IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 674
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 674
    Points : 201 956
    Points
    201 956
    Par défaut Intel aurait interrompu la construction de sa nouvelle usine de fabrication de semiconducteurs en Israël
    Israël accorde à Intel 3,2 milliards de dollars pour une nouvelle usine de puces de 25 milliards de dollars
    qui devrait générer des milliers d'emplois supplémentaires

    Intel, la grande enseigne des semi-conducteurs, prévoit d’établir une nouvelle usine en Israël avec un investissement important d’environ 25 milliards de dollars, a annoncé dimanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Environ 3,2 milliards de dollars du budget seront fournis par Israël.

    Il s’agit également d’une grande démonstration de soutien de la part d’une grande entreprise américaine et d’une offre généreuse de la part du gouvernement israélien à un moment où Washington a accru la pression sur Israël pour qu’il prenne de nouvelles mesures afin de minimiser les dommages causés aux civils à Gaza.

    Intel Israël n’a pas commenté directement l’annonce de Netanyahu ni confirmé aucun des détails, se contentant de déclarer : « Israël est un centre mondial de talents techniques et d’innovation et l’un des centres mondiaux de fabrication et de R&D d’Intel. Depuis sa création en 1974, Intel Israël a joué un rôle crucial dans le succès mondial d’Intel. Notre intention d’augmenter la capacité de fabrication en Israël est motivée par notre engagement à répondre aux besoins futurs de fabrication et à soutenir la stratégie IDM 2.0 d’Intel, et nous apprécions le soutien continu du gouvernement israélien ».

    Selon le ministère des Finances, Intel prévoit de terminer la nouvelle usine à Kiryat Gat, qui devrait créer des milliers d’emplois supplémentaires, d’ici 2027, avec l’intention d’exploiter l’usine jusqu’en 2035 au moins. Dans le cadre de l’accord, le taux d’imposition d’Intel passera de 5 % à 7,5 %. Le site de Kiryat Gat deviendra l’un des nouveaux complexes “megafab” d’Intel, aux côtés de projets similaires aux États-Unis et en Europe.

    Le plan d'expansion de son site de Kiryat Gat, où se trouve une usine de puces à 42 km de Gaza, constitue « une partie importante des efforts d'Intel visant à favoriser une chaîne d'approvisionnement mondiale plus résiliente, parallèlement aux investissements de fabrication en cours et prévus de l'entreprise dans Europe et aux États-Unis », a déclaré Intel dans un communiqué.

    Sous la direction de Pat Gelsinger, Intel a investi des milliards dans la construction d'usines sur trois continents pour restaurer sa domination dans la fabrication de puces et mieux rivaliser avec ses rivaux AMD, Nvidia et Samsung. La nouvelle usine israélienne est le dernier investissement du fabricant américain de puces ces dernières années.

    « Le soutien du gouvernement israélien garantira qu'Israël reste un centre mondial de technologie et de talents en matière de semi-conducteurs », a déclaré le vice-président d'Intel, Daniel Benatar.

    Nom : tel.png
Affichages : 2604
Taille : 3,4 Ko

    Intel avait déjà reçu environ 2 milliards de dollars au cours des 50 dernières années en subventions israéliennes pour d'autres installations dans ce pays

    Ofir Yosefi, directeur général adjoint de l'Autorité israélienne des investissements, a déclaré qu'Intel avait choisi une subvention et un taux d'imposition plus élevés plutôt qu'une offre visant une subvention et un taux d'imposition inférieurs. Il a déclaré que le processus avait pris des mois, car une subvention d'une telle ampleur nécessitait un examen et une analyse indépendante démontrant qu'elle était économiquement viable. Il a été déterminé qu’Israël récolterait des bénéfices fiscaux et économiques bien plus importants, a-t-il ajouté.

    Intel, dont l'investissement s'étendra sur cinq ans, paiera un taux d'impôt sur les sociétés de 7,5% au lieu de 5% auparavant. Le taux d'imposition normal est de 23 %, mais en vertu de la loi israélienne visant à encourager les investissements dans les domaines de développement, les entreprises bénéficient d'importants avantages.

    En plus de la subvention qui représente 12,8 % de l'investissement total, le fabricant de puces s'est également engagé à acheter pour 60 milliards de shekels (16,6 milliards de dollars) de biens et de services auprès de fournisseurs israéliens au cours de la prochaine décennie, tandis que la nouvelle installation devrait créer plusieurs mille emplois.

    Intel, l'une des quelque 500 multinationales en Israël, s'y est établie en 1974 et exploite désormais quatre sites de développement et de production, dont son usine de fabrication à Kiryat Gat appelée Fab 28 qui produit la technologie Intel 7, ou puces de 10 nanomètres. Avec quelque 9 milliards de dollars, les exportations d'Intel représentent 5,5 % du total des exportations de haute technologie. La puce Centrino, qui permet l'utilisation du WiFi, et ses processeurs Core ont été développés en Israël.

    Intel, qui a racheté la société israélienne de technologies automobiles autonomes Mobileye pour 15,3 milliards de dollars en 2017, a refusé de préciser quelle technologie sera produite dans la nouvelle usine Fab 38 dont la construction, selon Intel, a déjà commencé.

    En juin, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu'Intel construirait une nouvelle usine de puces d'une valeur de 25 milliards de dollars en Israël, mais Intel avait jusqu'à présent refusé de confirmer cet investissement.

    L’usine Fab 38 devrait ouvrir ses portes en 2028 et fonctionner jusqu’en 2035.

    Des investissements qui se multiplient

    Intel a annoncé un investissement de 33 milliards d'euros dans les semi-conducteurs dans six pays en Europe

    Le fabricant de puces américain Intel a confirmé qu'il construirait une grande usine de semi-conducteurs en Allemagne. Il étendra ou construira également dans cinq autres pays européens dans le cadre d'un investissement de 33 milliards d'euros dans les puces de l'UE. En plus d'une usine de fabrication de puces de 17 milliards d'euros à Magdebourg, en Allemagne, Intel prévoit de construire une installation de R&D en France. En Italie, il prévoit de dépenser 4,5 milliards d'euros pour une usine d'assemblage et d'emballage de puces; en Pologne, il étendra sa présence en laboratoire; et en Espagne, il lancera un laboratoire commun avec le Barcelona Supercomputing Center pour explorer « l'informatique à l'échelle zetta ». En Irlande, Intel prévoit de doubler sa fabrication de puces existante avec une expansion de 12 milliards d'euros.

    Selon Pat Gelsinger, ces investissements s’inscrivent dans le cadre du Chips Act européen qui « permettra aux entreprises privées et aux gouvernements de travailler ensemble pour faire progresser de façon spectaculaire la position de l'Europe dans le secteur des semi-conducteurs ».

    Le PDG d'Intel a dévoilé ses ambitions dans un communiqué de presse : « Nos investissements prévus sont une étape majeure à la fois pour Intel et pour l'Europe. La loi européenne sur les puces permettra aux entreprises privées et aux gouvernements de travailler ensemble pour faire progresser considérablement la position de l'Europe dans le secteur des semi-conducteurs. Cette vaste initiative stimulera l'innovation R&D en Europe et apportera une fabrication de pointe dans la région au profit de nos clients et partenaires du monde entier. Nous nous engageons à jouer un rôle essentiel dans le façonnement de l'avenir numérique de l'Europe pour les décennies à venir ».

    La structure a annoncé la première phase de son projet d'investir jusqu'à 80 milliards d'euros dans l'Union européenne au cours de la prochaine décennie tout au long de la chaîne de valeur des semi-conducteurs - de la recherche et du développement (R&D) à la fabrication en passant par les technologies d'emballage de pointe.

    Nom : Intel.png
Affichages : 1088
Taille : 712,5 Ko
    Un rendu montrant les plans pour deux usines à Magdebourg

    Aux États-Unis

    En 2022, Intel a annoncé qu'il investirait jusqu'à 100 milliards de dollars pour construire potentiellement le plus grand complexe de fabrication de puces au monde dans l'Ohio, et ses rivaux Samsung et Taiwan Semiconductor Manufacturing Co ou TSMC ont également annoncé de gros plans d'investissement aux États-Unis.

    Un investissement initial de 20 milliards de dollars (le plus important de l'histoire de l'Ohio) sur un site de 1 000 acres à New Albany permettra de créer 3 000 emplois, a déclaré Gelsinger, ajoutant qu'il pourrait à terme s'étendre sur 2 000 acres avec huit fabs. Cet investissement, qui pourrait atteindre 100 milliards de dollars avec huit usines de fabrication au total, est le plus important de l'histoire de l'Ohio, a-t-il déclaré. Intel prévoit également d'investir environ 100 millions de dollars en partenariat avec des universités et des collèges de l'Ohio et la National Science Foundation des États-Unis pour encourager les nouveaux talents.

    Surnommé le "Silicon Heartland", l'Ohio pourrait devenir « le plus grand site de fabrication de semi-conducteurs de la planète », a-t-il ajouté.

    « En cas de construction complète, l'investissement total sur le site pourrait atteindre 100 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie, ce qui en ferait l'un des plus grands sites de fabrication de semi-conducteurs au monde », peut-on lire dans le communiqué de presse d'Intel. Mais il ne s'agit pas d'un engagement ferme c'est plutôt un objectif ambitieux, a condition qu’Intel obtient des subventions fédérales.

    Intel se donne une décennie pour dépenser 100 millions de dollars dans l'éducation « pour aider à développer et à attirer un pipeline de talents qualifiés au sein de la région » tout en promettant environ 3 000 emplois Intel, 7 000 emplois dans la construction, et que 140 entreprises existantes de l'Ohio feront affaire avec Intel en tant que fournisseurs. Intel indique que le salaire annuel moyen dans ses installations sera de 135 000 dollars.

    Conclusion

    Intel Israël a révélé la semaine dernière qu’il avait réalisé des exportations record de 8,7 milliards de dollars en 2022, ce qui représente 1,75 % du PIB total d’Israël et 5,5 % de toutes les exportations israéliennes de haute technologie. Les chiffres ont été révélés dans le rapport de responsabilité sociale d’entreprise d’Intel Israël, que la société a publié pour 2022-2023. En outre, Intel Israël a acheté pour 3,5 milliards de dollars de biens et de services à des entreprises israéliennes, ce qui représente une croissance de 60 % sur les 2,2 milliards de dollars d'achat en 2021. Intel emploie directement 11 700 employés en Israël, dans ses trois centres de R&D - à Haïfa, Petah Tikva et Jérusalem - ainsi que dans son centre de fabrication à Kiryat Gat. En termes d’emploi indirect, Intel est actuellement responsable de la création de postes indirects pour environ 42 000 travailleurs en Israël.

    L’investissement d’Intel en Israël est un signe de la confiance de la grande enseigne technologique dans le potentiel du pays en matière d’innovation et de fabrication de pointe. Il s’agit également d’un coup de pouce pour l’ambition d’Israël de devenir un leader mondial dans le domaine des semi-conducteurs, un secteur stratégique qui connaît actuellement une pénurie mondiale et une forte demande. Israël espère attirer d’autres entreprises du secteur des puces, telles que TSMC et Samsung, pour renforcer son écosystème technologique et stimuler son économie.

    Source : Intel

    Et vous ?

    Quelles sont les implications économiques, environnementales et sociales de l’investissement d’Intel en Israël ?
    Comment Israël peut-il tirer parti de son avantage concurrentiel dans le secteur des semi-conducteurs pour attirer d’autres acteurs mondiaux ?
    Quels sont les défis et les opportunités auxquels Israël est confronté dans le contexte de la pénurie mondiale de puces et de la forte demande ?
    Quel est le rôle d’Intel dans le développement de l’innovation et du talent technologique en Israël ?
    Comment Israël peut-il renforcer sa coopération avec d’autres pays dans le domaine des semi-conducteurs, notamment les États-Unis et l’Europe ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre expert
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    Novembre 2003
    Messages
    821
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2003
    Messages : 821
    Points : 3 502
    Points
    3 502
    Par défaut
    Outre un soutien politique évident, cette réussite devrait nous inciter à nous inquiéter de nos faiblesses.

    Coût normalisé moyen du travail en Israël 35$/h versus 45 en France.

    Main d'oeuvre qualifiée apparemment disponible versus un ministre qui nous explique que la moitié des 3e ne sait pas lire correctement (un précédent ministre avait décidé par ailleurs de supprimer l'enseignement obligatoire de mathématiques ; de toutes façons plus personne ne voulait l'enseigner)

    Énergie à coût assez contenu en Israël versus envolée des coûts en France grâce à une usine à gaz franco européenne pour remplacer un monopole efficace d'EDF par un marché artificiel qui ne sert à rien à part enrichir les financiers derrière les producteurs virtuels d'électricité. Sans compter qu'il faut de l'ordre de 4000 éoliennes en puissance disponible pour compenser Fessenheim soit une bonne partie du parc existant, et que le gouvernement a décidé de ne pas planifier le renouvellement du parc nucléaire existant mais de poursuivre dans cette impasse technique qui a déjà ruiné le réseau allemand qui ne tient plus que grâce au charbon... Le jour où le parc vieillissant actuel arrivera en fin de vie ou en maintenance répétée, s'il n'est pas renouvelé, c'est est finit de nous.

  3. #3
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Ingénieur en génie logiciel
    Inscrit en
    Juin 2012
    Messages
    883
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur en génie logiciel
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2012
    Messages : 883
    Points : 2 505
    Points
    2 505
    Par défaut
    c'est plutôt un signe que les entreprises vont là où ils sont les plus subventionnés

  4. #4
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Janvier 2014
    Messages
    1 520
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2014
    Messages : 1 520
    Points : 5 801
    Points
    5 801
    Par défaut
    Oui mais alors qui va faire le boulot dans l'usine du coup, puisque ça sera pas les palestiniens, ils vont faire venir encore plus de Thaïlandais ?
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  5. #5
    Expert éminent sénior
    Avatar de Escapetiger
    Homme Profil pro
    Administrateur système Unix - Linux
    Inscrit en
    Juillet 2012
    Messages
    1 491
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 61
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur système Unix - Linux

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2012
    Messages : 1 491
    Points : 11 173
    Points
    11 173
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    « Le soutien du gouvernement israélien garantira qu'Israël reste un centre mondial de technologie et de talents en matière de semi-conducteurs », a déclaré le vice-président d'Intel, Daniel Benatar.

    Quel est le rôle d’Intel dans le développement de l’innovation et du talent technologique en Israël ?
    Une continuation logique de la stratégie d'Intel:
    Daniel Benatar, directeur de l'usine de semi-conducteurs d'Intel à Kiryat Gat, sera au poste le plus élevé occupé par un Israélien dans la branche de fabrication de l'entreprise
    Par Shoshanna Solomon 7 septembre 2020, 19:21
    (.../...)
    Source:
    https://fr.timesofisrael.com/intel-c...tion-mondiale/
    Intel Corp. choisit un Israélien au poste de n°2 de la fabrication mondiale - The Times of Israël
    « Developpez.com est un groupe international de bénévoles dont la motivation est l'entraide au sens large » (incl. forums developpez.net)
    Club des professionnels en informatique

  6. #6
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    696
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 696
    Points : 12 597
    Points
    12 597
    Par défaut Intel aurait interrompu la construction de sa nouvelle usine de fabrication de semiconducteurs en Israël
    Intel aurait interrompu la construction de sa nouvelle usine de fabrication de puces de 25 milliards de dollars en Israël
    malgré une subvention de 3,2 milliards de dollars du gouvernement israélien

    Intel aurait interrompu les travaux de construction de son usine de fabrication de puces de 25 milliards de dollars à Kiryat Gat, en Israël. La construction aurait été interrompue sans une raison apparente alors que l'équipement américain a reçu une importante subvention de 3,2 milliards de dollars de la part du gouvernement israélien en décembre dernier. Interrogé sur le sujet, le fondeur a invoqué la nécessité d'adapter les grands projets à des calendriers changeants, sans faire directement référence au projet. La nouvelle fonderie d'Intel en Israël s'inscrit dans ses efforts visant à renforcer sa chaîne d'approvisionnement mondiale et à la rendre plus résistante.

    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé fin décembre que son gouvernement a accordé une subvention de 3,2 milliards de dollars à Intel pour la construction d'une nouvelle dans la ville israélienne de Kiryat Gat. Le site de Kiryat Gat deviendra l’un des nouveaux complexes "megafab" d’Intel, aux côtés de projets similaires aux États-Unis et en Europe. L'usine devrait créer des milliers d’emplois et Intel prévoyait de terminer la construction d’ici à 2027, avec l’intention d’exploiter cette nouvelle installation jusqu’en 2035 au moins. Dans le cadre de l’accord, le taux d’imposition d’Intel devrait passer de 5 % à 7,5 %.


    Cependant, le média local d'information financière Calcalist a rapporté lundi qu'Intel a brusquement interrompu les travaux de construction de l'usine de Kiryat Gat, dont le coût total est estimé à 25 milliards de dollars. Le fabricant de puces n'a ni confirmé ni infirmé ce rapport. En outre, l'on ignore si l'arrêt des travaux de l'usine est lié au conflit armé entre Israël et le groupe Hamas à Gaza. Une attaque du groupe Hamas sur le territoire israélien le 7 octobre 2023 aurait fait plus d'un millier de morts. La riposte d'Israël dure depuis lors et aurait déjà fait plus de 35 000 victimes palestiniennes. Interrogé sur le sujet, Intel a déclaré :

    Citation Envoyé par Intel

    Israël reste l'un de nos principaux sites de production et de recherche-développement à l'échelle mondiale et nous restons pleinement engagés dans la région. Comme nous l'avons déjà souligné, l'ampleur et le rythme de l'expansion de la production d'Intel sur nos sites dans le monde entier dépendent fortement de divers facteurs.

    La gestion de projets à grande échelle, en particulier dans notre secteur, implique souvent de s'adapter à des calendriers changeants. Nos décisions sont basées sur les conditions commerciales, la dynamique du marché et une gestion responsable des capitaux.
    Si les travaux ont été réellement interrompus, l'on ignore encore combien de temps le projet restera en suspens. Le commentaire d'Intel concernant la gestion du capital suggère que la société pourrait être en train de gagner du temps en cherchant comment payer le projet. Intel s'est appuyé sur des fonds d'investissement privés de sociétés telles que Brookfield Asset Management et Apollo Global Management pour l'aider à financer certains de ses projets d'usines. En outre, il est important de rappeler que ce n'est pas la première fois que le géant des semiconducteurs doit mettre un projet en pause pour trouver son financement.

    Il y a environ deux ans, en 2022, la société avait également annulé les plans d'un centre de recherche et de développement de 200 millions de dollars à Haïfa, en Israël. Intel prévoit de devenir le deuxième fabricant mondial de puces d'ici à 2030. L'entreprise elle-même et le gouvernement américain fournissent des capitaux importants dans le cadre de la loi CHIPS afin de diversifier la fabrication de semiconducteurs en dehors de Taïwan, qui fait face à une menace d'invasion de la Chine. Les risques sont importants pour tout monde, car Taïwan fournit actuellement plus de 90 % des puces les plus avancées sur le marché.

    La Chine revendique la paternité de l'île, ce qui constitue une préoccupation majeure pour l'industrie technologique américaine et européenne. Pour réduire leur dépendance à l'égard de Taïwan et renforcer leur chaîne d'approvisionnement, les États-Unis ont adopté la loi "CHIPS and Science Act" en 2022. Elle alloue 39 milliards de dollars à l'amélioration de la capacité de fabrication de puces avancées aux États-Unis. Le gouvernement américain vise à stimuler la construction de nouvelles usines de fabrication de puces aux États-Unis, ce qui permettra aux entreprises américaines de s'approvisionner directement aux États-Unis.

    Le site de Kiryat Gat est l'un des nombreux projets d'usine annoncés par Intel à la suite du retour de l'ancien PDG de VMware, Pat Gelsinger, comme directeur général au début de l'année 2021. À ce jour, Intel s'est engagé à dépenser plus de 100 milliards de dollars pour s'imposer comme le deuxième fondeur, derrière TSMC. Les projets d'Intel prévoient l'agrandissement des usines en Arizona, au Nouveau-Mexique, en Oregon et en Irlande, ainsi que la construction de nouvelles usines en Ohio et en Allemagne. Intel a décroché en mars une subvention de 8,5 milliards de dollars pour produire plus de puces aux États-Unis.

    En Europe, Intel a confirmé qu'il construirait une grande usine de fabrication de puces à Magdebourg, en Allemagne. Il étendra ou construira également dans cinq autres pays européens dans le cadre d'un investissement de 33 milliards d'euros de l'UE dans les puces. En plus d'une usine de fabrication de puces de 17 milliards d'euros à Magdebourg, Intel prévoit aussi de construire une installation de R&D en France. En Italie, il prévoit de dépenser 4,5 milliards d'euros pour une usine d'assemblage et d'emballage de puces. Du côté de la Pologne, Intel prévoit d'étendre sa présence en construisant de nouveaux laboratoires.

    En Espagne, il lancera un laboratoire commun avec le Barcelona Supercomputing Center pour explorer l'informatique à l'échelle zetta. En Irlande, Intel prévoit de doubler sa fabrication de puces existante. Selon Gelsinger, ces investissements s’inscrivent dans le cadre du Chips Act de l'UE qui permettra aux entreprises privées et aux gouvernements de travailler ensemble pour faire progresser de façon spectaculaire la position de l'Europe dans le secteur des semiconducteurs.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Selon vous, pourquoi Intel a-t-il interrompu les travaux de sa nouvelle usine en Israël ?
    L'interruption des travaux est-elle un signe de protestation contre les actions menées par Israël à Gaza ?
    Que pensez-vous de la rumeur selon laquelle Intel aurait fait une pause pour chercher encore plus de financements ?

    Voir aussi

    Israël accorde à Intel 3,2 milliards de dollars pour une nouvelle usine de puces de 25 milliards de dollars qui devrait générer des milliers d'emplois supplémentaires

    Intel reçoit une aide de 3,5 milliards de dollars du gouvernement américain pour la fabrication de puces destinées à l'armée, ce qui fera d'Intel un acteur de premier plan sur le marché de la défense

    La Chine est-elle en train de perdre la guerre des semiconducteurs ? Les États-Unis pourraient produire 28 % des puces de moins de 10 nm d'ici à 2032, alors que la Chine ne devrait en produire que 2 %

  7. #7
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Inscrit en
    Mai 2015
    Messages
    429
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2015
    Messages : 429
    Points : 1 630
    Points
    1 630
    Par défaut
    Mais qui sont les génies qui décident des emplacements des sites de production ?
    Sérieux, Taïwan, Israél, ... ce sera quoi après ça ? Kiev ?
    Soit disant pour diversifier les sites de production pour renforcer l'approvisionnement mondiale.
    Personnellement, je voudrais faire échouer l'idée, je m'y prendrais pas autrement .
    Les US l'aiment leur monopole

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 29/03/2021, 14h33
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 06/11/2020, 18h57
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 14/01/2019, 18h44
  4. Réponses: 1
    Dernier message: 29/09/2018, 07h59
  5. Réponses: 3
    Dernier message: 28/01/2011, 10h27

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo