Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior
    Novell racheté par Attachmate, 882 brevets rachetée par une alliance entre Microsoft, Apple, Oracle et EMC
    Ce message n'a pas pu être affiché car il comporte des erreurs.

  2. #2
    Membre habitué
    Citation Envoyé par Djug Voir le message

    ...
    et le cours de son action grimpe de plus de 20%
    ...
    L’offre d’Elliott Associates se base sur le prix de 5,75 dollars par action, un prix supérieur de 21% au cours de l'action Novell à la clôture des marchés mardi, mais cette offre à permet à l’action de novell de passé de 4,75 $ à 6,15$
    ...
    Grimper de plus de 20% par rapport aux 21% de l'offre, c'est pas choquant (point de vue mathématique). Mais par contre passer de 4,75 $ à 6,15$ on est plus proche des 30% (29,47368421052631578947368421053%) que du "plus de 20%"; et c'est d'alleurs plus frappant.

    Maintenant j'ai jamais été très douer avec les %ages!

    Sinon, ben c'est bien con pour les mecs, ils veulent être généreux, résultat ils vont devoir payer plus s'ils veulent acheter!!! A moins que le but soit de déstabiliser Novell et pas d'acheter.

  3. #3
    Membre du Club
    Tu as raison RTN14

    Et même sans comprendre les poucentage y a qque chose d'illogique :

    l'offre à un prix supérieur de 21% : 4,75€ (prix de base) -> 5,75€ (prix de l'offre)

    l'action monte de plus de 20% : 4,75€ (prix de base) -> 6,15€ (prix actuel)

    Avec le même prix de base et quasiment le même pourcentage on arrive à un prix totalement différent ?!

    Mais bon, 30% c'est bien + de 20%

  4. #4
    Membre averti
    Par curiosité, quelle serait l'intérêt de ce fond d'investissement dans le rachat de Novell?
    J'ai plus l'habitude de voir des sociétés IT se racheter entre elles, et je ne vois donc pas bien l'intérêt ici, surtout que vu son cours actuel, Novell n'est pas la société la plus florissante qui soit.

  5. #5
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Jérémie A. Voir le message
    Par curiosité, quelle serait l'intérêt de ce fond d'investissement dans le rachat de Novell?
    J'ai plus l'habitude de voir des sociétés IT se racheter entre elles, et je ne vois donc pas bien l'intérêt ici, surtout que vu son cours actuel, Novell n'est pas la société la plus florissante qui soit.
    C'est justement parce qu'elle n'est pas fleurissante qu'ils veulent la racheter pour restructurer ses activités.

    Le communiqué entier de Elliott pour ceux que ça intéresse :

    March 2, 2010

    The Board of Directors

    Novell, Inc.

    404 Wyman Street, Suite 500

    Waltham, MA 02451

    Attention: Richard Crandall, Chairman

    Attention: Ron Hovsepian, Chief Executive Officer




    Dear Members of the Board of Directors:

    I write to you on behalf of Elliott Associates, L.P. and Elliott International, L.P., which collectively own, or have an interest economically equivalent to, 8.5% of the common stock of Novell and are currently one of the Company's largest stockholders. Elliott is a multi-strategy investment firm with over $16 billion in assets under management focused on employing detailed research to address complex investment situations.

    Based on our detailed review of the Company's publicly available information and our substantial knowledge of the software industry, we are pleased to submit this proposal to acquire all of the shares of common stock of Novell for a cash price of $5.75 per share. This price represents a premium of 49% over the Company's current enterprise value and 77% over the Company's 90-day volume-weighted average enterprise value. As the Company's cash balance of nearly $1.0 billion represents almost 60% of its current market capitalization, we believe that a premium to enterprise value represents the most meaningful measure of the value that our proposal offers stockholders, valuing the Company's cash at 100 cents on the dollar despite the fact that a significant portion of that cash is overseas and may not be realized in a tax efficient manner. Importantly, this price represents a premium of 115% over the Company's enterprise value on January 4, 2010, the last trading day before we commenced actively acquiring Novell's common stock This price also represents a 37% premium to Novell's closing stock price on January 4, 2010 and a 20% premium to Novell's closing stock price yesterday. By any measure, we believe our proposal represents a compelling opportunity that your stockholders will find extremely attractive.

    Novell is a long-established company that we have followed closely for a considerable period of time. Over the past several years, the Company has attempted to diversify away from its legacy division with a series of acquisitions and changes in strategic focus that have largely been unsuccessful. As a result, we believe the Company's stock has meaningfully underperformed all relevant indices and peers. With over 33 years of experience in investing in public and private companies and an extensive track record of successfully structuring and executing acquisitions in the technology space, we believe that Elliott is uniquely situated to deliver maximum value to the Company's stockholders on an expedited basis.

    Our proposal is subject to a confirmatory due diligence review of the Company and negotiation of definitive documentation. We are available to sign an appropriate confidentiality agreement and commence our due diligence review immediately. Elliott is prepared to devote considerable resources to completing this transaction and we are confident that, with your cooperation, we will be in a position to execute a definitive transaction agreement on an expedited basis. While we intend to work with financing sources, obtaining financing is neither a condition of our proposal nor a condition to completing the transaction.

    We are prepared to meet immediately with you and your advisors in order to answer any questions about our proposal and to work out the details for moving toward a definitive transaction agreement. We also look forward to discussing with management its role with us going forward.

    Of course, nothing in this letter is intended to create a legally binding obligation and no such obligation will exist unless and until a definitive transaction agreement is executed. As a result of our substantial share ownership in Novell, SEC rules oblige us to make the existence and contents of this letter public. Please feel free to contact me at (212) 506-2999 to discuss or clarify any aspect of this proposal.

    On behalf of Elliott, we are very much looking forward to working closely with the talented employees of Novell to bring the Company forward to its next phase of growth.

    Very truly yours,

    sig/

    Jesse A. Cohn

    Portfolio Manager



  6. #6
    Expert éminent sénior
    Novell repousse l'offre de rachat d'un fonds d'investissement
    Les dirigeants de l'éditeur de la distribution Linux SUSE veulent plus : Linux devient-il un produit spéculatif ?


    Novell, la société qui soutient la célèbre distribution Linux SUSE, vient de rejeter l'offre de rachat du fonds d'investissement Elliott Associates L.P.

    Il serait cependant faux de croire que l'affaire est close. Le fonds pourrait en effet lancer une offre public d'achat hostile sur l'entreprise.

    Quant aux dirigeants de Novell, ils ne ferment pas la porte à une éventuelle vente, mais à de meilleures conditions (ou à un autre acheteur).
    Il faut dire que depuis l'annonce de la volonté de Elliott Associates L.P, l'action de Novell est passée de 4,75 dollars à 5,64 en clôture vendredi (+18%).

    Derrière cette histoire boursière, somme toute banale, se cache un changement important : le monde des affaires perçoit à présent les possibilités de faire du "business" (et de spéculer) avec les solutions professionnelles open-source.

    Une évolution des mentalités profonde et notable de la part de financiers, qui répondent par la positive - et à leur manière - à la question de savoir si une activité open-source peut-elle être viable et rentable.


    Source : L'annonce de Novell

  7. #7
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message

    Derrière cette histoire boursière, somme toute banale, se cache un changement important : le monde des affaires perçoit à présent les possibilités de faire du "business" (et de spéculer) avec les solutions professionnelles open-source.
    Certains fonds ont investi dans le PSG donc pourquoi pas dans l'Open Source. Ils
    foncent dans tout ce qui leur semble rentable donc ça ne m'étonne pas.
    Après ils peuvent se planter et revendre la société dans un an.
    Pensez à la fonction Recherche

  8. #8
    Expert éminent sénior
    Mise à jour du 17.09.2010 par Katleen
    Novell se scinderait en deux parties pour se vendre plus vite, qui rachètera SUSE Linux ?


    Des rumeurs de plus en plus sérieuses évoquent une scission de Novell. Le groupe aurait en effet décidé de vendre SUSE Linux d'un côté, et le reste de ses activités de l'autre. Ainsi, les technologies Linux seraient cédées à une entreprise faisant partie de l'industrie informatique, et les autres services (gestion d'identité, de parc, sécurité, communication, etc.) seraient repêchées par un fonds d'investissement.

    SUSE Linux serait donc mis à prix ? Si on ignore le montant de la transaction souhaitée, on ne sait pas non plus qui se portera acquéreur. En effet, de nombreuses compagnies pourraient être intéressées par un tel rachat. Si VMware fait figure de probabilité la plus envisageables selon certains (il distribue déjà SUSE en tant qu'OEM), d'autres n'oublient pas qu'Oracle aurait également de belles opportunités à prendre avec cette acquisition (étendre ses services aux entreprises, par exemple).

    Red Hat, le concurrent, pourrait aussi vouloir y investir ses deniers pour élargir son empire.

    Seul l'avenir nous le dira. Novell, qui avait refusé une offre de rachat global à 1.8 milliards de dollars en mars (voir news précédente), pourrait avoir plus de faciliter à trouver preneur si scindé en deux. Et faire une meilleure affaire financière. La firme était, hier, valorisée à 2.08 milliards de dollars en bourse.

    Et, toujours d'après les rumeurs, la double vente pourrait se finaliser bientôt. Très bientôt même, puisque des accords de principes auraient déjà été signés et qu'une signature définitive pourrait intervenir le mois prochain.

    Source : Le New York Post

  9. #9
    Membre expert
    Et Mono dans tout ça ?
    C'est bien beau de parler de SUSE Linux, mais que deviendrait le projet Mono ?

    Même s'il n'est pas aussi puissant que le framework de MS (surtout son "IDE" officiel, MonoDevelop), il représente mieux l'indépendance vis à vis de la plateforme que son cousin de Redmond ?
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  10. #10
    Membre éclairé
    comme acheteur potentiel je verrais

    hp, dell, oracle, ibm, red hat

  11. #11
    Membre actif
    openSuse, tes jours sont comptés...

  12. #12
    Invité
    Invité(e)
    Mono est la clé de ce business. 2 options :

    1. Ms a un plan B pour assurer l'interopérabilité
    2. Mono est son plan A

    dans ce dernier cas , il faut l'ajouter à la liste (de loin en tête)

    Pour les Sherlock Holmes boursicoteurs, surveiller les projets de Redmond, la couleur de sa rétorique concernant Linux...

    Je n'ai pas suivi les derniers épisodes mais il me semble que Novell était le hub entre Redmond et Helsinki ... Quoi qu'il en soit c'est une affaire stratégique.
    Pour mémoire, Novell était jadis (jusqu'à win95) le no1 mondial des réseaux ethernet. Ms a attaqué très dur son monopole en proposant des kits de migration gratuits... Depuis, l'auteur de Networks ressemble à un zombie

    Son rachat semble logique mais je placerais son ancien ennemi en No 1 !

  13. #13
    Membre expert
    Oracle.
    Une erreur fréquente que les gens font quand ils tentent de réaliser quelque chose à l'épreuve des imbéciles est de sous-estimer l'ingéniosité de ceux-ci. - Douglas Adams

  14. #14
    Membre averti
    Rachat de Mono/Suse par Microsoft

    Développement de l'IDE par MS

    Suivi d'une distribution Linux par MS optimisé pour l'intégration de .Net
    Rien que d'y penser ça me rend tout chose.

    Ca donnerai un mega plus à MS pour Imposer son framework

  15. #15
    Invité
    Invité(e)
    Citation Envoyé par Homo_Informaticus Voir le message
    Rachat de Mono/Suse par Microsoft
    Développement de l'IDE par MS
    Suivi d'une distribution Linux par MS optimisé pour l'intégration de .Net
    Rien que d'y penser ça me rend tout chose.
    Ca donnerai un mega plus à MS pour Imposer son framework
    100% d'accord avec ça et avec Air-dex.

    D'autant que la question du copyright est loin d'être stabilisée et qu'un éventuel acheteur risquerait d'affronter une armée d'avocats de l'état de Washington... (ou de revendre Mono?)
    Mais au fait , la sission de Novell n'est elle pas orientée dans ce sens. Offrir une autoroute à Mono et son papa .net d'un coté

    De l'autre, laisser le manoir de famille au reste du monde

  16. #16
    Membre régulier
    Citation Envoyé par Homo_Informaticus Voir le message
    Rachat de Mono/Suse par Microsoft

    Développement de l'IDE par MS

    Suivi d'une distribution Linux par MS optimisé pour l'intégration de .Net
    Rien que d'y penser ça me rend tout chose.

    Ça donnerait un mega plus à MS pour Imposer son framework
    My god, ça me donne froid dans le dos


    "Microsoft Winnux", ou l'utilisateur est root, avec un système de paquet propriétaire .exl (executable linux) /Winnux/ étant équivalent à C:/Windows/...

    Au mieux Mono sera repris et soutenu par Microsoft et ça pourrait donner quelque chose de bien sympa s'ils font dans le standard, au pire il suivra le destin d'OpenSolaris.

    Je verrai bien WMWare prendre une bonne part de Novell vu les similarités... et Oracle (argh).

  17. #17
    Membre averti
    MMMhhh quand je disais ça je pensais plus à ne pas reproduire la même architecture que Windows.

    Immaginez que MS sorte une distrib Linux optimisé pour son framework, qui pourrait devenir le Standart de l'hebergement web pour l'ASP.Net (ou tout autre type de serveur)

    Ils pourraient récup des PdM, Recupérer des utilisateurs fervents défenseurs de Linux, et faire de leur produit quelque chose de très répendu et standardisé.

    La seule frontière qui séparerait cette situation de l'effrayant serait de faire tout ça en fermé/propriétaire.

    Mais s'ils sont pas bêtes, ouvrir ça leur permettrai vraiment d'avoir la main prise sur le monde du Dev...

    Un Framework pour les gouverner tous
    Un IDE pour les trouver
    Deux OS pour les amener tous
    Et dans Le Dev .Net les lier

  18. #18
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par huit_six Voir le message
    openSuse, tes jours sont comptés...
    Quand on connait pas la manière dont est géré le projet c'est bien de troller comme ça.

    Par contre l'idée que VMWare reprenant OpenSUSE, c'est assez séduisant, avec la migration d'ESX server sur Opensuse plutot que Redhat.

  19. #19
    Responsable .NET

    Novell racheté par Attachmate
    Le cadre d'acquisition permet le rachat de 882 brevets Novell par Microsoft

    Mise à jour du 23/11/10, par Hinault Romaric

    L'éditeur de la célèbre distribution linux SUSE Novell a été racheté par la société Attachmate Corp.

    Après avoir repousser plusieurs offres de rachat et émit l’éventualité de se scinder en deux parties pour se vendre plus vite (Lire ci-avant). Les actionnaires de la société ont finalement validé l’acquisition par Attachmate.

    Novell a été valorisé à hauteur de 2,2 milliards de dollars, la société était en vente depuis plusieurs mois et une vingtaine de prétendants étaient dans la course pour l’acquisition de celui-ci, parmi lesquels Attachmante et VMWare.

    C’est finalement Attachmate, un éditeur de logiciels, propriété des fonds d’investissement des trois sociétés (Francisco Partners, Golden Gate Capital et Thoma Bravo) qui a déboursé les 2,2 milliards de dollars pour le rachat de Novell, dont 450 millions proviennent de Microsoft.

    Dans un communiqué, Novell explique que Attachmate a décidé de scinder l’entreprise en deux divisions indépendante : l’une chargée de gérer SUSE Linux et l’autre de l’édition des logiciels.

    Suite à cette transaction, Microsoft met la main sur 882 brevets Novell.

    Dans le communiqué officiel, Novell a déclaré que Holdings LLC CPTN (un consortium de sociétés technologiques mené par Microsoft) a acheté les droits titres et intérêts de 882 brevets pour un montant de 450 millions de dollars cash.

    La présence de Microsoft dans cette vente n’est pas pour autant surprenante car la firme depuis 2006 à des accords passés avec Novell assurant un partage des technologies et une meilleure interopérabilité entre leurs deux OS.


    Source : Le communiqué officiel , Le formulaire 8-K

    Et vous ?

    Pensez-vous que l’avenir de SUSE et de l'open-source soient en danger après l’acquisition de certains brevets par Microsoft ?
    Vous souhaitez participer aux rubriques .NET ? Contactez-moi

    Si déboguer est l’art de corriger les bugs, alors programmer est l’art d’en faire
    Mon blog, Mes articles, Me suivre sur Twitter
    En posant correctement votre problème, on trouve la moitié de la solution

  20. #20
    Membre actif
    Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message

    Pensez-vous que l’avenir de SUSE et de l'open-source soient en danger après l’acquisition de certains brevets par Microsoft ?
    Microsoft se montre de plus en plus ouvert au monde libre, pour eux ce sera l'occasion de continuer sur la même lancée. Pour nous cela permettra de voir ses réelles intentions.

###raw>template_hook.ano_emploi###