IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

L'Education Nationale propose une spécialité Informatique en Terminale S

  1. #1
    Expert éminent sénior
    Avatar de Katleen Erna
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    1 547
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 1 547
    Points : 75 938
    Points
    75 938
    Par défaut L'Education Nationale propose une spécialité Informatique en Terminale S
    L'Education Nationale propose une spécialité Informatique en Terminale S, qui devrait arriver à la rentrée 2012
    Mise à jour du 13.04.2011 par Katleen


    Beaucoup critiquent, ici et ailleurs, le peu de place laissé à l'informatique dans les programmes scolaires de l'hexagone. L'Education Nationale a décidé de réagir dans ce domaine, et elle propose actuellement son projet d'enseignement de la spécialité Informatique et Sciences du Numérique (ISN) pour les classes de Terminale de la série scientifique S.

    L'ISN, qui est actuellement soumis à une consultation publique (et ce, jusqu'au 22 avril) devrait voir le jour à la rentrée 2012, sous la forme d'un enseignement de spécialité de deux heures par semaine.

    En clair, les jeunes intégrant les rangs d'une Terminale S à cette date auront le choix entre quatre spécialités : SVT, Physique, Mathématiques ou ISN (Informatique et Sciences du Numérique).

    Pour cette dernière, aucun programme n'a encore été arrêté. Le projet qui est actuellement débattu et soumis à consultation (y compris locale, par l'inspection régionale) annonce un objectif qui "n’est pas de former des experts en informatique, mais plutôt de fournir aux élèves quelques notions fondamentales et de les sensibiliser aux problèmes sociétaux induits (respect de la vie privée, propriété des œuvres numériques)".

    L'approche pratique y est encouragée, avec la mise en place de "projets réalisés par l’élève, sous la conduite du professeur" qui "sont un apprentissage fondamental,tant pour la compréhension de l’informatique et des sciences du numérique que pour l’acquisition de compétences essentielles pour l’enseignement supérieur".

    Le programme proposé est "construit autour de quatre notions fondamentales : représentation de l’information, algorithme, langage et architecture".

    Pour la partie consacrée à l'apprentissage d'un langage de programmation, celui-ci est "choisi par l’enseignant selon les critères suivants : simplicité d’utilisation, usage répandu (existence d’outils et d’une communauté d’utilisateurs), facilité d’installation, liberté du téléchargement et de la redistribution, existence de librairies facilitant le développement, etc.".

    Une révolution dans le paysage scolaire français, selon certains.

    Source : Le projet de programme pour l'ISN mis en consultation nationale par le Ministère de l'Education Nationale (PDF)

    Que pensez-vous de ce projet ? Qu'est-ce qui vous plaît dans ce programme ; qu'aimeriez-vous y changer ?

    Pour la section "langage", quel langage de programmation pensez-vous que les enseignants devraient choisir d'apprendre à leur élèves ?

    Pensez-vous que cette spécialité doive rester réservée à la section S des classes de Terminale ?




    Enseignement : les classes manquent de matériel informatique et de professeurs compétents dans ces matières, d'après une étude anglaise
    Mise à jour du 28.03.2010 par Katleen


    Visiblement, il n'y a pas qu'en France que les conditions d'apprentissage de l'informatique ne satisfont pas les citoyens.

    Une récente étude anglaise vient relancer le débat. Réalisée il y a quelques mois via la visite de 89 écoles primaires et de 89 collèges et lycées, elle indique que seul un quart des écoles primaires et que moins de la moitié des établissements du secondaire font une "bonne utilisation" des nouvelles technologies.

    Il est également fait mention de "manque d'expertise" des enseignants qui génèrent des "expériences d'apprentissage limitées".

    De plus, de nombreux établissements manquent d'équipement informatique nécessaire à tous les élèves. Ainsi, 28 établissements du secondaire n'avaient pas assez aux outils adéquats à leurs leçons. D'autres ne possédaient pas de ressources à jour.

    Tout ceci motiverait certains étudiants à ne pas choisir l'option Design & Technology pour l'équivalent de notre Baccalauréat.

    Pourtant, les jeunes de plus de en plus connectés et donc de plus en plus à l'aise avec les appareils récents et les technologies qui les accompagnent.

    L'étude montre d'ailleurs que les enfants entrant à l'école primaire maîtrisent mieux les ordinateurs que ceux d'il y a trois ans. Et appelle à "de rapides améliorations", surtout dans les filières technologiques.

    Et en France, où en somme nous ?

    Source : L'étude de l'Ofsted

    Pensez-vous que les manquements constatés au Royaume-Uni se retrouvent en France ?

    Comment améliorer l'enseignement de l'informatique en France ? En Europe ?



    Mise à jour du 28.11.2010 par Katleen
    Luc Chatel officialise son « plan de développement des usages du numérique à l’école », aidera-t-il les jeunes à mieux appréhender l'informatique ?


    Le grand chantier de l'Education semble prendre forme. Le rapport dont nous vous avons parlé en Février à l'air d'avoir porté ses fruits : Luc Chatel, le ministre de l'Education nationale, en a incorporé une grande partie des recommandations dans son « plan de développement des usages du numérique à l’école ».

    Ce projet de remaniement des institutions éducatives de notre pays officialise donc les mesures préconisées par Jean-Michel Fourgous, parmi lesquelles l'échange des tableaux traditionnels à craie (ou marqueur) contre leurs homologues numériques. Mais ces derniers ont un prix : 750 euros pour un modèle mobile, et jusqu'à 1500 euros pour un modèle fixe.

    Le financement de ces renouvellements de matériel sera assuré par les collectivités locales. L'Etat, quant à lui, prendre en charge les programmes scolaires et la gestion du personnel enseignant.

    Mais ce n'est pas tout. « Le ministère va ouvrir un portail qui présentera toutes les ressources disponibles », ajoute le ministre en parlant de cette plateforme qui fournira des logiciels pédagogiques libres et open-source ; mais aussi des solutions propriétaires pour lesquels les établissements se verront attribuer des "bons d'achat" de 500 à 2500 euros (en fonction de leur importance) dès début 2011.

    Le gouvernement ne s'arrêtera pas en si bon chemin et donnera également un coup de pouces aux entreprises IT :
    « J’ai obtenu auprès du commissaire général chargé de la gestion du grand emprunt, qu’un appel à projet dans la recherche et développement soit lancé début 2011 afin d’accélérer les capacités d’innovation des acteurs industriels de l’e-éducation ». De quoi en aider certaines à remonter la pente après la crise.

    Enfin, le ministre va tout faire pour optimiser l'enseignement du numérique dans les collèges et les lycées. La matière sera obligatoire et des "référents numériques" (pourtant bien en chair et en os) seront présents dans chaque établissement pour « identifier les besoins en formation et y répondre directement ou avec l’appui des rectorats», et conseiller le directeur sur ces sujets.

    Source : Luc Chatel au salon Educatec-Educatice

    Le « plan de développement des usages du numérique à l’école », s'étendra sur trois ans, pensez-vous que la totalité de ses objectifs sera réalisée sur cette période ?

    Le secteur de l'éducation manque déjà d'enseignants, comment alors financer la création des nouveaux postes de "référents numériques" ?

    Mise à jour du 17.02.2010
    L'Education Nationale souhaite donner une plus grande place à l'informatique avec 70 mesures

    Il y a quelques mois, nous vous parlions des lacunes concernant l'enseignement de l'informatique et des disciplines associées dans le cursus scolaire français.

    Un rapport sur la modernisation de l'école par le numérique, commandé par notre Premier ministre en août 2009, a été remis hier au ministre de l'Education nationale Luc Chatel.

    C'est Jean-Michel Fourgous, député (UMP) des Yvelines et maire d'Elancourt, qui en a assuré la coordination. Long de 328 pages, le document propose 70 mesures pour "réussir l'école numérique en 2012 " et énonce 12 priorités telles qu'une meilleure formation des enseignants ainsi que de meilleurs équipements matériels pour les établissements et les élèves.

    La réalisation de tous ces principes se monterait à un coût global dépassant le milliard d'euros.

    Les 12 "priorités" sont :

    - Connecter et équiper les écoles au numérique ;
    - Former les enseignants et les cadres ;
    - Créer de nouveaux supports interactifs et des manuels numériques ;
    - Développer les espaces numériques de travail ;
    - Généraliser les équipements pour l'apprentissage des langues et des
    sciences expérimentales ;
    - Préparer aux métiers de demain en développant la culture de
    l'informatique et des outils numériques ;
    - Développer la créativité, la confiance en soi et l'autonomie par les outils
    numériques ;
    - Eduquer au numérique pour responsabiliser les élèves et les adultes face
    aux enjeux de la société numérique ;
    - Prolonger le temps de l'école par le numérique et favoriser l'égalité des
    chances et la réussite scolaire ;
    - Renforcer l'autonomie des établissements scolaires pour développer les
    services numériques et l'éco-citoyenneté ;
    - Mieux piloter le développement du numérique à l'école ;
    - Médiatiser les enjeux du numérique en valorisant le travail des
    enseignants.

    Cette liste a servi de base à l'établissement des 70 mesures du rapport.

    Parmis elles, on retiendra le souhait de voir 100% des établissements scolaires équipés en haut débit et avec des tableaux numériques interactifs d'ici à 2012 ; de même la formation de 6000 "ambassadeurs du numérique" est voulue avant la fin de l'année 2010.

    D'un point de vue économique, le texte demande à ce que le budget soit réparti à parts égales (50/50) entre l'équipement et la formations des enseignants et personnels de l'Education.

    Un prêt à taux zéro est proposé pour permettre aux élèves de s'équiper, et le maniement du clavier serait appris dès le premier cycle, sur les bancs de l'école primaire.

    Enfin, la mise a disposition de versions numériques des manuels scolaires est grandement appuyée, avec une TVA réduite à 5.5 %.

    Source : Le texte du rapport

    MAJ du 19.01.2010
    L'informatique dans les programmes de l'Education Nationale : un professeur propose une méthode un peu folle

    Le soucis du bon enseignement de l'informatique aux jeunes générations ne fait pas réfléchir que les seuls professeurs français. Ainsi, un professeur américain surfant sous le pseudo de Trifold, s'est également demandé comment initier au mieux ses élèves à cette discipline.

    Dans un billet posté sur le net, il explique avoir trouvé une approche originale pour ses élèves de sixth grade (équivalent à la sixième dans nos collèges).

    Ses buts étant de familiariser les enfants à la programmation et de les rendre assez compétents dans un langage pour réussir à concevoir et implémenter une application, il a pensé à organiser en fin d'année un concours de programmation concernant toutes les applications que ses élèves auront créees, pour les stimuler.

    Allant plus loin, il déclare ne pas être satisfait des programmes éducatifs officiels existants pour les 11-13 ans (utilisation de squeak, alice, greenfoot, etc.). Aussi voici sa proposition : laisser les enfants inventer leur propre langage de programmation. Ils choisiraient leurs mots clés et la syntaxe ayant le plus de sens pour eux, pour un usage spécifique par rapport à l'application qu'ils veulent développer. Le professeur implémenterais leur langage au fur et à mesure.

    Que pensez-vous de cette méthode ? Idée révolutionnaire ou fiasco ?

    Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message
    Mise à jour du 07.12.2009

    Il semblerait que la situation de l'informatique dans le milieu de l'enseignement soit en train d'évoluer de façon positive.

    Lors du salon européen de l'éducation (il y a deux semaines), le ministre de l'éducation nationale Luc Chatel a fait quelques révélations concernant la réforme du lycée en cours.

    Les élèves choisissant un cursus de série S verront l'informatique se rajouter bientôt à leurs sujets de cours. En effet, il est prévu qu'en 2012, deux heures hebdomadaires d'informatique et sciences du numérique soient ajoutées au programme des Terminales (sous forme d'option, au même titre que les mathématiques, les sciences physiques ou les sciences de la vie et de la terre).

    L'association EPI (Enseignement public et informatique) se réjouit de cette décision et déclare que « les TIC constituent un gisement d'emplois considérable » qui ne doit pas être négligé.

    Par ailleurs, Luc Chatel avait également évoqué en septembre la préparation d'un grand plan de développement du numérique dans les établissements scolaires qui devrait être opérationnel en 2010 (en s'appuyant sur les conclusions de la mission de réflexion confiée par François Fillon à Jean-Michel Fourgous pour la promotion des TIC dans l'enseignement scolaire devant être rendues le 21 janvier 2010) : « Si la France est aussi bas par rapport à ses voisins européens, 21e sur 27, c'est qu'elle n'a pas eu de vision globale. Il faut un vrai plan de formation des enseignants », avait-il déclaré à l'époque, annonçant que son plan porterait sur le matériel informatique et l'accès au très haut débit, mais aussi la formation des enseignants et la mise au point d'outils pédagogiques adaptés .

    Enfin, « Une ultime reconnaissance : l'informatique enfin considérée comme une science. ». Une chaire d'informatique a en effet été inaugurée il y a quelques semaines au prestigieux Collège de France pour le plus grand plaisir de Michel Cosnard, le président de l'Inria ; dont les cours (gratuits) sont assurés par Gérard Berry.
    L'informatique trop peu présente dans les programmes de l'Education Nationale, quelles répercussions cela peut-il avoir sur l'emploi IT ?

    La question avait déjà été soulevée en 2007 par Maurice Nivat. Ce Professeur d'informatique à l'Université Paris 7 avait en effet envoyé, le 4 juin 2007, une lettre au Président de la République française pour lui faire part de ses inquiétudes quant à la maigre place occupée par l'informatique dans nos programmes scolaires.

    "Il est ainsi désolant que l'Éducation nationale continue à considérer cette discipline comme une discipline ancillaire, ce qui se traduit par le fait qu'il n'y a pas de professeurs d'informatique dans les établissements d'enseignement secondaire, il y a seulement des professeurs d'autres disciplines qui enseignent tant bien que mal une matière qui n'est pas leur discipline principale ou bien seulement une des très nombreuses technologies qu'ils sont censés enseigner en un temps relativement très court." écrivait-il dans sa missive destinée à Nicolas Sarkozy.

    La situation semble malheureusement n'avoir guère évolué depuis deux ans.

    L'enseignement de l'informatique au lycée reste toujours aussi rare qu'un pingouin sur le sable du Sahara.

    Les nouvelles technologies ont pourtant un rôle prédominant dans notre société actuelle (médiatisation, évolution de certains métiers, changements dans la vie quotidienne, etc.) et former nos jeunes à les maitriser et les comprendre serait bien aussi nécéssaire que d'apprendre à parler.

    Pourquoi un tel désintérêt de la part des professionnels de l'Education Nationale ? Il est important de noter que, malheureusement, beaucoup de dirigeants d'établissement scolaires ainsi que certains parents sont d'une autre époque. Pour eux, la maîtrse de l'informatique s'arrête à l'utilisation de Windows, Word et Excel, et ils n'imaginent pas comment cette filière pourrait justifier un BAC +5.

    Dans le film de science-fiction WarGames (sorti en 1983 et réalisé par John Badham), un jeune adolescent a réussi à s'introduire sur les serveurs de l'armée américaine. Aussi, le réalisateur du film déclara, lors d'une interview : « L'informatique, c'est un truc pour jeunes boutonneux avec du temps libre. Il n'y a pas besoin d'années d'études, un petit génie de 17 ans peut pirater les ordinateurs du Pentagone. »

    Cette phrase résume à elle seule les préjugés qui collent à la peau de la science des ordinateurs depuis de nombreuses années.

    D'autres croient que l'informatique, cette "activité de technicien", ne s'apprend qu'en IUT.

    Si de telles réflexions s'étendaient à d'autres domaines d'études, voici les absurdités que l'on pourrait entendre :

    « Les mathématiques ? Je n'ai jamais aimé ça, et puis quel intérêt maintenant qu'il y a des calculatrices. »

    « Un doctorat en lettres ? Mais enfin, une fois que tu connais l'orthographe, tu vas passer combien d'années à l'étudier ? »

    « Un DEA en anglais ? Pourquoi faire, la traduction c'est technique, et il y a maintenant les traducteurs en ligne.»

    Voyez-vous la différence ? Ces trois dernières citations feraient passer celui qui les prononce pour un sombre crétin inculte, ce qui n'est pas le cas concernant celle sur l'informatique qui peut paraître "normale" à beaucoup de nos concitoyens.

    L'informatique, discipline hybride, a à la fois des aspects scientifiques (théories de la calculabilité et de la complexité, la théorie des types, l'algorithmique...) et des aspects techniques (la connaissance du langage Java, etc.). Mais elle est loin d'être la seule dans ce cas, bien des matières populaires le sont aussi.

    Cependant, les sections d'études informatiques sont souvent malmenées au point de vue théorique. La nouvelle mode de la professionalisation à outrance, qui sévit déjà dans moult matières, est encore plus férocement appliquée dans ce cas. Les formations sont donc poussées à réduire, voire supprimer, l'apprentissage de certaines connaissances fondamentales (comme l'algorithmique par exemple), au profit d'enseignements des technologies de programmation, des infrasctructures d'entreprise ou bien encore de la gestion d'une équipe de développeurs. Cette tendance n'est pas nouvelle, et l'apprentissage de la technique n'est pas mauvais en lui-même. Mais il le devient lorsqu'il empêche les étudiants d'aborder des sujets de base (ou très spécifiques).

    Quoi qu'il en soit, avec l'adoption massive des techniques d'automatisation de traitement de l'information ; l'utilsation de plus en plus grand public des capacités de stockage et de la communication numérique ; etc... Il devient crucial pour tout citoyen de comprendre les rouages de ces méchanismes afin de mieux s'orienter dans la société actuelle.

    Simple fait, comment comprendre et émettre un avis sur Hadopi sans un minimum de connaissances informatiques ?

    Etes-vous personnellement satisfaite de la manière dont l'informatique est actuelle enseignée dans le second cycle et dans les Universités ?

    Pensez-vous que les formations actuellement dispensées sont suffisantes pour permettre à un jeune informaticien d'être compétent, et de s'insèrer sur le monde du travail ?

    Quel serait, pour vous, le programme scolaire idéal au niveau des nouvelles technologies du numérique ?

    connaissances techniques ou théoriques

  2. #2
    Membre habitué
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    116
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 34
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 116
    Points : 149
    Points
    149
    Par défaut
    De toute façon sans un IUT, une licence ou un master/ingé en informatique... tu peux pas faire grand chose actuellement, évidemment il y a toujours les bidouilleurs qui se débrouillerons un peu, mais la qualité ne restera pas la même....

  3. #3
    Modérateur
    Avatar de grunk
    Homme Profil pro
    Architecte Web / Android
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    6 342
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte Web / Android
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 6 342
    Points : 18 304
    Points
    18 304
    Par défaut
    Le problème de l'enseignemet de l'informatique au secondaire est assez simple :

    En tant que professionnel de l'informatique je me verrais mal aller enseigner les rudiments de l'informatique à des jeunes de 15-18 ans dont la seule préoccupation (pour la grande majorité) se résume à facebook msn kikololtavumesfessesurinternet. Sans parle rdu jeune qui a hacker le compte de son pote et qui se prend déjà pour le roi du monde.Si j'avais des cours à donner je préfèrerais le faire à un niveau supérieur , à des gens qui se sentent un minimum concerné.

    De l'autre coté les profs à qui l'on pourrait demander d'enseigner les rudiments d'informatiques ... Le souvenir que j'ai de mes prof avec la technologie se résume à de long foutage de geule lorsqu'il sagissait de brancher un magnetoscope à une tv ou encore pire un vidéo proj à un pc ...

    Pensez-vous que les formations actuellement dispensées sont suffisantes pour permettre à un jeune informaticien d'être compétent, et de s'insèrer sur le monde du travail ?
    Comme toutes les formations (pas que l'informatique) , on sort de l'école on croit tout savoir et on réalise vite que on est qu'une petite chose face à des gens avec plusieurs années d expérience et parfois moins de diplome.

    Quel serait, pour vous, le programme scolaire idéal au niveau des nouvelles technologies du numérique ?
    Que toute personne quittant les études soit :
    - Capable d'effectuer une recherche efficace sur internet
    - Capable de maitriser les outils bureautique élémentaire
    - Soit au courant des risques et des bonnes utilisation de l'informatique notemment en ligne (c'est ici qu'il y'a un véritable manque à mon avis)
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  4. #4
    Membre du Club
    Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    octobre 2006
    Messages
    66
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 35
    Localisation : France, Vienne (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2006
    Messages : 66
    Points : 54
    Points
    54
    Par défaut
    Je ne pense pas qu'il faille apprendre la programmation à tous.
    Ce niveau de connaissance ne fait pas partie des "fondamentaux" que l'école doit enseigner.

    Mais dans notre monde où l'informatique est partout, il serait bon que l'ensemble de la population ait des connaissances techniques de base qui lui permettrait de se prémunir d'arnaques grossières.

    Quand je vois le nombre de pubs "attrape-nigaud" qui sont diffusées sur internet. Je me dis que si elles sont là, c'est qu'il y a des gens qui sont capables de se faire attraper.

    Apprendre des rudiment de sécurité sur internet, en plus des bases techniques informatiques (qui sont déjà enseignées au collège me semble-t-il), serait vraiment un plus pour la sécurité informatique au niveau national.

    Car il ne faut pas oublier que bien souvent, la source du "bug" est située entre la chaise et le clavier.

  5. #5
    Expert éminent
    Avatar de Lyche
    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    2 523
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Val de Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 2 523
    Points : 6 335
    Points
    6 335
    Billets dans le blog
    4
    Par défaut
    Il faudrait penser à leur apprendre qu'il y a plus de 100touches sur un clavier, celles avec les accents, que certaines combinaisons de touches peuvent reproduire certaines sigles.. Tout ce qui fait qu'on écrit en Français, et pas sms.. C'est de pire en pire et on va devoir supporter ce langage toute notre vie.. j'en ai des haut le coeur d'avance.
    Rejoignez la communauté du chat et partagez vos connaissances ou vos questions avec nous

    Mon Tutoriel pour apprendre les Agregations
    Consultez mon Blog SQL destiné aux débutants

    Pensez à FAQ SQL Server Ainsi qu'aux Cours et Tuto SQL Server

  6. #6
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 569
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 569
    Points : 30 815
    Points
    30 815
    Par défaut
    'me rappelle au début des années 80, mon école primaire avait reçu un ordinateur en dotation(me souvient plus du modèle). Mon père avait été appelé à l'aide pour donner des cours, parce qu'il était le seul parent d'élève à connaitre le domaine.

    Certains professeurs aujourd'hui sont certainement plus informés qu'à l'époque, mais je ne vois toujours pas l'intérêt d'enseigner ça avant le Lycée(ou équivalent technique). Au Lycée, par contre, il est temps d'apprendre à être autonome. Savoir mettre en forme un texte, faire un calcul de base sur tableur, avoir des notions d'internet. Certains élèves seront déjà largement meilleurs que ça, mais ceux qui n'ont rien à la maison DOIVENT être mis à niveau, sous peine d'être largués une fois dans le supérieur - ou dans la vie active.

    Je suis assez d'accord avec superpigeon pour le contenu à enseigner. Programmer, 95% de la population s'en moque, et n'en a pas besoin.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  7. #7
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2009
    Messages
    1 285
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2009
    Messages : 1 285
    Points : 1 265
    Points
    1 265
    Par défaut
    SI l'informatique à l'école pouvait ne plus se résumer à une vague campagne Marketing pour la suite bureautique de Microsoft, ce serait pas mal oui...

  8. #8
    Expert éminent sénior
    Avatar de Marco46
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    4 413
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 4 413
    Points : 18 521
    Points
    18 521
    Par défaut
    Faudrait leur apprendre les bases, savoir qu'il existe plusieurs OS différents, qu'on dit pas Word mais traitement de texte, ce que c'est qu'une arborescence de fichiers, comment effectuer les manipulations de base (copier/coller/supprimer), la différence entre net et web, ... [liste non-exhaustive] ... bref le B-A BA pour pouvoir considérer qu'on sait lire et écrire avec de l'informatique.
    Un problème avec Git ? Essayez la FAQ, sinon posez votre question sur le forum.



    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  9. #9
    Membre habitué Avatar de h472009
    Homme Profil pro
    Ingénieur qualité méthodes
    Inscrit en
    août 2009
    Messages
    86
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : Maroc

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur qualité méthodes
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : août 2009
    Messages : 86
    Points : 161
    Points
    161
    Par défaut
    Je suis absolument contre la vulgarisation qui a connu l'informatique et l'internet, et je suis contre l'enseignement de l'informatique professionnelle au lycée, parce que ainsi, on aura mal a definir un professionelle d'un newbie, et cela au contraire, au lieu créer la main d'oeuvre, nous mettera en mal a definir qui est le mieux placé pour faire un boulot en informatique...par contre je suis avec l'enseignement des bases scientifiques solides au lycées , et c'est aprés a l'univ, l'IUT , ou l'ecole d'ingenieur ou il doit accerir des connaissances techniques...


    Preuve: juste dans le cas de technicien et ingenieur, on a toujours le débàt qui est le mieux pour un recrutement, et je vous assure que 80% des boss de societés pensent que le technicien est moin cher et en même temps il fera le même boulot d'un ingénieur (c'est pas de tout vrai ) alors vous pouvez imaginer si on aura des lycéens avec un bac et qui ont des connaissances approfondis en informatique.....ça sera une catastrophe
    The Matrix has you.....

  10. #10
    Nouveau membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    25
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 25
    Points : 30
    Points
    30
    Par défaut
    Citation Envoyé par grunk Voir le message
    Que toute personne quittant les études soit :
    - Capable d'effectuer une recherche efficace sur internet
    - Capable de maitriser les outils bureautique élémentaire
    - Soit au courant des risques et des bonnes utilisation de l'informatique notemment en ligne (c'est ici qu'il y'a un véritable manque à mon avis)
    Je suis d'accord avec vous mais je trouve que c'est un scandale qu'un étudiant en post-bac ne soit pas capable de mettre correctement en page un document. Les étudiants réalisent de nombreux rapports, compte-rendus, et beaucoup rendent des versions numériques qui sont de véritables torchons.

    Je suis pour un enseignement de la bureautique plus poussé dès le lycée, pour que les étudiants puissent faire une présentation correcte, rendre un document digne de ce nom. Pour les tableurs, je trouve que cela dépend vraiment des filières.

    Après, je pense que des connaissances plus techniques ne sont pas forcément nécessaire pour ceux que ça n'intéresse pas

  11. #11
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    octobre 2005
    Messages
    77
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2005
    Messages : 77
    Points : 81
    Points
    81
    Par défaut
    Je suis plus ou moins d'accord avec ce qui à été dit.

    Néanmoins il ne faut pas généralisé. Tous les adolescent ne sont pas "t'vumatoffsurlenet".

    Je fais parti des gens qui ont appris tout seul, par la lecture et la pratique, mais j'aurais été heureux de pouvoir suivre des cours beaucoup plus tôt que BAC +X.

    Pourquoi ne pas faire de l'informatique une matière optionnel comme le latin ?

    Un public concernée qui ne serait pas la pour chauffer le banc, et un bonus pour ce qui veule bosser plus. <--- raa on dirait sarko.

    Enfin ... toute manière on peut débattre autant qu'on le souhaite, c'est pas demain que ça va changer. Quand on voit qu'aucun directeur de lycée ou de collège ne doit avoir moins que 55 ans.........

  12. #12
    En attente de confirmation mail

    Homme Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    766
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 45
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 766
    Points : 1 242
    Points
    1 242
    Par défaut
    J'ai enseigné l'informatique à des étudiants de l'école internationale de Boston. En seconde, c'était Blender, Audacity, Anim Flash, un peu de réseau.
    15 élèves.

    En première, de la programmation Flash. On s'est fait des p'tits jeux (j'ai quand même bien aidé).
    10 élèves.

    Et Terminale, on s'est fait un peu de calcul en PHP.
    4 élèves.

    A 36 par classes, forcement, ca va être un peu compliqué.... Pour l'informatique et pour le reste.

  13. #13
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    avril 2007
    Messages
    764
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : avril 2007
    Messages : 764
    Points : 899
    Points
    899
    Par défaut
    Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message
    Etes-vous personnellement satisfaite de la manière dont l'informatique est actuelle enseignée dans le second cycle et dans les Universités ?
    Je ne savais pas que l'informatique était enseignée dans le secondaire. C'est nouveau ? (c'est vrai que ça fait 7 ans que j'ai quitté le lycée...) En quoi ça consiste ?

    Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message
    Pensez-vous que les formations actuellement dispensées sont suffisantes pour permettre à un jeune informaticien d'être compétent, et de s'insèrer sur le monde du travail ?
    On parle bien de l'enseignement de l'informatique dans le secondaire (c'est-à-dire collège-lycée, la question précédente parle de l'université mais je ne vois pas le rapport avec le reste de la news...) ?
    Dans ce cas je ne vois déjà pas pourquoi on s'inquiéterait de former des informaticiens. La programmation n'a rien à faire au lycée, ou alors en option pour les intéressés, mais sûrement pas dans le programme général, il est assez chargé sans y rajouter une matière qui sera totalement inutile pour la plupart des élèves.

    Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message
    Quel serait, pour vous, le programme scolaire idéal au niveau des nouvelles technologies du numérique ?
    Une formation permettant à chacun d'utiliser intelligemment son ordinateur personnel :
    • qu'est-ce qu'un PC : architecture basique, rôle des différents composants ( non ça ne sert à rien d'emporter son écran au SAV en oubliant d'emporter "la boîte avec le lecteur de CD"), arborescence de fichiers, OS
    • utilisation des outils classiques du PC : traitement de texte, tableur, navigateur, lecteur de mail ; rappeler qu'il existe plusieurs logiciels exerçant les mêmes fonctions, même si là pour les besoins de la démonstration on utilise la suite Office gracieusement "offerte" à l'école par MS
    • qu'est-ce qu'internet : architecture basique du réseau, notions ultra-basiques sur les protocoles ("on envoie un message avec un certain format, la machine au bout du fil reçoit le message, reconnaît le format, traite le message en le gardant pour elle ou en l'envoyant au prochain noeud..."), les IP, quelques exemples classiques d'utilisation (www, mail, ...)
    • notions de sécurité : ne pas installer n'importe quoi même si on a un antivirus, reconnaître le phishing, garder à l'esprit qu'un mail prétendant venir de "telle adresse" ne vient pas forcément de "telle adresse", ne pas croire sur parole tout ce qu'on lit sur le net même s'il est indiqué "encyclopédie" en haut de la page web ou que la gentille lolita a "prouvé" son identité en envoyant une photo d'elle, pourquoi c'est une mauvaise idée d'envoyer quoi que ce soit d'un peu personnel sur un réseau informatique où tout est susceptible d'être lu, copié, conservé par on ne sait trop qui...

    De nos jours la plupart des élèves connaissent déjà tout ça, mais une petite remise au point ne pourrait pas faire de mal, surtout pour les plus jeunes (collège).
    Et je ne pense pas qu'un enseignement allant plus loin que ces notions strictement orientées utilisateur soit utile à ce niveau (sauf en option pour les intéressés, comme je l'ai déjà dit).

  14. #14
    Membre confirmé Avatar de gmotw
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2008
    Messages
    384
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 36
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2008
    Messages : 384
    Points : 578
    Points
    578
    Par défaut
    Pour avoir découvert l'informatique et la programmation qu'en arrivant à la fac, je suis pour un apprentissage au lycée.
    Le traitement de texte et ce genre de chose, ça se fait plutôt au collège (de mon temps, il y avait cette matière qui s'appelait "Technologie" et qui servait de poubelle pour ce genre de chose).

    Il ne faut pas oublier que la programmation, ça ne sert pas que aux informaticiens et avoir des bases dans un ou plusieurs langages pour un scientifique, c'est un plus non négligeable dans les études supérieures.
    THIS!IS!NOT!MY!COW!

    CECI!N'EST!PAS!MA!VACHE!
    (mais je persiste à dire que c'est moins classe en français )

  15. #15
    Membre chevronné Avatar de LooserBoy
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    février 2005
    Messages
    1 085
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : février 2005
    Messages : 1 085
    Points : 1 942
    Points
    1 942
    Par défaut
    Citation Envoyé par Astartee Voir le message
    De nos jours la plupart des élèves connaissent déjà tout ça, mais une petite remise au point ne pourrait pas faire de mal, surtout pour les plus jeunes (collège).
    J'en doute fort. Je n'aurais certainement pas autant de "clients" (souvent récidivistes qui plus est...) dans ce cas.
    Les seuls que je connais et qui ont de bons reflexes et de bonnes manières d'utilisation, sont ceux qui ont obtenu une culture générale de l'informatique par leurs parents/amis/profs.

    Citation Envoyé par Astartee Voir le message
    Et je ne pense pas qu'un enseignement allant plus loin que ces notions strictement orientées utilisateur soit utile à ce niveau (sauf en option pour les intéressés, comme je l'ai déjà dit).
    +1000
    Vu sur un paquet de cigarettes: "Fumer peut entrainer une mort lente et douloureuse"
    - Vivre aussi... Ce n'est pas forcément moins douloureux et c'est même beaucoup plus lent...

  16. #16
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    avril 2007
    Messages
    764
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : avril 2007
    Messages : 764
    Points : 899
    Points
    899
    Par défaut
    Citation Envoyé par LooserBoy Voir le message
    J'en doute fort. Je n'aurais certainement pas autant de "clients" (souvent récidivistes qui plus est...) dans ce cas.
    Je voulais plutôt dire "croient connaître" en fait

  17. #17
    Expert éminent sénior

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    10 591
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 63
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 10 591
    Points : 17 391
    Points
    17 391
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    je pense qu'avant de leur apprendre l'informatique, il faudrait leur apprendre le français, les maths , le raisonnement (eh oui, un peu de philo), un peu de relativisme (via l'histoire), bref d'abord revenir à la culture de base...

    Quant à l'argument que ça sert et que si on l'a pas, par exemple pour les professions scientifiques, ben on est mal, bof... On apprend pas à l'école à se servir d'un oscillo numérique, ni d'un chromatographe... C'est justement à ça que ça sert, les TP en fac...


    L'informatique est, pour l'écrasante majorité, uniquement un outil qu'ils utiliseront au même titre que le téléphone ou un scanner ou un fax...


    Je suis ecoeuré de la non-culture et de la non-réflexion dû à cette infantilisation découlant de cette déification de l'informatique...



    Avant de puvoir se servir de Word, faut pouvoir écrire correctement sur une feuille de papier...

    Avant de programmer, faut pouvoir raisonner et construire logiquement son algorithme..


    Avant de faire une recherche sur le Net , c'est la seule chose (comme mentionné par quelqu'un d'autre) qui devrait être apprise : primo le Net n'est pas la Vérité, et il y a tout un tas de bêtises, secondo COMMENT séparer le bon grain de l'ivraie : éliminer tous les liens commerciaux, les réponses "dynamiques", savoir établir une fiabilité des sources...
    "Un homme sage ne croit que la moitié de ce qu’il lit. Plus sage encore, il sait laquelle".

    Consultant indépendant.
    Architecture systèmes complexes. Programmation grosses applications critiques. Ergonomie.
    C, Fortran, XWindow/Motif, Java

    Je ne réponds pas aux MP techniques

  18. #18
    Expert éminent sénior
    Avatar de Marco46
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    4 413
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 4 413
    Points : 18 521
    Points
    18 521
    Par défaut
    Citation Envoyé par souviron34 Voir le message
    Avant de faire une recherche sur le Net , c'est la seule chose (comme mentionné par quelqu'un d'autre) qui devrait être apprise : primo le Net n'est pas la Vérité, et il y a tout un tas de bêtises, secondo COMMENT séparer le bon grain de l'ivraie : éliminer tous les liens commerciaux, les réponses "dynamiques", savoir établir une fiabilité des sources...
    Ça s'applique à n'importe quel média, n'importe quelle source d'information, TV, Journaux papier, radio, conversation de comptoir, etc ...

    L'informatique est un support comme la plume et le papier.

    L'informatique est, pour l'écrasante majorité, uniquement un outil qu'ils utiliseront au même titre que le téléphone ou un scanner ou un fax...
    Non ! C'est un cran au dessus. C'est l'équivalent de l'écriture combiné avec l'imprimerie.

    Vital.
    Un problème avec Git ? Essayez la FAQ, sinon posez votre question sur le forum.



    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  19. #19
    Expert éminent sénior

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    10 591
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 63
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 10 591
    Points : 17 391
    Points
    17 391
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Non ! C'est un cran au dessus. C'est l'équivalent de l'écriture combiné avec l'imprimerie.

    non..

    Du stylo combiné avec l'imrpimante...


    2 outils de base..

    Point barre.
    "Un homme sage ne croit que la moitié de ce qu’il lit. Plus sage encore, il sait laquelle".

    Consultant indépendant.
    Architecture systèmes complexes. Programmation grosses applications critiques. Ergonomie.
    C, Fortran, XWindow/Motif, Java

    Je ne réponds pas aux MP techniques

  20. #20
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 569
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 569
    Points : 30 815
    Points
    30 815
    Par défaut
    Citation Envoyé par souviron34 Voir le message
    (.../...)
    Je suis ecoeuré de la non-culture et de la non-réflexion dû à cette infantilisation découlant de cette déification de l'informatique...(.../...)
    A tel point que quand il faut rajouter 2h40 à 11h35, les élèves de 4ème sortent leur portable-calculatrice de la mort. En bref, ils ne comprennent pas ce que fait leur outil.

    C'est pour ça que pour moi, avant le Lycée, c'est à proscrire. Par contre, comme pas mal n'iront pas plus loin que le Lycée, il faut quand même, une fois arrivé là, leur donner des habitudes un peu propres. Genre créer des arborescences histoire de ranger proprement ses fichiers. Un seul répertoire pour ranger des milliers de photos en vrac, c'est un cauchemar fréquent. Et ça n'est pas quelquechose que des parents dépassés peuvent enseigner.

    Puis, tant que j'y pense, un peu de dactylo ferait du bien à tout le monde. Bien des pros en info tapent des 2 doigts. Perso, j'en utilise 9, mais je suis sur qu'une vraie formation de dactylo me permettrait d'être bien plus "propre" à ce sujet.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 10/07/2009, 13h04
  2. Réponses: 6
    Dernier message: 27/09/2006, 19h31
  3. Réponses: 6
    Dernier message: 16/05/2006, 16h17
  4. Proposer une IHM intranet
    Par jule dans le forum Linux
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/03/2006, 10h44
  5. [FAQ] Comment proposer une faq ... ??
    Par elraton dans le forum Mode d'emploi & aide aux nouveaux
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/09/2005, 15h28

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo