Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior
    Sécurité : Symantec détecte le premier cheval de Troie utilisant les Google Groups
    Symantec détecte le premier cheval de Troie utilisant les Google Groups

    L'éditeur de logiciels de sécurité Symantec a récemment remarqué l’émergence d’un cheval de Troie appelé Trojan.Grups.

    Ce malware utiliserait les newsgroups de Google comme commande et structure de contrôle. Avec le développement du Web 2.0, l’utilisation de sites de réseaux sociaux pour commander des botnets semble se multiplier.

    Les bots (diminutif de "robots") sont des programmes qui effectuent des tâches répétitives. Ils sont très utilisés dans les attaques dites de Déni de Service.

    Une attaque alliant botnets et service en ligne de Google en était restée au stade d'une hypothèse formulée par Pacific Coast Information Systems, cabinet canadien de consulting.

    Cette fois-ci, l'existence d'un tel logiciel malveillant est avérée.

    Le cheval de Troie découvert serait assez simple.
    Lorsqu’il s’exécute,le trojan se connecte à un compte Google spécifique et appelle une page d’un newsgroup privé qui contient des commandes encryptées et permet ainsi au malware de se propager.

    En analysant le code source, l'éditeur du célèbre Norton émet l'hypothèse que ce cheval de Troie ne serait q'un prototype qui teste la faisabilité d’utiliser des newsgroups comme structures de commandes et de contrôle.

    Symnatec affirme également que ce cheval de Troie cherche à rester discret pour collecter subtilement des informations et déterminer de potentielles cibles pour de nouvelles attaques.

    Et de se demander s'il ne s'agirait pas d'une toute nouvelle génération d'outil pour l’espionnage industriel.


    Source : Communiqué de Presse de Symantec

    Et vous ? :

    Pensez-vous que les réseaux sociaux et les applications en ligne sont suffisamment sécurisés ?
    Craignez-vous ce nouveau type d'attaque ou s'agit-il pour vous d'un coup de communication de Symantec ?

  2. #2
    Membre éprouvé
    Ce que je ne comprends pas c'est comment on l'attrape ? Quelle est la manip que l'utilisateur doit faire pour se faire infecter ?

  3. #3
    Expert confirmé
    c'est comme les virus Belges, il faut supprimer à la main les données du pc
    Rejoignez la communauté du chat et partagez vos connaissances ou vos questions avec nous

    Mon Tutoriel pour apprendre les Agregations
    Consultez mon Blog SQL destiné aux débutants

    Pensez à FAQ SQL Server Ainsi qu'aux Cours et Tuto SQL Server

  4. #4
    Expert éminent sénior
    Si j'ai bien compris le trojan se sert uniquement des Google Groups comme serveur de commandes. L'infection doit être une infection simple (mail, p2p...).

    L'idée ici est qu'on ne peut pas faire fermer le serveur de commandes, puisqu'il s'agit d'un serveur Google, on peut au mieux fermer le Group, mais je ne doute pas que le trojan sera aussitôt mis à jour avec l'adresse d'un nouveau Group.
    Cette signature n'a pas pu être affichée car elle comporte des erreurs.

###raw>template_hook.ano_emploi###