cela).
    Finalement, même après formation, les utilisateurs se repliaient systématiquement sur des tableaux simplement actualisés par le DataWareHouse.

    C'est là que j'ai compris qu'une fois que des responsables ont quelques agrégats économiques à leur disposition ou encore quelques analyses automatiques
    alors ils travaillent dessus et ne font pas de recherche sur d'autres indicateurs.
    Il faut dire aussi que ce n'est pas leur métier.

    Maintenant, je leur propose périodiquement (une ou deux fois par an) des analyses du type économétriques de leurs données ; analyses orientées sur leurs préoccupations.

    En conclusion, je pense que les PME sont consommatrices de petites analyses ponctuelles (entre 5 K€ et 20 K€) efficaces sur des questions précises mais n'ont pas l'usage de "vrai" B.I. généralistes.
    Labor improbus omnia vincit un travail acharné vient à bout de tout - Ambroise Paré (1510-1590)

    Consulter sans modération la FAQ ainsi que les bons ouvrages : http://jmdoudoux.developpez.com/cour...eloppons/java/

  4. #4
    Membre habitué
    Il faut dire aussi que vu le prix des licences pour les grosses suites du marché (Cognos, Buisiness Objects, SAS), c'est vraiment destiné aux grands comptes avec beaucoup de données... L'investissement initial pour une PME est un peu dissuasif...

  5. #5
    Membre chevronné
    C'est un domaine où l'offre open-source est très convaincante aussi : Pentaho, SpagoBI...

    Ce sont des logiciels extrêmement mûrs et très concurrentiels par rapport aux offres propriétaires.
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

  6. #6
    Membre éprouvé
    Salut à tous.
    Je bosse dans une administration "publique" ou jusqu'à présent nos indicateurs étaient calculés sur Excel à grand renfort de tableaux et de graphique…nous avons franchi le cap avec BO qui devait nous permettre d'approfondir nos requêtes et ainsi d'améliorer la prise de décisions "opérationnelles"…l'outil ultime….

    Au final, l'univers n'est pas remis à jour depuis belle lurette, nos accès à certains champs sont limités voire impossible, nos demandes de modification risque de nous coûter encore "un bras", ce qui était paramétrable est ingérable à cause d'un manque de compatibilité notoire avec d'autres logiciels (Compta, RH …) ..Bref en comparant le prix des licences et des formations, le temps passé à mettre en forme, le résultat obtenu…. Je préfère utiliser un requêteur de base et bosser avec Excel….

    Pour une PME, il est évident que le rapport coût/ rentabilité, n'est pas si évident que ça.

    Edit, j'ai oublié de préciser aussi que patron de PME ne rime pas forcément avec "crac en informatique", certes , en tant que patron, il faut savoir s'adapter à certaines evolutions pour maintenir son entreprise au top, mais les systemes de BI ne sont pas à la portée de tous...
    Salut à tous et merci @# yoyo3d

  7. #7
    Membre habitué
    Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
    C'est un domaine où l'offre open-source est très convaincante aussi : Pentaho, SpagoBI...

    Ce sont des logiciels extrêmement mûrs et très concurrentiels par rapport aux offres propriétaires.
    Tout à fait! Et j'ajoute qu'il y a encore 2 ans, les produits open source pour la BI "faisaient peur", dans le sens où dans le cadre de stages, ou d'application annexes, pas de problème, mais dès qu'on touche au coeur de métier et aux applications critiques, on se rabattait sur du propriétaire pour se rassurer.

    C'est moins le cas aujourd'hui! Je viens de voir passer un projet critique pour un grand groupe qui utilise la suite Talend, tant mieux!

    Par contre, je ne connais pas de suite Open Source qui puisse rivaliser avec Cognos ou BO, sur la partie restitution. On est obligé d'utiliser un patchwork d'applications différentes pour l'instant, c'est sans doute un frein.

  8. #8
    Nouveau membre du Club
    Je ne sais pas si l'enquête prend en compte beaucoup d'industries mais il faut également penser que les grands groupes avec des industries de pointe ou lourde ont déjà tellement de dépenses en logiciels "metier" que le rapport coût/usage/formation n'est pas avantageux pour du BI.

