Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior
    De plus en plus de développeurs abandonnent les applications pour iPhone pour des sites en HTML5
    De plus en plus de développeurs abandonnent les applications pour iPhone pour les remplacer par des sites en HTML5, quelle méthode préfèrez-vous ?

    La frustration et le mécontentement éprouvé par les développeurs d'applications mobiles à l'encontre des procédures de validation souvent longues (tros semaines) et hazardeuses de l'App Store d'Apple sont largement connus, et continuent d'augmenter. Beaucoup de professionels de l'informatique sont ainsi lassés de ce parcours du combattant qu'il leur faut accomplir afin que leurs applicatons terminent dans les mains du public.

    Aussi, certains d'entre eux ont trouvé une parade : au lieu de créer des applications, ils construisent des pages Internet spécialement conçue pour être compatibles avec le smartphone de la marque à la pomme.

    Le site mobile de Twitter est ainsi construit de cette sorte.

    Les développeurs se tournent donc davantage vers le HTML5, qu'ils substituent aux applications pour iPhone.

    Pourquoi ? Ils évoquent l'itération rapide qu'offre ce langage. Quelque chose est immédiatemenht disponible dès que son codage est terminé, pas besoin d'attendre trois semaines. De plus, comme les applications peuvent intègrer un navigateur Safari, le travail effactué en HTML5 pourra être réutilisé sousla forme d'application native.

    La conception serait également plus aisée, car du code très spécifique n'est pas nécéssaire. Et le confort d'utilisation pour les utilisateurs serait supérieur à celui d'une application classique (depuis laquelle une redirection vers un navigateur pourrait être hasardeuse, alors que dans le cas présent, les consommateurs se trouvent déjà dans le navigateur -et ils sont, de plus, habitués à ses fonctions de navigation-).

    Source : Une interview vidéo d'un développeur de Nextstop qui explique pourquoi ses collègues et lui-même préfèrent utiliser cette méthode :

    [ame="http://www.youtube.com/watch?v=Jks-idxVrCs"]YouTube- Why Nextstop used HTML 5 instead of doing an iPhone app[/ame]

    Et vous, comment préfèrez-vous concevoir un contenu interactif pour iPhone ? SOus la forme d'une application, ou via le HTML5 ? Pourquoi ?

  2. #2
    Membre averti
    Quel est le pourcentage de développeurs qui choisissent HTML5 à une application en Cocoa ?

    Comment ils font depuis le navigateur pour jouer avec OpenGL ou pour utiliser les fonctions natives du téléphones (accéléromètre, etc...) ?

  3. #3
    Membre habitué
    Il y a beaucoup de bruit en ce moment dans la blogosphère :
    Là où ça a commencé : http://www.quirksmode.org/blog/archi...is_not_ev.html
    Des réponses :


    L'auteur originel répond à nouveau :
    http://www.quirksmode.org/blog/archi..._iphone_a.html

    En gros il manque quand même le support de position:fixed et un scroll aussi "naturel" que sur applications natives pour pouvoir concurrencer les applications natives en terme d'ergonomie. Par contre pas de jeux 3D et pas de micro-paiement facilité non plus.

    Pour le scroll et le position:fixed Apple utilise une libraire JavaScript nommée PastryKit mais ils ne l'ont pas mise à disposition de tous : http://daringfireball.net/2009/12/pastrykit

    jQtouch et iUI, les principales librairies JavaScript facilitant le développement d'applications Web optimisées iPhone ne gère pas encore ça.

  4. #4
    Membre habitué
    Citation Envoyé par ZeRevo Voir le message
    Quel est le pourcentage de développeurs qui choisissent HTML5 à une application en Cocoa ?
    On n'a pas de chiffres mais je il ne doit pas y en avoir beaucoup. Le titre de la news est plutôt racoleur (comme pour toutes les autres news)

    Citation Envoyé par ZeRevo Voir le message
    Comment ils font depuis le navigateur pour jouer avec OpenGL ou pour utiliser les fonctions natives du téléphones (accéléromètre, etc...) ?
    Il existe des fonctions JavaScript pour faire du offline, utiliser l'accéléromètre (au moins un minimum utilisable), etc. La 3D apparaît dans les navigateurs desktop donc pourquoi pas dans le mobile bientôt mais pour l'instant c'est non.

  5. #5
    Membre du Club
    Tout ce qui suit est un avis et pas une description de fait.

    Je pense que pour les applications qui font appel aux fonctions propres de l'appareil et dans le cas de jeux on ne pourra pas déroger au développement de l'application lourde.

    Les avantages pour les autres applications avec l'utilisation du Web est de s'affranchir de toutes les contraintes des cycles de vie des applications sur les différents terminaux mais on doit repenser le business model de l'application.
    Beaucoup sont enclin à payer une petite somme sur un App Store mais peu à payer cette somme sur internet (vécu et feedback d'utilisateur proche) pour un service ou un site en ligne.

  6. #6
    Membre à l'essai
    ?
    Qui vous dit que je veut créer un contenu pour iPhone ? pour quoi cette question a été formulée de cette façon ? pour quoi il n'y as pas un autre choix dans le sondage genre "Je ne veut pas créer un contenu pour iPhone" ? (le autre c'est pour je ne suis pas vivant, je ne sais pas lire ou je ne créer pas )

    c'est ce qu'on appel de la manipulation d'opinion !!!

    Malgré que j'en possède un et j'en suis content, mais le iPhone c'est fini, il as fait son temps, place a Android et l'open source en générale, Et du vent pour la dictature, le monopole, le contrôle absolu.

  7. #7
    Membre du Club
    L'iphone n'a pas fait sont temps et reste toujours en vie.
    Le parc est très important. L'IPhone a mis en avant le problème et l'intérêt du développement web en raison de l'architecture et le processus de validation des applications.

    Ta réflexion n'a aucun sens mais il est vrai qu'au lieu de IPhone il y aurait pu y avoir smartphone.

    Que tu l'aimes ou pas l'iPhone il faut faire avec si tu veux toucher beaucoup de personne après ça dépend de ta stratégie et de ta cible.

  8. #8
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message

    Et vous, comment préfèrez-vous concevoir un contenu interactif pour iPhone ? SOus la forme d'une application, ou via le HTML5 ? Pourquoi ?
    Chaque technologie doit être utilisé pour l'utilisation qu'il est prévu d'en faire.

    Un contenu de site accessible en ligne et adapté à l'écran de l'iPhone passe par HTML5.

    Une application qui nécessite de réelles performances, du stockage local des données ou tout simplement du Push est native. C'est une évidence. En terme d'ergonomie, ce n'est pas du tout la même chose.
    D'ailleurs, il suffit de voir l'attrait des utilisateurs à la sortie de l'application SNCF permettant la réservation d'un trajet. L'application web existe depuis longtemps pourtant...

    Concrètement, je pense qu'il y a 2-3 développeurs qui ont très peur de ne pas suivre sur des technologies comme Cocoa et qui du coup trouvent des excuses des plus farfelues pour rester sur des technologies qu'ils connaissent, au détriment de la qualité.

    Une vision qui me semble réaliste : regardez les applications iPhone phares et imaginez les en webapps... Quid de la qualité ?

    Maintenant, c'est vrai que la webapps peut être un excellent moyen de diffuser une application à contenu un peu limite pour être publiquement affichée sur les réseaux d'Apple... (le X surtout)

    Donc les webapps, c'est bien, mais ça ne fait pas tout.
    "Il est plus facile de décomposer un problème en ses éléments, forcément plus simples, que de le traiter en sa totalité." (R. Descartes)

    Freelance iOS

  9. #9
    Membre éprouvé
    Gares aux trolls :-)
    Au lancement de l'iPhone Apple a dit qu'il faudrait faire des webapp pour l'iPhone.

    Les développeurs n'étaient pas content, à raison, de ne pas avoir AU MOINS le choix entre applications natives et webapp. Webkit n'était pas encore au niveau et le choix des applications natives était justifié pour certains.

    Maintenant que les applications natives sont légions les développeurs sont mécontents du modèle de validation et veulent la souplesses des webapp. Grand bien leur fasse. La plupart des applications iPhone pourraient très bien fonctionner sur le modèle webapp, surtout avec l'arrivée d'HTML5 pour l'accès hors-ligne.

    On voit maintenant un retour en force des webapp en pleurant sur le principe de validation. Ce débat est un peu stérile car il n'utilise pas des arguments valables.

    Apple a mis en place l'AppStore, il en porte le modèle et les infrastructures. C'est son droit d'en définir les règles. Ceux qui ne veulent pas les suivre peuvent se rabattre sur le web et développer leurs propres solutions. Apple ne fait RIEN pour empêcher cela, et bien au contraire fait tout pour améliorer WebKit pour l'amener au niveau d'applications natives.

    Les webapp sont l'avenir et la 3D ne devrait pas tarder à débarquer aussi avec WebGL. Mais les applications natives offrent un modèle économique beaucoup plus simple tant pour les utilisateurs que les développeurs, surtout depuis l'arrivée des achats in-app.

    Les deux univers sont complémentaires et ne doivent pas être opposés.

    Les applications ont leur places mais devraient être limitées à des applications plus complexes comme une suite bureautique ou certains jeux.
    Elles ont également un sens pour délivrer un contenu payant de façon simple.

    Avec l'inévitable augmentation de la puissance des terminaux de poche webapp et applications natives seront de plus en plus sur un pied d'égalité.

  10. #10
    Membre habitué
    Citation Envoyé par Averroes Voir le message
    L'IPhone a mis en avant le problème et l'intérêt du développement web en raison de l'architecture et le processus de validation des applications.
    Je comprends pas ta phrase? L'intéret du développement web existait bien avant l'iPhone. Ce serait pas plutôt
    "L'IPhone a mis en avant le problème et l'intérêt du développement web en raison de son architecture et le processus de validation des applications de l'Apple Store."

  11. #11
    Membre chevronné
    Simple question : une appli en html5 développée pour l'Iphone serait accessible aux autres smartphone? Si c'est le cas, ça permet de toucher plus de monde.
    dam's

  12. #12
    Futur Membre du Club
    Citation Envoyé par dams78 Voir le message
    Simple question : une appli en html5 développée pour l'Iphone serait accessible aux autres smartphone? Si c'est le cas, ça permet de toucher plus de monde.
    Normalement une application web html5 dévéloppée pour Iphone s'affiche bien sur les autres smartphones, cependant il y a le problème du user agent qui fait qu'on ne retrouve pas au final le même site sur les autres smartphones. Par exemple, le site gmail pour mobile qui s'affiche différemment selon le smartphone.
    Certains sites dimensionnent leurs pages en fonction de la taille de l'écran de l'Iphone, et cela peut poser des soucis aux autres.

  13. #13
    Invité
    Invité(e)
    Ou certains sites offrent moins de possibilitées directement accessibles depuis l'accueil ( fnac par exemple ) par rapport à un navigateur non mobile.

  14. #14
    Membre à l'essai
    Je ne suis pas persuadé que l'affirmation selon laquelle de plus en plus de développeurs préfèrent le HTML 5 au Cocoa soit très justifiée mais peu importe.

    J'ai répondu que ça dépendait car je pense que chacune des façons de faire a ses avantages. Il me semble évident que pour faire un jeu qui utilise OpenGL 2.0 ES, utiliser Cocoa est indispensable (même si WebGL devrait corriger cela d'ici quelques années). Par contre, pour des services entièrement orientés Internet et qui ont vocation à être utilisés sur plusieurs plateformes mobiles, l'utilisation du HTML 5 peut être un choix plus stratégique. Ainsi, faire fonctionner une application sur Android ou iPhone est plus simple puisqu'un seul développement suffit.

    A titre personnel, je suis en train de passer du monde du Web pur au développement iPhone et je continue à penser que les deux sont complémentaires.