IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Intelligence artificielle Discussion :

OpenAI et Microsoft se préparent à construire le plus grand superordinateur du monde


Sujet :

Intelligence artificielle

  1. #1
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2018
    Messages
    2 135
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2018
    Messages : 2 135
    Points : 158 410
    Points
    158 410
    Par défaut OpenAI et Microsoft se préparent à construire le plus grand superordinateur du monde
    Microsoft et OpenAI travaillent sur un projet de centre de données dont le coût pourrait atteindre 100 milliards $, et qui comprendrait un superordinateur d'intelligence artificielle appelé "Stargate"

    Microsoft et OpenAI travaillent sur les plans d'un projet de centre de données qui pourrait coûter jusqu'à 100 milliards de dollars et inclure un superordinateur d'intelligence artificielle appelé "Stargate", dont le lancement est prévu en 2028, a rapporté The Information vendredi.

    L'adoption rapide de la technologie d'intelligence artificielle générative a fait exploser la demande de centres de données d'IA capables de gérer des tâches plus avancées que les centres de données traditionnels.

    The Information a rapporté que Microsoft financerait probablement le projet, qui devrait être 100 fois plus coûteux que certains des plus grands centres de données existants, citant des personnes impliquées dans des conversations privées au sujet de la proposition.

    Le superordinateur proposé, basé aux États-Unis, serait le plus grand d'une série que les entreprises envisagent de construire au cours des six prochaines années, ajoute le rapport.

    The Information a attribué le coût provisoire de 100 milliards de dollars à une personne qui en a parlé à M. Altman et à une personne qui a consulté certaines des estimations initiales de Microsoft. Ces sources n'ont pas été identifiées.

    Altman et Microsoft ont réparti les superordinateurs sur cinq phases, Stargate étant la cinquième phase. Selon le rapport, Microsoft travaille sur un supercalculateur plus petit, de la quatrième phase, pour OpenAI, qui devrait être lancé vers 2026.

    Microsoft et OpenAI sont au milieu de la troisième phase du plan en cinq phases, une grande partie du coût des deux prochaines phases étant liée à l'acquisition des puces d'IA nécessaires, selon le rapport.

    Les puces d'IA sont souvent vendues à des prix élevés. Jensen Huang, PDG de la société de puces Nvidia, a déclaré à CNBC au début du mois de mars que le prix de la dernière puce d'intelligence artificielle "Blackwell" B200 se situerait entre 30 000 et 40 000 dollars.

    Microsoft avait également annoncé un duo de puces informatiques conçues sur mesure en novembre de l'année dernière.
    Le rapport indique que le nouveau projet sera conçu pour fonctionner avec des puces de différents fournisseurs.


    Source : The Information

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Microsoft accuse le New York Times de propager une « futurologie apocalyptique » dans le cadre du procès OpenAI, et demande de rejeter des éléments clés du procès intenté pour violation du copyright

    Microsoft annoncera les détails de l'intégration de la technologie d'OpenAI et de son propre modèle Prometheus dans ses applications de productivité (Word, PowerPoint et Outlook), en mars

    Le président de Microsoft Brad Smith annonce un ensemble de principes visant à favoriser l'innovation et la concurrence dans le domaine de l'IA, pour tenter de dissiper les inquiétudes ?
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 534
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 534
    Points : 199 228
    Points
    199 228
    Par défaut OpenAI et Microsoft se préparent à construire le plus grand superordinateur du monde
    OpenAI et Microsoft se préparent à construire le plus grand superordinateur du monde, un projet de 100 milliards de dollars baptisé Stargate,
    les analystes pensent qu'il serait alimenté par plusieurs centrales nucléaires

    OpenAI et Microsoft ont annoncé le développement du plus grand superordinateur au monde, un projet ambitieux de 100 milliards de dollars surnommé « Stargate ». Ce projet pharaonique, qui devrait être alimenté par plusieurs centrales nucléaires, marque une étape décisive dans l’avancement de l’intelligence artificielle. « Stargate » serait le point central d'un plan en cinq phases centré sur plusieurs installations de superordinateurs que les entreprises ont l'intention de construire au cours des six prochaines années. Selon les personnes impliquées dans le projet, Stargate, la cinquième phase du plan, pourrait faire ses débuts dès 2028.

    La création d'une superintelligence nécessite quelques ingrédients simples : une masse quasi infinie de données, une armée d'experts en technologie, des milliards de dollars de puces électroniques de pointe - et une quantité gigantesque d'électricité.

    Alors que la Silicon Valley dépense des sommes colossales dans la course à l'intelligence artificielle, les géants de la technologie se heurtent à un goulot d'étranglement. Sans un approvisionnement abondant en énergie, ils ne seront pas en mesure de construire les colossaux centres de supercalculateurs qui, selon eux, accueilleront la prochaine génération de systèmes d'intelligence artificielle.

    Mark Zuckerberg, directeur général de Meta, a rassemblé ce qui est considéré comme le plus grand arsenal au monde de puces d'intelligence artificielle Nvidia. Il a déclaré lors d'un podcast le mois dernier qu'en fin de compte, l'utilisation de toutes ces puces en un seul endroit pourrait nécessiter un gigawatt d'énergie, ce qui pourrait nécessiter un approvisionnement nucléaire dédié. « Un gigawatt [de centre de données] équivaudrait à une centrale nucléaire digne de ce nom », a-t-il déclaré.

    La course vers l'énergie nucléaire

    La comparaison de Zuckerberg n'est pas simplement désinvolte. La course désespérée à l'énergie déclenche une vague d'intérêt pour l'énergie nucléaire parmi les barons mondiaux de la technologie. Les investisseurs en capital-risque se transforment en promoteurs du nucléaire, pariant qu'il s'agira de la source d'énergie qui permettra au boom de l'IA de continuer à fonctionner.

    Marc Andreessen, éminent investisseur dans le domaine de la technologie, est devenu une figure de proue de ce que l'on appelle le mouvement « accélérationniste efficace », qui prône des avancées rapides dans des domaines tels que l'énergie nucléaire et l'intelligence artificielle, en promettant que cela conduira à un état d'abondance. Dans un « manifeste techno-optimiste » publié l'année dernière, il a qualifié l'énergie nucléaire de « solution miracle ».

    Elon Musk a déclaré que la fermeture des centrales nucléaires était « anti-humaine ». Bill Gates et Jeff Bezos, deux des hommes les plus riches du monde, ont investi dans des start-ups nucléaires allant des petits réacteurs modulaires à la fusion.

    Sam Altman, directeur général d'OpenAI, développeur de ChatGPT, est un partisan du nucléaire depuis des années. En 2015, il a investi dans Oklo, une entreprise qui construit des microréacteurs futuristes, et a accepté d'en assurer la présidence.

    Pour Altman, il n'est pas question de réduire la consommation d'énergie de l'IA, mais de développer de nouvelles d'énergie afin d'en apporter davantage à la technologie. En 2021, Altman a personnellement fourni 375 millions de dollars à la société privée américaine de fusion nucléaire Helion Energy, qui a depuis signé un accord pour fournir de l'énergie à Microsoft dans les années à venir. Microsoft est le principal bailleur de fonds d'OpenAI et lui fournit des ressources informatiques pour l'IA. En outre, Altman a déclaré qu'il souhaitait que le monde adopte également la fission nucléaire comme source d'énergie.

    Nom : microsoft.png
Affichages : 29887
Taille : 35,9 Ko

    Microsoft a accepté d'acheter à Helion la première centrale à fusion au monde

    La fusion est le processus qui alimente le soleil et sa reproduction durable sur terre est considérée comme le Saint Graal de l'énergie nucléaire propre. Altman a déclaré que cette percée serait cruciale pour répondre aux exigences de l'IA surhumaine.

    L'année dernière, Microsoft a accepté d'acheter à Helion la première centrale à fusion au monde, déclarant que les approvisionnements pourraient arriver dès 2028. En mars, Amazon a acquis un centre de données à énergie nucléaire en Pennsylvanie. Parallèlement, DeepMind, le laboratoire d'intelligence artificielle de Google basé à Londres, travaille sur une technologie qui utiliserait l'intelligence artificielle pour mieux contrôler les réactions de fusion.

    Last Energy, une entreprise de Washington DC qui développe de petits réacteurs modulaires, affirme que la moitié de ses commandes proviennent désormais d'entreprises qui installent des centres de données, contre un quart il y a deux ans. Last Energy a signé plusieurs contrats pour la fourniture de nouveaux centres de données au Royaume-Uni, bien qu'elle attende encore l'approbation réglementaire.

    « Nous avons constaté un afflux d'intérêt au fur et à mesure que ces points problématiques devenaient plus clairs », déclare Michael Crabb, vice-président commercial de Last Energy.

    Le plus gros problème est que l'IA nécessitera d'énormes quantités d'énergie. L'Agence internationale de l'énergie estime que la quantité d'électricité utilisée par les centres de données et l'IA pourrait doubler d'ici 2026, date à laquelle ils pourraient consommer autant d'énergie que le Japon. On estime qu'une seule requête ChatGPT nécessite autant d'électricité que 15 recherches sur Google.

    « Cette technologie est très gourmande en énergie », déclare Ray Rothrock, un investisseur en capital-risque de la Silicon Valley qui a investi dans une série de jeunes entreprises nucléaires. « Le grand problème du nucléaire aujourd'hui, c'est le manque de demande. Mais aujourd'hui, la demande augmente grâce à l'IA ».


    Stargate : Le superordinateur de 100 milliards de dollars d’OpenAI et Microsoft

    Les piles d'argent presque illimitées que les entreprises d'IA peuvent dépenser sont d'une grande aide. OpenAI et son principal investisseur, Microsoft, seraient en train d'élaborer des plans pour le plus grand superordinateur du monde, un projet de 100 milliards de dollars s sterling) dont le nom de code est Stargate. Les analystes de Morgan Stanley ont émis l'hypothèse, la semaine dernière, que ce superordinateur serait alimenté par plusieurs centrales nucléaires.

    Son nom de code Stargate est inspiré d'un univers de science-fiction. Il est prévu pour alimenter la prochaine génération de systèmes d'IA d'OpenAI, comme ChatGPT, et pourrait être mis en service dès 2028.

    Stargate devrait être l'un des centres de données les plus grands et les plus avancés au monde, s'étendant sur plusieurs centaines d'hectares de terrain et utilisant jusqu'à 5 gigawatts d'énergie, selon trois personnes impliquées dans le projet qui ont parlé à l'agence. Parmi la série d'installations que les entreprises prévoient de construire au cours des six prochaines années, Stargate a la plus grande portée, et il est considéré comme crucial pour OpenAI de former et d'exploiter des modèles d'IA plus avancés que ChatGPT-4. Compte tenu de ses besoins en énergie, les entreprises ont discuté de l'utilisation de sources d'énergie alternatives telles que l'énergie nucléaire.

    Le nom Stargate provient du film de science-fiction de 1994 du même nom, dans lequel des archéologues découvrent un dispositif de téléportation interstellaire qui les transporte dans un monde extraterrestre qui a joué un rôle dans la civilisation humaine. La bande-annonce du film le décrit comme « la clé du passé, la porte du futur, le passage vers la découverte », ce qui semble être une source d'inspiration évidente pour OpenAI et le projet de superordinateur d'IA de Microsoft.

    The Information affirme que les cadres des deux entreprises ont déjà élaboré des plans pour le projet de centre de données, qui alimenterait l'intelligence artificielle d'OpenAI.

    « Nous planifions toujours la prochaine génération d'innovations en matière d'infrastructure nécessaires pour continuer à repousser les limites de l'intelligence artificielle », a déclaré un représentant de l'entreprise.

    À ce jour, Microsoft a investi plus de 13 milliards de dollars dans OpenAI pour que la startup utilise les centres de données de Microsoft pour alimenter ChatGPT. Cependant, Stargate représenterait une expansion sans précédent et coûteuse de ce partenariat

    Conclusion

    La réalisation de Stargate pourrait définir de nouveaux standards pour l’infrastructure de l’IA, potentiellement en employant des millions de puces de serveur. Ce projet audacieux fixe un nouveau standard audacieux pour l’infrastructure de l’IA.

    Stargate est un symbole de l’ambition et de l’innovation dans le domaine de l’intelligence artificielle. Avec un tel projet en cours, l’avenir de l’IA semble non seulement prometteur mais aussi révolutionnaire. Reste à voir si OpenAI et Microsoft pourront concrétiser cette vision audacieuse et transformer l’IA en une force encore plus puissante pour le progrès humain.

    Source : The Information

    Et vous ?

    Quelles pourraient être les implications de l’utilisation de l’énergie nucléaire pour alimenter des superordinateurs comme Stargate ?
    Comment la création d’un superordinateur de cette envergure pourrait-elle transformer notre approche de la recherche en intelligence artificielle ?
    Quels sont les risques et les avantages potentiels associés à un projet d’IA d’une telle ampleur financière et technologique ?
    En quoi le projet Stargate pourrait-il influencer l’économie mondiale et le marché de l’emploi ?
    Quelles mesures devraient être prises pour assurer la sécurité et la confidentialité des données traitées par Stargate ?
    Comment les gouvernements et les organisations internationales devraient-ils réguler des projets comme Stargate pour garantir un développement durable et responsable ?
    Quel impact Stargate pourrait-il avoir sur la consommation énergétique mondiale et quelles alternatives renouvelables pourraient être envisagées ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #3
    Membre averti
    Homme Profil pro
    autre
    Inscrit en
    Juin 2014
    Messages
    107
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Aveyron (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : autre

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2014
    Messages : 107
    Points : 386
    Points
    386
    Par défaut
    Marc Andreessen, éminent investisseur dans le domaine de la technologie, est devenu une figure de proue de ce que l'on appelle le mouvement « accélérationniste efficace », qui prône des avancées rapides dans des domaines tels que l'énergie nucléaire et l'intelligence artificielle, en promettant que cela conduira à un état d'abondance. Dans un « manifeste techno-optimiste » publié l'année dernière, il a qualifié l'énergie nucléaire de « solution miracle ».
    Ha bah de mieux en mieux, maintenant en plus des économistes les entreprises de la tech vont baser leur mode de pensée sur un paradigme stupide qui suppose que d'un monde fini on peut extraire des ressources infinies.
    Cet "éminent investisseur" a peut-être l'impression que son frigo ou ses placards se remplissent spontanément mais le monde ne fonctionne pas comme ça. C'est dingue ce déni de réalité.

    L'année dernière, Microsoft a accepté d'acheter à Helion la première centrale à fusion au monde, déclarant que les approvisionnements pourraient arriver dès 2028.
    Vraiment ? Je veux bien qu'ils fassent des progrès sur la fusion mais 2028 c'est littéralement demain. Ça contraste beaucoup avec le discours de tous les autres chercheurs qui évoquent plutôt une échéance à quelques dizaines d'années et ce en supposant que les recherches soient fructueuses.

Discussions similaires

  1. Travailler sur des projets à distance
    Par moha1984 dans le forum Emploi
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/11/2009, 23h20
  2. Travailler sur des projets à distance
    Par moha1984 dans le forum CV
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/11/2009, 23h18
  3. Réponses: 8
    Dernier message: 17/07/2009, 10h30
  4. Travailler sur un projet déjà existant
    Par Niko_de_bordo dans le forum Eclipse C & C++
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/06/2009, 16h35
  5. travailler sur un projet en 3 couches
    Par guitariste dans le forum Général Java
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/05/2009, 09h45

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo