Tesla a perdu plus de 94 milliards de dollars en capitalisation boursière au cours des deux premières semaines de 2024,
suite à une série de catastrophes

Tesla subit un coup de froid de 94 milliards de dollars alors que l’hiver des véhicules électriques s’installe

Tesla Inc. a connu une année 2023 exceptionnelle, avec une hausse de plus de 100% de ses actions en 12 mois. Mais 2024 commence sur une note différente, le fabricant de véhicules électriques d’Elon Musk enregistre son pire début d’année de son histoire : la société a perdu plus de 94 milliards de dollars en capitalisation boursière en seulement deux semaines de 2024.

Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi, car le fabricant de véhicules électriques basé à Austin, au Texas, a été frappé par une série de mauvaises nouvelles : un revirement sur les véhicules électriques du géant de la location de voitures Hertz Global Holdings Inc., une nouvelle baisse de prix pour ses voitures fabriquées en Chine, et des signes d’une augmentation des coûts de main-d’œuvre. Tout cela intervient dans un contexte de ralentissement de la croissance de la demande de véhicules électriques, en particulier aux États-Unis.

« La principale préoccupation des investisseurs sur Tesla est la stagnation de la croissance », a déclaré Jeffrey Osborne, analyste chez Cowen, dans une interview. Les baisses de prix en Chine ne font qu’alimenter ces inquiétudes, car cela commence à ressembler à « une course vers le bas pour l’industrie des véhicules électriques, compte tenu de la concurrence intense sur ce marché ».

La perte de capitalisation boursière de Tesla au début de l’année est la plus importante que la société ait connue sur une période similaire depuis son introduction en bourse en 2010. En termes de pourcentage, la chute de 12% de Tesla depuis le début de janvier est la pire depuis 2016, lorsque l’action avait reculé de 14% au cours des neuf premiers jours de bourse de l’année.

Pour aggraver les choses, les chances d’un redressement imminent pour le fabricant de véhicules électriques ne semblent pas bonnes. Tesla a réduit les prix de ses voitures de manière agressive depuis début 2023 dans le but de stimuler la demande. Mais le résultat a été une érosion constante de sa marge bénéficiaire autrefois élevée. La marge brute de Tesla sur l’automobile hors crédits réglementaires pour le troisième trimestre est passée de 27,9% il y a un an à 16,3%. Et la pression ne fait que s’accentuer, maintenant que les ouvriers de production des usines américaines de Tesla bénéficient d’augmentations de salaire.

Tesla a averti pour la première fois du ralentissement de la demande de véhicules électriques lors de son rapport sur les résultats du troisième trimestre en octobre. La société a déclaré que la demande de véhicules électriques aux États-Unis avait atteint un pic au deuxième trimestre et qu’elle s’attendait à ce qu’elle diminue au quatrième trimestre et au premier trimestre 2024. Elle a également indiqué que la demande mondiale de véhicules électriques était inférieure à ses attentes.

La société n’a pas encore publié ses chiffres de livraison pour le quatrième trimestre, mais les analystes s’attendent à ce qu’ils soient décevants. Selon les estimations compilées par Bloomberg, Tesla devrait avoir livré environ 240 000 véhicules au quatrième trimestre, soit une baisse de 8% par rapport au trimestre précédent. Pour l’ensemble de l’année 2023, Tesla devrait avoir livré environ 1,05 million de véhicules, soit une hausse de 55% par rapport à 2022, mais loin de l’objectif de 1,5 million de Musk.

La concurrence s’intensifie également pour Tesla, qui doit faire face à l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché des véhicules électriques, tant aux États-Unis qu’en Chine. Des marques comme Rivian, Lucid, Nio et Xpeng ont lancé ou prévoient de lancer de nouveaux modèles de véhicules électriques qui rivalisent avec ceux de Tesla en termes de performance, de design et de prix. Ces concurrents bénéficient également du soutien de partenaires stratégiques, de clients fidèles et de subventions gouvernementales.

Nom : tesla.png
Affichages : 2100
Taille : 489,3 Ko

Tesla et la controverse en 2023

17 morts, 736 accidents : le bilan alarmant d'Autopilot et Full Self-Driving

L'ancienne conseillère principale en matière de sécurité de la NHTSA, Missy Cummings, professeure au Collège d'ingénierie et d'informatique de l'Université George Mason, a déclaré que l'augmentation des accidents de Tesla était troublante.

« Tesla connaît des accidents plus graves - et mortels - que les personnes dans un ensemble de données normal », a-t-elle déclaré après la publication des statistiques. L'une des causes probables, a-t-elle déclaré, est le déploiement élargi au cours de la dernière année et demie de Full Self-Driving, qui apporte l'assistance au conducteur dans les rues urbaines et résidentielles. « Le fait que… n'importe qui et tout le monde peut l'avoir. … Est-il raisonnable de s'attendre à ce que cela entraîne une augmentation des taux d'accidents ? Bien sûr, absolument ».

Cummings a déclaré que le nombre de décès par rapport au nombre total d'accidents était également une préoccupation.

Il faut rappeler qu'il n'est pas clair si les données capturent chaque accident impliquant les systèmes d'assistance à la conduite de Tesla. Les données de la NHTSA incluent certains incidents où il est «inconnu» si Autopilot ou Full Self-Driving étaient utilisés.

Nom : accident.png
Affichages : 1455
Taille : 44,8 Ko

Tesla vous attaquera en justice pour 50 000 $ si vous essayez de revendre votre Cybertruck au cours de la première année

Tesla a ajouté une nouvelle section controversée à ses conditions d'achat qui interdit aux clients qui recevront les premiers Cybertruck de revendre leurs véhicules au cours de la première année. Les clients qui envisageront néanmoins de la faire devront d'abord obtenir l'autorisation de Tesla, sans quoi la société d'Elon Musk se réserve le droit de les poursuivre en justice et pourrait leur réclamer des dommages-intérêts pouvant aller jusqu'à 50 000 dollars. Tesla n'autorise pas non plus le transfert gratuit de la fonction Autopilot à un propriétaire qui a acheté un véhicule d'occasion, affirmant que celui-ci ne peut pas utiliser les fonctions pour lesquelles il n'a pas payé.

Tesla menace de faire appel à des personnes chargées de saboter les grèves

Les difficultés du constructeur sont-elles aggravées par les scandales impliquant Elon Musk ?

Elon Musk aurait voulu espionner les conducteurs pour défendre Tesla contre les poursuites judiciaires

La nouvelle biographie d’Elon Musk par Walter Isaacson est disponible et elle contient plusieurs révélations sur le passé, le présent et l’avenir de Tesla. L’une de ces révélations concerne l’utilisation potentielle de la caméra interne de surveillance des conducteurs dont sont équipées les Teslas actuelles. Dans cette biographie de Walter Isaacson sur Elon Musk, le PDG de Tesla a encouragé l’utilisation de la caméra interne de surveillance des conducteurs de Tesla pour enregistrer des vidéos du comportement des conducteurs. L’objectif principal était d’utiliser ces vidéos comme preuve pour se défendre contre les enquêtes en cas d’accident.

Les caméras internes de surveillance des conducteurs sont présentes dans les Tesla actuelles et sont utilisées pour s’assurer que les conducteurs regardent toujours la route lorsque l’Autopilot ou le FSD (Full Self-Driving) sont activés. Cependant, il était également envisagé d’utiliser ces caméras pour la surveillance de l’habitacle si le projet de robotaxi de Tesla se concrétisait.

Elon Musk accuse les travailleurs à distance d'être à l'origine des difficultés de vente des voitures Tesla

Le milliardaire de la tech a déclaré déclare les télétravailleurs sont « détachés de la réalité »


"Projet 42" : Elon Musk aurait-il détourné des fonds de Tesla pour se faire construire un luxueux palais en verre au Texas ?

Tesla fait l’objet de deux enquêtes fédérales aux États-Unis pour son énigmatique “Projet 42”, selon le Wall Street Journal. Le parquet de Manhattan et le gendarme de la Bourse, la SEC, cherchent à savoir si Tesla a utilisé des fonds de la société pour financer un projet personnel de son patron, Elon Musk, qui consisterait à construire une maison de verre près de son usine au Texas.

Nom : projet.png
Affichages : 1455
Taille : 341,9 Ko

Conclusion

Tesla a perdu certains de ses avantages concurrentiels, comme l’accès aux crédits réglementaires, qui ont contribué à gonfler ses bénéfices au cours des dernières années. La société a également vu son image ternie par des scandales impliquant Musk, comme son procès pour diffamation, ses tweets controversés et ses déclarations erronées sur la conduite autonome. En outre, Tesla doit faire face à des problèmes de qualité, de sécurité et de service après-vente, qui nuisent à sa réputation et à sa satisfaction client.

Face à ces défis, Tesla devra redoubler d’efforts pour innover, réduire ses coûts et fidéliser ses clients. La société mise sur le lancement de nouveaux produits, comme le Cybertruck, le Semi et le Roadster, ainsi que sur l’expansion de sa capacité de production, notamment en Allemagne et en Inde. Elle espère également tirer parti de sa position de leader dans le domaine de la technologie des batteries et de la conduite autonome, qui sont considérés comme les principaux moteurs de la croissance future des véhicules électriques.

Mais ces initiatives ne seront pas sans risques ni sans coûts. Tesla devra faire face à des incertitudes réglementaires, à des pénuries de composants, à des retards de livraison et à des dépenses d’investissement élevées. Elle devra également prouver qu’elle peut maintenir sa rentabilité et sa génération de trésorerie, sans compter sur les crédits réglementaires ou les ventes de bitcoins. Et elle devra convaincre les investisseurs qu’elle vaut toujours la peine d’être valorisée à plus de 800 milliards de dollars, soit plus que les 10 plus grands constructeurs automobiles réunis.

Tesla a connu un hiver glacial en ce début d’année 2024. La question est de savoir si elle pourra retrouver sa chaleur et son éclat au printemps.

Source : Bloomberg

Et vous ?

Que pensez-vous de l'impact d'Elon Musk sur l'image de marque de Tesla ? Est-il selon vous négligeable ou influence-t-il d'une certaine manière le potentiel de vente de ses véhicules ?
Pensez-vous que Tesla pourra maintenir une position de leader sur le marché des véhicules électriques face à la concurrence croissante ?
Quels sont les principaux défis auxquels Tesla doit faire face pour atteindre ses objectifs de croissance et de rentabilité ?
Quelle est votre opinion sur la stratégie de Tesla en matière de prix, de produits et de production ?
Comment évaluez-vous la performance et la valeur de Tesla par rapport aux autres constructeurs automobiles ?
Quelles sont vos attentes pour Tesla en 2024 et au-delà ?

Voir aussi :

Tesla perd beaucoup d'argent en vendant des voitures, mais le récupère entièrement grâce aux bitcoins et aux crédits, dont il a présenté la croissance des ventes comme un élément positif