IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Membre du Club
    Inscrit en
    décembre 2005
    Messages
    108
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 37

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2005
    Messages : 108
    Points : 59
    Points
    59
    Par défaut La licence GPL m'autorise à revendre des logiciels libres que je n'ai pas acheté ?
    Bonjour,

    La licence GPL m'autorise à revendre des logiciels libres que je n'ai pas acheté
    à condition de respecter les points qu'elle impose.

    Bon imaginez que j'ai vendu un logiciel avec ses codes sources à quelqu'un mais que cette personne le redistribue gratuitement.

    Cette personne a bien le droit de faire ça. ???

    Merci
    • La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
    • La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
    • Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi ! [Einstein]

  2. #2
    Modérateur
    Avatar de gangsoleil
    Homme Profil pro
    Manager / Cyber Sécurité
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    9 916
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Manager / Cyber Sécurité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 9 916
    Points : 27 113
    Points
    27 113
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par dev7
    Cette personne a bien le droit de faire ça. ???
    Merci
    La meilleure (et seule) réponse se trouve dans la GPL...
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

  3. #3
    Membre expert

    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    1 351
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 1 351
    Points : 3 400
    Points
    3 400
    Par défaut
    Les licences de ce type, il n'y a pas beaucoup de monde qui les lisent. Elles sont trop lourdes à comprendre, souvent en anglais, et très techniques.

    Le plus simple est souvent de partir du principe que comme c'est de l'open-source, c'est gratuit et on peut faire ce que l'on veut. Que le produit appartient à tout le monde et que personne n'a de droit de propriété.

    Ne pourrait-on pas produire un tableau de ce type :

    - Nom de la licence
    - Version
    - Utilisation commerciale (oui/non)
    - Sources modifiables (oui/non)
    - Sources distribuables (oui/non)
    - Sources revendables (oui/non)
    ...

    Cela faciliterai la compréhension de l'utilisation de l'open-source...

    Zecreator
    "La révolution informatique fait gagner un temps fou aux hommes, mais ils le passent avec leur ordinateur !"

  4. #4
    Membre expérimenté Avatar de SkyZoThreaD
    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    578
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 578
    Points : 1 600
    Points
    1 600
    Par défaut
    Citation Envoyé par dev7 Voir le message
    La licence GPL m'autorise à revendre des logiciels libres que je n'ai pas acheté
    à condition de respecter les points qu'elle impose.
    C'est vrai.

    Citation Envoyé par dev7 Voir le message
    Bon imaginez que j'ai vendu un logiciel avec ses codes sources à quelqu'un mais que cette personne le redistribue gratuitement.
    Cette personne a bien le droit de faire ça. ???
    On parle bien d'un logiciel GPL aussi? oui? Donc à priori la personne a le droit tant qu'elle respecte les même conditions. Le fait de vendre le soft ne fait pas de toi le propriétaire de ce dernier et ne modifie pas la licence.

    Le principe de licence libre n’interdit pas en effet de faire payer l’accès à l’œuvre, il garantit juste des libertés sur l’œuvre une fois celle-ci obtenue. Cela est d’autant moins bien compris que dans les faits, la majorité des œuvres sous licences libres sont disponibles gratuitement. D’autant que si une œuvre sous licence libre n’est au départ disponible que contre paiement, dès la première diffusion l’œuvre peut être rediffusée gratuitement en toute légalité.
    source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Licenc...%C3%A9rale_GNU
    La liberté est à la sociologie ce que l'instant présent est à la physique relativiste.

  5. #5
    Membre expert

    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    1 351
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 1 351
    Points : 3 400
    Points
    3 400
    Par défaut
    N'oubliez-pas que l'utilisation d'un code source sous licence GPL modifié, doit rester libre, et ne peut pas être revendu. Il doit être redistribué librement à la communauté. C'est là qu'est l'esprit du logiciel libre.

    Donc, les éditeurs qui commercialisent leurs produits à base du code GPL des autres (même s'il est adapté pour leur produit) ne respectent pas cet esprit et voient en la licence GPL une manne de codes sources disponibles gratuitement pour leur business.

    Donc en gros, le travail des uns, alimente souvent les profits des autres. Je trouve ça malheureux.

    Zecreator.
    "La révolution informatique fait gagner un temps fou aux hommes, mais ils le passent avec leur ordinateur !"

  6. #6
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    307
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 307
    Points : 983
    Points
    983
    Par défaut
    Citation Envoyé par zecreator Voir le message
    Donc en gros, le travail des uns, alimente souvent les profits des autres. Je trouve ça malheureux.
    Le travail des uns peut alimenter le travail des autres. La GPL n'impose pas la gratuité, elle impose simplement que les sources soient livrées avec le binaire à celui qui le reçoit ou l'achète, et elle assure au "client" les droits de modification et de redistribution.

    En général, avec un soft GPL il est difficile de faire beaucoup de profit car le client peut dupliquer et revendre lui aussi le soft. Par contre, dans certains cas, il est tout à fait possible de vendre un soft en GPL contenant des adaptations nécessaires à un client, on peut aussi imaginer fournir (et vendre) de la maintenance (s'engager à corriger les bugs) avec un soft sous licence GPL. On peut aussi assurer et faire payer la distribution de logiciels sous licence GPL sur CD, DVD (c'était le cas de la FSF dans les temps anciens).

  7. #7
    Modérateur
    Avatar de jlliagre
    Homme Profil pro
    Ingénieur support avancé & développement
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    2 695
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur support avancé & développement
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 2 695
    Points : 7 880
    Points
    7 880
    Par défaut
    Citation Envoyé par zecreator Voir le message
    N'oubliez-pas que l'utilisation d'un code source sous licence GPL modifié, doit rester libre, et ne peut pas être revendu. Il doit être redistribué librement à la communauté. C'est là qu'est l'esprit du logiciel libre.

    Donc, les éditeurs qui commercialisent leurs produits à base du code GPL des autres (même s'il est adapté pour leur produit) ne respectent pas cet esprit et voient en la licence GPL une manne de codes sources disponibles gratuitement pour leur business.

    Donc en gros, le travail des uns, alimente souvent les profits des autres. Je trouve ça malheureux.
    Non, rester libre n'implique pas de ne pas pouvoir être revendu. la FSF encourage au contraire les distributeurs des logiciels sous licence GPL à les revendre s'ils le peuvent et aux prix qu'il veulent (ou peuvent).

    Source: http://www.gnu.org/philosophy/selling.html
    ɹǝsn *sıɹɐlos*

  8. #8
    Membre expert

    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    1 351
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 1 351
    Points : 3 400
    Points
    3 400
    Par défaut
    "Donc, si j'utilise du code source libre pour développer mon application, et qu'en la vendant je dois donner également accès aux sources afin que mes "clients" puissent à leur tour les modifier et les revendre, où est la rentabilité de mon business et où se situe mon droit intellectuel ? Parce que, entre-nous, je vais pas passer 3 mois à développer une appli pour permettre aux autres de la distribuer librement ?

    Parce que même si à la base, mon application utilise du code libre, mes modifications m'appartiennent non ? Elles viennent de ma création propre... N'ai-je pas un droit de propriété si j'utilise du code libre ?"


    Voilà le genre de question que peut se poser un développeur. D'un coté on peut faire du business, de l'autre faut fournir nos sources librement...

    C'est pas très clair, et cette ambiguïté alimente les abus...

    Zecreator.
    "La révolution informatique fait gagner un temps fou aux hommes, mais ils le passent avec leur ordinateur !"

  9. #9
    Modérateur
    Avatar de jlliagre
    Homme Profil pro
    Ingénieur support avancé & développement
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    2 695
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur support avancé & développement
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 2 695
    Points : 7 880
    Points
    7 880
    Par défaut
    Plusieurs remarques:

    - Ne confonds pas code source libre et GPL. Il existe beaucoup d'autres licences de code "open source" et libre que la GPL. Cette dernière est à peu près la seule à être aussi contraignante pour les développeurs et éditeurs. La GPL avec "linking exceptions" (ex: la classpath exception), les licences LGPL, CDDL, Apache, BSD, Mozilla permettent d'utiliser du code sous ces licences lié au sien sans devoir publier ses propres sources.

    - La propriété du code que tu développes n'est pas mise en cause par la GPL ou les autres licences. Rien ne t'interdit de le distribuer, seul, avec une licence propriétaire. La GPL t'impose de fournir le code source de tout logiciel distribué sous la licence GPL. Si tu as ajouté (lié) du code personnel à un logiciel sous GPL qui ne t'appartient pas, le code ajouté t'appartient mais est aussi sous licence GPL si tu le redistribue. C'est ce qui est souvent reproché comme étant le côté viral de la licence GPL. En revanche, si tu inclus (agrège) des programmes sous GPL dans un logiciel que tu distribue, seules le code source des modifications éventuelles que tu a faites sur le code GPL doit être publié, le reste du code peut avoir la licence que tu veux, libre ou propriétaire.

    - Question business, Red Hat est un exemple de société commerciale dont le produit principal est sous GPL, et qui est donc obligée de publier les sources de ce dernier. Ceci ne l'empêche pas d'avoir eu un chiffre d'affaires de 1,8 milliards de dollars en 2015 pour 180 millions de dollars de bénéfice net, ce qui démontre que le modèle peut être viable.
    ɹǝsn *sıɹɐlos*

  10. #10
    Membre expert

    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    1 351
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 1 351
    Points : 3 400
    Points
    3 400
    Par défaut
    Citation Envoyé par jlliagre Voir le message
    - Question business, Red Hat est un exemple de société commerciale dont le produit principal est sous GPL, et qui est donc obligée de publier les sources de ce dernier. Ceci ne l'empêche pas d'avoir eu un chiffre d'affaires de 1,8 milliards de dollars en 2015 pour 180 millions de dollars de bénéfice net, ce qui démontre que le modèle peut être viable.
    Oui enfin, Red Hat fait 80% de conseil IT auprès des entreprises et les 20% restants se partagent entre les métiers de développement et l'infra. Le CA de Red Hat est surtout lié à son business de conseil. C'est pas le bon exemple je pense... Pour vivre, les éditeurs doivent développer des services autour du GPL, car ils sont conscients qu'ils ne peuvent pas en vivre sur le long terme.

    Soyons honnêtes, la gratuité ne fait vivre personne.
    "La révolution informatique fait gagner un temps fou aux hommes, mais ils le passent avec leur ordinateur !"

  11. #11
    Modérateur
    Avatar de jlliagre
    Homme Profil pro
    Ingénieur support avancé & développement
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    2 695
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur support avancé & développement
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 2 695
    Points : 7 880
    Points
    7 880
    Par défaut
    Citation Envoyé par zecreator Voir le message
    Oui enfin, Red Hat fait 80% de conseil IT auprès des entreprises et les 20% restants se partagent entre les métiers de développement et l'infra. Le CA de Red Hat est surtout lié à son business de conseil.
    Pas tellement, le conseil aux entreprises est probablement inférieur à 1 % du CA de Red Hat.
    L'essentiel (entre 80 et 90%) des revenus de Red Hat provient des contrats de maintenance et de mise à jour logiciels. Ensuite, c'est la formation qui génère le plus gros du CA restant.

    C'est pas le bon exemple je pense... Pour vivre, les éditeurs doivent développer des services autour du GPL, car ils sont conscients qu'ils ne peuvent pas en vivre sur le long terme.
    En fait, les éditeurs (entreprises, pas particuliers bénévoles) sont extrêmement peu nombreux à choisir la GPL. S'ils le font quand même et sont propriétaires du code, rien ne les empêche de distribuer leurs logiciels sous plusieurs licences, GPL + une licence libre moins contraignante, voire propriétaire.

    Soyons honnêtes, la gratuité ne fait vivre personne.
    Oui, et je n'ai pas écrit autre chose. Il ne faut pas confondre logiciels libres et bénévolat. C'est bien pour ça que la FSF encourage les éditeurs/distributeurs à vendre les logiciels sous GPL et les services associés.
    ɹǝsn *sıɹɐlos*

Discussions similaires

  1. Pourquoi avoir choisi des logiciels Libres ou Open source ?
    Par zoom61 dans le forum Logiciels Libres & Open Source
    Réponses: 101
    Dernier message: 29/09/2014, 17h06
  2. Le choix des logiciels Libres & Open source entraine-t-il des gains importants !
    Par zoom61 dans le forum Logiciels Libres & Open Source
    Réponses: 213
    Dernier message: 06/08/2014, 10h38
  3. Réponses: 3
    Dernier message: 09/01/2012, 15h31
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 24/07/2009, 14h12
  5. Utilisation des logiciels libres en entreprise
    Par pruderic dans le forum Général Java
    Réponses: 7
    Dernier message: 08/10/2008, 10h25

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo