IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Écologie Discussion :

Publication du rapport Arcep « Pour un numérique soutenable »

  1. #1
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    1 050
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 1 050
    Points : 73 404
    Points
    73 404
    Par défaut Publication du rapport Arcep « Pour un numérique soutenable »
    Les émissions de gaz à effet de serre des opérateurs de centres de données ont augmenté de 14 %, atteignant 95 000 tonnes, une hausse est due aux émissions indirectes liées à la consommation d'électricité.

    L'Arcep vient de publier son rapport « Pour un numérique soutenable », soulignant que les PODs restent une solution pour répondre aux enjeux environnementaux.

    L'enquête annuelle de l'ARCEP « Pour un numérique soutenable » révèle que les émissions de gaz à effet de serre des opérateurs de centres de données ont augmenté de 14 % en un an, atteignant 95 000 tonnes eq. CO2 en 2022. Cette hausse est principalement due à l'augmentation significative des émissions indirectes liées à la consommation d'électricité, qui représente plus de 90 % des émissions globales des opérateurs de centres de données.

    Nom : 1.jpg
Affichages : 5743
Taille : 74,2 Ko

    Pascal Lecoq, Directeur mondial, Modernisation durable des datacenter, chez HPE commente :

    Face à cette tendance alarmante, il est nécessaire de trouver des solutions pour réduire l'empreinte environnementale des centres de données, d'autant plus que la phase de construction représente une part importante de leur empreinte carbone globale.

    L'une des solutions identifiées est le centre de donnée modulaire, également connu sous le nom de « POD ». Ces conteneurs éco-conçus et préconfigurés offrent une grande efficacité énergétique grâce à des technologies telles que le refroidissement liquide direct, qui réduit la consommation d'énergie de 50 % par rapport au refroidissement par air. Les PODs ont également un très faible encombrement et ne nécessitent pas de travaux de construction ou de rénovation à forte intensité de carbone. Ils sont également flexibles, évolutifs, sûrs et résistants.

    En outre, l'informatique doit être effectuée aussi près que possible du lieu où les données sont générées, "à la périphérie", afin de réduire davantage l'empreinte énergétique des centres de données en éliminant la nécessité de faire transiter les données vers un point traditionnellement éloigné.

    En somme, l'enquête de l'ARCEP souligne l'importance de trouver des solutions pour réduire l'empreinte environnementale des centres de données, et les centres de données modulaires et l'informatique à la périphérie sont des pistes prometteuses pour y parvenir. Il est essentiel que l’ensemble des acteurs du numérique prennent des mesures concrètes pour réduire leur impact environnemental et contribuer à un numérique plus durable.
    Voici le rapport de l'Arcep :

    « Pour un numérique soutenable »

    Depuis 2020, pour suivre l’impact environnemental du numérique en France, l’Arcep collecte des indicateurs auprès des quatre principaux opérateurs télécoms et restitue ces informations dans une publication : l’enquête annuelle « Pour un numérique soutenable », accompagnée d’une synthèse infographique. Dans cette troisième édition, l’Arcep rend publics des indicateurs sur deux nouvelles catégories d’acteurs : les opérateurs de centres de données et les fabricants de terminaux.

    Des box et décodeurs TV très énergivores : leur consommation annuelle d’électricité représente 0,7 % de la consommation d’électricité en France en 2022 et est trois fois supérieure à celle des réseaux fixes.

    En France, en 2022, le parc de box internet et décodeurs TV a consommé 3,3 TWh, soit plus de trois fois la consommation énergétique des réseaux fixes. Parmi les 38 modèles de box internet et les 23 modèles de décodeurs TV étudiés, la consommation électrique varie fortement en fonction des modèles, mais est peu dépendante de leur sollicitation ou de l’importance du trafic de données : 95 % de la consommation est invariable, que la box soit ou non sollicitée par l’utilisateur.

    Ainsi, une marge de progression existe pour réduire la consommation électrique de ces équipements, à travers l’éco-conception et le développement de fonctions permettant la mise en veille profonde automatique des box ou des décodeurs.

    Nom : 1.jpg
Affichages : 1005
Taille : 88,5 Ko

    Les émissions de gaz à effet de serre des opérateurs télécoms et la consommation énergétique des réseaux progressent, portées par la croissance des usages

    Dans un contexte où les émissions de gaz à effet de serre en France baissent de 2,7 % en un an, les émissions des quatre principaux opérateurs de communications électroniques progressent de 2 % pour la deuxième année consécutive, pour atteindre 382 000 tonnes équivalent CO2 en 2022.

    En effet, avec l’augmentation de la consommation de données mobiles et les déploiements des réseaux mobiles, la consommation énergétique des réseaux mobiles progresse fortement en 2022 : sa croissance double entre 2021 et 2022 (+ 14 % en 2022 contre + 6 % en 2021). La consommation énergétique des réseaux fixes diminue quant à elle de 14 % en un an du fait notamment de la poursuite de la transition du réseau cuivre vers les réseaux en fibre optique, dont l’efficacité énergétique est nettement supérieure. Toutefois, ce recul ne permet pas de compenser la hausse de la consommation énergétique des réseaux mobiles.

    En conséquence, la consommation énergétique des réseaux fixes et mobiles augmente de 7% en 2022 pour atteindre 4,1 TWh, alors que la consommation électrique totale en France recule de 4 %, dans un contexte de crise énergétique.

    La part des téléphones reconditionnés dans les ventes des opérateurs reste très faible

    Les ventes de téléphones mobiles diminuent en 2022 sur le marché français comme chez les opérateurs télécoms. Toutefois, les ventes des téléphones reconditionnés des opérateurs télécoms diminuent significativement (- 9 % en 2022 contre + 11 % un an auparavant) alors qu’elles continuent de progresser sur l’ensemble du marché. Ainsi, la part des téléphones reconditionnés dans les ventes des opérateurs télécoms reste très faible : elle est de 4 %, contre 25 % pour les autres canaux de distribution.

    Ordinateurs portables, écrans d’ordinateur, tablettes, smartphones et téléviseurs :les volumes d’équipements numériques mis sur le marché diminuent, mais les tailles d’écrans augmentent

    Ce recul des volumes mis sur le marché est en partie conjoncturel pour les ordinateurs portables, les écrans d’ordinateurs et les tablettes, dont les ventes avaient fortement augmenté avec le développement du télétravail. Pour les smartphones et les téléviseurs, cette tendance baissière est amorcée depuis plusieurs années.

    Cette baisse du nombre d’équipements mis sur le marché en 2022 devrait participer à la réduction de l’empreinte environnementale des fabricants de terminaux. Mais cette réduction pourrait être contrebalancée par l’augmentation de la taille des écrans des équipements qui contribue à la hausse de leur impact. L’enquête révèle en effet que la proportion des équipements numériques à écrans de grande taille augmente pour presque tous les types de terminaux.

    Nom : 3.jpg
Affichages : 982
Taille : 85,6 Ko

    Les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’électricité et d’eau des opérateurs de centres de données augmentent de plus de 10 % en 2022

    Avec la progression des usages numériques et du recours à l’externalisation des services informatiques, le nombre de centres de données mis en exploitation en 2021 et 2022 par les opérateurs de centres de données analysés augmente et les émissions de gaz à effet de serre de ces acteurs, qui atteignent 95 000 tonnes eq. CO2 en 2022, progressent de 14 % en un an.

    Cette hausse s’explique par l’augmentation significative des émissions indirectes liées à la consommation d’électricité, qui représentent plus 90 % des émissions globales des opérateurs de centres de données : la consommation d’électricité des opérateurs de centres de données s’élève à 2,1 TWh en 2022 et progresse de 15 % en un an alors que celle du secteur tertiaire (auquel appartiennent les centres de données) est stable en 2022. Certains centres de données sont toutefois plus efficaces énergétiquement que d’autres : les plus récents ou possédant une capacité informatique importante ont, en moyenne, une meilleure efficacité énergétique.

    Avec le réchauffement climatique, le suivi des prélèvements de l’eau, qui peut devenir une ressource critique en cas de sécheresse, constitue un enjeu important. Le volume d’eau prélevé par les opérateurs de centres de données s’élève à 482 000 m3 en 2022, un niveau qui reste modeste au regard des volumes prélevés pour d’autres usages des activités économiques (soit 0,02% de l’ensemble des volumesprélevés pour l’industrie et les activités économiques en 2021). Néanmoins ce volume augmente de 20 % en 2022 par rapport à 2021 soulignant ainsi l’importance de suivre cet indicateur dans les années à venir.

    Nom : 4.jpg
Affichages : 978
Taille : 47,7 Ko
    Et vous ?

    Pensez-vous que ce rapport est crédible ou pertinente ?
    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Le projet WindCORES vise à réduire les émissions de carbone et à améliorer la qualité de l'air, en plaçant des centres de données à l'intérieur d'éoliennes

    Les émissions de carbone liées à l'écriture et à l'illustration sont plus faibles pour l'IA que pour l'homme, selon une étude sur l'empreinte environnementale relative de l'IA et de l'homme

    Nous produisons des déchets électroniques presque cinq fois plus vite que nous ne les recyclons, selon un rapport des Nations unies
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    Août 2003
    Messages
    1 280
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Charente Maritime (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : Août 2003
    Messages : 1 280
    Points : 4 139
    Points
    4 139
    Par défaut
    Pour la box, c'est inadmissible aujourd'hui d'avoir de la vente lié pareille :
    - pas de réduction sur l'abonnement si on a son matériel
    - données techniques non disponibles (connexion, configuration flux TV, téléphonie). Il existe un autre forum (LaFibre.info) où les utilisateurs ont fait de la rétro ingénierie mais ce n'est pas parfait pour tout les opérateurs

    Après pour la majorité des utilisateurs, une box c'est correct car simple à paramétrer.

    Les opérateurs devraient utiliser un OpenWRT ou équivalent open source avec leur surcouche UI pour avoir l'interface au couleurs de l'opérateur.

Discussions similaires

  1. compte microsoft pro pour publication de rapport power bi
    Par cannelle_rumba_kitty dans le forum Power BI
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/12/2022, 08h28
  2. [BO Produits] Publication - Afficher le résultat pour l'ensemble du rapport
    Par clluciole dans le forum SAP Business Objects
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/11/2018, 17h52
  3. Publication de rapport PowerPlay
    Par getix dans le forum Cognos
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/04/2007, 16h04
  4. Rapport technique pour Appli Access
    Par Raz0r dans le forum Access
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/06/2006, 13h39

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo