IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    1 209
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 1 209
    Points : 84 526
    Points
    84 526
    Par défaut Nvidia dépasse Apple et Microsoft pour devenir l'entreprise avec la plus grosse capitalisation au monde
    L'action Nvidia s'envole grâce à de solides bénéfices : le chiffre d'affaires a plus que triplé pour atteindre 26,04 milliards de dollars, soulignant ainsi sa position dominante sur les puces pour l'IA.

    Nvidia a dépassé les estimations de Wall Street grâce à la montée en flèche de son bénéfice, soutenue par sa position dominante dans la fabrication de puces qui a fait de l'entreprise une icône du boom de l'intelligence artificielle.

    Nvidia Corporation est une multinationale américaine et une société de technologie. Elle conçoit et fournit des processeurs graphiques (GPU), des interfaces de programmation d'applications (API) pour la science des données et le calcul à haute performance, ainsi que des systèmes sur puce (SoC) pour le marché de l'informatique mobile et de l'automobile. Nvidia est également un fournisseur dominant de matériel et de logiciels d'intelligence artificielle (IA).

    Jensen Huang est un homme d'affaires américain, ingénieur électricien, cofondateur, président et PDG de Nvidia. Il cofonde Nvidia en 1993 à l'âge de 30 ans. En 2023, Nvidia est devenue la septième société publique américaine à être évaluée à plus de 1 000 milliards de dollars et, en mars 2024, elle est la troisième société cotée en bourse la plus valorisée aux États-Unis, après Microsoft et Apple, avec une capitalisation boursière de 2 300 milliards de dollars. En mars 2024, Forbes estime la valeur nette de Huang à 81,7 milliards de dollars, ce qui fait de lui la 17e personne la plus riche du monde.

    Les bénéfices de Nvidia grimpent en flèche, soulignant sa domination dans le domaine des puces pour l'intelligence artificielle. Son bénéfice net a été multiplié par plus de sept par rapport à l'année précédente, atteignant 14,88 milliards de dollars au cours du premier trimestre qui s'est achevé le 28 avril, contre 2,04 milliards de dollars un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a plus que triplé, passant de 7,19 milliards de dollars l'année précédente à 26,04 milliards de dollars.


    "La prochaine révolution industrielle a commencé", a déclaré le PDG Jensen Huang lors d'une conférence téléphonique avec des analystes. M. Huang a prédit que les entreprises qui s'empareront des puces Nvidia les utiliseront pour construire un nouveau type de centres de données qu'il a appelé "usines d'IA", conçues pour produire "une nouvelle marchandise : l'intelligence artificielle".

    M. Huang a ajouté que la formation des modèles d'IA devient un processus plus rapide à mesure qu'ils apprennent à devenir "multimodaux", c'est-à-dire capables de comprendre du texte, de la parole, des images, des vidéos et des données en trois dimensions, ainsi qu'à "raisonner et à planifier".

    La société a annoncé un bénéfice par action - ajusté pour exclure les éléments non récurrents - de 6,12 dollars, bien supérieur aux 5,60 dollars attendus par les analystes de Wall Street, selon FactSet. Elle a également annoncé un fractionnement de ses actions à raison de 10 pour 1, ce qui, selon elle, rendra ses actions plus accessibles aux employés et aux investisseurs. Enfin, elle a augmenté son dividende de 4 à 10 cents par action. Les actions de Nvidia Corp. ont augmenté de 6 % après les heures de cotation, pour atteindre 1 006,89 dollars. L'action a progressé de plus de 200 % au cours de l'année écoulée.

    L'entreprise, basée à Santa Clara, en Californie, s'est taillé une place de choix dans le domaine du matériel et des logiciels nécessaires pour adapter sa technologie aux applications de l'intelligence artificielle, en partie parce que son fondateur et PDG, Jensen Huang, a commencé, il y a plus de dix ans, à pousser l'entreprise vers ce qui était alors considéré comme une technologie encore à l'état embryonnaire. L'entreprise fabrique également des puces pour les jeux et les voitures.

    L'entreprise se targue aujourd'hui d'être la troisième valeur boursière la plus élevée de Wall Street, derrière Microsoft et Apple. "Nvidia défie à nouveau la gravité", a déclaré Jacob Bourne, analyste chez Emarketer, à propos du rapport trimestriel. "Bien que de nombreuses entreprises technologiques soient désireuses de réduire leur dépendance à l'égard de Nvidia, qui a atteint un niveau de domination matérielle dans le domaine de l'IA rivalisant avec celui des pionniers de l'informatique tels qu'Intel Corp, "elles n'y sont pas encore tout à fait", a-t-il ajouté.


    La demande de systèmes d'IA générative capables de rédiger des documents, de créer des images et de servir d'assistants personnels de plus en plus réalistes a alimenté les ventes astronomiques de puces d'IA spécialisées de Nvidia au cours de l'année écoulée. Les géants de la technologie que sont Amazon, Google, Meta et Microsoft ont tous indiqué qu'ils allaient devoir dépenser davantage dans les mois à venir pour les puces et les centres de données nécessaires à l'entraînement et au fonctionnement de leurs systèmes d'IA.

    Ce qui se passera ensuite pourrait être une autre affaire. Certains analystes pensent que la course effrénée à la construction de ces énormes centres de données finira par atteindre son paroxysme, ce qui pourrait causer des problèmes à Nvidia par la suite.

    "La plus grande question qui se pose est de savoir quelle est la longueur de cette piste", a écrit Lucas Keh, analyste chez Third Bridge, dans une note de recherche. "Les charges de travail d'IA dans le cloud finiront par passer de la formation à l'inférence, ou à la tâche plus quotidienne de traitement de données fraîches à l'aide de systèmes d'IA déjà formés", a-t-il noté.

    "Et l'inférence ne nécessite pas le niveau de puissance fourni par les puces haut de gamme et coûteuses de Nvidia, ce qui ouvrira des opportunités de marché pour les fabricants de puces offrant des alternatives moins puissantes, mais aussi moins coûteuses." "Lorsque cela se produira", écrit M. Keh, "la position dominante de Nvidia en termes de parts de marché sera mise à l'épreuve".

    Source : Résultats financiers de Nvidia

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    NVIDIA affiche un chiffre d'affaires en hausse de 265 % grâce à l'essor des activités liées à l'IA. La société a été le principal bénéficiaire de l'engouement de l'industrie technologique pour l'IA

    Les analystes estiment que Nvidia détient 98 % du marché des GPU pour centres de données. L'hégémonie de Nvidia dans ce secteur crucial soulève des questions sur la diversité et la concurrence

    Jensen Huang, PDG de Nvidia, révèle une stratégie secrète en matière d'IA : « Nous avons investi dans l'IA en toute discrétion », annonce-t-il lors d'une conférence
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 674
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 674
    Points : 201 956
    Points
    201 956
    Par défaut Nvidia est sur le point de dépasser Apple en termes de capitalisation boursière
    Nvidia est sur le point de dépasser Apple en termes de capitalisation boursière grâce à son rôle essentiel dans l'utilisation de l’IA et à l’engouement qui l’entoure,
    le cours de l’action du fabricant de puces d’IA a augmenté de 20 % au cours des cinq derniers jours

    Nvidia pourrait bientôt détrôner Apple en tant que deuxième entreprise mondiale la plus précieuse en termes de capitalisation boursière. Le cours de l’action du fabricant de puces d’IA a augmenté de 20 % au cours des cinq derniers jours, prouvant ainsi sa valeur pour les géants de la technologie et Wall Street.

    Au premier trimestre, Nvidia a enregistré des revenus de 26 milliards de dollars, dépassant une fois de plus les attentes du marché et faisant grimper ses actions au-delà de 1 000 dollars. La capitalisation boursière de Nvidia a atteint 2,8 billions de dollars mercredi matin (un billion étant 1 000 milliards en français), la plaçant juste derrière les 2,9 billions de dollars d’Apple.

    La montée exponentielle de Nvidia au cours de la dernière année est due à son rôle essentiel dans la révolution de l’IA et à l’engouement qui l’entoure. Les unités de traitement graphique (GPU) du fabricant de puces sont des composants matériels essentiels pour alimenter les applications d’IA. Bien que ses concurrents et ses propres clients aient développé leurs propres puces d’IA généralistes et personnalisées, les GPU de Nvidia restent très appréciées. La demande pour ses puces H200 et Blackwell dépasse l’offre, et le PDG Jensen Huang prévoit que la demande continuera pour les anciennes versions des puces d’IA de Nvidia, même si de nombreux clients recherchent les dernières GPU Blackwell.

    Nom : nvidia.png
Affichages : 6253
Taille : 10,8 Ko

    En revanche, Apple a connu une année relativement difficile en 2024. Entre les examens réglementaires et la baisse des ventes d’iPhone à l’étranger, les actions d’Apple n’ont pas connu la même croissance que celles de Nvidia. Bien que le cours de l’action d’Apple soit toujours en hausse de 9 % par rapport à l’année dernière à la même époque, cela ne représente pas grand-chose comparé à des concurrents tels que Meta, Amazon, Google et Microsoft.

    En somme, Nvidia est en passe de devenir la deuxième entreprise la plus précieuse au monde, grâce à son rôle clé dans l’IA et à la forte demande pour ses puces. La bataille pour la suprématie entre Nvidia et Apple est un sujet passionnant à suivre pour les investisseurs et les amateurs de technologie

    Nom : apple.png
Affichages : 1041
Taille : 10,6 Ko

    Les employés de Nvidia seraient soudainement si riches et heureux que l'entreprise fait face à un problème de « semi-retraite »

    En raison de la fulgurante hausse de la valeur des actions de Nvidia, certains employés plus anciens, désormais riches, ne semblent plus contribuer de manière équitable au travail, créant un problème de « semi-retraite ». Le PDG, Jensen Huang, a abordé cette question lors d'une réunion interne, encourageant les employés à gérer leur temps de manière responsable. Le succès financier de certains employés a créé des tensions au sein de l'entreprise, attribuées à une culture centrée sur l'employé et à une domination croissante sur le marché des puces avancées. Les critiques soulignent le possible manque de motivation des nouveaux millionnaires pour travailler dur. Les désaccords internes pourraient devenir un risque sérieux pour Nvidia, confronté à une pression réglementaire et à la concurrence croissante.

    Les employés de Nvidia ne sont que rarement soumis à des plans d'amélioration des performances, contrairement à certains de ses concurrents, comme Amazon. Si quelqu'un n'atteint pas les objectifs de performance, l'entreprise cherche plutôt à lui trouver une nouvelle équipe, au lieu de le transférer rapidement vers un plan de coaching ou de le licencier, ont déclaré les employés. Huang est connu pour dire aux employés lors de réunions générales qu'il ne souhaite licencier personne.

    Le style de gestion relativement détaché de Nvidia pourrait être un autre facteur. Huang a partagé ses réflexions à ce sujet lors d'une entrevue avec le podcast No Priors en avril. Il a déclaré qu'il a actuellement plus de 40 collaborateurs directs, un nombre exceptionnellement élevé pour n'importe quel PDG, car cela réduit les niveaux inutiles dans l'entreprise. Les collaborateurs directs ont, selon Huang, une « grande acuité commerciale » et une « excellente vision », ce qui fait qu'ils ont besoin de très peu d'orientation ou de coaching professionnel de sa part.

    Nvidia permet également le travail à distance à temps plein et offre des congés illimités, y compris deux « jours libres » par trimestre pour l'ensemble de l'entreprise.

    La culture de l'entreprise, axée sur les employés et évitant les licenciements, peut conduire à une loyauté intense mais également à des abus, car certains employés profitant de la situation. Malgré cela, le faible taux d'attrition de Nvidia persiste en raison du dynamisme financier et de la satisfaction des employés.

    Nom : dia.png
Affichages : 1053
Taille : 30,8 Ko

    Le gestionnaire des actifs Apollo du milliardaire Marc Rowan qualifie l'IA de "bulle"

    Lorsque Nvidia a franchi la barre des 2 000 milliards de dollars de capitalisation boursière, le gourou de la technologie, Dan Ives de Wedbush Securities, a prédit que la fête ne faisait que commencer pour les actions liées à l’intelligence artificielle. Cependant, l'économiste en chef d'Apollo Global Management, fondé entre autres par le milliardaire Marc Rowan, semble être du côté opposé de cette projection ; il a averti que les valorisations ont dépassé les excès de l’ère des dotcoms.

    Dans une note de recherche publiée en février, Torsten Sløk, partenaire et économiste en chef de la firme de gestion de patrimoine de Rowan, a déclaré : « Les 10 premières entreprises du S&P 500 sont plus surévaluées aujourd’hui que ne l’étaient les 10 premières entreprises pendant la bulle technologique du milieu des années 1990 ».

    Nom : bulle.png
Affichages : 1048
Taille : 54,2 Ko

    Sløk, un économiste formé à Princeton avec plus de 25 ans d’expérience dans l’industrie, adopte une vision prudente ces derniers temps. Il prédit ce mois-ci que ce qui semble être un atterrissage en douceur pour les États-Unis est en réalité un “équilibre fragile”. Il estime que les chances que la Réserve fédérale surprenne les marchés en corrigeant le tir sont supérieures à 50 % : soit elle réduira les taux en panique, soit elle pourrait même devoir les augmenter.

    Citation Envoyé par Torsten Sløk
    Les marchés oscillent entre "les effets décalés des hausses de la Fed ralentissent les consommateurs, les entreprises et les prêts bancaires" et "l'assouplissement des conditions financières depuis le pivot de la Fed en décembre a stimulé la croissance, y compris les embauches en janvier" (voir le graphique ci-dessous).

    En définitive, ce qui ressemble actuellement à un atterrissage en douceur est un équilibre fragile, et il y a encore plus de 50 % de chances que nous nous retrouvions dans un scénario d'atterrissage brutal, dans lequel la Fed réduirait ses taux plus rapidement que le marché ne le prévoit, ou dans un scénario sans atterrissage, dans lequel la Fed devrait à nouveau relever ses taux. Il est logique que la volatilité des taux et la volatilité des swaptions soient élevées par rapport au VIX.
    Nom : outlook.png
Affichages : 1059
Taille : 43,1 Ko

    Alors qu’Ives est un analyste côté achat qui gagne sa vie en commercialisant des actions technologiques auprès des clients, l’employeur de Sløk risque réellement du capital et ne peut donc pas se permettre de succomber à l’engouement du marché.

    Son avertissement intervient après que Nvidia ait enregistré la plus forte hausse de capitalisation boursière de l’histoire, gagnant 277 milliards de dollars en une seule journée, soit plus que la valeur totale de Coca-Cola ou de Bank of America. De plus, elle a écrasé un record qui avait été établi par Meta seulement plus tôt ce mois-là. Le succès de Nvidia est alimenté par une vague de demande pour ses puces de centre de données qui alimentent l’IA générative avancée, comme Sora, la dernière percée d’OpenAI qui crée des vidéos photoréalistes jusqu’à 60 secondes de long à partir de quelques instructions textuelles.

    Les clients ont inondé Nvidia de commandes pour des puces d’entraînement d’inférence IA comme le H100 Tensor Core GPU, si bien que le PDG Jensen Huang doit réfléchir à la meilleure façon de distribuer équitablement les puces de son entreprise.

    De son côté, Microsoft a construit sa propre puce d'IA personnalisée qui peut être utilisée pour former de grands modèles de langage et potentiellement éviter une dépendance coûteuse à l'égard de Nvidia. Microsoft a également construit son propre processeur basé sur Arm pour les charges de travail cloud. Les deux puces de silicium personnalisées sont conçues pour alimenter ses centres de données Azure et préparer l’entreprise et ses entreprises clientes à un avenir plein d’IA. Microsoft a indiqué qu'elles ne sont donc pas destinées à la vente. Microsoft et d’autres entreprises technologiques ont été confrontées au coût élevé de la fourniture de services d’IA, qui peut coûter 10 fois plus cher que des services tels que les moteurs de recherche.

    L'IA sur les lèvres du PDG de NVIDIA

    S'exprimant lors de la cérémonie de remise des diplômes de l'université nationale de Taïwan, Jensen Huang a déclaré qu'ils ne pouvaient pas rêver d'une meilleure occasion pour avoir leurs diplômes. « L'année 1984 a été une année parfaite pour obtenir mon diplôme et je prédis qu'il en sera de même pour l'année 2023. En 2023, les diplômés entreront sur le marché du travail au moment même où l'IA aura réinventé l'informatique de A à Z. À tous égards, il s'agit de la renaissance de l'industrie informatique », a-t-il déclaré. Huang croit fermement aux potentiels de l'IA et prévient les entreprises et les personnes qui passeront à côté de cette révolution.

    « Les entreprises agiles tireront profit de l'IA et renforceront leur position. Les entreprises moins agiles périront. Si certains craignent que l'IA ne leur prenne leur emploi, les experts en IA, eux, le prendront », ajouté Huang. D'après lui, l'IA générative sera utilisée comme copilote pour améliorer les performances des travailleurs dans un large éventail d'industrie, tout en créant de nouveaux emplois qui n'ont jamais existé et en rendant certains autres obsolètes. Il affirme que c'est le moment d'innover afin d'éviter les impacts. Huang a demandé aux étudiants de créer rapidement quelque chose de nouveau à l'ère de l'IA, sous peine d'être laissés pour compte.

    « En 40 ans, nous avons créé le PC, Internet, le mobile, le cloud, et maintenant l'ère de l'IA. Qu'allez-vous créer ? Quoi qu'il en soit, courez-y comme nous l'avons fait. Courez, ne marchez pas. Soit vous courez pour trouver de la nourriture, soit vous courez pour ne pas devenir de la nourriture », a déclaré le PDG milliardaire. Ce n'est pas la première fois que Huang s'exprime sur l'IA avec autant d'enthousiasme. Lors d'une interview en mars, Huang est allé même jusqu'à déclarer qu'il comptait sur les capacités de l'IA et la robotique pour diriger NVIDIA pendant encore 3 à 4 décennies, ce qui lui donnerait au moins 90 ans au moment de son départ.

    Inquiétudes quant à la possibilité de répondre à des attentes démesurées

    Nvidia est même devenue une question de sécurité nationale, les États-Unis interdisant l'exportation de ses puces haute performance vers la Chine. Grâce à l'avènement des systèmes d'intelligence artificielle alimentés par Nvidia, Jensen Huang, cofondateur et PDG de l'entreprise, a suggéré aux parents de ne plus encourager leurs enfants à apprendre à coder, car les machines s'en chargeront à l'avenir.

    « C'est notre travail de créer des technologies informatiques que personne n'aura à programmer », a-t-il déclaré lors du Sommet mondial des gouvernements à Dubaï il y a deux semaines, ajoutant que le miracle de l'IA signifiait que « tout le monde dans le monde est maintenant un programmeur ».

    Source : capitalisations boursières de Nvidia et Apple

    Et vous ?

    Pensez-vous que Nvidia surpassera Apple en capitalisation boursière ? Pourquoi ?
    Quel impact cela pourrait-il avoir sur l’industrie de la technologie et sur les investisseurs ?
    Quelles autres entreprises technologiques devraient être surveillées de près en termes de capitalisation boursière ?
    L’IA est-elle vraiment une bulle ? Partagez votre opinion sur la viabilité à long terme de l’intelligence artificielle en tant que secteur d’investissement.
    Voyez-vous des similitudes entre la hausse actuelle des valorisations des entreprises technologiques et la bulle des dotcoms des années 1990 ? Quelles leçons pouvons-nous tirer de cette période ?
    Pensez-vous que les actions liées à l’IA sont surévaluées et pourraient subir un ajustement à la baisse ?
    Quels seraient les potentiels impacts d’une éventuelle correction du marché des actions technologiques sur l’économie mondiale ? Quelles seraient les conséquences pour les investisseurs, les entreprises et les consommateurs ?
    Avez-vous des stratégies d’investissement face à ces évaluations élevées ? Êtes-vous optimistes ou prudents ? Quelles entreprises technologiques considérez-vous comme des opportunités solides malgré les avertissements ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #3
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 674
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 674
    Points : 201 956
    Points
    201 956
    Par défaut Nvidia a atteint une capitalisation boursière de 3 000 milliards de dollars, dépassant Apple
    Nvidia a atteint une capitalisation boursière de 3 000 milliards de dollars,
    dépassant Apple pour devenir la deuxième plus grande entreprise publique derrière Microsoft

    Nvidia, le géant des semi-conducteurs, a franchi un cap historique en atteignant une capitalisation boursière de 3 billions de dollars (3 000 milliards de dollars). Cette réalisation impressionnante place Nvidia au deuxième rang des entreprises publiques en termes de capitalisation boursière aux États-Unis, juste derrière Microsoft, qui détient une capitalisation boursière de 3,15 billions de dollars.

    Les actions de Nvidia ont clôturé en hausse de 5,16 % à 1 235,95 dollars mercredi, ce qui a permis à la société d'atteindre une capitalisation boursière supérieure à 3 000 milliards de dollars pour la première fois, les investisseurs continuant à réclamer une part de la société au cœur de l'essor de l'intelligence artificielle générative.

    Nom : nvidia.png
Affichages : 4444
Taille : 14,5 Ko

    Nvidia a également dépassé Apple pour devenir la deuxième plus grande entreprise publique derrière Microsoft.

    Nom : apple.png
Affichages : 749
Taille : 10,0 Ko

    L'étape franchie par Nvidia est le dernier événement marquant d'une série qui a vu l'action grimper de plus de 3 224 % au cours des cinq dernières années. L'entreprise divisera ses actions par 10 dans le courant du mois.

    Apple a été la première entreprise américaine à atteindre une capitalisation boursière de 3 000 milliards de dollars au cours des échanges intrajournaliers de janvier 2022. Microsoft a atteint une valeur de marché de 3 000 milliards de dollars en janvier 2024. Nvidia, fondée en 1993, a franchi la barre des 2 000 milliards de dollars en février, et il ne lui a fallu qu'environ trois mois pour dépasser les 3 000 milliards de dollars.

    En mai, Nvidia a publié ses résultats du premier trimestre, qui montrent que la demande pour ses puissants et coûteux processeurs graphiques, ou GPU, ne montre aucun signe de ralentissement. Nvidia a déclaré un chiffre d'affaires global de 26 milliards de dollars, soit plus du triple de ce qu'elle avait réalisé l'année précédente. Nvidia a également dépassé les attentes de Wall Street en matière de chiffre d'affaires et de bénéfices, et a déclaré qu'elle réaliserait un chiffre d'affaires d'environ 28 milliards de dollars pour le trimestre en cours.

    La montée en flèche de Nvidia ces dernières années a été alimentée par le besoin de l'industrie technologique pour ses puces, qui sont utilisées pour développer et déployer de grands modèles d'IA tels que celui qui est au cœur du ChatGPT d'OpenAI.

    Des entreprises telles que Google, Microsoft, Meta, Amazon et OpenAI achètent des milliards de dollars de GPU Nvidia.

    Nom : microsoft.png
Affichages : 743
Taille : 9,5 Ko

    Voici les points saillants de cette réussite :
    • Croissance phénoménale grâce à l’IA : Nvidia a connu une croissance fulgurante ces dernières années, en grande partie grâce à son leadership dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA). La société est devenue un fournisseur de puces de premier plan pour les entreprises s’intéressant à cette technologie. Ses accélérateurs d’IA détiennent entre 70 % et 95 % de la part de marché des puces d’IA.
    • Parcours vers les 3 000 milliards de dollars : en février de cette année, Nvidia a atteint une capitalisation boursière de 2 000 milliards de dollars, devenant ainsi le premier fabricant de puces à franchir ce cap. Moins d’un an auparavant, en mai 2023, la société avait déjà atteint la barre du billion de dollars. Pour mettre les choses en perspective, l’action Nvidia a augmenté de plus de 3 224 % au cours des cinq dernières années, et cette tendance ne montre aucun signe de ralentissement.
    • Résultats financiers impressionnants : le mois dernier, Nvidia a annoncé des bénéfices du premier trimestre atteignant un montant impressionnant de 26 milliards de dollars, soit plus du triple de ses bénéfices de la même période l’année précédente. La société prévoit désormais de lancer une nouvelle puce d’IA chaque année, contre deux fois par an auparavant.

    En somme, Nvidia a su capitaliser sur l’essor de l’IA et des technologies connexes pour devenir l’un des acteurs majeurs du secteur des semi-conducteurs. Sa capitalisation boursière de 3 billions de dollars est un témoignage de sa croissance exceptionnelle et de son impact sur l’industrie technologique mondiale.

    Les entreprises technologiques s'unissent pour affronter Nvidia

    Le 30 mai 2024, AMD, Broadcom, Cisco, Google, HPE, Intel, Meta et Microsoft ont uni leurs forces pour développer Ultra Accelerator Link (UALink), une nouvelle norme industrielle permettant une interconnexion à grande vitesse et à faible latence pour les accélérateurs d'IA et de HPC de qualité centre de données. UALink permettra d'interconnecter jusqu'à 1 024 accélérateurs au sein d'un même module, ce qui constituerait une avancée majeure. La technologie UALink sera essentiellement en concurrence avec NVLink de Nvidia, c'est pourquoi l'entreprise verte ne participe pas à son développement.

    L'initiative UALink vise à créer une norme ouverte permettant aux accélérateurs d'intelligence artificielle de communiquer plus efficacement. La première spécification UALink, version 1.0, permettra de connecter jusqu'à 1 024 accélérateurs au sein d'un pod de calcul d'IA dans un réseau fiable, évolutif et à faible latence. Cette spécification permet des transferts de données directs entre la mémoire attachée aux accélérateurs, telles que les GPU Instinct d'AMD ou les processeurs spécialisés comme Gaudi d'Intel, améliorant ainsi les performances et l'efficacité du calcul de l'IA.

    Les cœurs battants de l’IA de nos jours résident dans les GPU, capables d’effectuer un grand nombre de multiplications de matrices, nécessaires pour exécuter des architectures de réseaux neuronaux en parallèle. Cependant, une seule GPU ne suffit souvent pas pour les systèmes d’IA complexes. NVLink permet de connecter plusieurs puces accélératrices d’IA au sein d’un serveur ou entre plusieurs serveurs. Ces interconnexions permettent un transfert de données plus rapide et une meilleure communication entre les accélérateurs, leur permettant de travailler ensemble de manière plus efficace sur des tâches complexes telles que la formation de grands modèles d’IA.

    Cette interconnexion est un élément clé de tout système de centre de données IA moderne, et celui qui contrôle la norme de liaison peut dicter efficacement le matériel que les entreprises technologiques utiliseront. Dans cette optique, le groupe UALink cherche à établir une norme ouverte permettant à plusieurs entreprises de contribuer et de développer des avancées matérielles en IA, plutôt que d’être enfermées dans l’écosystème propriétaire de Nvidia. Cette approche est similaire à d’autres normes ouvertes, telles que Compute Express Link (CXL), créée par Intel en 2019, qui fournit des connexions haute vitesse et haute capacité entre les CPU et les périphériques ou la mémoire dans les centres de données.

    « Le travail effectué par les entreprises d'UALink pour créer une structure d'accélération ouverte, performante et évolutive est essentiel pour l'avenir de l'IA », écrit Forrest Norrod, vice-président exécutif et directeur général du Data Center Solutions Group d'AMD dans le communiqué de presse. « Ensemble, nous apportons une vaste expérience dans la création de solutions d'IA à grande échelle et de calcul de haute performance qui sont basées sur des normes ouvertes, l'efficacité et un soutien robuste de l'écosystème. AMD s'engage à apporter son expertise, ses technologies et ses capacités au groupe ainsi qu'à d'autres efforts de l'industrie ouverte pour faire progresser tous les aspects de la technologie de l'IA et solidifier un écosystème ouvert de l'IA. »

    « Broadcom est fier d'être l'un des membres fondateurs du Consortium UALink, en s'appuyant sur son engagement à long terme pour augmenter la mise en œuvre de la technologie AI à grande échelle dans les centres de données. Il est essentiel de soutenir la collaboration d'un écosystème ouvert pour permettre des réseaux évolutifs avec une variété de solutions à haut débit et à faible latence », a déclaré Jas Tremblay, vice-président du groupe Data Center Solutions chez Broadcom.

    Nom : multiple.png
Affichages : 729
Taille : 149,2 Ko

    Le gestionnaire des actifs Apollo du milliardaire Marc Rowan qualifie l'IA de "bulle"

    Lorsque Nvidia a franchi la barre des 2 000 milliards de dollars de capitalisation boursière, le gourou de la technologie, Dan Ives de Wedbush Securities, a prédit que la fête ne faisait que commencer pour les actions liées à l’intelligence artificielle. Cependant, l'économiste en chef d'Apollo Global Management, fondé entre autres par le milliardaire Marc Rowan, semble être du côté opposé de cette projection ; il a averti que les valorisations ont dépassé les excès de l’ère des dotcoms. Cathie Wood, gestionnaire de fonds chez ARK Invest, semble être d’accord : elle a réduit ses participations dans les actions de semi-conducteurs liées à l’IA.

    Dans une note de recherche publiée en février, Torsten Sløk, partenaire et économiste en chef de la firme de gestion de patrimoine de Rowan, a déclaré : « Les 10 premières entreprises du S&P 500 sont plus surévaluées aujourd’hui que ne l’étaient les 10 premières entreprises pendant la bulle technologique du milieu des années 1990 ».

    Sløk, un économiste formé à Princeton avec plus de 25 ans d’expérience dans l’industrie, adopte une vision prudente ces derniers temps. Il prédit ce mois-ci que ce qui semble être un atterrissage en douceur pour les États-Unis est en réalité un “équilibre fragile”. Il estime que les chances que la Réserve fédérale surprenne les marchés en corrigeant le tir sont supérieures à 50 % : soit elle réduira les taux en panique, soit elle pourrait même devoir les augmenter.

    Citation Envoyé par Torsten Sløk
    Les marchés oscillent entre "les effets décalés des hausses de la Fed ralentissent les consommateurs, les entreprises et les prêts bancaires" et "l'assouplissement des conditions financières depuis le pivot de la Fed en décembre a stimulé la croissance, y compris les embauches en janvier" (voir le graphique ci-dessous).

    En définitive, ce qui ressemble actuellement à un atterrissage en douceur est un équilibre fragile, et il y a encore plus de 50 % de chances que nous nous retrouvions dans un scénario d'atterrissage brutal, dans lequel la Fed réduirait ses taux plus rapidement que le marché ne le prévoit, ou dans un scénario sans atterrissage, dans lequel la Fed devrait à nouveau relever ses taux. Il est logique que la volatilité des taux et la volatilité des swaptions soient élevées par rapport au VIX.
    Alors qu’Ives est un analyste côté achat qui gagne sa vie en commercialisant des actions technologiques auprès des clients, l’employeur de Sløk risque réellement du capital et ne peut donc pas se permettre de succomber à l’engouement du marché.

    Son avertissement intervient est intervenu après que Nvidia ait enregistré la plus forte hausse de capitalisation boursière de l’histoire, gagnant 277 milliards de dollars en une seule journée, soit plus que la valeur totale de Coca-Cola ou de Bank of America. De plus, elle a écrasé un record qui avait été établi par Meta seulement plus tôt le même mois. Le succès de Nvidia est alimenté par une vague de demande pour ses puces de centre de données qui alimentent l’IA générative avancée, comme Sora, la dernière percée d’OpenAI qui crée des vidéos photoréalistes jusqu’à 60 secondes de long à partir de quelques instructions textuelles.

    Source : capitalisations boursières

    Et vous ?

    Quelles sont les implications de la domination de Nvidia dans le secteur des semi-conducteurs et de l’IA ? Évoquez les avantages et les inconvénients d’une telle position de pouvoir. Cela pourrait inclure des considérations sur la concurrence, l’innovation et l’éthique.
    Comment cette croissance spectaculaire affecte-t-elle l’industrie technologique dans son ensemble ? Explorez les répercussions sur d’autres entreprises, les partenariats potentiels et les changements dans le paysage technologique.
    Quelles sont les responsabilités de Nvidia en tant qu’entreprise dominante ? Comment Nvidia peut utiliser son influence pour le bien de l’industrie et de la société en général ?
    Quelles sont les limites de la croissance exponentielle de la capitalisation boursière ? Quels risques potentiels entrevoyez-vous, tels que la bulle spéculative, la volatilité du marché et les conséquences pour les investisseurs ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #4
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    696
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 696
    Points : 12 597
    Points
    12 597
    Par défaut Apple redevient l'entreprise la plus précieuse au monde après avoir dévoilé ses projets en matière d'IA
    Apple détrône Microsoft et redevient l'entreprise la plus précieuse au monde après avoir dévoilé ses projets en matière d'IA
    tandis que la valeur de Nvidia a progressé de 178 % dans l'index BrandZ de Kantar

    L'IA propulse le coût de l'action Apple à de nouveaux sommets et permet au fabricant de l'iPhone de redevenir l'entreprise la plus précieuse au monde. Les actions d'Apple ont bondi de plus de 4 % pour atteindre un niveau record de 216, 91 $, ce qui lui confère une capitalisation boursière de plus de 3 326 milliards de dollars. La capitalisation boursière de Microsoft s'est établie à plus de 3 270 milliards de dollars. Apple est également devenu la première marque à franchir la barre des 1 000 milliards de dollars de valorisation dans l'index mondial BrandZ de Kantar. L'IA a également permis à Nvidia de faire un bond de dix-huit places dans ce classement mondial.

    Apple devance Microsoft et redevient l'entreprise la plus précieuse au monde

    La hausse de la capitalisation boursière d'Apple intervient au lendemain de la présentation par Apple de diverses fonctionnalités d'IA qui seront intégrées à l'iPhone et à d'autres appareils dans le courant de l'année. La plus notable de ces fonctionnalités est l'intégration du chatbot d'IA générative ChatGPT d'OpenAI directement dans les applications iPhone. L'envolée des actions du géant de Cupertino est le signe que les investisseurs ont favorablement accueilli ces nouveautés. À l'heure où nous écrivons ces lignes, la capitalisation boursière d'Apple s'élève à 3 326 milliards de dollars, contre 3 265 milliards de dollars pour Microsoft.


    Les analystes de Morgan Stanley, Evercore et Bank of America ont déclaré dans des notes aux investisseurs cette semaine que les nouvelles fonctions d'intelligence artificielle d'Apple, appelées Apple Intelligence, inciteront les utilisateurs à acheter de nouveaux iPhone. « Le fait de limiter Apple Intelligence aux iPhone vendus au cours de l'année écoulée renforce notre conviction que l'IA peut contribuer à lancer un super cycle de l'iPhone », ont écrit les analystes d'Evercore. Apple aurait certainement besoin d'un redémarrage des ventes d'iPhone, qui devraient tomber à leur plus bas niveau depuis 2020 au cours du trimestre actuel.

    « Le discours d'Apple lors de l'événement WWDC a présenté suffisamment d'améliorations [...] pour nous assurer du cycle de mise à niveau attendu avec le lancement de l'iPhone 16 et la sortie d'iOS18 à l'automne de cette année », ont écrit les analystes de JPMorgan, dirigés par Samik Chatterjee, à leurs clients. Toutefois, bien que Microsoft ait perdu sa place au profit d'Apple, la firme de Redmond devrait également profiter des ambitions du fabricant de l'iPhone en matière d'IA. Apple va s'appuyer sur les technologies d'IA d'OpenAI pour "Apple Intelligence", et Microsoft est l'un des principaux bailleurs de fonds de la startup d'IA.

    OpenAI utilise également la plateforme de cloud computing Azure de Microsoft. Et Azure ont connu une croissance récente alimentée par l'adoption généralisée des modèles d'OpenAI. En outre, cette évolution démontre une nouvelle fois qu'il y a une véritable bataille pour le sommet. Microsoft a dépassé la capitalisation boursière d'Apple au début de l'année. Au début du mois, Nvidia a dépassé Apple et est brièvement devenue la deuxième entreprise publique américaine la plus précieuse. Apple vient de reprendre la première place. Mais l'écart est relativement faible entre les valeurs boursières de Microsoft, Apple et Nvidia (3 083).

    Lundi, lors de la première journée de l'événement WWDC (la conférence annuelle des développeurs d'Apple), les dirigeants de l'entreprise, dont le PDG Tim Cook, ont expliqué comment l'assistant vocal Siri serait capable d'interagir avec les messages, les courriels, le calendrier et les applications tierces. Toutes les questions concernant le retard d'Apple en matière de technologie d'intelligence artificielle ont trouvé une réponse lors de la Worldwide Developers Conference", a déclaré Michael James, directeur général du négoce d'actions chez Wedbush Securities, une société d'investissement privée basée à Los Angeles.

    Nvidia affiche des performances records dans le classement BrandZ de Kantar

    Selon le classement mondial BrandZ de Kantar, Apple franchit une nouvelle étape en devenant la première marque au monde valant mille milliards de dollars, les marques technologiques étant le moteur de la croissance globale. La valeur cumulée des marques du top 100 de l'index a progressé de 20 % en un an (8 300 milliards de dollars) et s'est rapprochée du pic historique observé en 2022 (8 700 milliards de dollars). Apple reste leader pour la troisième année consécutive et devient la première entreprise du classement à franchir la barre des mille milliards de dollars de valorisation, soit un bond de 15 % par rapport à 2023.

    Nom : Kantar 2.png
Affichages : 4792
Taille : 249,0 Ko

    Il est rejoint en tête du classement par Google, Microsoft et Amazon, ce qui témoigne de la place durable qu'occupe la technologie dans la vie de tous les jours. Apple affiche une valorisation de 1016 milliards de dollars, suivi par Google (753 milliards de dollars), Microsoft (713 milliards de dollars), Amazon (576 milliards de dollars). McDonald's conserve sa position dans le top 5, son succès étant renforcé par son innovation continue, notamment son utilisation de l'IA pour des scénarios (comme les menus dynamiques), démontrant ainsi que les marques non technologiques explorent également l'IA pour débloquer la croissance.

    Illustrant le pouvoir naissant de l'IA dans la vie quotidienne, Nvidia fait un bond de 18 places pour atteindre la sixième position dans le classement de 2024, avec une augmentation de la valeur de la marque de 178 %. « Nvidia, qui est dirigé par le parrain de l'IA Jensen Huang et le créateur de cette révolution de l'IA, est désormais une marque connue de tous, car ses puces GPU sont le nouvel or et le nouveau pétrole du monde de la technologie », affirme Dan Ives, analyste chez Wedbush Securities. Selon le classement de Kantar, la valeur de Nvidia a grimpé à plus de 200 milliards de dollars par rapport à l'année précédente.

    Cette valorisation fait de Nvidia la sixième marque la plus précieuse de ce classement. « Ce qui distingue vraiment Nvidia, c'est la foi qu'ont les investisseurs particuliers et institutionnels dans la centralité de l'entreprise dans les plus grands récits de rupture dans la technologie », explique Kantar. Nvidia est suivi par Visa, avec une valorisation de 188,9 milliards de dollars. Facebook (166,7 milliards de dollars) réintègre le top 10 après un an d'absence, tandis qu'Oracle y entre pour la première fois. Oracle, qui offre des services cloud propulsés par l'IA, a également fait son entrée dans le top 10 de Kantar à la neuvième place.

    La valeur de sa marque a bondi de 58 % pour atteindre 145 milliards de dollars. Le chinois Tencent occupe la dixième place du classement avec une valorisation de 135 milliards de dollars, en baisse de 4 % par rapport à l'année dernière. Kantar est une entreprise d'analyses marketing. L'index BrandZ est un classement des 100 marques les plus puissantes dans le monde. Kantar a indiqué que son étude portait sur plus de 4,3 millions d'entretiens avec des consommateurs dans 532 catégories et 21 000 marques différentes sur 54 marchés. Son classement fait toutefois l'objet de quelques controverses dans la communauté.

    Source : Kantar

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de l'envolée de la valorisation des entreprises technologiques ?
    Cette évolution est-elle le signe d'une innovation accrue ou est-elle simplement liée à la spéculation ?
    Pourquoi l'IA générative a-t-elle un impact aussi important sur la valorisation des entreprises technologiques ?

    Voir aussi

    Nvidia a atteint une capitalisation boursière de 3 000 milliards de dollars, dépassant Apple pour devenir la deuxième plus grande entreprise publique derrière Microsoft

    WWDC 2024 : Apple dévoile « Apple Intelligence », une suite de fonctionnalités IA pour Siri, iOS et macOS. ChatGPT est intégré dans les OS d'Apple et est traité comme un moteur de recherche par Siri

    Les analystes estiment que Nvidia détient 98 % du marché des GPU pour centres de données, l'hégémonie de Nvidia dans ce secteur crucial soulève des questions sur la diversité et la concurrence

  5. #5
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 674
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 674
    Points : 201 956
    Points
    201 956
    Par défaut Nvidia dépasse Apple et Microsoft pour devenir l'entreprise avec la plus grosse capitalisation au monde
    Nvidia dépasse Apple et Microsoft pour devenir l'entreprise avec la plus grosse capitalisation au monde.
    Toutefois, l'ascension rapide de Nvidia et l'engouement général pour l'IA ont incité certains observateurs du marché à la prudence

    Poursuivant son ascension fulgurante, Nvidia a dépassé Apple et Microsoft pour devenir l’entreprise avec la plus grosse capitalisation boursière au monde. Avec une valorisation boursière impressionnante de 3,335 trillions (1 trillion étant 1 000 milliards) de dollars US, Nvidia a vu ses actions grimper de 3,5%, atteignant 135,58 dollars par action. Cette montée en puissance est principalement attribuée à la demande croissante pour les technologies d’intelligence artificielle (IA), un domaine où les processeurs avancés de Nvidia sont devenus incontournables. La performance financière remarquable de Nvidia et ses prévisions ont conduit à une valorisation modérée de son action, malgré l’augmentation du prix de ses actions.

    Nvidia s'est hissé au sommet de la valeur boursière mondiale, détrônant Microsoft, alors que les processeurs avancés deviennent de plus en plus importants dans la quête concurrentielle pour contrôler les technologies d'intelligence artificielle. Mardi, les actions du fabricant de puces ont augmenté de 3,5 % pour atteindre 135,58 dollars, ce qui a porté sa capitalisation boursière à un niveau record de 3 335 milliards de dollars.

    Nom : nvidia.png
Affichages : 4888
Taille : 9,4 Ko

    Ce résultat intervient juste après que Nvidia a éclipsé Apple, le géant de l'iPhone, pour devenir la deuxième entreprise au monde en termes de capitalisation boursière. L'action de Microsoft a baissé de 0,45 %, ce qui porte sa capitalisation boursière à 3 317 milliards de dollars. L'action d'Apple a également baissé de plus de 1 %, ramenant sa valeur boursière à 3 286 milliards de dollars.

    Nom : apple.png
Affichages : 839
Taille : 7,6 Ko

    Pour replacer le rallye du fabricant de puces dans son contexte, la valeur boursière de l'entreprise est supérieure au produit intérieur brut de l'Inde, qui est la cinquième plus grande économie du monde, selon Forbes.

    Nom : forbes.png
Affichages : 858
Taille : 55,7 Ko

    La hausse spectaculaire de la valeur boursière de Nvidia au cours de l'année écoulée illustre la confiance passionnée de Wall Street dans les possibilités offertes par la technologie de l'IA. Cette euphorie a propulsé le S&P 500 et le Nasdaq vers de nouveaux sommets. Toutefois, d'autres investisseurs préviennent que l'enthousiasme pourrait s'estomper s'il y a des signes de ralentissement dans les dépenses liées à la technologie de l'IA.

    « C'est le marché de Nvidia, nous ne faisons que négocier dessus », a déclaré Steve Sosnick, stratège en chef du marché chez Interactive Brokers. Selon les données du London Stock Exchange Group (LSEG), Nvidia est devenue l'entreprise la plus échangée à Wall Street, avec un chiffre d'affaires quotidien récent de 50 milliards de dollars, contre environ 10 milliards de dollars pour Apple, Microsoft et Tesla. Le fabricant de puces représente actuellement près de 16 % de l'ensemble des échanges des sociétés du S&P 500.

    Alors que la course à la suprématie de l'IA s'intensifie, la domination de Nvidia et son rôle crucial dans le secteur illustrent l'impact croissant de l'intelligence artificielle sur l'avenir des technologies et des investissements.

    Toutefois, l'ascension rapide de Nvidia et l'engouement général pour l'IA ont incité certains observateurs du marché à la prudence.

    Le secteur technologique est connu pour sa volatilité et le sentiment du marché peut changer rapidement. Si la croissance actuelle de Nvidia est prometteuse, la durabilité de cette croissance reste un sujet de discussion parmi les analystes et les investisseurs.

    Oliver Pursche, vice-président senior de Wealthspire Advisors à New York, a fait remarquer : « Nvidia a reçu beaucoup d'attention positive et a fait beaucoup de choses très correctement, mais un petit faux pas est susceptible de provoquer une correction majeure de l'action, et les investisseurs devraient être prudents ».

    Nom : microsoft.png
Affichages : 837
Taille : 10,0 Ko

    L'influence de Nvidia s'étend au-delà de ses performances boursières

    Ces dernières semaines, Nvidia a rivalisé avec Microsoft et Apple pour obtenir la plus forte valorisation dans un contexte d'explosion des valeurs technologiques. Au début du mois, Nvidia a dépassé Apple pour s'emparer de la deuxième place, avant qu'Apple ne la reprenne brièvement à la suite de la publication de sa stratégie en matière d'IA et d'un partenariat notable visant à intégrer la technologie ChatGPT d'OpenAI dans les appareils Apple.

    Fondée en 1993 par Jensen Huang et ses cofondateurs, Nvidia a son siège à Santa Clara, en Californie, et emploie environ 30 000 personnes. L'action de la société a grimpé en flèche de près de 182 % rien que cette année, alors que l'action de Microsoft a augmenté de 20 %. Au cours de l'année écoulée, les actions de Nvidia ont grimpé de près de 210 %.

    La forte croissance de l'entreprise est alimentée par la demande croissante de ses puces pour centres de données et de ses processeurs graphiques, qui sont essentiels au développement de l'intelligence artificielle. Les puces de silicium de Nvidia dominent le marché mondial des puces d'IA, avec des clients importants comme Microsoft, Meta Platforms et Amazon.

    Au cours de son dernier trimestre, Nvidia a réalisé un chiffre d'affaires de 26 milliards de dollars, soit une augmentation de 262 % en glissement annuel. Le bénéfice d'exploitation de l'entreprise a atteint 16,9 milliards de dollars, soit une hausse stupéfiante de 690 % par rapport à l'année précédente.

    Le 7 juin, l'entreprise a procédé à un fractionnement de ses actions à raison de dix pour une, ce qui a renforcé son attrait auprès des investisseurs individuels. Cette décision stratégique a encore renforcé sa position sur le marché.

    Les analystes prévoient une concurrence intense entre Nvidia, Apple et Microsoft pour une capitalisation boursière de 4 000 milliards de dollars. Dan Ives, de Wedbush Securities, a souligné le rôle crucial de Nvidia dans le secteur technologique en déclarant : « Les puces GPU de Nvidia sont essentiellement le nouvel or ou le nouveau pétrole du secteur technologique ».

    L'ascension de Nvidia a eu un impact positif sur Wall Street, le S&P 500 et le Nasdaq clôturant à de nouveaux records. Comme Nvidia continue de tirer parti du boom de l'IA, sa domination sur le marché semble devoir se poursuivre, remodelant ainsi le paysage de l'industrie technologique.

    Les entreprises technologiques s'unissent pour affronter Nvidia

    Le 30 mai 2024, AMD, Broadcom, Cisco, Google, HPE, Intel, Meta et Microsoft ont uni leurs forces pour développer Ultra Accelerator Link (UALink), une nouvelle norme industrielle permettant une interconnexion à grande vitesse et à faible latence pour les accélérateurs d'IA et de HPC de qualité centre de données. UALink permettra d'interconnecter jusqu'à 1 024 accélérateurs au sein d'un même module, ce qui constituerait une avancée majeure. La technologie UALink sera essentiellement en concurrence avec NVLink de Nvidia, c'est pourquoi l'entreprise verte ne participe pas à son développement.

    L'initiative UALink vise à créer une norme ouverte permettant aux accélérateurs d'intelligence artificielle de communiquer plus efficacement. La première spécification UALink, version 1.0, permettra de connecter jusqu'à 1 024 accélérateurs au sein d'un pod de calcul d'IA dans un réseau fiable, évolutif et à faible latence. Cette spécification permet des transferts de données directs entre la mémoire attachée aux accélérateurs, telles que les GPU Instinct d'AMD ou les processeurs spécialisés comme Gaudi d'Intel, améliorant ainsi les performances et l'efficacité du calcul de l'IA.

    Les cœurs battants de l’IA de nos jours résident dans les GPU, capables d’effectuer un grand nombre de multiplications de matrices, nécessaires pour exécuter des architectures de réseaux neuronaux en parallèle. Cependant, une seule GPU ne suffit souvent pas pour les systèmes d’IA complexes. NVLink permet de connecter plusieurs puces accélératrices d’IA au sein d’un serveur ou entre plusieurs serveurs. Ces interconnexions permettent un transfert de données plus rapide et une meilleure communication entre les accélérateurs, leur permettant de travailler ensemble de manière plus efficace sur des tâches complexes telles que la formation de grands modèles d’IA.

    Cette interconnexion est un élément clé de tout système de centre de données IA moderne, et celui qui contrôle la norme de liaison peut dicter efficacement le matériel que les entreprises technologiques utiliseront. Dans cette optique, le groupe UALink cherche à établir une norme ouverte permettant à plusieurs entreprises de contribuer et de développer des avancées matérielles en IA, plutôt que d’être enfermées dans l’écosystème propriétaire de Nvidia. Cette approche est similaire à d’autres normes ouvertes, telles que Compute Express Link (CXL), créée par Intel en 2019, qui fournit des connexions haute vitesse et haute capacité entre les CPU et les périphériques ou la mémoire dans les centres de données.

    Nom : multiple.png
Affichages : 824
Taille : 149,3 Ko

    Le gestionnaire des actifs Apollo du milliardaire Marc Rowan qualifie l'IA de "bulle"

    Dans une note de recherche publiée en février, Torsten Sløk, partenaire et économiste en chef de la firme de gestion de patrimoine de Rowan, a déclaré : « Les 10 premières entreprises du S&P 500 sont plus surévaluées aujourd’hui que ne l’étaient les 10 premières entreprises pendant la bulle technologique du milieu des années 1990 ».

    Sløk, un économiste formé à Princeton avec plus de 25 ans d’expérience dans l’industrie, adopte une vision prudente ces derniers temps. Il prédit ce mois-ci que ce qui semble être un atterrissage en douceur pour les États-Unis est en réalité un “équilibre fragile”. Il estime que les chances que la Réserve fédérale surprenne les marchés en corrigeant le tir sont supérieures à 50 % : soit elle réduira les taux en panique, soit elle pourrait même devoir les augmenter.

    Citation Envoyé par Torsten Sløk
    Les marchés oscillent entre "les effets décalés des hausses de la Fed ralentissent les consommateurs, les entreprises et les prêts bancaires" et "l'assouplissement des conditions financières depuis le pivot de la Fed en décembre a stimulé la croissance, y compris les embauches en janvier" (voir le graphique ci-dessous).

    En définitive, ce qui ressemble actuellement à un atterrissage en douceur est un équilibre fragile, et il y a encore plus de 50 % de chances que nous nous retrouvions dans un scénario d'atterrissage brutal, dans lequel la Fed réduirait ses taux plus rapidement que le marché ne le prévoit, ou dans un scénario sans atterrissage, dans lequel la Fed devrait à nouveau relever ses taux. Il est logique que la volatilité des taux et la volatilité des swaptions soient élevées par rapport au VIX.
    Source : capitalisations boursières des entreprises

    Et vous ?

    Quelles implications la suprématie de Nvidia dans le domaine de l’IA pourrait-elle avoir sur l’industrie technologique globale ?
    Comment la montée en puissance de Nvidia influence-t-elle la concurrence avec des entreprises comme Apple et Microsoft ?
    Quels sont les défis potentiels que Nvidia pourrait rencontrer en maintenant sa position de leader sur le marché ?
    En quoi l’ascension de Nvidia reflète-t-elle l’évolution des priorités dans les investissements technologiques ?
    Quel impact la valorisation de Nvidia aura-t-elle sur l’innovation et le développement futur des technologies d’IA ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 29/04/2024, 16h20
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 10/04/2021, 19h04
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 06/04/2021, 17h17
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 20/02/2021, 09h44
  5. Réponses: 5
    Dernier message: 30/04/2020, 22h18

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo