IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Réseaux Discussion :

SpaceX atteint 87 % du tonnage mondial mis en orbite avec 429 125 kg de charge utile au premier trimestre 2024


Sujet :

Réseaux

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    640
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 640
    Points : 11 636
    Points
    11 636
    Par défaut SpaceX atteint 87 % du tonnage mondial mis en orbite avec 429 125 kg de charge utile au premier trimestre 2024
    SpaceX atteint 87 % du tonnage mondial mis en orbite avec 429 125 kg de charge utile au premier trimestre 2024
    alors que son réseau d'Internet par satellite Starlink inquiète les astronomes

    Les données les plus récentes du cabinet d'analyse BryceTech sur les lancements spatiaux orbitaux mondiaux révèlent une domination écrasante de la société SpaceX d'Elon Musk. Elles indiquent que SpaceX a mis en orbite environ 429 125 kg de charge utile au premier trimestre 2024, suivi par la China Aerospace Science and Technology Corporation (CASC) avec environ 29 426 kg. L'agence spatiale russe Roscosmos a mis en orbite environ 17 475 kg de charge utile. Alors que SpaceX a effectué 31 lancements au cours du premier trimestre, CASC en a effectué 9 et Roscosmos seulement 5. L'Europe n'a pas effectué de lancement de satellites sur cette période.

    BryceTech est une société d'analyse et d'ingénierie qui suit l'évolution des activités spatiales et fournit des informations et une expertise complètes sur l'économie de l'espace. L'entreprise publie un rapport trimestriel, Briefing, qui se concentre sur les mises à jour des lancements et des satellites, y compris les petits satellites, et sur l'industrie mondiale du lancement. Il couvre les données clés suivantes : masse de la charge utile en orbite, lancements orbitaux par fournisseur de services de lancement, lancements par pays, satellites par type de service, opérateurs de satellites, et satellites par classe de masse et pays de fabrication.

    Nom : Capture d'écran 2024-05-21 103727.png
Affichages : 6632
Taille : 96,2 Ko

    La dernière mise à jour du rapport indique que SpaceX, la société d'Elon Musk spécialisée dans l'astronautique et le vol spatial, domine maintenant largement le marché mondial des lancements spatiaux orbitaux. Au premier trimestre, SpaceX a effectué le plus grand nombre de lancements orbitaux, soit 31 lancements. Il est suivi par CASC qui a effectué 9 lancements. La société russe Roscosmos a effectué 5 lancements et Rocket Lab en a effectué 4. Trois autres groupes spécialistes des vols spatiaux, dont le groupe japonais Mitsubishi Heavy Industries et la société chinoise de fusées ExPace, ont chacun effectué deux lancements.

    Avec 31 lancements au premier trimestre, SpaceX a mis en orbite autour de la Terre 429 125 kg de charge utile. Ce chiffre représente 87 % de la masse totale des engins spatiaux mis en orbite sur cette période. CASC suit avec environ 29 426 kg et Roscosmos avec environ 17 475 kg. Mitsubishi Heavy Industries Launch Services a mis en orbite une charge utile de 4 755 kg de charge utile, tandis que l'Indian Space Research Organisation (ISRO) a réussi à mettre en orbite 2 744 kg de charge utile. En outre, BryceTech estime que l'United Launch Alliance (ULA) a mis en orbite 1 285 kg de charge utile, contre 350 kg pour Rocket Lab.

    En ce qui concerne les lancements orbitaux par pays, les fournisseurs américains arrivent en tête du classement avec 36 lancements au premier trimestre, tandis que les fournisseurs chinois en ont effectué 14. SpaceX a réalisé presque la totalité de ces lancements (31). De plus, sous l'impulsion de la poursuite du déploiement du réseau de la constellation Starlink de SpaceX, la plupart des engins spatiaux lancés au premier trimestre étaient des satellites de communication. Starlink est le réseau de communication par satellite de SpaceX. Selon des données récentes, Starlink compte environ 6 459 satellites en orbite terrestre basse.

    Selon le rapport, les petits satellites (dont la masse est inférieure à 1 200 kg), comme les satellites de la constellation Starlink, représentent 96 % des engins spatiaux lancés au premier trimestre et 76 % de la masse totale en orbite. SpaceX construit actuellement une grande fusée appelée StarShip. Il s'agit en effet d'un lanceur spatial très lourd entièrement réutilisable, qui, une fois terminé, permettra à SpaceX de mettre d'importantes charges utiles en orbite en un seul vol, réduisant ainsi les coûts d'un lancement orbital. SpaceX dominera davantage le secteur avec le StarShip, bien que ses plans rencontrent des difficultés.

    Nom : Capture d'écran 2024-05-21 103915.png
Affichages : 1715
Taille : 150,0 Ko

    SpaceX prévoit de procéder à son quatrième vol d’essai du StarShip tout au début du mois de juin, mais la rentrée atmosphérique de la navette reste un défi complexe que l'entreprise tente de relever. En outre, début mars, la Federal Communications Commission (FCC) des États-Unis a rejeté une nouvelle fois le projet de SpaceX de déployer des milliers de satellites Internet sur des orbites terrestres basses allant de 340 à 360 km. Elle a noté : « SpaceX ne peut déployer aucun satellite conçu pour des altitudes opérationnelles inférieures à la Station spatiale internationale, dont l'orbite peut descendre jusqu'à 370 kilomètres ».

    La FCC a également ajouté : « SpaceX doit communiquer et collaborer avec la NASA pour s'assurer que le déploiement et l'exploitation de ses satellites n'entravent pas indûment le déploiement et l'exploitation des biens et des missions de la NASA, soutiennent la sécurité des biens et des missions de SpaceX et de la NASA, et préservent les services de communication spatiaux durables à long terme ». Ces déclarations témoignent des inquiétudes des autorités fédérales américaines face au projet de Musk avec Starlink. À terme, SpaceX vise à créer une constellation avec plus de 40 000 satellites Internet en orbite terrestre basse.

    Le projet Starlink inquiète également les experts de l'espace lointain et les astronomes, qui craignent que cette mégaconstellation interfère avec leurs travaux et nuisent à l'astronomie. De plus, ils affirment que l'interférence des satellites Starlink pourrait avoir des conséquences pour les systèmes qui dépendent des satellites, tels que les télécommunications et le GPS. Les scientifiques craignent que la réglementation ne suive pas le rythme de croissance des activités commerciales dans l'espace. (Selon BryceTech, la plupart des engins spatiaux lancés au premier trimestre sont exploités par des sociétés commerciales.)

    Source : rapport de l'étude (PDF)

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des données trimestrielles sur les lancements de satellites de SpaceX ?
    Pourquoi SpaceX domine-t-il autant le marché des lancements orbitaux ?
    Que pensez-vous du réseau de communication Starlink et de ses impacts sur l'astronomie ?

    Voir aussi

    La FCC a rejeté le projet de Starlink de déployer des milliers de satellites Internet sur des orbites terrestres très basses pour ne pas entraver les opérations de la Station spatiale internationale

    Des experts de l'espace lointain prouvent que le réseau Starlink d'Elon Musk interfère avec les travaux scientifiques, ce qui pourrait avoir des conséquences désastreuses sur l'astronomie

    SpaceX a obtenu l'autorisation conditionnelle d'utiliser des ondes radio en bande E à très haute fréquence pour améliorer la capacité de sa constellation à large bande Starlink en orbite basse

  2. #2
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    270
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 270
    Points : 933
    Points
    933
    Par défaut
    Il faut/fallait peut-être mettre en place une législation afin d’empêcher une éternelle surenchère sur les quotas de pollution spatiale à l'instar de ce que nous avons pour le CO².

  3. #3
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Gestion de parcs informatique
    Inscrit en
    Août 2011
    Messages
    17 580
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestion de parcs informatique
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : Août 2011
    Messages : 17 580
    Points : 43 505
    Points
    43 505
    Par défaut
    430 tonnes envoyés dans l'espace pour un trimestre. Ca fait un gros volume. Si on fait ça touts les trimestres on voit en envoyer une quantité de bordel en orbite.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur le P2V, mon article sur le cloud
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 17/06/2021, 18h19
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 03/05/2021, 20h42
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 08/06/2017, 21h30
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 29/07/2013, 17h58
  5. [SQL] Vérifié si l'enregistrement a été mis à jour avec un UPDATE
    Par Sayrus dans le forum PHP & Base de données
    Réponses: 8
    Dernier message: 30/10/2007, 16h20

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo