Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior
    L'Android Market proche de la barre des 100.000 applications, l'AppStore dépasse les 300.000
    L'AppStore dépasse les 300.000 applications
    Révélateur ou juste symbolique ?

    Mise à jour du 18/10/10


    L'AppStore vient de passer la barre des 300.000 applications.

    C'est en tout cas le décompte que fait la société spécialisée Mobclix qui en dénombre un peu plus de 301.000 et un millier supplémentaire chaque jour.

    Sur ce chiffre impressionnant, 69 % sont des applications payantes.

    D'autres estimations font état d'un chiffre légèrement inférieur mais elles prennent en compte – et retranche - les applications dîtes « inactives ». Les chiffres bruts, eux, dépassent tous les 300.000.

    Par comparaison, l'Android Market continue sa croissance (extrêmement rapide), mais n'en est qu'à 145.000 applications selon AndroLib. Une estimation traditionnellement supérieure à celle validés par Google, qui n'en recense officiellement « que » 90.000.

    A remarquer, le rapport payant-gratuit est quasiment le même sous Android, mais inversé (64 % d'applications gratuites).

    Reste à savoir si c'est le nombre qui fait la qualité d'une galerie.

    Une conception remise en cause par Blackberry (et ses 10.000 applications – chiffre Distimo).

    Et tout récemment par le PDG de Microsoft France qui se refuse à « une course au nombre » pour la future galerie de Windows Phone 7.


    Source : 300.000 applications pour l'iPhone selon Mobclix, un peu moins selon Fortune

    Et vous ?

    Pour vous, ce chiffre de 300.000 applications est-il révélateur ou juste symbolique ?

    MAJ de Gordon Fowler


    Mise à jour du 10.09.2010 par Katleen
    L'Android Market très proche de la barre des 100.000 applications, combien de temps avant qu'il ne rattrape voire dépasse l'App Store d'Apple ?


    Comme nous vous l'expliquions le mois dernier, le site AndroLib, qui surveille attentivement l'Android Market, a récemment déclaré qu'il n'y avait « pas encore » 100.000 applications de disponible dans la boutique en ligne de Google, mais que cela ne saurait tarder.

    En revanche, leur équipe affirme qu'il y a bien 100.000 applications qui ont été soumises à ce magasin virtuel, et ce depuis son ouverture jusqu'à maintenant.

    Les statistiques se basent sur le marché global d'Android Market, et non pas sur les seuls logiciels disponibles aux Etats-Unis.

    En juin 2009, seules 5000 applications avaient été proposées à la plateforme de Google. Qui a connu un très bel essor depuis.

    AndroLib estime que l'Android Market héberge actuellement quelques 83.300 applications (Google en évoquait officiellement 70.000 début juillet 2010), pour environ 18.000 programmes qui ont été supprimés ou non publiés.

    L'élève se rapproche du maître (Apple).

    Source : AndroLib

    A votre avis, quand est-ce que l'Android Market rattrapera les 100.000 applications de l'App Store ?

    Pensez-vous qu'à terme, la boutique de Google dépassera celle d'Apple, en termes de popularité et de volume de contenus ?

    L'Android Market passe la barre des 100.000 applications
    Et le milliard de téléchargements

    Mise à jour du 02/08/10



    Le chiffre est plus symbolique qu'historique. Mais il traduit tout de même, parmi d'autres signes, le succès de l'OS mobile de Google, notamment parmi la communauté des développeurs.

    D'après AndroLib, société qui s'est fait une spécialité de l'analyse de l'Android Market, la galerie de l'OS vient tout juste de passer la barre des 100.000 applications





    Un chiffre qu'il faut toutefois modérer pour plusieurs raisons. La première tient au fait que Google a toujours annoncé des chiffres inférieurs à ceux d'AndroLib.

    La deuxième est que la société inclut dans son estimation des applications (environ 18.000) qui ont par la suite été retirée (dont les applications malicieuses qui utilisaient les failles d'Android dévoilées lors du dernier Black Hat Conference ?).

    Le nombre de téléchargement d'applications a par ailleurs largement dépassé le milliard.

    Un chiffre impressionnant qui ne souffre, lui, aucune remarque.


    Source : Rapport d'AndroLib

    Lire aussi :

    Android : nouveau système pour lutter contre le piratage des applications payantes, elles devront se connecter aux serveurs de Google
    « Nous désactivons toute application qui s'avèrerait malicieuse pour l'utilisateur » répond Google, après l'étude sur Android Market

    Développer en PHP pour Android devient possible grâce à un projet open-source fondé sur l'Android Scripting Environment de Google
    App Inventor ouvre le développement d'applications Android à tous, concurrence déloyale ou bon outil de démocratisation ?

    Et vous ?

    Impressionné(e) par ces chiffres ? Ou sont-ils encore trop faibles par rapport à ceux de l'iPhone ?


    MAJ de Gordon Fowler





    L'Android Market passe la barre des 80.000 applications
    Et croît de plus en plus vite, mais toujours moins que l'AppStore


    Mise à jour du 25/06/10



    Alors que l'Android Market vient d'être critiqué par une société spécialisée dans la sécurité des applications mobiles (une attaque dont on peut s'interroger sur son bien-fondée), la croissance de la galerie de Google ne s'essouffle pas.

    D'après les chiffres d'AndroLib, au mois de juin, l'Android Market aurait passé la barre des 80.000 applications.





    Les évaluations d'AndroLib sont traditionnellement supérieure au décompte officiel de Google qui ne reconnaît, pour sa part, que 68.000.

    Au delà du chiffre brut, c'est surtout une tendance qui se confirme. Il y a de plus en plus d'applications proposées chaque mois. Autrement dit, la croissance de l'Android Market s'accélère.

    La galerie française ne fait d'ailleurs pas exception.





    La qualités des applications soumises reste également bonne (en tout cas d'après les notes attribuées par les utilisateurs).





    De son coté, Distimo comptabilise 236.000 applications dans l'AppStore (iPhone et iPad confondus). Soit une croissance d'environ 30.000 nouveautés par mois... Le double de l'Android Market !

    Un chiffre qui vient confirmer une étude de Appcelerator (intitulée « Q2 Mobile Developer Survey »), dont le principal enseignement est que les développeurs sont très intéressés par Android.

    Mais qu'ils sont toujours une majorité à développer pour l'iPhone.





    Source : l'étude d'Appcelerator « Q2 Mobile Developer »


    Et vous ?

    D'après vous, pourquoi les développeurs sont intéressés par Android mais développent pour l'iPhone ?


    MAJ de Gordon Fowler



    Mise à jour du 26.04.2010 par Katleen
    L'Android Market passe la barre des 50.000 applis, l'AppStore atteindrait les 400.000 à la fin de l'année

    Lors de son lancement il y a un an et demi, l'Android Market faisait pâle figure face à son concurrent l'App Store. Il proposait un nombre très réduit de produits, en comparaison au catalogue immense offert par Apple.

    Mais la boutique de Google a depuis fait son chemin.

    La plateforme propose désormais plus de 50.000 applications. L'Android Market semble s'être enfin mis en marche. En juillet 2009, seulement 1554 applications étaient publiées, contre 8636 pour le mois de mars 2010. Une remontée en flèche, qui semble s'inscrire comme une nouvelle tendance puisque les chiffres d'Avril 2010 seraient encore supérieurs à ceux du mois dernier.

    Malgré cela, l'App Store conserve une bonne longueur d'avance avec plus de 191.000 applications disponibles à ce jour.

    Si les croissances poursuivent leur rythme actuel, l'App Store compterait 400.000 applications fin 2010, contre seulement 150.000 pour l'Androit Market.

    A voir comment évoluera le marché...

    Source : Androlib (pour les chiffres concernant l'Android Market) et AppShopper (pour les chiffres concernant Apple)

    Face à ces deux géants, quelle place reste-t-il pour les plateformes concurrentes ? Quels intérêts pour les développeurs de vouloir travailler avec elles ?

    L'aversion pour la pornographie de Steve Jobs pourrait-elle permettre à l'Android Market de rattraper son retard sur l'App Store ?

    Mise à jour du 13/04/10
    NB : Les commentaires sur cette mise à jour commencent [POST="5134065"]ici dans le topic[/POST]


    L'Android Market passe la barre des 45.000 applications
    Et connait une croissance exponentielle, la qualité semble toujours au rendez-vous


    On le sait, AndroLib a tendance à décompter plus d'applications que ce que Google reconnaît ensuite officiellement (lire ci-avant). Il n'en reste pas moins que la progression du nombre de ces applications reste impressionnante, comme le montre le graphique ci-dessous :





    Sur le mois d'avril, le site spécialisé dans l'Android Market a recensé 9.111 nouvelles applications (soit un bon de 20 %).

    Résultat, la galerie d'applications de Google aurait passé la barre des 45.000, toujours avec un rapport de 60-40 entre les gratuites et les payantes.

    Les développeurs ne semblent donc pas si démotivés que cela (lire ci-avant).

    La satisfaction des utilisateurs (que l'on peut assimiler, dans une certaine mesure, à la qualité des applications développées) est, de surcroit, visiblement bonne avec 60 % des applications qui bénéficient d'une notre de 4 ou plus – sur 5.





    Toujours pas de quoi inquiéter Apple et les désormais 185.000 applications de son AppStore ?


    Source : Les Statistiques d'AndroLib

    MAJ de Gordon Fowler



    Mise à jour du 16/12/09

    Google ne reconnaît que 16 000 applications dans l'Android Market
    Et non pas 20 000 comme annoncé par AndroLib


    Google vient de rompre son vœu de silence sur l'Android Market.

    Jusqu'ici Moutain View avait toujours refusé de communiqué sur les chiffres du magasin d'applications de son OS pour mobile.

    Suite à l'étude d'AndroLib, dont nous vous parlions hier ici-même, Google a néanmoins décidé d'apporter un rectificatif officiel. En fait deux.

    Premier rectificatif, Google recense bien les API pour Android. Mais, l'air de dire «si on me demande pas, moi je dis rien», la firme n'avait pas communiqué ce chiffre. Elle serait à présent disposée à le faire.

    Deuxième rectificatif, l'Android Market ne compterait pas 20 000 applications, comme affirmé par AndroLib (cf. news précédente), mais simplement 16 000.

    Contredisant sur le champ son premier rectificatif, Moutain View se refuse cependant à confirmer les pourcentages d'API payantes et gratuites. Et ne souhaite pas non plus commenter la courbe exponentielle de la progression du nombre d'applications pour Android qu'AndroLib avait rendue publique.

    Autrement dit, communiquons. Mais pas trop.

    De bonne guerre pour ne pas donner trop d'informations à la concurrence.

    Ou par crainte d'un retour de bâton face au nombre grandissant de développeurs rendus mécontents par l'Android Market (lire ci-avant) ?


    Et vous ?

    En tant que développeur, êtes-vous satisfait(e) de l'Android Market ?

    16.000 applications vous parait-il toujours être un bon chiffre ?


    MAJ de Gordon Fowler



    16/12/09

    L'Android Market passe la barre des 20 000 applications
    Et connait une croissance de plus en plus rapide : vers un rattrapage de l'AppStore ?


    Avec l'arrivée prévue pour 2010 de très nombreux smartphones embarquant Android et la sortie d'un téléphone estampillé Google (le fameux Google Phone alias Nexus One), l'OS mobile de Google semble enchaîner les bonnes nouvelles.

    D'après la société AndroLib, l'Android Market vient en effet de passer la barre des 20.000 applications – soit une progression de 100 % en 5 mois - et ce malgré la grogne qui semble monter au sein de la communauté de ses développeurs (lire sur ce point la news précédente).

    Sur ces 20 000 applications, 37,7 % sont payantes, un chiffre stable par rapport à la précédente étude (voir également news précédentes).

    Tous ces chiffres peuvent paraître faibles voire dérisoires face aux 100.000 applications de l'iPhone.
    Mais ils montrent une réelle progression. Une progression qui se confirme – et même s'accélère – au fil des mois.





    A ce rythme la barre des 50.000 applications pourrait être franchie bien avant la mi-2010.

    Et à plus long terme rattraper l'iPhone bien plus vite que prévu ?


    Source : L'étude de AndroLib

    Et vous ?

    D'après vous, le nombre d'applications de l'Android Market est-il un bon indicateur du développement d'Android ?

    Un rattrapage de l'iPhone et de son AppStore vous paraît-il réaliste ou au contraire pensez-vous que cette progression du nombre d'applications risque de s'essouffler rapidement ?


    MAJ de Gordon Fowler



    03/12/09

    Les développeurs démotivés par l'Android Market ?
    Une étude affirme que 68 % d'entre eux ne veulent plus s'investir dans la création d'applications pour l'OS de Google


    Si la progression d'Android semble se confirmer, le désamour entre l'Android Market et les développeurs, lui, semble se profiler à l'horizon.

    Une étude de Skyhook Wireless vient de montrer que les développeurs sont de plus en plus frustrés par l'AppStore de l'OS de Google pour mobiles.

    L'étude montre que 57 % d'entre eux ne sont pas satisfaits par les revenus qu'ils retirent de leurs applications et 43 % pense que le système de facturation de l'Android Market serait plus efficace s'il était plus simple.

    La conclusion est préoccupante pour l'avenir d'Android : 68 % des développeurs interrogés affirment être moins motivés que lorsqu'ils ont commencé à programmer pour l'OS.

    Encore plus inquiétant, l'ampleur des réponses négatives est un très mauvais signe. Par exemple : 82 % pensent que le design de la plateforme rend difficile la recherche et la notation des applications.

    Enfin, la fragmentation des versions d'Android serait un facteur démotivant - ce que Google continue de minimiser.

    Ces résultats doivent cependant être grandement relativisés. Premièrement parce que l'échantillon de l'étude peut difficilement être considéré comme représentatif. Ensuite, il ne faut pas oublier que l'Android Market est en pleine croissance. Si le nombre de téléchargements est encore assez bas, l'arrivée de nouveaux terminaux - dont le Droid - qui pourraient se révéler être des iPhone-Killer crédibles, pourrait fort rapidement augmenter de manière exponentielle (lire par ailleurs ci-dessous) .

    Après un mécanisme de protection jugé trop contraignant par certain, Google aurait tort de ne pas suivre de près les sentiments de sa communauté de développeur, quitte à juguler dès aujourd'hui les premiers signes de déception.

    Il en va, en grande partie, du succès à venir de son OS.

    Source : L'étude de Skyhook Wireless

    Lire aussi :

    Les rubriques (news, tutos, forums) de Developpez.com :
    Mobiles
    Android

    Android 2.0 disponible

    Et vous ? :

    Confirmez-vous ces résultats ou au contraire, êtes-vous (entièrement ou partiellement) satisfait par Android ?


    Mise à jour de Gordon Fowler


    Android Market multiplie le nombre de ses applications par quatre, les développeurs ont-il changé de camp ?


    L'App Store d'Android est toujours le challenger.
    Mais les choses changent.

    Certaines analyses affirment qu'il réalise de très mauvais chiffres de vente par rapport à l'App Store d'Apple (cf. ci-dessous article précédent sur ces analyses).
    D'autres pointent des signes qui laissent à penser que Google est en train de poser les bases d'un rattrapage.

