Bonjour, voici une critique du livre de Marie-François Colonna

Le SGBD (Système de Gestion de Bases de Données) PostgreSQL ne peut pas héberger plus de 5000 bases de données ?
Dans PostgreSQL, une base de données peut avoir une taille illimitée ?
Une base de données peut contenir des schémas. A quoi servent-ils ?

Connaissez vous les réponses ? Ce sont pourtant les pré-requis demandés dans le premier chapitre du livre de 'François-Marie COLONNA' : 'PostgreSQL - Entraînez-vous à créer et programmer une base de données relationnelle'.
Ces réponses si vous jouez le jeu, il faudra les trouver vous-même dans la documentation de PostgreSQL. Bien sûr à la fin du livre, nous avons les solutions, mais cela à moins d'intérêt.

En effet ce que nous propose l'auteur, c'est d'apprendre à utiliser PostgreSQL au fil de près de 80 exercices pratiques.
Si, comme je le dis, le premier chapitre semble un peu ardu, surtout pour un débutant en Base de données, le reste de livre n'est qu'apprentissage et production.
Cet ouvrage ravira les formateurs par la qualité des exercices qu'ils pourront transposer dans un cours, les débutants apprendront les méandres de SQL et de PostgreSQL et le confirmé, pourra découvrir les possibilités de ce SGBDR.
Avant d'aborder ce travail, je vous conseille, pour le débutant de revoir les base de SQL (Cours SQL).
Une fois le livre entre les mains, il faut télécharger les sources (Sources du livre) du livre afin de ne pas perdre de temps.

Si l'installation de PostregSQL sous Windows est bien explicitée, l'installation sous Linux est plus aléatoire, à titre d'informations voici l'installation sous Debian.
Code LINUX :Sélectionner tout -Visualiser dans une fenêtre à part
1
2
3
4
sudo aptitude install postgresql-8.x 
sudo aptitude install postgresql-plperl-8.x 
sudo aptitude install postgresql-contrib

Nous voilà donc parés pour affronter ces « Travaux Pratiques », en commençant par créer un domaine pour la gestion des emails. D'entrée de jeu, nous abordons des notions qui ne sont pas forcement connues d'utilisateur d'autres SGBD/R (tel que MySQL par exemple).
Après le premier chapitre et la prise en main de l'outil « psql », nous traversons l'ensemble du livre au fil des exercices, pour en apprendre davantage sur le SQL et PostgreSQL en passant du SELECT aux transactions, de la création de triggers, aux procédures stockées (en pl/pgsql et pl/perl).
Accomplir l'ensemble des exercices demande un certain effort dans la recherche de solution (si on veut apprendre).
Des notions comme les « schémas » ou la gestion des utilisateurs sont trop rapidement passées en revue.

Pas moins de 300 pages sont à notre disposition pour apprendre et découvrir.
En termes d'apprentissage nous avons là un ouvrage qui permettra certainement de se faire une bonne idée des possibilités de PostgreSQL, mais également d'approfondir ses connaissances en SQL.
Pour les formateurs il y a là un bon terreau à exploiter en y accompagnant vos cours théoriques où en exploitant l'ensemble des cours de developpez.com (Cours SQL)?
Pour le DBA confirmé, un goût de trop peu risque de se faire ressentir, surtout au niveau administration, sujet qui n'est absolument pas abordé.

En conclusion, nous pourrions dire que nous avons un livre qui nous permettra de mieux exploiter la puissance de PostgreSQL et d'affiner nos connaissances SQL, tout en gardant un esprit de défi dans la réalisation des exercices proposés.