IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 443
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 443
    Points : 197 563
    Points
    197 563
    Par défaut « Je suis fier de changer régulièrement d'entreprise » : le post viral d’un ingénieur de Seattle sur la loyaut
    « Je suis fier de changer régulièrement d'entreprise » : le post viral d’un ingénieur de Seattle sur la loyauté envers l’entreprise
    En trois ans, il a travaillé pour Amazon, Microsoft et Google

    Alex Nguyen est un ingénieur logiciel basé à Seattle qui a travaillé successivement pour Amazon, Microsoft et Google en trois ans. Il a partagé son expérience et sa vision du marché du travail dans un post sur LinkedIn qui a suscité de nombreuses réactions.

    Autrefois, une carrière réussie consistait à rester le plus longtemps possible dans la même entreprise, voire toute sa carrière si possible. Cette valeur est encore bien ancrée dans les mentalités. Néanmoins, ces dernières sont en train d’évoluer. C'est ainsi que, dans la lignée des termes anglophones appliqués au monde du travail, on retrouve le job hopper. Il s’agit d’un professionnel qui change de poste fréquemment, tous les un à deux ans, en moyenne. Son CV contient une longue liste d’emplois successifs, parfois dans des secteurs ou sur des rôles variés. La plupart du temps, les changements de poste sont volontaires. Il s’agit pour les professionnels d’acquérir de l’expérience, de travailler sur différents projets et de découvrir un secteur d’activité ou un rôle spécifique. Dans d’autres cas, le changement de poste est subit, à la suite d’une succession de contrats à durée déterminée, par exemple.

    Nom : job.png
Affichages : 65701
Taille : 107,6 Ko

    Le cas d'Alex Nguyen

    « On me dit que je n’ai pas de loyauté envers l’entreprise. Mais je demande quelles entreprises ont de la loyauté envers leurs employés », écrit-il en introduction. Il explique ensuite les raisons qui l’ont poussé à changer fréquemment d’employeur : l’absence de retraite, les primes à la signature, le contrat de travail à volonté, la hausse de salaire et la facilité de promotion.

    « J’ai eu une augmentation de 20 % en passant d’Amazon à Microsoft pour le même rôle et les mêmes responsabilités », affirme-t-il. Il ajoute que « passer des entretiens est plus facile que d’obtenir une promotion » et que « les entreprises ne sont pas fidèles à leurs employés, en général, et supposer que votre entreprise est fidèle à vous est un risque majeur ».

    Citation Envoyé par Alex Nguyen
    Je suis fier d'être un job hopper.

    En passant d'Amazon à Microsoft puis à Google, j'ai fait le tour de trois entreprises en trois ans et je n'ai jamais regardé en arrière.

    Aux États-Unis, il est pratiquement encouragé de changer d'entreprise si l'on considère les raisons suivantes :
    1. Les pensions ont disparu. Personne n'est obligé de rester attaché à une entreprise parce que les 401k sont transférés où que vous alliez sans que cela ait un impact sur votre retraite.
    2. Les personnes recrutées à l'extérieur sont mieux payées. J'ai bénéficié d'une augmentation de salaire de 20 % en passant d'Amazon à Microsoft pour le même poste et les mêmes responsabilités.
    3. Les promotions externes sont plus faciles. J'ai été promu chez Google en passant 4 entretiens au lieu d'attendre les cycles de promotion trimestriels chez Microsoft.
    4. Prime d'embauche. Il y a littéralement un bonus juste pour rejoindre une entreprise.
    5. Emploi à volonté. Je peux quitter une entreprise tout comme elle peut me licencier.

    Les gens me disent que je ne suis pas loyal envers l'entreprise.

    Mais je demande alors quelles sont les entreprises qui ont des employés loyaux.
    Des réactions contrastées

    Le post de Nguyen met en lumière le débat sur la loyauté envers l’entreprise dans le climat actuel du monde du travail, notamment dans le secteur technologique. Les commentaires sont partagés entre ceux qui approuvent son choix, ceux qui le critiquent et ceux qui nuancent son propos.

    « Il y a de nombreux avantages à rester : construire votre réseau, apprendre davantage sur le cycle de vie d’un produit ou d’un projet dans une organisation, etc. De même, il y a des avantages à changer de travail et il n’y a absolument pas de loyauté de la part d’une organisation », écrit un utilisateur.

    « Ayant embauché personnellement plus de 500 ingénieurs dans ma carrière, si votre CV arrivait sur ma liste, je passerais définitivement », écrit un autre.

    « Il n’y a pas une seule bonne approche. La plupart des gens sur-indexent sur la maximisation de la rémunération ou le maintien de la stabilité. Mais il y a plus que l’argent et la stabilité dans le travail. Le travail, c’est la croissance, la création de liens, le travail sur des choses qui vous tiennent à cœur, le défi et la création d’un héritage », écrit un troisième.

    Et un autre d'indiquer : « "Il n'y a pas une unique bonne approche. La plupart des gens se focalisent sur la maximisation de la rémunération ou sur le maintien de la stabilité. Mais le travail ne se résume pas à l'argent et à la stabilité. Le travail, c'est la croissance, la création de liens, le travail sur des sujets qui vous tiennent à cœur, la remise en question et la création d'un héritage ».

    Nguyen a déjà écrit un article invité dans Business Insider qui détaillait son déménagement de New York à Seattle pour un emploi dans la technologie et comment cela s’est avéré être « le moment le plus solitaire de ma vie ». Nguyen a également partagé sur Medium les ressources qui l’ont aidé à décrocher ses postes d’ingénieur chez Amazon, Microsoft et Google. Il a également partagé son expérience chez Google.

    Les pour et les contre du "job hopping"

    Les plus

    Variété des compétences : le fait de passer d’un emploi à un autre permet aux employés d’acquérir tout un tas de compétences variées et compétitives (particulièrement dans le secteur de la technologie). Ce type de candidat peut représenter une valeur ajoutée pour votre entreprise si le travail est composé de projets ou seulement à court-terme. Bien qu’ils puissent quitter votre entreprise après une courte période, ils peuvent toujours vous apporter de la valeur.

    Un atout pour l'innovation : de par leurs multiples expériences professionnelles, les job hoppers portent un regard neuf sur votre entreprise. Ils ont fait face à des défis et à des situations en tous genres. Un collaborateur qui a occupé des emplois dans différents secteurs d’activité pourra, par exemple, vous aider à identifier les pratiques inspirées d’ailleurs qui sont susceptibles de fonctionner pour votre organisation. En s’intégrant à vos équipes, ils peuvent apporter des réflexions et un retour d’expérience intéressant et pertinent. Et cela est bénéfique pour l’innovation !

    Une grande capacité d'adaptation : changer de poste, c’est avant tout découvrir des missions, une entreprise, des collègues, un style de management, des processus et des outils. Ce n’est pas rien ! L’un des grands avantages des job hoppers, c’est leur capacité d’adaptation. Ils savent se remettre en question. En embauchant un professionnel qui a changé plusieurs fois de poste, vous choisissez une personne flexible et prête à s’intégrer dans votre entreprise. Dans un environnement qui évolue continuellement, savoir d’adapter au changement est bien plus qu’un avantage, c’est une nécessité ! Les personnes qui changent fréquemment de poste n’auront pas peur de prendre des risques et de participer à des projets ambitieux

    Les moins

    Forte chance que cette personne change de job rapidement : si un candidat est passé d'emploi en emploi l’année précédente, il y a malheureusement de grandes chances que cela arrive de nouveau. Il est tout à fait normal d’être davantage attiré par des employés qui sont restés pendant longtemps dans leur emploi précédent, car cela montre de la loyauté et de la fiabilité. De plus, étant donné le coût élevé pour recruter, former et embaucher un nouvel employé, vous voulez être sûr que vous embauchez une personne loyale.

    Expérience dispersée : si quelqu’un a travaillé quelques mois par ici, et quelques mois par là, il y a de grandes chances qu’il n’ait pas pu obtenir une compréhension profonde des processus des différentes entreprises. Il faut du temps pour acquérir certaines compétences donc ce type de personnes ne possède peut-être pas l’expertise dont vous avez besoin. Sans résultats et sans réalisations concrètes, il peut être difficile pour vous d’envisager qu’un job hopper s'épanouisse dans votre équipe.

    Pourraient ne pas savoir ce qu'ils veulent : une personne qui a changé d’emploi plusieurs fois peut cacher quelque chose de plus profond : elle ne sait pas ce qu'elle veut. C’est normal que vous doutiez de leurs motivations et de leur engagement pour le poste. Si toutefois vous sentez que le candidat veut réellement cet emploi, vous pouvez peut-être lui laisser une chance. Déterminez si le job en question est similaire à leurs précédents postes et s’il correspond à leurs aspirations professionnelles et personnelles.

    Sources : Alex Nguyen (1, 2, 3)

    Et vous ?

    Quels sont les avantages et les inconvénients de changer fréquemment d’emploi dans le secteur technologique ?
    Comment évaluer la loyauté envers l’entreprise et envers soi-même dans le contexte actuel du marché du travail ?
    Quels sont les facteurs qui influencent votre décision de rester ou de partir d’une entreprise ?
    Quelles sont les compétences et les qualités requises pour être un job hopper efficace et épanoui ?
    Quel est l’impact du job hopping sur la culture d’entreprise, la diversité, l’innovation et la performance ?
    Quel est la perception des job hopper dans votre pays ? Seriez-vous prêt à en embaucher un ? Pour quelles raisons ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Ingénieur en génie logiciel
    Inscrit en
    Juin 2012
    Messages
    856
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur en génie logiciel
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2012
    Messages : 856
    Points : 2 442
    Points
    2 442
    Par défaut
    Quels sont les avantages et les inconvénients de changer fréquemment d’emploi dans le secteur technologique ?

    je dirais nouveau défis, par contre tu dois t'adapter à une nouvelle équipe, nouvelle façon de faire
    j'ai pas en restant 25 ans au même endroit qu'on devient un top-gun

    Quels sont les facteurs qui influencent votre décision de rester ou de partir d’une entreprise ?

    si les projets sont intéressant, qu'il y a du défi, que j'ai pas l'impression de perdre mon temps
    si c'est pour faire de la maintenance.... ajouter 2 fonctionnalités dans un système, non merci

    Quel est l’impact du job hopping sur la culture d’entreprise, la diversité, l’innovation et la performance ?
    les employés ont le gros du baton maintenant, c'est au entreprise à en faire plus pour garder leur employé

    Quel est la perception des job hopper dans votre pays ? Seriez-vous prêt à en embaucher un ? Pour quelles raisons ?
    je pense que cela doit dépendre à quelle fréquence tu changes d'emploi et cela que tu sois consultant ou employé

    j'ai été employé durant plusieurs années, mais je changais après 13, 14 mois car le défi était pu là, de la maintenance redondante c'est pas très intéressant.
    j'ai passé à consultant où mes mandats dure en moyenne autour de 1 an et demi, 2 ans

  3. #3
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    Mai 2016
    Messages
    92
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2016
    Messages : 92
    Points : 441
    Points
    441
    Par défaut
    C'est un cercle vicieux.

    1 - Les employés changent souvent d'entreprise.
    2 - Les entreprises le savent, ne forment plus leurs employés et aucune perspective de carrière. Elles demandent grand minimum 2 ans d'xp.
    3 - Les entreprises mettent plus de moyen pour les salaires des nouveaux arrivants que pour les augmentations.
    4 - goto 1

  4. #4
    Membre actif
    Inscrit en
    Juin 2010
    Messages
    44
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Juin 2010
    Messages : 44
    Points : 205
    Points
    205
    Par défaut
    Citation Envoyé par kbadache Voir le message
    C'est un cercle vicieux.

    1 - Les employés changent souvent d'entreprise.
    2 - Les entreprises le savent, ne forment plus leurs employés et aucune perspective de carrière. Elles demandent grand minimum 2 ans d'xp.
    3 - Les entreprises mettent plus de moyen pour les salaires des nouveaux arrivants que pour les augmentations.
    4 - goto 1
    Je ne suis pas exactement d'accord avec l'ordre énoncé ici. Je ne pense pas que le cercle ait été initié par les employés. La plupart qu'entre eux/nous préfers la stabilité aux défis.
    Je proposerai donc la version :

    1 - Les entreprises ne forment plus leurs employés et aucune perspective de carrière. Elles demandent grand minimum 2 ans d'xp.
    2 - Les entreprises mettent plus de moyen pour les salaires des nouveaux arrivants que pour les augmentations.
    3 - Les employés changent souvent d'entreprise.
    4 - goto 1

  5. #5
    Membre éclairé Avatar de hansaplast
    Homme Profil pro
    Artisant logiciel
    Inscrit en
    Septembre 2005
    Messages
    948
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Artisant logiciel
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2005
    Messages : 948
    Points : 719
    Points
    719
    Par défaut
    Bonjour,
    J'ai fait de même, et gagné +50% de salaire alors que j'étais deja bien payé.
    Je ne vois personnellement aucuns problèmes dans le fait de changer d'emploi fréquemment si on y gagne.
    On travaille généralement au sein d'entreprises capitalistiques en place pour générer du profit. Il n'y a rien de mal a jouer le même jeux et chercher du profit.

    A chaque fois, j'ai été démarché, et les offres ne pouvaient se refuser.
    Mon premier changement de poste à été lors du boom post COVID. Les recruteurs m'appelaient en le proposant des salaires mirobolant. Lors de mon entretien annuel, on m'a refusé toute augmentation alors que j'étais un top performeur. C'était tout bonnement inexcusable, j'ai trouvé un nouvel emploi mieux payé en 2 jours.
    Dans ce nouvel emploi, j'ai constaté des problème de fidélité de l'employeur avec ses salariés (mes collègues parlaient souvent de harcèlement), j'ai de nouveau trouvé un nouvel emploi en quelques jours.


    Pour répondre aux idées que mes propos peuvent soulever :
    - j'ai toujours été clair que je désire 2 choses non négociables: une pile technologie saine et une ambiance saine (non toxique) a tous les échelons
    - je ne suis ni un junior ni une girouette, et suis précédemment resté 11 puis 6 ans dans mes précédents emplois
    - changé a à chaque fois été mon choix et n'est pas une fuite due à des défauts dans mes prestations mais bien un comportement opportuniste face à un marché de l'emploi en tension

  6. #6
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    Octobre 2019
    Messages
    1 412
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2019
    Messages : 1 412
    Points : 5 589
    Points
    5 589
    Par défaut
    je change tous les 2ans un peu près aussi, pour le salaire.

    si mes employeurs m'augmentais pour s'aligner sur le prix du marché je resterais dans la même boite mais ce n'est pas le cas, une fois embauché on est jamais augmenté (ou alors des miettes du style +1k) et les petits jeunes qui arrivent sont mieux payé que les couillons qui sont restés dans la boite depuis 10ans.

    quand aux promotions, c'est resté dans la même boites pendant 2-3ans minimum en esperant monter en grade... statistique la promotion ne viendra pas, ou alors la promotion va arriver (changement de poste plus prestigieux) mais le salaire ne sera pas réavaluer ou tres peu.
    c'est un gros risque de perdre son temps et du salaire et si rien ne vas dans ce sens (pas de trace écrite du manager avec le salaire et la promotion et la date) vaut mieux se faire sa promotion soit même en postulant ailleurs.

    Au bout du compte, vous savez c'est quoi la différence entre un ingénieur à 40k qui restent toute sa vie et montera péniblement à 50k à la retraite et un job hopper à 40k qui va vite atteintre les 70k ? c'est sur 20ans plus de 200k de salaire, lui aura acheté sa maison, aura une piscine, une grosse voiture partira en vacances aux Seychelles pendant que toi tu sera encore dans ton studio de merde a boucler les fin de mois et a la retraite on sait d'avance qui va bien profiter et qui ne va pas en profiter.

    rien que déja gratter 6000€ de plus en brut, sur 1 année ca fait +3000€, avec 3000€ c'est 1 mois de vacances de rêve à bali, 3000€ c'est un pc gamer ultra haut de gamme, 3000€ c'est 2 iphones, 3000€ c'est une voiture d'occasion 1er prix....

Discussions similaires

  1. Avis - Changer régulièrement d'entreprise
    Par john1212 dans le forum Emploi
    Réponses: 5
    Dernier message: 18/07/2013, 15h27
  2. Changer class d'un span lors d'un passage de souris sur lien a
    Par HiRoN dans le forum Mise en page CSS
    Réponses: 7
    Dernier message: 08/07/2008, 15h38
  3. Réponses: 5
    Dernier message: 30/01/2008, 20h24
  4. Changer la feuille de style a l aide d un clic sur un bouton
    Par jean_bobi dans le forum Général JavaScript
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/11/2005, 08h35

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo