IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

La dernière version de Windows Recall reste piratable, d'après un récent rapport

  1. #41
    Membre averti Avatar de sami_c
    Profil pro
    Chef de projet
    Inscrit en
    Mai 2002
    Messages
    754
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Tunisie

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de projet

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2002
    Messages : 754
    Points : 388
    Points
    388
    Par défaut
    Je pense que le but de MS c'est de créer une mega base de données pour entrainer son IA, rien de plus ! Franchement je ne vois pas un grand intérêt de Recall pour l’utilisateur. Rappelez-vous qu'il y a plusieurs années Google a créé une version desktop de son moteur de recherche afin d'indexer le contenu local de son PC, elle où cette solution aujourd'hui ? Bah elle n'existe plus, j'imagine car on n'en avait vraiment pas besoin !
    '...parfois l'informatique peut vous rendre fou...'

  2. #42
    Expert éminent Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Mars 2005
    Messages
    1 622
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2005
    Messages : 1 622
    Points : 7 563
    Points
    7 563
    Par défaut
    Ne t'inquiète pas, les gens vont le trouver, le besoin: je pense que beaucoup de gouvernements seront prêts à payer Microsoft pour avoir accès à tout ce beau contenu - en particulier ceux qui veulent lutter contre l'utilisation de VPNs, etc.

    Et Microsoft, comme toute GAFAM qui se respecte, ne se privera pas de leur vendre les précieuses données.
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

  3. #43
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    711
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 711
    Points : 12 884
    Points
    12 884
    Par défaut Le scientifique en chef de Microsoft Research balaie d'un revers de main les préoccupations liées à Recall
    La scientifique en chef de Microsoft Research rejette les préoccupations selon lesquelles la fonction d'IA Windows Recall est un cauchemar pour la vie privée
    et une mine d'or pour les pirates informatiques

    Jaime Teevan, scientifique en chef de Microsoft Research, rejette les problèmes de confidentialité des données et de protection de la vie privée relevés par les utilisateurs au sujet de la fonction d'IA Windows Recall des PC Copilot+. Elle a défendu l'idée derrière la fonctionnalité, affirmant que l'IA générative permet à Microsoft de redéfinir la façon dont l'entreprise collecte, traite et exploite les données personnelles des utilisateurs. Elle a de nouveau précisé que les données collectées par Recall ne sont pas envoyées sur le cloud, mais stockées localement sur la machine de l'utilisateur. Toutefois, son intervention reste floue et ne convainc pas grand monde.

    Microsoft a annoncé la fonction Recall lors de l'événement Build le mois dernier. Recall est une fonction basée sur l'IA pour les PC Copilot+. Elle suit toutes les activités d'un PC Windows afin de faciliter les recherches ultérieures en utilisant le langage nature. Pour ce faire, Recall est censée capturer les données de toutes les applications, sauf si vous en excluez une, en prenant une série de captures d'écran et en stockant ces interactions dans une base de données. La fonction Recall s'exécute localement. Elle peut fonctionner sans connexion Internet et même lorsque vous n'êtes pas connecté à votre compte Microsoft.

    Mais Recall est décriée par les experts en sécurité. Si quelqu'un d'autre que vous accède aux données collectées par Recall, les conséquences pourraient être désastreuses. Cela peut vous sembler familier, Recall est remarquablement similaire à la fonctionnalité Timeline de Windows 10, qui a échoué et a été mise de côté. Mais contrairement à Timeline, Recall ne se contente pas de restaurer une version de vos fichiers de bureau, il utilise l'IA pour vous ramener à ce moment, en ouvrant même les applications pertinentes. Un pirate qui parvient à trouver et exploiter une faille dans Recall pourrait causer des dégâts énormes.


    Jaime Teevan de Microsoft ne partage toutefois pas le même avis. Elle a éludé habilement la question lorsqu'elle a été interrogée sur les préoccupations soulevées par Recall en matière de sécurité et de protection de la vie privée. Teevan s'est exprimée sur la question mercredi lors d'un entretien avec Erik Brynjolfsson, directeur du Stanford Digital Economy Lab, à l'occasion du cinquième anniversaire de la division "Institute for Human-Centered Artificial Intelligence" de l'université américaine. Brynjolfsson a notamment souligné que la fonctionnalité Recall a fait l'objet d'une mauvaise presse depuis son annonce le mois passé.

    Brynjolfsson a ensuite encouragé Teevan à aborder ces questions : « parlez-nous donc des avantages et des inconvénients de l'utilisation de toutes ces données, des risques qu'elle engendre et des opportunités qu'elle offre ». Bien que la question semble simple et facilement compréhensible, Teevan y a répondu en restant vague et évasive. Elle a déclaré :

    Citation Envoyé par Jaime Teevan

    C'est une excellente question, Erik. Cette question a été soulevée tout au long de la matinée : l'importance des données. Cette révolution de l'IA dans laquelle nous nous trouvons actuellement est en train de changer la façon dont nous comprenons les données.

    Microsoft aide généralement les grandes entreprises à gérer leurs données, à créer des données, à partager des données, et ces données sont vraiment quelque chose qui rend le travail différent dans le contexte de l'IA générative.

    En tant qu'individus, nous disposons également de données importantes, des données avec lesquelles nous interagissons en permanence, et il est possible de commencer à réfléchir à la manière de le faire et à ce que cela signifie d'être en mesure de les capturer et de les utiliser.

    Mais bien sûr, nous sommes en train de repenser ce que les données signifient et la façon dont nous les utilisons, la façon dont nous les valorisons, et la façon dont elles sont utilisées
    La réponse de Teevan est vague et n'est pas très utile. Ne se laissant pas décourager par le refus de Teevan de reconnaître pourquoi Recall a touché un point sensible, Brynjolfsson a approfondi la question : « la mémoire est-elle stockée localement ? Supposons que j'active Recall, et je ne sais pas si je peux le faire, mais quand vous avez quelque chose comme ça à disposition, je m'inquiéterais de voir tous mes fichiers personnels partir dans le cloud, chez Microsoft ou ailleurs. Est-ce que vous les gardez localement ? ». Comme indiqué plus haut, Microsoft affirme que la fonctionnalité traite les données localement.

    Teevan a répondu comme suit : « oui, oui, il s'agit d'une chose fondamentale à laquelle nous tenons beaucoup en tant qu'entreprise, à savoir la protection des données. Recall est donc une fonction qui permet de capturer des informations. Il s'agit d'une fonctionnalité locale de Windows, rien ne va dans le cloud, tout est stocké localement ». C'était tout. La scientifique de Microsoft a répondu à la question comme si l'enregistrement continu des activités numériques d'une personne à travers une série de captures d'écran et l'établissement journaux d'activité n'avait aucune incidence négative sur la sécurité ou la vie privée.

    Même si les données sont stockées et traitées localement, la réponse de Teevan ne semble pas trop rassurante à la lumière de la publication de l'outil "TotalRecall" du chercheur en sécurité Alex Hagenah. Ce code peut extraire et afficher des données de la base de données SQLite non chiffrée de Recall, dans laquelle la fonctionnalité stocke des instantanés de l'activité de l'utilisateur. Des questions plus difficiles n'ont malheureusement pas été soulevées lors de l'entretien, et Teevan n'a certainement pas profité de l'occasion pour s'attaquer de manière proactive à certaines des attaques dont Recall a fait l'objet ces derniers temps.

    Le souci, c'est que Recall représente une épée à double tranchant, avec d'un côté la commodité d'une recherche surpuissante de tout l'historique d'utilisation de votre PC, et de l'autre le spectre de toutes ces données tombant entre les mains d'un pirate informatique. Dire que la mise en œuvre de la fonction d'IA soulève de nombreuses questions en matière de sécurité et de respect de la vie privée serait un euphémisme. Selon Kevin Beaumont, expert en sécurité, Recall aura une utilité limitée pour la plupart des utilisateurs, mais le risque de sécurité est si important qu'elle pourrait entraîner l'arrêt de la distribution des PC Copilot+.

    « Je pense qu'il s'agit d'une fonction intéressante, entièrement optionnelle, avec une base d'utilisateurs initiale restreinte, qui nécessiterait une communication, une cybersécurité, une ingénierie et une mise en œuvre incroyablement prudentes. Copilot+ Recall n'en dispose pas. Le travail n'a pas été fait correctement pour l'intégrer, c'est clair ». Certaines personnes s'inquiètent déjà des implications juridiques. Les avocats pourraient utiliser les données collectées par Recall contre quelqu'un (en accédant éventuellement à toutes sortes de messages passés, même ceux qui sont de type suppression automatique après lecture).

    Face à la controverse, de nombreux guides expliquant comment désactiver la fonction ont déjà été publiés en ligne avant le lancement de la fonctionnalité. La version courte : allez dans les paramètres de Windows, sélectionnez Confidentialité et sécurité, puis Recall & Snapshots et utilisez ces paramètres pour désactiver la fonction ou supprimer toutes les données qui ont déjà été collectées.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de la fonctionnalité Windows Recall des PC Copilot+ ?
    En quoi cette fonctionnalité peut-elle être utile ? Quid des risques de sécurité qu'elle introduit ?
    Microsoft devrait-il abandonner cette fonctionnalité ? L'entreprise peut-elle rendre Recall plus sûre ?

    Voir aussi

    Recall de Windows 11 donne la possibilité à des tiers de voler tout ce que vous avez tapé ou regardé sur votre PC, d'après les tests effectués par un chercheur en sécurité

    Un développeur prouve que la fonctionnalité d'IA Windows Recall n'a pas besoin d'un PC Copilot+ équipé d'un matériel NPU pour fonctionner, malgré les recommandations systèmes de Microsoft

    Microsoft lance de nouveaux PC Copilot+ alimentés par l'IA, qui suivent et recherchent toutes vos activités. L'entreprise précise que de nombreuses tâches d'IA fonctionnent sans faire appel au cloud

  4. #44
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 698
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 698
    Points : 202 493
    Points
    202 493
    Par défaut Protéger votre vie privée : comment désactiver complètement la fonctionnalité "Recall" dans Windows 11
    Protéger votre vie privée : comment désactiver complètement ou temporairement la fonctionnalité "Recall" dans Windows 11,
    qui s'appuie sur un modèle d'IA pour vous permettre de retrouver facilement toutes vos activités

    La fonctionnalité “Recall” dans Windows 11 vous permet de retrouver facilement toutes vos activités (documents, images, sites web, messages, e-mails, applications, etc.) à l’aide d’un modèle d’IA qui s’exécute localement sur votre ordinateur. Cependant, certains utilisateurs peuvent considérer cette fonctionnalité comme une atteinte à la vie privée et à la sécurité, car elle prend des captures d’écran de tout ce qui se passe à l’écran. Voici comment désactiver complètement ou temporairement la fonctionnalité “Recall” sur Windows 11.

    Microsoft a présenté fin mai une nouvelle catégorie d'ordinateurs personnels dotés de fonctions d'intelligence artificielle, alors qu'elle s'efforce d'intégrer cette technologie émergente dans ses produits et de concurrencer Alphabet et Apple. Lors d'un événement organisé sur son campus de Redmond, dans l'État de Washington, le directeur général Satya Nadella a présenté ce que Microsoft appelle les PC « Copilot+ », en précisant qu'il les vendrait avec un certain nombre de fabricants, dont Acer et Asustek Computer.

    Ces PC Copilot+ offriront une nouvelle fonction d'IA appelée « Recall », qui permet essentiellement aux utilisateurs de rechercher des activités passées dans n'importe quelle application à l'aide de requêtes en langage naturel, ainsi qu'une interface Timeline qui permet aux utilisateurs de faire défiler des instantanés capturés par Windows en fonction de leurs critères de recherche.

    La future fonction Recall de Windows 11 peut « se souvenir » des applications et des contenus auxquels un utilisateur a accédé sur son PC il y a plusieurs semaines, voire plusieurs mois, en l'aidant par exemple à retrouver un chat Discord où il discutait de vêtements qu'il envisageait d'acheter. Les utilisateurs peuvent utiliser la chronologie de Recall pour faire « défiler » ce sur quoi ils travaillaient récemment et explorer des fichiers tels que des présentations PowerPoint pour faire remonter des informations potentiellement pertinentes pour leurs recherches.

    Microsoft affirme que Recall peut créer des associations entre des couleurs, des images et d'autres éléments pour permettre aux utilisateurs de rechercher pratiquement n'importe quoi sur leur PC en langage naturel (ce qui n'est pas sans rappeler la technologie de la startup Rewind). L'entreprise affirme que toutes les données des utilisateurs associées à Recall restent privées et conservées sur l'appareil - et qu'elles ne sont pas utilisées pour entraîner des modèles d'intelligence artificielle, ce qui est important.

    Citation Envoyé par Microsoft
    Recall est une expérience de prévisualisation exclusive aux PC Copilot+ qui vous aidera à retrouver et à mémoriser facilement les choses que vous avez vues à l'aide du langage naturel. Pour vous aider à acquérir une mémoire « photographique », Windows enregistre régulièrement des instantanés de votre écran. Vous pouvez rapidement effectuer des recherches dans ces instantanés pour trouver des éléments sur votre PC Copilot+. Par exemple, le contenu que vous avez vu dans les applications, les sites Web, les images et les documents. Recall n'enregistre pas de son ni de vidéo en continu.

    Vous contrôlez toujours ce qui est sauvegardé en tant qu'instantané. Vous pouvez désactiver l'enregistrement des instantanés, faire une pause temporaire, filtrer les applications et supprimer vos instantanés à tout moment.

    Pour préserver votre vie privée, Recall traite votre contenu localement sur le PC Copilot+ et le stocke en toute sécurité sur votre appareil. Cette page vous aidera à comprendre comment vous pouvez contrôler votre expérience avec Recall.

    Vous souhaitez désactiver cette fonction intégrée à Windows 11 ? Voici comment procéder

    Sous Windows 11 24H2, vous pouvez désactiver la fonction Recall complètement ou temporairement. Bien que la fonction Recall puisse vous aider à retrouver toute activité (documents, images, sites web, messages, courriels, applications, etc.) que vous avez effectuée sur votre ordinateur à l'aide d'un modèle d'intelligence artificielle qui s'exécute localement sur l'ordinateur, ce n'est pas une fonction qui convient à tout le monde, car de nombreux utilisateurs peuvent considérer cette fonction comme un problème de confidentialité et de sécurité.

    En effet, la fonction de chronologie effectue en permanence des captures d'écran de tout ce qui se passe à l'écran et peut enregistrer des informations sensibles (mots de passe, numéros de compte bancaire, images et vidéos privées, etc.) Bien sûr, elle offre le chiffrement, mais uniquement si vous activez BitLocker sur le disque système. Dans le cas contraire, si vous n'utilisez pas le chiffrement et que quelqu'un accède à votre ordinateur, les informations peuvent être accessibles.

    Par ailleurs, de nombreuses personnes peuvent s'inquiéter de l'utilisation des ressources du système et de l'impact sur l'autonomie de la batterie, même si la NPU (Neural Processing Unit) prend en charge la majeure partie du traitement. En théorie, cette fonction ne devrait pas avoir d'impact significatif sur la batterie ou les performances.

    En outre, il y a le problème de la confiance. Bien que Recall utilise un modèle d'intelligence artificielle qui fonctionne localement sur l'appareil, de nombreux utilisateurs craignent que l'entreprise ne les espionne.

    Quelle que soit la raison, même si Microsoft souhaite que vous utilisiez cette fonctionnalité, elle a ajouté une option dans l'application Paramètres pour désactiver Recall complètement ou temporairement à partir de la barre des tâches. Vous pouvez également désactiver la fonction via l'éditeur de stratégie de groupe ou le registre.


    Citation Envoyé par Microsoft
    Lors de l'installation de votre nouveau PC Copilot+, et pour chaque nouvel utilisateur, vous êtes informé de l'existence de Recall et vous avez la possibilité de gérer vos préférences en matière de Recall et d'instantanés. Si vous sélectionnez cette option, les paramètres de rappel s'ouvriront et vous pourrez arrêter d'enregistrer des instantanés, ajouter des filtres ou personnaliser davantage votre expérience avant de continuer à utiliser Windows 11. Si vous conservez les sélections par défaut, l'enregistrement des instantanés sera activé.

    Vous verrez Recall épinglé dans la barre des tâches lorsque vous atteindrez votre bureau. Une icône d'instantané Recall s'affichera dans la barre des tâches pour vous indiquer que Windows enregistre des instantanés.

    Vous pouvez activer ou désactiver l'enregistrement d'instantanés à tout moment en allant dans Paramètres > Confidentialité et sécurité > Rappel et instantanés. Vous pouvez également interrompre temporairement les instantanés en sélectionnant l'icône Rappel dans la barre d'état système de votre PC et en sélectionnant l'option Pause.

    Pour les entreprises, les administrateurs informatiques peuvent désactiver l'enregistrement automatique des instantanés à l'aide d'une stratégie de groupe ou d'une stratégie de gestion des appareils mobiles. Si une politique est utilisée pour désactiver l'enregistrement des instantanés, tous les instantanés enregistrés sur les appareils des utilisateurs seront supprimés, et les utilisateurs des appareils ne pourront pas activer l'enregistrement des instantanés.
    Désactiver complètement la fonction de rappel sous Windows 11

    Pour désactiver la fonction Rappel sur Windows 11, procédez comme suit :
    1. Ouvrez Paramètres dans Windows 11.
    2. Cliquez sur Confidentialité et sécurité.
    3. Cliquez sur la page Recall et instantanés.
    4. Désactivez l'interrupteur à bascule « Enregistrer les instantanés ».
    5. (Facultatif) Cliquez sur le paramètre Supprimer les instantanés.
    6. Cliquez sur le bouton Supprimer tout pour le paramètre « Supprimer tous les instantanés ».

    Une fois ces étapes terminées, la fonction de rappel sera désactivée et cessera de prendre des instantanés de chaque activité.

    Nom : recall.png
Affichages : 110568
Taille : 628,9 Ko

    Si vous souhaitez désactiver temporairement la fonction, cliquez sur le bouton « Recall » dans la barre des tâches et cliquez sur le bouton « Pause jusqu'à demain ». Une fois les étapes effectuées, la chronologie AI s'arrête temporairement de prendre des instantanés jusqu'à ce que vous réactiviez la fonction.

    Si vous souhaitez réactiver la fonction Recall, suivez les mêmes instructions, mais à l'étape 4, activez l'interrupteur à bascule.

    Désactiver complètement la fonction Recall à partir du registre

    Si vous avez un appareil fonctionnant sous Windows 11 Home, vous n'aurez pas accès à l'éditeur de stratégie de groupe, mais vous pouvez également désactiver la fonction de rappel de Windows par le biais du registre en modifiant la clé « WindowsAI ».

    Pour désactiver le rappel de Windows via le registre, procédez comme suit :
    1. Ouvrez Démarrer.
    2. Recherchez regedit et cliquez sur le premier résultat pour ouvrir l'éditeur du registre.
    3. Recherchez le chemin d'accès suivant : HKEY_CURRENT_USER\Software\Policies\Microsoft\Windows\WindowsAI
    4. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur la clé WindowsAI, sélectionnez le menu Nouveau et choisissez l'option « Valeur DWORD (32 bits) ».
    5. Nommez la clé DisableAIDataAnalysis et appuyez sur Entrée.
    6. Double-cliquez sur la clé nouvellement créée et modifiez sa valeur de 0 à 1.
    7. Cliquez sur le bouton OK.
    8. Naviguez jusqu'au chemin d'accès suivant : HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows\WindowsAI
    9. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur la clé WindowsAI, sélectionnez le menu Nouveau et choisissez l'option « Valeur DWORD (32 bits) ».
    10. Nommez le DWORD DisableAIDataAnalysis et appuyez sur Entrée.
    11. Double-cliquez sur la clé nouvellement créée et modifiez sa valeur de 0 à 1.
    12. Cliquez sur le bouton OK.
    13. Redémarrez l'ordinateur.

    Une fois ces étapes terminées, la fonction de chronologie ne sera plus opérationnelle sur votre PC Copilot+.

    Une fois l'ordinateur redémarré, les données devraient être supprimées automatiquement. Si vous voulez vous assurer que les données ont bien été supprimées, ouvrez Paramètres > Confidentialité et sécurité > Rappel et instantanés, cliquez sur le paramètre « Supprimer tous les instantanés », cliquez sur le bouton « Supprimer tout », puis cliquez à nouveau sur le bouton « Supprimer » pour confirmer.

    Des problèmes de sécurité liés à cette fonctionnalité

    Dans sa documentation, Microsoft tente d'assurer aux utilisateurs de Windows 11 que Recall est sécurisé. Les pirates ne peuvent pas accéder aux informations contenues dans vos captures d'écran car votre appareil est protégé. Mais si les conclusions de Kevin Beaumont sont exactes, Microsoft n'est pas totalement transparent.

    L'expert en cybersécurité et ancien employé de Microsoft a découvert qu'il était possible d'accéder facilement à une base de données contenant des informations provenant de captures d'écran Recall sur un PC Windows 11, que vous ayez ou non des privilèges d'administrateur. L'administrateur serait l'utilisateur principal du PC. Microsoft a déclaré que les données de Recall ne seraient accessibles qu'à cet utilisateur sur un PC AI.

    Mais, comme le souligne Beaumont, la base de données est accessible même si vous ne disposez pas de ce privilège sur la machine. Si des pirates parviennent à installer un logiciel malveillant sur votre PC, ils pourraient l'utiliser pour voler cette base de données. Ils y chercheront ensuite des identifiants de connexion. Microsoft a indiqué que la fonction de rappel pourrait enregistrer ces identifiants pendant que vous les saisissez.

    Recall prend également des captures d'écran de vos applications de messagerie qui sont visibles lorsqu'il est censé prendre des captures d'écran. Vous ne vous en rendrez pas compte. Les textes qu'il lit seront collectés dans la base de données textuelle décrite par Beaumont.

    Aucun chiffrement, ni aucun verrouillage de votre PC Windows 11 par un mot de passe, ne protégera vos fichiers Recall si quelqu'un réussit à déployer un logiciel malveillant sur votre appareil. Le chercheur a également montré la rapidité avec laquelle les pirates peuvent exfiltrer les données Recall d'un PC infecté avant que les protections ne se déclenchent.

    Il s'agit d'un problème de sécurité majeur que Microsoft corrigera, espérons-le, d'ici à ce que Recall soit déployé plus largement (et de force) sur les PC Windows 11 Copilot Plus.

    Beaumont estime que la fonction Recall dans son intégralité ne devrait pas viser la plupart des utilisateurs de Windows 11, même si elle était sécurisée :

    Beaucoup d'utilisateurs de Windows veulent simplement leur PC pour pouvoir jouer, regarder du porno et vivre leur vie en tant qu'êtres humains qui font des erreurs... dont ils ne veulent pas toujours se souvenir, et l'idée que d'autres personnes ayant accès à l'appareil puissent voir une mémoire photographique est... très effrayante pour un grand nombre de personnes, à un niveau profondément personnel. Windows est une expérience personnelle. Cela met à mal cette croyance.

    Je pense qu'ils vont probablement mettre le feu à l'ensemble de la marque Copilot en raison de la médiocrité de la mise en œuvre et du déploiement. C'est un acte d'automutilation de la part de Microsoft au nom de l'IA et, par procuration, un véritable préjudice pour les clients.
    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Vie privée vs. Commodité : pensez-vous que la fonctionnalité “Recall” est un compromis acceptable entre la commodité de retrouver rapidement vos activités et la protection de votre vie privée ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
    Capture d’écran automatique : êtes-vous à l’aise avec le fait que “Recall” prenne automatiquement des captures d’écran de tout ce qui se passe sur votre écran ? Quelles sont vos préoccupations à ce sujet ?
    Alternatives à “Recall” : connaissez-vous d’autres outils ou méthodes pour retrouver vos activités sans utiliser la fonctionnalité “Recall” ? Lesquels recommanderiez-vous ?
    Impact sur les performances : avez-vous remarqué une différence dans les performances de votre PC depuis l’activation de “Recall” ? Pensez-vous que cela affecte la vitesse ou la réactivité de votre système ?
    Sensibilisation à la sécurité : pensez-vous que Microsoft devrait informer davantage les utilisateurs sur le fonctionnement de “Recall” et sur la manière dont il stocke et gère les captures d’écran ? Comment pourraient-ils améliorer la sensibilisation à ce sujet ? Partagez-vous le point de vue de Beaumont, selon lequel la fonction Recall dans son intégralité ne devrait pas viser la plupart des utilisateurs de Windows 11, même si elle était sécurisée ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #45
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 996
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 996
    Points : 54 793
    Points
    54 793
    Par défaut « Microsoft tente-t-il de se suicider ? », s’interroge un observateur à propos de la fonctionnalité Recall
    « Microsoft tente-t-il de se suicider ? », s’interroge un observateur à propos de la fonctionnalité Recall pour Windows 11
    Qui laisse croire que Microsoft veut faire de 2025 l’année de Linux sur le desktop

    Imaginez en tant qu’utilisateur de Windows 11 que tout ce que vous avez fait au cours des trois derniers mois soit enregistré. C’est le genre de possibilités qu’offre la nouvelle fonctionnalité Microsoft Recall qui enregistre et maintient une chronologie des activités informatiques de l’utilisateur du système d’exploitation et lui permet de localiser instantanément le contenu sur lequel il a travaillé. Microsoft Recall effectue des captures d’écran à une certaine fréquence et les stocke sur l’appareil. Même si Microsoft se veut rassurant en matière de sécurité des données, les rapports qui contredisent le géant technologique se multiplient. Charlie Ross dresse sa liste de points qui fâchent avec la fonctionnalité Recall pour Windows 11 :

    • Les données sont accessibles au sein d’une base de données sauvegardée au sein du répertoire C:\Users\$USER\AppData\Local\CoreAIPlatform.00\UKP{GUID}.
    • Des outils de consultation de cette base de données sont en cours de mise sur pied par des tiers et Total Recall sur GitHub en fait partie.
    • Chaque PC devient une cible dans le cadre d'une procédure judiciaire. Les avocats peuvent citer à comparaître une base de données Recall et y effectuer des recherches, qui ne se limiteront plus au courrier électronique, mais qui permettront de rechercher des termes apparus dans les messages Teams, Slack ou Signal, et potentiellement à l'oral via Zoom ou Skype si la synthèse vocale est incluse dans les données Recall.

    Une liste qui fait suite à celle du chercheur en sécurité – Kevin Beaumont :

    • Des captures d’écran sont effectuées à une certaine fréquence. Celles-ci sont automatiquement analysées par Azure AI, qui fonctionne sur l’ordinateur, et enregistrées dans une base de données SQLite au sein du dossier utilisateur.
    • Seul l’utilisateur d’un compte donné peut avoir accès à cette base de données, d’après Microsoft, mais les tests ont révélé qu’un utilisateur d’un autre compte sur le même PC peut y avoir accès. Il suffit pour cela que ce dernier accède depuis son compte au dossier CoreAIPlatform sous AppData.
    • La base de données est accessible à distance et ce, sans que l’attaquant n’ait besoin de disposer de droits d’administrateur.
    • Le niveau de compression de la base de données est tel que l’archive occupe un espace disque de l’ordre de centaines de kilooctets pour plusieurs jours de captures d’écran. Elle est donc extractible en quelques secondes par des tiers malveillants.


    « J'ai automatisé l'exfiltration et créé un site web où l'on peut télécharger une base de données et y faire des recherches instantanées. Je garde délibérément les détails techniques pour moi jusqu'à ce que Microsoft livre la fonctionnalité, car je veux leur laisser le temps de faire quelque chose. En fait, j'ai tout un tas de choses à montrer et je pense que la cybercommunauté au sens large s'amusera beaucoup avec cette fonction lorsqu'elle sera disponible... mais je pense aussi que c'est vraiment triste, car il en résultera des dommages dans le monde réel », commente le chercheur en sécurité derrière ces révélations à propos de la fonctionnalité Recall sous Windows 11.

    « Il s'agit simplement d'une base de données SQLite, dont les fonctionnalités seront disponibles dans quelques semaines. J’ai déjà développé un Infostealer qui cible cette dernière et je l’ai hébergé sur le Github de Microsoft (quelques lignes de code). Microsoft va délibérément faire reculer la cybersécurité d'une décennie et mettre en danger ses clients en donnant du pouvoir à des criminels de bas étage », ajoute-t-il.
    Des explications qui confirment des risques auxquels les utilisateurs de Recall pour Windows 11 sont exposés

    • Vous utilisez un ordinateur public : disons que vous faites des achats ou des opérations bancaires en ligne sur un ordinateur de la bibliothèque. Vous n'avez pas réalisé que Recall était actif. Cela permettrait à la personne qui utilise l'ordinateur après vous vient d'aller dans les archives de Recall pour récupérer toutes vos coordonnées bancaires, votre adresse et vos mots de passe. C'est comme remettre les clés de votre maison à un cambrioleur avant de lui dire que vous partez en vacances pour la semaine.
    • Vous utilisez un ordinateur portable professionnel : Votre patron, votre équipe informatique et toute personne ayant accès à votre appareil pourront voir quel usage vous faites de l’appareil. Ils peuvent s'en servir pour suivre votre rendement au travail et même lire les messages privés que vous envoyez à d'autres personnes.
    • Vous utilisez un PC familial : si vous utilisez l'ordinateur familial et que vous n'avez pas de profil protégé par un mot de passe, n'importe qui peut entrer et ouvrir votre historique de rappel. Si vous avez fait quelque chose de peu recommandable, cela va se voir, même si vous avez supprimé l'historique de vos recherches
    • Vous êtes victime d'un piratage ou votre ordinateur portable est volé : si quelqu'un vole votre ordinateur portable et que vous ne disposez pas d'un mot de passe fort pour le verrouiller, un cybercriminel peut utiliser Microsoft Recall pour entrer en possession de vos données et informations personnelles.

    Microsoft multiplie les bourdes avec ses derniers systèmes d’exploitation et pourrait ainsi faire de 2025 l’année de Linux sur le desktop

    En effet, en parallèle au cas de la fonctionnalité Recall pour Windows 11, le géant technologique poursuit avec avec l'affichage des avertissements en plein écran concernant la fin prochaine de la date de support sur les PC Windows 10 à l’approche de la fin du support prévue pour le 14 octobre 2025. Des utilisateurs rapportent avoir vu l'invite qui les encourage à passer à Windows 11.

    Nom : 0.png
Affichages : 10234
Taille : 35,0 Ko

    La FSF estime que Windows 11 prive les utilisateurs de leur liberté et de leur autonomie numérique en raison des exigences matérielles strictes du nouvel OS

    Dans un billet de blogue publié le 5 octobre 2021 (date de sortie officielle de Windows 11) par Greg Farough, le responsable des campagnes de la FSF, l'organisation affirme que Windows 11 est une régression en ce qui concerne les libertés numériques. « Le 5 octobre est sorti Windows 11, un système qui a longtemps refusé aux utilisateurs la liberté et l'autonomie numérique, et cette nouvelle version ne fait rien pour y remédier. Si Microsoft a lancé un certain nombre de slogans vagues et inspirants sur la communauté et la solidarité, Windows 11 constitue un grand pas dans la mauvaise direction en ce qui concerne la liberté des utilisateurs », a écrit Farough.

    « Il n'est plus approprié de l'appeler un ordinateur personnel lorsqu'il est plus soumis à Microsoft qu'à l'utilisateur », a-t-il fait remarquer. Farough a déclaré que le fait que Windows 11 obligera désormais l'utilisateur à créer un compte Microsoft qui donnera au géant de Redmond "la possibilité de corréler le comportement de l'utilisateur avec son identité personnelle". « Même ceux qui pensent qu'ils n'ont rien à cacher devraient se méfier de partager potentiellement toute leur activité informatique avec n'importe quelle entreprise, et encore moins avec une entreprise dont le siège social est situé dans un autre pays », a ajouté le cadre de la FSF.

    Farough a décrit la décision de Microsoft de ne pas permettre aux PC plus anciens d'exécuter Windows 11 comme une tentative de forcer l’utilisation du TPM (Trusted Platform Module). Notons que Microsoft soutient depuis l'annonce de Windows 11 en juin que l'exigence du TPM 2.0 est primordiale pour bénéficier pleinement de la sécurité renforcée que le nouveau système d'exploitation apporte aux utilisateurs. « Ce [TPM] est légèrement trompeur, car lorsqu'il est déployé par une société de logiciels propriétaires, sa relation avec l'utilisateur n'est pas fondée sur la confiance, mais sur la trahison », a affirmé Farough dans son message.

    « Lorsqu'il est entièrement contrôlé par l'utilisateur, le TPM peut être un moyen utile de renforcer le chiffrement et la vie privée des utilisateurs, mais lorsqu'il est entre les mains de Microsoft, nous ne sommes pas optimistes », a-t-il poursuivi. Selon les propos du responsable des campagnes de la FSF, l'organisation s'attend à ce que Microsoft utilise son contrôle plus strict de la cryptographie dans Windows 11 pour imposer un DRM (Digital rights management gestion des droits numériques) plus sévère sur les médias et les applications afin de s'assurer qu'aucune application ne peut fonctionner sans l'approbation de Microsoft.

    Il a ajouté qu'au lieu de DRM, la FSF parle dans ce cas de « gestion des restrictions numériques ». Pour illustrer ces propos, Farough fait la remarque suivante à propos des applications propriétaires de Microsoft intégrées à Windows : « Microsoft a choisi de placer son application de vidéoconférence Teams - qui n'est pas l'application la plus appréciée au monde, puisque même les utilisateurs de Windows optent généralement pour une alternative plus populaire (bien que profondément problématique) comme Zoom - à un endroit central et irritant et l'a aussi intégrée étroitement à la manière dont Windows gère les contacts personnels ».

    Ces développements sont susceptibles d’expliquer l’accroissement de l’intérêt pour Linux et sa possible prise de pouvoir en 2025

    Les données de Statcounter pour le mois de février 2024 ont montré que Linux a dépassé pour la première fois en 30 ans 4 % de parts sur le marché mondial des systèmes d'exploitation pour bureau. Linux était présent sur 6,34 % des ordinateurs le mois dernier si l'on compte ChromeOS. La mise à jour du mois de mars 2024 révèle que la part de Linux sur les ordinateurs de bureau est restée non seulement supérieure à 4 %, mais a aussi augmenté légèrement, ce qui est le meilleur résultat qu'il a jamais obtenu. Cela suggère que l'utilisation de Linux sur les ordinateurs de bureau est en hausse.

    Les choses semblent bouger plus rapidement pour Linux ces dernières années. Statcounter a attribué une part de marché de 4,03 % à Linux en février et 4,05 % en mars, soit un petit gain de 0,02 %. Bien que nous soyons encore loin de l'année Linux sur les ordinateurs de bureau, l'intérêt pour Linux s'est quelque peu accru ces derniers temps. Pour illustrer cela, le passage de 3 à 4 % de parts a été réalisé en 8 mois seulement, alors qu'il avait fallu plus de 30 ans pour atteindre une part de plus de 3 %. L'évolution de la part de marché de Linux sur le bureau depuis le mois de janvier 2023 se présente comme suit : janvier 2023 : 2,91 % ; février 2023 : 2,94 % ; mars 2023 : 2,85 % ; avril 2023 : 2,83 % ; mai 2023 : 2,7 % ; juin 2023 : 3,07 % ; juillet 2023 : 3,12 % ; août 2023 : 3,18 % ; septembre 2023 : 3,02 % ; octobre 2023 : 2,92 % ; novembre 2023 : 3,22 % ; décembre 2023 : 3,82 % ; janvier 2024 : 3,77 % ; février 2024 : 4,03 % ; mars 2024 : 4,05 %

    Les chiffres parlent d’eux-mêmes : Linux continue d’être un échec face à Windows dans la filière des ordinateurs de bureau en dépit de toutes les tares dont Windows fait montre ces dernières années. L'une d'entre elles est que Linux continue à être considéré comme un système d'exploitation pour geeks, contrairement à Windows qui serait plus adapté à madame Michu. Et certains chiffres ont tendance à renforcer cet état de choses. En effet, 13,1 % des utilisateurs de Linux rencontrent des problèmes de compatibilité matérielle dus aux noyaux obsolètes dans les distributions.

    La donne des idées reçues sur Linux pourrait néanmoins prendre un coup avec l'arrivée de nouvelles plateformes matérielles comme le Steam Deck de Valve. C’est un ordinateur personnel optimisé pour les jeux vidéo. L’idée avec le Steam Deck est de faire comprendre aux utilisateurs qu’il est possible de bénéficier sur Linux d’une expérience de jeu similaire à celle sur Windows. La plateforme s’appuie pour cela sur SteamOS, une distribution Linux optimisée pour le jeu, ainsi que sur Proton, un logiciel qui permet de faire tourner les jeux Windows sur Linux. Les données de Valve révèlent que Linux est devenu le deuxième système d'exploitation le plus utilisé sur sa plateforme Steam. Selon les analystes, c'est la preuve que la vente liée via le Steam Deck est un atout pour Linux.

    Linux n'a pas bénéficié de ce facteur sur le marché des ordinateurs de bureau en comparaison à Windows. La donne est néanmoins en train de changer. En outre, d'autres considèrent le système d'exploitation ChromeOS de Google comme un Linux. Et bien que certains critiques aiment débattre de cela, lorsque vous combinez les parts de Linux et ChromeOS, cela représenterait en fait 6,32 %. Un chiffre que les développeurs de toutes sortes ont de plus en plus de mal à ignorer. En matière de pourcentage global, c'est encore relativement peu, mais quand on pense au nombre de personnes que cela représente, c'est beaucoup.

    Source : Charlie Ross

    Et vous ?

    Voyez-vous les décisions de Microsoft provoquer une augmentation supplémentaire de parts de marché de Linux dans les années à venir ?
    Passage à Windows 11 ou Linux : De quel bord-êtes-vous ?
    Dans quels cas la solution Linux s'avère-t-elle la plus viable ?
    Pour quelles raisons votre entreprise a-t-elle plutôt opté pour poursuivre avec Windows ?

    Voir aussi :

    « Linux sur Desktop est une catastrophe de Tchernobyl » pour le créateur de GNOME qui n'a pas lancé son poste Linux depuis fin 2012

    Le support des applications Linux débarque en préversion sur Chrome OS dans un premier temps sur Pixelbook

    « L'année de l'ordinateur de bureau Linux est arrivée » selon le Directeur de la Technologie d'Intel

    2017 est officiellement l'année de Linux desktop selon un utilisateur de macOS : le patron de la Fondation Linux, quel message aux fans de Linux ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #46
    Membre chevronné
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    Décembre 2002
    Messages
    1 070
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2002
    Messages : 1 070
    Points : 1 903
    Points
    1 903
    Par défaut
    « Microsoft tente-t-il de se suicider ? »
    Pour répondre à la question, je dirais encore faut il :
    - que le grand public soit sensible aux problème de sécurité qui pourrait être avec la fonction Recall
    - que le grand public ait connaissance qu'il est possible d'utiliser un autre système que Windows sur leur ordinateur

    Quand j'ai montré mon ordinateur avec un Ubuntu, cela toujours été le grand étonnement, ne comprenait pas ce qu'était mon système.

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Voyez-vous les décisions de Microsoft provoquer une augmentation supplémentaire de parts de marché de Linux dans les années à venir ?
    Cela revient à dire est ce qu'il y a un véritable déclic. Je ne pense pas tel que je le vois dans mon entourage.
    Il faudrait que les médias généralistes en parle à longueur de journée peut être pour faire changer d'opinion les gens.


    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Pour quelles raisons votre entreprise a-t-elle plutôt opté pour poursuivre avec Windows ?
    ès
    - ne pas s'embéter et faire comme tout le monde
    Adopter Linux pour une entreprise est loin d'être facile. Il faut le faire petit à petit.

    Malheureusement les gens étant tellement habitué à utiliser du Windows (lobby Microsoft à l'éducation nationnal) qu'une entreprise ne peut pas se permettre de faire que du Linux par manque de personne connaissance le système. La cause racine est le lobby sur l'éducation nationnale pour habituer les gens à utiliser leurs produits. Il est donc difficile pour une entreprise de trouver des personne qualifié pour autre chose que du windows.

    Je parle uniquement dans le cas ou le besoin peut être satisfait par la concurrence de Microsoft.

  7. #47
    Expert éminent Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    Mars 2014
    Messages
    1 780
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2014
    Messages : 1 780
    Points : 7 233
    Points
    7 233
    Par défaut
    Point de vue européen devenu une colonie de Microsoft et biberonné au BSOD sans penser aux alternatives. Windows 1 plantait tout seul sans rien faire en moins de 5 minutes. 40 ans après le système n'est toujours pas stable et demande formatage et réinstallation périodique pour conserver les performances d'origine. Et si ce n'était que le système qui plante, Windows est devenu un spyware doublé d'un bloatware payant et fort cher gourmand en ressource pour des fonctions inutiles imposant des mises à jour toujours plus volumineuses. En France nous avons la fibre presque partout mais le reste du monde n'est pas aussi bien loti et persiste dans la tyrannie de la firme de Redmond n'écoutant que ses grands comptes et encore. Plutôt qu'un suicide je pense plus à la fin de vie du marché du PC chez le particulier et chez les pros se tournant vers le smartphone véritable nid à mouchards. Bref, le numérique est abandonné au lycée au profit de matière plus intéressante et plus en phase avec les aspirations des élèves. Le numérique n'attire plus les jeunes et je les comprends.Pourtant il y a du débouché. Les derniers passionnés sont dans l'open source et ne sont pas assez nombreux pour tourner la page du couple parasite Wintel.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  8. #48
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Graphic Programmer
    Inscrit en
    Mars 2006
    Messages
    1 573
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Graphic Programmer
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2006
    Messages : 1 573
    Points : 4 038
    Points
    4 038
    Par défaut
    au dela de ca.

    pourquoi mettent t'ils en place cette fonctionnalité ?
    ca fait vachement fait pour entrainer son ia pour aller sur le chemin de l'ia generale.
    ou alors c'est une demande de longue date de la NSA.

    en tout cas moi ca me donne le courage de me passer de windows pour tout. merci MS

  9. #49
    Expert éminent Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Mars 2005
    Messages
    1 622
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2005
    Messages : 1 622
    Points : 7 563
    Points
    7 563
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    [B]
    [...]
    Pour désactiver le rappel de Windows via le registre, procédez comme suit :
    1. Ouvrez Démarrer.
    2. Recherchez regedit et cliquez sur le premier résultat pour ouvrir l'éditeur du registre.
    3. Recherchez le chemin d'accès suivant : HKEY_CURRENT_USER\Software\Policies\Microsoft\Windows\WindowsAI
    4. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur la clé WindowsAI, sélectionnez le menu Nouveau et choisissez l'option « Valeur DWORD (32 bits) ».
    5. Nommez la clé DisableAIDataAnalysis et appuyez sur Entrée.
    6. Double-cliquez sur la clé nouvellement créée et modifiez sa valeur de 0 à 1.
    7. Cliquez sur le bouton OK.
    8. Naviguez jusqu'au chemin d'accès suivant : HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows\WindowsAI
    9. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur la clé WindowsAI, sélectionnez le menu Nouveau et choisissez l'option « Valeur DWORD (32 bits) ».
    10. Nommez le DWORD DisableAIDataAnalysis et appuyez sur Entrée.
    11. Double-cliquez sur la clé nouvellement créée et modifiez sa valeur de 0 à 1.
    12. Cliquez sur le bouton OK.
    13. Redémarrez l'ordinateur.

    Une fois ces étapes terminées, la fonction de chronologie ne sera plus opérationnelle sur votre PC Copilot+.

    Une fois l'ordinateur redémarré, les données devraient être supprimées automatiquement. Si vous voulez vous assurer que les données ont bien été supprimées, ouvrez Paramètres > Confidentialité et sécurité > Rappel et instantanés, cliquez sur le paramètre « Supprimer tous les instantanés », cliquez sur le bouton « Supprimer tout », puis cliquez à nouveau sur le bouton « Supprimer » pour confirmer.
    [...]
    Jusqu'au premier malware venu qui réactivera la fonctionnalité dans votre dos

    Kevin Beaumont l'a dit: il faut supprimer le truc complètement.

    Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
    La scientifique en chef de Microsoft Research rejette les préoccupations selon lesquelles la fonction d'IA Windows Recall est un cauchemar pour la vie privée
    et une mine d'or pour les pirates informatiques
    Ah ben voilà. Je me demandais qui était le singe qui avait validé ça d'un point de vue sécurité, chez Microsoft. Maintenant, j'ai ma réponse.
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

  10. #50
    Expert éminent Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Mars 2005
    Messages
    1 622
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2005
    Messages : 1 622
    Points : 7 563
    Points
    7 563
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Voyez-vous les décisions de Microsoft provoquer une augmentation supplémentaire de parts de marché de Linux dans les années à venir ?
    Aucune chance. Je pense que les habitudes sont très ancrées, et Microsoft le sait. Donc ils se permettent ce qu'ils veulent.
    Je pense que même s'ils giflaient littéralement les gens à l'achat d'un nouveau PC sous Windows, la majorité des gens achèteraient quand-même - non pas qu'il n'existe pas d'alternatives, mais parce que les gens ont pris l'habitude de consommer du service (musique, jeux vidéos, synchros cloud Azure/Google/etc) et qu'ils ne sont pas prêts à en sortir.

    Citation Envoyé par weed Voir le message
    Cela revient à dire est ce qu'il y a un véritable déclic. Je ne pense pas tel que je le vois dans mon entourage.
    Il faudrait que les médias généralistes en parle à longueur de journée peut être pour faire changer d'opinion les gens.
    Et encore. Combien de personnes ici utilisent encore Whatsapp après toute la mauvaise presse que Facebook/Meta a eue sur ses conditions d'utilisations il y a quelques années? Qui s'en rappelle encore, même?
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

  11. #51
    Membre chevronné
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    Décembre 2002
    Messages
    1 070
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2002
    Messages : 1 070
    Points : 1 903
    Points
    1 903
    Par défaut
    Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
    Aucune chance. Je pense que les habitudes sont très ancrées, et Microsoft le sait. Donc ils se permettent ce qu'ils veulent.
    Je pense que même s'ils giflaient littéralement les gens à l'achat d'un nouveau PC sous Windows, la majorité des gens achèteraient quand-même - non pas qu'il n'existe pas d'alternatives, mais parce que les gens ont pris l'habitude de consommer du service (musique, jeux vidéos, synchros cloud Azure/Google/etc) et qu'ils ne sont pas prêts à en sortir.
    La raison en effet est qu'ils ont pris l'habitude d'utiliser Windows depuis l'école, depuis toujours en entreprise, ... mais en aucun la consommation de contenu ne serait un frein. Il est tout à fait possible d'utiliser des cloud ssous Linux (nextcloud, et même à la rigueur dans un premier temps les Google, onedrive et compagnie). Seul le jeu vidéo pourrait peut être un frein. Donc ce que je veux dire, il y a de moins en moins de frein


    Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
    Et encore. Combien de personnes ici utilisent encore Whatsapp après toute la mauvaise presse que Facebook/Meta a eue sur ses conditions d'utilisations il y a quelques années? Qui s'en rappelle encore, même?
    Là, pour le coup, Whatsapp, c'est un peu particulier. Les messageries nous sommes dépendants de nos correspondants. Il est possible cependant d'utiliser Matrix comme passerelle whatsapp mais c'est loin d'être évident.

  12. #52
    Membre émérite
    Profil pro
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    941
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 941
    Points : 2 879
    Points
    2 879
    Par défaut
    Citation Envoyé par weed Voir le message
    Pour répondre à la question, je dirais encore faut il :
    - que le grand public soit sensible aux problème de sécurité qui pourrait être avec la fonction Recall
    - que le grand public ait connaissance qu'il est possible d'utiliser un autre système que Windows sur leur ordinateur

    Quand j'ai montré mon ordinateur avec un Ubuntu, cela toujours été le grand étonnement, ne comprenait pas ce qu'était mon système.


    Cela revient à dire est ce qu'il y a un véritable déclic. Je ne pense pas tel que je le vois dans mon entourage.
    Il faudrait que les médias généralistes en parle à longueur de journée peut être pour faire changer d'opinion les gens.


    ès
    - ne pas s'embéter et faire comme tout le monde
    Adopter Linux pour une entreprise est loin d'être facile. Il faut le faire petit à petit.

    Malheureusement les gens étant tellement habitué à utiliser du Windows (lobby Microsoft à l'éducation nationnal) qu'une entreprise ne peut pas se permettre de faire que du Linux par manque de personne connaissance le système. La cause racine est le lobby sur l'éducation nationnale pour habituer les gens à utiliser leurs produits. Il est donc difficile pour une entreprise de trouver des personne qualifié pour autre chose que du windows.

    Je parle uniquement dans le cas ou le besoin peut être satisfait par la concurrence de Microsoft.
    Pour le moment c'est plutôt le jeu vidéo perso, je suis certain d'avoir un nombre minimal d'emmerdes. Et je n'ai pas besoin de setup des wines & co.

    Pour que le problème se règle, il suffit simplement qu'un politique relativement influent se fasse pirater ses données persos stockés par Windows recall. Oublie le fait que ça tombe sur des gens lambda, tant que ça leur tombe pas sur le coin du nez, ils en auront rien à faire

  13. #53
    Membre averti Avatar de zancrows
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2016
    Messages
    158
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Côtes d'Armor (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2016
    Messages : 158
    Points : 354
    Points
    354
    Par défaut
    Citation Envoyé par weed Voir le message
    La raison en effet est qu'ils ont pris l'habitude d'utiliser Windows depuis l'école, depuis toujours en entreprise, ... mais en aucun la consommation de contenu ne serait un frein. Il est tout à fait possible d'utiliser des cloud ssous Linux (nextcloud, et même à la rigueur dans un premier temps les Google, onedrive et compagnie). Seul le jeu vidéo pourrait peut être un frein. Donc ce que je veux dire, il y a de moins en moins de frein
    Je trouve que l'intégration des jeux vidéos en eux-mêmes n'est plus vraiment un frein, notamment avec Proton de Steam qui fonctionne vraiment très bien et Lutris.
    Je suis passé en full Linux il y a maintenant 3 ans, ça demande quand même quelques bidouilles de temps en temps, mais beaucoup moins qu'il y a quelques années.
    Ce qui bloque encore un peu à ce niveau là, c'est plutôt les anti-cheat et notamment ceux qui utilises des hooks kernel.

    Et pour revenir au sujet initial de l'article, ce genre de "feature" conforte mon choix d'avoir fait le switch vers un autre OS.

  14. #54
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 906
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 906
    Points : 6 055
    Points
    6 055
    Par défaut
    Microsoft ne veut pas se suicider mais à force d'avoir la tête qui gonfle à ne plus pouvoir passer les portes, ses décideurs se croient tout permis et ils vont tout simplement se prendre à terme une grande claque dans la gu..le de la part de leur clients professionnels.

    Je précise "clients pro" parce que les utilisateurs lambda du genre Mme Michu ne bougeront pas une oreille, quitte à se faire enc... à sec!

  15. #55
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 906
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 906
    Points : 6 055
    Points
    6 055
    Par défaut
    Comment protéger sa vie privé?
    La réponse est simple... Mettre à la poubelle votre OS Windows!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  16. #56
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    Août 2003
    Messages
    1 319
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Charente Maritime (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : Août 2003
    Messages : 1 319
    Points : 4 270
    Points
    4 270
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Voyez-vous les décisions de Microsoft provoquer une augmentation supplémentaire de parts de marché de Linux dans les années à venir ?
    Oui mais ça restera modéré : tout le monde ne va pas aller acheter un nouveau PC car il ne peut pas faire la MAJ avec TPM 2. Des associations, des connaissances, la seconde main (Emaus ou autre) mettent en avant Linux.

    Il y a aussi, la Chine, la Russie, ... qui créent leur propres OS basés sous Linux donc les part vont forcément augmenter progressivement.

    Il y aura pas mal d’inertie de toute façon car les logiciels pro ne seront pas tous portés sur Linux du jour au lendemain.

  17. #57
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 996
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 996
    Points : 54 793
    Points
    54 793
    Par défaut Microsoft va permettre de désactiver la fonctionnalité Recall par défaut après les réactions négatives
    Microsoft va permettre de désactiver la fonctionnalité Recall par défaut après les réactions négatives en lien avec la sécurité
    Ainsi, Windows ne fera pas de captures d’écran de tout ce que vous faites

    Microsoft apporte quelques modifications à sa fonction controversée dénommée Recall pour Windows 11 afin de répondre aux préoccupations en matière de sécurité. La firme annonce que l’activation par défaut de cette dernière est désormais soumise au consentement de l’utilisateur lors de la phase d’installation du système d’exploitation. C’est une espèce de revirement de l’entreprise quand on se souvient qu’il fait suite au rejet des mises en garde de divers experts en sécurité par la scientifique en chef de Microsoft Research.

    Microsoft a pris en compte les divers retours à propos de Recall pour Windows 11 et apporte un certain nombre de changements avant le lancement des PC Copilot Plus le 18 juin. Microsoft avait initialement prévu d'activer Recall par défaut, mais l'entreprise affirme désormais qu'elle offrira la possibilité de désactiver la fonction controversée au cours du processus d'installation des nouveaux PC Copilot Plus. « Si vous ne choisissez pas de façon proactive de l'activer, elle sera désactivée par défaut », déclare un responsable de Windows.

    Microsoft exigera en sus Windows Hello pour activer Recall, de sorte que l'utilisateur devra s'authentifier avec son visage, son empreinte digitale ou en utilisant un code PIN. « En outre, une preuve de présence est également requise pour afficher votre chronologie et effectuer des recherches dans Recall », précise Microsoft, de sorte que quelqu'un ne pourra pas commencer à chercher dans la chronologie de l’utilisateur sans s'être authentifié au préalable.

    Cette authentification s'appliquera également à la protection des données autour des instantanés créés par Recall. « Nous ajoutons des couches supplémentaires de protection des données, notamment une via la sécurité d'ouverture de session améliorée (ESS) de Windows Hello, de sorte que les instantanés de Recall ne seront déchiffrés et accessibles que lorsque l'utilisateur s'authentifiera. En outre, nous avons chiffré la base de données de l'index de recherche », ajoute le géant technologique.

    Les modifications apportées par Microsoft à la manière dont la base de données est stockée et accessible interviennent après la découverte par l’expert en cybersécurité Kevin Beaumont que Windows 11 stocke les instantanés au sein d'une base de données en texte clair. C’était donc un boulevard pour les auteurs de logiciels malveillants. Plusieurs outils sont d’ailleurs apparus ces derniers jours, promettant d'exfiltrer les données de Recall. TotalRecall sur GitHub extrait la base de données Recall afin que vous l’on puisse facilement voir le texte stocké et les captures d'écran générées par la fonction de Microsoft

    Nom : 0.png
Affichages : 7547
Taille : 29,3 Ko

    Les derniers développements en lien avec Windows 10 et Windows 11 semblent avoir aidé des alternatives comme Linux à voir leurs parts de marché aller à la hausse dans la filière des ordinateurs de bureau

    Les données de Statcounter pour le mois de février 2024 ont montré que Linux a dépassé pour la première fois en 30 ans 4 % de parts sur le marché mondial des systèmes d'exploitation pour bureau. Linux était présent sur 6,34 % des ordinateurs le mois dernier si l'on compte ChromeOS. La mise à jour du mois de mars 2024 révèle que la part de Linux sur les ordinateurs de bureau est restée non seulement supérieure à 4 %, mais a aussi augmenté légèrement, ce qui est le meilleur résultat qu'il a jamais obtenu. Cela suggère que l'utilisation de Linux sur les ordinateurs de bureau est en hausse.

    Les choses semblent bouger plus rapidement pour Linux ces dernières années. Statcounter a attribué une part de marché de 4,03 % à Linux en février et 4,05 % en mars, soit un petit gain de 0,02 %. Bien que nous soyons encore loin de l'année Linux sur les ordinateurs de bureau, l'intérêt pour Linux s'est quelque peu accru ces derniers temps. Pour illustrer cela, le passage de 3 à 4 % de parts a été réalisé en 8 mois seulement, alors qu'il avait fallu plus de 30 ans pour atteindre une part de plus de 3 %. L'évolution de la part de marché de Linux sur le bureau depuis le mois de janvier 2023 se présente comme suit : janvier 2023 : 2,91 % ; février 2023 : 2,94 % ; mars 2023 : 2,85 % ; avril 2023 : 2,83 % ; mai 2023 : 2,7 % ; juin 2023 : 3,07 % ; juillet 2023 : 3,12 % ; août 2023 : 3,18 % ; septembre 2023 : 3,02 % ; octobre 2023 : 2,92 % ; novembre 2023 : 3,22 % ; décembre 2023 : 3,82 % ; janvier 2024 : 3,77 % ; février 2024 : 4,03 % ; mars 2024 : 4,05 %

    Les chiffres parlent d’eux-mêmes : Linux continue d’être un échec face à Windows dans la filière des ordinateurs de bureau en dépit de toutes les tares dont Windows fait montre ces dernières années. L'une d'entre elles est que Linux continue à être considéré comme un système d'exploitation pour geeks, contrairement à Windows qui serait plus adapté à madame Michu. Et certains chiffres ont tendance à renforcer cet état de choses. En effet, 13,1 % des utilisateurs de Linux rencontrent des problèmes de compatibilité matérielle dus aux noyaux obsolètes dans les distributions.

    La donne des idées reçues sur Linux pourrait néanmoins prendre un coup avec l'arrivée de nouvelles plateformes matérielles comme le Steam Deck de Valve. C’est un ordinateur personnel optimisé pour les jeux vidéo. L’idée avec le Steam Deck est de faire comprendre aux utilisateurs qu’il est possible de bénéficier sur Linux d’une expérience de jeu similaire à celle sur Windows. La plateforme s’appuie pour cela sur SteamOS, une distribution Linux optimisée pour le jeu, ainsi que sur Proton, un logiciel qui permet de faire tourner les jeux Windows sur Linux. Les données de Valve révèlent que Linux est devenu le deuxième système d'exploitation le plus utilisé sur sa plateforme Steam. Selon les analystes, c'est la preuve que la vente liée via le Steam Deck est un atout pour Linux.

    Linux n'a pas bénéficié de ce facteur sur le marché des ordinateurs de bureau en comparaison à Windows. La donne est néanmoins en train de changer. En outre, d'autres considèrent le système d'exploitation ChromeOS de Google comme un Linux. Et bien que certains critiques aiment débattre de cela, lorsque vous combinez les parts de Linux et ChromeOS, cela représenterait en fait 6,32 %. Un chiffre que les développeurs de toutes sortes ont de plus en plus de mal à ignorer. En matière de pourcentage global, c'est encore relativement peu, mais quand on pense au nombre de personnes que cela représente, c'est beaucoup.

    Source : Charlie Ross

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette annonce de Microsoft en lien avec les modifications apportées à Recall pour Windows 11 ? Quelles sont les attentes que vous avez à formuler à l’endroit de Microsoft pour ce qui est de Recall pour Windows 11 ?
    Voyez-vous les décisions de Microsoft provoquer une augmentation supplémentaire de parts de marché de Linux dans les années à venir ?
    Passage à Windows 11 ou Linux : De quel bord-êtes-vous ?
    Dans quels cas la solution Linux s'avère-t-elle la plus viable ?
    Pour quelles raisons votre entreprise a-t-elle plutôt opté pour poursuivre avec Windows ?

    Voir aussi :

    « Linux sur Desktop est une catastrophe de Tchernobyl » pour le créateur de GNOME qui n'a pas lancé son poste Linux depuis fin 2012

    Le support des applications Linux débarque en préversion sur Chrome OS dans un premier temps sur Pixelbook

    « L'année de l'ordinateur de bureau Linux est arrivée » selon le Directeur de la Technologie d'Intel

    2017 est officiellement l'année de Linux desktop selon un utilisateur de macOS : le patron de la Fondation Linux, quel message aux fans de Linux ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #58
    Responsable 2D/3D/Jeux


    Avatar de LittleWhite
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Mai 2008
    Messages
    26 884
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2008
    Messages : 26 884
    Points : 219 331
    Points
    219 331
    Billets dans le blog
    123
    Par défaut
    [TROLL]Jusqu'à la réactivation par inadvertance à la prochaine mise à jour de Windows[/TROLL]

    « Nous ajoutons des couches supplémentaires de protection des données, notamment une via la sécurité d'ouverture de session améliorée (ESS) de Windows Hello, de sorte que les instantanés de Recall ne seront déchiffrés et accessibles que lorsque l'utilisateur s'authentifiera. En outre, nous avons chiffré la base de données de l'index de recherche », ajoute le géant technologique.
    Session ? Session utilisateur, ou la session "Recall" ? Car dans le premier cas, ça veut dire que la BDD est déchiffrée 90 % du temps, non ?
    Vous souhaitez participer à la rubrique 2D/3D/Jeux ? Contactez-moi

    Ma page sur DVP
    Mon Portfolio

    Qui connaît l'erreur, connaît la solution.

  19. #59
    Membre chevronné
    Profil pro
    Inscrit en
    Décembre 2007
    Messages
    773
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2007
    Messages : 773
    Points : 2 133
    Points
    2 133
    Par défaut
    On va apprendre qu'elle peut être activé de manière détourné... Merci en tout cas j'avais juste besoin de ça pour passer sur linux.

  20. #60
    Expert éminent Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Mars 2005
    Messages
    1 622
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2005
    Messages : 1 622
    Points : 7 563
    Points
    7 563
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Que pensez-vous de cette annonce de Microsoft en lien avec les modifications apportées à Recall pour Windows 11 ? Quelles sont les attentes que vous avez à formuler à l’endroit de Microsoft pour ce qui est de Recall pour Windows 11 ?
    Pourquoi la désactiver, plutôt que de la supprimer?

    C'est comme si on disait que plutôt que de retirer une backdoor, on la désactivait.

    Ça laisse donc la possibilité de réactiver ce truc à la première infection par un malware, ou "par erreur" lors d'une mise à jour future...
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 22/07/2022, 17h18
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 14/12/2017, 19h34
  3. Réponses: 8
    Dernier message: 25/10/2010, 10h20
  4. [VS2005] Comment ajouter une nouvelle tache ?
    Par scifire dans le forum Visual Studio
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/08/2006, 16h13
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 06/07/2006, 13h09

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo