Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #61
    Membre habitué
    Citation Envoyé par dams78 Voir le message
    Petite question, si le codec est en sous licence open-source, peut-on espérer une amélioration de celui-ci? Surtout si tout le monde l'adopte, il serait dans l'intérêt général de le faire évoluer (peut-être sous forme de fork, mais tant que ça reste open source c'est pas grave).
    Citation Envoyé par Narann Voir le message
    Lorsque le débat a été ouvert (h264 ou codec libre), theora a fait un bond en avant en terme de qualité (même si c'était pas au niveau de h264, la dernière release de la lib theora était quand même une grosse avancée).

    Ce que j'essaie de dire, c'est que maintenant que VP8 est "libre" (pas seulement open source), on peut espérer la même chose.
    Vue l'engouement qu'il y a autour de ce codec, on peut espérer en effet.

  2. #62
    Expert éminent sénior
    Mise à jour du 21/06/10


    Google modifie WebM
    Et crée une branche expérimentale de son codec video open-source dédiée aux développeurs


    Après avoir rendu son nouveau codec open-source pour concurrencer le H.264, le format propriétaire soutenu par Apple, Google annonce qu'il va modifier les caractéristiques techniques de WebM pour en améliorer la vitesse et la qualité.

    Le WebM allie le format VP8 pour la vidéo et le Ogg Vorbis pour le son. Le responsable du codec chez Google écrit sur le blog du projet que « pour maintenir la stabilité du codec et nous permettre de continuer à améliorer ses performances et sa qualité, nous avons ajouté une branche expérimentale à l'arbre des sources du VP8 ».

    Un des principaux reproches formulés contre le VP8 est – à tort ou à raison – son manque de qualité dans le rendu comparé au H.264.

    Les premières expérimentations de cette nouvelle branche dédiée aux développeurs toucheront donc le bitstream pour tenter d'améliorer cette qualité.
    Le bitstream est la manière dont les données brutes sont organisées dans un flux envoyé à un décodeur. Autrement dit, il s'agit d'un des éléments au cœur même d'un codec.

    WebM est aussi critiqué par ses détracteurs sur sa vitesse.

    Google envisage de s'attaquer à ce problème, notamment en réfléchissant sur la manière de traduire le VP8 en instructions de programmation bas niveau (en instructions machines donc).

    Mais cette piste n'est pas la seule puisque John Koleszar, lui aussi ingénieur chez Google, a lancé le Project Dixie qui vise à retravailler le code du VP8 en profondeur pour améliorer sa gestion du multi-coeur d'un coté et la mise en cache des données (et donc l'utilisation de la RAM) de l'autre. Il est activement soutenu dans es efforts par le Fondation Mozilla.

    La branche expérimentale de WebM se trouve ici.

    Le support de la version « classique » du codec a été intégré la semaine dernière par les navigateurs Chrome (lire ci-avant), Firefox et Opera (NB : dans leurs versions pour développeurs).

    Aucun travail sur le son n'est en revanche envisagé.

    C'est déjà ça de moins.

    Source : Le billet de Jim Bankoski codec engineering manager chez Google, celui sur les améliorations du codec envisagées par Google, et la page du projet Dixie


    Et vous ?

    Pensez-vous que ces changements envisagés par Google pour le WebM vont permettre au codec de faire taire les critiques ?
    Et d'ailleurs, ces critiques vous paraissent-elles fondées ?

  3. #63
    Membre à l'essai
    Petite question :

    Web-M c'est une bonne chose pour avoir enfin un format vidéo (et audio) compatible avec tous les navigateurs.
    Est-il possible d'utiliser Web-M uniquement avec du son ? Pour justement profiter de sa compatibilité avec les navigateurs.

    Ou on peut espérer utiliser la balise audio avec du Vorbis (OGG) avec les navigateurs compatibles Web-M ?

  4. #64
    Membre habitué
    Citation Envoyé par dams78
    Petite question, si le codec est en sous licence open-source, peut-on espérer une amélioration de celui-ci?
    Citation Envoyé par Narann Voir le message
    Vue l'engouement qu'il y a autour de ce codec, on peut espérer en effet.
    Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
    Google annonce qu'il va modifier les caractéristiques techniques de WebM pour en améliorer la vitesse et la qualité.
    Petite citation: "Putain j'en ai marre d'avoir toujours raison..."
    Citation Envoyé par blackbird67 Voir le message
    Est-il possible d'utilisé Web-M uniquement avec du son ? Pour justement profité de sa compatibilité avec les navigateurs.

    Ou on peut espérer utiliser la balise audio avec du Vorbis (OGG) avec les navigateurs compatibles Web-M ?
    Ça me semble logique en effet... Un navigateur qui supporte Web-M en balise vidéo devrait normalement supporté ogg en balise audio... Après, Web-M c'est plein de chose: Un container (Matroska), Un codec Vidéo (VP8), Un codec (Audio).

    Je ne sais pas trop vers quoi vont se diriger les navigateurs :
    - Soit une gestion d'un format qui fait tout: webm
    - Soit également la gestion séparée des modules: ogg, vp8...

    C'est une bonne question en effet.

    Pour éviter de se "casser le cul", je pense qu'il y aura un seul et unique format qui fait tout... mais ce n'est que de la spéculation...

  5. #65
    Expert éminent sénior
    Mise à jour du 02.11.2010 par Katleen
    Google augmente les performances de sa librairie de décodage du format VP8, ceci lui donnera-t-il l'avantage sur le H.264 ?


    Dans la plateforme ouverte WebM, se trouve la librairie libvpx, qui permet d'encoder et de décoder des contenus vidéo au format VP8.

    Cet outil offert par Google a largement été critiqué, en particulier à propos de sa vitesse de traitement qui serait insuffisante.

    Cependant, son éditeur vient d'en apporter une mise à jour. Google présente ainsi une nouvelle version de la libvpx, dénommée Aylesbury, qui serait 28% plus rapide que sa grande sœur.

    Mountain View aurait amélioré la gestion de la mémoire, et des instructions multimédias intégrées dans les processeurs x86. De quoi optimiser le fonctionnement pour des systèmes multicoeurs.

    Autre amélioration : l'encodeur. Le PSNR (Peak Signal to Noise Ratio, qui mesure la distorsion d’une image), est crédité de 7,1 %. Le SSIM (Structural SIMilarity, qui compare l’image encodée et sa source) n'est pas en reste, avec des résultats augmentés de 6,3 %.
    Sur des vidéos souffrantes de bruit ou de ralentissements, ces améliorations peuvent même être de 60%.

    Source : Google

    Ces avancées permettront-elles au VP8 de prendre le pas sur son concurrent, l'H.264 ?

  6. #66
    Membre chevronné
    Soyons clair : la seule chose qui peut empêcher WebM de réussir, ce sont les poursuites entamées par le consortium MPEG LA. Parce qu'autrement tous les acteurs majeurs du secteur se sont engagés pour ce format, à part Apple. Tous les navigateurs à part Safari supporteront ce format dans un futur proche (IE, Firefox, Chrome, Opera), Flash et Java le supporteront, il bénéficie d'un soutien clair de la communauté open-source (FFMpeg l'a supporté dans les jours qui ont suivi son lancement), la plateforme leader du marché smartphone, Android, va bientôt le supporter, et Youtube va convertir sa vidéothèque.
    WebM a déjà gagné, sur le marché. Le H.264 ne peut plus gagner qu'en utilisant la voie légale.

    http://www.webmproject.org/about/supporters/

    Mais bien entendu, améliorer les performances ne va pas nuire...
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

  7. #67
    Expert éminent sénior
    Google sort « Bali », un nouveau SDK pour le VP8
    Le codec vidéo open-source gagne en vitesse d'encodage et en qualité


    Mise à jour du 10/03/11


    Google vient de mettre à jour son environnement de développement autour du VP8, le codec vidéo open-source derrière WebM.

    Selon Google, ce nouveau SDK permet d'encoder une fois et demi plus vite des vidéos qu'avec la précédente version (Aylesbury, lire ci-avant) sur les plate-formes x86.

    Autre nouveauté majeure de « Bali » (nom de code de cette version), l'amélioration du multithreading et de la prise en charge du multi-coeur. Ici aussi, l’objectif était d'augmenter les vitesses d'encodages, notamment sur les architectures ARM. L'intention est clairement de fournir une technologie complète, alternative au H.264, capable de répondre aux besoins des terminaux mobiles allant des smartphones aux tablettes.

    Cette mise à jour ne concerne pas le format lui-même, mais bien le SDK qui permet de l'utiliser en production. Un SDK qui d'après Google, permet de mieux tirer partie du VP8 et d'augmenter significativement la qualité des contenus (meilleur filtrage du bruit, meilleure gestion des transition, etc.)

    Le SDK du codec VP8 est disponible ici

    Source : Google

    Et vous ?

    Que pensez-vous de WebM et du VP8 par rapport au H.264 ?

###raw>template_hook.ano_emploi###