IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Dotnet Discussion :

Les utilisateurs s'indignent de l'annonce par Microsoft du retrait des connecteurs Office 365 dans Teams


Sujet :

Dotnet

  1. #1
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    1 224
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 1 224
    Points : 85 592
    Points
    85 592
    Par défaut Les utilisateurs s'indignent de l'annonce par Microsoft du retrait des connecteurs Office 365 dans Teams
    Microsoft va vendre son application de chat et de vidéo Teams séparément de son produit Office au niveau mondial, cette dissociation pourrait ne pas suffire à éviter les accusations antitrust de l'UE.

    Microsoft va séparer Teams et Office au niveau mondial dans le cadre d'un examen antitrust. Cependant, cette dissociation pourrait ne pas suffire à éviter les accusations de l'UE en matière d'ententes et d'abus de position dominante.

    Microsoft va vendre son application de chat et de vidéo Teams séparément de son produit Office au niveau mondial, a déclaré le géant technologique américain, six mois après avoir dissocié les deux produits en Europe dans le but d'éviter une éventuelle amende antitrust de l'UE. La Commission européenne enquête sur la vente liée d'Office et de Teams par Microsoft depuis une plainte déposée en 2020 par Slack, l'application de messagerie concurrente de l'espace de travail appartenant à Salesforce.

    Teams, qui a été ajouté gratuitement à Office 365 en 2017, a ensuite remplacé Skype for Business et est devenu populaire pendant la pandémie en partie grâce à ses vidéoconférences. Les rivaux, cependant, ont déclaré que l'emballage des produits ensemble donne à Microsoft un avantage injuste. L'entreprise a commencé à vendre les deux produits séparément dans l'UE et en Suisse le 1er octobre de l'année dernière.

    "Afin de garantir la clarté pour nos clients, nous étendons les mesures que nous avons prises l'année dernière pour dissocier Teams de M365 et O365 dans l'Espace économique européen et en Suisse à nos clients du monde entier", a déclaré un porte-parole de Microsoft. "Ce faisant, nous répondons également aux commentaires de la Commission européenne en offrant aux entreprises multinationales plus de flexibilité lorsqu'elles souhaitent standardiser leurs achats à travers les différentes zones géographiques."

    Microsoft a indiqué dans un billet de blog qu'elle introduisait une nouvelle gamme de suites commerciales Microsoft 365 et Office 365 qui n'incluent pas Teams dans les régions en dehors de l'EEE (Espace économique européen) et de la Suisse, ainsi qu'une nouvelle offre Teams autonome pour les clients Enterprise dans ces régions. À partir du 1er avril, les clients pourront soit poursuivre leur contrat de licence actuel, soit le renouveler, le mettre à jour ou passer aux nouvelles offres. Pour les nouveaux clients commerciaux, les prix d'Office sans Teams vont de 7,75 à 54,75 dollars selon le produit, tandis que Teams Standalone coûtera 5,25 dollars. Les chiffres peuvent varier en fonction du pays et de la devise. L'entreprise n'a pas divulgué les prix des produits packagés actuels.


    Le dégroupage de Microsoft pourrait ne pas suffire à éviter les accusations antitrust de l'UE qui seront probablement adressées à l'entreprise dans les mois à venir, car les rivaux critiquent le niveau des frais et la capacité de leurs services de messagerie à fonctionner avec les applications Web d'Office dans leurs propres services, ont déclaré des sources.

    Microsoft, qui a accumulé 2,2 milliards d'euros (2,4 milliards de dollars) d'amendes antitrust au cours de la dernière décennie pour avoir lié ou regroupé deux produits ou plus, risque une amende pouvant atteindre 10 % de son chiffre d'affaires annuel mondial si elle est reconnue coupable d'infractions à la législation antitrust.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Microsoft dissocie Teams d'Office pour éviter une amende antitrust de l'Union Européenne

    Microsoft pourrait faire l'objet d'un examen antitrust de l'UE au sujet de Teams et d'Office 365. L'organisme de réglementation s'inquiète du regroupement par Microsoft de Teams et d'Office 365

    Slack porte plainte contre Microsoft auprès de Bruxelles pour pratiques anticoncurrentielles, l'accusant d'avoir illégalement lié son produit Teams à sa suite Office pour éliminer ses concurrents

  2. #2
    Membre émérite
    Avatar de Daïmanu
    Homme Profil pro
    Développeur touche à tout
    Inscrit en
    Janvier 2011
    Messages
    706
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Alpes Maritimes (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur touche à tout

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2011
    Messages : 706
    Points : 2 476
    Points
    2 476
    Par défaut
    L'info étant sortie le 1er avril, c'est difficile d'y croire.

  3. #3
    Membre chevronné
    Profil pro
    Inscrit en
    Septembre 2010
    Messages
    1 238
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 45
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2010
    Messages : 1 238
    Points : 1 808
    Points
    1 808
    Par défaut
    Vu que ça a été fait au niveau européen entre aout et octobre 2023, pourquoi pas maintenant au niveau mondial.

    https://learn.microsoft.com/en-us/pa...nd-switzerland

    En gros, ils rajoutent un niveau de licences sans Teams ("No Teams")

  4. #4
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Novembre 2022
    Messages
    1 109
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2022
    Messages : 1 109
    Points : 18 345
    Points
    18 345
    Par défaut L'UE accuse Microsoft d'abuser de sa position dominante avec Teams
    L'UE accuse Microsoft d'abuser de sa position dominante avec Teams, alors que Microsoft a violé les règles antitrust de l'UE en regroupant son application de communication Teams avec sa célèbre suite Office

    Microsoft a enfreint les règles antitrust de l'UE en regroupant son application de communication Teams avec sa célèbre suite Office, a déclaré Bruxelles le mardi 25 juin, alors que le géant technologique américain s'est engagé à faire le nécessaire pour répondre aux préoccupations en matière de concurrence.

    Microsoft Teams est une application de collaboration d'équipe développée par Microsoft dans le cadre de la famille de produits Microsoft 365, offrant un espace de travail de chat et de vidéoconférence, le stockage de fichiers et l'intégration d'applications propriétaires et tierces. Teams a remplacé d'autres plateformes de messagerie et de collaboration professionnelles exploitées par Microsoft, notamment Skype for Business et Microsoft Classroom. En janvier 2023, Teams comptait environ 280 millions d'utilisateurs mensuels.


    Cette inculpation intervient après que la Commission européenne, l'influent régulateur antitrust de l'UE, a lancé l'année dernière une enquête déclenchée par une plainte déposée en 2020 par Slack.

    La Commission a informé Microsoft de son "avis préliminaire" selon lequel elle avait « enfreint les règles de l'UE en matière d'ententes et d'abus de position dominante » en regroupant Teams avec ses suites Office 365 et Microsoft 365 basées sur le cloud, qui comprennent les programmes Word, Excel et Powerpoint.

    Avant même les accusations, Microsoft a tenté d'apaiser les inquiétudes de l'UE en déliant Teams en Europe, avant d'étendre cette politique au reste du monde en avril.

    L'UE craignait également que Microsoft ait limité l'interopérabilité entre les concurrents de Teams et ses propres offres, bien que l'entreprise ait introduit en septembre 2023 des "améliorations" pour faciliter la tâche de ses rivaux.

    Mais la Commission a déclaré que les changements apportés par Microsoft n'allaient pas assez loin.

    « La commission estime, à titre préliminaire, que ces changements sont insuffisants pour répondre à ses préoccupations et qu'il est nécessaire de modifier davantage le comportement de Microsoft pour rétablir la concurrence », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

    Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la concurrence, a déclaré que « Microsoft a maintenant la possibilité de répondre à nos préoccupations ».

    L'entreprise sera en mesure de proposer des engagements afin d'éviter une lourde amende et le président Brad Smith a indiqué que Microsoft serait disposée à prendre d'autres mesures.

    « Après avoir dégroupé Teams et pris les premières mesures d'interopérabilité, nous apprécions la clarté supplémentaire apportée aujourd'hui et nous nous efforcerons de trouver des solutions pour répondre aux préoccupations restantes de la Commission », a déclaré M. Smith dans un communiqué.

    Slack avait déposé sa plainte alors que sa part de marché diminuait, et elle a depuis été rachetée par la société Salesforce.

    Il n'y a pas de date limite pour la clôture de l'enquête formelle.

    Si les résultats de l'enquête vont à l'encontre de Microsoft, la société pourrait se voir infliger une lourde amende ou d'autres mesures correctives.

    Ces derniers mois, Microsoft a fait l'objet d'une surveillance accrue de la part de l'Union européenne.

    Les régulateurs de l'UE examinent le partenariat de Microsoft avec OpenAI, développeur de ChatGPT, afin de déterminer s'il s'agit d'une fusion déguisée.

    Fin 2022, la Commission a également reçu une plainte distincte de la part du CISPE, un groupe commercial du cloud soutenu par Amazon, contre Microsoft au sujet de ses pratiques en matière de licences pour le cloud.

    Les deux parties cherchent actuellement à résoudre le problème par la voie des négociations.

    Source : La Commission européenne

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous de cette situation ?

    Voir aussi :

    Microsoft va vendre son application de chat et de vidéo Teams séparément de son produit Office au niveau mondial, cette dissociation pourrait ne pas suffire à éviter les accusations antitrust de l'UE

    Microsoft dissocie Teams d'Office pour éviter une amende antitrust de l'Union Européenne

    Microsoft pourrait faire l'objet d'un examen antitrust de l'UE au sujet de Teams et d'Office 365, l'organisme de réglementation s'inquiète du regroupement par Microsoft de Teams et d'Office 365
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #5
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 906
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 906
    Points : 6 055
    Points
    6 055
    Par défaut
    Quand est-ce que les fonctionnaires bruxellois vont enfin comprendre que la seule solution est de promouvoir le développement d'un OS européen basé sur Linux pour cesser d'être pied et point liés face à l'hégémonie des GAFAM au service de la puissance américaine? Ces américains qui jouent aux grands frères toujours prêts à aider l'Europe mais qui la "baise" dès que c'est dans l'intérêt américain (L'affaire des sous-marins que la France croyait avoir vendu à l'Australie en est le parfait exemple).

    Les chinois et les russes l'ont fait! Est-ce que les européens sont plus cons qu'eux? Ou n'est-ce en vérité qu'une farce avec des fonctionnaires qui laissent les GAFAM piétiner les droits des européens que pour pouvoir obtenir au travers d'amendes périodiques (Que cela soit Apple, Microsoft, Facebook ou Google, on ne compte plus les amendes que l'UE leur a imposé!) quelques dollars pour financer leur fêtes de fin d'année???

  6. #6
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 698
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 698
    Points : 202 487
    Points
    202 487
    Par défaut Les utilisateurs s'indignent de l'annonce par Microsoft du retrait des connecteurs Office 365 dans Teams
    RGPD : les utilisateurs s'indignent de l'annonce par Microsoft du retrait des connecteurs Office 365 dans Teams,
    une décision prise par l'entreprise pour éviter les accusations antitrust de l'UE

    Microsoft a récemment pris une décision qui a secoué certaines entreprises : la suppression des connecteurs Office 365 au sein de Microsoft Teams. Avec seulement quelques mois de préavis, ces connecteurs et webhooks seront coupés. Cette décision a été prise pour éviter les accusations antitrust de l'UE, qui enquête sur la vente liée d'Office et de Teams par Microsoft depuis une plainte déposée en 2020 par Slack, l'application de messagerie concurrente de l'espace de travail appartenant à Salesforce. Cependant, cette dissociation pourrait ne pas suffire à éviter les accusations de l'UE en matière d'ententes et d'abus de position dominante.

    Microsoft a mis certaines entreprises dans l'embarras après avoir confirmé que les connecteurs Office 365 au sein de Teams seraient supprimés avec un préavis de quelques mois seulement.

    Les connecteurs et les webhooks sont utilisés pour intégrer des flux de travail dans un canal Teams. Par exemple, les utilisateurs peuvent les utiliser pour publier une mise à jour dans un flux de discussion. Cela signifie que vous pouvez lire du contenu et des mises à jour de services directement dans un canal Teams qui provient d'une plateforme de billetterie ou d'une notification d'un système CI/CD.

    C'est le genre de colle dont dépendent les entreprises pour faire communiquer différents systèmes. Ou du moins, c'était le cas. À partir du 15 août 2024, Microsoft bloquera toute création de connecteur sur le cloud. À partir du 1er octobre 2024, tous les connecteurs de tous les cloud cesseront de fonctionner.

    Microsoft est resté un peu vague sur les raisons exactes de cette décision. Il recommande aux utilisateurs de passer aux flux de travail Power Automate pour « s'assurer que vos intégrations sont construites sur une architecture qui peut évoluer avec les besoins de votre entreprise et fournir une sécurité maximale de vos informations » :

    Citation Envoyé par Microsoft
    Pourquoi retirons-nous les connecteurs Office 365 ?

    À partir du 15 août 2024, nous retirerons la fonctionnalité des connecteurs Office 365 de Microsoft Teams. Nous recommandons les flux de travail Power Automate comme solution pour relayer les informations dans et hors de Teams de manière évolutive, flexible et sécurisée.

    Les flux de travail Power Automate offrent non seulement un catalogue de connecteurs Office beaucoup plus vaste (voir tous les connecteurs), mais garantissent également que vos intégrations sont construites sur une architecture capable d'évoluer avec les besoins de votre entreprise et de fournir une sécurité maximale de vos informations. Ces changements s'inscrivent dans le cadre de l'initiative Microsoft Secure Future et de la priorité que nous accordons à l'échelle de l'entreprise à la protection de nos clients contre les cybermenaces. Les utilisateurs qui utilisent actuellement les connecteurs Office 365 doivent passer à Power Automate pour maintenir le bon fonctionnement de leurs services.
    L'entreprise indique également comment passer des connecteurs Office 365 à Workflows

    Si vous utilisez actuellement des connecteurs Office 365 dans Microsoft Teams, vous devrez migrer vos connecteurs Office existants vers Workflows avant les dates de retrait correspondantes indiquées ci-dessus. Pour ce faire, suivez les étapes suivantes :

    • 1. Accédez à l'application Workflows dans Teams et cliquez sur l'onglet "Créer". Choisissez le type de flux de travail que vous souhaitez à partir d'un modèle ou à partir de zéro :
      • Si vous choisissez de créer à partir d'un modèle, vous pouvez parcourir ou rechercher des modèles de flux de travail qui correspondent aux fonctionnalités de vos connecteurs Office. Par exemple, si vous utilisez le connecteur Trello, vous pouvez trouver des modèles pour créer des cartes, mettre à jour des listes ou publier des messages basés sur des actions Trello.
      • Si vous choisissez de créer un modèle à partir de zéro, vous pouvez sélectionner le déclencheur et l'action pour votre flux de travail. Vous pouvez utiliser la plupart des services que vous avez utilisés avec vos connecteurs Office 365 ou en explorer de nouveaux parmi les centaines de connecteurs Office disponibles dans Power Automate. Une fois que vous avez créé votre flux de travail, vous le nommez et ajoutez une description. Vous pouvez également le tester, le partager ou le modifier à tout moment à partir de l'onglet "Mes flux".
    • 2. Ouvrez l'application Workflows dans le chat ou le canal en faisant un clic droit sur la conversation ou en cliquant sur Plus d'options (...). À partir de là, vous pouvez également parcourir une liste de modèles spécifiques au contexte du chat ou du canal qui correspondent aux fonctionnalités de vos connecteurs Office actuels.

    Nom : work.png
Affichages : 47419
Taille : 22,6 Ko

    Pourquoi Microsoft procède à un tel changement ?

    Fin août 2023, un mois après que la Commission européenne a lancé une enquête sur la vente liée d'Office et de Teams par Microsoft, à la suite d'une plainte déposée en 2020 par Slack, Microsoft a annoncé qu'il allait dissocier son application de chat et de vidéo Teams de son produit Office et faciliter le fonctionnement des produits concurrents avec son logiciel.

    Teams, qui a été ajouté gratuitement à Office 365 en 2017, a ensuite remplacé Skype for Business et est devenu populaire pendant la pandémie en partie grâce à ses vidéoconférences. Les rivaux, cependant, ont déclaré que l'emballage des produits ensemble donne à Microsoft un avantage injuste. L'entreprise a commencé à vendre les deux produits séparément dans l'UE et en Suisse le 1er octobre de l'année dernière.

    « Aujourd'hui, nous annonçons des changements proactifs qui, nous l'espérons, commenceront à répondre à ces préoccupations de manière significative, même si l'enquête de la Commission européenne se poursuit et que nous coopérons avec elle », a déclaré Nanna-Louise Linde, vice-présidente de Microsoft pour les affaires gouvernementales européennes. Selon elle, les changements visent à répondre à deux préoccupations de l'UE : « les clients devraient pouvoir choisir une suite professionnelle sans Teams à un prix inférieur à celui des suites incluant Teams, et nous devrions faire davantage pour faciliter l'interopérabilité entre les solutions de communication et de collaboration concurrentes et les suites Microsoft 365 et Office 365 ».

    Les entreprises clientes de Microsoft, qui représentent la majeure partie des activités commerciales de l'entreprise en Europe, seront autorisées à passer à une version d'Office excluant Teams à un prix inférieur de 2 euros par mois par rapport à Teams. Les nouvelles entreprises clientes peuvent acheter Teams de manière autonome et séparée pour 5 euros par mois.

    Mais ses rivaux ont déclaré qu'il devrait en faire plus pour éviter une éventuelle amende antitrust de l'Union européenne.


    La réaction du public

    Les utilisateurs n'ont pas apprécié la nouvelle. Les commentaires sur le billet de l'entreprise ont dépassé la barre des 100 et sont généralement négatifs, certains décrivant les plans comme « une prise d'argent avide » et d'autres réagissant avec perplexité à la décision de Microsoft :

    « Microsoft ne tire-t-il pas les leçons des délais de transition insuffisants ? Vous avez donné trois mois aux utilisateurs, dont deux pendant la période de pointe des fêtes de fin d'année où de nombreux employés seront en congé annuel pendant une partie de cette période, pour déplacer les intégrations de services du format connecteur vers quelque chose qu'ils n'ont peut-être même jamais regardé. Pourquoi ? »

    « Honnêtement, cela ressemble à une tentative d'accaparement d'argent, nous forçant à remplacer des intégrations sur lesquelles nous comptons depuis des années dans le cadre de nos licences M365 par d'autres qui nécessitent une nouvelle licence premium. Pouvons-nous au moins supposer que les emails entrants resteront les mêmes, étant donné qu'ils ont leur propre configuration dans le menu des canaux (même s'ils sont appelés Email Connector dans l'historique des activités) ? Faire un changement aussi important dans un délai aussi court pendant les mois d'été montre un manque total de compréhension des clients européens. Et pour votre information, les liens des modèles pointent tous vers votre environnement Power Platform, aucun d'entre nous n'y aura accès ».

    Sur les réseaux sociaux, les utilisateurs ne décolèrent pas. L'un d'eux, qui utilise des flux RSS et des webhooks pour envoyer des notifications CI/CD aux canaux, est d'accord avec les commentaires selon lesquels le changement est une « PITA [ndlr. pain in the arse] sans aucun avantage pour le client » et a noté que les quelques mois de préavis donnés n'étaient pas suffisant.

    Un autre a déclaré : « Nous sommes déjà touchés depuis qu'ils ont décidé, dans leur infinie sagesse, d'inclure un SPAM sur chaque message envoyé à un webhook pour nous dire que le webhook va cesser de fonctionner. La note urgente de ce SPAM le fait paraître plus important que le message auquel il est annexé ».

    Et d'ajouter « Nous utilisons des webhooks dans plusieurs canaux Teams afin que, par exemple, notre système de surveillance puisse envoyer une alerte à l'équipe concernée pour qu'elle règle un problème. Ou que notre système de billetterie affiche 'Hé, il y a un nouveau billet dans votre file d'attente : $subject'. Je compte au moins 60 messages via des webhooks depuis que ce changement a commencé à nous affecter et chacun d'entre eux contient le même spam à la fin ».

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette décision de Microsoft ? Est-elle suffisante, selon vous, pour mettre un terme à l'enquête de la Commission européenne ?
    Êtes-vous un utilisateur de cette solution ? Si oui, comment vous affecte ce choix de Microsoft ?
    Quelles alternatives pouvez-vous recommander ?
    Dans le cas d'espèce, le RGPD sert-il ou non les utilisateurs ? Dans quelle mesure ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #7
    Membre chevronné
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    Décembre 2002
    Messages
    1 070
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2002
    Messages : 1 070
    Points : 1 903
    Points
    1 903
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Dans le cas d'espèce, le RGPD sert-il ou non les utilisateurs ? Dans quelle mesure ?
    Les règles anti-trust sont avant tout destiné aux entreprises concurrentes afin d'essayer d'avoir une certaine égalité de la concurrence d'avoir de la visibilité par rapport à l'entreprise en position (archi) dominante.


    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Êtes-vous un utilisateur de cette solution ? Si oui, comment vous affecte ce choix de Microsoft ?
    Aucune pour le moment chez mon client mais je n'y crois pas trop. J'ai l'impression qu'ils sont très pro MS. Je pense que la mesure va peut être bénéfique pour des plus petites entreprises



    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Quelles alternatives pouvez-vous recommander ?
    Tout dépend du besoin bien entendu, tout le monde n'a pas besoin de l'écosystème complet de Microsoft comme par exemple avoir le calendrier à la fois sur le client mail (Outlook) et la fois sur le logiciel de messagerie instantanée (Teams, ...)
    Malheureusement je n'ai pas trop de visibilité à cause notamment de la sur-visibilité de Teams empéchant la concurrence d'être visible justement.
    Je dirais Slaks, ou sinon l'entreprise Allemande NextCloud avec son appli NextCloud Talk

Discussions similaires

  1. Réponses: 40
    Dernier message: 14/05/2024, 23h24
  2. Réponses: 6
    Dernier message: 01/04/2010, 09h28
  3. Google répond à Microsoft en s'attaquant à Office
    Par Gordon Fowler dans le forum Actualités
    Réponses: 6
    Dernier message: 04/08/2009, 15h08
  4. Téléchargez Microsoft Visual Studio Team System 2008 : Votre avis ?
    Par Marc Lussac dans le forum Visual Studio Team System
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/05/2009, 16h52
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 12/05/2009, 17h22

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo