IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Embarqué Discussion :

Apple licencie plus de 600 employés en Californie après avoir mis fin à son programme de véhicule autonome


Sujet :

Embarqué

  1. #1
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    906
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 906
    Points : 63 536
    Points
    63 536
    Par défaut Apple licencie plus de 600 employés en Californie après avoir mis fin à son programme de véhicule autonome
    Les ambitions d'Apple pour ses véhicules électriques sont revues à la baisse, le lancement est prévu pour 2028 et la voiture étant rétrogradée au niveau d'autonomie 2+, similaire à celle de Tesla.

    Apple Inc. revoit à la baisse ses ambitions en matière de voitures autonomes, visant désormais un lancement en 2028 avec une autonomie de niveau 2+, proche des capacités actuelles de Tesla. Le passage d'un système avancé de niveau 4 à des fonctions d'aide à la conduite plus basiques reflète les défis stratégiques et de leadership qui se posent actuellement au sein du projet Titan. Malgré cette vision réduite, Apple continue d'investir massivement dans la R&D pour le projet EV (véhicules électriques), dans le but d'être compétitif dans le secteur automobile en pleine croissance.

    Changement de stratégie d'Apple en matière de voitures et lancement retardé

    Apple Inc. a opéré un virage important dans son projet de voiture, passant d'un véhicule entièrement autonome à une voiture électrique aux caractéristiques plus limitées. L'entreprise prévoit désormais de lancer la voiture au plus tôt en 2028, ce qui retarde le lancement d'environ deux ans par rapport aux prévisions précédentes. Ce changement intervient après plusieurs séries de licenciements, des changements de stratégie et de nombreux retards pour l'ambitieux projet portant les noms de code Titan et T172.

    Fonctionnalités de conduite autonome revues à la baisse et nouvelle approche de la fabrication

    Le nouveau plan pour le véhicule électrique d'Apple consiste à développer des fonctions d'assistance à la conduite plus basiques, similaires au système de niveau 2+ de Tesla, au lieu de la technologie de niveau 4 prévue précédemment. Ce changement a été adopté à l'issue de réunions intenses auxquelles ont participé le conseil d'administration d'Apple, le chef de projet Kevin Lynch et le PDG Tim Cook. L'entreprise rencontre également des partenaires de fabrication potentiels en Europe pour discuter de cette nouvelle approche.


    Incertitude sur les marges bénéficiaires et la concurrence

    Malgré ces changements, certains dirigeants d'Apple restent sceptiques quant à la capacité d'un véhicule à dégager des marges bénéficiaires comparables à celles des iPhones. Ils estiment toutefois qu'une voiture à prix élevé pourrait encore alimenter la croissance du chiffre d'affaires de l'entreprise tout en l'aidant à s'implanter dans le secteur en plein essor des véhicules électriques. En outre, des entreprises technologiques comme Amazon.com Inc, la division Waymo d'Alphabet Inc, Huawei Technologies Co et Xiaomi Corp sont toutes devenues des acteurs importants de l'industrie automobile.

    Ce dernier projet est perçu en interne comme un "produit à la Tesla", mais Apple vise à différencier son offre par un design élégant, des systèmes de sécurité et une interface utilisateur unique, tout en envisageant d'autres changements de direction au sein de ses équipes d'ingénierie matérielle et de logiciels autonomes.

    Tim Cook, PDG d'Apple, sur cette décision :

    "La nouvelle stratégie a été adoptée à l'issue d'une série de réunions frénétiques auxquelles ont participé le conseil d'administration d'Apple, le chef de projet Kevin Lynch et le directeur général Tim Cook. Le conseil d'administration a insisté auprès des dirigeants d'Apple sur le projet de voiture pendant plusieurs mois au cours de l'année 2023, selon ces personnes."
    Et vous ?

    Quel est votre avis sur cette décision ?
    Pensez-vous que les ambitions d'Apple pour son projet de voiture électrique sont crédibles ou pertinentes ?

    Voir aussi :

    Apple a retiré plus de 200 employés du projet Titan, son initiative de véhicules autonomes, selon des sources proches du projet

    Est-il temps d'admettre que les voitures autonomes ne sont pas prêtes d'arriver ? au regard des dernières avancées, l'on serait tenté de dire que peu de gens croient encore à ce projet

    Les voitures autonomes pourraient circuler sur les routes britanniques d'ici 2026, afin de "renforcer la sécurité routière et de permettre aux personnes handicapées de se déplacer de manière autonome"
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    1 413
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 1 413
    Points : 4 734
    Points
    4 734
    Par défaut
    Apple n'est plus ce que c'était... Apple auparavant avait des projets dans les tiroirs et n'en parlaient que quand ils étaient prêts.
    Avoir une communication officielle sur un echec d'apple, dans le sens ou c'est une annonce d'un Retard ET d'une réduction de périmètre, c'est plutôt mauvais signe, qui confirme la tendance génèrale depuis Tim Cook : ils parlent aux actionnaires et non plus aux prospects, ils se concentrent sur ce qui marche et pas sur l'innovation.

  3. #3
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Novembre 2021
    Messages
    1 041
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2021
    Messages : 1 041
    Points : 2 815
    Points
    2 815
    Par défaut
    Celle-là il ne faudra pas espérer pouvoir la réparer...

  4. #4
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 444
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 444
    Points : 197 577
    Points
    197 577
    Par défaut Apple Car : Apple met fin à ses tentatives de créer sa propre voiture électrique après une décennie
    Apple Car : Apple met fin à ses tentatives de créer sa propre voiture électrique après avoir travaillé dessus pendant une décennie,
    et prévoit de réaffecter 2 000 employés à des projets d'IA

    Apple Inc. a décidé d’abandonner un projet ambitieux qui s’étendait sur dix ans : la construction d’une voiture électrique. Selon des sources internes, la société a annoncé cette décision à près de 2 000 employés travaillant sur le projet, qui était connu sous le nom de Special Projects Group (SPG).

    Nous sommes en début 2015. Face à l’émergence des véhicules sans conducteur, des fabricants automobiles qui investissent de plus en plus ce secteur, mais aussi et principalement à la montée en puissance de Google, Apple semblait de plus en plus enclin à réagir. En février, le journal Bloomberg a révélé qu’Apple travaille en secret sur une voiture électrique, probablement sans conducteur, qui était censée voir le jour à l’horizon de 2020. Si Apple n’avait pas commenté cette annonce, le journal a assuré tenir cette information de sources proches du dossier qui souhaitent rester anonymes.

    Pour réaliser ce projet, Apple avait déjà constitué une équipe de 200 employés, recrutant quelques employés du fabricant de voitures électriques Tesla, ainsi que Johann Jungwirth, ex-président de la division recherche et développement en Amérique du Nord de Mercedes-Benz.

    D’autres évidences abondaient dans le même sens et tendaient à étayer cette thèse, à commencer par le procès intenté à Apple par la firme A123 Systems, cette dernière est spécialisée dans les technologies de stockage d’énergie pour les véhicules électriques, l’objet de la discorde serait une tentative de débauchage des employés de A123 Systems grâce à une prime de 250 000 $ à la signature du contrat et d’une augmentation salariale de 60%, cette tentative a eu lieu tout juste après le recrutement par Apple de l’un de ses fondateurs, à savoir la personne de Mujeeb Ijaz.

    Nom : apple.png
Affichages : 3904
Taille : 289,5 Ko

    Apple jette l'éponge

    Apple Inc. met fin à un effort de dix ans pour construire une voiture électrique, selon des personnes ayant connaissance du dossier, abandonnant ainsi l'un des projets les plus ambitieux de l'histoire de l'entreprise.

    Apple a fait cette révélation en interne mardi, surprenant les quelque 2 000 employés travaillant sur le projet, ont déclaré ces personnes, qui ont demandé à ne pas être identifiées parce que l'annonce n'était pas publique. La décision a été partagée par le directeur des opérations Jeff Williams et Kevin Lynch, un vice-président en charge du projet, selon ces personnes.

    Les deux dirigeants ont annoncé à leurs collaborateurs que le projet allait commencer à prendre fin et que de nombreux employés de l'équipe chargée de la voiture - connue sous le nom de Special Projects Group (SPG) - allaient être transférés à la division "intelligence artificielle", dirigée par John Giannandrea. Ces employés se concentreront sur les projets d'IA générative, une priorité de plus en plus importante pour l'entreprise.

    L'équipe de la voiture Apple compte également plusieurs centaines d'ingénieurs en matériel et de concepteurs de véhicules. Il est possible qu'ils puissent postuler à des emplois dans d'autres équipes d'Apple. Il y aura des licenciements, mais leur nombre n'est pas clair.

    Elon Musk, patron de Tesla Inc, a également célébré cette décision. Il a partagé un message sur le site de médias sociaux X avec un emoji de salut et une cigarette.

    La décision de mettre un terme au projet est une véritable bombe pour l'entreprise, car elle met fin à un effort de plusieurs milliards de dollars appelé Projet Titan, qui aurait propulsé Apple dans un tout nouveau secteur. Le géant de la technologie a commencé à travailler sur une voiture vers 2014, avec pour objectif un véhicule électrique entièrement autonome avec un intérieur semblable à celui d'une limousine et une navigation guidée par la voix.

    Mais le projet a connu des difficultés presque dès le départ, Apple ayant changé plusieurs fois la direction et la stratégie de l'équipe. Lynch et Williams ont pris en charge le projet il y a quelques années, après le départ de Doug Field, aujourd'hui cadre supérieur chez Ford Motor Co.

    Apple était encore à des années de produire une voiture et a envisagé de nombreux designs différents. Au-delà de l'apparence du véhicule, la mise au point de la technologie de conduite autonome constituait un défi majeur. Apple avait testé son système sur route depuis 2017 en utilisant l'extérieur d'un SUV Lexus, mettant des dizaines de véhicules sur les routes des États-Unis. L'entreprise a également testé des composants plus secrets sur une gigantesque piste à Phoenix qui appartenait autrefois à Chrysler.

    En fin de compte, Apple a dû faire face à un refroidissement du marché des véhicules électriques. La croissance des ventes s'est essoufflée au cours des derniers mois après que les prix élevés et le manque d'infrastructures de recharge ont découragé les acheteurs traditionnels de passer aux véhicules tout électriques. General Motors Co. et Ford s'orientent vers la production de véhicules hybrides après avoir été confrontés à une demande de véhicules électriques en demi-teinte et à des goulets d'étranglement au niveau de la fabrication, et les constructeurs automobiles de l'ensemble du secteur réduisent les prix des voitures électriques à batterie, les objectifs de production et les prévisions de bénéfices.

    Même Tesla, le pionnier de la révolution des véhicules électriques aux États-Unis, a prévenu que son taux d'expansion serait « nettement inférieur » cette année. Selon les prévisions d'UBS AG, la croissance des ventes nationales de VE se ralentira à 11 % cette année, contre un taux de croissance estimé à 47 % en 2023.

    Selon ces personnes, les plus hauts responsables d'Apple ont finalisé la décision au cours des dernières semaines.


    Une décision qui intervient un mois seulement après que l'entreprise ait revu ses prévisions à la baisse

    Fin janvier, Apple a revu à la baisse ses ambitions en matière de voitures autonomes, visant désormais un lancement en 2028 avec une autonomie de niveau 2+, proche des capacités actuelles de Tesla. Le passage d'un système avancé de niveau 4 à des fonctions d'aide à la conduite plus basiques reflète les défis stratégiques et de leadership qui se posent actuellement au sein du projet Titan. Malgré cette vision réduite, Apple continuait d'investir massivement dans la R&D pour le projet EV (véhicules électriques), dans le but d'être compétitif dans le secteur automobile en pleine croissance.

    Apple a fait travailler des employés de toute l'industrie automobile sur le projet, notamment des concepteurs d'Aston Martin, de Lamborghini, de BMW et de Porsche.

    Dans le cadre de ce nouvel accord, Lynch rendra compte à Giannandrea. Il dépendait auparavant de Williams, qui a également supervisé l'ingénierie logicielle de l'Apple Watch. Apple a, à un moment donné, envisagé de créer une voiture sans volant ni pédales, mais a déjà abandonné cette idée. La société a également travaillé sur un centre de commande à distance qui pourrait remplacer le conducteur.

    Plus récemment, Apple avait imaginé une voiture dont le prix avoisinerait les 100 000 dollars. Mais les dirigeants s'inquiétaient de la capacité du véhicule à dégager les marges bénéficiaires dont Apple bénéficie habituellement sur ses produits. Le conseil d'administration de la société était également préoccupé par le fait de continuer à dépenser des centaines de millions de dollars par an pour un projet qui pourrait ne jamais voir le jour.


    Conclusion

    Apple continue d'investir massivement dans d'autres domaines. Au cours des cinq dernières années, l'entreprise a consacré 113 milliards de dollars à la recherche et au développement, avec un taux de croissance annuel moyen d'environ 16 %. L'entreprise a également lancé récemment le casque Vision Pro - sa première nouvelle catégorie de produits depuis près de dix ans - et a développé cette activité.

    L'entreprise a déjà abandonné des projets par le passé, notamment un projet de téléviseur qui a été abandonné vers 2015. Mais rares sont les projets qui ont duré aussi longtemps, qui ont impliqué autant d'employés ou qui ont engendré des milliards de dollars de dépenses.

    Et vous ?

    Quelle est votre réaction initiale à l’annonce d’Apple d’abandonner le projet de voiture électrique ?
    Pensez-vous que c’était une décision judicieuse de la part d’Apple ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
    Quelles implications cela pourrait-il avoir pour l’avenir de l’industrie automobile et de la technologie ?
    Est-ce que cela change votre perception d’Apple en tant qu’entreprise innovante ?
    Si vous étiez à la place d’Apple, auriez-vous pris la même décision ?

    Voir aussi :

    Un ancien employé d'Apple accusé par le FBI de vol de secrets commerciaux, concernant le projet de voiture autonome de la société
    Apple est autorisé à tester des voitures autonomes en Californie, la première confirmation officielle que l'entreprise travaille sur cette technologie
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #5
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Développeur en systèmes embarqués
    Inscrit en
    Mai 2015
    Messages
    52
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 53
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur en systèmes embarqués

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2015
    Messages : 52
    Points : 251
    Points
    251
    Par défaut a bein zut alors...
    Dans 5 ans, il arrêterons l'IA... Parce que je ne sais pas quel malade demandera à une IA "Fais moi une voiture électrique autonome avec les milliards de robots qui squattent mon jardin. Livre la moi demain. Ah, avec un peinture rouge, mais trop hein" et qui montera dedans sans rien vérifier. Bah, on dira que c'est la faute du C :-)

    Encore un petit défoulement, c'est trop marrant. Je pense qu'il va encore se passer quelques dizaines d'année avant de ne plus avoir besoin de développeurs. Perso, j'attend toujours les voitures volantes qu'on me promettait pour l'an 2000 quand j'avais 10 ans en 1980... Tous cela est d'un ridicule incroyable. Mais qui conseil ces grands patrons visionnaires qui savent tout mieux avant tout le monde.

    Sans parler des excursions pour touristes pour mars... Mais qui gobe toutes ces foutaises ?

  6. #6
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    Avril 2013
    Messages
    106
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2013
    Messages : 106
    Points : 378
    Points
    378
    Par défaut
    Apple sait qu'avec la concurrence chinoise, ils ne pourront pas marger comme des porcs sur un véhicule électrique comme ils le font sur l'ensemble de leurs produits, d'où l'abandon.
    Ils vont se contenter de développer une solution logicielle qu'ils vendront à prix d'or avec une licence à destination des fabricants. En ajoutant au passage leur Appstore et ses 30% de commission.

  7. #7
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Développeur en systèmes embarqués
    Inscrit en
    Mai 2015
    Messages
    52
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 53
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur en systèmes embarqués

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2015
    Messages : 52
    Points : 251
    Points
    251
    Par défaut Oui et non...
    Apple arrive bien a vendre des millions d'iPhone coutant 5x le prix d'un smartphone chinois équivalant pourtant.

    Je ne suis pas dans les bureaux d'Apple, donc je ne sais pas s'ils on décidé ça parce que:

    - la concurrence serait trop dure,
    - ou parce qu'ils en sont venus à la conclusion que la technologie actuelle ne permet pas la chose d'une manière suffisamment sécurisée.
    - ou c'est aussi peut-être une décision "politique", dans le sens où Apple a une certaine "aura" (justifiée ou pas, ce n'est la question), et que s'ils mettent les pieds là dedans, vu qu'il y aura un jour où une de leur voiture qui ira se planter contre un platane pendant que le conducteur joue sur son iPhone, cette "aura" sera écornée. Et sans cette "image de marque", ils ne pourront plus effectivement justifier les marges injustifiables qu'ils se font sur le dos d'autres (notamment des développeurs).

  8. #8
    Expert éminent sénior

    Homme Profil pro
    Directeur des systèmes d'information
    Inscrit en
    Avril 2002
    Messages
    2 790
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 64
    Localisation : Luxembourg

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur des systèmes d'information
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2002
    Messages : 2 790
    Points : 18 934
    Points
    18 934
    Par défaut
    Les Chinois ont déjà gagné cette guerre, ils savent déjà produire des automobiles moins chères, et ils fabriquent déjà massivement les batteries, et c'est chez eux que sont exploitées les terres rares.

    L'Europe va juste essaye de temporiser l'invasion des autos chinoises avec des mesures protectionnistes qui ne disent pas leur nom.
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...

  9. #9
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    mad scientist :)
    Inscrit en
    Septembre 2019
    Messages
    2 711
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : mad scientist :)

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2019
    Messages : 2 711
    Points : 5 390
    Points
    5 390
    Par défaut
    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    Apple n'est plus ce que c'était... Apple auparavant avait des projets dans les tiroirs et n'en parlaient que quand ils étaient prêts.
    Avoir une communication officielle sur un echec d'apple, dans le sens ou c'est une annonce d'un Retard ET d'une réduction de périmètre, c'est plutôt mauvais signe, qui confirme la tendance génèrale depuis Tim Cook : ils parlent aux actionnaires et non plus aux prospects, ils se concentrent sur ce qui marche et pas sur l'innovation.
    Avez vous lu un seul communiqué officiel Apple sur leur projet de voiture ?

    Je vous laisse chercher https://www.apple.com/newsroom/

  10. #10
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    527
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 527
    Points : 9 659
    Points
    9 659
    Par défaut Apple licencie plus de 600 employés en Californie après avoir mis fin à son programme de véhicule autonome
    Apple licencie plus de 600 employés en Californie après avoir mis fin à son projet de véhicule autonome
    le fabricant de l'iPhone va réaffecter davantage de ressources aux projets d'IA

    Les premiers effets de l'abandon du projet Apple Car de la firme de Cupertino se font ressentir. Un document transmis aux autorités de Californie révèle que l'entreprise a licencié 614 employés répartis dans plusieurs bureaux dans la ville de Santa Clara. L'avis précise que les employés concernés ont été officiellement informés des suppressions de postes le 28 mars et les changements seront effectifs le 27 mai. Il s'agit de la première série importante de suppressions d'emplois chez le fabricant de l'iPhone depuis la pandémie de Covid-19. La rumeur indique que le géant technologique a désormais les yeux rivés vers le secteur des robots domestiques.

    L'abandon du projet Apple Car témoigne d'un échec cuisant pour la marque à la pomme. Cette décision aurait été motivée par les retards répétés dans les objectifs et de l'importante rivalité qui règne déjà sur le marché des véhicules autonomes, notamment avec Ford Motors, Tesla et les constructeurs automobiles comme NIO et Xiaomi. Ce projet de longue haleine, mené au sein d'une équipe appelée "Special Projects Group", a finalement été abandonné en février de cette année. Les nouveaux documents déposés par Apple récemment suggèrent que l'entreprise supprime les postes dans le but de réaffecter les ressources ailleurs.

    Dans ses déclarations, Apple mentionne les licenciements de 614 travailleurs. Le fabricant de l'iPhone n'a pas été contraint de procéder aux mêmes réductions d'effectifs que ses concurrents du secteur technologique - comme Google, Zoom et Amazon - en grande partie parce qu'il a connu une croissance plus lente que ses rivaux pendant la pandémie. L'avis ne mentionne pas les projets pour lesquels des emplois ont été supprimés. Mais aucun des sites mentionnés dans le dossier ne se trouve au siège d'Apple à Cupertino, mais dans des bureaux satellites plus petits, plus susceptibles d'abriter des initiatives secrètes.


    Selon le San Francisco Chronicle, les postes supprimés comprennent des responsables d'ateliers d'usinage, des ingénieurs en matériel et des ingénieurs en conception de produits. La société n'a pas communiqué sur ces licenciements. (Dans un récent dépôt réglementaire, Apple a indiqué qu'il employait quelque 161 000 travailleurs en équivalent temps plein.) Entre-temps, le géant du commerce électronique Amazon a annoncé en début de semaine une nouvelle série de licenciements, cette fois au sein de son activité de cloud computing AWS. Amazon a déjà licencié plus de 30 000 personnes au cours de deux dernières années.

    L'éditeur de jeux vidéo Electronic Arts a déclaré qu'il supprimait environ 5 % de ses effectifs, Sony a annoncé la suppression d'environ 900 emplois dans sa division PlayStation, Cisco Systems a révélé qu'il prévoyait de licencier plus de 4 000 employés et Snap, propriétaire de Snapchat, a annoncé qu'il supprimait 10 % de ses effectifs au niveau mondial. Ces entreprises ont fortement embauché pendant la pandémie de Covid-19 afin de faire face aux pics d'utilisation de leurs services respectifs, notamment en raison du télétravail et du fait que les gens passaient beaucoup plus de temps et dépensaient plus d'argent en ligne.

    Cependant, avec le ralentissement de la croissance, les entreprises se concentrent sur la réduction des coûts. Environ 40 000 employés ont déjà été licenciés par des entreprises technologiques depuis le 1er janvier 2024. Selon de nombreux rapports sur le sujet, les grandes entreprises technologiques justifient les licenciements massifs par le regain d'intérêt pour l'IA. Elles ont licencié des centaines de milliers d'employés ces deux dernières années en vue de faire des économies et de réaffecter les ressources financières au développement d'outils d'IA capables d'occuper les postes vacants. Ce qui suscite des préoccupations.

    Lorsque la firme de Cupertino a mis fin au projet Apple Car en février, les dirigeants auraient expliqué aux employés que l'entreprise réorientait ses ressources vers des programmes d'IA et que des licenciements étaient à prévoir pour une partie du personnel. L'IA semble donc avoir fait des ravages chez Apple également. Concrètement, l'on ignore les projets d'IA sur lesquels Apple est en train de travailler, mais des indices dans le code de l'iOS 17.4 indiquaient que l'entreprise travaille sur un grand modèle le langage pour apporter des fonctionnalités d'IA à Siri avec l'aide de ChatGPT. Apple n'a pas fait des vagues sur ce projet.

    Fin février, lors de la réunion annuelle des actionnaires d’Apple, le PDG Tim Cook a déclaré que l’entreprise investit de manière significative dans l’IA générative. L'annonce marque un tournant important pour l'entreprise, qui se positionne désormais comme un acteur majeur dans le domaine de l’IA. Cook a souligné le potentiel révolutionnaire de l’IA générative, affirmant que celle-ci ouvrait des opportunités de transformation pour les utilisateurs en matière de productivité et de résolution de problèmes. Ses déclarations ainsi que certaines démos suggèrent que l'IA serait déjà à l'œuvre dans les coulisses des produits Apple.

    À l'origine, le programme de véhicule électrique d'Apple visait à construire un véhicule entièrement autonome, mais il a continuellement modifié ses plans et n'a pas réussi à produire un produit viable en raison de la rotation du personnel et du non-respect des délais. Selon un rapport de Bloomberg, le projet s'est heurté à un obstacle au début de l'année, avec un désaccord interne sur la direction du projet et des coûts croissants qui ont conduit à son annulation en février. Il souligne aussi que la décision de la société d'arrêter complètement le programme a néanmoins surpris les employés. Apple n'a pas commenté ce rapport.

    Par ailleurs, d'autres rapports non officiels indiquent que le fabricant de l'iPhone explore désormais le secteur des robots domestiques comme prochain grand projet après l'abandon du programme Apple Car. Si ces rumeurs sont confirmées, cela signifierait qu'Apple se prépare à concurrencer Amazon ou Samsung qui sont deux des acteurs bien établis sur ce marché.

    Source : département du développement de l'emploi de Californie

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi

    Apple explore la robotique domestique comme prochain grand projet après l'abandon de l'Apple Car, son initiative de voiture autonome, d'après des rapports non officiels

    PDG d'Apple : l'entreprise « investit considérablement » dans l'IA générative. L'IA serait déjà à l'œuvre dans les coulisses des produits Apple, et Tim Cook promet une annonce majeure cette année

    « L'IA nous a obligés à le faire » : c'est la nouvelle raison invoquée par les Big Tech pour justifier les licenciements, ces derniers sont utilisés pour réaffecter les ressources aux projets d'IA

  11. #11
    Membre chevronné
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    Décembre 2002
    Messages
    1 013
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2002
    Messages : 1 013
    Points : 1 765
    Points
    1 765
    Par défaut
    Je pense en effet que ce n'est pas la grande forme par rapport à Microsoft, son cours de bourse ne décolle plus trop, à même à décrocher un peu

  12. #12
    Membre éprouvé Avatar de der§en
    Homme Profil pro
    Chambord
    Inscrit en
    Septembre 2005
    Messages
    762
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chambord
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2005
    Messages : 762
    Points : 957
    Points
    957
    Par défaut
    N’est pas Steve Jobs qui veut !

  13. #13
    Membre actif
    Avatar de Aiigl59
    Homme Profil pro
    Freelance
    Inscrit en
    Janvier 2008
    Messages
    90
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Jura (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2008
    Messages : 90
    Points : 264
    Points
    264
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    Excellent !!! vive l'IA !

  14. #14
    Membre chevronné

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    Avril 2015
    Messages
    449
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Vendée (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2015
    Messages : 449
    Points : 1 965
    Points
    1 965
    Par défaut
    Je suis fatigué d'Apple. Depuis la disparition de Steve Jobs, la boîte est en roue libre, elle n'a plus d'impulsion.
    Les "nouveautés révolutionnaires" sont en fait des améliorations de détail, souvent sans impact réel sur l'usage des produits.
    En fait, ils ont atteint une sorte de pic de perfection il y a environ cinq ans, maîtrisant les techniques de fabrication à faible impact écologique, les techniques de décoration, leur propre plate-forme matérielle (très performante).
    Depuis, en tant qu'utilisateur iPadOS, iOS, MacOS et WatchOS je note surtout une certaine instabilité de fonctionnement, des perturbations non fondées de l'interface utilisateur ( WatchOS), des blocages récurrents (iPadOS) et, finalement, beaucoup de bruit pour pas grand chose pour l'ensemble de la plate-forme.
    En bref, je pense qu'Apple est devenu prisonnier de ses routines, que la firme ne sait plus évaluer le besoin de l'utilisateur. Les ingénieurs perdent leur énergie sur des détails insignifiants qui finissent par étouffer toute audace, toute innovation.
    Voir aujourd'hui qu'Apple déclare s'intéresser à l'IA, c'est pathétique, ils arrivent comme la grêle après la vendange, 15 ans après tout le monde. Et avec quel programme ? Insignifiant.
    Je ne commenterai pas non plus leur casque, peut-être utile à certains professionnels, qui bénéficieront des soins avisés des ostéopathes après chaque heure de port. Je louche par contre du côté de Meta, dont les lunettes semblent de plus en plus abouties. Et portables, elles.
    Bref. La prime qualité / innovation qu'Apple savait mettre dans ses produits pour en justifier le prix n'existe plus, il est de plus en plus tentant de partir chez la concurrence au moins pour l'informatique portable.

  15. #15
    Modérateur

    Avatar de Vincent PETIT
    Homme Profil pro
    Consultant en Systèmes Embarqués
    Inscrit en
    Avril 2002
    Messages
    3 188
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Pas de Calais (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Systèmes Embarqués
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2002
    Messages : 3 188
    Points : 11 570
    Points
    11 570
    Par défaut
    On est en plein dans ce qui se passe en ce moment dans les industries du monde entier.

    La classe dirigeante actuelle, "cost killer", a fait le taf, ils étaient là pour optimiser financièrement les entreprises d'où les innovations sans innovations (il y a quelques années Apple avait produit la photo animée pendant quelques secondes... les mecs ont réussi à nous vendre la vidéo de 5s comme une innovation de la photo ), la suppression des R&D, la mutualisation de tout ce qui peut être mutualisable et toutes ces décisions ont été prise sans aucune compétence technique. Juste avec la vision comptable.

    Mais maintenant qu'il faut innover... hé bien ça ne marche plus :
    La classe dirigeante des "cost killer" n'est pas compétente.
    Le personnel technique a été remercié pour ne garder que les gestionnaires/comptables/commerciaux
    Les R&D ont été taillé en pièce car coûtant trop cher.
    ...
    La science ne nous apprend rien : c'est l'expérience qui nous apprend quelque chose.
    Richard Feynman

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 02/09/2020, 19h21
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 12/04/2019, 01h46
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 11/01/2017, 08h55
  4. Réponses: 1
    Dernier message: 31/08/2009, 09h53
  5. Réponses: 5
    Dernier message: 20/01/2009, 19h50

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo