IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

La dernière version de Windows Recall reste piratable, d'après un récent rapport

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 674
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 674
    Points : 201 956
    Points
    201 956
    Par défaut La dernière version de Windows Recall reste piratable, d'après un récent rapport
    Microsoft ajoute une nouvelle touche aux claviers de PC pour la première fois depuis 1994 : la touche Copilot.
    Elle permettra d'ouvrir facilement l'assistant d'IA générative de Microsoft

    Microsoft a annoncé qu’il allait ajouter une nouvelle touche aux claviers PC pour la première fois depuis 1994, la touche Copilot. Cette touche, qui sera située à côté de la touche Windows, permettra d’ouvrir facilement le Copilot, l’assistant d'IA générative de Microsoft. Dès ce mois, certains nouveaux ordinateurs personnels exécutant le système d’exploitation Windows de Microsoft disposeront d’une « touche Copilot » spéciale qui lance le chatbot IA de l'entreprise.

    Amener les fabricants d'ordinateurs tiers à ajouter un bouton d'IA à leurs ordinateurs portables est la dernière initiative de Microsoft pour capitaliser sur son partenariat avec OpenAI, le fabricant de ChatGPT, et devenir une passerelle pour les applications de la technologie d'IA générative.


    Tout au long de 2023, Microsoft s'est efforcé d'ajouter des capacités d'IA générative à son logiciel, étendant même son nouvel assistant Copilot AI à Windows 10 à la fin de l'année dernière.

    En mai par exemple, l'éditeur annonçait l'arrivée de Copilot sur Windows 11 :

    L'utilisation de Windows Copilot est simple et familière : le bouton se trouve au centre de la barre des tâches, facile à trouver et à utiliser. Une fois ouverte, la barre latérale de Windows Copilot reste cohérente à travers vos applications, programmes et fenêtres, toujours disponible pour agir comme votre assistant personnel. Elle fait de chaque utilisateur un power user, en vous aidant à agir, à personnaliser vos paramètres et à vous connecter de manière transparente à vos applications préférées. Ce que vous aimez dans Windows - le copier/coller, l'assistant Snap, l'outil Snipping, la personnalisation - est là pour vous, comme toutes les autres fonctionnalités de la plateforme, et il est encore plus performant avec Windows Copilot. Par exemple, vous pouvez non seulement copier et coller, mais aussi demander à Windows Copilot de réécrire, résumer ou expliquer votre contenu.

    Tout comme vous le feriez avec Bing Chat, vous pouvez poser à Windows Copilot toute une série de questions, des plus simples aux plus complexes. Si je veux appeler ma famille à Chypre, je peux rapidement vérifier l'heure locale pour être sûr de ne pas les réveiller au milieu de la nuit. Si je veux planifier un voyage pour leur rendre visite à Chypre, je peux demander à Windows Copilot de trouver pour ma famille des vols et des hébergements pour les vacances d'hiver.
    Puis en septembre, l'entreprise annonçait qu'elle passait « à l'étape suivante », intégrant Copilot dans ses autres outils :

    Aujourd'hui, nous passons à l'étape suivante en unifiant ces capacités dans une expérience unique que nous appelons Microsoft Copilot, votre compagnon IA de tous les jours. Copilot intégrera de manière unique le contexte et l'intelligence du web, vos données de travail et ce que vous faites dans l'instant sur votre PC pour fournir une meilleure assistance - avec votre vie privée et votre sécurité au premier plan. Il s'agira d'une expérience simple et transparente, disponible dans Windows 11, Microsoft 365 et dans notre navigateur web avec Edge et Bing. Elle fonctionnera comme une application ou se révélera d'elle-même lorsque vous en aurez besoin, d'un simple clic droit. Nous continuerons à ajouter des capacités et des connexions à Copilot dans nos applications les plus utilisées au fil du temps, afin de servir notre vision d'une expérience unique qui fonctionne tout au long de votre vie.
    Nom : copilot.png
Affichages : 26156
Taille : 170,0 Ko

    Désormais, ces efforts visant à transformer les PC au niveau logiciel s'étendent au matériel

    Microsoft a décidé d'ajouter une touche physique Copilot dédiée aux claviers des PC, ajustant ainsi la disposition du clavier Windows standard pour la première fois depuis que la touche Windows est apparue pour la première fois sur son clavier naturel en 1994.

    La touche Copilot ouvrira, comme on pouvait s'y attendre, l'assistant d'IA générative Copilot dans Windows 10 et Windows 11. Sur un PC Windows à jour avec Copilot activé, vous pouvez actuellement faire la même chose en appuyant sur Windows + C. Pour les PC sans Copilot activé, y compris ceux qui ne sont pas connectés aux comptes Microsoft, la touche Copilot ouvrira Windows Search à la place (bien que cela soit en quelque sorte redondant, car appuyer sur la touche Windows puis taper directement dans le menu Démarrer active également la fonction de recherche).

    Une vidéo de démonstration rapide de Microsoft montre la touche Copilot entre le groupe de touches fléchées et le bouton Alt droit, un endroit où de nombreux claviers placent généralement un bouton de menu, une touche Ctrl droite, une autre touche Windows ou quelque chose de similaire. Le positionnement exact et la touche à remplacer peuvent varier en fonction de la taille et de la disposition du clavier.


    Bien que la plupart des gens se connectent désormais à Internet (et aux applications d'IA) par téléphone plutôt que par ordinateur, il s'agit d'un coup d'envoi symbolique d'une année qui devrait être extrêmement compétitive, alors que les entreprises technologiques se battent pour se surpasser dans les applications d'IA, même si elles n'ont pas encore résolu toutes les ramifications éthiques et juridiques. Le mois dernier par exemple, le New York Times a poursuivi OpenAI et Microsoft, alléguant que des outils tels que ChatGPT et Copilot (anciennement connus sous le nom de Bing Chat) avaient été créés en se servant sans permission de ses articles de presse protégés par le droit d'auteur.


    Il a été demandé à Microsoft si une touche Copilot serait désormais requise sur les PC OEM ; la société a assuré que la touche n'est pas obligatoire pour le moment, mais qu'elle s'attend à ce que les touches Copilot soient requises sur les claviers Windows 11 « au fil du temps ». Microsoft impose souvent des exigences matérielles supplémentaires aux principaux fabricants de PC qui vendent Windows sur leurs appareils, au-delà de ce qui est strictement nécessaire pour exécuter Windows lui-même.

    Cette nouvelle touche montre à quel point Microsoft souhaite que les gens utilisent Copilot et ses autres produits d’IA générative. De nombreuses initiatives passées de l'entreprise (Bing, Edge, Cortana et Microsoft Store, pour n'en nommer que quelques-unes) n'ont jamais réussi à s'intégrer de cette manière au matériel. À l'époque de Windows 8, Microsoft exigeait que les OEM intègrent un bouton Windows dans le cadre d'affichage des appareils dotés d'écrans tactiles, mais cette exigence a finalement disparu.

    Conclusion

    Microsoft n'est pas la seule entreprise à proposer des touches personnalisées. Apple a été le pionnier du concept dans les années 1980 avec sa touche « Commande » marquée par un design carré en boucle (elle arborait également un logo Apple pendant un certain temps). Google dispose d'un bouton de recherche sur ses Chromebooks et a été le premier à expérimenter une touche spécifique à l'IA pour lancer son assistant vocal sur son Pixelbook, aujourd'hui abandonné.

    Mais Microsoft a une emprise bien plus forte sur le marché des PC grâce à ses accords de licence avec des fabricants tiers comme Lenovo, Dell et HP. Environ 82 % de tous les ordinateurs de bureau, portables et postes de travail fonctionnent sous Windows, contre 9 % pour le système d’exploitation interne d’Apple et un peu plus de 6 % pour celui de Google, selon le cabinet d’études de marché IDC.

    Sources : Microsoft Copilot, vidéo démo (dans le texte)

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l’ajout d’une nouvelle touche Copilot aux claviers PC ? Est-ce une bonne idée ou pas ?
    Utilisez-vous le Copilot dans votre vie quotidienne ? Si oui, pour quelles tâches ? Si non, pourquoi pas ?
    Quels sont les avantages et les inconvénients du Copilot par rapport à d’autres assistants IA, comme Siri, Alexa ou Google Assistant ?
    Comment le Copilot a-t-il changé votre façon de travailler, de créer, d’apprendre ou de vous divertir ?
    Quelles sont les limites ou les risques du Copilot ? Comment les éviter ou les minimiser ?
    Quelles sont les fonctionnalités ou les améliorations que vous aimeriez voir sur le Copilot à l’avenir ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre émérite Avatar de curt
    Homme Profil pro
    Ingénieur Etudes
    Inscrit en
    Mars 2006
    Messages
    1 573
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur Etudes
    Secteur : Bâtiment Travaux Publics

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2006
    Messages : 1 573
    Points : 2 547
    Points
    2 547
    Par défaut
    Si j'ai bien tout compris :
    • Pour Windows 11 (et bientôt 12) il faut un nouveau PC
    • Pour Copilot, un nouveau clavier

    C'est quoi la suite ?

    Bonne année à tous
    Pas de demande par MP, sinon j'correctionne plus, j'dynamite, j'disperse, j'ventile !!!
    ---------------------------------------------------------------------
    Vous avez un talent insoupçonné... Faites-en profitez les autres. Un p'tit CLIC pour une grande cause.
    Et si vous faisiez un bon geste en 2024 ? Soyez utile, ça vous changera ! Moi, ça m’a changé !

  3. #3
    Membre chevronné Avatar de denisys
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Mai 2002
    Messages
    1 133
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2002
    Messages : 1 133
    Points : 1 974
    Points
    1 974
    Par défaut
    curt
    Membre émérite
    Le 04/01/2024 à 17:51
    C'est quoi la suite ?
    Un nouveau robot pour appuyer sur la touche : Copilot .
    Ne pas savoir n’est pas une faute si l’on cherche à combler ses lacunes.

    "Il n'y a pas d'obstacles infranchissables , il y a des volontés plus ou moins énergiques voilà tous" Jules Vernes

  4. #4
    Responsable 2D/3D/Jeux


    Avatar de LittleWhite
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Mai 2008
    Messages
    26 881
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2008
    Messages : 26 881
    Points : 219 325
    Points
    219 325
    Billets dans le blog
    123
    Par défaut
    Bonjour,

    C'est malheureux. Une grande partie de ce que je pense est dit ici : https://www.minimachines.net/actu/mi...blicite-124001
    Accessoirement, bien joué, lorsque je vois la miniature, on dirait que c'est une touche YouTube :

    Ceci est une image

    Une nouvelle touche au lieu d'un simple raccourci... Ils auraient bien pu prendre Windows + C ou un truc du genre, mais comme dit dans l'article sus-cité, c'est de la publicité. En réalité, c'est même anti concurrentiel... mais en même temps, on a bien une touche Windows depuis si longtemps...
    Et puis, les joueurs vont être ravis : avant ils pouvaient appuyer sur la touche Windows et être interrompu dans leur jeu, maintenant, ils ont une chance de plus d'être interrompu .
    En petit, ils écrivent que si Copilot n'est pas disponible, ça lance Windows Search. Il n'y avait pas un raccourci pour Windows Search ?
    Sur la vidéo, il manque le Ctrl droit (pour sortir du contexte de la VM ), ou bien la touche menu :'(.

    Enfin bref, je n'aime pas, je trouve que c'est une preuve du monopole de la société et que, dans ce monopole, on voit l'aptitude a mettre des solutions potentiellement anti-concurrentielle et inadaptée (une nouvelle touche, qui devra être plus ou moins bien gérée par les systèmes/logiciels), alors que la fonctionnalité pouvait être simplement en place avec l'existant.
    Vous souhaitez participer à la rubrique 2D/3D/Jeux ? Contactez-moi

    Ma page sur DVP
    Mon Portfolio

    Qui connaît l'erreur, connaît la solution.

  5. #5
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 990
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 990
    Points : 54 678
    Points
    54 678
    Par défaut « La nouvelle ère de PC IA de Microsoft sera munie de la touche Copilot sur le clavier », selon Intel
    « La nouvelle ère de PC à intelligence artificielle de Microsoft sera munie de la touche Copilot sur le clavier », rapporte Intel
    De la définition à controverse de Microsoft de la notion de PC IA

    Intel vient de partager les exigences de Microsoft à l’intention des OEM dans le cadre de la fabrication des PC dits à intelligence artificielle. L’une des principales est qu’un « PC IA » doit être munie d’une touche Copilot sur le clavier. En d’autres termes, un PC à intelligence artificielle doit, selon le géant technologique, être muni de ladite touche en plus d’un processeur qui intègre une unité de traitement neuronale (NPU), une unité de traitement graphique (GPU) et son assistant Windows Copilot. La définition fait déjà l’objet de controverse autour d’accusations de comportement anticoncurrentiel que des observateurs attribuent à Microsoft.

    Nom : 1.png
Affichages : 6112
Taille : 163,3 Ko

    En effet, la posture de Microsoft va amener les fabricants d'ordinateurs tiers à ajouter un bouton dédié au lancement d’un assistant d’intelligence artificielle à leurs ordinateurs portables. Cela permettra alors à Microsoft de capitaliser sur son partenariat avec OpenAI, le fabricant de ChatGPT, et devenir une passerelle pour les applications de la technologie d'intelligence artificielle générative.

    La touche Copilot servira à lancer l'assistant d'IA générative Copilot dans Windows 10 et Windows 11. Le même résultat peut être atteint avec l’existant sans que l’ajout d’une touche dédiée ne soit nécessaire. Sur un PC Windows à jour avec Copilot activé, il suffit d’effectuer la combinaison Windows + C. Pour les PC sans Copilot activé, y compris ceux qui ne sont pas connectés aux comptes Microsoft, la touche Copilot ouvrira Windows Search à la place. Une fois de plus, le même résultat peut être obtenu via la pression sur la touche Windows et une saisie direct dans le menu Démarrer qui active la fonction de recherche.

    Une vidéo de démonstration rapide de Microsoft montre la touche Copilot entre le groupe de touches fléchées et le bouton Alt droit, un endroit où de nombreux claviers placent généralement un bouton de menu, une touche Ctrl droite, une autre touche Windows ou quelque chose de similaire. Le positionnement exact et la touche à remplacer peuvent varier en fonction de la taille et de la disposition du clavier.


    Il est logique de faire d'une NPU un élément clé de la définition d'un PC à intelligence artificielle. Quant à Copilot sur Windows, le bémol est qu'il n'est actuellement pas disponible sur tous les marchés, et la fonction peut également être désactivée par les professionnels de l'informatique. Enfin, la nouvelle touche Copilot du clavier, ressemble à une répétition de la touche Office que certains claviers de PC ont commencé à inclure il y a quelques années. Dans l'ensemble, cette touche Copilot s’apparente plus un élément de marketing, similaire aux autocollants Intel et autres que l'on continue de trouver sur les nouveaux ordinateurs portables.

    Grosso, la définition de Microsoft est à controverse. En effet, il y a eu des PC comme le Surface Laptop Studio 2 ou le Surface Pro X qui avaient un NPU avant même que les PC dits à intelligence artificielle n’existent. Quant à Copilot sur Windows, la fonction ne nécessite pas de NPU, à contrario d'autres fonctions d'intelligence artificielle sur Windows comme Windows Studio Effects dans les applications de vidéoconférence.

    Plus tard dans l'année, la version 24H2 de Windows 11 devrait également introduire plusieurs nouvelles fonctionnalités d'IA, dont un « explorateur » qui devrait fonctionner comme une version avancée de Copilot en local. Ledit explorateur sera la fonction phare de 24H2 qui séparera les PC à intelligence artificielle de ceux non équipés du matériel requis. En d'autres termes, cette fonction pourrait nécessiter un NPU pour fonctionner, contrairement au Copilot existant sur Windows.

    Source : Intel

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l'introduction de la touche Copilot au clavier des PC ? Partagez-vous les avis selon lesquels elle cache un comportement anticoncurrentiel ?
    Que pensez-vous de l’ajout d’une nouvelle touche Copilot aux claviers PC ? Est-ce une bonne idée ou pas ?
    Utilisez-vous le Copilot au quotidien ? Si oui, pour quelles tâches ? Si non, pourquoi pas ?
    Quels sont les avantages et les inconvénients du Copilot par rapport à d’autres assistants IA, comme Siri, Alexa ou Google Assistant ?
    Comment le Copilot a-t-il changé votre façon de travailler, de créer, d’apprendre ou de vous divertir ?
    Quelles sont les limites ou les risques du Copilot ? Comment les éviter ou les minimiser ?
    Quelles sont les fonctionnalités ou les améliorations que vous aimeriez voir sur le Copilot à l’avenir ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #6
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    493
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 493
    Points : 2 088
    Points
    2 088
    Par défaut
    Que pensez-vous de l'introduction de la touche Copilot au clavier des PC ? Partagez vous les avis selon lesquels elle cache un comportement anticoncurrentiel ?
    Que pensez-vous de l’ajout d’une nouvelle touche Copilot aux claviers PC ? Est-ce une bonne idée ou pas ?
    A mon humble avis c'est effectivement juste du marketing couplé à une action anticoncurrentielle qui se retournera contre eux.

    Et puis on sait pas vraiment ce qu'Alexa écoute vraiment chez les gens qui ont fait le choix d'installer un mouchard un assistant chez eux, à qui va profiter le crime avec l'IA ? Est ce que les gens veulent vraiment que leurs questions les plus étranges (j'imagine pas mal de situations cocasse) soient rattachés à un compte nominatif puis revendues au plus offrant ?

    Et puis avouons le, le réseau est déjà saturé de bots, je n'ai plus le chiffre en tête mais je suis sur que plus de la moitié de l'énergie dédiée aux internet (oui je généralise comme au PMU) n'est pas dépensée par des humains. Veux t'on vraiment, à t'on vraiment besoin de pouvoir demander à Copilot combien de temps doivent cuire les oeufs ?

    Je veux dire les mecs qui vont coder avec l'IA ou qui s'en servent en big data ont clairement pas besoin d'un bouton... C'est pour les gens normaux, vous savez ceux qui savent pas faire ctrl+c ctrl+v...

    Bref encore une fois c'est bien prendre les gens pour des pigeons et ça en dit long sur l'industrie, qui surfe sur l'IA à défaut d'avoir de vraie proposition d'innovation sur le hardware sans vraiment savoir ou ils vont à part se dire qu'il faut pas louper le train de l'IA, qu'on annonce déjà comme étant une bulle spéculative sans précédent.

    Certains signes d’exubérance sont en train d’apparaître dans le domaine de l’IA. L’un des exemples les plus frappants est peut-être la volonté de Sam Altman, le directeur général d’OpenAI, de lever jusqu’à 7.000 milliards de dollars pour un nouveau projet de puce IA. C’est plus que le budget fédéral des États-Unis et environ 90 fois le PIB du Luxembourg!

  7. #7
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Février 2008
    Messages
    163
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 60
    Localisation : France, Calvados (Basse Normandie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Février 2008
    Messages : 163
    Points : 712
    Points
    712
    Par défaut
    Pour ma part, j'ai encore un clavier sans touche Windows, je vais devenir un vrai dinosaure

    Sur le fond, d'accord avec Jules, beaucoup de marketing, et puis, remplacer la touche Ctrl droite par Copilot, super idée ^^

  8. #8
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 674
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 674
    Points : 201 956
    Points
    201 956
    Par défaut Microsoft lance de nouveaux PC Copilot+ alimentés par l'IA, qui suivent et recherchent toutes vos activités
    Microsoft lance de nouveaux PC Copilot+ alimentés par l'IA, qui suivent et recherchent toutes vos activités.
    L'entreprise précise que de nombreuses tâches d'IA fonctionnent sans faire appel au cloud

    Microsoft a présenté lundi une nouvelle catégorie d'ordinateurs personnels dotés de fonctions d'intelligence artificielle, alors qu'elle s'efforce d'intégrer cette technologie émergente dans ses produits et de concurrencer Alphabet et Apple. Lors d'un événement organisé sur son campus de Redmond, dans l'État de Washington, le directeur général Satya Nadella a présenté ce que Microsoft appelle les PC « Copilot+ », en précisant qu'il les vendrait avec un certain nombre de fabricants, dont Acer et Asustek Computer.

    Les PC Copilot+ représentent la vision de Microsoft d'un matériel Windows phare axé sur l'IA. Ils intègrent tous des puces dédiées, appelées NPU, qui alimentent des expériences d'IA telles que Recall. Ils sont également dotés d'une mémoire vive de 16 Go au minimum, associée à un disque dur SSD.


    Microsoft vient de dévoiler ses nouveaux PC « Copilot+ » dotés d'une intelligence artificielle, dont le lancement est prévu pour cet été. Ces appareils, équipés de fonctions d'IA de nouvelle génération, devront répondre à de nouvelles exigences matérielles pour accéder à toutes les fonctions d'IA, comme l'inclusion d'un NPU d'une puissance d'au moins 45 TOPS, les puces Snapdragon X Series de Qualcomm étant les premières à répondre à cette exigence.

    Ces PC Copilot+ offriront une nouvelle fonction d'IA appelée « Recall », qui permet essentiellement aux utilisateurs de rechercher des activités passées dans n'importe quelle application à l'aide de requêtes en langage naturel, ainsi qu'une interface Timeline qui permet aux utilisateurs de faire défiler des instantanés capturés par Windows en fonction de leurs critères de recherche.

    La future fonction Recall de Windows 11 peut « se souvenir » des applications et des contenus auxquels un utilisateur a accédé sur son PC il y a plusieurs semaines, voire plusieurs mois, en l'aidant par exemple à retrouver un chat Discord où il discutait de vêtements qu'il envisageait d'acheter. Les utilisateurs peuvent utiliser la chronologie de Recall pour faire « défiler » ce sur quoi ils travaillaient récemment et explorer des fichiers tels que des présentations PowerPoint pour faire remonter des informations potentiellement pertinentes pour leurs recherches.

    Microsoft affirme que Recall peut créer des associations entre des couleurs, des images et d'autres éléments pour permettre aux utilisateurs de rechercher pratiquement n'importe quoi sur leur PC en langage naturel (ce qui n'est pas sans rappeler la technologie de la startup Rewind). L'entreprise affirme que toutes les données des utilisateurs associées à Recall restent privées et conservées sur l'appareil - et qu'elles ne sont pas utilisées pour entraîner des modèles d'intelligence artificielle, ce qui est important.


    D'importantes améliorations seront également apportées à la fonction Live Captions, qui permettra de traduire en anglais plus de 40 langues à partir de fichiers audio et vidéo en direct ou préenregistrés, directement sur l'appareil, ce qui éliminera la nécessité d'une connectivité au cloud et augmentera la vitesse du processus. Les appareils offriront également des capacités d'IA générative améliorées pour une génération plus rapide d'images et de textes sans dépendre de services en nuage.

    Les premiers PC Copilot+ seront équipés des puces Snapdragon X Elite et Plus de Qualcomm, qui, selon Microsoft, offrent jusqu'à 15 heures d'autonomie en navigation web et 20 heures en vidéo. Les fabricants de puces Intel et AMD se sont également engagés à construire des processeurs pour les appareils Copilot+ en partenariat avec une série de fabricants, dont Acer, Asus, Dell, HP, Lenovo et Samsung.


    Les PC Windows « les plus rapides et les plus intelligents jamais construits », selon Microsoft

    « Les PC Copilot+ sont les PC Windows les plus rapides et les plus intelligents jamais construits. Avec un nouveau silicium puissant capable d'effectuer plus de 40 TOPS (trillions d'opérations par seconde), une autonomie de batterie d'une journée et l'accès aux modèles d'IA les plus avancés, les PC Copilot+ vous permettront de faire des choses que vous ne pouvez pas faire avec un autre PC. Retrouvez et mémorisez facilement ce que vous avez vu sur votre PC grâce à Recall, générez et affinez des images d'IA en temps quasi réel directement sur l'appareil à l'aide de Cocreator, et franchissez les barrières linguistiques grâce à Live Captions, qui traduit en anglais le son de plus de 40 langues.

    « Ces expériences prennent vie sur un ensemble d'appareils fins, légers et esthétiques de Microsoft Surface et de nos partenaires OEM Acer, ASUS, Dell, HP, Lenovo et Samsung, dont les précommandes commencent aujourd'hui et qui seront disponibles à partir du 18 juin. À partir de 999 dollars, les PC Copilot+ offrent une valeur incroyable.

    « Cette première vague de PC Copilot+ n'est qu'un début. Au cours de l'année écoulée, nous avons assisté à un rythme d'innovation incroyable en matière d'IA dans le cloud, Copilot nous permettant de réaliser des choses que nous n'aurions jamais imaginées. Aujourd'hui, nous entamons un nouveau chapitre avec l'innovation en matière d'IA sur l'appareil. Nous avons complètement réimaginé l'ensemble du PC - du silicium au système d'exploitation, de la couche d'application au nuage - avec l'IA au centre, marquant le changement le plus important de la plateforme Window depuis des décennies ».


    De l'IA qui fonctionne en local, un argument de vente selon Microsoft

    En somme, Microsoft a lancé ces ordinateurs portables alors que ses actions se négocient à des niveaux presque record, à la suite d'un rallye à Wall Street motivé par les attentes que l'IA alimente une forte croissance des bénéfices pour l'entreprise et ses rivaux de la Big Tech.

    Capables de traiter davantage de tâches d'intelligence artificielle sans faire appel aux centres de données sur le cloud, les nouveaux ordinateurs seront vendus à partir de 1 000 dollars et seront expédiés à partir du 18 juin.

    L'entreprise a également fait une démonstration de son assistant vocal Copilot, qui agit comme un coach virtuel en temps réel pour un utilisateur jouant au jeu vidéo « Minecraft ». Yusuf Mehdi, responsable du marketing grand public chez Microsoft, a déclaré que l'entreprise s'attendait à ce que 50 millions de PC à intelligence artificielle soient achetés au cours de l'année prochaine. Lors de la conférence de presse, il a déclaré que des assistants d'intelligence artificielle plus rapides fonctionnant directement sur un PC constitueraient « la raison la plus convaincante de mettre à niveau votre PC depuis longtemps ».

    Selon le cabinet d'études Gartner, les livraisons mondiales de PC ont chuté d'environ 15 % pour atteindre 242 millions l'année dernière, ce qui laisse penser que Microsoft s'attend à ce que cette nouvelle catégorie d'ordinateurs représente environ un cinquième de l'ensemble des PC vendus. « Les gens ont juste besoin d'être convaincus que l'expérience de l'appareil justifie à elle seule cette toute nouvelle catégorie de machines Copilot+ », a déclaré l'analyste Ben Bajarin de Creative Strategies.

    La nouvelle catégorie d'ordinateurs « Copilot+ » de Microsoft, qui met l'accent sur les fonctions d'intelligence artificielle, rappelle la catégorie « Ultrabook » d'ordinateurs portables Windows de forme fine qu'Intel a promue avec les fabricants d'ordinateurs en 2011 pour concurrencer le MacBook Air d'Apple.

    Nom : PC.png
Affichages : 6235
Taille : 538,1 Ko

    GPT-4o, la dernière technologie du fabricant de ChatGPT OpenAI, sera « bientôt » disponible

    Les dirigeants de Microsoft ont également déclaré que GPT-4o, la dernière technologie du fabricant de ChatGPT OpenAI, sera « bientôt » disponible dans le cadre de Copilot.

    Microsoft a également présenté une nouvelle génération de sa tablette Surface Pro et de son ordinateur portable Surface Laptop, équipés de puces Qualcomm basées sur l'architecture d'Arm Holdings. Elle a également présenté une technologie appelée Prism qui aidera les logiciels écrits pour les puces Intel et AMD à fonctionner sur des puces fabriquées avec la technologie Arm.

    Microsoft a montré ses nouveaux appareils en action contre un appareil Apple, montrant que les logiciels de retouche photo d'Adobe fonctionnaient plus rapidement sur l'appareil Microsoft. Au début du mois, Apple a présenté une nouvelle puce axée sur l'intelligence artificielle qui, selon les analystes, devrait être utilisée dans les futurs ordinateurs portables.

    Après que les processeurs d'Intel ont dominé le marché des PC pendant des décennies, Qualcomm et d'autres fabricants de composants Arm moins puissants ont tenté de rivaliser sur le marché des PC Windows.

    Les puces Qualcomm Snapdragon X Elite intègrent une unité de traitement neuronal conçue pour accélérer les applications axées sur l'intelligence artificielle, telles que le logiciel Copilot de Microsoft.

    Microsoft a organisé l'événement produit un jour avant sa conférence annuelle des développeurs.

    Microsoft cherche à renforcer son avantage dans la course aux outils d'IA que les consommateurs sont prêts à payer. Son partenariat avec OpenAI lui a permis de devancer Alphabet dans la course à la domination du secteur.

    La semaine dernière, OpenAI et Google (Alphabet) ont présenté des technologies d'IA capables de répondre vocalement en temps réel et d'être interrompues, deux caractéristiques des conversations vocales réalistes que les assistants vocaux de l'IA ont trouvé difficiles à mettre en œuvre. Google a également annoncé le déploiement de plusieurs fonctions d'IA générative dans son moteur de recherche lucratif.

    Les fabricants de PC Windows subissent une pression croissante de la part d'Apple depuis que la société a lancé ses puces personnalisées basées sur des conceptions d'Arm et abandonné les processeurs d'Intel. Les processeurs conçus par Apple ont permis aux ordinateurs Mac de bénéficier d'une meilleure autonomie de batterie et de performances plus rapides que les puces concurrentes.

    En 2016, Microsoft a chargé Qualcomm de diriger les efforts visant à faire passer le système d'exploitation Windows sur les puces conçues par Arm. Qualcomm bénéficie d'une exclusivité sur les appareils Windows de Microsoft qui expire cette année.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Quelles implications pensez-vous que les PC Copilot+ auront sur la vie privée et la sécurité des données personnelles ?
    Comment l’intégration de l’IA dans les PC pourrait-elle changer votre façon de travailler ou d’étudier au quotidien ?
    Selon vous, quelles sont les limites éthiques à considérer lors du développement de technologies qui suivent et recherchent nos activités ?
    Pensez-vous que les PC Copilot+ pourraient éventuellement remplacer les assistants personnels humains ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
    Quel impact les PC Copilot+ pourraient-ils avoir sur l’accessibilité et l’inclusion numérique ?
    Envisagez-vous d’acheter un PC Copilot+ ? Quels facteurs influenceront votre décision ?
    Comment la fonction Recall pourrait-elle transformer votre gestion de l’information et votre productivité ?
    Quelles sont vos attentes en termes de performances et d’autonomie de batterie pour les PC de nouvelle génération ?
    Quel rôle l’IA devrait-elle jouer dans l’éducation et le développement professionnel ?
    Quelles autres innovations technologiques aimeriez-vous voir intégrées dans les futurs PC ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  9. #9
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    493
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 493
    Points : 2 088
    Points
    2 088
    Par défaut
    Nous avons complètement réimaginé l'ensemble du PC - du silicium au système d'exploitation, de la couche d'application au nuage - avec l'IA au centre, marquant le changement le plus important de la plateforme Window depuis des décennies
    Comprendre : on a empilé à la va vite de nouvelle fonctionnalité sur nos PC et on a du rajouter un peu de RAM et de la puissance de calcul pour que tout cela fonctionne à peu près sur notre chez d'œuvre de rapidité et d'optimisation, "WINDOWS 11".

    Et bien sur PROMIS, on n'utilisera pas vos données personnelles issues de ce bouzin qui vous espionnera en permanence

    La fonction "recall" qu'ils profitent pour ajouter à windows 11 va permettre à l'OS d'enregistrer tout ce qu'il se passe sur le PC (en local pour le moment) pour que vous puissiez vous souvenir du mot de passe que vous avez tapé il y a trois semaine dans le navigateur (no joke).

    Windows prend constamment des captures d'écran de ce que vous faites sur votre PC puis utilise un modèle d'IA générative pour traiter l'ensemble des données et faciliter la recherche", détaille Sataya Nadella, directeur général de Microsoft, interviewé en vidéo par le Wall Street Journal
    J'adore aussi le
    Les gens ont juste besoin d'être convaincus que l'expérience de l'appareil justifie à elle seule cette toute nouvelle catégorie de machines Copilot+
    Je vois le même genre de personne quand je fais le marché le samedi matin, avec des machines révolutionnaire pour éplucher les concombres.

  10. #10
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Novembre 2022
    Messages
    1 098
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2022
    Messages : 1 098
    Points : 18 194
    Points
    18 194
    Par défaut Microsoft dévoile Recall, une nouvelle fonctionnalité alimentée par l'IA pour Windows 11
    Microsoft dévoile Recall, une nouvelle fonctionnalité alimentée par l'IA pour Windows 11, afin d'améliorer les recherches locales en les rendant aussi efficaces que les recherches sur le web

    Microsoft Build débute ce 21 mai 2024, mais, comme c'est généralement le cas, plusieurs annonces ont été faites en amont de l'événement, notamment le dévoilement des PC Copilot+ alimentés par l'IA. L'aspect matériel est à la fois puissant et passionnant, avec des implications énormes non seulement pour les capacités informatiques, mais aussi pour la protection de la vie privée.

    Cette nouvelle génération d'ordinateurs est dotée d'unités de traitement neuronal (NPU), ce qui signifie que les tâches d'intelligence artificielle peuvent être effectuées sur l'appareil, sans qu'il soit nécessaire de transmettre des données via l'internet. L'un des premiers outils de Microsoft à en tirer parti est Recall (anciennement connu sous le nom d'AI Explorer). Il s'agit d'un outil de flux de travail étonnamment puissant qui enregistre et maintient une chronologie de vos activités informatiques et vous permet de localiser instantanément le contenu sur lequel vous avez travaillé. Microsoft le décrit comme une mémoire photographique, mais il est peut-être préférable de le considérer comme l'assistant de productivité ultime.


    Recall est un outil de recherche et de suivi de l'activité informatique qui bénéficie de la puissance de l'intelligence artificielle. Lorsqu'il est activé, Recall prend régulièrement des clichés de votre bureau, qui peuvent ensuite servir de base à une recherche. Les utilisateurs ont un contrôle total sur les applications et les activités qui sont enregistrées, mais ils ont aussi la tranquillité d'esprit de savoir que tous les traitements de données sont effectués localement et que les données privées sont tenues à l'écart de l'intelligence artificielle.

    Microsoft parle de Recall :

    Dans le monde du travail d'aujourd'hui, les gens s'efforcent de rester à flot dans un torrent de réunions, de messages, de fichiers et d'informations. Avec Recall, vous pouvez retrouver presque tout ce que vous avez vu sur votre bureau en quelques mots. Il vous suffit de le décrire à l'aide d'une recherche textuelle ou visuelle, et Recall vous montrera des instantanés du contenu le plus pertinent, comme si vous aviez une mémoire photographique. Passez en toute transparence à l'étape suivante de votre flux de travail à partir de l'instantané, y compris en relançant le contenu d'origine dans une page web ou une application Microsoft 365.
    Consciente que les utilisateurs, en particulier les entreprises et les organisations, sont susceptibles d'être préoccupés par les implications de Recall en matière de confidentialité et de sécurité, l'entreprise poursuit :

    Nous savons que la protection de la vie privée est importante. Grâce à des contrôles de confidentialité améliorés, vous pouvez décider quelles informations Recall peut capturer. Les PC Copilot+ sont également conçus de manière à ce que même l'intelligence artificielle exécutée sur votre appareil ne puisse pas accéder à votre contenu privé. En outre, les administrateurs informatiques peuvent utiliser Microsoft Intune pour empêcher Recall d'enregistrer des instantanés, et de nouvelles politiques seront mises en place ultérieurement pour permettre aux services informatiques de filtrer de manière centralisée des applications et des sites web spécifiques.
    Pour l'instant, il semble que Recall soit réservé aux PC Copilot+. S'il est possible qu'une version modifiée soit mise à la disposition des autres utilisateurs de Windows 11, Microsoft n'a encore donné aucune indication à ce sujet.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Pensez-vous que Recall soit un outil utile, ou plutôt un gadget inutile, voire nuisible ?

    Voir aussi :

    Microsoft lance de nouveaux PC Copilot+ alimentés par l'IA, qui suivent et recherchent toutes vos activités. L'entreprise précise que de nombreuses tâches d'IA fonctionnent sans faire appel au cloud

    L'ère de l'assistance IA omniprésente : Microsoft envisage de greffer Copilot directement sur l'explorateur de fichiers de Windows 11, vous permettant entre autres de résumer directement vos documents

    Microsoft enrichit Windows 11 de nouvelles fonctionnalités basées sur l'intelligence artificielle, dont l'OCR, la suppression d'objets dans Photos et l'intégration de l'IA générative dans Paint
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #11
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 990
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 990
    Points : 54 678
    Points
    54 678
    Par défaut La nouvelle fonctionnalité Microsoft Recall pour Windows 11 serait un risque pour la sécurité,
    La nouvelle fonctionnalité Microsoft Recall pour Windows 11 serait un risque pour la sécurité, d'après des chercheurs
    Qui y voient un œil ouvert sur la vie privée des utilisateurs et un potentiel infostealer

    Imaginez en tant qu’utilisateur de Windows 11 que tout ce que vous avez fait au cours des trois derniers mois soit enregistré. C’est le genre de possibilités qu’offre la nouvelle fonctionnalité Microsoft Recall qui enregistre et maintient une chronologie des activités informatiques de l’utilisateur du système d’exploitation et lui permet de localiser instantanément le contenu sur lequel il a travaillé. Microsoft Recall effectue des captures d’écran à une certaine fréquence et les stocke sur l’appareil. C’est en cela que des chercheurs en sécurité y voient un œil sur la vie privée des utilisateurs et un potentiel logiciel voleur de données.

    « Pour ceux qui ne le savent pas, Microsoft a décidé d'intégrer un voleur de données dans le système d'exploitation Windows de base et de l'activer par défaut », commente le chercheur en sécurité Kevin Beaumont.

    Nom : 0.png
Affichages : 5653
Taille : 42,9 Ko

    Quels sont les risques potentiels auxquels Microsoft Recall expose les utilisateurs de Windows 11 ?

    • Vous utilisez un ordinateur public : disons que vous faites des achats ou des opérations bancaires en ligne sur un ordinateur de la bibliothèque. Vous n'avez pas réalisé que Recall était actif. Cela permettrait à la personne qui utilise l'ordinateur après vous vient d'aller dans les archives de Recall pour récupérer toutes vos coordonnées bancaires, votre adresse et vos mots de passe. C'est comme remettre les clés de votre maison à un cambrioleur avant de lui dire que vous partez en vacances pour la semaine.
    • Vous utilisez un ordinateur portable professionnel : Votre patron, votre équipe informatique et toute personne ayant accès à votre appareil pourront voir quel usage vous faites de l’appareil. Ils peuvent s'en servir pour suivre votre rendement au travail et même lire les messages privés que vous envoyez à d'autres personnes.
    • Vous utilisez un PC familial : si vous utilisez l'ordinateur familial et que vous n'avez pas de profil protégé par un mot de passe, n'importe qui peut entrer et ouvrir votre historique de rappel. Si vous avez fait quelque chose de peu recommandable, cela va se voir, même si vous avez supprimé l'historique de vos recherches
    • Vous êtes victime d'un piratage ou votre ordinateur portable est volé : si quelqu'un vole votre ordinateur portable et que vous ne disposez pas d'un mot de passe fort pour le verrouiller, un cybercriminel peut utiliser Microsoft Recall pour entrer en possession de vos données et informations personnelles.

    Pourquoi ces risques sont-ils de l’ordre du plausible ?

    Parce que Microsoft souligne dans la Foire Aux Questions relative à cette fonctionnalité que « Recall n'effectue pas de modération de contenu. Il ne cache pas les informations telles que les mots de passe ou les numéros de comptes financiers. Ces données peuvent se trouver dans des instantanés stockés sur votre appareil, en particulier lorsque les sites ne respectent pas les protocoles Internet standard tels que la dissimulation de la saisie du mot de passe. »

    En d’autres termes, Microsoft Recall est un outil qui stocke vos mots de passe, vos informations, les détails de votre compte, etc. et qui est visible par tous les utilisateurs de votre profil. Si vous n'avez qu'un seul profil pour votre appareil, cela signifie que toutes les personnes ayant accès à ce PC pourront voir vos données Recall.

    Microsoft se veut rassurant en pointant du doigt la gestion locale des données

    Satya Nadella souligne que le traitement et le stockage des données sont effectués localement sur l'appareil et que les données sur l’unité de stockage sont chiffrées. Le géant technologique ajoute : « Nous savons que la protection de la vie privée est importante. Grâce à des contrôles de confidentialité améliorés, vous pouvez décider quelles informations Recall peut capturer. Les PC Copilot+ sont également conçus de manière à ce que même l'intelligence artificielle exécutée sur votre appareil ne puisse pas accéder à votre contenu privé. En outre, les administrateurs informatiques peuvent utiliser Microsoft Intune pour empêcher Recall d'enregistrer des instantanés, et de nouvelles politiques seront mises en place ultérieurement pour permettre aux services informatiques de filtrer de manière centralisée des applications et des sites web spécifiques. »

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la fonctionnalité Microsoft Recall pour Windows 11 ? Les aspects négatifs mis en avant par les chercheurs de sécurité sont-ils pertinents ?

    Voir aussi :

    Microsoft lance de nouveaux PC Copilot+ alimentés par l'IA, qui suivent et recherchent toutes vos activités. L'entreprise précise que de nombreuses tâches d'IA fonctionnent sans faire appel au cloud

    L'ère de l'assistance IA omniprésente : Microsoft envisage de greffer Copilot directement sur l'explorateur de fichiers de Windows 11, vous permettant entre autres de résumer directement vos documents

    Microsoft enrichit Windows 11 de nouvelles fonctionnalités basées sur l'intelligence artificielle, dont l'OCR, la suppression d'objets dans Photos et l'intégration de l'IA générative dans Paint
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #12
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 990
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 990
    Points : 54 678
    Points
    54 678
    Par défaut Microsoft s'inspire de la célèbre politique de prix d'Apple et demande 450 $ pour un clavier
    Microsoft s'inspire de la célèbre politique de prix d'Apple et demande 450 $ pour un clavier
    Mais pas n'importe lequel, avec un "bouton IA inclus", ouf !

    Surface Pro Flex est le nom de ce clavier. C’est un clavier sans fil compatible avec les modèles Surface Pro 8, 9, 10 et 11. La plus-value selon Microsoft : Jusqu'à 41 heures d'utilisation continue en mode détaché, un pavé tactile doté d'une fonction de vibration pour un retour haptique et surtout la nouvelle touche Copilot. La particularité de cette dernière : c'est la première fois depuis 1994 que Microsoft procède à l'ajout d'une touche sur les claviers des PC. La manœuvre vient relancer le débat sur la notion de « PC IA » avec une définition de Microsoft qui fait l’objet de controverses autour d’accusations de comportement anticoncurrentiel que des observateurs attribuent à Microsoft.

    En effet, la posture de Microsoft va amener les fabricants d'ordinateurs tiers à ajouter un bouton dédié au lancement d’un assistant d’intelligence artificielle à leurs ordinateurs portables. Cela permettra alors à Microsoft de capitaliser sur son partenariat avec OpenAI, le fabricant de ChatGPT, et devenir une passerelle pour les applications de la technologie d'intelligence artificielle générative.

    La touche Copilot servira à lancer l'assistant d'IA générative Copilot dans Windows 10 et Windows 11. Le même résultat peut être atteint avec l’existant sans que l’ajout d’une touche dédiée ne soit nécessaire. Sur un PC Windows à jour avec Copilot activé, il suffit d’effectuer la combinaison Windows + C. Pour les PC sans Copilot activé, y compris ceux qui ne sont pas connectés aux comptes Microsoft, la touche Copilot ouvrira Windows Search à la place. Une fois de plus, le même résultat peut être obtenu via la pression sur la touche Windows et une saisie direct dans le menu Démarrer qui active la fonction de recherche.

    Nom : 0.png
Affichages : 11984
Taille : 163,3 Ko

    Une vidéo de démonstration rapide de Microsoft montre la touche Copilot entre le groupe de touches fléchées et le bouton Alt droit, un endroit où de nombreux claviers placent généralement un bouton de menu, une touche Ctrl droite, une autre touche Windows ou quelque chose de similaire. Le positionnement exact et la touche à remplacer peuvent varier en fonction de la taille et de la disposition du clavier.


    Il est logique de faire d'une NPU un élément clé de la définition d'un PC à intelligence artificielle. Quant à Copilot sur Windows, le bémol est qu'il n'est actuellement pas disponible sur tous les marchés, et la fonction peut également être désactivée par les professionnels de l'informatique. Enfin, la nouvelle touche Copilot du clavier, ressemble à une répétition de la touche Office que certains claviers de PC ont commencé à inclure il y a quelques années. Dans l'ensemble, cette touche Copilot s’apparente plus un élément de marketing, similaire aux autocollants Intel et autres que l'on continue de trouver sur les nouveaux ordinateurs portables.

    Grosso, la définition de Microsoft est à controverse. En effet, il y a eu des PC comme le Surface Laptop Studio 2 ou le Surface Pro X qui avaient un NPU avant même que les PC dits à intelligence artificielle n’existent. Quant à Copilot sur Windows, la fonction ne nécessite pas de NPU, à contrario d'autres fonctions d'intelligence artificielle sur Windows comme Windows Studio Effects dans les applications de vidéoconférence.

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l'introduction de la touche Copilot au clavier des PC ? Partagez-vous les avis selon lesquels elle cache un comportement anticoncurrentiel ?
    Que pensez-vous de l’ajout d’une nouvelle touche Copilot aux claviers PC ? Est-ce une bonne idée ou pas ?
    Utilisez-vous le Copilot au quotidien ? Si oui, pour quelles tâches ? Si non, pourquoi pas ?
    Quels sont les avantages et les inconvénients du Copilot par rapport à d’autres assistants IA, comme Siri, Alexa ou Google Assistant ?
    Comment le Copilot a-t-il changé votre façon de travailler, de créer, d’apprendre ou de vous divertir ?
    Quelles sont les limites ou les risques du Copilot ? Comment les éviter ou les minimiser ?
    Quelles sont les fonctionnalités ou les améliorations que vous aimeriez voir sur le Copilot à l’avenir ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #13
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 897
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 897
    Points : 6 016
    Points
    6 016
    Par défaut
    La nouvelle fonctionnalité Microsoft Recall pour Windows 11 serait un risque pour la sécurité, d'après des chercheurs
    Windows 11 devient simplement un OS qui interdit son usage si son PC est connecté à internet!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  14. #14
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    493
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 493
    Points : 2 088
    Points
    2 088
    Par défaut
    Je suis encore sur win10 avec mon PC de bureau qui n'est de toute façon pas éligible à win11 faute de TPM et c'est tant mieux.

    C'est vraiment dommage pour les utilisateurs avertis, qui vont encore se plaindre mais le pire c'est pour les gens qui font confiance et qui vont acheter des PC ou en fait 50% de la ressource de l'ordinateur qu'ils possèdent sera dédiée à la politique publicitaire et l'espionnage actif et passif de windows.

    L'agneau sacrifié.

    On va donc littéralement payer à l'achat puis à l'utilisation pour le botnet de windows et se faire espionner tranquillou.

  15. #15
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    274
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 274
    Points : 944
    Points
    944
    Par défaut
    Sympa la nouvelle campagne publicitaire Unix.

  16. #16
    Membre chevronné
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    Décembre 2002
    Messages
    1 070
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2002
    Messages : 1 070
    Points : 1 903
    Points
    1 903
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
    C'est vraiment dommage pour les utilisateurs avertis, qui vont encore se plaindre
    En tout connaissance de cause, ce public est moins docile et essaiera de voir je pense comment ne plus avoir de pub sur son ordinateur. Il y a toujours des solutions.


    [QUOTE=Jules34;12025023]mais le pire c'est pour les gens qui font confiance et qui vont acheter des PC ou en fait 50% de la ressource de l'ordinateur qu'ils possèdent sera dédiée à la politique publicitaire et l'espionnage actif et passif de windows. /QUOTE]
    Peut être qu'ils vont craker, à voir si ce public se renseigne sur comment éviter la publicité ou s'en fiche complètement.


    Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
    On va donc littéralement payer à l'achat puis à l'utilisation pour le botnet de windows et se faire espionner tranquillou.
    C'est l'idée, l'IA coute cher et la publicité rapporte beaucoup. Si il y peu de perte de client, pourquoi s'en priver.

    N'aurais tu pas agi en te mettant à la place de Microsoft ainsi quand tu observes le marché actuellement ?

  17. #17
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    493
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 493
    Points : 2 088
    Points
    2 088
    Par défaut
    Citation Envoyé par weed Voir le message
    N'aurais tu pas agi en te mettant à la place de Microsoft ainsi quand tu observes le marché actuellement ?
    Alors à ce moment la si c'est moi le produit qu'il m'offre le PC, quitte à le rendre à la fin. On est propriétaire d'une chose ou on ne l'est pas, si on ne maitrise pas ce qu'il se passe, on ne l'est pas.

    Clairement je me fiche de savoir si l'IA coute cher, ils sont en train de la refourguer à tout le monde alors que tout le monde n'en a clairement aucune utilité, faut arrêter de croire à "cet océan de possibilité" qu'offrirait l'IA. Surtout si c'est pour derrière transformer le moindre PC en outil de surveillance généralisé qui balance de la pub comme un américain lâcherais des bombes démocratique sur le reste du monde.

  18. #18
    Membre chevronné
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    Décembre 2002
    Messages
    1 070
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2002
    Messages : 1 070
    Points : 1 903
    Points
    1 903
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
    Citation Envoyé par weed Voir le message
    N'aurais tu pas agi en te mettant à la place de Microsoft ainsi quand tu observes le marché actuellement ?
    Alors à ce moment la si c'est moi le produit qu'il m'offre le PC, quitte à le rendre à la fin. On est propriétaire d'une chose ou on ne l'est pas, si on ne maitrise pas ce qu'il se passe, on ne l'est pas.
    Alors je me suis exprimé.

    De manière générale, lorsqu'un produitn un service ne nous plait pas, on va voir la concurrence. L'entreprise s'adapte en fonction de la demande. Si l'on va voir ailleur, l'entreprise est sous pression et va essayer de rectifier le tir.

    Bien entendu, on ne change pour un oui, ou un non. On pèse le pour, que l'on gagne à aller voir ailleur, et le contre, ce que l'on perds. Microsoft sait très bien que ses utilisateurs sont très fidèles et il en faut beaucoup pour changer.

    Et c'est là, ou je voulais en venir dans ma question. Quand on observe l'état du marché qu'occupe Microsoft, n'aurais tu pas agi de la même manière ? N'aurais tu pas tirer sur l'elastique en sachant que tu peux pas mal le tirer sans le casser, sans trop perdre de client.
    Si il n'y a pas de concurrence, on se retrouve dépendant du seul acteur. Nous sommes au bon vouloir, d'autant plus que c'est tout à fait légal ce qu'il fait.


    Il existe bel et bien des alternatives qui peuvent répondre à des besoins. Tout le monde n'a pas forcément de l'écosystème ultra sophistiqué de Microsoft. On peut imaginer par exemple comme solution alternative, NextCloud qui pourrait répondre à des besoins, surtout pour des petites boites.

    SI l'utilisation de l'IA, du cloud, de la pub à outrance ne plait pas pour certaines entreprises, le particulier, peut être que la concurrence sera vu cette fois-ci intéressant aux yeux de certaines entreprises. Bien entendu, cela demandera des efforts.


    Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
    Clairement je me fiche de savoir si l'IA coute cher, ils sont en train de la refourguer à tout le monde alors que tout le monde n'en a clairement aucune utilité, faut arrêter de croire à "cet océan de possibilité" qu'offrirait l'IA. Surtout si c'est pour derrière transformer le moindre PC en outil de surveillance généralisé qui balance de la pub comme un américain lâcherais des bombes démocratique sur le reste du monde.
    Moi également. J'ai l'impression que tu accordes une certaines importance à ta vie privée, mais ce n'est pas le problème de Microsoft.

    L'IA, étant dit comme l'avenir, Microsoft ne veut pas rater le coche parce qu'il se dit que cela peut lui rapporter gros.
    Et ce n'est pas pour rien que Microsoft va offrir des formations à son IA pour créer une dépendance : https://www.leptidigital.fr/actualit...is-2024-54461/

    Que penses tu de mon raisonnement ?

  19. #19
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 990
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 990
    Points : 54 678
    Points
    54 678
    Par défaut Microsoft fait l'objet d'une enquête sur la nouvelle fonction d'intelligence artificielle dénommée Recall
    Microsoft fait l'objet d'une enquête sur la nouvelle fonction d'intelligence artificielle dénommée Recall
    Les experts en sécurité y voient un œil ouvert sur la vie privée et un potentiel infostealer

    Imaginez en tant qu’utilisateur de Windows 11 que tout ce que vous avez fait au cours des trois derniers mois soit enregistré. C’est le genre de possibilités qu’offre la nouvelle fonctionnalité Microsoft Recall qui enregistre et maintient une chronologie des activités informatiques de l’utilisateur du système d’exploitation et lui permet de localiser instantanément le contenu sur lequel il a travaillé. Microsoft Recall effectue des captures d’écran à une certaine fréquence et les stocke sur l’appareil. C’est la raison pour laquelle les autorités britanniques ont décidé d’y voir plus clair au travers d’une investigation.

    « Nous attendons des organisations qu'elles soient transparentes avec les utilisateurs sur la manière dont leurs données sont utilisées et qu'elles ne traitent les données personnelles que dans la mesure où cela est nécessaire pour atteindre un objectif spécifique. L'industrie doit prendre en compte la protection des données dès le départ et évaluer et atténuer rigoureusement les risques pour les droits et libertés des personnes avant de mettre des produits sur le marché.

    Nous nous renseignons auprès de Microsoft pour comprendre les garanties mises en place pour protéger la vie privée des utilisateurs », écrit l'ICO (« Information Commissioner's Office ») – l'autorité en charge du respect de la règlementation applicable aux données personnelles au Royaume Uni.

    Nom : 0.png
Affichages : 5692
Taille : 21,8 Ko

    Quels sont les risques potentiels auxquels Microsoft Recall expose les utilisateurs de Windows 11 ?

    • Vous utilisez un ordinateur public : disons que vous faites des achats ou des opérations bancaires en ligne sur un ordinateur de la bibliothèque. Vous n'avez pas réalisé que Recall était actif. Cela permettrait à la personne qui utilise l'ordinateur après vous vient d'aller dans les archives de Recall pour récupérer toutes vos coordonnées bancaires, votre adresse et vos mots de passe. C'est comme remettre les clés de votre maison à un cambrioleur avant de lui dire que vous partez en vacances pour la semaine.
    • Vous utilisez un ordinateur portable professionnel : Votre patron, votre équipe informatique et toute personne ayant accès à votre appareil pourront voir quel usage vous faites de l’appareil. Ils peuvent s'en servir pour suivre votre rendement au travail et même lire les messages privés que vous envoyez à d'autres personnes.
    • Vous utilisez un PC familial : si vous utilisez l'ordinateur familial et que vous n'avez pas de profil protégé par un mot de passe, n'importe qui peut entrer et ouvrir votre historique de rappel. Si vous avez fait quelque chose de peu recommandable, cela va se voir, même si vous avez supprimé l'historique de vos recherches
    • Vous êtes victime d'un piratage ou votre ordinateur portable est volé : si quelqu'un vole votre ordinateur portable et que vous ne disposez pas d'un mot de passe fort pour le verrouiller, un cybercriminel peut utiliser Microsoft Recall pour entrer en possession de vos données et informations personnelles.


    Pourquoi ces risques sont-ils de l’ordre du plausible ?

    Parce que Microsoft souligne dans la Foire Aux Questions relative à cette fonctionnalité que « Recall n'effectue pas de modération de contenu. Il ne cache pas les informations telles que les mots de passe ou les numéros de comptes financiers. Ces données peuvent se trouver dans des instantanés stockés sur votre appareil, en particulier lorsque les sites ne respectent pas les protocoles Internet standard tels que la dissimulation de la saisie du mot de passe. »

    En d’autres termes, Microsoft Recall est un outil qui stocke vos mots de passe, vos informations, les détails de votre compte, etc. et qui est visible par tous les utilisateurs de votre profil. Si vous n'avez qu'un seul profil pour votre appareil, cela signifie que toutes les personnes ayant accès à ce PC pourront voir vos données Recall.

    Microsoft se veut rassurant en pointant du doigt la gestion locale des données

    Satya Nadella souligne que le traitement et le stockage des données sont effectués localement sur l'appareil et que les données sur l’unité de stockage sont chiffrées. Le géant technologique ajoute : « Nous savons que la protection de la vie privée est importante. Grâce à des contrôles de confidentialité améliorés, vous pouvez décider quelles informations Recall peut capturer. Les PC Copilot+ sont également conçus de manière à ce que même l'intelligence artificielle exécutée sur votre appareil ne puisse pas accéder à votre contenu privé. En outre, les administrateurs informatiques peuvent utiliser Microsoft Intune pour empêcher Recall d'enregistrer des instantanés, et de nouvelles politiques seront mises en place ultérieurement pour permettre aux services informatiques de filtrer de manière centralisée des applications et des sites web spécifiques. »

    Source : ICO

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la fonctionnalité Microsoft Recall pour Windows 11 ? Les aspects négatifs mis en avant par les chercheurs de sécurité sont-ils pertinents ?
    Comment, dans un tel contexte, expliquer que des alternatives à Windows comme Linux continuent à évoluer dans l'ombre dans la filière des ordinateurs de bureau ?

    Voir aussi :

    Microsoft lance de nouveaux PC Copilot+ alimentés par l'IA, qui suivent et recherchent toutes vos activités. L'entreprise précise que de nombreuses tâches d'IA fonctionnent sans faire appel au cloud

    L'ère de l'assistance IA omniprésente : Microsoft envisage de greffer Copilot directement sur l'explorateur de fichiers de Windows 11, vous permettant entre autres de résumer directement vos documents

    Microsoft enrichit Windows 11 de nouvelles fonctionnalités basées sur l'intelligence artificielle, dont l'OCR, la suppression d'objets dans Photos et l'intégration de l'IA générative dans Paint
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  20. #20
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    Août 2018
    Messages
    382
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 55
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : Août 2018
    Messages : 382
    Points : 1 166
    Points
    1 166
    Par défaut
    Recall est un véritable oeil de Sauron à domicile....

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 22/07/2022, 17h18
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 14/12/2017, 19h34
  3. Réponses: 8
    Dernier message: 25/10/2010, 10h20
  4. [VS2005] Comment ajouter une nouvelle tache ?
    Par scifire dans le forum Visual Studio
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/08/2006, 16h13
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 06/07/2006, 13h09

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo