Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message
    Pensez-vous que l’avenir de SUSE et de l'open-source soient en danger après l’acquisition de certains brevets par Microsoft ?
    A voir, je serais intéressé de connaître la liste des brevets. Je l'ai pas trouvée...

    Sinon, je redoute que cette affaire discrédite (à tort) aux yeux de certains "libristes" une excellente distribution (OpenSuse).

  2. #22
    Rédacteur/Modérateur

    Citation Envoyé par manudwarf Voir le message
    A voir, je serais intéressé de connaître la liste des brevets
    Pareil... j'aimerais surtout savoir si Mono est concerné

  3. #23
    Membre actif
    Citation Envoyé par manudwarf Voir le message
    A voir, je serais intéressé de connaître la liste des brevets. Je l'ai pas trouvée...

    Sinon, je redoute que cette affaire discrédite (à tort) aux yeux de certains "libristes" une excellente distribution (OpenSuse).
    Microsoft a refusé de les devoiler.

    Source

  4. #24
    Invité
    Invité(e)
    Citation Envoyé par ABandApart Voir le message
    Microsoft se montre de plus en plus ouvert au monde libre, pour eux ce sera l'occasion de continuer sur la même lancée. Pour nous cela permettra de voir ses réelles intentions.
    Je vois surtout les brevets et le moyen d'attaquer en justice les concurrents : un sport national en Amérique.

  5. #25
    Inactif
    j y est cru un instant que novell fera un carton avec le projet mono dommage qu'elle soit racheté par attachmate le pire dans tous sa c'est qu'on connait pas les intention réel de attachmate mais j ' y est cru en tous les cas je l'est soutenu a fond le cœur y était
    j'ai donner tous ce qu'il fallait mais c'est triste

  6. #26
    Membre expert
    T'en fais pas, Mono survivra.
    Une erreur fréquente que les gens font quand ils tentent de réaliser quelque chose à l'épreuve des imbéciles est de sous-estimer l'ingéniosité de ceux-ci. - Douglas Adams

  7. #27
    Membre expert
    J'espère que ça ne va pas devenir un "Rachat de Sun par Oracle II" avec OpenSUSE dans le rôle de Java (le produit star) et Mono dans celui d'OpenSolaris (le chouchou de la communauté menacé de disparition).

    J'espère qu'OpenSUSE donnera des idées à Microsoft pour Windows. Si ça peut lancer le caméléon vert dans la cour des grands OS, pourquoi pas. Surtout s'il emmène Ubuntu voire Fedora et ce qu'il reste de Mandriva (cocorico !) dans son élan. Mais pas de Debian, Gentoo et consorts avec leurs réputations de distros "compliquées".

    Pour Mono, tout se complique. Il perd sa principale qualité : être une alternative à Microsoft pour le .NET.


    Citation Envoyé par manudwarf Voir le message

    Sinon, je redoute que cette affaire discrédite (à tort) aux yeux de certains "libristes" une excellente distribution (OpenSuse).
    Cf. Opera pour les navigateurs Web.
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  8. #28
    Expert éminent sénior
    Les brevets Novell rachetés par une alliance entre Microsoft, Apple, Oracle et EMC
    Selon un document publié par l'autorité fédérale anti-trust Allemande

    Mise à jour du 17/12/2010 par Idelways


    Après le rachat de Novell par Attachmate (lire ci-avant) et l'acquisition comme partie de cette transaction de 882 brevets par le « CPTN Holdings LLC », présenté en tant que "consortium de sociétés technologiques mené par Microsoft", l'identité des partenaires de Microsoft dans ce rachat vient d'être révélée.

    Ou plutôt dénichée.

    Il s'agirait d'Oracle, Apple et EMC (spécialiste des infrastructures et des solutions de stockage, déteneur entre autres de VMWare). Ces sociétés feraient donc partie, au côté de Microsoft, d'une joint-venture et partageraient ces centaines de brevets.

    L'information, gardée top-secret pour des raisons encore inconnues, a été trouvée par des blogueurs dans un très bref passage d'un document intitulé "Processus de fusion en cours" publié par l'Office Fédéral de Lutte contre les Cartels, représentant de l'autorité allemande dans les affaires de concurrences.

    Publié le 9 décembre, ce document ne donne pas plus de détails sur cette affaire, si ce n'est le type de produit, classé, sans grande surprise cette fois, dans la catégorie "Brevets".

    On sait donc maintenant que Microsoft ne détient par seul ces centaines de brevets, ou à la rigueur n'est pas le seul poids lourd à avoir son mot à dire dans cette affaire, mais cette révélation soulève plus d'interrogations qu'elle n'apporte de réponses.

    Que comptent faire ces géants de l'informatique de ces brevets une fois la création de cette co-entreprise finalisée ? Vont-il se les partager ? Sur quelle base ?

    Ou s'agit-il d'une alliance stratégique pour contrer la progression de Google, notamment sur le front des smartphones ?

    Pour rappel, Microsoft, Apple et Oracle sont tous les trois engagés dans des procédures judiciaires concernants des brevets sur la téléphonie mobile.

    Auraient-ils intérêt à enrichir leur catalogue de brevets pour se lancer dans de nouvelles poursuites ?


    Source : le document traduit par Google Translate, le document original

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette révélation ?
    Quelles sont, selon vous, les raisons qui ont motivé la création de cette alliance ?

  9. #29
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Homo_Informaticus Voir le message
    MMMhhh quand je disais ça je pensais plus à ne pas reproduire la même architecture que Windows.

    Immaginez que MS sorte une distrib Linux optimisé pour son framework, qui pourrait devenir le Standart de l'hebergement web pour l'ASP.Net (ou tout autre type de serveur)

    Ils pourraient récup des PdM, Recupérer des utilisateurs fervents défenseurs de Linux, et faire de leur produit quelque chose de très répendu et standardisé.

    La seule frontière qui séparerait cette situation de l'effrayant serait de faire tout ça en fermé/propriétaire.

    Mais s'ils sont pas bêtes, ouvrir ça leur permettrai vraiment d'avoir la main prise sur le monde du Dev...

    Un Framework pour les gouverner tous
    Un IDE pour les trouver
    Deux OS pour les amener tous
    Et dans Le Dev .Net les lier
    Est ce que macos est libre et ouvert ? pourtant il ressemble à un unix ... donc c'est fesable, ils peuvent reproduire une architecture proche d'unix tout en fesant du fermé et propriétaire.

  10. #30
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par Idelways Voir le message

    Quelles sont selon vous les raisons qui ont motivé la création de cette alliance ?
    Se protéger contre d'éventuelles attaques futurs ?
    If it's free, you are not the customer, you are the product.

  11. #31
    Membre expert
    Qui a quoi ?
    Ok mais on ne sais toujours pas qui (MS, Oracle, EMC, Apple) a pris quoi (OpenSUSE, Mono).

    Après réflexion, l'alliance devait surtout avoir pour but de contrer l'un des "gros" absent de cette coalition. Mais lequel ? Google ? IBM ? Facebook (si c'était lui, j'irai même jusqu'à accepter la mise à mort de Mono et OpenSUSE par Microsoft, Oracle et Apple) ? Autre ?
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  12. #32
    Membre chevronné
    C'est Attachmate qui a racheté SuSE et Novell. Le consortium créé par Microsoft a racheté une vaste collection de brevets qui appartenaient à Novell. Pas des projets, des logiciels ou autre chose.
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

  13. #33
    Expert éminent sénior
    Le rachat des brevets Novell par Microsoft, Apple, Oracle et EMC étudié par la commission Allemande anti-trust
    Saisie par l'Open Source Initiative

    Mise à jour du 04/01/2011 par Idelways


    L'Open Source Initiative (OSI) vient de déposer une requête auprès de la commission fédérale Allemande de lutte contre les cartels et les trusts, une requête dans laquelle elle demande à ce que soit examiné de prêt le rachat des brevets de Novell par le CPTN - un nouveau consortium composé de Microsoft, Apple, Oracle et EMC (pour plus de détails, lire ci-avant)

    Selon l'OSI, l'opération du rachat de ces quelques 882 brevets représente une "menace potentielle sans précédent contre les logiciels open-source".

    "Potentielle" car rappelons-le, on ne sait toujours pas précisément quels brevets sont concernés par cette transaction. Novell a par ailleurs tenté de rassurer la communauté en indiquant que les brevets Unix n'en faisaient pas partie.

    L'OSI affirme cependant que le fait que ces brevets soient dans les mains de Microsoft est préoccupant. Mais c'est la révélation des identités de ses partenaires – dont Oracle, nouveau « grand ennemi » pour une partie du monde open-source - qui a motivé le dépôt de cette requête.

    La formation du CPTN "représente une perturbation majeure du paysage concurrentiel" selon l'OSI, qui rappelle que les membres de ce consortium considéreraient Linux et l'open-source comme une "menace majeure" pour leurs commerces et que ces mêmes membres auraient multiplié par le passé les déclarations hostiles à l'égard de l'opensource : "si l'on admet que Novell était sincère dans la promotion et sa contribution aux développements des logiciels open-source [...] le CPTN a toutes les motivations et les opportunités pour faire l'inverse"

    Selon l'Open Source Initiative, la formation de cette alliance industrielle n'est —in fine— "qu'une couverture pour amorcer des attaques pour violations de brevets" en protégeant chacun de ces membres de ces mêmes attaques. Comprendre que si des attaques contre des projets open-source venaient à être menées par le CPTN, aucun de ses quatre membres ne pourrait être directement impliqué dans l'affaire.

    Reste que tant que l'on ne connait pas le détail exact des brevets rachetés, il est difficile d'accuser qui que ce soit de quoi que ce soit.

    Une procédure qui poussera peut-être en revanche le CPTN à jouer la transparence et à dévoiler ce catalogue aujourd'hui bien opaque.


    Source : le site officiel, les détails de la requête

    Et vous ?

    Partagez-vous l'avis de l'Open Source Initiative ?
    Le CPTN est-il à ce point une menace pour l'Open Source ?

    En collaboration avec Gordon Fowler

  14. #34
    Membre éprouvé
    Bonjour,
    j'ai l'impression qu'on voit aujourd'hui un problème lié à l'Open Source.
    En effet il semblerait que beaucoup de projets on été réalisé par tout un chacun mais que les licences peuvent être lié à des sociétés qui elles ont un objectif bien commercial Sun l'année dernière, maintenant Novell et pourquoi pas plus tard Google.
    meme si le développement est fait en parti par des bénévoles, lorsque derrière la société possédant les droits décide de vendre qu'en advient il du temps passé et des projets lié?

    Bonne année à tous

  15. #35
    Expert éminent
    Peut être qu'il faut que les utilisateurs comprennent qu'open source ou non, ils dépendent forcément de quelqu'un d'autre. C'est ce qu'on a vu avec opensolaris et java dernièrement, trop de gens se disent Ah tiens c'est open source donc personne n'a de prétentions à faire valoir. Ce raisonnement, on en voit de plus en plus les limites, limites qui ont toujours existé mais dont personne ne s'était jamais vraiment préoccupé.

  16. #36
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par cbleas Voir le message
    Bonjour,
    j'ai l'impression qu'on voit aujourd'hui un problème lié à l'Open Source.
    En effet il semblerait que beaucoup de projets on été réalisé par tout un chacun mais que les licences peuvent être lié à des sociétés qui elles ont un objectif bien commercial Sun l'année dernière, maintenant Novell et pourquoi pas plus tard Google.
    meme si le développement est fait en parti par des bénévoles, lorsque derrière la société possédant les droits décide de vendre qu'en advient il du temps passé et des projets lié?

    Bonne année à tous
    Une société qui lance un projet open-source ne contrôle pas réellement celui-ci. Elle peut contrôler de la propriété intellectuelle impliquée, comme le nom du produit (propriété de marque), à l'image de ce qui se passe pour OpenOffice et MySQL, ou des brevets, comme ce qui se passe pour Java, mais pas les contributions de membres de la communauté.
    En d'autres termes, avec une marque, elle peut obliger la communauté à forker, et avec des brevets, elle peut interdire les forks.

    Les licences de la famille GPL v3 (GPL, LGPL et surtout AGPL) permettent de se prémunir contre les risques liés aux brevets, car le fait de placer du code sous une telle licence veut dire que le contributeur renonce au droit de faire valoir des brevets sur celui-ci. Personnellement, je ne participerais pas facilement à un projet sous une autre licence...
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

  17. #37
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par _skip Voir le message
    Peut être qu'il faut que les utilisateurs comprennent qu'open source ou non, ils dépendent forcément de quelqu'un d'autre. C'est ce qu'on a vu avec opensolaris et java dernièrement, trop de gens se disent Ah tiens c'est open source donc personne n'a de prétentions à faire valoir. Ce raisonnement, on en voit de plus en plus les limites, limites qui ont toujours existé mais dont personne ne s'était jamais vraiment préoccupé.
    C'est tout à fait exact. Je pense depuis longtemps que l'open-source n'a pas encore connu réellement l'épreuve du feu d'un environnement concurrentiel acharné. Avec Oracle, on voit ce que ça pourrait donner. Et ce n'est encore rien...
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

  18. #38
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par _skip Voir le message
    Peut être qu'il faut que les utilisateurs comprennent qu'open source ou non, ils dépendent forcément de quelqu'un d'autre. C'est ce qu'on a vu avec opensolaris et java dernièrement, trop de gens se disent Ah tiens c'est open source donc personne n'a de prétentions à faire valoir. Ce raisonnement, on en voit de plus en plus les limites, limites qui ont toujours existé mais dont personne ne s'était jamais vraiment préoccupé.
    Le problème se sont les brevets logiciels. Comme dit plus haut, les licence (A)GPL V3 règlent ce problème. Avec ces licences là, il y a une vraie indépendance pour l'utilisateur.

    Quant à Java, il n'a jamais été libre il me semble, par contre openSolaris oui, et il a été forké depuis.

  19. #39
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par cbleas Voir le message
    Bonjour,
    j'ai l'impression qu'on voit aujourd'hui un problème lié à l'Open Source.
    En effet il semblerait que beaucoup de projets on été réalisé par tout un chacun mais que les licences peuvent être lié à des sociétés qui elles ont un objectif bien commercial Sun l'année dernière, maintenant Novell et pourquoi pas plus tard Google.
    Attention a ne pas mélanger brevets et licences qui sont deux problèmes bien distincts. On peut très bien être sous le coup d'un brevet d'une entreprise sans avoir eu le moindre rapport avec celle ci.

    Citation Envoyé par _skip Voir le message
    Peut être qu'il faut que les utilisateurs comprennent qu'open source ou non, ils dépendent forcément de quelqu'un d'autre. C'est ce qu'on a vu avec opensolaris et java dernièrement, trop de gens se disent Ah tiens c'est open source donc personne n'a de prétentions à faire valoir.
    Parfois oui, mais ca n'a rien d'obligatoire.
    Ca dépend avant tout de la licence et de comment est attribué le copyright. Pour Linux ou Firefox/Apache, il n'y a clairement pas de problème, car d'un coté on a une source de contribution très active et variée, de l'autre des fondations à but non commercial avec cependant des moyens conséquents.

    Citation Envoyé par trenton Voir le message
    Quant à Java, il n'a jamais été libre il me semble, par contre openSolaris oui, et il a été forké depuis.
    Le cas de Java est un peu compliqué. L'OpenJDK est, depuis 2006, sous une licence considérée libre (GPL v2).
    Mais Sun(puis Oracle) à gardé une série de brevets qui concernent la JVM. Ils se sont engagés à ne les utiliser que contre les implémentations non conforme de Java, mais en même temps ils conservent la liberté de fournir aux conditions qu'ils veulent le TCK qui permet de valider la conformité d'un JDK. Harmony(l'implémentation JavaSE d'Apache) en a fait les frais, quand Oracle a exigé que sa licence interdise l'utilisation sur appareil mobile(ce qui l'aurait rendu non libre) pour qu'il ait accès au TCK.

    De fait, malgré sa licence libre, toute implémentation Java ou même fork du l'OpenJDK qui ne plairait pas à Oracle, reste menacée.

  20. #40
    Membre chevronné
    Partagez-vous l'avis de l'Open Source Initiative ?
    Tout ce qui est achat/vente de brevets devrait être obligatoirement publique.

    Le CPTN est-il à ce point une menace pour l'Open Source ?
    Pourquoi vouloir absolument mettre l'accent sur l'open source ?
    Le CPTN est une menace pour toute entreprise/association concernée par ces brevets. Ce qui inclut Open Source et Propriétaire.
    If it's free, you are not the customer, you are the product.

###raw>template_hook.ano_emploi###