  9. #9
    Responsable Approche théorique du décisionnel

    Citation Envoyé par nicopulse Voir le message
    Vous avez déjà essayé BO ? N'espérez pas former en une journée un décideur. C'est quasi-impossible. On a vraiment l'impression d'être devant un logiciel qui a passé ces 10 dernières années à se faire racheter sans évoluer...
    Etonnant ... pour ma part les utilisateurs que j'ai accompagné sur BO ont tous été enthousiastes sur l'utilisation du produit ( sauf sur des cas de tableaux complexes ... )

    Dommage, diront certains. Tout comme il est dommage de ne pas avoir une analyse des causes ou un début d'explication de cet état de fait de la part de Forrester.
    Il est surtout dommage de ne pas avoir les chiffres des autres pays. L'étude est payante ( 499$ !!! ). Il faut voir aussi quelles entreprises ont été interrogées, voire la proportion de PME, de grands comptes ... Bref, un communiqué comme d'habitude un peu obscur ...

    C'est vrai que la BI coûtait cher, même très cher pour ce que c'est en fin de compte ... D'autant qu'avec les rachats et les big-vendors ( SAP, IBM ... ) les licences s'envolent ...
    Comme simonlourson je pense que l'opensource va permettre d'implanter la BI dans les entreprises réfractaires, en attendant les "vraies" solutions 100% gratuites.
    N'oubliez pas de cliquer sur lorsque votre problème est réglé !

  10. #10
    Membre confirmé
    Je suis toujours étonné de voir l'importance qu'on peut accorder à des études sans doutes orientées, non représentatives et finalement sans réel intérêt...
    Mais bon, c'est aussi comme cela que les analystes vivent... :-)
    Sylvain (www.osbi.fr)

  11. #11
    Membre habitué
    Citation Envoyé par sdecloix Voir le message
    Je suis toujours étonné de voir l'importance qu'on peut accorder à des études sans doutes orientées, non représentatives et finalement sans réel intérêt...
    Mais bon, c'est aussi comme cela que les analystes vivent... :-)
    Sans intérêt pour toi sans doute, moi le décisionnel c'est mon métier, ça m'intéresse de savoir comment se situe la France dans ce domaine...

    Donc j'imagine que tu as lu l'étude complète pour pouvoir juger qu'elle est orientée, et non représentative? Tu peux nous faire part de tes impressions?

    Sinon, je ne trouve pas que la BI coute cher par rapport au ROI, mais ça dépend de l'utilisation que tu en fais... Pour une banque ça permet de suivre le coût du risque au plus près, et donc de faire gagner des millions (littéralement)

    Par contre pour une PME avec 3 applications et 2 bases de données, l'intérêt est tout de suite plus limité, un bon Excel c'est moins cher et ça marche tout aussi bien sur des petites volumétries.

  12. #12
    Membre confirmé
    @simonlourson

    Bien sûr que non je n'ai pas acheté cette étude à 499$

    Certains l'ont achetée et possèdent quelques éléments complémentaires d'information intéressants, notamment sur le marché français, qui n'est au final pas dans l'étude ! :
    http://www.legrandbi.com/2010/06/for...ance/#comments

    Je te rassure, j'évolue dans la BI Open Source et on retrouve le même genre d'analyses destinées à faire du buzz sur une solution open source X, Y, ou Z

    Pour te rejoindre, Excel reste encore sans aucun doute la solution de BI la plus largement répandue !
    Sylvain (www.osbi.fr)

  13. #13
    Membre habitué
    Ah bah ça si c'est sûr que si les chiffres français sont dans le communiqué de presse et pas dans l'étude, c'est ballot...

    De toutes les façons, on est d'accord, 500€ c'est trop cher pour une étude de ce genre.

  14. #14
    Membre confirmé
    J'aime bien l'analyse du GrandBI (une source d'information sûre et reconnue, je ne dévoile pas son nom, c'est le jeu...)

    "Une analyse comme cela ça n'a pas de prix" !! (tout est dit)
    Sylvain (www.osbi.fr)

  15. #15
    Responsable Approche théorique du décisionnel

    Citation Envoyé par sdecloix Voir le message
    J'aime bien l'analyse du GrandBI (une source d'information sûre et reconnue, je ne dévoile pas son nom, c'est le jeu...)
    J'aime bien le GrandBI tout court ... un blog au ton décalé sur la BI, ça change des blogs habituels

    Il est même mieux que www.osbi.fr
    N'oubliez pas de cliquer sur lorsque votre problème est réglé !

  16. #16
    Membre à l'essai
    UTILISATION DE BO
    Bonjour,
    Je travaille dans une Administration, et j'utilise couramment le logiciel BO WEB. Nous avons cette version depuis l'année dernière et il est vrai quelques utilisateurs sont "allergiques" à ce logiciel. Je pense qu'ils avaient l'habitude avec excel et qu'il est dure de les convaincre d'utiliser BO qui certes demande une bonne formation et une bonne connaissance de la base de données à analyser. Je forme en interne sur ce logiciel, je ne suis pas une experte mais après 3 jours de formation, les stagiaires sont capables de faire de bonnes requêtes le tout c'est qu'ils utilisent ce logiciel régulièrement.

    Bonne journée,

    Patricia

  17. #17
    Membre habitué
    Si les univers sont bien conçus, alors utiliser BO ne nécessite pas de connaissances particulières sur l'entrepôt de données, seulement des connaissances métier, et savoir utiliser WebI : les univers sont justement là (entre autres) pour faire le lien entre les noms techniques de la base (DWH_TF_CA.CAM2) et les noms compréhensibles par le métier (Chiffre d'affaire à deux mois glissants). Normalement, les utilisateurs WebI n'ont pas du tout à se préoccuper des jointures, cardinalités, etc, c'est un travail qui est fait en amont dans l'univers.

  18. #18
    Membre régulier
    Pour vous faire part de ma petite expérience, lorsque j'étais en France on me demandait des tableaux de bord sous forme de tableaux excel. Y compris à partir de BO.
    Depuis que je travaille au Canada, les gens me regardent comme un extraterrestre lorsque je leur présente des chiffres en tableau.
    Ils veulent des graphiques, des secteurs, des bulles, des infos qui défilent,... bref toute la panoplie des possibilités offertes par les outil BI.
    Ceci explique peut-être en partie cela.

  19. #19
    Membre averti
    B.I à la française
    Hello
    Pour ma part je dirais que ce sont des solutions absolument utiles à l'heure de la question de la rentabilité sur investissements productifs.
    Mais la majorité des PME, meme si elles connaissent les outils, ne peuvent pas s'offrir celà : trop cher.
    Un B.O XI autant c'est un produit génial, et plutot complet, faut pouvoir se le payer...
    Enfin une bonne majorité de PME, ne se rendent pas toujours compte du potentiel des données qu'elle conserve. Ce croisement de l'information, cette agilité dans les requêtes, cette opportunité de visibilité immédiate et à court terme qu'apportent les outils B.I font que ça se démocratise.
    Peut-etre est ce le choix de la solution la plus adaptée est difficile.
    Après, on peut coller plus ou moins n'importe qui derrière avec un peu de formation...

  20. #20
    Rédacteur

    Accompagnant des entreprises depuis près de huit ans dans l'installation et l'utilisation de BO, je peux affirmer sans détour que le problème n'est pas lié à l'utilisation du logiciel en lui-même. (La très grande majorité des utilisateurs accueillant BO à bras ouverts)

    En effet, je pense que le problème se situe plus sur la connaissance des possibilités du logiciel et plus largement sur la finalité de la BI.
    Je me suis personnellement rendu compte que bon nombre d'entreprises désiraient ni plus ni moins que des listing d'informations tirées des BDD. Alors dans ce cas là effectivement un logiciel BI coûte très cher et n'apporte rien.
    La plus grande partie de mon travail aujourd'hui consiste à expliquer que les logiciels BI n'ont pas pour but de visualiser des informations mais de mettre en avant les axes d'amélioration dans la gestion de l'entreprise.
    A mon sens, c'est cette méconnaissance qui justifie le retard de la France dans ce domaine.

    Et pour info, les éditeurs de solutions BI se tournent de plus en plus vers le marché des PME, en proposant des solutions allégées et à moindre coût correspondant à ces dernières. (version EDGE pour BO notamment)
    Pensez à consulter les FAQs BI, les Tutoriels BI et à effectuer des Recherches.
    Un message vous a aidé ? Votez en cliquant sur
    Votre problème est résolu ? Merci de l'indiquer en cliquant sur le bouton

###raw>template_hook.ano_emploi###