IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Embarqué Discussion :

Figure 01 montre maintenant ses compétences en matière d'assemblage de voitures chez BMW


Sujet :

Embarqué

  1. #1
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    1 209
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 1 209
    Points : 84 526
    Points
    84 526
    Par défaut Figure 01 montre maintenant ses compétences en matière d'assemblage de voitures chez BMW
    BMW emploiera le robot humanoïde de Figure dans son usine de Caroline du Sud, afin d'automatiser les tâches de fabrication dangereuses ou répétitives

    La startup robotique Figure a annoncé avoir signé un partenariat avec BMW Manufacturing pour déployer ses robots humanoïdes dans les installations du constructeur automobile aux États-Unis, alors que de plus en plus d'entreprises se tournent vers des robots humanoïdes pour prendre en charge certaines tâches physiques.

    Il s'agit du premier accord commercial signé par Figure depuis sa création en 2022. L'entreprise n'a pas révélé le nombre de robots que BMW utilisera, mais le partenariat commencera par de petites quantités et s'étendra si les objectifs de performance sont atteints, selon Brett Adcock, directeur général de Figure.

    Les robots humanoïdes de Figure seront déployés dans l'usine de fabrication de BMW à Spartanburg, en Caroline du Sud, le plus grand exportateur automobile des États-Unis, qui emploie actuellement 11 000 personnes. Les robots seront intégrés dans les processus de fabrication, notamment dans l'atelier de carrosserie, la tôlerie et l'entrepôt, au cours des 12 à 24 prochains mois, après avoir été formés à l'exécution de tâches spécifiques.

    "Nous avons conçu le robot pour qu'il soit sûr à côté des humains. Le fait de travailler avec BMW sur l'automatisation d'une usine de fabrication est pour nous une validation énorme dans cet espace", a déclaré M. Adcock.

    Les constructeurs automobiles, de Honda à Hyundai, expérimentent depuis des années l'utilisation de robots humanoïdes pour effectuer des tâches répétitives et dangereuses sur les chaînes de montage. Tesla a récemment présenté son dernier humanoïde en développement, Optimus Gen 2, et le directeur général Elon Musk a prédit un milliard de robots humanoïdes sur terre dans les années 2040.

    Les robots humanoïdes polyvalents dotés d'un logiciel alimenté par l'intelligence artificielle suscitent un regain d'intérêt de la part des investisseurs, car ils ont le potentiel de se déplacer dans une large gamme de mouvements et d'apprendre à effectuer de nouvelles tâches, comme le font les humains. Les robots actuellement utilisés sont généralement créés pour des tâches spécifiques, et il n'est pas certain qu'un robot plus souple, capable d'effectuer une gamme plus large de services, s'avère viable dans un environnement réel.

    Figure, dont le siège se trouve à Sunnyvale, en Californie, a levé 70 millions de dollars auprès d'investisseurs l'année dernière, sous la houlette de Parkway Venture, pour une valeur de plus de 400 millions de dollars.

    Figure annonce un accord commercial avec BMW Manufacturing pour introduire des robots polyvalents dans la production automobile

    Figure, une entreprise californienne qui développe des robots humanoïdes autonomes, a annoncé aujourd'hui la signature d'un accord commercial avec BMW Manufacturing Co. LLC pour déployer des robots à usage général dans des environnements de production automobile.

    Les robots humanoïdes de Figure permettent d'automatiser les tâches difficiles, dangereuses ou fastidieuses tout au long du processus de fabrication, ce qui permet aux employés de se concentrer sur les compétences et les processus qui ne peuvent pas être automatisés, ainsi que sur l'amélioration continue de l'efficacité et de la sécurité de la production.

    "La robotique à usage unique a saturé le marché commercial pendant des décennies, mais le potentiel de la robotique à usage général est totalement inexploité. Les robots de Figure permettront aux entreprises d'accroître leur productivité, de réduire leurs coûts et de créer un environnement plus sûr et plus cohérent", a déclaré Brett Adcock, fondateur et PDG de Figure. "Nous sommes impatients de travailler côte à côte avec BMW Manufacturing pour intégrer l'IA et la robotique dans la production automobile."

    Dans le cadre de l'accord, BMW Manufacturing et Figure poursuivront une approche basée sur des étapes. Au cours de la première phase, Figure identifiera les cas d'utilisation initiaux pour appliquer les robots Figure à la production automobile. Une fois la première phase achevée, les robots Figure commenceront à être déployés par étapes dans l'usine de fabrication de BMW à Spartanburg, en Caroline du Sud.

    Au-delà du déploiement de robots humanoïdes dans un environnement de production automobile, BMW Manufacturing et Figure exploreront conjointement des thèmes technologiques avancés tels que l'intelligence artificielle, le contrôle des robots, la virtualisation de la production et l'intégration des robots.

    "L'industrie automobile, et avec elle la production de véhicules, évolue rapidement. BMW Manufacturing s'est engagé à intégrer des technologies innovantes dans ses systèmes de production afin d'assurer son avenir en tant que leader et innovateur de l'industrie. L'utilisation de solutions robotiques à usage général a le potentiel de rendre la productivité plus efficace, de répondre aux demandes croissantes de nos consommateurs et de permettre à notre équipe de se concentrer sur la transformation qui nous attend", a déclaré Robert Engelhorn, président-directeur général de BMW Manufacturing.
    Source : Figure

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur cet accord ?

    Voir aussi :

    Tesla présente Optimus Gen 2, la dernière génération de son robot humanoïde. Tesla affirme que son nouveau prototype est 30% plus rapide, 10 kg plus léger et doté de capteurs sur tous les doigts

    Les robots humanoïdes pourraient générer 154 milliards de dollars de revenus au cours des 15 prochaines années, selon Goldman Sachs

    Amazon teste le robot humanoïde Digit de Agility Robotics pour automatiser ses entrepôts. Digit peut déplacer, saisir et manipuler des objets et travailler en collaboration avec les employés
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    696
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 696
    Points : 12 597
    Points
    12 597
    Par défaut Figure 01 montre maintenant ses compétences en matière d'assemblage de voitures chez BMW
    Figure 01 : le robot qui fait du café montre maintenant ses compétences en matière d'assemblage de voitures chez BMW
    il est piloté par des réseaux neuronaux d'IA qui associent des pixels à des actions

    La société de robotique Figure vient de publier une vidéo qui montre son robot humanoïde Figure 01 en train d'exécuter ses toutes premières tâches chez le constructeur automobile BMW. Figure 01 participe au processus d'assemblage de véhicules. Figure affirme que son robot humanoïde est entièrement autonome et que toutes les manipulations montrées dans la vidéo sont pilotées par des réseaux neuronaux qui associent directement les pixels aux actions. Mercedes teste également le robot humanoïde Apollo d'Apptronik pour effectuer des tâches simples comme aller chercher et porter, afin d'alléger la charge de travail de ses collègues humains.

    Figure a annoncé en janvier que son robot humanoïde avait obtenu son premier emploi dans une usine de fabrication de BMW. Il s'est entraîné pour l'occasion, et une nouvelle vidéo montre les progrès réalisés par ce travailleur polyvalent. Grâce à sa polyvalence, Figure 01 peut exécuter un large éventail de tâches dans le domaine de la fabrication, à savoir manipuler des tôles, opérer dans l'atelier de carrosserie et superviser l'entrepôt. Figure a déclaré en janvier que ses robots suivront une formation de 12 à 24 mois. Après quoi, ils seront intégrés dans l'installation avec les compétences précises requises pour chaque tâche.

    Les réseaux de neurones permettent de manipuler les objets en convertissant les pixels de la caméra en actions du robot. Les capacités de l'humanoïde sont rendues possibles par un modèle de langage de vision (développé par OpenAI) qui obtient des données des caméras de Figure 01. Les réseaux de neurones de Figure traitent les images à 10 Hz à travers les caméras du robot, et à 200 Hz, ils produisent des actions avec 24 degrés de liberté. Selon Figure, les systèmes d'IA assurent un placement précis de la tôle avec des tolérances inférieures à 1 cm, et la navigation s'effectue uniquement par l'apprentissage d'objets simulés.


    Le robot entièrement électrique mesure 1,6 mètre de haut, pèse 60 kg avec une charge utile de 20 kg et fonctionne pendant 5 heures avec une charge complète. Même si le système fonctionne à un rythme modéré, la vidéo publiée par Figure met en évidence ses capacités et montre comment les réseaux de neurones pilotent toutes les manipulations en associant directement les pixels aux actions. La lenteur de l'humanoïde a suscité beaucoup de réactions dans la communauté. Mais même si le robot est plus lent qu'un humain à l'heure actuelle, il fonctionnera 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, et devrait donc être productif.

    En outre, Figure pourrait améliorer les performances du robot avec le temps, notamment en se basant sur les données collectées par Figure 01 en exécutant ses tâches dans les usines de BMW. D'autres internautes critiquent le facteur de forme, affirmant que la forme humanoïde n'est pas la plus adaptée pour les robots employés dans les chaînes de montage. L'un d'entre eux a écrit : « ils utilisent des robots humanoïdes. On pourrait penser que ce n'est pas la forme optimale pour ce type de robot. Par exemple, on pourrait penser que sur un sol plat, les roues seraient une forme de mouvement plus facile (moins chère) ».

    Il existe actuellement une multitude d'humanoïdes dotés d'IA en cours de développement, avec toutes sortes d'approches d'apprentissage et de matériels différents, mais ils poursuivent tous le même objectif : prendre en charge toute tâche physique qu'un humain peut effectuer, et faire ce travail moins cher et de manière plus cohérente. Plus ces humanoïdes apprendront à faire, plus les entreprises pourront vendre leurs robots. Selon les analystes, ce développement pourrait découpler la croissance économique des chiffres de la population et débloquer une source de main-d'œuvre qui n'est limitée que par les ressources.


    Le matériel de certains fabricants de robots (Tesla, Figure, Apptronik, etc.) semble performant et, bien que les modèles d'IA qui forment et contrôlent ces robots en soient encore à un stade de développement précoce, ils semblent progresser à un rythme impressionnant. La différence entre ces robots et les robots industriels traditionnels est frappante, notamment parce qu'ils peuvent "parler" et "voir". L'industrie est encore loin d'un véritable humanoïde polyvalent, mais les entreprises qui les construisent veulent qu'ils accomplissent dès que possible des tâches simples et utiles dans le cadre d'opérations réelles avec les clients.

    Il s'agit probablement plus de recueillir des données et d'éduquer les clients sur la manière de travailler avec ces employés dotés d'une IA de niveau supérieur que de constituer une véritable source de revenus, mais quoi qu'il en soit, la construction automobile semble être un secteur clé pour l'adoption précoce des robots humanoïdes. Plusieurs constructeurs automobiles étudient la possibilité d'employer des robots humanoïdes pour la production. Outre BMW et Mercedes, Honda et Hyundai testent depuis des années des robots humanoïdes pour automatiser les tâches répétitives et dangereuses sur les chaînes de montage.

    Apptronik, par exemple, a conclu un accord avec Mercedes pour tester son robot Apollo. Même le célèbre pionnier de ce segment, le robot Atlas de Boston Dynamics, s'entraîne également à réaliser des tâches de construction automobile. Tesla, bien sûr, dispose de ses propres installations de production automobile gigantesques pour former, tester et rentabiliser son robot humanoïde Optimus. Cependant, certains experts pensent que l'approche de Tesla n'est peut-être pas la bonne. Le fondateur de Figure, Brett Adcock, semble penser que cette approche interne pourrait être trop facile pour le robot Optimus.


    Adcock a écrit dans un billet sur X : « avoir un client externe, qui nous renverra si nous échouons, sera un avantage concurrentiel pour Figure ». Figure vise à créer un modèle mondial capable de gérer des robots humanoïdes d'une capacité d'un milliard d'unités. L'entreprise souligne qu'il existe environ 10 millions d'emplois dangereux ou indésirables rien qu'aux États-Unis. Selon elle, le vieillissement de la population exacerbera davantage les problèmes de dimensionnement de la main-d'œuvre, ce qui entraînera une stagnation de la croissance de l'offre de main-d'œuvre au cours de ce siècle. Cet avis est toutefois controversé.

    D'après Figure, la poursuite de la croissance exige une augmentation de la productivité, ce qui nécessite davantage d'automatisation. Il sera intéressant de voir comment ces robots humanoïdes se comporteront dans le monde réel. Au début, ils seront probablement lents, encombrants et limités, mais au fur et à mesure que leurs modèles de comportement se développeront, leurs mouvements et le rythme d'acquisition des compétences pourraient s'accélérer.

    Mais pour conquérir le monde, être fabriqués par millions et commencer à apporter des changements considérables à la société, ils devront prouver qu'ils présentent un avantage économique évident par rapport aux travailleurs actuels. C'est là que les choses commenceront à devenir vraiment intéressantes. Outre les craintes que ces humanoïdes suppriment des millions d'emplois, d'autres s'inquiètent des conséquences dangereuses de la militarisation de ces robots à l'avenir.


    Fondé en 2022, Figure a rapidement progressé grâce à une équipe talentueuse composée d'anciens employés de géants de la technologie tels que Boston Dynamics, Tesla et Google DeepMind. Leur produit Figure 01 est rapidement passé du concept à la réalité, démontrant des fonctions autonomes de base à la mi-2023. À la fin de l'année, ses capacités d'apprentissage adaptatif ont été affinées et il était prêt à être intégré dans le personnel de BMW à la mi-janvier.

    Une vidéo intrigante a suivi, montrant Figure 01 en train de faire du café après une session de formation de 10 heures, rendue possible par un système d'IA de bout en bout. Soutenu par un partenariat avec OpenAI, Figure 01 peut apprendre en observant les humains, ce qui lui permet de comprendre et d'exécuter des tâches. Figure est confronté à une forte concurrence, tant aux États-Unis qu'à l'international, avec des acteurs comme le chinois Astribot.

    Source : Figure

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des performances de Figure 01 dans l'usine de BMW ?
    Sont-elles convaincantes ? Que pensez-vous de la lenteur dans les gestes du robot ?
    Figure 01 rapproche-t-il l'industrie d'un véritable robot humanoïde polyvalent et autonome ?
    Les robots humanoïdes sont-ils adaptés au travail dans les chaînes de montage ?

    Voir aussi

    Un modèle d'IA d'OpenAI permet désormais au robot humanoïde Figure 01 d'avoir des conversations complètes avec des humains, il peut également ranger la vaisselle et servir à manger

    « Bientôt, tout le monde possédera un robot, comme une voiture ou un téléphone aujourd'hui », affirme le fondateur de Figure AI, mais la question du coût des robots fait l'objet de débat

    Tesla semble prêt à utiliser son robot humanoïde Optimus comme main-d'œuvre pour produire des voitures électriques, et cherche des ingénieurs pour apprendre au robot à travailler dans ses usines

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 07/11/2013, 15h21
  2. Exporter des figures dans Word
    Par luda0576 dans le forum MATLAB
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/10/2006, 13h06
  3. Inclure une figure dans la marge
    Par mat514 dans le forum Tableaux - Graphiques - Images - Flottants
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/03/2006, 18h10
  4. comment savoir définir les figure dans opengl
    Par romainhoarau2764 dans le forum OpenGL
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/03/2005, 19h30
  5. [GEF]class Figure dans container SWING ?
    Par Albarad dans le forum Eclipse Java
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/06/2004, 12h12

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo