IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Hardware Discussion :

Une entreprise finlandaise prétend pouvoir rendre les processeurs 100 fois plus rapides


Sujet :

Hardware

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 997
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 997
    Points : 54 803
    Points
    54 803
    Par défaut Une entreprise finlandaise prétend pouvoir rendre les processeurs 100 fois plus rapides
    Une entreprise finlandaise prétend pouvoir rendre les processeurs 100 fois plus rapides
    Flow Computing travaille sur une unité de traitement parallèle (PPU) destinée à décharger le processeur

    Une startup appelée Flow Computing a fait une déclaration qui, si elle est exacte, pourrait bouleverser la filière informatique. L'entreprise, qui vient de sortir de la clandestinité grâce à une injection de capital-risque, affirme que l’unité de traitement parallèle (PPU) sur laquelle elle travaille peut fournir un facteur d’accélération allant jusqu’à 100 pour tout processeur auquel elle sera associée et ce, sans modifier le logiciel existant et sans les exigences de puissance élevées des GPU et des accélérateurs traditionnels. Reste à voir ce qu’il en sera une fois que le projet aura dépassé les phases de test sur FPGA qu’il vient à peine de boucler.

    « Nous sommes convaincus que les performances des processeurs n'ont connu que des améliorations progressives au cours des dernières décennies. À notre avis, cela a conduit à une situation où le processeur est devenu le maillon faible de l'informatique en raison de son architecture séquentielle sous-optimale », explique Timo Valtonen, cofondateur et directeur général de l'entreprise.

    Nom : 0.png
Affichages : 42317
Taille : 166,3 Ko

    « Une nouvelle ère en matière de performance des processeurs est devenue une nécessité pour répondre à la demande sans cesse croissante de performance informatique, motivée en grande partie par les besoins de l'IA, ainsi que de l'Edge et du Cloud Computing. Flow entend mener cette révolution grâce à sa nouvelle architecture Parallel Performance Unit (PPU), permettant de multiplier par 100 les performances de n'importe quel processeur, quelle que soit son architecture et avec une compatibilité logicielle rétrograde totale », ajoute-t-il.

    D'habitude, une telle affirmation de la part d'une startup ne ferait pas de remous, mais Flow Computing dispose de soutiens de taille : le VTT Technical Research Centre, une entreprise publique finlandaise qui est la plus grande organisation de recherche et de technologie du pays. Le directeur technique, Martti Forsell, a également publié des ouvrages sur le paradigme du processeur Thick Control Flow (TCF), qui semble être au cœur de la technologie de Flow.

    Flow Computing tient probablement à protéger sa propriété intellectuelle et donc les informations mises à disposition pour le public sont vagues à date. Toutefois, elles ont pour effet de rendre cette affirmation extraordinaire encore plus difficile à croire. En résumé, Flow veut intégrer son unité de traitement parallèle (PPU) aux architectures d'unités centrales existantes, notamment X86, Arm et RISC-V. Avec une PPU, Flow pense pouvoir faire en sorte que les CPU se comportent un peu plus comme des unités de traitement graphique (GPU).

    Les unités de traitement graphique (GPU) sont devenues d'une importance vitale non seulement pour le rendu graphique, mais aussi parce que leur architecture hautement parallèle est adaptée au traitement des données volumineuses. Le PPU proposé par l'entreprise devrait en principe permettre au processeur de se décharger d'une partie de son travail et d'augmenter le parallélisme afin que les puissants cœurs de traitement puissent en faire plus.

    Flow Computing déclare avoir des projets de PPU qui pourront être intégrés dans des serveurs, des stations de travail, des ordinateurs portables, des smartphones et même des montres. La plus petite d'entre elles n'aurait que quatre cœurs, mais il y aura aussi des versions à 16, 64 et 256 cœurs, et les conceptions pourront être modifiées et mises à l'échelle en fonction de l'application. Flow ne fabriquera pas lui-même ces puces. L’entreprise souhaite concéder des licences aux fabricants de puces tels que Qualcomm et Intel.

    Source : Site web du projet, publication de recherche

    Et vous ?

    Un facteur d’accélération allant jusqu’à 100 pour tout processeur (quelle que soit son architecture) via l’adjonction d’une unité de traitement parallèle, sans modifier le logiciel existant et sans les exigences de puissance élevées des GPU et des accélérateurs traditionnels vous paraît-il réalisable dans la pratique ? Quels sont les écueils susceptibles de contrarier cette quête ?

    Voir aussi :

    TSMC travaille à l'élaboration de puces à mille milliards de transistors et à la fabrication de puces à 1 nm, cependant, les opinions divergent quant à la viabilité et aux implications de ces avancées

    Les USA devraient accorder des milliards de dollars de subventions aux grandes entreprises de semi-conducteurs, dont Intel et TSMC, afin de les aider à construire de nouvelles usines
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre émérite
    Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    Décembre 2010
    Messages
    816
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2010
    Messages : 816
    Points : 2 341
    Points
    2 341
    Par défaut
    C'est vraisemblablement une arnaque, et juste une annonce pour attirer des fonds. Car x100, cela me fait penser aux placements à 20% par an, trop beau pour être vrai.

  3. #3
    Membre émérite
    Profil pro
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    943
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 943
    Points : 2 883
    Points
    2 883
    Par défaut
    En suivant la loi de Moore, *100 c'est ce qu'on a fait sur une période de 14ans, donc ça me paraît pas impossible sur une "percée technologique", et comme d’habitude il s'agit sans doute d'une performance max, comme les cables ethernet qui théoriquement vont jusqu'à un certain débit mais en fait non parce que trop long, trop courbé etc.

    Après qui vivra verra.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 11/05/2022, 23h46
  2. Réponses: 32
    Dernier message: 19/11/2020, 08h00
  3. Une application mobile prétend pouvoir identifier les investisseurs en capital-risque
    Par Bill Fassinou dans le forum Intelligence artificielle
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/10/2019, 15h08
  4. Réponses: 9
    Dernier message: 13/08/2018, 16h38
  5. Une technologie de scan pour rendre les jeux vidéo encore plus beaux
    Par LittleWhite dans le forum Développement 2D, 3D et Jeux
    Réponses: 34
    Dernier message: 25/11/2014, 15h16

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo