IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior
    Avatar de Katleen Erna
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    1 547
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 1 547
    Points : 75 938
    Points
    75 938
    Par défaut Le chômage pour les professions de l'informatique gagne 45 % en un an, d'après les estimations de Pole Emploi
    Le chômage pour les professions de l'informatique gagne 45 % en un an, d'après les estimations de Pole Emploi

    De grandes questions se posent actuellement sur le véritable taux de chômage des informaticiens, puisques les estimations officielles divergent. Le Syntec informatique (fédération patronale), l’estime à 2,5% en évoquant de 7.000 à 10.000 destructions d’emplois en 2009, quand la Dares l’évalue à plus de 5%. Comment ces chiffres peuvent-ils passer du simple au double, suivant l'organisme dont ils proviennent ?

    Les estimations du Syntec seraient calculées de façon hasardeuse, ne prenant en compte que les emplois de la branche LSI (Logiciels & Services Informatiques), et s'arrêtant surtout aux demandeurs d’emplois dont le dernier employeur était une entreprise de la branche (SSII, éditeurs, SCT, etc.).

    Quid alors de la qualification (code ROME de l'ANPE qui ne correspond non pas au secteur de la précédente entreprise mais à la qualification et au poste recherché) et des jeunes diplômés primo-demandeurs d’emplois (qui ne sont pas pris en compte puisqu’ils n’ont jamais travaillé) ?

    Ils passent tout simplement à la trappe. Facile alors, dans ces conditions, d'atteindre le taux rassurant de 2.5 %...

    La Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) dénombrait quant à elle 20 845 demandeurs d’emploi en informatique (cat.1) et 31 300 (toutes catégories), soit un taux de chômage moyen de la profession d’environ 5.58% (chiffres de juillet-août 2009). Aucune reprise de l'emploi n'a été observée depuis et la situation semble même encore empirer.

    Fin septembre 2009, dans la catégorie A (sans emploi), on comptait 28 900 informaticiens en recherche d’emploi, soit un taux de chômage de 5,6 % (sur la base des 515 000 informaticiens salariés et demandeurs d’emploi dénombrés par l’Insee).

    En incluant les catégories B et C (demandeurs d’emploi ayant une activité réduite), la proportion d’informaticiens au chômage s’élevait à 34 100 demandeurs d’emploi, soit un taux de chômage de 6,3% pour l’ensemble de la profession.

    De plus, alors que le taux de chômage national et global entrait dans une phase de stabilisation en juillet-août, il empirait de 7.72 % dans l'informatique. Pire, sur une période d'un an, le nombre de demandeurs d'emplois en informatique gagnait 45 % (alors que la hausse tous secteurs confondus plafonnait à 25.8 %).

    La situation ne devrait d'ailleurs pas s'améliorer en 2010 où les recrutements seraient encore timides, puisqu'il faudrait, selon le Syntec, tenir compte d'un décalage de 12 à 24 mois entre la reprise de l'activité et celle de l'emploi.

    Sources : Les chiffres du Syntec (PDF) et les chiffres de la Dares/Pole emploi (XLS)

    Pourquoi le Syntec tente-t-il ainsi de minimiser ses estimations ?

    Que vous inspirent de tels chiffres ? Pourquoi une période si morose ?

    Est-ce que vous ou vos proches rencontrez actuellement des difficultés pour trouver ou retrouver un emploi dans les secteurs de l'IT ?

  2. #2
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    février 2004
    Messages
    54
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2004
    Messages : 54
    Points : 46
    Points
    46
    Par défaut
    1) Les cadres informatiques sont les moins payés de tous les cadres (c'est pas nouveau)
    Pourtant, il faut bien remplir les écoles d'informatique donc il faut continuer à faire réver, quitte à arranger les chiffres. Un très faible taux de chomage (bidon), ça aide.

    2) La période est morose alors que l'économie mondiale est actuellement assistée par les plans de relances mondiaux. Je vous laisse imaginer ce que cela va donner quand les plans de relance vont arriver à expiration (un peu comme la fin de la prime à la casse mais version étendue à toute l'économie).

    3) Dans ma boite, c'est pour l'instant -30% de commandes alors que nos clients sont du service public. Donc si ça continue, ménage au niveau des effectifs.

    Pourquoi ce mensonge général au niveau de l'état de l'économie? Ben c'est assez simple, nous sommes dans une société de consommation. Si les gens prennent réellement peur, il y aura une très grosse baisse de la consommation (imaginez un monde où plus aucun téléphone, ordinateur, télévision etc... ne se vend plus, que les ne dépensent plus que pour le vital, à savoir se nourrir, le loyer, se chauffer et se vêtir, le tout pour le moins cher possible).

    Bref on tente de masquer les choses en attendant que cela passe (et ça passera pas comme cela, il y a maintenant trop de dettes à payer).

  3. #3
    Membre actif Avatar de turican2
    Profil pro
    Inscrit en
    août 2006
    Messages
    257
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 43
    Localisation : France, Pas de Calais (Nord Pas de Calais)

    Informations forums :
    Inscription : août 2006
    Messages : 257
    Points : 234
    Points
    234
    Par défaut
    Pourquoi le Syntec tente-t-il ainsi de minimiser ses estimations ?
    éventuellement pour encourager certaines entreprises a embaucher ou ne pas repousser leur intention d'embauche. Si tout le monde dit :"ça va mal" alors plus aucune structure ne risque d'ouvrir de nouveaux postes.

    Que vous inspirent de tels chiffres ? Pourquoi une période si morose ?
    Et bien en période fast, une même structure peut avoir plusieurs équipes pour plusieurs projets en parallèle. Aujourd'hui, je vois beaucoup d'entreprise attendre qu'un projet soit fini pour en démarrer un nouveau, ça divise donc de façon drastique le personnel en poste.

    Est-ce que vous ou vos proches rencontrez actuellement des difficultés pour trouver ou retrouver un emploi dans les secteurs de l'IT ?
    Je suis actuellement en rupture conventionnel avec du temps de disponible, j'ai écumé 70% des ssii du nord pas de calais. Les RH recherchent avant tout a provisionner pour de futur nouveau projet mais pas pour des postes concret. De l'aveux d'une, elle ne pense pas pouvoir me trouver (entretient pris tout début octobre) de poste avant février/Mars 2010 voir Q2 pour attendre la suppression de la taxe professionnel.

    Pour le moment les indicateurs sont aux rouges, il faut se montrer patient.

    @Cassios: Je rejoins l'intégralité de tes propos.
    "La connaissance s'accroît quand on la partage."(Socrate)

    Si vous trouvez vous même la solution au POST que vous venez de poser, indiquez nous comment vous avez fait

  4. #4
    Membre expérimenté
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2006
    Messages
    477
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Canada

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2006
    Messages : 477
    Points : 1 481
    Points
    1 481
    Par défaut
    Pourquoi le Syntec tente-t-il ainsi de minimiser ses estimations ?
    Mais il n'y a pas que le syntec qui minimise le problème. Ici même, j'ai lu des discours du type "il y aura toujours de la place pour les bons", "ça permet de nettoyer l'entreprise des incompétents", "quand on a des compétences, on a pas à s'inquiéter", etc.

    À l'époque de la crise du début des années, 2000, alors même que le chômage des informaticiens avait triplé en un temps record, la presse continuait à annoncer une "pénurie de main d'œuvre en informatique".

  5. #5
    Membre chevronné

    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    3 995
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 3 995
    Points : 2 248
    Points
    2 248
    Par défaut
    L'explication est très simple : le Syntec n'est pas l'ami des informaticiens, mais l'ami des entreprises informatiques.

  6. #6
    Inactif  
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2007
    Messages
    28
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2007
    Messages : 28
    Points : 85
    Points
    85
    Par défaut
    Citation Envoyé par LeSmurf Voir le message
    À l'époque de la crise du début des années, 2000, alors même que le chômage des informaticiens avait triplé en un temps record, la presse continuait à annoncer une "pénurie de main d'œuvre en informatique".
    Ben c'est toujours le cas justement
    La hausse du chomage est 2 fois plus importante dans l'informatique que sur l'ensemble du marché du travail... à part çà l'informatique c'est toujours l'edlorado ! Enfin il est vrai qu'on part de bas aussi... et qu'on est toujours plus bas que le chomage moyen en France !

    A propos du Syntec, ils ont toujours cherché à enjoliver la réalité pour faire croire aux difficultés de recrutement... mais il y aurait beaucoup à dire à ce sujet (annonces pour "moutons à 5 pates", salaires parfois minables, SSII boudées par les informaticiens...etc)

    En tout cas bravo à developpez.net pour avoir repris cet infos sur la réalité du chômage dans nos professions, c'est un bon point pour lutter contre la désinformation

  7. #7
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2005
    Messages
    35
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 38
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2005
    Messages : 35
    Points : 48
    Points
    48
    Par défaut
    Citation Envoyé par Cassios Voir le message
    1) Les cadres informatiques sont les moins payés de tous les cadres (c'est pas nouveau)
    Pourtant, il faut bien remplir les écoles d'informatique donc il faut continuer à faire réver, quitte à arranger les chiffres. Un très faible taux de chomage (bidon), ça aide.

    2) La période est morose alors que l'économie mondiale est actuellement assistée par les plans de relances mondiaux. Je vous laisse imaginer ce que cela va donner quand les plans de relance vont arriver à expiration (un peu comme la fin de la prime à la casse mais version étendue à toute l'économie).

    3) Dans ma boite, c'est pour l'instant -30% de commandes alors que nos clients sont du service public. Donc si ça continue, ménage au niveau des effectifs.

    Pourquoi ce mensonge général au niveau de l'état de l'économie? Ben c'est assez simple, nous sommes dans une société de consommation. Si les gens prennent réellement peur, il y aura une très grosse baisse de la consommation (imaginez un monde où plus aucun téléphone, ordinateur, télévision etc... ne se vend plus, que les ne dépensent plus que pour le vital, à savoir se nourrir, le loyer, se chauffer et se vêtir, le tout pour le moins cher possible).

    Bref on tente de masquer les choses en attendant que cela passe (et ça passera pas comme cela, il y a maintenant trop de dettes à payer).
    Je suis tout à fait d'accord avec cette analyse ! l'année 2010 va être rude alors rester au chaud ^^ et acheter de l'or ou de l'argent après vous être acheté un appart ou une maison
    Les banquiers ruinent le monde... regardez ce podcast qui parait toutes les semaines, il est vraiment très intéressant et vous tient au courant de tout ce qui se passe dans le monde et qui n'est pas relayé par les médias traditionnels pour que le peuple ne soit pas pris de panique et ne consomme plus.. Mais c'est sans compter sur internet -> [ame="http://www.ustream.tv/recorded/2584267"]Revue de presse internationale-181109, Pierre Jovanovic Time952 on USTREAM. Radio[/ame] (c'est celui de mercredi dernier, ce soir il y aura la suite. Il parait toutes les semaines.)

  8. #8
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Le Syntec s'est toujours montré très approximatif avec les chiffres... amusant pour une organisation représentative des sociétés informatiques !

    Dernier exemple en date : il s'attendaient fin 2008 à une petite croissance de +2% en 2009... et finalement ils viennent d'annoncer une récession de 2 à 3% dans le secteur pour 2009 !
    Ils mentent aussi sur les créations d'emploi nettes : ils racontent toujours qu'elles sont en moyenne de 15 000 / an depuis 10 ans... mais c'est faux car il y a en moyenne une crise tous les 7 ans et chaque fois des pertes d'emploi.
    Les recrutements dans l'info, c'est énormément du turnover, mais en fait on a peu de créations d'emploi nettes...

    Pour les emploi développeurs le mieux c'est ici : http://emploi.developpez.com

  9. #9
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2007
    Messages
    957
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2007
    Messages : 957
    Points : 1 131
    Points
    1 131
    Par défaut
    Pourquoi le Syntec tente-t-il ainsi de minimiser ses estimations ?
    C'est exagéré, les informations provenant de la Syntec sont une métrique parmis tant d'autres. La Syntec ne représente pas les informaticiens.

    Que vous inspirent de tels chiffres ? Pourquoi une période si morose ?
    La crise touche tout le monde y compris les informaticiens.
    Cela dit c'est toujours pareil se sont les plus fragile les premieres victimes.
    Jeunes, vieux, femmes et étrangers.

    Est-ce que vous ou vos proches rencontrez actuellement des difficultés pour trouver ou retrouver un emploi dans les secteurs de l'IT ?
    Non pas pour le moment mais je constate que les salaires ont baissé.

  10. #10
    Membre habitué
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2004
    Messages
    138
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2004
    Messages : 138
    Points : 168
    Points
    168
    Par défaut
    je vais suivre ce sujet.

    ce que j'adore c'est le : "chez nous il n'y a pas de crise"

  11. #11
    Inscrit

    Profil pro
    Inscrit en
    février 2008
    Messages
    658
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2008
    Messages : 658
    Points : 873
    Points
    873
    Par défaut
    Citation Envoyé par toto828 Voir le message
    je vais suivre ce sujet.

    ce que j'adore c'est le : "chez nous il n'y a pas de crise"

    Ce que tu dois savoir la crise certe n'a pas touché à l'informatique mais il a connu des percusion tres graves : Des milliers de pertes d'emploi dans les grands editeur informatiques!

    Meme developpez.com a limogé!http://www.developpez.net/forums/ima...on_mrgreen.gif

  12. #12
    Membre habitué
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2004
    Messages
    138
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2004
    Messages : 138
    Points : 168
    Points
    168
    Par défaut
    non, en fait ce que je veux dire c'est que l'informatique est salement touché par la crise, mais que les recruteurs ont tous la langue de bois en disant que leur entreprise ne connait pas la crise. Pour ceux qui passent des entretiens en ce moment savent de quoi je parle.

  13. #13
    En attente de confirmation mail

    Homme Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    766
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 45
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 766
    Points : 1 242
    Points
    1 242
    Par défaut
    Il y a aussi une pression liée à l'out-sourcing.

  14. #14
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Aie ca va pas s'arranger tout çà...

    Europe : le marché de l’emploi cadre en panne…
    Les cadres en Europe – Edition 2010
    http://presse.apec.fr/resource/media...npxltwhabd.pdf

    Les entreprises françaises prévoient de recruter de 82 000 à 101 000 cadres entre juillet 2009 et juin 2010, soit une
    baisse comprise entre 5% et 23% par rapport à la même période un an auparavant. De tels niveaux se rapprochent des
    points bas observés en 1993-1998.
    (...)
    A l’opposé, le recul de la fonction Informatique se confirmerait. Après avoir représenté environ un quart des embauches entre juillet 2005 et juin 2008 puis chuté à 13% des recrutements en 2008-2009, sa part reculerait à 10% du total des embauches.

  15. #15
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message
    Pourquoi le Syntec tente-t-il ainsi de minimiser ses estimations ?
    Parce que l'on compare des choses qui n'ont rien à voir?

    Le SYNTEC regroupe les sociétés d'étude et d'informatique. Les 7 à 10 000 destructions d'emploi dont on parle représentent des pertes d'emplois en SSII et chez des éditeurs de logiciels affiliés au SYNTEC, rapporté à l'effectif total de ces sociétés. Ce n'est pas un taux de chomage (puisque le dénominateur n'est pas la population des informaticiens mais la seule population active du SYNTEC) mais un taux de croissance du secteur. Ce que dit ce chiffre, c'est que l'emploi dans les sociétés du SYNTEC a baissé de 2,5%.

    Il y a quelques années, ce secteur était en croissance, donc on avait création d'emploi. Ca ne voulait pas dire que le chomage des informaticiens était négatif...


    L'INSEE définit les informaticiens en fonction de la déclaration faite par chacun (dans l'enquête emploi je pense). Le rapport DARES/INSEE est plus proche d'un taux de chomage (puisque le dénominateur est l'ensemble des informaticiens). Mais il faut se rappeler que le Pole Emploi ne voit pas passer tous les chomeurs (notamment, les non salariés, les dispensés de recherche, les personnes en formation et les indépendants en "intercontrat"). Par ailleurs, la définition d'informaticien peut varier. Un webdesigner peut etre déclaré graphiste ou informaticien, suivant le type d'emploi qu'il recherche. Le taux de chomage réel est donc probablement plus élevé.

    Francois

  16. #16
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    943
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 943
    Points : 1 146
    Points
    1 146
    Par défaut
    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    Parce que l'on compare des choses qui n'ont rien à voir?

    Le SYNTEC regroupe les sociétés d'étude et d'informatique. Les 7 à 10 000 destructions d'emploi dont on parle représentent des pertes d'emplois en SSII et chez des éditeurs de logiciels affiliés au SYNTEC, rapporté à l'effectif total de ces sociétés. Ce n'est pas un taux de chomage (puisque le dénominateur n'est pas la population des informaticiens mais la seule population active du SYNTEC) mais un taux de croissance du secteur. Ce que dit ce chiffre, c'est que l'emploi dans les sociétés du SYNTEC a baissé de 2,5%.

    Il y a quelques années, ce secteur était en croissance, donc on avait création d'emploi. Ca ne voulait pas dire que le chomage des informaticiens était négatif...


    L'INSEE définit les informaticiens en fonction de la déclaration faite par chacun (dans l'enquête emploi je pense). Le rapport DARES/INSEE est plus proche d'un taux de chomage (puisque le dénominateur est l'ensemble des informaticiens). Mais il faut se rappeler que le Pole Emploi ne voit pas passer tous les chomeurs (notamment, les non salariés, les dispensés de recherche, les personnes en formation et les indépendants en "intercontrat"). Par ailleurs, la définition d'informaticien peut varier. Un webdesigner peut etre déclaré graphiste ou informaticien, suivant le type d'emploi qu'il recherche. Le taux de chomage réel est donc probablement plus élevé.

    Francois
    Je prend la file avec du retard mais tu résume ce que je voulais dire. Syntec analyse les effectifs déclaré par les sociétés affiliées. Nombreux informaticiens ne sont pas conventionné syntec : convention bancaire, convention interne, pas de convention, métallurgie, ..., avant de crier au mensonge il faut comprendre que syntec n'a pas pour vocation de faire le boulot de l'état. Pole emploi, qu'elle supercherie ca aussi, que fait-on des jeunes diplômé, des freelance, ..., bref aucun de ces chiffres ne sont les bons.

    Et dans le fond il y a pas de quoi crier au loup, l'informatique est encore un secteur privilégier. Faut arrêter de jouer les victimes, en IDF on trouve du job, contrairement a certain secteur comme l'immobilier, certain secteur bancaire, les matheux, les intérimaires, les ouvriers, ...

  17. #17
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    avant de crier au mensonge il faut comprendre que syntec n'a pas pour vocation de faire le boulot de l'état
    .
    Ben le problème c'est qu'il le fait justement... mais mal.

    Pole emploi, qu'elle supercherie ca aussi, que fait-on des jeunes diplômé
    la très grande majorité sont pris en compte car inscrits au pole-emploi, pas comme dans le calcul bidon du Syntec...

    des freelance, ..., bref aucun de ces chiffres ne sont les bons.
    freelance = entreprise, ils ne sont pas pris en compte dans le pannel en effet

  18. #18
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    943
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 943
    Points : 1 146
    Points
    1 146
    Par défaut
    C'est quoi la définition d'un informaticien ?

    Développeur, Graphiste, musicien hightech, trader électronique, chercheur, secrétaire, réparateur de PC, installateur de réseaux, ...

    Tout ces chiffres sont bidons, comme tout ce que l'on vois passer sous nos yeux. Chomage != sans emploi, on sort du chômage après X refus ou après X mois, On y entre pas si on a pas cotiser X fois, ..., les sans emploi sont bien plus nombreux.

    Mais au final, les développeur (ce qui représente la majeur partie de ceux qui se plaigne) sont les mieux logé.

  19. #19
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Mais non vous mélangez tout...

    Pole-emploi différencie bien désormais les demandeurs d'emploi (indemnisés ou non) inscrits en Cat.A et ceux en Cat A+B+C, ces derniers représentent l'ensemble des demandeurs d'emploi.
    Les seuls qui ne sont pas pris en compte, ce sont certains RSA et allocataires des minima sociaux non inscrits au pole-emploi, mais autant dire qu'il y a très très peu d'informaticiens parmi eux...

    Quand aux "informaticiens" en question, ce sont les code ROME 323... c'est au moins 99% des informaticiens.
    Chercheurs, secrétaires, réparateurs de PC... n'en font pas partie en effet, ce sont d'autres codes ROME. (pour les graphistes je sais pas, mais pour moi un graphiste n'est pas un informaticien...)

  20. #20
    Membre habitué
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2004
    Messages
    138
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2004
    Messages : 138
    Points : 168
    Points
    168
    Par défaut
    [QUOTE=PéPéC;4826250
    Je pense aujourd'hui que tous ces problèmes de chômage et de société qui déraille sont liés à une trop grande importance de l'argent.[/QUOTE]

    Je dirais à une mauvaise répartition de celui-ci.

    Sympa l'idée du livre.

Discussions similaires

  1. Reconversion dans les métiers de l'informatique ?
    Par tintin72 dans le forum Emploi
    Réponses: 19
    Dernier message: 25/04/2021, 16h29
  2. Réponses: 11
    Dernier message: 10/02/2015, 16h52
  3. Conseils pour une reconversion dans l'informatique
    Par Laurentq1970 dans le forum Etudes
    Réponses: 11
    Dernier message: 02/06/2005, 22h16

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo