IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Intelligence artificielle Discussion :

Adobe promet de mettre à jour ses CGU après les menaces d'annulation des abonnements par les utilisateurs


Sujet :

Intelligence artificielle

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 996
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 996
    Points : 54 793
    Points
    54 793
    Par défaut Adobe promet de mettre à jour ses CGU après les menaces d'annulation des abonnements par les utilisateurs
    Les nouvelles conditions d'utilisation de Photoshop imposent aux utilisateurs d'autoriser Adobe à accéder à leurs projets actifs aux fins d’entraînement de ses modèles d’IA
    Et de « modération de contenus »

    Adobe a procédé à la publication de nouvelles conditions générales que les utilisateurs sont tenus d’accepter sous peine de ne plus pouvoir faire usage des logiciels pour lesquels ils paient un abonnement mensuel : Photoshop, Lightroom, Adobe Premier, etc. Pire, ces nouvelles CGU leur imposent d’autoriser à Adobe à accéder à leurs projets actifs aux fins d’entraînement de ses modèles d’intelligence artificielle et de « modération de contenus » entre autres. Lorsqu’on y ajoute le cas Microsoft et sa fonctionnalité Recall pour Windows 11, l’intelligence artificielle apparaît plus que jamais comme une menace pour les notions de confidentialité et de vie privée.

    Nom : 1.png
Affichages : 6304
Taille : 84,0 Ko

    Le « contenu », tel qu'il est défini dans les nouvelles CGU d’Adobe, concerne tout ce que l’utilisateur fait avec le logiciel. Adobe se donne le droit via ces dernières d'accéder à votre contenu (vidéos, etc.), de le visionner ou même de l'écouter.

    Cela inclut tout contenu que l’utilisateur télécharge sur leur plateforme d’informatique en nuage, et même les fichiers locaux. Dans le cas des fichiers locaux, les rapports y relatifs font état de ce qu’il suffit que l’utilisateur fasse usage d’une fonctionnalité qui intègre une des IA de gestion de contenus d’Adobe pour que le fichier soit transféré sur ses serveurs.

    Cet état de choses suscite des inquiétudes car cela signifie qu'Adobe aura accès à des projets faisant l'objet d'un accord de non-divulgation, tels que des logos pour des jeux non annoncés ou d'autres projets médiatiques. Cela est d’autant plus à prendre en compte que les employés de ces entreprises se permettent souvent d’abuser de leurs accès admin pour avoir accès à de tels contenus. Le récent cas Google l’illustre.

    Nom : 0.png
Affichages : 1524
Taille : 102,3 Ko

    Des intrusions qui semblent prendre en ampleur à l’ère de l’intelligence artificielle générative

    Google a mis à jour sa politique de confidentialité à mi-parcours de l’année précédente. Le géant technologique indiquait alors qu’il se réserve le droit de récupérer à peu près tout ce que vous publiez en ligne pour créer ses outils d'intelligence artificielle.

    « Recherche et développement : Google utilise les informations pour améliorer ses services et développer de nouveaux produits, ainsi que de nouvelles fonctionnalités et technologies utiles à ses utilisateurs et au public. Par exemple, Google utilise des informations disponibles publiquement pour contribuer à l'entraînement de ses modèles d'IA, et concevoir des produits et des fonctionnalités comme Google Traduction, Bard et les capacités d'IA de Cloud », indique la nouvelle politique de Google.

    Nom : 2.png
Affichages : 1461
Taille : 63,5 Ko

    Microsoft n’est pas en reste avec Recall pour Windows 11 qui est un outil de recherche et de suivi de l'activité informatique, qui bénéficie de la puissance de l'intelligence artificielle. Lorsqu'il est activé, Recall prend régulièrement des clichés du bureau de l’utilisateur, qui peuvent ensuite servir de base à une recherche. Microsoft se veut rassurant sur ceci que les utilisateurs ont un contrôle total sur les applications et les activités qui sont enregistrées, mais ils ont aussi la tranquillité d'esprit de savoir que tous les traitements de données sont effectués localement et que les données privées sont tenues à l'écart de l'intelligence artificielle.


    L’IA apparaît plus que jamais comme « l’œil de Sauron » qui met à mal les notions de confidentialité et de vie privée qui figurent parmi les droits des individus

    « Nous attendons des organisations qu'elles soient transparentes avec les utilisateurs sur la manière dont leurs données sont utilisées et qu'elles ne traitent les données personnelles que dans la mesure où cela est nécessaire pour atteindre un objectif spécifique. L'industrie doit prendre en compte la protection des données dès le départ et évaluer et atténuer rigoureusement les risques pour les droits et libertés des personnes avant de mettre des produits sur le marché.

    Nous nous renseignons auprès de Microsoft pour comprendre les garanties mises en place pour protéger la vie privée des utilisateurs », écrit l'ICO (« Information Commissioner's Office ») – l'autorité en charge du respect de la règlementation applicable aux données personnelles au Royaume Uni.

    Nom : 3.png
Affichages : 1423
Taille : 12,1 Ko

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette multiplication de mises à jour de politique de confidentialité qui ouvrent l’accès aux modèles d’intelligence artificielle des entreprises sur les PC des utilisateurs de leurs logiciels et services ? Cet état de choses vous surprend-t-il ? L’intelligence artificielle est-elle venu exacerber des pratiques qui avaient déjà cours ?
    Que proposeriez-vous à des tiers qui souhaitent se protéger leurs contenus et données d'une utilisation comme données d'entraînement des IA des géants technologiques ?
    Quelles dispositions entenez-vous prendre en tant qu'utilisateur de Photoshop ou de tout autre logiciel dont Adobe est l'éditeur ?

    Voir aussi :

    La presse écrite veut être payée pour les articles utilisés pour alimenter l'outil d'IA ChatGPT, elle exige une part du marché qui devrait atteindre 1 300 millions de dollars d'ici à 2032

    OpenAI justifie pourquoi les données collectées pour la formation des modèles d'IA constituent selon elle un usage loyal et non une infraction

    Des chercheurs mettent en garde contre un "effondrement du modèle" lorsque l'IA s'entraîne sur du contenu généré par l'IA, ils affirment que cela pourrait à terme éloigner l'IA de la réalité
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Gestion de parcs informatique
    Inscrit en
    Août 2011
    Messages
    17 631
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestion de parcs informatique
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : Août 2011
    Messages : 17 631
    Points : 43 613
    Points
    43 613
    Par défaut
    Génial.

    (ironie bien sûr)
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur le P2V, mon article sur le cloud
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  3. #3
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    Août 2003
    Messages
    1 319
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Charente Maritime (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : Août 2003
    Messages : 1 319
    Points : 4 270
    Points
    4 270
    Par défaut
    Après le système par abonnement, le vol du travail recueil anonyme de données pour entraîner son IA et vendre encore plus.

    Heureusement que les alternatives sont nombreuses aujourd'hui : Gimp, Scribus, Inksapce, Darktable, DaVinci, ...

    Le problème sera le temps de prise en mains et les différences qu'il peut y avoir.

  4. #4
    Membre émérite
    Avatar de Daïmanu
    Homme Profil pro
    Développeur touche à tout
    Inscrit en
    Janvier 2011
    Messages
    706
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Alpes Maritimes (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur touche à tout

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2011
    Messages : 706
    Points : 2 476
    Points
    2 476
    Par défaut
    Citation Envoyé par smarties Voir le message
    Heureusement que les alternatives sont nombreuses aujourd'hui : Gimp, Scribus, Inksapce, Darktable, DaVinci, ...
    Je ne l'ai jamais testé, mais j'ai entendu beaucoup de bien de la suite Affinity de la part de professionnel de la communication.

    Mais même si Adobe fait manifestement tout pour faire fuir ses clients, beaucoup leur resteront fidèle car c'est humainement trop difficile de changer ses habitudes.
    Je fais appel aux esprits de Ritchie, Kernighan, Stroustrup et Alexandrescu
    Donnez moi la force, donnez moi le courage de coder proprement !

    « Ça marche pas » n'est PAS une réponse convenable, merci de détailler le souci en fournissant l’environnement, le code source, les commandes et les messages d'erreur.

    Ce club possède également un clavardage, on y trouve quelques perles entre deux sessions d'entraides.

  5. #5
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 906
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 906
    Points : 6 055
    Points
    6 055
    Par défaut
    No problem!

    Il y a des logiciels open source et entièrement gratuits tout aussi efficaces que Photoshop!

    Une simple recherche sur le web, un clic pour installer le logiciel opensource et hop... Photoshop à la poubelle avec son copain OS Win11!!!

  6. #6
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 906
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 906
    Points : 6 055
    Points
    6 055
    Par défaut
    Citation Envoyé par smarties Voir le message
    Après le système par abonnement, le vol du travail recueil anonyme de données pour entraîner son IA et vendre encore plus.

    Heureusement que les alternatives sont nombreuses aujourd'hui : Gimp, Scribus, Inksapce, Darktable, DaVinci, ...

    Le problème sera le temps de prise en mains et les différences qu'il peut y avoir.

    Non, j'utilise Gimp et Inkscape et je peux vous dire que ces logiciels utilisent les mêmes concepts et outils qu'un Photoshop ou que tous les autres outils de traitement de l'image!

    La prise en main se résume à 1 ou 2 heures pour prendre ses marques et c'est tout!

    Donc n'hésitez pas... Photoshop veut avoir une place dans votre slip kangourou? A la pouuuuuuuuuuuuuuuuuuubelle!!!!

  7. #7
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 996
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 996
    Points : 54 793
    Points
    54 793
    Par défaut Adobe promet de mettre à jour ses CGU après les menaces d'annulation des abonnements par les utilisateurs
    Adobe promet de mettre à jour ses CGU afin d'indiquer que la société n'entraînera jamais ses IA sur les œuvres des créateurs
    La décision fait suite aux menaces d’annulation des abonnements

    Adobe promet de mettre à jour ses conditions d’utilisation afin d’indiquer que la société n’entraînera jamais ses modèles d’intelligence artificielle sur les œuvres des créateurs. La décision fait suite aux menaces d’annulation des abonnements par les utilisateurs.

    L’intégralité de la note d’information d’Adobe

    Nous avons récemment soumis les utilisateurs à une nouvelle acceptation de nos conditions d'utilisation, ce qui a suscité des inquiétudes quant à la nature de ces conditions et à leur signification pour nos clients. Cela nous a amené à réfléchir au langage que nous utilisons dans nos conditions d'utilisation et à la possibilité d'être plus clairs et de répondre aux préoccupations soulevées par la communauté.

    Au cours des prochains jours, nous nous adresserons à nos clients et nous prévoyons d'apporter des modifications d'ici au 18 juin 2024.

    Chez Adobe, il n'y a aucune ambiguïté quant à notre position, notre engagement envers nos clients et notre volonté d'innover de manière responsable dans ce domaine. Nous n'avons jamais formé d'IA générative sur le contenu d'un client, ni pris possession du travail d'un client, ni autorisé l'accès au contenu d'un client au-delà des exigences légales.

    Nous n'avons d'ailleurs envisagé aucune de ces pratiques dans le cadre de la récente mise à jour des conditions d'utilisation. Cela dit, nous reconnaissons que l'évolution de nos conditions d'utilisation pour refléter nos engagements envers notre communauté est la bonne chose à faire.

    Vous trouverez ci-après quelques-uns des points clés que nous rendrons très clairs lors de la mise à jour de nos conditions d'utilisation la semaine prochaine.

    Les points à clarifier dans nos conditions d'utilisation :

    Vous êtes propriétaire de votre contenu. Votre contenu vous appartient et ne sera jamais utilisé pour former un outil d'IA générative. Nous indiquerons clairement dans la section relative à l'octroi de licences que toute licence accordée à Adobe pour exploiter ses services ne remplacera pas vos droits de propriété.

    Nous n'entraînons pas l'IA générative sur le contenu des clients. Nous ajoutons cette déclaration à nos conditions d'utilisation pour rassurer les utilisateurs sur le fait qu'il s'agit d'une obligation légale pour Adobe. Adobe Firefly n'est formé que sur un ensemble de données de contenu sous licence avec autorisation, comme Adobe Stock, et de contenu du domaine public dont les droits d'auteur ont expiré.

    Vous pouvez choisir de ne pas participer à notre programme d'amélioration des produits. Nous pouvons utiliser les données d'utilisation et les caractéristiques du contenu pour améliorer votre expérience du produit et développer des fonctionnalités telles que le masquage et la suppression de l'arrière-plan, entre autres, grâce à des techniques telles que l'apprentissage automatique (PAS l'IA générative). Vous avez toujours la possibilité de ne pas participer à nos programmes d'amélioration des produits de bureau.

    Les licences que nous exigeons pour exploiter et améliorer nos produits en votre nom doivent être étroitement adaptées aux activités nécessaires. Les licences requises pour exploiter nos produits en votre nom utilisent les droits d'auteur statutaires standard mais incluront désormais des exemples en langage clair de ce qu'ils signifient et de la raison pour laquelle ils sont requis. Nous allons également séparer et limiter davantage les licences requises pour améliorer nos produits et mettre l'accent sur l'option de retrait. Nous rappelons qu'en aucun cas ces licences ne transfèrent la propriété de votre contenu à Adobe.

    Adobe ne scanne en aucune façon le contenu stocké localement sur votre ordinateur. En ce qui concerne le contenu que vous téléchargez sur nos serveurs - comme toutes les plateformes d'hébergement de contenu - Adobe analyse automatiquement le contenu que vous téléchargez sur nos services pour s'assurer que nous n'hébergeons pas de matériel pédopornographique (CSAM). Si notre système automatisé détecte un problème, nous procédons à un examen humain pour enquêter. Dans les seuls autres cas où une personne examinera votre contenu, c'est à votre demande (par le biais d'une demande d'assistance) s'il est publié sur un site public, ou pour se conformer à la loi.

    « Je n'ai rien à faire des clarifications d'Adobe. Vous avez forcé les gens à signer de nouvelles conditions. D'un point de vue juridique, c'est la seule chose qui compte. Ces conditions stipulent noir sur blanc que vous disposerez désormais d'une licence irrévocable pour utiliser mon contenu à des fins pratiquement illimitées. Pour éviter d'avoir à clarifier la situation ou de susciter l'indignation des clients, il suffit de ne pas essayer de les arnaquer. Prétendre que ce n'était pas intentionnel ne fait que rendre Adobe et ses employés encore plus pathétiques », souligne un utilisateur.

    Nom : 0.png
Affichages : 3379
Taille : 78,6 Ko

    Le revirement intervient dans un contexte où les intrusions des fournisseurs de services en ligne semblent prendre de l’ampleur en raison de la montée en puissance de l’intelligence artificielle

    Google a mis à jour sa politique de confidentialité à mi-parcours de l’année précédente. Le géant technologique indiquait alors qu’il se réserve le droit de récupérer à peu près tout ce que vous publiez en ligne pour créer ses outils d'intelligence artificielle.

    « Recherche et développement : Google utilise les informations pour améliorer ses services et développer de nouveaux produits, ainsi que de nouvelles fonctionnalités et technologies utiles à ses utilisateurs et au public. Par exemple, Google utilise des informations disponibles publiquement pour contribuer à l'entraînement de ses modèles d'IA, et concevoir des produits et des fonctionnalités comme Google Traduction, Bard et les capacités d'IA de Cloud », indique la nouvelle politique de Google.

    Nom : 1.png
Affichages : 671
Taille : 63,5 Ko

    C’est la raison pour laquelle de plus en plus d’intervenants demandent de la transparence sur l’utilisation des données.

    « Nous attendons des organisations qu'elles soient transparentes avec les utilisateurs sur la manière dont leurs données sont utilisées et qu'elles ne traitent les données personnelles que dans la mesure où cela est nécessaire pour atteindre un objectif spécifique. L'industrie doit prendre en compte la protection des données dès le départ et évaluer et atténuer rigoureusement les risques pour les droits et libertés des personnes avant de mettre des produits sur le marché.

    Nous nous renseignons auprès de Microsoft pour comprendre les garanties mises en place pour protéger la vie privée des utilisateurs », écrit l'ICO (« Information Commissioner's Office ») – l'autorité en charge du respect de la règlementation applicable aux données personnelles au Royaume Uni.

    Source : Adobe

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette multiplication de mises à jour de politique de confidentialité qui ouvrent l’accès aux modèles d’intelligence artificielle des entreprises sur les PC des utilisateurs de leurs logiciels et services ? Cet état de choses vous surprend-t-il ? L’intelligence artificielle est-elle venu exacerber des pratiques qui avaient déjà cours ?
    Que proposeriez-vous à des tiers qui souhaitent se protéger leurs contenus et données d'une utilisation comme données d'entraînement des IA des géants technologiques ?
    Quelles dispositions entendez-vous prendre en tant qu'utilisateur de Photoshop ou de tout autre logiciel dont Adobe est l'éditeur ?

    Voir aussi :

    La presse écrite veut être payée pour les articles utilisés pour alimenter l'outil d'IA ChatGPT, elle exige une part du marché qui devrait atteindre 1 300 millions de dollars d'ici à 2032

    OpenAI justifie pourquoi les données collectées pour la formation des modèles d'IA constituent selon elle un usage loyal et non une infraction

    Des chercheurs mettent en garde contre un "effondrement du modèle" lorsque l'IA s'entraîne sur du contenu généré par l'IA, ils affirment que cela pourrait à terme éloigner l'IA de la réalité
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #8
    Membre éprouvé Avatar de der§en
    Homme Profil pro
    Chambord
    Inscrit en
    Septembre 2005
    Messages
    801
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chambord
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2005
    Messages : 801
    Points : 1 048
    Points
    1 048
    Par défaut
    J’ai laissé tombé adobe, dés qu’il ont imposer l’abonnement pour leurs soft, je me suis dirigé a lm plus grande satisfaction vers: https://affinity.serif.com/fr/

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 28/04/2023, 14h55
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 17/01/2023, 18h20
  3. Réponses: 16
    Dernier message: 10/09/2021, 17h00
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 27/10/2019, 08h36
  5. Réponses: 10
    Dernier message: 07/06/2006, 12h56

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo