IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior
    Avatar de Katleen Erna
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    1 547
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 1 547
    Points : 75 793
    Points
    75 793
    Par défaut Gartner revoit à la baisse ses prévisions de dépenses IT pour 2010, de nouveaux chiffres moins optimistes
    Mise à jour du 09.07.2010 par Katleen
    Gartner revoit à la baisse ses prévisions de dépenses IT pour 2010, de nouveaux chiffres moins optimistes sont annoncés


    Gartner est revenu hier sur les prédictions qu'il avait annoncées concernant les dépenses IT pour 2010. En effet, l'institut avait rendu un rapport au premier trimestre qui était plutôt optimiste. Ainsi, une croissance de 5.3 % était attendue pour 2010.

    Ce jeudi, Gartner a revu ses prévisions à la baisse. Le taux d'augmentation global des dépenses informatiques est ainsi passé à +3.9% (soit 3.350 milliards de dollars contre 3.225 milliards en 2009).

    Deux secteurs clés ont particulièrement été touchés par les révisions de Gartner : les services IT et les logiciels d'entreprise (croissance revue à 3.1% au lieu de 5.7%).

    La perte de valeur de l'euro face au dollar (qui ne cesse de s'accroître depuis le début de l'année), est la raison majeure de ces nouvelles estimations.

    Gartner affirme en effet que la crise économique européenne a un fort impact sur les dépenses des secteurs IT, surtout face à un dollar de plus en plus puissant. Même si la situation est stabilisée, elle resterait potentiellement vulnérable à des "chocs". Une incertitude qui rendrait les services IT frileux à sortir de l'argent, sauf pour des valeurs sures.

    Les chiffres liés aux achats de hardware restent cependant positifs, autant pour les entreprises (passage à Windows 7) que pour les particuliers (machines de plus en plus puissantes). L'institut s'attend à des dépenses en matériel d'une hauteur de 365 milliards de dollars pour la totalité de 2010 (soit 9.1% de plus qu'en 2009), et prévoit même que cette tendance se poursuivra en 2011.

    Source : Gartner

    Mise à jour du 13/04/10

    Le pire est « officieusement passé » pour le secteur IT
    Pour Forrester, le cabinet Gartner est d'accord


    Selon le cabinet d'études Forrester, le pire est « officieusement passé » pour le secteur IT, en tout cas aux Etats-Unis.

    « Le ralentissement de 2008 à 2009 est officieusement terminée », affirme ainsi Andrew Bartels, vice-président et de Forrester, qui vient de sortir un rapport sur le sujet, « la reprise économique a commencé aux États-Unis et d'autres pays au troisième trimestre 2009, tout est en place pour une reprise des dépenses technologiques en 2010 ».

    Une fois de plus le Cloud et les solutions logiciels de type SaaS (Software as a Demand) tiennent une place importante dans la reprise de la demande IT.

    Le Cabinet Gartner est visiblement d'accord avec cette analyse. Il indique pour sa part que les dépenses matériels vont fortement croitre en 2010 (+ 5,7%) après une année 2009 particulièrement mauvaise. Le rapport publié par Gartner souligne cependant que le niveau de 2008 ne sera retrouvé qu'en... 2014.

    Le cabinet prévoit par ailleurs une progression totale de 5,3 % de l'ensemble des dépenses IT sur 2010 (3 390 milliards de dollars). Un chiffre à relativiser puisque les variations de change en entre monnaies booste grandement ce chiffre trompeur.

    Quant au secteur des logiciels, il ne devrait afficher un taux de croissance que de 2,1 %.

    Le pire est peut-être derrière, mais le meilleur n'est pas encore là.

    Source : Présentation de l'étude de Forrester et la dépêche de la Tribune sur celle de Gartner

    Lire aussi

    4 % de croissance en 2009 malgré la crise selon le Truffle100, vaut-il mieux être un petit ou un gros éditeur de logiciels pour prospérer ?

    MAJ de Gordon Fowler




    Mise à jour du 09/03/10

    Reprise des investissements en 2010
    Pour le secteur IT, d'après une étude de CA : trop d'optimisme ?


    L'éditeur américain de logiciels CA vient de publier son enquête annuelle sur le contexte économique dans le secteur IT.

    La conclusion est plutôt bonne puisqu'elle confirme celles de Forrester (lire ci-avant). L'étude prévoit en effet une une reprise de l’économie et des budgets informatiques en France. Mais plusieurs points incitent à rester méfiants.

    Le plus fort de la récession serait donc, d'après CA, derrière nous. Près de 70% des responsables interrogés prévoiraient une nette amélioration économique pour cette année contre 9% seulement qui envisageraient encore une détérioration.

    Dans le concret, l'étude montre que 42 % des français interrogés prévoient une augmentation de leurs budgets informatiques en 2010 (14 % prévoient une baisse), une estimation bien plus positive qu’en 2009 où 65 % des sondés prévoyaient au contraire une baisse des investissements informatiques.

    Le panel de l'étude était composé de 928 partenaires et clients du revendeurs de solutions.

    Dans le détail, les revendeurs français sont 73 % à penser que l'augmentation des investissements sera majoritairement tirée par la virtualisation. La protection des données (sauvegarde et restauration) est également vu comme un vecteur de croissance prioritaires par 49 % des sondés.

    Les autres secteurs à forte croissance pour 2010 devrait être la sécurité Internet (pour 44 % des sondés), le Cloud Computing (40 %), la gestion des identités et des accès (32 %) et le "Green IT" (32 %).

    L'étude ne dit rien en revanche sur les intentions d'embauche qui pourrait découler de cette volonté d'investir à nouveau.

    Ni si elle a été réalisée avant ou après le début de la crise Grecque qui risque de replonger l'Europe dans une zone de turbulences.





    Enfin, un rapide coup d'œil sur le comparatif ci-dessus montre que la France n'est pas le pays le plus optimiste quant à une éventuelle reprise.

    A tort ?


    Source : Le rapport « CA Channel Index 2010 » (pdf)

    MAJ de Gordon Fowler



    Mise à jour du 12/01/10

    Reprise massive des investissements IT en 2010
    Selon Forrester : l'emploi des développeurs va-t-il en bénéficier ?


    Selon une récente étude Forrester, 2010 devrait l’année de la reprise des investissements IT, particulièrement en Europe. Andrew Bartels, auteur de l'étude, pense que « le recul enregistré sur 2008 et 2009 est derrière nous ».

    Le secteur IT devrait donc renouer avec la croissance notamment grâce à la reprise des investissements des entreprises et des administrations. Après une baisse globale de 8,9% l’année dernière, les dépenses informatiques devrait, d'après cette étude, connaître une augmentation de 8,1% pour atteindre, au niveau mondial, plus de 1 600 milliards de dollars.

    Toujours selon Andrew Bartels, 2010 marquera le début d’un nouveau cycle de croissance de 6 à 7 ans des investissements technologiques.

    Cette reprise ne sera pas équitablement répartie sur la planète. Et pour une fois, c'est l'Europe qui devrait en profiter à plein. Les dépenses IT en Europe de l’ouest et en Europe centrale devrait bondir de 11,2% contre 6,6 % aux Etats-Unis, 9,9% pour le*Canada, 7,8% pour la zone Asie-Pacifique et 7,7% pour l’Amérique Latine.

    Principaux bénéficiaires, les équipements en matériel (+8,2 %) mais aussi l'industrie du logiciel (+9,7 %).

    Les dépenses de conseil et services en systèmes d’intégration t celles en outsourcing devront se « contenter » d'un taux de croissance allant de 6,8% à 7,1 %.
    *
    « De nouveaux piliers technologiques tels que l’architecture d’entreprise, les services de virtualisation et de stockage, le cloud computing et les communications unifiées [vont faire de] 2010 le point de départ d’une nouvelle phase d’avancée technologique » en conclut, optimiste, Andrew Bartels.

    Trop optimiste ?

    Source : L'étude de Forrester

    Et vous ?

    Êtes-vous aussi optimiste que cette étude ?
    Et surtout pensez-vous que l'emploi des développeurs va en bénéficier ?


    MAJ de Gordon Fowler




    Les prévisions des dépenses informatiques des entreprises sont nuancées, selon une étude de Forrester

    Lors de la dernière récession économique (2001-2002), les sociétés cherchant à réduire les dépenses informatiques en interne avaient alimenté la croissance des solutions d’externalisation et de délocalisation.

    Aujourd’hui, le panorama en Amérique du Nord et en Europe est plus contrasté. Selon le dernier rapport Forrester sur les dépenses informatiques des entreprises, les consultants et les contractuels sont ceux qui seront le plus touchés par une grande réduction des dépenses, alors que les systèmes d’intégration et d’externalisation profiteront d’une augmentation des investissements. Cette enquête a été menée auprès de plus de 900 décisionnaires du secteur au Canada, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

    En France, lorsque Forrester a interrogé les décisionnaires sur leurs prévisions de dépenses pour le service informatique :

    - 25% ont déclaré avoir l’intention d’augmenter les investissements sur les systèmes d’intégration et les travaux en projets (ensemble du panel : 30%)

    - 18% envisagent des augmentations sur l’externalisation des applications (ensemble du panel : 26%)

    - 20% s’attendent à une augmentation des dépenses sur l’externalisation des infrastructures (ensemble du panel : 25%)

    - 23% s’attendent à réduire les dépenses sur les contractuels (ensemble du panel : 41%)

    - 22% entrevoient des dépenses moindres en conseil informatiques (ensemble du panel : 34%)

    Source : Le rapport complet

  2. #2
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2006
    Messages
    16
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2006
    Messages : 16
    Points : 24
    Points
    24
    Par défaut Au final ?
    Très hétérogène tout ça, par contre si quelqu'un arrive à lire entre les lignes et répondre à une question simple, ou du moins donner les tendances :

    ça va recruter ou pas dans les mois à venir ? Début Q1 2010 s'annonce bien ou pas niveau embauche ?

    Bye

  3. #3
    Expert éminent sénior

    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    3 407
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 3 407
    Points : 148 469
    Points
    148 469
    Par défaut Mise à jour :
    Reprise massive des investissements IT en 2010
    Selon Forrester : l'emploi des développeurs va-t-il en bénéficier ?


    Selon une récente étude Forrester, 2010 devrait l’année de la reprise des investissements IT, particulièrement en Europe. Andrew Bartels, auteur de l'étude, pense que « le recul enregistré sur 2008 et 2009 est derrière nous ».

    Le secteur IT devrait donc renouer avec la croissance notamment grâce à la reprise des investissements des entreprises et des administrations. Après une baisse globale de 8,9% l’année dernière, les dépenses informatiques devrait, d'après cette étude, connaître une augmentation de 8,1% pour atteindre, au niveau mondial, plus de 1 600 milliards de dollars.

    Toujours selon Andrew Bartels, 2010 marquera le début d’un nouveau cycle de croissance de 6 à 7 ans des investissements technologiques.

    Cette reprise ne sera pas équitablement répartie sur la planète. Et pour une fois, c'est l'Europe qui devrait en profiter à plein. Les dépenses IT en Europe de l’ouest et en Europe centrale devrait bondir de 11,2% contre 6,6 % aux Etats-Unis, 9,9% pour le Canada, 7,8% pour la zone Asie-Pacifique et 7,7% pour l’Amérique Latine.

    Principaux bénéficiaires, les équipements en matériel (+8,2 %) mais aussi l'industrie du logiciel (+9,7 %).

    Les dépenses de conseil et services en systèmes d’intégration t celles en outsourcing devront se « contenter » d'un taux de croissance allant de 6,8% à 7,1 %.

    « De nouveaux piliers technologiques tels que l’architecture d’entreprise, les services de virtualisation et de stockage, le cloud computing et les communications unifiées [vont faire de] 2010 le point de départ d’une nouvelle phase d’avancée technologique » en conclut, optimiste, Andrew Bartels.

    Trop optimiste ?

    Source : L'étude de Forrester

    Et vous ?

    Êtes-vous aussi optimiste que cette étude ?
    Et surtout pensez-vous que l'emploi des développeurs va en bénéficier ?

  4. #4
    Rizza
    Invité(e)
    Par défaut
    Êtes-vous aussi optimiste que cette étude ?
    Et surtout pensez-vous que l'emploi des développeurs va en bénéficier ?
    Si seulement l'étude visait juste... Optimiste ? Disons que de toute manière cela ne peut guère être pire que maintenant.

  5. #5
    Membre éclairé
    Inscrit en
    avril 2006
    Messages
    853
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : avril 2006
    Messages : 853
    Points : 830
    Points
    830
    Par défaut
    il y a des développeurs qui en arrache présentement?

  6. #6
    Membre chevronné
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    1 448
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 36
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 1 448
    Points : 2 124
    Points
    2 124
    Par défaut
    Cette reprise ne sera pas équitablement répartie sur la planète. Et pour une fois, c'est l'Europe qui devrait en profiter à plein. Les dépenses IT en Europe de l’ouest et en Europe centrale devrait bondir de 11,2% contre 6,6 % aux Etats-Unis, 9,9% pour le*Canada, 7,8% pour la zone Asie-Pacifique et 7,7% pour l’Amérique Latine.
    Ouèèèè..... ils veulent tous faire du russe en ce moment.... Après ce sera la chine ect ect

    Mais sinon vous ne trouvez pas qu'elle sent le réchauffée l'annonce de forrester ? Y'à dix ans quand on commençait à intégrer les pays de l'est dans l'ue, on s'en doutait un peu qu'un il faudrait les équiper en informatique et logiciels de gestion, sinon y'à que des nazes qui gouverne ce pays ....

  7. #7
    Membre averti
    Inscrit en
    mars 2004
    Messages
    377
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mars 2004
    Messages : 377
    Points : 349
    Points
    349
    Par défaut
    Pour répondre à ta question itecman, je suis déjà à 2 entreprises qui cherche à me recruter.
    Dont une qui m'a clairement dit qu'il y avait un renouveau du marché " de plus en plus de mission".
    Cela signifie donc plus de recrutement également.
    En tout cas pour les SSII.
    Pour info, je développe en Java avec une expérience de 11ans.
    Je suis donc plutôt optimiste par rapport à çà. Alors que d'habitube j'aurai plutôt été pessimiste.
    Mais là il semble que cela coïncide bien.
    Et je pense que les développeurs en bénéficieront du fait.

  8. #8
    Nouveau membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2007
    Messages
    18
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : mars 2007
    Messages : 18
    Points : 26
    Points
    26
    Par défaut re
    Je suis modérément optimiste.

    J'ai eu un licenciement économique en octobre (d'une ssii d'environ 200p en IDF ou j'étais dev php et .net).
    J'ai commencé à chercher fin septembre, dès que j'ai appris la nouvelle, en mettant mon cv sur monster, j'ai reçu énormément d'appels et souvent 2-3 entretiens /jours, mais beaucoup étaient des SSII qui voulaient se constituer une base de candidats ou alors dans 3 ssii différentes on me proposait le même poste chez le même client.
    Quant aux clients finaux la plupart prenaient bcp de temps pour se décider.

    Finalement j'ai été pris en pré-embauche chez un client final début décembre, mais ça faisait 1 mois 1/2 que j'étais en contact avec cette boite.

    Maintenant je reçois pas mal d'appels d'SSII que j'avais rencontré il y a 2 mois qui me relancent.
    C'est peut être un signe de reprise, mais je n'ai qu'une vue très partielle de la situation.

  9. #9
    Membre habitué
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2004
    Messages
    331
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2004
    Messages : 331
    Points : 187
    Points
    187
    Par défaut
    Bonjour,

    Personnellement, je regarde régulièrement https://emploi.developpez.com

    ça peut donner une vision à très très court terme des demandes...

  10. #10
    Membre confirmé
    Profil pro
    Développeur freelance
    Inscrit en
    août 2006
    Messages
    453
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Ardèche (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur freelance

    Informations forums :
    Inscription : août 2006
    Messages : 453
    Points : 591
    Points
    591
    Par défaut
    Pas mal ce lien

  11. #11
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    206
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 206
    Points : 311
    Points
    311
    Par défaut
    Ces croissances sont calculées par rapport au dollar en anticipant notamment sur la forte chute du dollar par rapport à l'euro donc en euro ou en europe la croissance ...

  12. #12
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    206
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 206
    Points : 311
    Points
    311
    Par défaut
    Citation Envoyé par yvesA Voir le message
    Je suis modérément optimiste.

    J'ai eu un licenciement économique en octobre (d'une ssii d'environ 200p en IDF ou j'étais dev php et .net).
    J'ai commencé à chercher fin septembre, dès que j'ai appris la nouvelle, en mettant mon cv sur monster, j'ai reçu énormément d'appels et souvent 2-3 entretiens /jours, mais beaucoup étaient des SSII qui voulaient se constituer une base de candidats ou alors dans 3 ssii différentes on me proposait le même poste chez le même client.
    Quant aux clients finaux la plupart prenaient bcp de temps pour se décider.

    Finalement j'ai été pris en pré-embauche chez un client final début décembre, mais ça faisait 1 mois 1/2 que j'étais en contact avec cette boite.

    Maintenant je reçois pas mal d'appels d'SSII que j'avais rencontré il y a 2 mois qui me relancent.
    C'est peut être un signe de reprise, mais je n'ai qu'une vue très partielle de la situation.
    Aux US, ils commencent à avoir des revendications sur les blogs de programmeurs disant qu'ils ne sont pas assez payés donc c'est signe qu'il y a reprise.

    Maintenant à savoir si ça va durer au pas, c'est au gré des fluctuations boursières, et d'ailleurs les cabinets genre Forester ne font qu'extrapoler ces dernières quand ils font leur prévision. Comme on le sait, une hausse boursière ne dure pas éternellement et quand cela se renverse à la baisse c'est très soudain et ces cabinets sont ensuite tout penauds.

    Je m'intéresse plus à la finance d'ailleurs qu'à l'IT et donc je finis par savoir comme les insiders que ce n'est pas la bourse qui est arrimée à l'économie mais l'inverse. La raison est que les bénéfices des sociétés y compris de Microsoft proviennent en très grande partie du placement de leur cash flow dans les titres boursiers (pas uniquement les leurs parce qu'il n'y a pas de patriotisme en Finance) ou dans les LBO qui consistent à pomper le cash d'une société plus petite mais en forte croissance - quitte à ensuite jeter la coquille vidée de son sang. Quand la bourse se casse la figure ça se ressent donc fortement même sur des sociétés qui n'ont pas d'activités bancaires mais une activité logicielle ou industrielle.

    La grande mode des ultra-riches comme Bill Gates est d'ailleurs ensuite de continuer ces investissements financiers au travers de fondations qui peuvent investir comme des sociétés commerciales avec l'avantage de ne pas être taxé, le fondateur n'étant pas officiellement propriétaire mais usefruitier. Comme l'a dit le Grand-Père Rockfeller : "Je ne possède rien mais je contrôle tout".

    A ce jeu, ils s'en fichent que l'économie se casse la figure, parce que c'est à ce moment qu'ils prennent leur bénéfice financier. Ils peuvent même en profiter aussi en faisant des ventes à découvert puisqu'ils sont les mieux placés pour savoir quand la spirale de baisse va s'enclencher.

    Bref le secteur IT est le premier à subir ce yoyo et il faudra s'y habituer de plus en plus dans le futur. Alors les prévisions du Forrester pour les pays d'outsourcing ou à monnaie dévaluée par rapport à l'euro ok, mais pour l'europe avec le coût de main d'ouvre et la volonté de la Globalisation de casser ce secteur et la protection sociale, je suis sceptique.

  13. #13
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    206
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 206
    Points : 311
    Points
    311
    Par défaut
    Il y a une interview ici d'Eric Laurent l'auteur de "La face cachée des banques"
    http://www.agoravox.fr/rdv-de-l-agor...-la-face-64244 où il est dit:
    l’Amérique au fil des décennies s’est totalement complètement désindustrialisée.

    C’est quelque chose qui a fragilisé bien entendu l’économie américaine, qui a abouti à des pertes d’emplois massives et qui a eu recours à l’endettement. Et donc on a eu une montée en puissance du secteur financier qui s’est emparée de cette dette pour spéculer avec ses emprunts et ses crédits.
    Ce qui s'est passé avec le secteur industriel va se passer dans les années à venir avec le secteur IT à cause de l'Outsourcing, non parce que l'outsourcing est inévitable sur le plan industriel, mais parce qu'il y a une volonté de ces grandes élites financières de ravager ce secteur comme elles l'ont fait pour le secteur industriel (bien sûr sur plusieurs dizaines d'années donc ce que je dis là c'est pas pour le mois ou même l'an prochain! mais le trend se fera sentir notamment sur les salaires).

    Cette logique échappe à beaucoup de gens dont les salariés parce qu'ils croient que les décisions sont toujours réalisées en fonction de stratégies nationales qui se battent entre eux par exemple US contre Chine ou US contre Europe alors qu'il ne s'agit que d'une façade car la vrai logique financière c'est l'Internationalisme (les Nations importent peu et donc leur emploi - remarquez que la Gauche est elle-même non plus socialiste mais internationaliste et quand l'auteur Eric Laurent ci-dessus dit que son grand étonnement a été de découvrir la forte alliance de Wall Street avec les Démocrates moi ça ne m'a jamais étonnée) et l'Arbitrage des coûts ou plutôt la création de différentiels de coûts pour en tirer profit. Suivant cette logique, l'outsourcing IT sera favorisée au détriment de celles industrielles et de l'emploi.

    En conséquence, le secteur informatique va connaître des crises comme elle n'en aura jamais connu dans disons 10 ans le temps que les pays sous-traitants montent en compétence et puissance. Mais avant 10 ans, la pression commencera à se faire sentir à chaque crise boursière. Et il risque d'en avoir une vers 2012 car c'est environ 4 ans après que les effets d'un crack peuvent se faire ressentir à nouveau (par exemple 1929 n'a pas été le plus bas de la bourse mais 1929 + 4 = 1933) parce qu'on a renfloué le système avec de nouveaux crédits gigantesques (les 700 milliards officials plus 2000 à 7000 Milliards officieux voir article ci-dessus http://www.agoravox.fr/rdv-de-l-agor...-la-face-64244 mais je le savais déjà en suivant directement les actus financières sur Bloomberg US), crédits qui avaient justement été la cause de la catastrophe. Même cause, même effet, y a au moins des mécanismes rationnels en finance, faut pas trop croire les mythes des petits porteurs fous qui soudain se mettent à vendre sans raison et c'est pour ça que Ô que se passe-t-il un crack .

  14. #14
    Expert éminent sénior

    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    3 407
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 3 407
    Points : 148 469
    Points
    148 469
    Par défaut
    Reprise des investissements en 2010
    Pour le secteur IT, d'après une étude de CA : trop d'optimisme ?


    L'éditeur américain de logiciels CA vient de publier son enquête annuelle sur le contexte économique dans le secteur IT.

    La conclusion est plutôt bonne puisqu'elle confirme celles de Forrester (lire ci-avant). L'étude prévoit en effet une une reprise de l’économie et des budgets informatiques en France. Mais plusieurs points incitent à rester méfiants.

    Le plus fort de la récession serait donc, d'après CA, derrière nous. Près de 70% des responsables interrogés prévoiraient une nette amélioration économique pour cette année contre 9% seulement qui envisageraient encore une détérioration.

    Dans le concret, l'étude montre que 42 % des français interrogés prévoient une augmentation de leurs budgets informatiques en 2010 (14 % prévoient une baisse), une estimation bien plus positive qu’en 2009 où 65 % des sondés prévoyaient au contraire une baisse des investissements informatiques.

    Le panel de l'étude était composé de 928 partenaires et clients du revendeurs de solutions.

    Dans le détail, les revendeurs français sont 73 % à penser que l'augmentation des investissements sera majoritairement tirée par la virtualisation. La protection des données (sauvegarde et restauration) est également vu comme un vecteur de croissance prioritaires par 49 % des sondés.

    Les autres secteurs à forte croissance pour 2010 devrait être la sécurité Internet (pour 44 % des sondés), le Cloud Computing (40 %), la gestion des identités et des accès (32 %) et le "Green IT" (32 %).

    L'étude ne dit rien en revanche sur les intentions d'embauche qui pourrait découler de cette volonté d'investir à nouveau.

    Ni si elle a été réalisée avant ou après le début de la crise Grecque qui risque de replonger l'Europe dans une zone de turbulences.





    Enfin, un rapide coup d'œil sur le comparatif ci-dessus montre que la France n'est pas le pays le plus optimiste quant à une éventuelle reprise.

    A tort ?


    Source : Le rapport « CA Channel Index 2010 » (pdf)

  15. #15
    Membre à l'essai
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    47
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 47
    Points : 22
    Points
    22
    Par défaut
    Citation Envoyé par itecman Voir le message
    Très hétérogène tout ça, par contre si quelqu'un arrive à lire entre les lignes et répondre à une question simple, ou du moins donner les tendances :

    ça va recruter ou pas dans les mois à venir ? Début Q1 2010 s'annonce bien ou pas niveau embauche ?

    Bye
    on est déjà fin Q1 2010, tu voulais pas plutôt dire début Q2 2010 ?

  16. #16
    Expert éminent sénior

    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    3 407
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 3 407
    Points : 148 469
    Points
    148 469
    Par défaut
    Le pire est « officieusement passé » pour le secteur IT
    Pour Forrester, le cabinet Gartner est d'accord


    Selon le cabinet d'études Forrester, le pire est « officieusement passé » pour le secteur IT, en tout cas aux Etats-Unis.

    « Le ralentissement de 2008 à 2009 est officieusement terminée », affirme ainsi Andrew Bartels, vice-président et de Forrester, qui vient de sortir un rapport sur le sujet, « la reprise économique a commencé aux États-Unis et d'autres pays au troisième trimestre 2009, tout est en place pour une reprise des dépenses technologiques en 2010 ».

    Une fois de plus le Cloud et les solutions logiciels de type SaaS (Software as a Demand) tiennent une place importante dans la reprise de la demande IT.

    Le Cabinet Gartner est visiblement d'accord avec cette analyse. Il indique pour sa part que les dépenses matériels vont fortement croitre en 2010 (+ 5,7%) après une année 2009 particulièrement mauvaise. Le rapport publié par Gartner souligne cependant que le niveau de 2008 ne sera retrouvé qu'en... 2014.

    Le cabinet prévoit par ailleurs une progression totale de 5,3 % de l'ensemble des dépenses IT sur 2010 (3 390 milliards de dollars). Un chiffre à relativiser puisque les variations de change en entre monnaies booste grandement ce chiffre trompeur.

    Quant au secteur des logiciels, il ne devrait afficher un taux de croissance que de 2,1 %.

    Le pire est peut-être derrière, mais le meilleur n'est pas encore là.

    Source : Présentation de l'étude de Forrester et la dépêche de la Tribune sur celle de Gartner

    Lire aussi

    4 % de croissance en 2009 malgré la crise selon le Truffle100, vaut-il mieux être un petit ou un gros éditeur de logiciels pour prospérer ?

  17. #17
    Expert éminent sénior
    Avatar de Katleen Erna
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    1 547
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 1 547
    Points : 75 793
    Points
    75 793
    Par défaut
    Mise à jour du 09.07.2010 par Katleen
    Gartner revoit à la baisse ses prévisions de dépenses IT pour 2010, de nouveaux chiffres moins optimistes sont annoncés


    Gartner est revenu hier sur les prédictions qu'il avait annoncées concernant les dépenses IT pour 2010. En effet, l'institut avait rendu un rapport au premier trimestre qui était plutôt optimiste. Ainsi, une croissance de 5.3 % était attendue pour 2010.

    Ce jeudi, Gartner a revu ses prévisions à la baisse. Le taux d'augmentation global des dépenses informatiques est ainsi passé à +3.9% (soit 3.350 milliards de dollars contre 3.225 milliards en 2009).

    Deux secteurs clés ont particulièrement été touchés par les révisions de Gartner : les services IT et les logiciels d'entreprise (croissance revue à 3.1% au lieu de 5.7%).

    La perte de valeur de l'euro face au dollar (qui ne cesse de s'accroître depuis le début de l'année), est la raison majeure de ces nouvelles estimations.

    Gartner affirme en effet que la crise économique européenne a un fort impact sur les dépenses des secteurs IT, surtout face à un dollar de plus en plus puissant. Même si la situation est stabilisée, elle resterait potentiellement vulnérable à des "chocs". Une incertitude qui rendrait les services IT frileux à sortir de l'argent, sauf pour des valeurs sures.

    Les chiffres liés aux achats de hardware restent cependant positifs, autant pour les entreprises (passage à Windows 7) que pour les particuliers (machines de plus en plus puissantes). L'institut s'attend à des dépenses en matériel d'une hauteur de 365 milliards de dollars pour la totalité de 2010 (soit 9.1% de plus qu'en 2009), et prévoit même que cette tendance se poursuivra en 2011.

    Source : Gartner

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 01/06/2014, 23h41
  2. IDC revoit encore à la baisse ses prévisions pour le marché du PC
    Par Cedric Chevalier dans le forum Actualités
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/08/2013, 22h39
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 04/07/2013, 21h31
  4. Réponses: 9
    Dernier message: 04/03/2011, 00h49
  5. Réponses: 6
    Dernier message: 15/01/2011, 21h36

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo