1. #1
    Inactif
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    352
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 352
    Points : 293
    Points
    293

    Par défaut Démonstration de i² = - 1

    Bonjour,

    je voudrais savoir si quelqu'un connaît la démonstration de la fameuse formule dans l'ensemble des nombres complexes C : i² = -1.

    Merci d'avance.

  2. #2
    Rédacteur
    Avatar de Zavonen
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2006
    Messages
    1 772
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 70
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2006
    Messages : 1 772
    Points : 1 916
    Points
    1 916

    Par défaut

    Il n'y a pas de DEMONSTRATION au sens où tu l'entends.
    C est construit comme une extension de R, pour résoudre les équations algébriques de degré 2 à discriminant négatif comme x^2+1=0.
    Or on avait remarqué que si on était placé dans un corps ou CETTE équation pouvait être résolu, alors TOUTES les autres du même type pouvaient l'être aussi.
    Remarque que R lui-même est construit par extension de Q pour résoudre
    x^2-2=0, que Q est construit à partir de Z pour résoudre 2x=1, que Z est construit à partir de N pour résoudre x+1=0, etc.. etc...
    Donc dès lors qu'on suppose le pb résolu il doit exister un élément i de C et non de R bien entendu tel que i^2=-1, de là on trouve toutes les règles de calcul usuelles avec les complexes pour assurer la conservation des propriétés algébriques (notion d'anneau de corps etc...).
    Cela étant fait on CONSTRUIT formellement C à partir des couples de R^2, en prenant les règles de calcul sur les coules déterminées ci-avant.
    On DEFINIT ensuite le complexe i comme étant le couple (0,1).
    Donc i^2 =-1 par CONSTRUCTION.
    Je ne sais pas si cela peut t'éclairer.
    Ce qu'on trouve est plus important que ce qu'on cherche.
    Maths de base pour les nuls (et les autres...)

  3. #3
    Rédacteur

    Avatar de millie
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2006
    Messages
    6 937
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2006
    Messages : 6 937
    Points : 9 555
    Points
    9 555

    Par défaut

    Il y a également une autre construction de C que j'avais vu.

    Celle-ci se base simplement sur des matrices de dimensions 2.
    On définie les deux matrices (désolé, pas de notation latex, snif) :
    Code : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    (1 0) et (0 -1)
    (0 1)    (1  0)

    On "note" la première matrice comme étant 1 et la deuxième matrice comme étant i. On remarque évidemment que i²=-1.



    On définit C comme étant l'ensemble des combinaisons (par addition, par multiplication, par multiplicication par un réel) de 1 et de i. Ceci est également en fait l'"espace vectoriel" engengré par la base (1,i). Je met entre guillemet car on s'autorise des multiplications entre membres, ce qui n'a aucun sens dans un espace vectoriel.

    Donc, grosso modo, on peut définir C avec quatre proprietés :
    1 et i appartiennent à C
    Si z appartient à C, et x appartient à R, zx appartient à C
    Si z1 et z2 appartiennent à C, z1+z2 appartient à C
    Si z1 et z2 appartiennent à C, z1 * z2 appartient à C
    La mutiplication et l'addition étant les opérations usuelles pour les matrices.

    Ensuite, on ajoute la notation :
    Si z1 appartient à C, et que z1 est différent de la matrice nulle, on note 1/z1 la matrice inverse de z1 (dont le déterminant est non nul).


    Une autre construction serait de définir C comme étant le plus petit corps contenant 1 et i.
    Je ne répondrai à aucune question technique en privé

  4. #4
    Membre éprouvé

    Profil pro
    Inscrit en
    août 2004
    Messages
    723
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : août 2004
    Messages : 723
    Points : 954
    Points
    954

    Par défaut

    Pour détailler un peu les propos de Zavonen, on a bien une construction de C à partir de R², que l'on munit d'une addition et d'une multiplication (qui en font un corps)
    La multiplication est définie comme suit :
    Pour tous (x, y, x', y') dans R^4 :
    (x, y) × (x', y') = (xx' - yy', xy' + x'y)

    Étant donné qu'on a posé i = (0, 1) et que l'on identifie tout réel x au couple (complexe) (x, 0), il suffit de calculer :
    i² = (0, 1) × (0, 1) = (0 × 0 - 1 × 1, 0 × 1 + 0 × 1) = (-1, 0) = -1

  5. #5
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2005
    Messages
    18
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2005
    Messages : 18
    Points : 22
    Points
    22

    Par défaut

    Sur le forum (http://www.developpez.net/forums/sho...=392018&page=2), j'ai donné la construction (succinte) de tous les ensembles des nombres usuels (N, Z, Q, R et C).

    Rappel sur la construction de C
    Soit l'ensemble des couples sur RxR muni des deux opérations suivantes :
    1. addition : (a,b)+(c,d)=(a+c,b+d)
    2. multiplication : (a,b).(c,d)=(ac-bd,ad+bc)
    Le couple (0,1) est noté i.
    C devient un corps commutatif d'extension 2 de R.

    Nous identifions le couple (0, 1) à i, le couple (a, 0) à a et le couple (0, b) = (0, 1)*(b, 0) à i*b; ce qui donne :
    (a,b)=(a,0)+(0,1)(b,0)=a+ib et
    i² = (0, 1)*(0, 1) = (0*0-1*1, 0*1+1*0) = (-1, 0) = -1.

    Ce qu'obtient bien évidemment Oiffriq.

Discussions similaires

  1. [Quizz] Fonctions et démonstrations
    Par DrTopos dans le forum Langages fonctionnels
    Réponses: 164
    Dernier message: 25/01/2008, 16h54
  2. Quel logiciel pour une démonstration à distance ?
    Par lodan dans le forum Internet
    Réponses: 10
    Dernier message: 15/05/2007, 15h37
  3. Site de démonstration Internet-ai
    Par Internet-ai dans le forum Mon site
    Réponses: 9
    Dernier message: 20/02/2007, 18h34
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 18/02/2007, 02h05
  5. Réponses: 8
    Dernier message: 05/02/2007, 12h06

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo