Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Correspondant Actualités

    Cinéma : les films disponibles en DVD quatre mois après leur sortie
    Cinéma : les films disponibles en DVD quatre mois après leur sortie

    Lundi soir, l'industrie du cinéma français (producteurs, diffuseurs, distributeurs, réalisateurs...) a signé un accord pour réduire le délai de sortie d'un film en DVD.
    Pour l'instant, l'intervalle entre la sortie en salles d'un film et sa commercialisation en DVD était de six mois et demi au minimum.
    Désormais, ce délai sera de 4 mois, voire 3 mois pour les long-métrages qui feront très peu d'entrées.
    Cette décision est évidemment liée au débat sur le piratage et la fameuse loi Hadopi, discuté au Sénat à partir de demain.
    Pour l'Etat, la priorité est de booster l'offre légale de films en proposant le plus rapidement possible des films en DVD, mais aussi en VOD (vidéo à la demande) ou à la télévision.
    Ainsi, cet accord concerne aussi la télévision et la VOD puisque Canal+ et Orange pourront désormais diffuser des films 10 mois après leur sortie en salles (contre 12 mois aujourd'hui). Pour les chaînes hertziennes et de la TNT, les délais sont aussi réduits de quelques mois.
    Si l'on en croit Frédéric Mitterrand, le ministre de la Culture et de la Communication, cette accord sera en vigueur dès le 12 juillet.

    Pensez-vous que la commercialisation plus rapide des films puisse être un frein au piratage ?

  2. #2
    Expert confirmé
    Je pense que ça peux aider, mais je ne crois pas que la durée de mise à disposition des DVD soit le principale problème. La qualité des films pour le prix de la place de cinéma, ensuite le prix de DVD sont, à mon avis un facteur bien plus important. Payer 10€ pour aller voir un film qui n'a que trop rarement un bon scénario, de bons acteurs et qui ne soit pas submergés d'effets spéciaux qui gâchent absolument tout.
    Quand les producteurs/réalisateurs reviendront au cinéma et non au blockbuster bourrés d'effets spéciaux qui coutent des millions et qui au finale enlèvent tout l'attrait d'un vrai film et qui en font des "super production" impossible à rentabiliser sans un prix à la place élevé alors, peut-être, que les téléchargements seront en minimum affectés. Mais de toute façon, à l'ère ou l'on en veux toujours plus pour toujours moins cher, il sera très dur de lutter contre le téléchargement.
    Rejoignez la communauté du chat et partagez vos connaissances ou vos questions avec nous

    Mon Tutoriel pour apprendre les Agregations
    Consultez mon Blog SQL destiné aux débutants

    Pensez à FAQ SQL Server Ainsi qu'aux Cours et Tuto SQL Server

  3. #3
    Membre régulier
    Je pense que le problème de la qualité des films n'est en faite qu'un problème de goût personnel ( mauvais ou pas ) . Pour ma part le prix du billet d'entré au cinéma est un élément important sur mon choix d'aller ou pas au cinéma.
    Maintenant le fait qu'il raccourcisse les délais pour que les films soit en DVD ou VOD peu de temps aprés leurs sorties au cinéma c'est déjà un premier pas , maintenant le Gros problèmes reste le prix de ces derniers. Pour voir un film récent en vod sur c+ ca me coute 3,99€ en SD et 6,99€ en HD , de plus que pour 24h. Le prix d'un DVD pour un film récent c est dans les 15 à 20 €.
    Donc le problème majeur reste le prix ...

    Et pour répondre à la question , je doute que cela nuise au téléchargement illégale, c'est tellement plus facile et moins couteux de télécharger un film, qui pour la plupart du temps ce trouve en ligne le jour même de sa sortie au cinéma.

  4. #4
    Rédacteur

    Citation Envoyé par Emmanuel Chambon Voir le message
    Ainsi, cet accord concerne aussi la télévision et la VOD puisque Canal+ et Orange pourront désormais diffuser des films 10 mois après leur sortie en salles (contre 12 mois aujourd'hui).
    Donc pour résumer :

    - Jour J-30 : le film est téléchargeable en divx-screener/rip québecois
    - Jour J : le film sort en France au ciné
    - Jour J+1 : le film est téléchargeable en divx-screener-fr
    - Jour J+120 : le film est achetable en DVD
    - Jour J+121 : le film est téléchargeable en divx-rip-fr
    - Jour J+300 : le film est achetable en VOD

    Une grande avancée, y a pas de doute.
    ALGORITHME (n.m.): Méthode complexe de résolution d'un problème simple.

  5. #5
    super, les mechants internautes pirates pouront telecharger plus vite des dvd-rip de navet. Decidement le net est un vrai potager. a quand va t'on enfin y cultive le savoir et la culture ?

  6. #6
    Expert confirmé
    L'industrie du cinéma et de la musiques se sont retrouvé pris au piège.
    Les studios américains font de la pub sur le budget du film. Celui qui à le plus gros chiffre est censé avoir plus de chance. Le problème c'est que tout le monde a commencé à être vorace lorsqu'internet n'était pas aussi rapide et déployé. De plus, ils ont tardé à réagir. Maintenant le mal est fait et ils peuvent difficilement faire marche arrière.
    Un film est chère à monter mais les prix annoncé sont vraiment injustifié.
    Mon avatar ? Ce n'est rien, c'est juste la tête que je fais lorsque je vois un code complètement frappa dingue !...

  7. #7
    non mais serieux, si l'industrie automobile tourne pas : c'est la faute a la crise.
    Si les banques perdent des sioux (les fans reconnaitront la blague): c'est la faute a la crise. Si le cinema et la musique ne vendent pas autant de disques qu'ils l'esperent (faut voir les calculs d'apoticaires) : c'est la faute au telechargement. Comme on dit par chez moi " si tu veux te debarasser de ton chien, dis qu'il a la rage".

###raw>template_hook.ano_emploi###