    Par exemple les appareils munis de l'OS Android se multiplient. Et surtout il est libre.

    Ce point semble attirer massivement les développeurs. Notre récent sondage ici même montrait que 59,5 % d'entre eux étaient intéressés par un développement sous Android contre "seulement" 41,5 pour l'iPhone.

    Mais jusqu'à présent tout ceci ne pouvait être quantifié, Google ne communiquant pas sur les chiffres.

    Grace au site AndroLib, qui permet de naviguer parmi les applications de l'Android Market, une estimation du nombre de programmes proposés est aujourd'hui disponible.

    L'étude (qui reste une estimation) montre que la boutique en ligne de Google proposerait un peu plus de 10.000 applications - dont 36 % payante.
    Ce chiffre peut paraitre bien maigre - voire ridicule - comparé au 70.000 de l'App Store.

    Mais il prend une autre couleur quand on le rapproche de celui estimé au mois de mai par le Directeur de la Technologie de chez T-Mobile, Cole Brodman, qui avait alors évalué à 2.300 l'offre de l'Android Market.

    En 4 mois le nombre d'applications proposées auraient donc connu une augmentation de 435 %.

    Reste à savoir si cette progression se poursuivra à ce rythme pour une plateforme qui ne fêtera que son premier anniversaire au mois d'Octobre.

    Un facteur de réponse semble se trouver aussi - et surtout - du coté de chez Apple.
    La firme à la pomme infléchira-t-elle sa politique ? Ou pense-t-elle qu'elle gardera toujours les faveurs des développeurs ?

    Et voudra-t-elle mettre fin à l'étrange impression qu'elle donne de chercher à se mettre les développeurs à dos ?

    Dans le cas contraire, Android Market sera certainement ravi de les accueillir les bras ouverts.


    Source : L'étude de AndroLib

    Lire aussi :

    Développer pour les mobiles : galère ou paradis ?
    Les "bulles brillantes à coins ronds" sont déposées par Apple, l'AppStore cherche-t-il à se mettre les développeurs à dos ?

    Et vous ? :

    Pensez-vous que Android Market est en train de séduire les développeurs de l'App Store ?



    Maj de Gordon Fowler.



    L'App Store d'Android (Google) réalise de très mauvais chiffres de vente, comparé à l'App Store d'Apple

    Android est un système d'exploitation open-source pour terminaux mobiles, présenté pour la première fois officiellement en novembre 2007. Son nom est celui de la start-up fondée par ses créateurs (tous des employés de Google) et qui fut rachetée en 2005 par Google.

    Larva Labs, un développeur d'applications pour la plate-forme Android (mais aussi pour T-Mobile Sidekick, iPhone et iPod Touch), vient de publier les chiffres de vente de ses deux produits phares, qui font partie du top 20 de l'Android AppStore : Battle For Mars (jeu d'arcade où il faut se battre contre des aliens pour prendre le contrôle de la planète rouge) et RetroDefense (jeu de stratégie au design old school), respectivement en cinquième et douzième position du classement, qui ont en moyenne rapporté la maigre somme de 63 $ par jour à l'entreprise le mois dernier.



    Contrairement à l'App Store intégré à l'iPhone, celui d'Android à un piètre design. Il ne comprend pas de captures d'écran des applications (dont les descriptions sont limitées à 325 caractères), force à l'utilisaton de Google Checkout, pose quelques problèmes de navigation non-intuitive, etc. En quelques mots, son utilisation n'est pas très aisée et la procédure d'achat mal conçue. Ces problèmes sont largement connus et reconnus mais n'ont toujours pas été pris en compte.

    De ce point de vue, l'App Store d'Apple est beaucoup plus ergonomique.

    Le graphique suivant représente à gauche les ventes d'Android, et à droite celles d'Apple pour le mois d'août 2009. L'écart est important et sans appel :



    Par exemple, le jeu Trism http://trism.demiforce.com/ a rencontré un énorme succès avec l'iPhone (rapportant plusieurs centaines de milliers de dollars) tandis qu'il a été téléchargé moins de 500 fois sur l'Android Market.

    Selon la web-régie publicitaire AdMob, Apple vendrait pour 200 millions de dollars d'applications chaque mois, contre cinq millions pour la boutique Android de Google. L'étude indique également que les utilisateurs d'iPhone et d'Android se mettent en quête d'applications directement depuis leur terminal, et non pas en passant par leur ordinateur. Les utilisateurs d'iPod et d'iPhone réunis achèteraient deux fois plus d'applications que les utilisateurs d'Android. Par mois, un utilisateur d'Android téléchargerait une moyenne de huit applications gratuites pour une seule payante (contre deux payantes chez Apple).

    Matt Hall, sur le blog de LarvaLab, affirme que les 5 millions mensuels cités plus haut et attribués aux ventes d'applications d'Android ne sont que pure spéculation et résultent d'une sur-estimation du marché. Au vu des résultats de son entreprise, et de ceux estimés des autres développeurs de la plate-forme, atteindre ce résultat global lui paraît impossible.

    Ces informations apparaissent au moment où de nombreux développeurs souhaiteraient ralentir leur collaboration avec l'App Store de Steve Jobs (suite aux récents conflits survenus ces dernières semaines). Avec les sorties à venir d'appareils fonctionnant sous Android -dont la politique interne se veut respectueuse des développeurs et de leur travail-, un changement de camp massif de ces derniers serait envisageable. Il faudrait juste que la boutique d'applications de Google se mette sur son trente-et-un.
    Google à d'ores et déjà promis l'arrivée de certaines améliorations dans un futur proche (paiement via PayPal, etc.).

    Source : Le blog de LarvaLabs ; L'étude d'AdMob (PDF)
    Lire aussi :
    L'affaire du retrait de Google Voice de l'App Store
    Apple nettoie son App Store et supprime 943 applications

    Pensez-vous qu'un nouvel habillage de l'Android Market ainsi que des améliorations de son fonctionnement l'aideront à prospèrer ? Quels autres facteurs pourraient expliquer des ventes aussi faibles ?

    Pensez-vous que beaucoup de développeurs vont migrer d'Apple vers ses concurrents ?

  2. #2
    Membre régulier
    Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message
    [B][SIZE="3"]

    Pensez-vous qu'un nouvel habillage de l'Android Market ainsi que des améliorations de son fonctionnement l'aideront à prospèrer ? Quels autres facteurs pourraient expliquer des ventes aussi faibles ?

    Pensez-vous que beaucoup de développeurs vont migrer d'Apple vers ses concurrents ?
    Biensûr, c'est pas nouveau qu'un produit bien présenter et une stratégie de vente réfléchie sont un bien pour les ventes ...
    Pour l'instant je vois pas trop leur intérêt, si android grossit pourquoi pas?

  3. #3
    Membre régulier
    Citation Envoyé par horn33t Voir le message
    Biensûr, c'est pas nouveau qu'un produit bien présenté et une stratégie de vente réfléchie sont un bien pour les ventes ...
    Pour l'instant je vois pas trop leur intérêt, si android grossit pourquoi pas?

  4. #4
    Expert éminent sénior
    MAJ : Android Market multiplie le nombre de ses applications par quatre, les développeurs ont-il changé de camp ?

  5. #5
    Membre éclairé
    C'est prévisible, pas toujours très tentant de s'investir pour développer un programme qui risque pour des raisons obscures d'être refusé, tandis qu'on peut plus facilement le vendre ailleurs...

  6. #6
    Modérateur

    Citation Envoyé par kuranes Voir le message
    C'est prévisible, pas toujours très tentant de s'investir pour développer un programme qui risque pour des raisons obscures d'être refusé, tandis qu'on peut plus facilement le vendre ailleurs...
    +1

    Sans compter ceux qui n'ont pas envie d'investir dans un Mac juste pour pouvoir développer des applis pour l'iPhone.
    Mon projet du moment: BounceBox, un jeu multijoueurs sur Freebox, sur PC et depuis peu sur smartphone/tablette Android.

  7. #7
    Membre chevronné
    Question : la soumission d'application sur l'android Market est-elle payante?

    Non parce qu'il me semble que pour développer pour Iphone, non seulement il faut un mac comme il a déjà été dit mais surtout il faut s'acquitter de la somme de 100 USD par an si mes souvenirs sont bons (bon c'est rien pour une société mais pour un particulier qui veut soumettre ses propres applis, c'est moins négligeable).

    -"Tout ça me paraît très mal organisé. Je veux déposer une réclamation. Je paye mes impôts, après tout!"
    -"JE SUIS LA MORT, PAS LES IMPÔTS! MOI, JE N'ARRIVE QU'UNE FOIS".

    Pieds d'argile (1996), Terry Pratchett 1948 - 2015
    (trad. Patrick Couton)

  8. #8
    Modérateur

    Citation Envoyé par Deadpool Voir le message
    Question : la soumission d'application sur l'android Market est-elle payante?
    C'est l'enregistrement en tant que développeur qui l'est. Mais chez eux c'est 25 dollars une fois pour toutes (source):

    You must register to be able to distribute your products through Android Market. There is a one time $25 registration fee.
    Mon projet du moment: BounceBox, un jeu multijoueurs sur Freebox, sur PC et depuis peu sur smartphone/tablette Android.

  9. #9
    Membre averti
    Ayant un HTC Magic, donc sous Android, il m'est arrivé d'acheter une ou 2 applis car je les trouvais intéressantes. Néanmoins si le chiffre d'affaire de l'Android Market est plus faible que celui de l'App Store c'est aussi que Google souhaite plutôt attirer les consomateurs avec des applis gratuite pour l'utilisateur mais qui rémunère le développeur (et accessoirement google ).
    Comment ?
    C'est simple ils ont tout simplement intégré des pubs google dans les applis. J'ai téléchargé 2 petits jeux gratuitement et en bas il y a une bannière de pub. Elle n'est pas trop grosse, pas trop dérangeante et si au final on peut avoir une bonne appli gratuite et que le dev peut quand même se rémunérer tout le monde est content.
    Google et Apple c'est 2 philosophies différentes voir peut-être même opposées. Je pense qu'il faut attendre encore un peu avant de voir comment l'Android Market se comporte dans 6 mois ou un an.

    Wait & see ...
    Mieux vaut un petit lien qu'un long discours.

  10. #10
    En attente de confirmation mail
    Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
    MAJ : Android Market multiplie le nombre de ses applications par quatre, les développeurs ont-il changé de camp ?
    En toute objectivité, faut quand même plus compter sur un client Apple pour mettre du pognon dans une appli débile. Market is Market
    Robusta Code : Formation - Architecture - Création - Open Source

    Robusta Code

  11. #11
    Nouveau membre du Club
    Android
    Android Market est à ces débuts et franchement il faut tester les applis pour se rendre compt que tout ca est bien nouveau et qu'il faut attendre pour la sortie d'applis solides et sympas.

    J'ai acheté un HTC hero et bon cest super sympa mais ca reste nouveau et assez confidentiel pour les utilisateurs.

    Voir si google va mettre le paquet sur un Android Store solide et mieux foutu.

  12. #12
    Membre éclairé
    Ca va continuer de toute manière à augmenter...

    Combien de smartphones utilisent l'iphone OS ? A part les iphone, aucun. Tandis que de plus en plus de smartphones utilisent android... Donc de plus en plus de clients potentiels pour l'android market...

  13. #13
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par nouknouk Voir le message
    C'est l'enregistrement en tant que développeur qui l'est. Mais chez eux c'est 25 dollars une fois pour toutes (source):
    Ok, merci bien.

    -"Tout ça me paraît très mal organisé. Je veux déposer une réclamation. Je paye mes impôts, après tout!"
    -"JE SUIS LA MORT, PAS LES IMPÔTS! MOI, JE N'ARRIVE QU'UNE FOIS".

    Pieds d'argile (1996), Terry Pratchett 1948 - 2015
    (trad. Patrick Couton)

  14. #14
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message

    Pensez-vous que Android Market est en train de séduire les développeurs de l'App Store ?
    Tant qu'Android sera moche et n'assurera aucune garantie de qualité vis-à-vis de l'utilisateur, je ne vois pas l'intérêt de migrer.

    D'autant que les outils de développement sont vraiment "has been"..
    "Il est plus facile de décomposer un problème en ses éléments, forcément plus simples, que de le traiter en sa totalité." (R. Descartes)

    Freelance iOS

  15. #15
    Modérateur

    Citation Envoyé par FloMo Voir le message
    Tant qu'Android sera moche
    C'est le genre de chose hautement subjective.

    et n'assurera aucune garantie de qualité vis-à-vis de l'utilisateur
    Si tu parles de l'aspect "validation des applis", on ne peut pas tout avoir: à la fois la liberté de publier son appli quelle qu'elle soit et la garantie d'une qualité irréprochable de chaque appli.

    Perso, je préfère la liberté de publier ; l'écrémage se faisant très rapidement et de façon 'naturelle' pour ce qui concerne les applis 'pourries' (mauvaise note, ...).

    D'autant que les outils de développement sont vraiment "has been".
    Je ne vois pas en quoi travailler sous Eclipse par exemple (pour lequel Android propose un plugin) est totalement has-been.
    Et perso je préfère largement ça à une solution totalement contrainte qui ne te laisse aucun choix dans l'environnement dans lequel tu préfères développer.
    Mon projet du moment: BounceBox, un jeu multijoueurs sur Freebox, sur PC et depuis peu sur smartphone/tablette Android.

  16. #16
    Membre actif
    Il aime bien être enfermé

  17. #17
    Membre du Club
    Je pense qu'il y a beaucoup plus de développeur Java que de développeur Objective-C cela explique en parti l'attirance des développeur.

  18. #18
    Membre averti
    Ce qu'ils disent pas c'est que les développeurs ont dû s'acquitter à la base de 700€ supplémentaire pour acheter le mac.
    C'est dommage de forcer les développeurs à avoir un mac pour développer sur Iphone. A la longue ça va devenir trop contraignant, d'un côté j'utilise java et Eclipse au quotidien, d'un autre je dois m'acheter un mac, et apprendre Objective-C ~~

  19. #19
    Inscrit
    Les developpeurs s'interresse à l'opensource
    Il faut aussi signaler de l'interet porté par les developpeurs pour android est d'une part due à la popularité et confiance au applications de google.
    Franchement Google ne decois pas. Par ailleurs les developpeurs ne veut pas etre dependant. Pour juster Apple, il faut mac. C'est trop de contrainte. Alors chez Google la situation est soupple.
    L'avenir donnera raison à Google.

  20. #20
    Membre actif
    Citation Envoyé par jahbromo Voir le message
    Il faut aussi signaler de l'interet porté par les developpeurs pour android est d'une part due à la popularité et confiance au applications de google.
    Franchement Google ne decois pas. Par ailleurs les developpeurs ne veut pas etre dependant. Pour juster Apple, il faut mac. C'est trop de contrainte. Alors chez Google la situation est soupple.
    L'avenir donnera raison à Google.
    Sans parler du langage de programmation, java est beaucoup plus populaire et utilisé par les developpeurs

    Maintenant, sur qu'il y aura des applis de merde, y en a partout... Laissons Darwin s'en occuper

###raw>template_hook.ano_emploi###